Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Discussion: [Quête] Egarement et Rencontre

  1. #1
    Boddah Invités
    Tock s'était aventuré dans ses cryptes nébuleuses plus par curiosité que autre chose, il en avait tellement entendu par des mécréants dans les tavernes, qu'il avait sentit que cet endroit pourrait s'avérer intéressant et riche en expérience fortuite. Alors il vagabondait, mettant toujours un pas en avant, ne voulant jamais reculer, chose qui a surement conduit à une perte d'orientation. Ce malheureux s'était introduit s'en prendre de précaution particulière, il est venu sans carte, sans vraiment de renseignement sur l'emplacement des lieux. Il voyait toujours les mêmes images, des couloirs sombres et sinueux, vicieux à chaque coin, ne laissant transparaitre aucune merveille. Sa main attachée au pommeau de son arme, ne voulant la lâcher pour aucune raison qui serait irrationnel. Seule cette marque pouvait laisser penser que le barbare ne se sentait ni chez lui, ni dans un endroit sur.

    Tock marcha méticuleusement dans ses étroits conduits, sa position prête pour une attaque et pour contre-attaquer, avec un rythme régulier et souple, pour garder une fluidité dans ses mouvements lourds. Un silence de plomb avait envahit les cryptes, si bien que Tock se sentit observé, regardé, espionné; sa tête tournoyait de sa gauche à sa droite, analysant chaque recoin de peur qu'une chose bondisse sur lui sans crier-garde. Ses pupilles dilatées par la noirceur des lieux, brillantes, reflétant le peu de lumière produite, montrant par conséquent sa position à un quelconque adversaire. Des sons!

    Vite, il sentit que la situation commençait à échapper à son contrôle, si bien sur il l'avait contrôlée à un moment! Des bruits sinistres, de craquements et de sifflements se firent entendre qui raidir son échine humide et son faciès plié par les marques de fatigue et de peur. Des échos martelant ses oreilles, son esprit, ne laissant aucune seconde de répit à cet impudent qui a oser venir seul dans ces lieux pour défier tout être, toute chose, qui a eu la folie de mille hommes dégénérés par des substances manipulant la douleur, la pensée et les gestes. Comment pouvait il croire qu'il s'en sortirait indemme de cet affront?
    Mais il continua, decidé à ne jamais reculer, quitte à perdre son seul bien, son âme...

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    979
    Tock s’était senti envahi par une étrange impression depuis déjà plusieurs minutes, comme s’il était suivi par quelque entité, comme s’il n’était qu’une proie. Dans tous les cas, le chasseur se rapprochait. Il lui semblait voir des ombres se mouvoir à la périphérie de son champ de vision, formant de maléfiques arabesques aux formes tourmentées. Les sinistres craquements et autres bruissements se faisaient plus distincts. Plusieurs fois, il se retourna violemment pour sonder les opprimantes ténèbres qui menaçaient de l’engloutir, mais il n’aperçut que l’opacité de sa névrose. Puis, il poursuivait sa pénible épopée, transi par la froideur malveillante des lieux.

    Cela se déroula en une poignée de secondes. Tock aperçut tout à coup une silhouette élancée à l’orée d’une caverne noyée sous une chape de noirceur. Mais, contrairement à la mentalité usuelle siégeant en un tel endroit, la mystérieuse présence ne paraissait témoigner d’aucune hostilité. Elle se tenait immobile et fière, l’air songeur. Une aura de sagesse semblait s’exhaler tout autour de l’individu, parachevant la noblesse de sa posture.

    Une voix à la fois grave et douce retentit soudainement, brisant le funèbre mutisme de l’atmosphère.


    « Bonne claustration cher visiteur, cela fait des lustres que je n’ai point vu âme qui vive… A qui ai-je donc l’insigne honneur ? »

    Quelque chose de sphacélé dans le timbre vocal avait alerté les sens de Tock, comme si ces paroles avaient été proférées par un chantre du flétrissement. Il valait mieux se méfier, d’autant plus que son interlocuteur était toujours soigneusement recouvert par un manteau d’ombres…


  3. #3
    Boddah Invités
    Tock, troublé, par cette mystérieuse apparition des ténèbres, fit un pas en arrière, ses lèvres collées l'une à l'autre. Il n'avait pas l'habitude de perdre ses moyens aussi facilement, cet être en face de lui masqué par une aura d'ébène avait une emprise néfaste mais en même temps ne présentait aucune forme hostilité... C'était peut être une diversion pour mieux attaquer sa victime, en tout cas cette éventualité a traversé maintes fois les réflexions du barbare sans pour autant avoir une quelconque répercussion sur son comportement...
    Il essaya de convaincre les différents muscles et nerfs qui composent son corps robuste pour se rapprocher de son interlocuteur. Dans des mimiques spasmodiques, il arriva à défier son enveloppe charnelle pour se trouver à quelques pas de cette ombre léthargique, sans pour autant déceler les formes qui caractérisent son corps...
    Il rassembla ensuite le reste de son énergie pour sortir de son silence, il emprunta sa voix la plus sobre et audible:


