Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 51

Discussion: [Quête] Lutte pour le trône du soleil

  1. #1
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    [Quête: la lutte pour le trône du soleil, Prélude]

    Dans une petite ruelle du quartier...

    Mala la halfeling entamait en courant son troisième tour de pâté de maison, corde à sauter en mains. Le cordonnier la regardait toujours passer avec un haussement d’épaules. La dernière fois, elle lui avait fait rater une semelle de soulier de qualité avec sa manie de crier en jouant. C’est cher, le cuir. La famille avait refusé de payer. Saletés de minus.

    Car pour crier, Mala était particulièrement douée. Elle voulait être crieur public, disait-elle. Et son passe-temps favori était d’annoncer à tout le quartier la poussée de ses dents et la fièvre de sa poupée.


    - Aaaaaaahhhh ! Au secours, Monsieur Piélu ! Un cri strident à percer les oreilles.

    Le cordonnier ajouta intérieurement : « Encore à jouer à nous faire peur. »

    - Msieur Piélu !

    Mais c’est qu’elle débarquait dans sa boutique, maintenant !

    - Msieur Piélu, venez vite, dans l’impasse, là, tout de suite !

    Le vieil homme fit un effort pour se montrer conciliant.

    - Félicitations, Mala. Criant de vérité, vraiment. Mais j’ai à faire, là…
    - Quelqu’un qui perd son sang ! Et j’ai vu s’enfuir un homme avec une capuche ! Vite, il va mal !
    - L’homme à capuche ?

    Le cordonnier oubliait quelquefois d’être intelligent. Il lui était même arrivé d’offrir des chaussons de laine à un fonctionnaire des taxes un peu vieillissant, une fois. Toute une affaire.

    - Mais non, l’autre ! !

    Piélu décide d’accompagner enfin la gamine là où elle voulait, sachant que les mégères du coin n’allaient pas tarder à rappliquer si Mala continuait son scandale.
    - D’accord, d’accord, je viens ; mais pas longtemps… j’ai une commande, vois-tu…
    - Vite !

    Quand il arriva au fond de la ruelle, le cordonnier put constater qu’un petit attroupement s’était déjà formé. On s’écarta sans protester devant la détermination de la halfeling.

    - Place ! Place ! Msieur Piélu, il était guérisseur militaire dans la campagne contre les Barbares, hein ! Pas vrai, msieur ?

    Mais Piélu n’entendait plus. Il regardait comme les autres badauds le corps qui se vidait de son sang tout doucement sur les pavés : un tout jeune homme, un elfe, on dirait bien, avec un drôle de costume collant et coloré. La dague qui lui avait tranché la gorge devait être empoisonnée de sorte à nécroser rapidement les tissus : et ça n’était pas beau à voir. L’œuvre d’un assassin professionnel, sans doute. Tout le monde en convint, aucun prêtre n’aurait pu récupérer cela. Il n’y avait plus rien à faire pour cet homme…

    - Il a dit trois mots dans une drôle de langue avant de perdre connaissance, dit quelqu’un.
    - Oui, c’est de l’elfique du nord, dit un badaud à longues oreilles. Ça voulait seulement dire « assassins !… mais pourquoi moi… » - ça va aider l’enquête, ça !
    - Encore une sale affaire pour le guet.
    - Ouaip, confirma un autre.
    - Et encore un de ces étrangers qui nous importent leurs règlements de compte.
    - Mais c’est pas vraiment un étranger ! protesta Mala. Je l’ai vu hier, à la foire ! Et la foire est là depuis des mois. Il jonglait. Des boules rouges, des boules bleues, de plus en plus vite! puis un cercle violet, toutes ensemble…
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400

    Parmi la foule qui se pressait auprès du cadavre, une petite silhouette observait avec attention les alentours et les personnes présentes, essayant d'en graver tous les détails dans sa mémoire.
    Encore un, songea-t-elle en frissonnant. Dunha avait raison, il ne fait pas bon être elfe ou demi-elfe barde ces derniers temps. Alfflaline devait bien s'avouer que pour une fois, être halfelin semblait être un avantage.

    Après s'être assurée que rien d'important ne lui avait échappé, la petite femme reprit le chemin du journal. De toute façon, la garde arrivait et ils n'allaient pas tarder à disperser la foule pour faire leur enquête. Aucune chance qu'ils trouvent quoi que ce soit. Les assassins étaient bien plus futés que les gardes, sinon il y aurait belle lurette que les guildes auraient été démantelées. C'était du moins l'opinion de la journaliste...
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Dunhallym et Er'Shatuik avaient soigneusement préparé leur plan. Le semi-drow avait aidé sa fille à accentuer ses traits drows : elle avait modifié la couleur de ses cheveux, qui apparaissaient maintenant du blanc le plus pur, modifié la forme de son visage grâce à la science qu'Er'Shatuik avait des plantes et de leur usage. Bref, seuls des personnes connaissant bien la journaliste auraient pu la reconnaître. Cependant, malgré la minutieuse préparation de leurs rôles respectifs, Dunhallym ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine appréhension à l'idée que son père rajoute quelques éléments de sa conception au mauvais moment. C'est qu'il n'était pas des plus fiable et la discrétion, notamment, n'avait jamais été son point fort. Dunhallym espérait que ses dernières mésaventures lui auraient été profitables sur ce plan là.

    Une fois arrivés dans les bas quartiers, Dunhallym et son père se dissimulèrent dans l'ombre, enveloppés bien soigneusement dans une cape sombre, attendant une proie à leur convenance. Ils virent passer nombre de personnages louches mais chaque fois Dunhallym réprima son père : trop expérimentés, du moins en apparence, sans doute un peu trop coriace. Enfin, leur attente fut récompensée. Une silhouette se laissa glisser du haut du toit au dessus d'eux. Le voleur, qu'aurait-ce pu être d'autre, avait l'air jeune et pas encore très habile. Peut-être correspondait-il à ce que nos deux espions recherchaient. Un enfant facile à effrayer.

    Dunhallym poussa son père qui sortit nonchalamment devant le voleur, ôtant son cpuchon pour révéler un rictus menaçant.


    Alors, petit, on se promène tout seul. Ce n'est pas très prudent.

    Pendant que son père détournait ainsi l'attention de leur victime, Dunhallym se glissa dans son dos et lui colla sa dague sous la gorge, en murmurant à son oreille.

    Je te conseille de te montrer coopératif et peut-être auras-tu une chance de t'en tirer.


    Le jeune homme n'eut d'autre choix que de suivre les deux drows dans une ruelle voisine, où même en plein jour peu de gens s'aventuraient.

    Er'Shatuik, arborant le rictus le plus effrayant de sa panoplie, entreprit de ligoter le malheureux, après l'avoir soigneusement désarmé.


    Bien, passons aux choses sérieuses, mon petit. La femelle qui m'accompagne est une vestale, dédiée à Lolth, la reine araignée et si tu t'avises de lui déplaire il t'en cuira. Nous sommes à la recherche d'un homme, un assassin.

    Le voleur, tremblant de tous ses membres, trouva enfin le courage de placer un mot.

