Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Discussion: [Quête] L'enquête

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    - Tout sera fait selon vos exigences, votre dieu sera satisfait je vous le garantie.

    - Très bien, sire Epsilone... je veux que cette oeuvre nous soit enviée de tous, qu'elle fasse la fierté de notre Eglise !

    Dans la chaleur d'un été des plus radieux, deux hommes se séparaient sur le parvis du temple. Epsilone, un jeune artiste, aussi réputé dans le domaine de la peinture que celui de la sculpture serrait la main d'un prêtre helmite avant de rejoindre son apprenti en affichant un sourire radieux. Son talent commençait à se faire reconaître et l'église helmite venait de lui commander une statue géante à l'effigie de son dieu. Les récents évènements avaient tendance à pousser le clergé à multiplier les bonnes actions pour ne pas s'attirer la colère ou la déception de Helm, les poussant parfois jusqu'à la limite du fanatisme.

    Dehors, appuyé sur la fontaine, le jeune élève de l'artiste guettait le retour de son maître, essayant de faufiler son regard à travers la foule qui circulait sur la place. La chose était peu aisée, car c'était jour de grande affluence, mais il finit par apercevoir brièvement sous la lumière éclatante du soleil son sourire et sa démarche fière au milieu de la masse des fidèles qui se rendaient au temple, avant de le perdre de vue. Essayant de retracer instinctivement de ses yeux le chemin emprunté par Epsilone, le garçon parvint à reposer ses yeux dessus mais cette fois-ci au milieu des ombres jetées par les passants, les traits grimaçants, l'artiste venait de s'écrouler et sembler lutter pour ne pas s'étouffer. Inquiet, le jeune homme se jeta dans la foule, bousculant les passants pour aller rejoindre les passants et arriva enfin à la hauteur de son maitre... trop tard. Celui-ci lui jeta juste un dernier regard crispé, essayant d'articuler quelques mots, avant de s'éteindre à jamais.

    Des cris suivirent le drame, puis une mini émeute, ce qui poussa la garde à prendre rapidement possession des lieux pour disperser la foule et essayer de chercher des indices.


    - Ca promet d’être compliqué chef !

    Folken prévenu par un messager s’était rendu sur place lui-même afin de se rendre compte de la situation. Un officier de la section d’enquête lui faisait le point sur les premiers éléments de l’enquête.

    - C’est carrément incroyable ! Ce pauvre bougre est mort sous les yeux d’au moins une centaine de gens … Et personne n’a rien vu !

    - De quoi est-il mort ?

    - On ne sait pas vraiment

    - Pardon ?

    - Il semble avoir été empoisonné, pas de trace de coups et pourtant la victime était encore jeune et en bonne santé, de plus il s’agit du jeune artiste Epsilone, celui qui devait sculpter une statue à l’effigie de notre bien aimé Helm. Le clergé n’est pas ravi, il veut des explications ! Ca sent la jalousie si vous voulez mon avis…plusieurs artistes auraient aimé être à sa place.

    - Pas de témoins ?

    - Ben comme je vous le disais, une centaine de personnes ont assisté à son décès sans réagir, seul son apprenti s’est précipité vers lui quand il l’a vu, mais trop tard. Le prêtre n'a visiblement rien vu non plus, mais on ne l'a pas interrogé, il est encore dans le temple
    Le seul mouvement de panique qu’il y ait eu est lié à la présence d’un loup en liberté dans la cité… On l’aurait aperçu se dirigeant vers les les portes de la ville…. Cité de fous !

    - Rien d’autre ?

    - Si, il possédait un atelier dans le quartier du port… Peut-être y a t-il des indices là bas … Mais enquêter là dessus, c’est comme chercher dans une botte de foin si vous voulez mon avis, on peut toujours interroger son apprenti, on l'a emmené dans nos bureaux.

    Tous ces indices étaient bien maigres, et l'affaire était vraiment encombrante pour le chef de la garde. Surveillé de près par les membres d'un clergé qu'il n'appréciait pas toujours, et déjà débordé par de multiples affaires de vols et de contrebande, le conseiller décida de payer plusieurs gamins et crieurs pour qu'ils fassent passer une annonce dans la ville comme quoi on demandait des volontaires pour aider la garde à résoudre cette enquête. Une forte récompense était offerte
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  2. #2
    Erszebeth Invités
    Seul le hasard fit que Erszebeth se trouvait sur la place du temple au moment où la foule commença à s’amasser autour d’un cadavre tout frais. Sous sa capuche, à l’abri des regards, elle entendit parler les gardes de l'incident et fronça des sourcils. En tant que marchande d’art et artiste elle-même, elle s’était intéressée de près à Epsilone.

    Chose peu courante, ce n’était pour une fois pas la récompense qui l’intéressait mais plutôt les circonstances étranges qui entouraient cette mort suspecte. Un sculpteur chargé de faire une nouvelle statue d’Helm qui s’écroulait en pleine place du temple, comme foudroyé ?

    Une rivalité d’artiste, peut-être… Ou bien encore l’action d’un clergé jaloux de la prépondérance de Helm à Manost, voilà qui semblait une piste beaucoup plus probable.

    Et s’il n’y avait que ça… Mais pourquoi avoir frappé en pleine ville, quitte à se faire repérer ? Avec des centaines de témoins, pas moins ? Une action pour frapper les esprits ? Un avertissement au clergé de Helm ? La victime avait été empoisonnée par un poison à action rapide provoquant apparemment une cyanose, mais comment avait-il été administré ? Un dard lancé à distance ? Ou bien un sort, peut-être… Mais ce type de poison était rare et difficile à se procurer.

    La vampire passa son regard sur la foule présente sur la place. Il y avait bien trop de monde pour qu’elle ne puisse utiliser ses sens aiguisés de vampire pour trouver le meurtrier, si du moins il était présent… Elle s’approcha donc un peu plus près du cadavre pour faire sa propre inspection et voir si le cadavre ne portait pas de trace de piqûre. Habituée dans son métier à manipuler des poisons, elle en connaissait les odeurs…

    S’étant finalement fait sa propre idée, elle réfléchit aux pistes que le garde avait donné. Décidemment intéressée par cette étrange histoire, la vampire décida d’enquêter… En commençant par le quartier du port, plus près de chez elle.


