Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 37 sur 37

Discussion: [Quête] Trône du soleil

  1. #31
    Elissa Keens Invités
    Apres l'arret des tirs d'arbalete , la formation des paladins se dispersa , leur stratageme maintenant inutile , car la place etait a peu pres sécurisée, mis a part quelques escarmouches mineures sur les toits , d'ou les arbaletriers descendaient plus ou moins rapidement , que ce soit de leur plein gré ou non. Les paladins se disperserent et la demie elfe qui etait au milieu des boucliers put enfin apercevoir le champ de bataille. Luthien était restée à la breche du théatre, afin d'éviter les nombreux traits qui pleuvaient. Elissa partit donc la rejoindre d'un pas vif , tandis que le Conseiller qui l'avait protégée se dirigeais vers son homologue.

    Allez viens maintenant , apparement tout le monde est parti, et ce n'est plus la peine de rester ici. Normalement , on aurait du se rejoindre aux portes de la ville , sans doute que les autres y sont déja arrivés et qu'ils nous attendent.

    Sans attendre de réponse de la part de la magicienne, elle se dirigea vers les portes de la ville. Ce que personne n'avait remarqué , c'est que le globe de tenebres qui etait présent au début du combat etaient maintenant en vue nulle part ....

  2. #32
    Bouliiar Invités
    Dés l’arrivé de la cavalerie le mage rouge avait enclenché son invisibilité. L’attaque avait tourné court avec cette arrivée intempestive de paladins, et Bouliiar avait vu les troupes saintes exterminé peu à peu toutes les poches de résistances. Sachant que lancer une nouvelle boulle de feu ne servirait à rien sauf à augmenter le chaos ambiant et à le découvrir, le mage s’en abstint.

    Regardant autour de lui il vit Duorok au prise avec de nombreux soldats un peu plus loin sur les toits. Bien que se défendant efficacement le demi orc finirait par succomber sous le nombre. Le mage pouvait le sauver mais il hésitait à le faire quand une vague de douleur déferla sur lui. Ce n’était pas lui qui était blessé mais sa créature à laquelle il était lié mentalement. Elle allait mal et émettait des vagues de douleur et de frustration. Alors Bouliiar n’hésita plus à secourir le prêtre d’Umberlie. Contournant prudemment les soldat et s’approchant silencieusement de Duorok par derrière, le mage au mépris de se prendre un coup de hache mit sa main sur son épaule… et se téléportat. Pour arriver quelques rues plus loin, là où sa créature avait besoin d’aide…

  3. #33
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Entendant la cavalrie arriver, Beorn fulmina de rage, n'ayant plus de différence entre dans ces yeux entre le rouge naturel des drows la partie blanche du globe occulaire, tant ces deux dernières étaient injectées de sang. Lévitant rapidement, il aperçut le nombre... Un petit groupe tenait les morts vivants sans trop de problème, Death se chargeait d'un autre et un corpuscule chargait les lignes d'assassins noirs recrutés dans les environs... Une idée vint alors au drow.

    Death, replie toi, et vite! Hurla alors le drow.

    Il vit le vampire, lacérant une fois de plus la monture de l'homme prendre un malin plaisir à vrier sa lame dans la chaire avant de tirer une révérance au cavalier suivit d'une retraite rapide. Bientôt, le subalterne favoris du drow se trouvait à ses côtés, se mêlant aux ténèbres du globe majeur.

    S'il savait que sir Folken en personne se trouvait ici, Beorn ne désirait certe pas se faire remarquer, déchiquetant du Manostien sous les yeux de cet homme. Une ruse bien plus dangereuse se liait déjà dans sa tête, et la lassitude d'une chasse désorganisée orchestrée par des incapables commençait sérieusement à énerver Beorn. De plus, quelque chose retenait trop son attention... quelque chose dont il n'avait pas l'habitude, une sorte d'appel comme celui ressenti lorsque Talos le guidait à Melandis mais plus fort, la personne le cherchant devant se trouv er bien plus proche... sur l'île même, et la figure fine de son jeune frère se dessinait sans cesse dans sa tête.