    Je...je n'ai rien à voir avec les assassins... je suis un honnête homme... je n'ai rien fait de mal.

    Silence, vermisseau, tant que tes supérieurs ne t'ont pas autorisé à parler !! Surtout si c'est pour proférer des mensonges et des sottises pareilles. Je sais bien que tu n'es pas un assassin, ils sont d'une autre trempe que toi. Nous avons toutes les raisons de penser que cet assassin fait partie de ceux qui s'en prennent aux bardes et nous voulons leur mettre la main dessus. Si tu nous aide, peut-être la vestale se montrera-t-elle clémente. Sinon...

    Dunhallym retitn un soupir de soulagement. Er'Shatuik ne s'en était pas trop mal tiré... du moins face à quelqu'un n'ayant pas une grande habitude des drows. AU moins n'avait-il pas éclaté de rire en plein milieu. Il semblait s'être pris au jeu. Restait maintenant à savoir si le gamin savait quelque chose sur ces assassins, et notamment si ils faisaient partie de la guilde.


    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  4. #4
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    Le gamin frétillait dans ses liens, mal à son aise, voire terrorisé - visiblement peu habitué aux moeurs des drows. Du moins pas assez pour remarquer qu'il faudrait des circonstances exceptionnelles pour que des prêtresses de Lolth s'aventurent en surface...
    Il devait mélanger allègrement ses contes sur les ogres, sur les ensorceleurs et sur les méchants elfes noirs.
    Pour une fois qu'un préjugé tournait à leur avantage...

    Il déglutit.


    - Bon, d'accord, je fais un peu le factotum, un novice dans la guilde... je porte des messages, ce genre de trucs... vous savez je suis pas au courant de grand chose... Alors quand vous dites que vous recherchez un assassin, ben, j'ai un peu envie de vous dire que tous les membres sont des assassins à l'occasion; y'a pas de spécialisation stricte, voyez... Vous pouvez pas le décrire un peu mieux? Et pis si vous parlez des affaires avec les bardes, j'en sais autant que n'importe quelle oreille qui traîne, pas plus... Mon patron y m'laisserait pas rôder autour quand y'a des discussions sérieuses, pensez ! Je sais juste que le sujet est sur toutes les lèvres en ce moment. "Ces assassinats" par ci, "des représailles" par là... J'en sais pas plus, je l'jure! Bon bref, euh... Qu'est-ce que vous voulez que j'fasse?
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Dunhallym réfléchit rapidement. Le gamin ne savait visiblement pas grand chose mais il leur fallait savoir si ces assassinats étaient le fait de la guilde et s'y introduire.

    Arrête tes jérémiades, morveux. Tu n'as pas à savoir qui nous cherchons. Celà ne regarde que Lolth et nous qui la servons. Si la guilde est responsable de ces assassinats, alors celui que nous cherchons y est aussi. Tu vas donc nous aider à nous introduire dans la guilde. Je vais appeler sur toi la malédiction de la reine araignée. Si tu songes seulement à me trahir, tu mourras. Si tu nous obéis aveuglément, je saurai peut-être me montrer clémente. fit-elle en crachant le dernier mot comme si il lui arrachait la bouche.

    C'était la seule solution que Dunhallym voyait. Les rôles qu'ils avaient choisis s'accomoderaient mal d'une demande d'engagement à la guilde. D'autant que leur couverture ne tiendrait pas longtemps. Si Er'Shatuik parlait (plutôt mal) la langue d'Ombre Terre, Dunhallym n'en connaissait que les rudiments. Et il serait vite visible qu'ils n'avaient jamais été élevés par les drows. Sans compter que les modifications apportées au visage de Dunhallym par les plantes de son père ne tiendraient pas plus de quelques heures.

    Le gamin parut terrorrisé, sans doute à l'idée du châtiment encouru si il était découvert en train d'aider deux drows à s'introduire dans la guilde et au sort aussi peu enviable qui l'attendait s'il n'aidait pas ses deux interlocuteurs. Croyant voir une échappatoire, il bafouilla :


    Non, non... la guilde.. on n'y est pour rien... les maîtres.. ils.. savent pas qui ... très embêtés ... d'ailleurs... Votre homme... il est pas à la guilde...

    Voilà qui compliquait les choses. D'un autre côté, Dunhallym s'y attendait et il y aurait peut-être moyen de tirer parti de la rivalité entre la guilde et les mystérieux assassins.
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  6. #6
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    Le voleur fronça les sourcils ; il n’avait visiblement jamais réfléchi aussi vite de son existence.
    Il avait à résoudre un double problème relativement épineux : d’abord, trouver un moyen de satisfaire les exigences des deux drows afin de se débarrasser au plus vite de leur dangereuse compagnie ; ensuite, faire en sorte que si les choses tournaient mal quand ils seraient à l’intérieur de la guilde, cela ne retombe pas sur lui.


    - J’peux vous fournir l’adresse de la guilde, c’est pas trop loin d’ici ; à trois rues sur la gauche, une grande maison grise aux volets baissés ; et puis un plan du bâtiment, pour sûr. Si vous passez par la porte principale, celle qui mène à la salle commune, vous tomberez sur des gardes qui ne laissent entrer vivantes que les têtes connues, et y mettent un point d’honneur à connaître tout le monde. Ils sont nombreux, et ils donnent l’alerte assez vite… Je crois que même le guet il hésiterait à faire le siège de la guilde ! En revanche, y doit y’avoir moyen d’utiliser l’entrée dérobée, comme je le fais moi-même… ça n’est pas vraiment gardé, à moins que vous ne vous fassiez remarquer par les cuisines ou au réfectoire, au sous-sol… ça sert d’issue de secours pour les membres, au cas d’une descente du guet… bref y a un passage secret qui débouche dans la cave d'une maison voisine, la maison du potier. Une fois dans le sous-sol de la guilde, vous prenez l'escalier; il débouche dans un couloir qui passe derrière la salle commune... Si vous prenez l'escalier en face, vous aboutissez au premier étage. Immédiatement à droite, vous trouvez la salle d'interrogatoire et les cellules... En face, il y a la salle où se réunissent les lieutenants et où se débattent les contrats importants... Et, quand on a passé cette salle, on arrive dans la chambre du patron, qui habite sur place... Ouais, le chef de la guilde... c'est un mage, faites gaffe... Euh... vous voulez savoir autre chose? Et votre malédiction... c'est permanent?




    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  7. #7
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Tu vas donc nous faire entrer par là. Quant à la malédiction, elle est bien entendu réversible...àc ondition de connaître une prêtresse de Lolth qui accepte de la lever. Tu as donc tout intérêt à ce que les choses ne tournent pas à notre désavantage. répondit Er'Shatuik au jeune garçon.

    Après un échange de regards avec Dunhallym, il coupa les liens qui retenaient les mains du voleur et, lui tendant de quoi écrire l'enjoignit à faire l plan promis. Le voleur s'exécuta. Le résultat n'était pas brillant. Outre le fait que le garçon n'était pas doué pour le dessin, le tremblement occasionné par la menace des deux drows n'était pas pour lui faciliter la tâche. Enfin, il rendit un torchon mais suffisamment clair pour que le père et la fille y voient ce qui les intéressait.
    Er'Shatuik coupa alors le reste des liens du voleur et lui fit signe de montrer la voie.