    HRP : Je souhaiterais moi aussi faire équipe, il est vrai que c'est plus amusant comme cela... Et je pense que Folky nous à préparé des rejouissances du coté du port... Pour ceux qui veulent le savoir, je suis une voleuse/mage vampire.

  3. #3
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook faisait parti d'une patrouille parcourant les alentours du Temple. L'ammassement important d'habitants plutôt inhabituel l'intrigua. Il en avertitle chef de patrouille qui l'avait également remarqué, et se dirigèrent vers eux.
    Arrivés au centre du regroupement en ayant été obligé de force un peu le passage pour pouvoir passer, les Gardes de Manost trouvèrent le Chef de la Garde, Folken, s'efforçant de ne pas laisser approcher les habitants. Le chef de patrouille fit signe à ses Gardes de l'aider, ce qu'ils firent.

    Shinook, en appliquant l'ordre de son supérieur, entendit la conversation entre celui-ci et Sire Folken. Il compris ainsi qu'il s'agissait d'une mort inhabituelle, un meurtre sûrement, mais pas de suspect sûr pour l'instant. Il se demanda alors qui aurait pu faire une telle chose, en plein jour, sans être coincé.
    Shinook entendit ensuite son supérieur reprendre la conversation :


    " -Je peux vous confier des hommes pour enquêter si vous le désirez, messire.
    -Il me faudrait des personnes discrètes et intelligentes. Qui sachent également se battre convenablement, et vigilantes aussi. En fait, il me faudrait vos meilleurs hommes..."

    Shinook ressentit un sentiment bizarre : il espérait de tout son coeur d'être choisis. Ce serait sa première mission.

    "-Gardes de Manost, garde à vous ! ordonna le chef de patrouille "

    D'un mouvement rapide, ceux-ci se mirent en ligne faces aux deux supérieurs. Leur supérieur direct les regardait un à un, répétant ceci plusieurs fois, avant d'immobiliser son regard, fixé sur l'Elfe de Lune.

    "-Shinook, Gardien de Helm ! Vous êtes affecté au commandement de Sire Folken, chef de Garde de cette cité, jusqu'à nouvel ordre ! Des questions ?
    -Non messire ! Merci messire ! dit Shinook fièrement, le coeur battant à son maximum."

    Le chef de patrouille ordonna donc aux autres, un peu déçus, d'écarter les habitants de la victime.

    Shinook rejoignit Sire Folken et le cadavre, et se rendit compte alors qu'une femme s'était approchée et l'avait examiné, et était ensuite partie en adressant quelques mots au Chef de la Garde. Arrivé devant son plus grand supérieur possible à cette heure, il s'inclina et se tint droit, attendant ses prochains ordres...


  4. #4
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 391
    [Arrive des embarcadères]

    Lothringen trouva la place du temple en pleine effervescence. La rumeur lui apprit la mort suspecte du sculpteur ; un regard circulaire l’émoi qu’elle suscitait. Le semi-drow n'avait jamais beaucoup apprécié que l'on s'efforce ainsi de détourner la foi du bon peuple vers de simples artefacts, mais il y avait néanmoins lieu de s'inquiéter. Après le vol de relique, on s’en prenait aux artistes de Helm, maintenant ? Le temple devait être en bien petite forme pour avoir subi coup sur coup deux pareils revers. Ou bien avoir des ennemis dotés d'un sens esthétique particulièrement développé…

    Il alla parler à un garde, qui lui désigna son chef d’un menton distrait.

    - Lui, là…

    « Là », il y avait un soldat qui ressemblait grosso modo à l’idée qu’on peut se faire d’un gradé manostien. Il avait l'air un peu débordé, et il se trouvait en bonne compagnie, c'est-à-dire en plein tête-à-tête avec un cadavre et... tiens donc, un semi-drow!
    Lothringen s’approcha.


    - Le capitaine Folken, je présume ? J’ai entendu crier que vous cherchiez des volontaires, et me voilà. Je n'ai pas assisté aux événements... Comme je ne suis pas membre de la garde mais simple citoyen, je suppose que je me devais de me présenter à vous au préalable… Afin de disposer de tous les renseignements utiles, ne serait-ce que cela.

    [HRP : avis aux joueurs ! ne présumant pas de mes forces, et estimant d’ailleurs que c’est plus drôle comme ça, je préfèrerais faire équipe... ]
    Dernière modification par Lothringen ; 30/08/2007 à 21h33.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  5. #5
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Le conseiller, à l'arrivée du semi-drow se retourna.

    - Hormis le grade, c'est bien ça , on a quelque gardes sur le coup, mais j'aimerai en effet que d'autres personnes capables mènent l'enquête également, je leur ai fait préparé une sorte passe-droit, en cas de besoin, qui vous laissera accès au batiment de la garde et qui vous permettra de fouiller là où vous en aurez besoin

    Le demi-elfe tendit un parchemin à Lothringen.

    -Je vous présente au passage une jeune recrue de la garde, le soldat Shinook, qui mènera également l'enquête

    Et Folken reprit alors les explications que lui avait donné l'enquêteur sur place, tout en observant discrètement une silouhette qui ne lui était pas inconnue. Après un effort de mémoire, il se souvint avoir vu ce visage à moitié dissimulé aux abords du palais quand Manost tentait de s'organiser face à la menace de Shaar. Cette personne n'était autre qu'Erszebeth, le vampire. Et visiblement sa curiosité ne tenait pas d'une simple envie de voyeurisme, et alors il conclu son résumé de la situation :

    -Voilà les indices sont maigres, son apprenti, son atelier, et des citoyens qui hurlent non pas parcequ'ils ont vu le criminel mais un loup ! Et personne pour nous renseigner, ca promet d'être complexe. On n' a toujours pas interrongé le prêtre qui lui avait parlé quelques minutes avant sa mort celà dit...Vous le trouverez au temple si ça vous intéresse. Pour le reste rien de neuf, ca sent l'empoisonnement à plein nez, mais on n'a pas encore relever de traces de piqure ou autre... Il reste la solution de l'ingurgitation ou de l'inhalation
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  6. #6
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook, dévisageant discrètement ses nouveaux coéquipiers, pris alors la parole, en murmurant cependant pour éviter que la populace ne l'entende :

    "- Est-il possible de soulever la thèse d'un suiscide Chef ? Il faudra voir avec son apprenti et à son atelier pour voir s'il n'avait pas quelques problèmes personnels. Sinon, le loup aurait pu servir à faire diversion pendant que le criminel injectait la substance..."