    -" Merci pour cet...hm...acceuille des plus chaleureux...Si celà peut t'aider, on me surnomme Tock, pas que je sois...hm...creux...seulement je fus élevé en tant que barbare..."

    Tock se referma pour essayer à nouveau de connaitre la personne qui lui faisait face, en épiant un geste, un bruit...sans grand résultat, cette ombre semble de marbre, froide...

    -" La solitude de cet endroit ne vous pèse guère? Apparemment, vous avez l'air de vivre ici depuis un certain temps...Et vous êtes qui? Si bien sur cette question ne vous pose aucun problème, et ne m'en causera aucun..."

    Le dernier sous-entendu était porté comme si une fois qu'il allait apprendre son identité, l'ombre allait devoir l'éliminer...Chose qu'il n'accepterait pas, et il défendrait sa vie jusqu'au souffle final...

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    979
    Tock discerna le plissement d’un léger rictus sur le faciès enténébré du glacial inconnu. Ce dernier sembla fixer le barbare droit dans les yeux, l'enveloppant d'un immense linceul brodé de connaissances néfastes.

    « Vous savez, donner son véritable nom peut-être synonyme de sa propre perte, quelque rusé thaumaturge aurait vite fait de vous faire courber l’échine. Alors, à quoi bon vous donnerais-je un vulgaire pseudonyme ? »

    Il s’interrompit quelques secondes, comme gêné par ses propres propos.

    « Dans tous les cas, il n’y a pas foule ici, si vous parlez à quelqu’un, je crois pouvoir savoir à qui cela s’adresse, même sans citer un quelconque suffixe nominatif. »

    L’homme, au vu de sa carrure et de sa voix, scruta la pénombre environnante un bref instant avant de replonger son attention sur Tock.

    « Mais, veuillez pardonner ma rudesse cher hôte, si je puis faire quelque chose pour vous ? »

    Il y avait quelque chose qui éveillait la sympathie dans le ton de l’inconnu, une légère trace de bienveillance, si utopiste en cet endroit dévasté par le vice.



  5. #5
    Boddah Invités
    Tock ne fut pas vraiment surprit de ne pas apprendre l'identité de cet être, il n'allait pas révéler ses mystères aussi rapidement, après tant d'années de solitude. On ne se livre plus aussi facilement et le barbare comprit amplement ses raisons. Mais il était toujours intrigué et c'est pour celà qu'il n'avait pas envie de le quitter si vite, Tock voulait assouvir sa curiosité légendaire qui le conduisait souvent dans des situations confuses...
    Il continua donc la conversation avec un ton plus serein et moins sec qu'auparavant:


    -"Je suis venu dans ses cryptes plus par avidité d'aventure et de connaissance de ses lieux mythiquement flou et imprécis! peut être une grosse erreur de ma part, puisque je ne sais ce qui m'attend ici même, mais la peur doit être affrontée et non fuit..."

    Le barbare s'arrêta pour reprendre quelques peu ses esprits, et renchérit:

    -" Excusez moi de ma curiosité mais pourquoi vivez vous dans ses lieux sordides? c'est assez étrange, fuyez vous le monde d'en haut et ses habitants crapuleux?"

    Tock sentit que ses questions n'étaient pas sans grande importance pour l'inconnu...

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    979
    L’être haussa des épaules, puis il s’avança de manière à entrer dans le halo lumineux produit par la torche de Tock. Son visage était d’une pâleur marmoréenne, ses lèvres aussi exsangues que ses yeux paraissaient injectés de sang. Quelques rides venaient déchirer la pureté de ce faciès cadavérique, traçant de profonds sillons sur la chair glacée. Ses cheveux albâtres étaient soigneusement glissés vers l’arrière, dans un souci d'élégance. Il revêtait un habit dans un état admirable au vu des miasmes environnants, une sorte de costume noir et blanc, brodé de fils dorés, sans doute un relent du passé aristocratique. Une impression de noblesse s’exhalait du personnage.

