Page 5 sur 10 PremièrePremière ... 34567 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 300

Discussion: [Candidature] Bienvenue

  1. #121
    Bulvaid Invités
    Le Barbare, impatient, regardait les portes devant lesquelles il attendait depuis quatres jours ... il les ouvrit avec fracas et entra. Le gardes essayèrent bien de l'en empècher, mais il les repoussa et ceux-ci furent éjectés contre les murs. Son regard ... empli de haine ... foudrayait l'homme qui s'occuper de faire rentrer les personnes dans Manost en tant que citoyens. Sa bouche s'ouvrit lentement et il prononça ces paroles froidement puis petit à petit son ton se haussa :

    "J'ai traversé par le froid et la mort les montagnes glacées, les terres désolées, un voyage d'une année pour arriver à une ville ou personne ne répond à mon appel ... cela fait quatre jours que j'attend, je ne puis être plus patient ... *sa voix s'appaisa partiellement alors qu'elle était aux bords de l'énervement* Je pars donc de cette citée dite "Bénie" ... Helm le vigilant ... se méfierait-il de moi ? Il ne peut me juger alors que je n'ai rien fait dans cette ville ! *un silence pendant lequel le garde scrute de peur le barbare* Si mes yeux passent sur vous, ou bien même frollent votre silhouette, ils ne verront la seconde d'après qu'un cadavre allongé par terre ..."

    Sur ce le Uthgard se retourna et s'en alla, laissant les portes ouvertes et un vent glacial empli la salle losqu'il la quitta. Il sorti de la ville pour errer à nouveau, qui sait pour combien de temps ...

  2. #122
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    634
    Le Paladin s'approcha des portes de la Cité. On lui avait parlé d'un nouvel arrivant, un guerrier du nord, et Hugues voulait se faire une idée de ce personnage
    Manost resplendissait de nouveau, et sa population avait retrouvé la joie et le goût de vivre. Cela réchauffa le cœur du Capitaine de la Garde, et lui montra l'utilité de sa tache. Tous ces gens comptaient sur lui et ses amis pour maintenir ces bonnes humeurs.


    Hugues arriva devant les portes le cœur léger, malheureusement pour lui, cela n'allait pas durer.

    A peine arrivé, Hugues vit les dégâts causés aux portes. Le Paladin accéléra la cadence, et s'approcha du responsable de la garde.

    "Messire Hugues, je suis heureux de vous voir.

    _ Par Helm, que s'est il passé ici ?"

    Le responsable exposa rapidement les faits au Capitaine de la Garde. Le visage de celui-ci commença à blêmir.

    "Mais ce n'est pas tout. Voici ses dernières paroles. * Helm le vigilant ... se méfierait-il de moi ? Il ne peut me juger alors que je n'ai rien fait dans cette ville ! Si mes yeux passent sur vous, ou bien même frôlent votre silhouette, ils ne verront la seconde d'après qu'un cadavre allongé par terre ...*"

    Hugues sentit la colère monter en lui.

    "Helm s'est méfié de lui. Un messager devait apporter une missive à ce barbare, mais il a eu un accident en chemin. C'était la volonté de Helm, j'en suis sûr.
    Ce barbare ne s'en sortira pas comme ça, il a proféré des menaces envers tous les citoyens Manostiens, ce crime ne restera donc pas impuni."

    Hugues pénétra dans le poste de garde, et sorti une plume et un encrier. Pendant ce temps, un scribe fit de même, afin de pouvoir faire des copies de l'acte.


    AVIS A TOUS LES MANOSTIENS

    Le Dénommé Bulvaid, fils de Thorhann, Uthgards, est déclaré Extremis Diabolus, pour avoir proféré des menaces de mort envers les Citoyens et les ressortissants Manostiens. De ce fait, il lui est désormais interdit de pénétrer dans les murs de toutes les villes Manostiennes. Si il est prit dans les murs d'une ville Manostienne, qu'il soit déféré devant la Cour de Manost. Idem si il est prouvé qu'il a tué un ressortissant Manostien.

    Hugues de Breizh, Capitaine de la Garde, Maréchal du Cœur Radieux de Manost.


    Hugues apposa son sceau sur cette missive. Il ressortit du poste de garde.

    "Que ceci soit affiché à ce poste de garde."

    Puis, il se tourna vers le scribe.

    "Faites faire des copies de cet acte, et transmettait le dans toutes les villes Manostiennes, ainsi qu'aux ambassades Luménienne et Mélandienne."

    Sur ces mots, Hugues se dirigea vers le Palais du Conseil, afin de rapporter ces évènements aux Conseillers.

  3. #123
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Un messager déboula dans le hall d'entrée une lettre à la main. Il fixa le nouvel arrivant, et se dirigea vers lui.

    Miss Irathal ? Je suis venu vous prévenir que le conseil venait d'accepter votre candidature. Vous le bienvenu à Manost ... Si vous désirez occuper un poste particulier, marchand, soldat, faire partie d'une guilde ....n'hésitez pas à en avertir le conseil

    Bonne journée à vous !
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  4. #124
    Irathal Invités
    HRP: Merci de m'avoir accepter

    J'aurais justement une petite question à propos de ce que vous avez écrit:

    Si vous désirez occuper un poste particulier, marchand, soldat, faire partie d'une guilde ....n'hésitez pas à en avertir le conseil

    Si je veux joindre le très noble ordre du coeur radieux, dois-je le demander au conseil si je peux joindre cette "guilde" ou je dois directement aller au coeur radieux?

  5. #125
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Paris
    Messages 
    646
    Bienvenue à Manost, Itharal, et incidemment, bienvenue à l'Ordre du Coeur Radieux. Surveille dès à présent tes MPs que nous réglions les derniers détails mais tu peux déjà te considérer comme faisant partie de l'Ordre.

    N'hésite pas à me solliciter, ou l'un des dirigeants de l'Ordre - le Maréchal Hugues de breizh ou le Sénéchal EricZEGod - en cas de nécessité.

    Note à tous: L'intérêt de la préfixation en haut d'un post est de pouvoir poursuivre en parallèle plusieurs quêtes et la vie normale dans un même sujet. Ceci dit, je ne devrais pas tarder à me réveiller "différent". Je mitonne mon post depuis quelques jours déjà.
    Responsabilités: Modérateur des forums de la Besace de Jan
    Manost: Wookiee al Kashyyyk, ancien membre du Très Noble Ordre du Coeur Radieux.