    [HRP : Tout à fait d'accord pour faire équipe !]


  7. #7
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 391
    Tandis qu'il exposait la situation, le chef de la garde avait semblé souffrir d'un étrange strabisme divergent qui le faisait parler au moins autant pour ses deux interlocuteurs que pour une tierce personne un peu plus éloignée. En suivant la direction de ce regard, le semi-drow remarqua une mystérieuse silhouette qui les écoutait très attentivement.

    Lothringen remercia d'un signe de tête le conseiller qui, contrairement à ce qu’avait dit le crieur, n’était apparemment pas capitaine de la garde ( :notme: ), rangea soigneusement son laissez-passer dans son justaucorps et se pencha à son tour sur cet intéressant cadavre.
    Il se disait que, si la victime avait été empoisonnée, il y avait de bonnes chances pour que son corps connaisse une putréfaction accélérée ou change de teinte de façon anormale. Il jeta aussi un coup d'oeil sur sa salive. Comme tout combattant, il avait une bonne expérience des cadavres…
    Mais surtout, Lothringen cherchait à déterminer s’il ne ressentait pas la moindre aura magique dans ou autour du corps. Après tout, un bon sortilège, une bonne malédiction pouvaient l’avoir étouffé aussi sûrement qu’un poison, et sans laisser davantage de traces.

    Quand il eut fini son examen, il songea aux différentes pistes qui avaient été évoquées. L’affaire du loup l’intriguait particulièrement, car son intuition lui susurrait qu’il devait y avoir un lien entre ces deux paniques un peu trop concomitantes. En outre, c’était, de toutes leurs maigres pistes, le seul indice en mouvement, c’est-à-dire prêt à leur échapper… Un loup en liberté ? Familier en rébellion, échappé des forêts ? mais ça n’arrive jamais. Ou plutôt, comme il le pensait, druide ou rôdeur métamorphosé, trop heureux de se dégager la route par les mouvements de foule qu'il provoquait ?… Il ne tenait pas à affronter ce loup, mais il pourrait être intéressant de savoir ce qu’il fabriquait, et où il allait.
    Ceci dit, il était sans doute préférable de le laisser courir sans être inquiété tant qu'ils n'en sauraient pas un peu plus sur cette affaire (et qu'ils ne se seraient pas préparés :notme2: ).

    Il regarda enfin le garde Shinook, qui n’avait pas bougé. Un semi-drow, un guerrier-mage… Certes, celui-là devait être à moitié elfe de lune et non humain comme lui, et ses techniques de combat semblaient pour le moins particulières. Néanmoins, rencontrer son double lui causait un certain malaise.
    Ce qui ne l'empêcha pas d'être plus intrigué que réticent. Ce n’était pas tous les jours qu’il rencontrait un autre semi-drow – pour ne pas dire que c’était la première fois de son existence -, et il était du genre curieux. C'est pourquoi il répondit à la supposition du garde:


    -Hé bien, nous pourrions laisser les deux témoins, prêtre et apprenti, se remettre un peu de leurs émotions, et commencer par inspecter l'atelier d'Epsilone pour vérifier ses affaires personnelles... Que diriez-vous d'y aller ensemble?

    Et Lothringen, suivant l'exemple du conseiller, s'essaya lui aussi au strabisme divergent pour s'adresser par la même occasion à leur étrange auditrice, dont il devinait bien qu'elle n'était pas là pour le tourisme.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  8. #8
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook se tourna vers son nouveau coéquipier de même race, l'écouta attentivement, et répondit à sa proposition, conscient du malaise émanant de celui-ci :

    "-Pourquoi pas, mon ami. Nous ne serons pas trop de deux je pense, mais peut-être que d'autres devraient nous rejoindre. Qu'en dites vous ?"

    Shinook savait en disant cela que l'étrange silhouette qui était, proche d'eux l'entendrait, et espérait une réponse de celle-ci, curieux de savoir pourquoi le Chef de la Garde la tolérait près du corps. Une alliée de la Garde sûrement...

    L'Elfe se demanda, tout en regardant son camarade, ce que cet autre était capable de faire. Il semblait assez robuste, mais il sentait également une aura magique en sa présence, et également chez la silhouette qui les écoutait discrètement...


  9. #9
    Erszebeth Invités
    Un léger sourire apparut sur les lèvres de la vampire en voyant le groupe se former et de multiples strabismes converger vers elle. Elle avait plutôt l'habitude de travailler seule, mais quelque chose lui disait que cette mission était risquée et par ailleurs, le gluck, son familier penché sur son épaule, semblait penser que les deux inconnus étaient dignes de confiance, même si ils étaient tous deux semi-drow, une coincidence pour le moins singulière.

    Depuis longtemps Erszebeth avait appris à se fier à l'instinct de la petite bête et elle se dirigea donc vers le petit groupe afin de saluer Folken et ses deux compagnons :

    "Seigneur Folken, messieurs" fit elle avec un petit signe de tête de reconnaissance. "Votre affaire m'intéresse. Je crois comprendre qu'elle nécessite d'être menée avec doigté au vu des enjeux et du clergé de Helm qui est sur les dents. Avec votre autorisation, j'aimerais enquêter."