    Et pas d'entourloupe ou tu connaîtras le sort de ceux qui déplaisent à la reine araignée.

    Dunhallym se demanda en elle-même si son père n'en faisait pas un peu trop et s'il n'allait pas finir par vouer un culte véritable à Lolth. Mais bon, pour une fois, elle serait obligée de lui faire confince.

    Le jeune garçon se dirigea donc vers la porte dérobée de la guilde des voleurs, suivi de relativement près par deux ombres aux allures d'elfe noir. Comme il atteignait la maion du potier sus-cité, il croisa un autre de ses comparses, visiblement plus âgé et plus aguerri.


    Et bien, Marsouin (sans doute son surnom) tu rentres bien tard. Et c'et qu'tu trembles comme une feuille. On dirait qu't'as l'guet aux trousses. J'espère que c'est pas ça. Marsouin lui dit deux mots à voix basse et Dunhallym craignit un instant que ses menaces n'aient pas eu suffisamment d'effet. Mais le garçon plus âgé se mit à rire en donnant une bourrade à son cadet avant que les deux ne s'engagent dans le soupirail donnant sur la cave du potier.

    Après quelques minutes au cours desquelles ils guettèrent les environs, Dunallym et Er'Shatuik traversèrent la rue et s'engagèrent à leur tour par le soupirail. Une fois à l'intérieur de la cave, ils se mirent en quête du passage secret, qu'ils ne tardèrent pas à localiser grâce aux indications de leur "ami". Après s'être assurée que l'entrée ne comportait pas de piège, les deux faux-vrais drows déclenchèrent l'ouverture du passage secret et s'y itroduisirent. Quelques instants plus tard, ils débouchèrent dans une salle assez vaste et encombrée d'un tas de bazar, pour le moment plongée dans l'obscurité. Ils étaient dans les locaux de la guilde. Restait à accomplir le plus dur.
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Dunhallym observa la pièce dans laquelle ils se trouvaient, appréciant une fois de plus l'avantage de la vision nocturne qui lui permettait d'utiliser le peu de lumière fitrant sous la porte. En plus d'être l'entrée secrète de la guilde, la pièce servait apparemment de resserre ou de débarras. L'aspect fouillis du lieu était visiblement travaillé pour dissimuler l'entrée secrète.
    Néanmoins, il allait falloir y aller. La semi-drow se tourna vers son père et lui chuchota.


    Bon, c'est maintenant que les choses se gâtent. Le couloir a l'ai éclairé et il vaut mieux éviter toute mauvaise rencontre. Je pense qu'avancer sous le couvert de l'invisibilité ne serait pas un luxe. Et puis, s'il te plaît, essaie d'être discret, pour une fois.

    Mais, je sais parfaitement être discret, répondit Er'Shatuik, visiblement vexé, C'est juste que...

    C'est bon, autant se dépêcher.

    Dissimulés au fond de la pièce les deux mages incantèrent, après avoir mis rapidement un code qui permettrait à Dunhallym d'indiquer à son père les obstacles éventuels : latte grinçante, piège éventuel... car Er'Shatuik ne possédait pas les talents de sa fille en la matière.
    Dunhallym --> Invisibilité majeure ---> Dunhallym
    E'Shatuik --> Invisibilité majeure --> Er'Shatuik


    Bon, maintenant suis-moi sans bruit.

    La chance sembla sourire aux deux semi-drows car le couloir était désert lorsqu'ils y débouchèrent. Dunhallym, tous sens en éveil, avançait en tête, suivie par son père, qui la tenait par sa cape, afin de ne pouvoir la suivre. Le corridor, très court, se terminait sur un escalier. Prudemment, Dunhallym gravit les marches, repérant celles qui risquaient de grincer et les indiquant à son père.
    L'ascension se passa sans encombre mais la traversée du couloir suivant ne s'avéra pas aussi facile. Le jeune voleur leur avait indiqué que s'y trouvait la salle commune, encore très fréquentée à cette heure de la nuit. Des bruits de chants et de beuverie s'y faisaient entendre. L'avantage était qu'on ne risquait pas de les entendre, l'inconvénient qu'ils risquaient à tout moment de se retrouver face à un ou deux voleurs et que l'invisibilité ne rend pas immatériel.
    Dunhallym redoubla donc de prudence pour avancer dans cette partie du couloir, se plaquant contre le mur au moindre soupçon. Finalement, ils atteignirent le second escalier qu'ils gravirent comme le premier. Dunhallym repéra facilement le piège, sur la cinquième marche et le signala à son père pour qu'ils l'évitent.

    Il débouchèrent donc au premier étage. Là, Dunhallym hésita. Il pourrait y avoir des prisonniers intéressants. D'un autre côté la salle de réunion des chefs et la chambre du patron pouvaient également s'avérer intéressants.



    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  9. #9
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    Si les deux semi-drows avaient espéré que l’heure tardive leur garantirait l’intimité, il était temps de déchanter : les voleurs apprécient tant les ombres que la nuit semble être leur moment d’activité la plus intense. Outre le vacarme du rez-de-chaussée, ils pouvaient entendre le brouhaha émanant de la salle des lieutenants, dont la porte restait entrouverte pour aération.
    La salle d’interrogatoire, quant à elle, restait parfaitement silencieuse. En regardant discrètement, on pouvait voir un nain massif assis paresseusement sur sa chaise, se balançant d’arrière en avant, et luttant contre le sommeil. Mais depuis le seuil, il n’était guère possible de savoir ce que contenaient les cellules.
    Il y eut soudain un grand bruit de pas précipités dans l’escalier, et les deux visiteurs n’eurent que le temps de se plaquer contre le mur pour éviter les nouveaux arrivants, qu’ils reconnurent aussitôt ; c’étaient « Marsouin » et son compagnon, le second traînant le premier par la manche, le premier luttant contre l’alcool, la contrariété et l’assoupissement. De toute évidence, le jeune voleur avait trop bu, et parlé plus qu’il ne voulait.