    Sortant un parchemin de l'une des multiple cache de son manteau, Beorn délia le fin manuscrit, un sort de vocalisation lui permettant de se faire entendre sur un périmètre défini par le parchemin.
    Visant à peu prêt l'endroit où devaient se trouver Boulliar et Duorok, Beorn lut le manuscrit, se concentrant pour manipuler l'energie magique. Puis, dans une vois basse mais puissante, renforcée par le sort, il prononça les mots que l'on apprenait aux Melandiens pour se replier.

    "L'orage est passé que les foudres retournent aux ténèbres d'où elles proviennent"

    Boulliar et le demi orque auraient le choix, rester ici et risquer de mourir ou partir, laissant certainement de bon cadeaux à la troupée Manostienne.

    En ce qui le concernait, Beorn entreprit rapidement un sort confectionné par ses soins. Essence même de l'art druidique quelque peu corrompu pour donner un nature sauvage au sort.

    Beorn-->sort de ronce-->troupes de cavaliers.

    Les montures eurent vite fait de se cabrer, jetant à terre les moins aguerris des cavaliers pour leur plus grand malheur. Le sol pavelé de la ruelle de fissura, laissant émerger des liannes qui crûrent alors rapidement, gagnant en taille et en venimosité. Les ronces prirent d'asseau les pattes des canassons ainsi que les cavalier tombé à terre. Hamais ne savait pas ce qu'il se produisait, mais de l'autre côté du théatre, un sinistre spectacle était joué, et les acteurs se donnaient à corps perdu dans l'improvisation. Le moine compris également que rester trop proche deviendrait vite dangereux et partir lui semblait une évidence même.

    Avant de prendre sa forme "de croisière", le drow incanta encore un sort, plus comme une marque que comme une véritable attaque, le poison des ronces se propageant déjà dans ses victimes.

    Beorn-->Appel de la foudre de Talos.

    Et le ciel, déjà sombre, s'obscurcit encore, déchainant tout à coup une plus d'une puissance égale à celles de gros orages d'été. La foudre vint peut après, descendant stratégiquement sur les cavaliers ou sur les "proies" du druide qui riait maintenant presque autant que son acolythe mort vivant. Lui posant une main sur l'épaule, le drow psalmodia quelques mots dans une langue du nord, oubliée des populations sédentaire et bientôt, elfe noir et vampire furent porté loin de la ville par un nuage de corbeau qui mêlait ses rauques croassements au tonert divin.

    Les informateurs leur diraient assez rapidement l'état de leur proies.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  4. #34
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579
    Duorok alors qu'il tranchait dans le lard d'une meute de paladins se retrouva dans une ruelle et frappa un coup de hache dans le vide en manquant de tomber sur le sol. Se retournant il paerçut le mage rouge.

    - Remène moi là bas ! Nous ne devons pas fuir le combat !

    Soudain il aperçut la créature de Bouliiar et il comprit, se préparant à un affrontement.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  5. #35
    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    Paname
    Messages 
    1 859
    Ben-j était toujours sur le toit du théâtre lorqu'il vit les choses s'empirer. Le champs de bataille devenait une véritable pagaille: les troupes manostiennes prenaient le dessus sur les assassins et Beorn venait de lancer un sort kamikaze.

    Ben-j décida de prendre ses jambes à son cou.

    Il remonta le toit qui, à cause de l'incendie, menaçait de s'effondrer du instant à l'autre puis se retrouva de nouveau devant l'entrée principale du théâtre.
    Il s'appretait à sauter lorsqu'il vit en contrebas quelques paladins et des membres de l'équipe de Martial. Peut-être ce dernier était-il parmi ce groupe mais il estima qu'il avait assez fait d'héroïsme pour aujourd'hui; il se cacha de nouveau dans l'ombre.


    Ben-j ---> furtivité

    Il sauta par dessus le groupe de paladins et s'engouffra dans les ruelles du quartier culturel de Manost.
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  6. #36
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    La scène se faisait apocalyptique. Les soldats empêtrés dans les ronces poussant des cris de douleurs, subissant parfois l'assaut de la foudre imploraient de l'aide. Le prêtre-guerrier accompagnant les troupes fit signe aux mages d'agir au plus vite. Des sorts de dissipation de la magie et de désenchevètrement furent lancés instantanément pendant que l'officier tâchait de guérir quelques soldats atteints par le poison. La démonstration de la colère talosienne était impressionante mais il y eut au final plus de peur que de mal.