    "Par ailleurs", ajouta-t'elle en regardant Lothringen et Shinook, "Je n'aurais rien contre un peu de compagnie. Je pensais justement commencer par l'atelier de l'artiste, même si en l'occurence parler avec le prêtre qui discutait avec la victime serait peut-être un meilleur départ pour une enquête..."

  10. #10
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Dans l'ombre...
    Messages 
    353
    "Auparavant dans son appartement à La Vierge d'Argent."

    Arrivé sur place, Cyric entreprit la difficile tâche suivante : se frayer un chemin parmi la foule avant d'arriver jusqu'au corps.
    Ce ne se fit pas avec délicatesse du fait de la multitude de badauds réunis près du mort. Les coups d'épaules à épaules pleuvaient jusqu'à ce que le voleur arrive sans encombre près du corps de l'artiste.

    Celui-ci faisait peur à voir. Etalé face contre terre, le mort avait les yeux rivés sur le dallage. Des perles de sang suintaient de sa bouche pour tâcher les pavés environnants.
    Le voleur souleva délicatement le corps pour le mettre sur le dos. Aucune blessure n'était visible ce qui provoqua dans la tête de Cyric les questions que tout enquêteur pourrait se poser. Avait-il été empoisonné ? Serait-ce une mort liée à la magie ? Le voleur n'avait aucune idée de tout cela mais il s'en fichait pour l'instant. Sa curiosité n'était peut-être pas étanchée mais il lui fallait savoir si une récompense était à la clef. Décidant de fausser compagnie au cadavre, Cyric se dépêtra de la foule pour respirer un peu.

    C'est alors que la voix rauque d'un crieur public vint à ses oreilles.


    ... à tous ! Un meurtre a été commis ici, sous les yeux de tous mais n'a malheureusement pas encore été élucidé ! La garde cherche des volontaires pour enquêter sur la mort mystérieuse de l'artiste Epsilone ! Si des aventuriers courageux sont tentés pour enquêter sur cette affaire, qu'ils s'adressent à Sire Folken, notre chef bien-aimé de la Garde ! Une forte récompense sera attribué à qui résoudra ce meurtre ! Bonne journée à...

    Le voleur en avait assez entendu, une forte récompense était donc à prévoir. Les yeux de Cyric brillèrent de convoitise, il lui fallait enquêter, tant pis si celle-ci allait se révéler dangereuse, le voleur avait plus d'un tour dans son sac et il ne craignait personne dans les murs de manost...

    Un regard sur sa droite et il vit la personne qu'il recherchait? il se dirigea alors vers Folken. Plusieurs personnes étaient présentes à ses côtés passant du simple garde à l'aventurier chevronné. Le voleur fronça alors les sourcils, il allait bien entendu ne pas se trouver seul pour se lancer dans cette aventure. La récompense pourrait échoire à n'importe qui.

    Une personne drapée de noir était justement en train de parler au Chef de la Garde. C'était Erszebeth, une des dernières recrues de la Vierge d'Argent. Il n'avait pas encore eu l'occasion de lui parler et ne la connaissait que très peu. Les deux autres personnes présentes à ses côtés ne lui disaient rien du tout et c'est avec surprise qu'il se rendit compte qu'il était le seul humain "pur". Les individus présents avaient tous un peu de sang elfique dans les veines. Cette petite parenthèse ne l'intrigua pas outre mesure et il se présenta donc devant Folken, en prenant garde à ne pas dévoiler sa "vénérable" profession qui ne manquerait pas de l'envoyer dans un des trous puants de la prison de Manost.


    Enchanté, Sire Folken. Je m'appelle Cyric et serait heureux d' apporter mon aide à la Garde Manostienne pour élucider cette affaire. Portant un regard rapide sur les têtes qui l'environnaient, il reprit : Je vois que l'affaire intéresse. Ne suis-je pas de trop ? Devrons-nous travailler en équipe ? Je suis tout à disposé à vous suivre.

    Le voleur avait l'habitude, comme pour un mercenaire de son rang, de travailler seul mais pour une enquête telle que celle qui lui était proposée, il valait mieux, pour sa propre personne, s'entourer de "compagnons". Il espérait toutefois résoudre l'affaire seul et gagner par la suite la somme d'argent promise.

  11. #11
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    L'analyse du cadavre de Cyric et le nez fin d' Erszebeth s'approchant du groupe de volontaires leur permis de déceler une faible odeur que leurs camarades n'avaient pas encore pu déceler. Très subtile, agréble et pourtant unique et paniquante pour qui maitrise la science des poisons, l'odeur du lotus. Et alors que le groupe commençait à s'organiser, le chef de la garde se vit adresser un mesage du clergé.

    - Bien, messieurs-dames, je vais devoir vous laisser, le clergé voudrait un premier rapport sur l'enquête, je ne vais pas le faire enrager inutilement, j'ai dans le sentiment qu'il sera déjà assez pénible à supporter comme ça dans les prochains jours, pour lui c'est une offense directe à Helm, et par les temps qui courrent, après ce qu'a vécu Manost, autant vous dire que cet évènement est vraiment mal vécu, en attendant, vous avez carte blanche du moment que vous sachiez rester discret, je ne voudrais pas paniquer les gens ou inquiéter le clergé.

    Souhaitant bon courage aux valeureux volontaires, le demi-elfe s'en alla en direction du temple faire son rapport.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  12. #12
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 391
    Lothringen regardait depuis quelques temps le dernier venu sans mot dire. Autant la jeune femme et le garde lui inspiraient plutôt confiance, autant celui-là laissait présager des ennuis à venir. Le semi-drow avait fréquenté les guildes de mercenaires suffisamment longtemps pour savoir reconnaître au premier coup d’œil un homme que guide la seule soif de l’or. Il n’avait rien contre l’or ; après tout, lui aussi était intéressé par la récompense. Mais ça ne l’empêchait pas de faire passer la mission au premier plan, d’être prêt à partager, et de ne pas considérer ses compagnons comme ses prochaines dupes…
    L’inconnu, lui semblait-il, les trahirait dès qu’il pourrait. Faire équipe avec un opportuniste qui mettrait à profit la première occasion de les doubler, très peu pour lui.
    Après le départ du conseiller, il s’adressa donc au mercenaire en ces termes:


    - Entendons-nous bien, messire, personne ne vous oblige à vous associer. Si vous pensez être plus efficace seul, vous pouvez mener votre enquête de votre côté. Mais si vous voulez vous joindre à nous, j’aimerais autant avoir moins de doutes sur votre loyauté… aussi bien à Helm qu’à vos compagnons de route. Et, accessoirement, si nous résolvions le problème ensemble, je pense raisonnable que la récompense soit répartie à égalité entre nous tous. Je suis fâché de devoir aborder la question quand le temps nous est peut-être précieux, mais je préfère ne m’associer que sur des bases saines, et des clauses clairement définies.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  13. #13
    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    -Et qu'est ce qu'ils peuvent craindre d'une guilde placée de l'autre coté d'une mer ?! Reinhart va me le payer, cette fois...
    Huit jours qu'il était parti de Lumenis, tout cela pour "enquêter sur la guilde de Manost qui empiète sur nos plates-bandes"...
    -Reinhart, je te hais... La prochaine fois, je te fourre dans la cale d'un bateau et tu iras toi-même en mission ! Non rémunérée, d'ailleurs...

    Et c'est ainsi, parlant dans sa barbe et jurant par tous les dieux qu'il se vengerait de son supérieur qu'il arriva en vue d'un attroupement.
    -...été élucidé ! La garde cherche des volontaires pour enquêter sur la mort mystérieuse de l'artiste Epsilone ! Si des aventuriers courageux sont tentés pour enquêter sur cette affaire, qu'ils s'adressent à Sire Folken, notre chef bien-aimé de la Garde ! Une forte récompense sera attribué à qui résoudra ce meurtre !
    Il stoppa sa marche. Quelqu'un venait de parler de récompense pour un travail accompli, et c'était exactement son domaine.

    Il s'approcha de la nuée, il n'avait pas besoin de s'approcher, les mots "cadavres" "assassinat" "personne n'a rien vu" "temple" "atelier" ou encore "loup" le renseignèrent assez.
    A coté de lui se trouvait un homme encapuchonné, et malgré ce tissu, il avait pu discerner le même sourire qu'il avait fait quand il avait entendu la notion de récompense.

    Mais il se détourna, se rapprochant d'un petit groupe. Après quelques instant, un homme à la peau d'ébène le repoussa de la parole. Le guerrier posa la main sur l'épaule de l'encapuchonné et lui glissa.
    -Je crois que nous avons le même centre d'intêret dans cette affaire, ça vous dit ?

    [Proposition faite à Cyric par MP, attente de sa réponse, si elle est défavorable, je partirai soit seul, soit accompagné si le groupe le veut]
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  14. #14
    Erszebeth Invités
    Le regard posé sur le cadavre qui n'avait pas encore été évacué, Erszebeth restait tout de même perplexe. En tant qu'assassin elle-même, elle n'aurait jamais agit en pleine rue. Ce n'était pas ainsi qu'un professionnel agissait et pourtant le poison utilisé, la méthode employée, tout dénotait une évidente maîtrise. Tout le monde n'utilisait pas le lotus et ceux qui l'utilisaient... Faisaient payer cher leur intervention.

    Il y avait donc deux solutions :

    Soit la victime avait été tuée avant qu'elle ne puisse devenir gênante, ce qui demandait une rapidité d'exécution qui pouvait expliquer le modus operandi, soit l'assassin avait voulu faire passer un message à quelqu'un en accomplissant ce meurtre. Quand au poison...

    Elle ne connaissait que peu d'endroits où se le procurer à Manost et tous, comme par hasard, se trouvaient du coté du port. Elle en était là de ses réflexions quand elle entendit le grand semi-drow prendre la parole :


    - Entendons-nous bien, messire, personne ne vous oblige à vous associer. Si vous pensez être plus efficace seul, vous pouvez mener votre enquête de votre côté. Mais si vous voulez vous joindre à nous, j’aimerais autant avoir moins de doutes sur votre loyauté… aussi bien à Helm qu’à vos compagnons de route. Et, accessoirement, si nous résolvions le problème ensemble, je pense raisonnable que la récompense soit répartie à égalité entre nous tous. Je suis fâché de devoir aborder la question quand le temps nous est peut-être précieux, mais je préfère ne m’associer que sur des bases saines, et des clauses clairement définies.

    La vampire aquiesça mentalement aux clauses posées par Lothringen. Même si le semi-drow était visiblement encore jeune, il était visiblement tout sauf stupide et avait vite compris la vraie "profession" de leur sombre compagnon.

    "Je suis d'accord avec vos conditions. Cet assassinat en pleine ville dénote du culot de la part de l'assassin mais aussi des moyens importants cachés dans l'ombre et il convient d'avancer avec prudence et discrétion."

    Son regard se tourna alors vers Cyric et elle aperçut alors une figure connue dont elle avait assisté au mariage à scandale (qu'elle avait d'ailleurs aidé à devenir ENCORE plus scandaleux :notme: )

  15. #15
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook, qui avait assisté à toutes ses interventions, n'avais dit mot. Attendant patiemment son tour pour parler, lui laissant le temps de dévisager ses nouveaux compagnons, et comprit que la question de la récompense était le principal but. Personnallement, Shinook n'avait que faire d'une telle récompense. Sa véritable motivation était de='arrêter, d'une façon ou d'une autre, les assassins, lui, qui avaient eu la alchance d'en croiser, et le prix fut la mort de sa famille et l'enlèvement de son petit frère. Il jugea donc bon d'intervenir séant, avec surprise :

    " - Je tiens à préciser que si nous formons un groupe, il vous faudra vous plier à certaines lois de cette cité, même si certains n'y sont pas habitués. Il est possible que nous transgressions certaines, mais je ne permettrai pas de les dépasser outre mesure. "

    Sentant que tout le monde s'était tu à son intervention et qu'ils l'écoutaient avec attention, il décida de continuer :

    " - Bien. Je pense à présent qu'il serait bon de se séparer en petits groupes pour enquêter à différents endroits, et être ainsi plus efficaces. Si mon idée vous intéresse, formons les groupes mesdames et messieurs... "

    L'Elfe attendit donc la réponse de ses compagnons pour cette mission, leut laissant le choix des groupes, car il lui importait peu de savoir avec qui il enquêterait, bien que la vampire dégageait d'elle un certain charisme, une certaine beauté, qui l'attirait contre sa volonté...