    - Ah ça, mais je rêve, camarade ! disait son aîné avec colère. Si des intrus cherchent à s’introduire ici, il faut que les chefs en soient informés le plus vite possible ! Une prêtresse et un guerrier drows, dis-tu ? C’est pourtant pas discret, ce genre de clients !
    - Je… je sais pas trop… ils en avaient l’air en tout cas… Sais pas trop ce qu’ils cherchaient… Ni même quand ils comptaient passer…

    Les deux voleurs pénétrèrent en coup de vent dans la salle de réunion de leurs supérieurs, dont la porte était désormais grande ouverte. Il allait falloir se décider assez vite.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Dunhallym réprima un juron. Elle avait espéré que Marsouin leur laisserait un peu plus de temps. Ils auraient sans doute dû l'assommer et le laisser dans un coin. Mais elle ne perdit pas de temps et opta pour la solution qui lui semblait la plus évidente : suivre les deux compères. En effet, l'alarme allait être donnée et si il y avait un endroit où on ne les chercherait pas, ce serait sans doute la salle des chefs. Du moins dans un premier temps, et le temps, c'était ce dont ils avaient besoin. Et puis, peut-être pourraient-ils apprendre des choses intéressantes dans ce qui serait dit.
    Les deux semi-drows s'engouffrèrent donc dans la salle, profitant de ce que l'agitation causée par les deux voleurs couvrait le bruit qu'ils auraient pu faire en se dépêchant, et se mient dans un coin, de façon à ne pas gêner les mouvements des voleurs si ceux-ci, comme c'était probable, sortaient précipitamment pour donner des ordres. Dunhallym se prépara à incanter en cas de besoin et Er'Shatuik fit de même. Visiblement, Marsouin n'avait pas été assez sot pour révéler tout ce qu'il s'était passé et son compagnon semblait croire que la menace se trouvait encore à l'extérieur, mais mieux valait prévoir.
    Les deux jeunes voleurs se trouvaient maintenant face à leurs chefs et l'assurance du plus âgé semblait avoir fondu tandis que Marsouin tremblait de tous ses membres, brusquement dégrisé.


    Et bien, qu'est-ce qui vous prend de faire irruption comme ça dans la salle ? demanda un des lieutenants, visiblement fort fâché d'être interrompu en plein tra... en pleine partie de cartes.
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  11. #11
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    - C’est Marsouin, chef, dénonça courageusement son aîné.
    - Ah ? Qu’est-ce qu’il a encore fait, le marmot ? Je croyais qu’il était sous ta responsabilité, Liandre ?
    - Il a… des révélations à vous faire.

    A contrecœur, Marsouin fournit un récit succinct des événements, tout en prenant soin de laisser croire que les deux drows s’étaient contentés de lui soutirer des informations. Au fur et à mesure de son récit, les lieutenants avaient délaissé leurs cartes et s’étaient levés un à un, sévères et menaçants. Ils lui firent ensuite détailler les différentes conversations.

    - Je… vois, reprit d'un ton glacial celui qui avait parlé le premier. Allez me chercher Rufus.

    Les deux voleurs sortirent en tremblant et revinrent deux secondes plus tard en compagnie du nain de tantôt, un peu vexé d’avoir été tiré de sa torpeur.

    - Rufus, voilà deux clients pour toi. Il te reste deux cellules de libres, n’est-ce pas ? Enferme-les chacun seul. Marsouin, pour sa trahison ; Liandre, pour choisir avec tant d’à propos ses apprentis. Je te donne un crédit de cinquante coups de fouet sur chacun de ces abrutis. Exécution !

    Les trois subordonnés une fois sortis, l’un des lieutenants alla fermer la porte. Adossé contre elle, il partit alors d’un formidable éclat de rire qui contamina bientôt les trois autres voleurs qui se trouvaient dans la salle. Ils riaient à s’en décrocher la mâchoire, pliés en deux, sans paraître se souvenir des mines terrifiantes qu’ils prenaient quelques instants plus tôt.

    - Oh ! Deux drows, dont une prêtresse ! Et le coup de la malédiction, trop fort !
    - Même pour un bizutage on n’aurait pas osé en sortir une pareille !
    - Ces petits jeunes, ils goberaient un bœuf, c’est pas croyable !
    - Avec de tels crétins, la relève est assurée !

    - Qu’est-ce qu’il se passe, ici ?

    Les rires s’évanouirent d’un coup, tandis qu’apparaissait sur le seuil d’une porte qui venait de s’ouvrir un mage semi-elfe d’assez belle prestance, vêtu d’une longue robe safran : le chef de la guilde.

    Quand il eut entendu les nouvelles, il ne sembla guère partager l’hilarité de ses subordonnés.

    - Il faut prendre des mesures, et vite. Toi, pars faire surveiller l’entrée dérobée, on ne sait jamais. Tu te placeras en travers de l’entrée pour éviter les surprises. Et toi, fais fouiller la guilde de haut en bas. Si ce ne sont probablement pas des drows, ils ont quand même manifesté un art certain du camouflage en se déguisant de la sorte.
    - A vos ordres, répliquèrent les deux voleurs en s’éclipsant.
    - Je me demande bien ce qu’ils peuvent chercher…

    L’un des deux lieutenants restants hasarda :

    - Vous pensez que ce pourraient être des membres de ce groupe d’étrangers qui…
    - Si cet imbécile de Marsouin était capable de reconnaître un autochtone d’un étranger, ça se saurait. Ce peut être cela ou autre chose. Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons laisser sa chance au hasard, ni laisser une guilde concurrente nous prendre nos « clients ». Si ce sont eux, nous ne leur laisserons pas l’occasion de se servir de leurs informations. Nous allons devoir hâter les opérations, compagnons. Les attaquer… plus tôt que prévu, vous me comprenez ? Hallys, tu as enfin localisé leur base ?
    - Oui ; c’est dans l'un des entrepôts, sur les quais, celui loué soi-disant par la corporation des tisserands… mais il semblerait qu’ils ne s’y retrouvent jamais tous ensemble, ce n’est tout au plus qu’un lieu de réunion au cas où, je ne sais pas trop ce que l’on va trouver à l’intérieur.
    - Tu mets tes hommes en poste d’observation, je veux un plan d’attaque d’ici demain soir. Rompez !
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  12. #12
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Dunhallym jura intérieurement. Alors qu'elle savait enfin ce qu'elle était venue chercher, elle allait se trouver coincée comme une imbécile. Vu l'agitation de la guilde, ils allaient voir intérêt à se cacher dans un coin en attendant une occasion de sortir, en espérant qu'il s'en présente une dans les 24 heures, enfin un peu moins maintenant.
    Prenant son mal en patience et tandis que les lieutenants s'activaient sous les yeux de leur patron, Dunhallym passa en revue la situation : finalement, son intervention n'aurait pas que des effets négatifs, si ça accélérait l'affrontement entre les deux guildes ; de cette façon, on pouvait espérer que l'une serait anéantie et, dans le pire des cas, les deux se trouveraient affaiblies. Et puis, si l'attaque se faisait au soir, un grand nombre de voleurs quitteraient la guilde et ils pourraient profiter de l'agitation pour sortir et aller prévenir les autorités.
    Quant au châtiment infligé à Marsouin, Dunhallym n'en éprouvait aucun remords, cet imbécile n'avait qu'à tenir sa langue.

    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  13. #13
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages 
    3 899
    Edit: Quete:la lutte pour le trône du soleil



    Dix heures trente venaient de sonner à l'horloge du temple de Gond que l'on entendait dans toute la villel orsque trois cavaliers firent leurs apparition .Ils mirent pied à terre et s'approchère avec précaution du sinistre batiment.

    C'étaient Dorian Daneghar Draclord et Balrog.Ils regardèrent dans toutes les directions puis Dorian prit la parole à voix basse(malgré sa voix puissante de vampire :rigoler: ):

    "Alors amis,que devons nous faire?Frapper à la porte et demander à parler à quelqu'un d'important,ou bien pénétrer en force?"