  6. #126
    EricZEGod Invités
    Comme l'a dit Wookiee, bienvenue à Manost, et dans tes nouvelles fonctions de l'Ordre du Coeur Radieux. Pour ma part je m'occupe de tout ce qui est commerce, finances et économie de notre belle ville, et mes fonctions sont simillaires dans l'Ordre, où j'en gère le fonctionnement financier.

    Je t'invite aussi à prendre connaissance dès à présent des lois financières et économique, ainsi que d'ouvrir un compte dans la banque (tout ces liens sont dans ma signature ), et de te verser le premier salaire, qui sera fonction du métier que tu auras choisi.

    Voilà, bienvenue et longue vie à toi .

  7. #127
    NeoAra Invités
    Al Thar El Mir, malgrés son âge avancé et sa grande sagesse, restait fidèle aux moeurs de tous nain qui se respecte: il ne perdait jamais une occasion de faire des affaires, et encore moins de dégoter de nouveaux clients :happy:

    - Bonjour et bienvenue à toi belle Irathal. Si tu veux devenir une fière paladine, il te faut les accesoires qui vont avec! Heaume, armure de plates, épée longue, bouclier, ... A la forge de Manost, tout est disponible, et forgé dans le meuilleur métal, importé tout droit des mines naines de Coeur-de-Terre, dans le Cormyr!

    Et vu que tu es nouvelle venue, je te promet de te faire un prix (et afin de respecter le nouveau système économique et la charte du cout des armes et armures, je prendrai le prix de cette réduction à ma charge )


    [HRP]Le lien vers la forge se trouve aussi dans la signature

  8. #128
    Rillaunée Vostrop Invités
    La nuit n’était pas encore tombée et les portes de la ville de Manost étaient encore entrouvertes. En compagnie de la brise de printemps, une silhouette gracile se faufila par l’interstice et se mit à courir vers les gardes en faction. Avant que l’un d’entre eux ait pu lui demander de décliner son identité, les portes de la cité s’abattirent dans un fracas épouvantable et un dragon de cuivre pénétra dans Manost, les narines fumantes.
    _ Je te retrouve, enfin, vermisseau ! s’écria le dragon, dardant ses yeux incandescents sur l’inconnue qui s’était pelotonnée derrière un homme majestueux qui était sorti de la cahute des gardes après l’entrée fracassante du grand vers.
    _ Que lui veux-tu ? demanda l’homme d’une voix forte.
    Le dragon sembla un instant hésiter à réduire en cendre l’impudent mais le médaillon de helmite que portait l’homme et le soleil couchant se reflétant sur le dôme du bâtiment du cœur radieux et sur les armures de ses sentinelles sembla le faire changer d’avis.
    _ Cette petite crapule est venue s’abriter dans mon antre pour échapper à un certain Volo, un mage de cinquième catégorie, qu’elle aurait escroqué dans une auberge des alentours de Val balafre. Je me soucie peu des affaires des mortels mais cette fille m’amusait et elle m’a promis l’anneau de Kangaax contre mon secours… seulement, au matin, elle avait disparu avec une paire de bottes de rapidité, une eusseulite et trois saphirs étoilés.
    _ Pfff, vu le nombre qu’il en a j’pensais pas qu’il s’en formaliserai le saurien… chuchota la voleuse.
    _ Silence ! Rugit le dragon. Même une magicienne aussi pitoyable que toi devrait savoir qu’un dragon connaît le nombre exact de ses pièces d’or et remarque immédiatement la disparition de l’une d’entre elle…
    _ Bon, bon, est-ce que tu as encore les joyaux jeune fille ? Demanda l’homme en armure.
    Comprenant où il voulait en venir, la fille sortit les pierres de sa poche et les lança vers le dragon.
    _Et les bottes ? demanda celui-ci…
    _ Elles sont là mais… plus de pouvoir. Bah comment crois tu que j’ai pu t’échapper jusqu’ici ? dit-elle pour répondre à la mine incrédule du dragon.
    Sentant le grand vers prêt à tout carboniser devant lui, l’homme qui se présenta sous le nom d’Ergevyn Berrak lui proposa que la ville de Manost lui fasse parvenir d’ici peu de nouvelles bottes de rapidité. La créature accepta tout en promettant une fin atroce à la jeune fille si elle croisait une nouvelle fois sa route.

    Lorsque le grand vers fut parti, la fille se tourna vers Ergevyn et les gardes et les remercia de lui avoir « sauvé la mise et bien plus encore ». Mais avant qu’elle puisse tourner les talons Lord Berrak l’attrapa par le col et la secoua comme un prunier.
    _ Dis-donc, tu crois quand même pas que le trésor de Manost va couvrir tes filouteries ? Tu vas nous prêter serment de nous rembourser ces bottes jusqu’à la dernière pièce d’or. Serment magique bien entendu. Précisa-t-il en la lâchant.
    La jeune femme accepta en poussant un soupir las. Aussitôt, un des gardes s’enfonça dans les méandres de la ville.
    Le temps que le garde trouve un scribe et un mage, Ergvyn Berrack examina la fille, elle était petite, à peine plus grande qu’une gnome mais fine et agréable son visage halé était encadré par des cheveux bruns coiffés élégamment et éclairé par un regard pétillant. Elle était vêtu d’une robe de mage qui avait sans doute connue des jours meilleurs et d’une paire de bottes noires (sans doute les fameuses bottes dérobées au dragon).

    Dès que le scribe et le mage furent présents, le rituel commença.
    _ Sexe ? demanda Ergvyn. Excusez-moi, question stupide…
    _ Race ? « Humaine… enfin, il parait que ma mère est un jour passé dans un portail magique et à rencontrer un beau garçon avec des oreilles pointues et des tendances kleptomanes »
    _ Demie-kender, traduisit le mage.
    _ Classe ? « Magicienne » répondit-elle fierement
    _ Voleuse-mage, corrigea Ergvyn.
    _ Niveau ? « 22-28 !... bon d’accord 3-2 »
    _ Alignement ? « C’est quoi ça ? »
    _ Chaotique neutre, avança un garde et tous sauf la jeune fille hochèrent la tête.
    _ Force ? « Disons 7 »
    _ Dextérité ? « 18 »_ Constitution « 8 … Mais depuis qu’une licha a… » « 8 », coupa un garde.
    _Intelligence ? « 16 au moins »
    _ Sagesse… 3 « Hé ! j’ai rien dit moi »
    _Charisme ? « 13 »
    _ Somme due ? « 20000 po » évalua le mage.

    Le scribe finit d’écrire puis tendit le parchemin à la jeune fille qui le signa « Rillaunée Vostrop ».
    Le mage lança son incantation et le papier devint rouge avant de s’évaporer dans un « pouf » sonore pour réapparaître quelques secondes plus tard dans un recoin des archives de Manost.