  16. #16
    Erszebeth Invités
    Erszebeth sentit sur elle le regard du garde et su que, contre son gré, son charisme de vampire venait encore de faire une victime. Depuis qu’elle était entrée à Manost, elle s’était conformée sans peine à ses règles, étant assez intelligente pour savoir qu’en étant vampire, elle devait plus que toute autre protéger son image et sa sécurité.

    Mais elle avait passé plus d’un siècle à travailler dans les ténèbres de l’illégalité, des guildes secrètes de Padhiver aux catacombes de cette ville, royaume des morts-vivants. Elle le savait, cette mission plus que toute autre demanderait de travailler aux frontières de la légalité et dans ce cas, avoir un garde avec elle risquait de se révéler plus un obstacle qu’une solution, surtout dans le quartier du port.

    Son regard se tourna alors vers le deuxième demi-drow, Lothringen, qui lui avait déjà fait une excellente impression en posant tout de suite les conditions d’une association. Il était clair qu’il avait lui aussi passé une bonne partie de sa vie à marcher dans l’ombre et qu’il en connaissait les règles. Ses capacités, Erszebeth pouvait le voir, étaient similaires à celles du garde mais ses motivations étaient plus monétaires et donc, paradoxalement, plus fiables pour elle que celles de Shinook qui étaient morales. Du reste, plus qu’à l’abri du besoin grâce à son métier, ou plutôt devrait on dire « couverture » de marchande, la vampire ne voyait aucun inconvénient à partager la récompense.

    Décidemment, si elle avait le choix, la demi-elfe préférerait avoir Lothringen comme partenaire. Mais quoi qu’il en soit, il leur fallait se dépécher ; plus tôt la fouille aurait lieu au domicile de l’artiste et plus ils risquaient de relever des indices voire… De faire des rencontres intéressantes.

  17. #17
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 391
    Lothringen sourit en entendant Shinook. Le garde était visiblement pressé de partir, au point de considérer comme des détails des questions plutôt importantes au regard des risques encourus. Il y aurait suffisamment d’adversité pour qu’il soit utile de se soucier des compétences et des motivations des compagnons retenus : à moins qu’il ne voie pas d’inconvénient au fait de succomber parce que son groupe est extrêmement mal équilibré, de devoir surveiller ses arrières ou d’être lâché en plein combat ? Car c’était de cela qu’il s’agissait, autant que de la récompense.
    Cette impatience dénotait un certain manque d’expérience du monde des aventuriers, mais elle partait après tout d’un bon mouvement et Lothringen ne se sentait pas en âge de donner des leçons.

    Il y avait aussi un point qui posait problème. Helmite lui-même, Lothringen comprenait les exigences de légalité du soldat ; mais il savait aussi que l’absence totale de scrupules de l’ennemi vous pousse souvent à y faire d’importantes entorses. Un garde en tenue allait-il leur réciter les tables de la loi à chaque action répréhensible ? Surtout qu’il leur fallait en l’occurrence privilégier la discrétion et la rapidité.


    La rapidité... Au fait, qu’attendaient-ils ?

    C’est la question qu’il voulait poser à la semi-elfe, Erszebeth, dont il émanait une aura étrange qu’il ne parvenait pas encore à définir. Pourquoi se couvrait-elle ainsi ? Pour ce qu’il en voyait, elle n’était ni difforme, ni défigurée. Redoutait-elle comme lui la lumière du jour, qui l’éblouissait à demi ? Qu’elle était pâle…
    Un petit soupçon commença de croître en son esprit, mais l’urgence était ailleurs.


    - Je vois que nous sommes d’accord sur l’essentiel. Il jeta un coup d’œil à Shinook : si vous voulez nous accompagner, il va falloir que vous mettiez un peu d’eau dans votre vin, et aussi que vous changiez de tenue et vous mettiez en civil, ou vous risquez de devenir un handicap sérieux. Il va falloir aussi que vous vous décidiez rapidement, personne ne choisira pour vous. Il se demandait si le garde, visiblement subjugué par la jeune femme, le serait assez pour la suivre au prix de quelques-uns de ses principes; ça promettait d'être une expérience intéressante. Il regarda aussi les deux hommes qui s’entretenaient à voix basse. Ceux-ci nous rejoindront si mes conditions ne leur posent pas problème, ce dont je doute un peu. Au fait, on m’appelle Lothringen, je suis un guerrier-mage spécialisé dans le tir à l’arc et la divination, réside à la forge de Manost et ai pris depuis peu la citoyenneté manostienne ; ceci pour vous prouver que je n’ai pas grand chose à cacher – du moins sur ma situation actuelle. Je crois que nous ne gagnerons rien à attendre plus longtemps, à moins que nous n’espérions l’arrivée d’éventuels volontaires tardifs. Que pensez-vous que nous devions faire ? Je suis prêt à partir pour le port, comme nous l’avions dit, quitte à laisser à des retardataires l'opportunité de nous y rejoindre. Je pense même que le plus tôt sera le mieux.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  18. #18
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook semblait quelque peu déçu d'avoir mal était compris, et jugea nécessaire pour la suite de se reformuler :

    " - Je crains de ne pas avoir été compris... dit Shinook en se tournant vers le Semi-drow. J'ai dit que je tenais à respecter certains principes, certaines règles de conduite, mais il n'était pas grave d'en enfreindre quelques unes, nous avons carte blanche il me semble, non ? Comme je l'ai dit, l'argent m'importe assez peu. Pour tout dire, j'ai choisi d'être Garde pour certaines raisons, certaines convictions, dont celle-ci : Je suis arrivé à Manost dans le but de me venger de l'assassinat de mes parents, et souhaite également retrouver mon petit frère, au mains de certains assassins de cette ville. Il se peut donc que ma haine et ma tristesse me pousse à faire certaines choses contre ma volonté. Cette histoire d'assassins m'intéresse donc au plus haut point, car susceptible de m'en apprendre d'avantage sur mon petit frère. Je tolérerai les infractions, mais pas outre mesure. Après tout, je ne suis qu'un simple garde... Voici donc mes motivations. J'espère donc, durant cette mission, que nous pourrons mieux nous connaître, et se faire confiance mutuelement."