    Edit:derrière Dorian,Balrog et Draclord attendaient eux aussi la réponse du demi-orque.....
    Bat la chauve-souris de Gotham ! Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forum Elindore sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et Ma Bio JdR .



  14. #14
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages 
    349
    "Ne nous ennervons pas tout de suite. On entre, on demande à voir le patron, que j'ai déjà vu il y pas si longtemps que ça d'ailleur, et ensuite on casse tout."

  15. #15
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages 
    3 899
    "Comme tu veux Dan" répondit Dorian.Mieux valait opérer en douceur et pour cela mieux valait que Daneghar s'adressa aux malandrins. "Puisque tu sembles connu dans ce lieu,à toi l'honneur donc".

    Dorian se recula laissant passer son ami,dont la silhouette massive semblait encore grandir sous la lumière de la lune....Daneghar s'avança jusque à la porte et frappa de sa main calleuse sur le battant.Des pas s'approchèrent:un panneau de la porte coulissa:une tete apparut derrière:


    "Que désirez vous?C'est un endroit privé ici".
    Bat la chauve-souris de Gotham ! Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forum Elindore sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et Ma Bio JdR .



  16. #16
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages 
    349
    "Salut nabot, t'es encore là ?"

    [i]Manifestement, ils n'avaient pas encore changé le personnel d'accueil... Le casque du nabot était enfoncé en bien des endroits, et il lui manquait des dents quand il parlait (quand il parlait pas aussi, d'ailleur).
    "On veut juste voir le patron de la guilde"
    "Nous ne pouvons pas effectuer cette requête pour l'instant , veuillez réessayer plus tard."
    ZBAAAMM
    "C'est en bas en prenant par la porte à gauche ."
    "Je savais déjà, mais tu mérite tellement ces coups."
    "De rien."

    A l'interieur, les compagnons suivirent Daneghar jusqu'à la porte de chef de la guilde.
    "A non, pas lui encore !" Le chef portait son bras bien emitouflé dans un pansement qui le noyait de l'épaule au poignet. Visiblement, il n'avait pas oublié leur récente recontre. Celle-ci l'avait marqué...
    "Calmez vous, on vient simplement discuter, comme la dernière fois."
    "J'éspère que ça n'impliquera pas une amputation de ce qu'il me reste du bras... comme la dernière fois."
    "Vous êtes cinique"
    "Vous m'avez fait mal. Maintenant, venez en au fait."
    "Nous venons poser des question."
    "Le prix de l'information reste le même que la dernière fois. C'est mon jour de bonté aujourd'hui. Mais vous promettez de repartir tout de suite et sans rien casser."
    "Trés bien, pour l'instant... Bon, commençons..."
    "Ca commence comme un interrogatoir."
    "C'en est peut-être un, tout dépend. Mais on avencera pas si vous m'interrompez sans cesse. Bien, j'ai entendu dire que votre guilde avait quelques problèmes à cause de problèmes de rivalité. Je veux savoir quel est ce rival et quelles sont ces activités et en quoi elles vous concernent."
    Le demi-orque n'affichait pas le visage le plus visage au monde et ses compagnons ne semblait pas plus aimable.

  17. #17
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    Le mj manqua s'étouffer, mais il ne savait trop si c'était de colère ou de rire sadique.

    Là mes cocos, vous avez fait proprement du n'importe quoi et vous allez me le payer... cher.

    Ma parole, vous vous croyez à la taverne ici? :hein: J'ai vu de la lumière... je suis entré.
    Ce rp n'a absolument aucun rapport avec ce que vous avez pu faire dans la quête ci-dessus, mais un rapport très étroit avec le rp de Dunhallym. Merci de prendre la peine de vous lire les uns les autres.

    Bon, vous stoppez là pour l'instant et je mets au point quand j'ai le temps. Moi aussi, j'ai à faire.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  18. #18
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    ** A ce moment de notre récit, interrompons-nous un instant pour goûter pleinement toute la saveur de cette scène d’anthologie. **

    Nous voici donc au sous-sol de la guilde. Dorian et Daneghar, fort satisfaits de s’y être engouffrés avec à peu près autant de difficulté qu’une hache de guerre dans du beurre doux, avaient, tout à leur enthousiasme martial, prit le risque non négligeable de négliger certains petits détails.

    Pour commencer, ni Draclord ni Balrog ne s’étaient aventurés à les suivre au-delà du seuil ; on ne sait trop pourquoi, sans doute à la façon du demi-orc d’engager la conversation, ils avaient pressentis qu’il viendrait peut-être un moment où il ferait bon être ailleurs qu’au fond d’un repaire de brigands en armes, avec cet archistratège patenté pour tout porte-parole. Ils étaient ainsi restés à la porte, pour surveiller la sortie, un peu furieux d’avoir été entraînés malgré eux dans cette sale affaire.

    Daneghar, s’appuyant à tort sur d’anciens souvenirs d’une lointaine visite à la guilde, ne semblait pas avoir remarqué que beaucoup d’eau sale avait depuis coulé sous les ponts lumeniens. Balrog aurait pu lui remettre les idées en place, mais Balrog, on l’a dit, avait préféré observer d’un peu loin les exploits de ses compagnons.
    Daneghar s’était donc adressé comme au chef de la guilde à un malheureux estropié qui ne le portait certainement pas dans son cœur. Il y avait eu quelques gloussements pendant leur discussion mais, comme ils semblaient surtout viser le bonhomme en question, nos deux lumeniens n’y avaient pas pris garde. Comme ils n’avaient pas pris garde au fait qu’au sous-sol, on trouvait une cuisine, un réfectoire, une remise, quelques tonneaux dressés, et que là, le « bureau » du chef de guilde entassait casseroles et torchons.

    Il fallait bien se rendre à l’évidence : l’ancien chef de la guilde avait perdu son poste en même temps que son bras, et avait fini cuisinier. Les voleurs, qui pour n’être pas de grands héros disposaient néanmoins d’un certain esprit d’à-propos, avaient profité de la confusion dont venait d’être victime le demi-orc pour l’attirer bien profond dans leur antre.

    En résumé, voilà nos deux compères coincés au fond de la guilde des assassins et voleurs lumeniens, une guilde dont il était raisonnable de penser que si elle avait réussi à se maintenir si longtemps en un territoire si hostile à ses activités, c’était parce qu’elle avait quelques bonnes raisons de se faire redouter.

    Laissons donc quelques instants résonner à nos oreilles l’éclat de rire collectif qui affecta les trente voleurs qui entouraient nos héros quand ils les entendirent formuler leurs menaces.


    - Bon, allons, ça suffit les comiques, lança derrière eux la voix d’un lieutenant qu’ils n’eurent guère le temps d’apercevoir, car en ce moment même un double coup de massue mjesque les précipitait tous les deux inconscients sur le sol.