    _ N’oublies jamais cet engagement, dit gravement Ergvyn, tandis que le scribe et le mage allaient dépenser leur prime pour « service exceptionnel » au Tyranoeil Helmite.
    Rillaunée hocha la tête puis se dandinant d’une jambe sur l’autre regarda le seigneur avec des yeux de cocker.
    _ Encore là ? Rugit l’officier
    _ Dîtes… Si je vous dois de l’argent pourquoi je pourrais pas travailler pour vous ? je vous jure d’adorer Helm dix fois par jour s’il le faut… allez je peux rentrer s’il vous plait ?

  9. #129
    Elissa Keens Invités
    Peu après le crépuscule, une demie-elfe fourbue marchait bon train vers la cité de Manost, tout en pestant contre les habitants du dernier village qu'elle venait de quitter.
    <<A peine 3 lieues de marches pour aller a manost ... ce type ne dois pas souvent sortir de chez lui , mis a part pour aller a l'auberge... ce n'est pas 3 lieues mais 6 qu'il m'as fallu parcourir....

    En effet , elle venait de partir durant la matinée , le soleil n'etant pas encore tres haut dans les cieux , et pensait arriver a la cité de manost avant la fin d'apres midi, mais elle marchait deja depuis 6 heures en prenant peu de poses , et craignant de perdre son chemin. Au détour d'une foret , elle apperçut enfin les remparts et l'entrée de la ville.

    << Esperons que les portes ne soient pas encore fermées , j'espere me rechauffer dans une auberge potable pour une fois.

    Accellerant le pas malgré sa fatigue, elle arriva bientot, soulagée de voir les portes encores ouvertes, et reprit un peu de force avant de pénétrer dans la cité.

    Voyant la demie-elfe, un garde s'approcha pour lui demander ses intentions
    <<Hola voyageuse, bienvenue a Manost, Cité du Gardien.
    - Bien le bonsoir, Garde, je cherche pour le moment un endroit ou me reposer et me restaurer, et peut etre m'installer, mais pour le moment tout ce que je voudrais est une bonne auberge afin de profiter d'un vrai repas... les rations de campagne ne sont pas tres à mon gout depuis quelques temps.
    - Je vois ce que vous voulez dire,dit il en faisant la grimace, néanmoins je dois vous posez certaines questions avant votre entrée dans la ville... tout d'abord veuillez décliner votre identité, ainsi que l'armement que vous possedez.
    - Mon nom est Elissa Keens, et pour tout armement je possede se reduit a la lame elfique de ma mère, ainsi que deux dagues.
    - Attendez ici , ma Dame , que je presente votre requete a mes supérieurs.
    En entendant cela , Elissa hocha la tete et, voyant le garde se retourner vers le poste de garde, s'assit sur un rocher non loin des portes et se relaxa quelque peu apres son voyage , attendant avec espoir la réponse du garde.

  10. #130
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Rillaunée Vostrop

    L'officier se pencha sur Rillaunée :

    - Soit, mais attention, on te gardera à l'oeil. Tu sembles faire pas mal de bêtises, alors tâche de ne pas t'attirer les ennuis... N'oublie pas que tu es dans la cité d'Helm, respècte les règles et tout se passera bien.

    Le garde fit un petit clin d'oeil à la petite dame avant de s'éloigner.


    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Elissa Keens


    Le garde revint accompagné d'un officier. L'obscurité se faisait de plus en plus importante. Le garde montra la demi-elfe aux traits fatigués à son supérieur, lequel se dirigea vers elle.

    - Bonsoir madame. Navré de vous avoir fait attendre, ce jeune garde m'a expliqué votre requête, et j'avoue que vu votre fatigue, il nous serait difficile de vous refuser l'hospitalité, fit en souriant l'officier. Vous trouverez facilement un gîte en ville pour vous reposer, sinon il y a toujours la taverne du Loyal Paladin.

    - Merci monsieur. Je suis épuisée, j'ai hâte de pouvoir me reposer enfin, dit la demi elfe en se levant.

    - Je vais à présent vous laisser. Soyez la bienvenue dans la cité du Vigilant et qu'Helm veille sur vous.

    En un dernier salut respectueux, l'officier laissa la demi-elfe se diriger vers la ville alors qu'il regagnait le poste de garde.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  11. #131
    Elissa Keens Invités
    Peu apres la visite de l'officier, la demie elfe partie donc vers la taverne du loyal paladin afin d'y passer la nuit. Apres quelques essais infructueux , elle se résolut a demander a un passant où etait cette fameuse taverne, ce qui le surprit un peu, mais a peine cinq minutes apres elle etait enfin au chaud en train de diner.... La nuit fut reposante , et elle dormit comme une souche apres un tel voyage. Au petit matin, elle décida donc de visiter la ville, afin d'apprendre a mieux connaitre cette cité, peut etre son futur chez-elle. Elle passa devant le quartier du temple, un peu déçu que celui ci ne représente pas le panthéon elfique mais fut tout de meme abasourdie par la beauté et la grandeur du temple de Helm
    Meme des elfes ou des nains ne pourrait batir mieux un tel ouvrage, et ce ne sont la que des hommes...pensa t'elle... Toutefois, apres avoir passé un certain temps dans la ville, elle trouva celle ci de plus en plus a son gout, elle qui recherchait tant un lieu ou se reposer quelques temps... Son chemin l'ammena devant un poste de garde sur les bordures extérieures de la ville. Voyant un garde, elle s'approcha de lui :

    - Bonjour messire, pourrais je vous demander quelques indications, je suis un peu perdue, n'étant qu'arrivée hier en ville

    - Faites donc, ma Dame.

    - Venant d'arriver, et ne tenant pas a dormir a l'auberge tout les soirs, ma bourse etant presque plate, je recherche tout d'abord un endroit qui pourrait m'acceuillir a moindre frais, puis un travail honnete.

    Voyant le garde lever les yeux,comme si il cherchais dans ses souvenirs, la demie elfe attendait patiemment la réponse





  12. #132
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Le garde reposa son regard sur la demi-elfe.

    - Puis-je savoir dans quel domaine vous êtes la plus performante ? Magie, combat ou je ne sais quoi ?