    Shinook marqua une pause, puis repris la parole, voyant que tout le monde continuait de l'écouter :

    " Mais j'oubliais de me présenter, je suis Shinook. Pour ma part, je suis passais bon dans l'art de l'ambidextrie. Il montra alors ses deux épées longues à ses côtés. Je possède également un certain savoir dans l'art de la magie. Il serait peut-être judicieux de connaître les points forts de chacun pour mieux se répartir. Qu'en pensez-vous ?"


  19. #19
    Erszebeth Invités
    Le temps des présentations était donc venu. Un fin sourire apparut sur le visage de la jeune femme en entendant l’énoncé des capacités des demi-drow. Un combattant à deux mains était toujours un allié bienvenu et la magie de divination de Lothringen pourrait bien singulièrement les aider dans leur enquête s’ils jetaient le bon sort au bon endroit. Elle prit donc la parole :

    « Il est clair que le port est un des meilleurs endroits pour faire connaissance avec la faune peu recommandable de Manost. Quant à moi je me nomme Erszebeth et je suis une vampire, comme vous pouvez le voir. »

    Elle fit une pose un instant afin d’observer la réaction de ses interlocuteurs qu’elle ne commenta pas avant de reprendre :

    « Je suis une voleuse/mage et mes capacités sont le maniement du katana, l’art de la discrétion bien sûr et une prédisposition pour l’école d’illusion. »

  20. #20
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Dans une tombe au Cormyr.
    Messages 
    387
    Un portail magique s'ouvrit alors au beau milieu de la foule qui s'écarta rapidement. Habituée depuis longtemps aux téléportations soudaines d'une Archiliche qu'ils ne connaissaient que trop, les gens se s'inquiétèrent pas, et au contraire, saluèrent le mort-vivant lorsqu'il émergea du portail bleuté qui se referma derrière lui. Les aventuriers assistèrent à la scène, et certains reconnurent le prince des morts aux os couleur de cuivre, pour sa fidèle présence au Loyal Paladin. Son nom parcourut les lèvres et plusieurs personnes vinrent lui parler. Le groupe ne put entendre ce qu'il se disait, mais la liche était, semble-t-il, mise au courant des récents événements. Regardant le cadavre, il fit un signe de main et désigna le groupe. Il fendit la foule de badeaux et passa devant eux en ruminant et en jurant :

    - Toujours pareil, impossible d'avoir de la place ici ! Pourtant Kelemvor sait que j'en ai besoin ! Raaah et encore un meurtre, décidément, ça n'arrête pas ces temps-ci !

    Il salua au passage Lothringen qui le lui rendit.

    - Place s'il vous plaît ! Je cherche le chef de la garde ! Grmblbmmbll je devrais m'adresser directement à Ravestha mais il paraît qu'il est "indisposé". Quelle drôle d'idée ! Si vous saviez ce qui a failli se passer en dehors des murs, peut-être vous rigoleriez de cette situation...

    Il regarda un instant le cadavre et s'adressa.


    - Ah oui ! Je vois de quoi il s'agit. Mais pas le temps, trouvez-le vous même !

    Se dirigeant vers le temple, il poussa les gens des coudes et ceux-ci s'écartèrent sous le regard flamboyant de la liche agaçée...
    "Shanguinius Demanthalar, pour vous détruire..."

  21. #21
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 391
    Le signe de reconnaissance que Lothringen venait d’échanger avec l’archiliche avait quelque peu surpris ses interlocuteurs, ce qui fit naître sur ses lèvres un léger sourire.

    - Hé oui, on dirait que toute la non-vie de Manost va bientôt être de ma connaissance… J’espère au moins que cela vous rassure sur l’importance que j’accorde à cette circonstance, Erszebeth ?

    Lothringen n’émit aucun commentaire sur l’exposé que la vampire et le garde venaient de faire de leurs compétences, mais il enregistra soigneusement toutes ces informations, bien décidé à en tirer profit le temps venu. Magie, combat, roublardise… Ils étaient somme toute tous très polyvalents, et assez complémentaires.
    Mais il remarqua que ses compagnons n’avaient pas répondu à sa question principale – que faire, pourquoi attendre – et c’est pourquoi, une fois n’est pas coutume, il attendit la suite des événements.


    [HRP : je dois avouer que je suis comme le MJ : pas patiente ... Shinook, on attend ta réapparition, et on décolle sans autre forme de débat ! Prudence si tu choisis d’entrer le premier dans l’atelier, il n’est probablement pas vide ]
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  22. #22
    Erszebeth Invités
    Erszebeth regarda la liche fendre la foule avec un regard impassible. Pourtant, elle se demandait au fond d'elle même si elle s'habituerait un jour à un tel spectacle et à la vue du corps momifié partant en morceaux... Même pour une morte-vivante aguerrie, cette vue relevait du choc culturel au niveau 7 sur l'échelle de Richter. Finalement lassée de poireauter là sans rien faire d'autre que de regarder défiler une liche au milieu de l'indifférence générale, elle dit après avoir entendu la réponse de Lothringen :

    "Bien, puisque les principaux problèmes sont réglés, je vote pour qu'on ne reste pas là plus longtemps. Le temps est essentiel dans une affaire comme celle-ci alors si vous êtes d'accord, je pense que nous devrions y aller tout de suite. Et faire attention en entrant dans l'appartement de l'artiste."

    HRP : Surtout que le MJ s'impatiente...