    Et alors que les cavaliers se remettaient de leurs émotions, le vieux Bacramad - le prêtre-guerrier- se dirigea vers son supérieur qui était assis à même le sol au milieu de quelques paladins, abrité sous une ruine, le regardant d'un ton plein de reproches. Il n'était pas ravi que le conseiller ait pris le risque de prendre part à la mêlée comme ça.


    - Sauf votre respect monsieur, vous avez pris des risques inconsidérés en venant ici. C'était de la folie ! Celà à affuter l'instinct meurtrier de nos ennemis.

    - Celà a surtout permi une diversion suffisante à l'homme qu'ils recherchaient pour lui permettre de fuir dira-t-on capitaine. Et puis quelle image donnerait un chef de guerre à ses hommes s'il refusait de se rendre au combat par paeur de prendre un carreau d'arbalète ...

    Sur ces mots le demi-elfe fit un clin d'oeil à son nain de prêtre guerrier qui secoua la tête mais n'insista pas, un autre personnage important venant en effet se présenter au conseiller : le paladin Hugues de Breizh.

    - Ce fût une rude bataille ! Vous êtes arrivés à temps

    - Désolé pour le retard... les renforts ont tardé et d'autres nouvelles m'ont retenu hors du champs de bataille

    - Je devine à votre regard qu'il s'agit là encore d'une mauvaise nouvelle

    - En effet, je dois d'ailleurs retourner au fort, je pense que notre présence n'est plus nécessaire ici.

    Le paladin aquiesca et proposa au guerrier de l'accompagner afin qu'ils s'entretiennent de ces nouvelles sur le chemin. Tous deux donnèrent des instructions à leurs troupes, puis accompagnés chacun de deux cavaliers, il se mirent en route. Sur le chemin, une fois éloignés du champs de bataille, Hugues intrigué par la semi-révélation du demi-elfe, lui demanda quel problème l'avait donc tenu hors du champs de bataille

    -Hé bien nous avons en plus de cette armada de brigands en perte de vitesse, un vampire qui s'en prend à nos citoyens. Et le pire c'est qu'il est étranger à cette histoire.

    Le paladin soupira malgré lui

    - On n'en sortira donc jamais de tous ces problèmes ! Que sait-on sur lui ?

    - Qu'il est puissant... il n'est au service d'aucun maitre, il agit pour son propre compte. On ne sait pas s'il est seul mais on connait son identité : Angelo Gorneval. Il est surement à la recherche de sa fiancé Althéa ..ou ex-fiancé je ne sais pas trop ce qu'elle est dans son esprit... disons que lorsqu'il était "vivant" . Mais il y a encore beaucoup de choses qui m'échappent dans cette affaire...

    Folken conta alors toute l'histoire d'Althéa, le traffic sans doute peu scrupuleux de son marchand de père, son fiancé passé par dessus bord qu'elle a tenté de retrouver, le croyant jusqu'à aujourd'hui malgré tout encore en vie, jusqu'à ce que les deux hommes soient en vue du fort.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  7. #37
    Luthien Invités
    Luthien observa encore la scène quelques instants après le départ d'Elyssa, comme pétrifiée... un tel déchainement de chaos, de violence. Une gigandesque représentation de la folie... puis soudain elle eu peur, il lui fallait partir, et vite, rejoindre ses compagnons aux portes de la ville. Les assassins étaient dispersés maintenant, et les paladins semblaient sur le point de se replier. Durant tout le combat, presque personne n'avait fait attention à elle, forme sombre et discrète à l'écart du coeur du combat. C'était mieux ainsi. C'est donc en silence qu'elle quitta l'endroit, prennant la direction des portes de la ville.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [Quête] Trône du soleil
    Par Mérillym Martial dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 21
    Dernier message: 11/09/2005, 15h57
  2. [Quête] Trône du soleil
    Par Mérillym Martial dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 35
    Dernier message: 20/03/2005, 18h46
  3. [Quête] Trône du soleil
    Par Elissa Keens dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 31
    Dernier message: 03/03/2005, 12h18
  4. [Quête] Lutte pour le trône du soleil
    Par Lothringen dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 50
    Dernier message: 20/01/2005, 20h44
  5. [Quête] Trône du soleil
    Par Lothringen dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/12/2004, 22h09

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251