    Il fixa la demi elfe attendant sa réponse.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  13. #133
    Elissa Keens Invités
    Perdue elle aussi dans ses pensées, la demie elfe vit tout a coup le garde la regarder fixement , et se rappella avoir entendu sa question
    - Ayant été élevée dans un temple , je suis formée au combat a main nue , mais aussi a l'épée et je me débrouille un peu avec mes dagues de lancer ... a ma connaissance je n'ai aucune aptitude a la magie ni une grande affinitée avec les dieux... j'opterais donc pour le combat.
    Apres cette breve description de sa personne, la demie-elfe attendit la réponse du garde qui fit mine de réfléchir
    - Voyons, au vu de ce que vous dites, l'ordre et la prétrise ne sont pas pour vous... je vous conseillerais donc d'entrer soit dans la garde, soit d'aller contacter une guide de mercenaire
    - Effectivement, je doute que je sois faite pour les ordres religieux,fit elle en souriant... je suivrais donc votre conseil ... ou dois je donc aller pour me faire engager ?
    - Pour la guilde de mercenaire, cherchez donc vers le port, vous devriez trouver votre bonheur...ceci dit, je ne sais pas ou elle est située réelement. Les bureaux de recrutement de la garde sont quant a eux dans le quartier administratif de notre ville, vous ne pouvez vous tromper
    - Et bien merci messire pour ces renseignement, je vais donc de ce pas vers la ville...
    Le garde salua la demie-elfe et reprit son poste apres avoir vu celle ci s'engager en direction de la ville..

  14. #134
    Sire de la Canne Invités
    Un jeune homme apparemment un peu perdu était en train de traverser les portes de la ville. Ne sachant pas à qui s'addresser pour pouvoir rester en ville, il demanda à un passant à qui il devait parler pour obtenir cette autorisation.

    - Excuser moi mon brave, mais à qui dois-je demander pour pouvoir obtenir asile dans cette belle cité?

    Le passant, que la question n'étonnait pas tant il l'avait déjà entendue, lui répondit:

    - Oh, allez voir cette personne là-bas,la montrant du doigt, et dites lui que vous désirer obtenir la citoyenneté Manostienne.

    Alors le jeune homme se dirigea vers la personne désignée pour lui poser sa question.

  15. #135
    Sire de la Canne Invités
    Le jeune guerrier agacé par l'apparente indifférence du garde à qui il esseayait de parler depuis bien vingt minutes, se décida finalement à l'interpeler en se postant devant lui, à environ un mètre, et en faisant de petits sauts relativement ridicules.

    - Qu'est-ce que vous voulez? Circulez!

    - Enfin vous m'adressez la parole. Je vous en remercie et vous salue par la même occasion. Je me suis donné en spectacle car vous ne sembliez pas m'avoir vu... Enfin bon! Je désire vous demander où je suis sensé me rendre pour pouvoir obtenir le droit de résider dans cette ville ainsi que pour pouvoir intégrer le très noble Ordre du Coeur Radieux.

    Le garde irrité par ces sarcasmes répondit à contre-coeur.

    -Mmmh. Allez voir mon supérieur. Lui pourra vous aider.

    -Merci de votre bienveillante coopération. Au revoir.

    Il ne lui restait plus qu'à entrer dans une grande bâtisse où devait se trouver l'homme qu'il cherchait.

  16. #136
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Le jeune homme arriva dans un bureau où s'entassait un tas de parchemin derrière lequel un officier gromnelait

    - Raaah saleté de rats ! :angry:

    Le jeune homme devinant instinctivement qu'il s'agissait du supérieur en question frappa à la porte déjà ouverte...

    - Euh...Excusez-moi messire ?

    - C'est pour quoi ? répondit le vieil officier nain

    -Je cherche à obtenir la citoyenneté manostienne dit Sire de la Canne

    - La .. ah ? oui excusez-moi ... euh ...bien... vous pouvez vous présenter s'il vous plaît ? et nous dire ce qui vous a amené dans notre joyeuse cité ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  17. #137
    Sire de la Canne Invités
    Sitôt que l'officier eut fini, Sire de la Canne commença.

    - Alors, je me nomme Charles de la Canne, fils de...

    - C'est suffisant. Ensuite.

    - Je suis un humain loyal-bon originaire d'un petit village à quelques distances de la porte de Baldur.

    - Pas si vite! Gnangnangnan.. Baldur. Voilà.

    - si je j'ai voulu venir ici, c'est du à ma rencontre, il y a longtemps, avec un paladin helmite qui m'avait ouvert les yeux sur les notions de justice et de foi...

    - Bie...

    -Car voyez-vous, dans mon village, la totalité des habitants étaient des chaotiques-bons, moi compris, ce qui fait que notre justice était "intuitive" donc pas forcément juste. Et donc comme je le disais, cette personne ma montrer ce qu'était la vraie justice..........

    Vingt minutes plus tard, l'officier (endormis entre temps) se réveillant par l'arrêt du discours du jeune homme, lui dit.

    - Hein, c'est fini. Bon retournez d'où vous venez.

    - Quoi dans mon village??

    - Mais non.... Dans la pièce avant. Et fermez la porte que ces rats ne puissent ni entrer ni s'échapper.

    Se dirigeant vers la porte Sire de la Canne entendit:

    - Petiti petit petit.....

  18. #138
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Un messager sortit peu de temps après le jeune homme et revint quelques minutes plus tard avec un parchemin en main. Dévisageant les visages présents dans la salle un à un, il s'arrêta sur celui de Sire de la Canne et se dirigea vers lui.

    Monsieur ? lui tendant le rouleau votre requête vient d'être accepté ...bienvenue à Manost

    N'hésitez pas à poser vos questions si vous désirez occuper un poste particulier ou si vous avez des idées pour la cité
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  19. #139
    Lionel Trell Invités
    Ce poste fait partit de la quête pour l'initiation de Revan Swain pour devenir Abjurateur!</span>

    Une nouvelle semaine venait de passer quand Lionel arriva en vu des murailles de la cité bénie. Il avançait d'un pas titubant tout en se tenant appuyé sur un bout de bois qui lui servait de canne. <a href=\'http://www.baldursgateworld.fr/lacouronne/index.php?showtopic=5060&view=findpost&p=143626\' target=\'_blank\'>Il était extenué par le voyage et par son dernier combat contre le mage rouge de Thay!</a>

    Au poste de garde de Manost, on remarqua l' arrivée du mage. Un soldat fut envoyer chercher le conseiller Berrak et un autre aider Lionel a entré dans la cité.
    Le mage aperçu le soldat arriver a cheval.


    -"Maître Trell, vous êtes dans un drôle d'etat! Que s'est il passé? Demanda le soldat d'un air inquiet.

    -<span style=\'color:#00CC00\'>Un mage rouge de Thay associé a un long voyage! Soulagez Oeil-De-Nuit de ma besace s'il vous plait!