    Edit du dit MJ : Meuh non

  23. #23
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook sentait l'empressement de ses compagnons, et jugea qu'ils n'avaient pas tord. Etant Garde, il lui semblait plus logique d'aller interroger le jeune apprenti à la Garde :

    " - Bien ! Je pense que je vais commencer par interroger le jeune apprenti, pour voir si je ne trouve pas des indices. Peut-être pourra-t-il nous donner quelques informations utiles à l'enquête ? Je vais à la Garde de ce pas. Et vous, que comptez-vous faire ?"


  24. #24
    Erszebeth Invités
    Soudain le jeune garde ne semblait plus aussi séduit que cela et la vampire le comprenait ; son état de mort-vivante était difficile à accepter parfois même pour elle-même.

    "Si Lothringen est d'accord, je propose que nous allions tous deux visiter l'atelier de l'artiste immédiatement. Si vous souhaitez travailler en groupe, Shinook, peut-être pourrions-nous nous retrouver plus tard pour mettre en commun nos trouvailles, par exemple au loyal. Sinon, je vous souhaite bonne chance dans votre entreprise."

  25. #25
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 391
    Lothringen était tout à fait d'accord avec la vampire, et un peu inquiet pour le garde. Tant qu'il serait dans les locaux de la garde, évidemment, il ne risquait pas grand chose. Mais pour plus tard, il découvrirait peut-être à ses dépens qu'il n'est pas toujours prudent d'enquêter seul quand on manque d'expérience et que les ennemis sont peut-être puissants.
    Enfin, il n'était pas nounou non plus. Si le garde voulait toujours faire équipe et les rejoindre après son interrogatoire, c'était encore possible, et ils auraient ainsi tous gagné un temps précieux.


    - Je n'ai pas grand chose à ajouter. Le Loyal Paladin est toujours l'endroit idéal pour des rencontres discrètes, et comme la forge est en face j'aurai sans doute besoin d'y passer de toute façon. Vous pouvez laisser un message à la forge en cas de problème, Shinook, ou si vous ne pouvez pas attendre: le grand semi-ogre qui la tient est tout à fait digne de confiance. Bien. Partons sur le champ, Erszebeth, nous n'avons que trop tardé.

    Direction > L’atelier d’Epsilone
    Dernière modification par Lothringen ; 30/08/2007 à 21h37.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  26. #26
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    1 035
    Rodriguez se dirigait rapidement sur la place du Temple, après avoir entendu de la bouche de divers citoyens et gardes la mort de l'artiste Epsilone. Essayant tant bien que mal de se frayer un chemin dans la foule déjà très nombreuse, il s'avança à coup de "pardon" et "excusez moi" en entendant parfois des remarques tels que : "poussez pas derrière !"ou "aie, mon pied, crétin !". Enfin il se trouvait sur le lieu du criime en presque "bon état". Il put voir le corps pâle de l'artiste, sur le dos, avec un visage marquant une expression quelque peu effrayante. Difficile pour lui de définir les causes de cette mort... Empoisonnement sans doute, par un concurrent qui espérait avoir le contrat pour faire cette statue géante d'Helm... C'est ce qui lui semblait le plus plausible, mais les autres pistes n'étaient pas à écarter.

    Tandis qu'on commençait à récuper le corps qui subira une autopsie, Rodriguez écoutait les différentes personnes regroupés à côté qui semblait fort interessé à cette enquête, somme toute, peu banal. Il avait entendu parler de "d'atelier", "port", "loup", "apprenti" et quelques autres mots clés de la bouche de certains. Beaucoup d'entre eux semblait commencer par voir lieu de travail d'Epislone, lui était plutôt intrigué par ce loup effrayant la population. Avait-il un lien avec ce meurtre ? Peut être le familier du tueur... Tout ceci méritait enquête. Voyant que le groupe se présentait et donnait leurs intentions où débuter leur enquête, Rodriguez s'avança à eux et se fit connaître à son tour.


    -Bien, je vois que beaucoup de personnes s'intéressent de près à ce meurtre, moi de même et en tant que garde, il est aussi de mon devoir que de résoudre cette enquête et de restaurer la paix et la tranquilité dans cette belle cité. Pour ma part, je suis très intrigué par ce loup vu près d'ici qui est parti en direction des portes de la ville. Peut être a-t-il un rapport direct avec la mort de cet artiste. Je vais donc à la recherche d'éventuels indices aux portes de la cité, si certains désirent m'accompagner, ils le peuvent. Sur ce, je vous laisse et vous retrouverai bientôt au Loyal Paladin pour vous faire part de mes découvertes A bientôt.

    Sans plus attendre, Rodriguez partit en direction des portes de la ville, espérant trouver une quelconque information qui pourrait s'avérer utile pour la suite.
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

  27. #27
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    " - Très bien ! Comme vous voudrez monsieur ! En route... "

    Après cette brève conversation, Shinook vit Erszebeth, Lothringen et Rodriguez partir en direction de l'atelier de l'artiste défunt et sur la piste du loup. A son tour, il se mis à marcher en direction de la Garde, qu'il commencer à connaître, ainsi que ceux qui vivent dedans, et à apprécier, pour sa sécurité notamment. Il voulait faire cet interrogatoire le plus vite possible, et se rendre directement au Loyal Paladin, qu'il n'avait encore fréquenté, mais qui était, selon ses camarades, très réputée...

    direction > La Garde de Manost


  28. #28
    Erszebeth Invités
    La vampire aquiesça à la proposition du semi-drow et ils se mirent tous deux en route vers le port.


  29. #29
    Sire de la Canne Invités
    Prévenu tard par ses informateurs multiples de l'événement du jour, Sire de la Canne arriva après l'orage t ne vit plus que des badaux observer l'endroit où l'homme était tombé. Il s'approcha d'un garde et lui demanda de lui expliquer ce qui c'était passé.

    Après les explications demandées, Wilhelm observa alentours pour s'il y avait quelqu'un avec qui enquéter avant de se mettre en route vers les portes de la ville.

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250