    Ils se retrouvèrent bientôt à l’étage, dans la salle de torture. Dans la cellule d’en face, Liandre et Marsouin, le dos ensanglanté, les regardaient avec effarement. Un troisième larron partageait bien malgré lui leur compagnie.
    Le demi-orc, proprement ligoté, gisait inconscient dans une cellule isolée ; quant au psionique, ses infinis talents lui avaient réservé un traitement de faveur : il avait eu les honneurs du chevalet, et à chaque fois que sa respiration faisait mine de laisser présager une prochaine reprise de conscience, il se reprenait un bon coup de gourdin sur le crâne, signé Rufus.

    Laissons donc nos héros durablement hors jeu et revenons à la salle des lieutenants, où Dunhallym et Er'Shatuik prenaient des crampes depuis un nombre d’heures conséquent.
    L’arrivée en fanfare des deux intrus avait créé un certain remous dan la guilde. Plusieurs assassins se préparaient à interroger proprement Daneghar tout en appuyant un pieu de raisonnable longueur sur la poitrine toujours inconsciente du vampire. Eau bénite et coutelas allaient pouvoir reprendre du service.

    D’autres se demandaient si les deux restés prudemment à la porte n’allaient pas vouloir imiter un si bel exemple, et prenaient les armes. La salle de torture grouillait de monde, mais le chef de la guilde, curieusement, n’assistait pas aux préparatifs de l’interrogatoire ; il était descendu au rez-de-chaussée pour essayer de voir pourquoi les deux autres ne s’étaient pas encore enfuis, et s’ils n’avaient pas des renforts cachés.

    Il n’y avait donc plus personne dans la salle des lieutenants, dont la porte était grande ouverte. La porte du rez-de-chaussée était elle aussi restée ouverte car on voulait pouvoir observer Balrog et Draclord qui, pour l’instant, n’avaient pas réagi et attendaient toujours leurs compagnons.

    Dunhallym et son père ignoraient au juste quelle était la cause de ce remue-ménage, la plupart des explications s’étant faites en dehors de la pièce.
    Ils savaient qu’il y avait eu d’autres intrus, et que le combat avait tourné court. Et ? Cela valait-il la peine de mener une enquête alors que, peut-être, c’était laisser passer une occasion unique de quitter ce traquenard avec leurs précieuses informations…
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  19. #19
    Draclord Invités
    Draclord commença à trouver le temps long. Il laissa Balrog à l'entrée et sous couvert de son illusion parfaite, préparée avec soin pendant la nuit il pénétra à l'intérieur de la guilde.

    Sous ce déguisement il apparaissait comme un voleur Drow et n'éveilla donc pas l'attention et se fondit dans la masse... chose dont il avait depuis longtemps l'habitude et domaine dans le quel il excellait. Il passa plus d'une heure à écouter les rumeurs de ci, de là et finalement compris que ces 2 compères se trouvait à l'étage, dans la salle de torture.

    L'elfe s'installa alors tranquillement dans un endroit calme de la guilde attendit que quelqu'un passe. Deux minutes plus tard un voleur passait par là en sifflotant apparament rassuré dans cette forteresse de brigand. Le sorcier le prit alors par derrière et l'égorgea purement et simplement, le laissant se vider de son sang et assperger les murs alentours de son essence écarlate. Il cria alors au meutre et à l'invasion, il trouva un lieutenant et lui expliqua la situation: la guilde ennemis était infiltrée et avait commencée son oeuvre en assasinant un voleur.
    L'elfe attira évidamment le lieutenant bandit dans un tout autre endroit et l'égorgea lui aussi.

    Après avoir semé le chaos dans la guilde qui était déja boulversé mais qui maintenant était en état de siège, Draclord se dirigea vers la salle de torture où il retrouva ses amis, qu'il s'empressa de défaires de leurs liens.


    "-Salut les amis. Heureux de vous revoir enfin.
    -Tu a mit le temps répliqua Danehgar.
    -Oui je sais mais j'ai au moins reussi à semer le trouble, nous passerons ainsi plus facilement inaperçcu, vite depèchons, ils faut que vous trouviez des vêtemets de voleurs et que nous retrouvions leur chef..."

    [HRP]: Equipement de Draclord:
    -Lame de lune "Light Master+3" : Epée longue, jets pour toucher: +3, Dégats: 1D8+3 doubles dégats contre les créatures mauvaises, 2 en facteur de vitesse, protection contre le mal.
    -Robe de Draclord: 4 CA, +1 à tt les jets de svd, -1 au temps d'incantation.
    -Manteau de Séhanine Archelune: +1 CA, 5 réduction aux dégats de froid, mur de lune 2 fois par jour et lame de lune 1 fois par jour.
    -Anneau de passage: Permet téléportation et ouverture/fermeture de "la tour de Draclord" et du "domaine de Draclord", transport 2 fois par jour dans le demi-plan personnel.
    -Amulette de protection d'Eternelle rencontre: Esprit impénétrable, réduction aux dégats physiques de 5.
    -Sac sans fond
    -Etui à parchemins
    - 7 potions de soin
    -2 parchemins d'invisibilité de masse.

    Pour les sorts vous pouvez aller voir ma bio .

  20. #20
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Tandis que Draclord pénétrait dans la guilde, Dunhallym n'était pas restée inactive. Dès qu'elle avait vu les assassins partirent à la chasse d'intrus qui avaient eu la mauvaise idée de s'infiltrer dans la guilde alors que celle-ci était en état d'alerte, elle avait saisi l'opportunité et, toujours suivie d'Er'Shatuik, s'était précipitée vers la sortie qu'ils avaient atteinte sans plus de problèmes, grâce à leur invisibilité. Dunhallym avait été d'autant plus prompte à fuir qu'elle avait perdu le fil des heures et ignorait combien de temps le sort resterait actif. De plus, les informations qu'elle avait réussi à obtenir lui semblaient très importantes et il lui fallait de toute urgence prévenir les autorités. Une fois dans la rue, elle s'aperçut qu'un homme seul était le point de mire de voleurs de la guilde. Pensant d'abord qu'il s'agissait d'un assassin de la guilde ennemie, elle décida de s'en approcher pour l'observer et elle reconnut avec étonnement une de ses connaissances, un mercenaire du nom de Balrog. S'approchant doucement, elle murmura à l'oreille du mercenaire.

    Balrog, c'est Dunhallym. Tu te rappelles ? On a déjà travaillé ensemble. Non, surtout ne fais aucun signe pouvant indiquer que tu n'es pas seul, les gens de la guilde te surveillent. Si tu pouvais m'expliquer discrètement ce qui se passe, en marmonnant comme si tu te parlais à toi-même, ça m'arrangerait.
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  21. #21
    Draclord Invités
    Après avoir fait quelques morts supplémentaires, qui pouvait cette fois êtres attribués à Sahandrian son familier: un petit serpent mortel de la jungle de Chult, Draclord s'empara des vêtements et les tendis à ses amis.

    "Tenez, avec ça on ne se méfira pas trop de vous. Je vais maintenant jeter sur nous un sort d'invisibilité de masse et nous pourrons facilement récolter des renseignements ou nous tirer de ce guêpier, c'est vous qui voyez."