    Le regard du soldat se dirigea vers le loup qui portait un sac sur son dos. L'homme d'arme le prit et l'attacha sur la selle de son destrier. Ensuite il aida le mage a monter sur la jument avec laquelle il était venu.
    Arrivés au portes de la ville, les soldats donnèrent a boire au mage et au loup des glaces. A ce moment le conseiller Berrak arriva.

  20. #140
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Dès que le sieur Berrak avait¨été prévenu du retour du responsable de la guilde des gardiens des arcanes, son ami Lionel Trell, il était accouru le plus vite possible à l'entrée de la cité.

    Heureusement que Manost était toujours gardée par des soldats aussi diligents. Le Conseiller avait été alerté immédiatment de l'état des blessures du magicien.

    En arrivant aux porte de la ville, il vit le semi-elfe avachi sur une monture, sa cape et sa belle robe de mage poussiéreuses et étoilés de déchirures qui demeuraient les stigmates d'un furieux combat . On l'avait visiblement aidé à y monter, surtout qu'on lui avait précisé que le sieur Trell était touché à la jambe ce qui l'handicapait fortement pour se déplacer.

    Oeil de nuit, sur lequel veillait un autre garde, était quant à lui en pleine forme et hurla d'enthousiasme à la vision d'un ami de son cher maître.


    -Conseiller, Maître Trell a perdu connaissance. Il semble exténué sans compter qu'il est quelque peu blessé.

    A ces mots Lionel Trell se releva un peu sur sa selle. Mais, essouflé, il ne put que saluer Egrevyn tout en poussant un rictus de douleur.

    -Il a encore de la ressource notre cher Gardien des Arcanes. Bien, je pense que plusieurs heures de repos complet ajouté à l'action d'un de nos prêtres le remettra sur pieds rapidement.

    J'ai hâte d'entendre le récit de tes aventures Lionel.

    Egrevyn fit signe à Oeil de loup de le suivre, après l'avoir carressé chaleureusement, et prit les rennes de la jument sur laquelle reposer Lionel pour la conduire vers la guilde des mages. Il avait donné instruction à un des soldats de courir au temple pour requérir un prêtre.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  21. #141
    Khalid al-Rachid Invités
    Khalid sentit progressivement la joie l’étreindre alors que le jour se faisait moins clair… Avec volupté, il s’autorisa enfin à ralentir le pas pour mieux contempler les murs de la ville. Les remparts de Manost, semblant jaillir du paysage et l’appeler, lui firent prendre conscience de ce qu’il avait accompli. Avec une intense fierté, une enivrante satisfaction, Khalid se força à se souvenir de son voyage…

    Tout au long de ces mois, il le savait et en jouissait, le Berbère avait honoré le premier et l‘unique commandement que connaissait sa tribu. Khalid avait survécu. En traversant l’immensité du désert rocailleux de Sarlak, il avait plus que ses anciens compagnons des steppes compris la valeur de l’instinct qui coulait dans ses veines. C’était sa féroce soif de vivre qui l’avait conduit, jour après jour, jusqu’à la célèbre Cité du Vigilant.

    La renommée amplement méritée de Manost ne peut pourtant expliquer à elle seule son long périple. Quand un enfant du désert quitte les siens et le sable brûlant du Sud, c’est généralement qu’il devait choisir entre la mort et l’exil… Khalid ne faisait pas exception, à cela près que lui seul n’aurait point servi ses os blanchis aux vautours qui l’accompagnaient. Chose non moins étonnante, au rappel des épreuves qu’il avait surmontés et de la lutte au bord de la folie qu’il avait mené, le farouche Berbère commençait enfin à comprendre la famille qui l’avait définitivement banni.

    Si son père avait poursuivi le chemin des steppes arides, ce n’était pas par lâcheté. Si Tarik le commandeur de la tribu ne donna pas la chasse aux Orcs de Morduk, bandit notoire et amateur de razzia sauvage, ce n’était pas qu’il manquait d’amour pour sa femme. Mais sachant pertinemment quelle conduite adopte la plupart du temps la gent orque en présence d’otages de sexe féminin, nul ne sera surpris si Khalid laissa la haine le dominer… il refusa ce jour là d’écouter le chef qui lui servait de père, et vola l’unique destrier du groupe en criant le nom maternel.
    Le choc de la pierre contre l’épaule le fit choir, et Tarik rangeant sa fronde fût bientôt auprès de lui. Il se souviendrait toujours des dernières paroles de son père :
    « je voudrais tant que ce soit si simple, fils… mais notre famille est la tribu, elle est notre souffle et jamais je ne la trahirais. La bande de Morduk est en route vers les montagnes, et en les rattrapant demain si la tempête est favorable, nous serons à plus de trente lieues du premier oasis. Tu sais que l’eau manque, et ne crois pas… ». Tarik cracha son sang sur le visage de Khalid. Ce dernier, en retirant son sabre du ventre de son père, ne voyait qu’un chef jaloux et indigne qui jamais n’avait accepté son lien charnel avec sa mère. Mais à présent, il réalisait que ce chef était avant tout l’engeance du clan, et qu’il n’était que son serviteur… Un Berbère ne doit sa survie dans la chaleur australe qu’au groupe et le groupe n’est qu’un. Survivre dans le désert, Khalid le comprenait, était l’instinct qui guidait sa famille, et c’était aussi ce qui lui avait permis d’atteindre le monde civilisé.
    Alors que la cordillère du Faucon disparaissait derrière lui, et qu’il voyait le sentier le mener jusqu’aux gigantesques portes de Manost, Khalid sentait qu’il n’était plus le fougueux jeune homme chassé de sa terre natale il y a quelques saisons… Né Berbère, il lui avait fallu être arraché de sa condition nomade pour en appréhender pleinement l’essence.

    Ses pensées furent troublées par les bruits s’amplifiant de la ville. Bruits incongrus, pléthoriques, inconnus surtout qui suffirent a lui retirer son assurance. Caressant inutilement le manche de son yatagan pour se rassurer, Khalid s’approcha de la sentinelle qui le toisait depuis plusieurs minutes. Le Garde ne cachait en effet pas sa curiosité, bien vite mêlée de méfiance en observant l’homme à la peau tannée et au regard dur qui le rejoignait et ne ressemblait pas au simple fellah. Mais alors qu’il arrivait à son niveau, l’officier n’eut guère de mal à percevoir le jeune homme inexpérimenté et impressionné derrière l’apparence de froide confiance qu’adoptait par réflexe Khalid.