    « Je n’ai peut-être pas eu le choix… murmura-t-il d’une voix desséchée. Ou bien peut-être ai-je fui ce monde morne et désuet sans cesse avili… A vous de juger. »

    Un fin sourire s’esquissa sur les lèvres gercées de l’homme.

    « Dans tous les cas, je vois que les mentalités n’ont pas beaucoup changées, bien que cela me serait fort divertissant si vous complaisiez à bien vouloir me narrer la vie actuelle en surface. Peut-être alors satisferais-je votre soif de curiosité, si vous apaisez la mienne. »

    Les paroles chargées de malice du mystérieux inconnu retentirent dans l’air vicié.



  7. #7
    Boddah Invités
    Tock, admiratif devant la carrure du personnage, le scruta sous toutes ses coutures, l'inconnu avait un certain raffinement que le barbare ne loupa pas. Même après tant d'année d'isolement dans ce cloître névrosé, cet étrange individu avait gardé une apparence rayonnante, pourtant c'était pas sa blancheur immaculée, ses lèvres gisantes sur son visage qui le mettaient en valeur, mais cela lui donnait un certain charme obnibulant et omnipotent. Ce teint blafard si caractéristique. Tock emmagasina toutes les palabres du mystérieux, comme si chaque son produit était un signe, un secret à ouvrir.

    Le barbare fut séduit par sa proposition, conter les événements de la surface pour un inconnu au lourd mystère pour en connaitre à son tour davantage, ce dilemme semblait plutôt honnête, et Tock, sous sa griserie vacillante, se lança dans le vif du sujet:


    -" La vie grouille en surface, enfin ici aussi mais plus sournoisement et moins concentré. La plèbe mélandienne s'entasse dans sa pourriture, sa flétrissure nauséabonde. L'odeur acre des ruelles, des pustuleux est omniprésente, seul certain quartiers de la ville ne subissent pas ce fléau, seul une poignée d'homme ne vit pas dans ses déchets...
    La vilenie est à chaque coin de rue, en chaque personne, dans tous les marauds de la ville.
    Ces derniers temps, la ville connait quelques ralentissements économiques auquel elle doit faire face, avec toujours un afflux migratoire rentrant dans la ville assez important.
    Que dire de vraiment significatif?"

    Le regard du barbare se posa sur son interlocuteur pour ensuite reprendre:

    -"Vous avez surement des questions précises sur le sujet?!"

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    979
    L’esquisse d’un sourire apparut sur le contour des lèvres desséchées de l’intrigant personnage.

    « Vous savez, l’intérêt que je porte à la vie urbaine n’est que fort limité. Je me sens en paix dans ma thébaïde, même si de temps à autre un quelconque visiteur, bravant le courroux de l’obscurité, y débarque, brisant le céleste mutisme. »

    Cet homme devait recéler de nombreux mystères, les interrogations affluaient dans l’esprit de Tock. La plus évidente paraissait directement propre à sa survie personnelle, ou peut-être valait-il mieux ne point y songer… L’individu reprit, sortant le barbare de sa torpeur mentale.

    « Mais, je tiens à préciser que votre compagnie ne me gêne pas tant que ça. Malgré votre « profession » et vos airs pour le moins rustiques, vous semblez animé par des flammes plus nobles, mais peut-être vacillantes au vu de votre air égaré ? »

    Le Mélandien se rendit compte que depuis le début de la conversation, la discussion ne tournait qu’autour de lui ou de la vie en surface, son interlocuteur était toujours enveloppé d’un linceul de mystère. Il avait pourtant une irrésistible envie d’en savoir plus, de s’immerger dans cette expérience morbide de la société.


  9. #9
    Boddah Invités
    L'inconnu avait déjà réussit à dessiner le pourtour du caractère du barbare, mais ce dernier ne pouvait même pas tracer un trait de l'être en face de lui. Cette nébulosité environnante tendait à l'égarement de Tock. Il baissa la tête lestement:

    -"Hmm...la noblesse est une belle utopie dans Mélandis. Mais tout est relatif, en effet je brûle d'idéaux, en effet mon intérieur est enflammé, en effet mon âme est incandescente...Mais jamais, Ô non jamais je ne pourrais agir noblement, la maladresse et ma malédiction font parties intégrante de mon corps...Cela donne lieu à mon contraste, et à mon égarement car je ne peux véritablement me situer dans ce monde..."

    Le barbare releva la tête, avec cet air morne qui revient de temps à autre pour le torturer, agrandir sa souffrance.

    -" Je pense vous avoir dévoilé une partie de moi, à vous de faire de même, que je sache à qui je m'adresse et à qui je me confie. Je n'ai jamais parlé de tout cela à qui que se soit, mon coeur a toujours été scellé et pourtant vous avez réussit à l'entrouvrir. Votre pouvoir semble immense."