    « Salâm alaïk, paix sur toi noble gardien ». Le gardien des portes de Manost continua un moment, amusé, d’étudier l’étranger qui semblait loin d’être initié aux coutumes de la contrée. Le Berbère sans fratrie attendait et s’impatientait de ce qu’allait lui répondre le grand soldat aguerri qui lui faisait face… et se préparait de même à lui présenter ce qu’il jugeait être ses qualités. Susceptibles d’aider une imposante cité telle que Manost ? Il ne cessait alors de se le demander depuis qu’il était à l’ombre de ses remparts…

  22. #142
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Paris
    Messages 
    646
    L'officier en charge de la porte, un grand homme bardé de cicatrices dont la mine sévère était adoucie par de minces ridules aux yeux, s'autorisa un sourire un jeune homme. Avec le temps, il avait appris à se fier à son instinct pour jauger les visiteurs et celui-ci lui inspirait une confiance bonhomme. Indiquant d'un signe au jeune Berbère qu'il pouvait le suivre, il le fit pénétrer dans le poste de garde où régnait un ordre tout militaire, à l'exception notable d'un reste de dîner mal nettoyé qui vaudrait sans doute au soldat oublieux quelque corvée ménagère.

    Les deux hommes s'assirent à une table où s'éparpillaient une quantité ahurissante de parchemins que l'officier écarta d'un geste négligent pour y poser un parchemin d'admission vierge. Il posa un regard bienveillant sur le jeune homme et lui dit:


    "Tout d'abord, je vous souhaite la bienvenue à Manost! Si vous souhaitez y résider et vous y installer comme j'ai cru le comprendre, j'ai bien peur qu'il ne faille auparavant affronter un peu de paperasserie. Outre votre identité, je vous demanderai aussi ce que vous comptez faire dans notre ville et quelle profession vous voulez y exercer. Dans le cas où un poste dans la Garde Manostienne vous intéresserait, je serais ravi de vous aiguiller vers qui de droit, mais peut-être avez-vous d'autres talents de cavalier, d'éclaireur, de potier ou que sais-je?"

    Un de ses sourcils broussailleux s'éleva, imitant de façon saisissante la forme d'un point d'interrogation.

    HRP: Bienvenue à Manost, Khalid. Une fois ton affectation déterminée, tu seras intégré au groupe Manostien qui correspond .
    Responsabilités: Modérateur des forums de la Besace de Jan
    Manost: Wookiee al Kashyyyk, ancien membre du Très Noble Ordre du Coeur Radieux.

  23. #143
    Khalid al-Rachid Invités
    La nervosité de Khalid s’estompait rapidement. Ainsi sa nouvelle destinée n’aurait-elle de cesse de l’étonner ? Bien sûr, il avait entendu parler du caractère fondamentalement cosmopolite de Manost, mais il savait surtout qu’il n’était jamais aisé pour un Berbère d’être intégré à une cité de sédentaires… encore moins dès son arrivée ! En tout cas il restait convaincu qu’un tel accueil ne pouvait se concevoir à Lumenis : les nomades du désert étaient bien trop coutumiers des rapines, et selon les habitants de la cité de l’Aube bien trop éloignés de l’amour et la bonne entente. C’est donc le cœur serein, persuadé d ‘avoir fait le bon choix, que Khalid pénétra dans la salle de garde. Il profita d’ailleurs d’un moment d’inattention du prélat pour se saisir du reste d’épaule qui traînait sur la table, et en s’apercevant qu’il l’avait introduit presque machinalement dans la poche de son vêtement, il se rappela que son dernier repas ne datait pas de moins de 2 jours…
    « Mon nom est Khalid al-Rachid, je viens vous offrir de mes services et naturellement je recherche pitance. Je suis rompu à l’art du combat au sabre, et la chasse n’a que peu de secrets pour moi. » Comme pour illustrer ses propos, le jeune adulte mit en valeur une musculature qui ne brillait pas par son volume mais démontrait une énergie certaine et une endurance à ne pas négliger.
    « D’où je viens nous entendons bien les rudiments du commerce… », Khalid fixa l’homme d’un air entendu, «… moins ceux de la négociation ». Et il s’empressa d’ajouter : « malgré tout, j’apprends vite. Je crois que chez vous on pratique la magie, je ne vous cacherais pas qu’une telle science ne me parle pas beaucoup. Quant aux arts divinatoires… eh bien comme mes frères j’adore le Soleil, et en retour nous n’y avons gagné que notre teint hâle. »
    Au seigneur qui s’impatientait, il acheva : « à dire vrai, je ne crois pas vous tromper en affirmant être un éclaireur des plus capables. J’ai le pied ferme et l’œil alerte, suis bon cavalier d’après ma famille qui n’a plus rien à prouver dans ce domaine, et je ne m’effraie pas des longues distances ». Au souvenir de son voyage, il crut bon de juger que ce n’était pas là vaine prétention.
    Osant un bref regard sur le parchemin de son interlocuteur, Khalid fut pour le moins intrigué par les formules ésotériques que ce dernier inscrivait tout en le dévisageant : « force :14 ; constitution :17 ; dextérité :16 ; sagesse :8 ; intelligence :12 ». Ayant vite remarqué l’intérêt du Berbère, l’officier montra simplement d’un air interrogatif un des manuscrits où figurait l’en-tête « équipement ». « Je n’apporte avec moi qu’un cimeterre de noble facture » ; puis, écartant volontairement sa méfiance naturelle : « je ne me sépare jamais non plus de cet objet, d’ailleurs le chaman gobelin qui l’arborait de son vivant semblait aussi y tenir beaucoup ». Du ton de l’expert, le Manostien souffla : « guère surprenant ! » et nota prestement « dent de Ver des Sables : Chance +1 ».
    Alors que le prélat commençait à se lever, Khalid dont le ventre empêchait à présent de songer à tout autre chose demanda : « pourriez vous aussi m’indiquer l’adresse d’un établissement où l’on puisse faire bonne chère pour un prix raisonnable ? »


    HRP: c'est affreux j'arrive pas à me décider sur l'alignement entre chaotique neutre et chaotique bon..! on va dire entre les deux ?
    et merci pour ta réponse Wookie !

  24. #144
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Paris
    Messages 
    646
    HRP: Ce n'est pas le Haut-Prélat Wookiee (mon PJ) qui t'a accueilli mais l'officier de garde (un PNJ) qui est en charge de l'entrée des visiteurs. Je l'ai simplement fait parler. Pour les caractéristiques chiffrées, l'alignement et ce genre de choses, inutile de t'en préoccuper, c'est ton rôle, ton "RP" qui nous intéresse, le reste est secondaire voire anecdotique...

    L'officier acheva de griffonner hâtivement quelques pattes de mouche sur le parchemin d'admission devant lui, parchemin sur lequel s'étalaient les quelques informations fournies par l'entretien. Le garde posa le formulaire sur une pile qui manqua s'écrouler avant de s'adresser d'un air soudain grave au jeune Berbère:

    "Je vous rapelle que tant que vous résiderez dans la cité de Manost, vous acceptez de vous plier à ses lois et de respecter le règlement. Nous sommes fiers de posséder une milice particulièrement zélée qui a à coeur de faire respecter l'Ordre."

    Puis d'un ton plus bienveillant:

    "Mais je ne doute pas que vous resterez dans le droit chemin. Par ailleurs, si vous souhaitez mettre vos compétences au service de la Garde Manostienne, je vous suggère de vous rendre au bureau de recrutement. Sinon, pour vous restaurer et trouver un emploi plus *original*, vous pouvez toujours essayer le Loyal Paladin. Il parait également que des compagnies de mercenaires indépendantes oeuvrent parmi nous mais ce ne sont sans doute que des rumeurs."

    Faisant signe au jeune homme que l'entretien était terminé:

    "Sur ce, je vous souhaite une agréable journée et que le Vigilant vous protège."
    Responsabilités: Modérateur des forums de la Besace de Jan
    Manost: Wookiee al Kashyyyk, ancien membre du Très Noble Ordre du Coeur Radieux.

  25. #145
    Khalid al-Rachid Invités
    HRP : oh la jolie bourde ! :notme: je vous préviens ce sera pas la dernière…

    La jeunesse de Khalid semblait trahir une fougue où l’action précède souvent la raison, mais ce que désirait moins que tout notre homme était de se retrouver à arpenter de nouveau le ventre vide les terres désolées de l’Empire. En conséquence, il écouta fort attentivement les dernières recommandations de l’officier. Notons au passage qu’il put largement mesurer l’étendue de son ignorance lorsqu’il constata que l’uniforme de son interlocuteur était commun à toute la garde de Manost, uniforme inhabituel pour Khalid certes mais loin d’être celui des clercs guerriers de l’Ordre comme il l’avait pensé.
    Le Berbère remercia humblement celui qui lui avait consacré un temps qu’on pouvait juger précieux lorsqu’on a la charge de protéger la belle cité du Vigilant. Khalid quitta alors le poste de garde et se répéta les indications du Manostien qui lui permettraient d’atteindre l’auberge du Loyal Paladin.

  26. #146
    Myyrdin Invités
    Cela faisait maintenant des années que Myyrdin errait dans les forêts quand il décida soudainement de se rendre dans la ville la plus proche et de connaître l’autre monde, le monde qu’il y avait derrière les arbres…
    Il ne voyait que très rarement des humains et encore moins des gens de l’espèce de son père et son seul compagnon fut toujours son bon vieux corbeau…

    Arrivé à la lisière de la forêt, il vit au loin une grande et belle cité…
    - J’ai envie de découvrir le monde Archimède… Dit pensivement Myyrdin à son oiseau.
    Ce dernier lui répondit par un croassement…
    - Peut être trouverais-je là bas des personnes qui me diront où trouver mon père et sa caste… Peut-être trouverais-je aussi des amis…

    Il empoigna son bâton d’if et marcha vers la ville, couvert de son long manteau orné de feuilles, de glands, de plumes et d’un tas d’autres babioles naturelles…

    Pendant de longues heures il avança dans le froid vers les portes, fermement décidé à voir cette citée humaine…

    Un long mur d’enceinte entourait la ville, et deux immense porte en donnait l’accès, elle était gardée par de nombreux humains en armure. Ces derniers dévisagèrent avec curiosité le demi elfe… Myyrdin se souvenait maintenant pourquoi il avait quitté il y a tant d’année la civilisation humaine : il ne supportait plus les regards moqueurs et mauvais que les humains lançaient si facilement…

    Il arpenta une longue allée marchande, il y avait beaucoup de bruit, pour sur que ça le changeait de la quiétude de la forêt et du murmure de l’eau qui y coule lentement…

    Un homme tout d’armure et d’arme vêtue lui posa le héla :
    - Hey vous là bas où allez-vous comme cela ?
    Myyrdin se retourna lentement, un peu paniqué. Son corbeau, sentant l’agitation qui animait le cœur de son maître s’envola dans un croassement sinistre…
    - Moi ? Fit Myyrdin hésitant.
    - Oui vous le petit bonhomme avec le manteau de feuilles !
    Myyrdin revint sur ses pas et s’adressa à l’homme :
    - Je ne suis qu’un simple voyageur, et je dois admettre que je suis un peu perdu ici…
    L’humain qui paraissait gigantesque à coté du demi elfe lui tint à peu près se langage :

    (HPR : à vous de jouer )

  27. #147
    Irvin Invités
    Irvin entra dans l’immense bâtiment, il était intimidé, car que valait t’il, lui qui était si jeune fasse à l’important responsable qui l’accueillerait ?
    Irvin, rassembla son courage et continua d’avancer vers la personne qui était chargé de recevoir les candidatures, il s’inclina et d’un ton plein de respect, il dit :


    Je me nomme Irvin, Irvin Egregion, et je souhaite m’établir dans cette magnifique ville qu’est Manost, mais d’abord je me présente :

    Je suis née dans un petit village proche de Lumenis, je n'ai jamais connu mon père, je sais seulement qu'il se nomme Elder et que lui et ma mère ceux sont rencontrés à la grande foire annuelle de Lumenis, la ville natale de mon père. Mon père était un explorateur, il a parcouru de nombreux lieu et de vastes contrées. Ma mère est tombée enceinte de lui quelques temps après leur rencontre, mais un membre important de l'église, contacta mon père, et lui proposa la plus fantastique expédition qu'il aurait pu rêver : 12 navires lourdement armés devaient partir explorer les limites du monde connu, et on lui a proposé de prendre le commandement de cette expédition.
    Bien qu'il ait promis à ma mère de ne jamais plus repartir en voyage, il ne tînt pas sa promesse…il ne revînt jamais, et on entendit plus jamais de sa flotte…
    Je naquit peut de temps après, ma mère désormais sans ressource avec un enfant à nourrir dû déménager dans le village de Gaunt, chez mon oncle qui était le doyen d'un temple. Mais mon malheur ne s'arrêta pas là, trois ans plus tard ma mère qui était déjà affaibli par le chagrin, décéda d'une maladie. Mon oncle m'éleva donc ensuite. Il me destiné à un avenir de prêtre dans le temple et il me faisait étudiait tous les principes de l'église pendant de longues et ennuyeuses journées, mais une fois par semaine, il me faisait également apprendre l'art du combat, car il avait un ami Paladin qui avez réussi à le convaincre des bienfaits de l'art du combat chez un jeune homme.
    Je ne répondis pas aux espérances de mon oncle, car je me révélai plus doué à l'art de l'épée que dans mes études sur l'église,