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    979
    Une expression reflétant des années de privation et de solitude se dessina sur le visage émacié de l’étrange personnage. Mais l’instant d’après, elle avait déjà disparu, laissant place à l’habituel mysticisme inexpressif.

    « Votre déchirement intérieur me rappelle le mien, j’ai choisi la voie de la perdition, explorant les obscurs sentiers de ma conscience, cette désolation. Mais bien sûr, ce rejet du monde n’avait rien de manichéiste, ce serait tellement simple.
    Et désormais je souffre, j'agonise au milieu de nul part, perdu, encerclé par les ténèbres. Dans ce labyrinthe monstrueux, cruel dédale, de froides flammes brûlent mon âme tourmentée, sombre comme la cendre. Rappelant à la morne réalité mon esprit par l'affliction embrumé. Une maigre parcelle de mon subconscient m'eut sans doute exhorter à briser les chaînes qui dans une étreinte vampirique me lient à ma prison fatidique. Mais cet enfer l'a désormais dévorée...
    Ainsi, la vue de certains de mes semblables tels que vous ne peut que me rappeler l’immensité de ce que j’ai manqué. »


    Il interrompit sa funeste oraison aux airs d'apophtegme, laissant régner le sinistre mutisme des lieux. Sa voix, au début noble et grave, s’était affaissée peu à peu jusqu’à n’être qu’un murmure fantomatique dans les derniers mots.

    L’admission de l’échec d'une essence.

  11. #11
    Boddah Invités
    Le barbare écoutait avec grande attention ce que le personnage dévoilait. Cela n'avait jamais du arriver auparavant et Tock en prenait conscience. Il n'avait pas droit à l'erreur. Une fois que la voix s'estompa, laissant place à ce silence masquant les douleurs, les souffrances des deux protagonistes, le barbare se concentra pour bien intercepter ses paroles. Tock essaya de réagir braquant ses membres durcis:

    -" Dans vos paroles, j'ai l'impression d'y lire un certain regret! Un manque! Votre désespoire semble grand, surtout pour vous êtes enfermés comme je suis en train de le faire...
    Pensez vous que c'est la meilleur solution, noble âme perdue? Je ne voudrais pas commettre une erreur regrettable...
    Je vis torturé, une souffrance toujours plus violente, voulant que je me démarque!Me soufflant dans les oreilles des incantations funèbres, une mélopée coupante, une rhapsodie enivrante voulant m'approcher du destin final accordé au commun des mortels...

    Je ne veux pas vous agacer avec mes soucis..."

    Les derniers mots étaient pointés comme en interrogation, et signe d'un certain manque de confiance. Son regard plongea sur les dalles de la caverne macabre.

  12. #12
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    979
    Un léger sourire narquois se forma sur le visage émacié de l’homme.

    « Ma voie, je ne conseille à personne de la prendre, qui qu’il soit, quoi qu’il ait pu faire. Dans tous les cas, l’esprit ne sert à rien si le corps ne suit pas, je vous sens quelque peu harassé. Suivez-moi si vous le souhaitez… He ! Chaque être choisit son destin. Pathétiques vermines qui croyez être les fruits du Destin ! » Une colère froide s’était exhalée de ses dernières paroles, qu’il paraissait avoir adressées aux ombres environnantes, murées dans un silence sépulcral.

    Ne laissant guère à Tock le temps de réfléchir, l’étrange personnage se retourna et s’enfonça dans le ténébreux brouillard qui enveloppait la putride caverne. Le barbare se retrouvait à nouveau prit dans le funeste tourbillon du doute, devait-il seulement suivre le ténébreux inconnu ?


Discussions similaires

  1. [Mer Inviolée] Quête : odyssée vers Éternelle Rencontre
    Par Mornagest dans le forum Vers Féérune
    Réponses: 100
    Dernier message: 08/09/2009, 20h09
  2. [SOLUCE] Problème rencontré lors de la quête de l'écorcheur
    Par Magnus dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/01/2008, 19h46
  3. [Quête] Rencontre au milieu des tombes
    Par Eldora dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/10/2004, 14h49
  4. [TDD] Pas de rencontre avec Drizzt ?
    Par Larkam dans le forum Méga-mods : Big Picture, The Darkest Day, Shadow Over Soubar, Tortured Souls, Check The Bodies, Nev
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/10/2004, 16h11
  5. Rencontre dans une ruelle
    Par Alcior dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 4
    Dernier message: 22/10/2003, 20h29

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251