    Le temps avait passé si vite, je venait d'avoir 17 ans et je rêvait déjà de voyage et d'expédition, au plus profond de moi, je n'admettait pas que mon père soit mort et je ne l'admet toujours pas encore aujourd'hui, car il reste de l'espoir qu'il soit vivant, après tout on a jamais retrouvé son corps…
    Je me souviens encore de cette nuit dans laquelle, je montai en catimini au grenier, mon oncle m'avait toujours défendu d'y entrer, mais cette nuit là, j’étais persuadé d'y trouver quelque chose d'intéressant sur mon père et j'avais raison. Mon oncle n'avait quand même pas pu jeter tous les souvenirs de ma mère !
    Non, il ne l'avait pas fait. J'ouvrai de vieux coffres poussiéreux, et de vieilles malles. Soudain, au fonds d'un énorme coffre, un reflet métallique attira mon attention, je m'empara de l'objet et je découvris la chose la plus merveilleuse que je n'eu jamais vu, c'était une magnifique épée, j'étais époustouflé…
    Puis je repris mon exploration, et je découvris une vieille carte du monde qui avait sans doute appartenu à mon père. Mon oncle, lors des nombreuses heures d'enseignements qu'il m'avait donnés ne m'avait jamais parlé du reste du monde. J'était ébahi devant la grandeur du monde, moi qui n'était jamais allé plus loin que le village voisin. Je découvris également, une lettre jaunie, je l'ouvris, c'était une lettre de mon père !
    Je là parcourus des yeux, dans celle-ci, il demandait à ma mère de me léguer Aeris, son épée et il déclarait également qu'il souhaitait que je marche sur ces pas, s'il ne revenait pas de cette expédition et il l'a suppliait de lui pardonner sa soif de découverte. J'en eus les larmes au yeux, je redescendis dans ma chambre avec toutes mes trouvailles, j'enfila mon armure de cuir finement ouvragé que m'avait offert mon oncle ce jour même, je griffonna un mot d'adieu à mon oncle, dans lequel je lui expliqua vaguement les raisons de mon départ, et je partis, Aeris en main et un sac sur le dos, je partis le longs des chemins, et je me rappelais le vieux proverbes que l'on m'avait enseigné au temple :


    Quand on prend la route, on ne sait jamais jusqu'où celle-ci peut nous mener…


    Depuis j’ai beaucoup errer au hasard des chemins,et mes pas mon menés jusqu’ici,après avoir visiter la ville,j’ai réaliser que j’aimerai vivre ici,c’est pourquoi je m’adresse à vous, j’ai un rêve dans la vie,je rêve depuis ma plus tendre enfance de devenir paladin du très noble ordre du cœur radieux,mais cela ne sera possible qu’une fois que je serai devenue Manostien, c’est pourquoi ,au nom de Helm, je vous implore de m’accepter.

  28. #148
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    En réponse à Myydin (navré pour l'attente) :

    Le garde dévisagea le semi-elfe. En effet il avait l'air un peu perdu, pensa le garde, que l'accoutrement de celui qui se tenait devant lui amusait.

    - Pour sûr que vous n'êtes pas du coin, fit le soldat en souriant. J'avoue que je n'ai jamais rencontré de personne de votre..., le garde parut hésitant quand au mot à employer, ... genre. N'allez pas croire que vous n'êtes pas pour autant le bienvenu à Manost !, s'exclama aussitôt le garde avec un sourire d'excuse, craignant une mauvaise interprétation de ses paroles. Puis-je savoir ce que vous êtes venus chercher à Manost, Monsieur ? Vous souhaitez vous y installer ou êtes vous seulement de passage ? Et... hum, pourrais-je savoir qui vous êtes, monsieur ?
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  29. #149
    Myyrdin Invités
    - Pour sûr que vous n'êtes pas du coin, fit le soldat en souriant. J'avoue que je n'ai jamais rencontré de personne de votre..., le garde parut hésitant quand au mot à employer, ... genre. N'allez pas croire que vous n'êtes pas pour autant le bienvenu à Manost !, s'exclama aussitôt le garde avec un sourire d'excuse, craignant une mauvaise interprétation de ses paroles. Puis-je savoir ce que vous êtes venus chercher à Manost, Monsieur ? Vous souhaitez vous y installer ou êtes vous seulement de passage ? Et... hum, pourrais-je savoir qui vous êtes, monsieur ?

    - On me nomme Myyrdin, monseigneur… Et je doit avouer que je ne sais pas encore ce que je vais faire en ces terres… Je ne connais trop le monde des humains et je suis surtout là pour apprendre, oui voilà, apprendre votre monde…

    Myyrdin réajusta son sac à dos et regarda l’homme, le laisserait-il passer ? Il l’espérait, il mourrait d’envie de connaître des nouveaux humains… Des humains qui peut être l’aimeront… Ses pensées s’estompèrent lorsque le garde lui répondit :

  30. #150
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Le petit bonhomme en face de lui semblait à la fois mal à l'aise et impatient. Son regard curieux tentait d'observer ce qui se passait derrière les grandes portes. Le garde céda à la requête du semi elfe :

    - Bien... Myyrdin, c'est ça ? Vous pouvez pénétrer dans Manost. A votre guise ensuite de vous y installer ou non, vous n'aurez qu'à en faire la demande, dit-il en souriant devant l'enthousiasme de son interlocuteur. Il vous suffira de respecter les règles de la cité et tout se passera parfaitement bien. Sur ce, bienvenu à la cité du Vigilant, noble semi-elfe Et qu'Helm vous guide dans la découverte de notre monde.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

Page 5 sur 10 PremièrePremière ... 34567 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Bienvenue dans Projet NeoBG
    Par Sous Nain dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 79
    Dernier message: 20/05/2006, 18h33
  2. [IWD2][AVIS] Bienvenue au pays de RAM-Land :)
    Par AkeA dans le forum Le Monastère du Corbeau Noir (Icewind Dale 2)
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/04/2005, 13h35
  3. [Guide] Bienvenue aux archives du cartographe
    Par Folken dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/02/2005, 18h37
  4. [NeverMagic] Bienvenue à NeverMagic
    Par Valmoer dans le forum Les contrées des jeux
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/05/2004, 19h34

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259