  22. #22
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages 
    3 899
    Dorian se leva avec effort.Depuis leurs capture à lui et à Daneghar,il n'avait pas esquissé un seul geste de défense,afin de ne pas aggravé la situation ,compliquée par les agissements dépourvus de subtilité du demi-orque.Mais il lui fallait néammoins montrer à ces coupeurs de gorges de bas-étage ce qu'il en coutait d'affronter dorian Cheveux-De-Jais, favori de Sunie :happy: .....

    il jeta à Drac un sourire sinistre.

    "Bien entendu ami Drac,nous allons partir à la quete aux renseignements mais auparavent j'ai une créance à exiger des créatures de cet endroit.Attendez moi ici quelques instants".

    Avant que ses amis aient pu réagir,Dorian se métamorphosa en brume.

    Dorian - - -> pouvoir vampirique: transformation en brume.


    Un nuage de brume traversa à toute allure une guilde des voleurs en pleine effervescence.Dorian se rendit droit à la cave,ou les ovleurs rangeaient leurs provisions et leurs vins.Il se reconstitua ,au milieu du cellier et contempla les rangées de bouteilles et tonneaux de vins fins,étalés à perte de vue.Quel dommage que ces breuvages au gout si agréable malgré leurs effets destructeurs sur la santé doivent disparaitre.Mais la vengeance de Dorian-Cheveux-De-Jais passerait d'une manière ou d'une autre .

    Dorian se concentra sur la rangée de tonneaux qui s'étalaient le long des étagères installées de part et d'autre de la porte d'entrée.Il fixa un petit moment les récipients de bois,puis une rangée de flamme apparut.Premier acte de la vengeance.

    Dorian - -- > pouvoir psionique tonneaux: inflammation mentale.
    Puis il tourna son regard vers le fond de la pièce et bougea imperceptiblmeent les paupières.Une violente explosion secoua la pièce et le reste du batiment.Dorian se transforma à nouveau en brume.

    Dans le reste du batiment,les voleurs déjà affolés entendirent le bruit monter des profondeurs.Inquiets,une dizaine d'entre eux se précipitèrent vers la réserve.Tapi dans le couloir,Dorian flottant sous forme de brume observait ces vermines courir vers leur propre fin.Dommage qu'il ne puisse faire de meme avec les autres malandrins,à cause des informations qu'ils détenaient et que le groupe de Dorian devait à tout prix acquérir.


    Sans appercevoir une fraction meme de la présence du vampire,les brigands entrèrent dans la cave déjà dévastée par les flammes et à moitié détruite.A peine le dernier voleur avait il franchit la porte que Dorian ferma la porte par son pouvoir de télékinésie.

    Dorian - -- > pouvoir psionique: télékinésie sur la porte.

    Le battant se referma comme la porte d'un tombeau.Pris au piège des flammes ,les brigands poussèrent leurs derniers cris,tentant vainement de ressortir de cet enfer.Mais bloquée efficacement par le pouvoir mental de Dorian la porte tenait bon impitoyablement.

    Attirés par le bruit,d'autres voleurs se précipitèrent et voulurent ouvrir la porte mais une décharge d'éléctricité parcourut la serrure quand le premier d'entre eux arrivé voulut tourner la poignée.

    Dorian - -- > pouvoir psionique: éléctricité sur la serrure.
    Si aucun voleur à l'exterieur ne laissa la vie malheureusmeent,plusieurs tombèrent en arrière,hors de combat pour une bonne demi-heure au moins.

    Dorian était plus calme.La violence de sa riposte avait en partie effaçé le souvenir des tortures par lui subies.Après que le dernier cri d'agonie se fut tut,il revint,sous sa forme brumeuse à la salle de torture ou l'attendaient ses amis.


    "Sortons mes amis et partons à la recherche aux renseignements" dit Dorian coupant cours aux questions.
    Et comme Draclord insistait Dorian lui dit encore:" Il me reste encore quelque chose à accomplir avant de reprendre la mission,mais je ne peux le faire tant que vous etes là".

    Etonnés ses compagnons obtempérèrent.Lorsque Braou,pardon Daneghar :rigoler: franchit le seuil,Dorian regarda la pièce sinistre et la fixa un peu.

    Dorian - -- >Pouvoir psioniqueyrokinésie - -- > salle de torture.

    La petite pièce explosa littéralement,le plafond s'effondra,les instruments d'horreur furent broyés .Enfin.Justice était faite.
    Bat la chauve-souris de Gotham ! Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forum Elindore sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et Ma Bio JdR .



  23. #23
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Balrog expliqua rapidement la situation à Dunhallym. Bat et Daneghar étaient entrés dans la guilde afin de rechercher des renseignements concernant les assassins qui frappaient les bas-quartiers tandis que Draclord et lui même restaient à l'extérieur afin de parer à toute éventualité. Ne les voyant pas revenir, Draclord avait décidé de pénétrer à son tour dans la guilde.
    Comprenant alors que les deux malheureux qui avaient été conduits dans la salle de torture n'étaient autre que ses amis de longue date, Dunhallym expliqua au mercenaire luménien ce qui s'était passé à l'intérieur de la guilde. La semi-drow était furieuse. Elle s'était démenée pour essayer d'obtenir les renseignements discrètement et ces deux... avaient trouvé le moyen de se faire prendre comme des bleus. Et maintenant il allait falloir trouver une solution pour les sortir de là. Ainsi que Draclord qui n'avait toujours pas reparu.
    Elle en était là de ses réflexions quant un soudain remue-ménage dans la guilde attira son attention. Visiblement, quelque chose venait de se passer, sans doute lié à l'intervention de Draclord. Pestant dans son for intérieur, la semi-drow décida qu'il était temps d'agir. Balrog lui avait appris qu'il était près de minuit, ce qui signifiait qu'il lui restait encore près d'une heure avant que son invisibilité ne soit dissipée. Ce qui signifiait une heure pour agir. Elle suggéra donc le plan suivant : elle allait tenter de pénétrer de nouveau dans la guilde afin d'appréhender la situation. Pendant ce temps, Balrog irait chercher des renforts au cas où les choses tourneraient mal et Er'Shatuik, toujours couvert par son invisibilité, resterait sur place pour surveiller ce qui sepassait (en réalité Dunhallym vouait surtout éviter qu'il ne commette quelque bêtise pire que celles de ses autres alliés.
    Tandis que Balrog partait en courant, Dunhallym s'approcha des portes de la guilde. Malheureusement, suite à l'agitation qui sétait produite, les voleurs les avaient refermées. Repasser par l cave était hors de question et la semi-drow se demandait comment elle allait pouvoir entrer.
    Ce fut à ce moment qu'une explosion ébranla la guilde, provoquant au sein de celle-ci un mouvement de panique. Les plus jeunes voleurs, terrorrisés, prirent le parti de fuir, persuadés que les assassins avaient bel et bien pénétré dans la guilde par les caves et que leur seul salut était dans la fuite. Dunhallym eut juste le temps de se plaquer contre le mur pour éviter de se faire renverser.
    Une fois les gamins sortis, le passage était libre, du moins partiellement puisque les voleurs allaient et venaient en tout sens. La semi-drow pénétra donc dans la place avec la plus grande précaution et se faufila vers l'escalier, en évitant les voleurs qui se ruaient vers la cave afin de combattre les présumés attaquants.
    Elle atteignait le haut de l'escalier lorsqu'elle vit Draclord, Daneghar et Dorian sortir de la salle de torture que Dorian fit s'effondrer. La semi-drow réprimé un juron pour la énième fois de la journée. Elle comprenait le sentiment de Dorian mais cette seconde explosion n'allait pas manquer d'attirer tous les voleurs par ici. Il fallait donc faire vite.
    Elle s'approcha donc des trois compères et leur dit :
    C'est Dunhallym. Je suis invisible. J'ai les renseignements que vous cherchez. Dépêchons nous de sortir d'ici avant d'être définitivement coincés, je vous expliquerai tout dehors.
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  24. #24
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages 
    3 899
    Dorian sentit vaguement la présence de Dunhally (pouvoirs psioniques obligent)!Il répondit à voix basse:

    "Pas de problème,je te suis.Désolé pour ce...hum,remue-ménage."Ilse tourna vers Dan:

    "Désormais quand nous nous rendrons quelque part pour négocier,j'ose à croire que tu utiliseras des méthodes plus subtiles :notme2: ...."


    Le petit groupe se mit en marche.Il n'était pas trop difficile semblait il de gagner la sortie de la Guilde.Des voleurs affolés ,qui les prenaient visiblement pour des comparses couraient et se bousculaient,sans visiblement se soucier d'eux.Seuls quelques uns faisaient des signes de tete discret à Dorian et à ses compagnons.Visiblement,l'oeuvre de déstabilisation de Drac,et de vengeance de dorian,avait produit son effet :happy: !

    Meme le mage qui dirigeait cette peu estimable organisation aurait du mal à reprendre rapidement les choses en main .
    Bat la chauve-souris de Gotham ! Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forum Elindore sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et Ma Bio JdR .



  25. #25
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 387
    Le mage en question, on l'a dit, se trouvait au rez-de-chaussée. Comprenant qu'il y avait de la mystification dans l'air, et furieux au point de virer au rouge brique de ce que l'on osait faire chez lui, il incanta à plusieurs reprises des dissipations de l'invisibilité dont la dernière révéla la présence de Dunhallym auprès de ses compères.
    Ces derniers furent dès lors le point de mire de tout ce qu'il restait de l'organisation.
    On leur bloquait la sortie, mais ils n'en étaient toutefois pas si loin qu'ils ne puissent passer en force s'ils voulaient.

    Le silence se fit soudain tandis que le chef de guilde faisait un pas vers eux. Contrairement à ses subordonnés, il ne semblait guère ni paniqué ni impressionné, comme s'il y avait une conséquente différence de niveau entre eux et lui.


    - C'est donc vous qui êtes à l'origine de toute cette pagaille? Je vois parmi vous des drows... un vampire... un semi-orc... vous n'avez guère le profil de nos ennemis. Pour qui travaillez-vous?
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  26. #26
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages 
    3 899
    Dorian se moquait superbement de l'air menaçant du sorcier:après tout,lui Dorian ,en tant que vampire ,était invulnérable à la plupart des sortilèges !
    Néammoins la situation était suffisemment embrouilléecomme cela:



    "Si nous laissions parler Dunhallym en premier" suggera sagement dorian :rigoler: par télépathie à ses compagnons?

    Dorian - - -> pouvoir psionique:télépathie: - - > son groupe!

    Néammoins Dorian avait du mal à retenir son rire,tant le mage devant lui,avait l'air positivement furibard,devant le spectacle de sa forteresse souterraine dévastée :rigoler: !
    Bat la chauve-souris de Gotham ! Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forum Elindore sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et Ma Bio JdR .



  27. #27
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    400
    Dunhallym ne partageait pas l'envie de rire de Dorian. Non seulement ils avaient débarqué dans la guilde avec la discrétion d'un rhinocéros en pleine charge mais en plus c'était à elle qu'ils demandaient d'expliquer l'affaire. L'avantage était que vu la finesse et la discrétion dont ils avaient fait preuve jusqu'ici, le mage pourrait difficilement les prendre pour des assassins. Au moins un bon point. Sentant qu'il fallait dire au moins une parcelle de la vérité tout en bluffant sur le reste, la semi-drow s'adressa au chef :

    Effectivement nous ne travaillons pas pour vos ennemis. En fait, vous en avons également après eux et notre objectif initial était d'en apprendre plus sur eux. Nous avons pensé que vous auriez des raisons de vous intéresser à leurs activités, ce qui nous a mené ici. Malheureusement, certains de nos collaborateurs semblent avoir une vision très... particulière de la diplomatie fit Dunhallym en lorgnant discrètement vers Dan et Dorian et je vous présente mes excuses les plus sincères pour les événements ...fâcheux qui ont eu lieu.

    HRP : je ne pourrai pas repasser avant mardi prochain donc poursuivez sans moi jusque là.
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  28. #28
    Draclord Invités
    Draclord sachant que son illusion lui donnant l'apparance d'un voleur drow serait maintenant inutile, claqua des doigts et prononça un mot de pouvoir pour reprendre son apparence initiale. Il s'avança alors aux côtés de Dunhallym et parla un fois le discours de la semi-drow terminé. Pendant qu'il parlait il laissa lentement glisser Sahandrian le long de son mollet et lui ordonna mentalement de se cacher prêt du mage pour le modre au premier signe d'hostilité.

    "Nous n'avons effectivement rien à faire avec vos ennemis. Je me présente, Draclord Fleur-de-Lune, je déplore les pertes que vous avez subis mais vos subalternes n'ont pas été très accueillant avec nous voyez-vous. Quoiqu'il en soit nous désirons tout comme vous nous débarrasser des assassins. Si vous voulez vraiment ne plus les avoir dans les pattes je vous conseille de nous donner le plus d'informations possibles sur cette misterieuse guilde puis nous nous déferons de votre pesante compagnie."

  29. #29
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    Se rendant compte que l'arrivée de renforts serait sans doute inutile, et qu'ils arriveraient trop tard, Balrog revînt sur ses pas, et, lorsqu'il fut en vue de la guilde, le décors avait sensiblement changé : la petite expédition se tenait entre la guilde et quelques voleurs chargés de les bloqués. Devant eux, tournant le dos à la guilde, se tenait un mage que le demi-orc identifia comme étant le chef de la guilde. Il était en train de parlementer avec le petit groupe venu au départ pour chercher pacifiquement des informations sur les assassinats de bardes, et qui avait au passage détruit une bonne partie de l'édifice. Balrog fit le tour du "mur" d'assassins, et se positionat de façon à ce qu'il puisse atteindre facilement le maître de la guilde, au cas où les "négociations" tournaient mal. Examinant sa cible potentielle, il vit, partiellement caché par les ombres, un sepent qui allait dans la direction du mage. Voyant l'air calme de Draclord, il sourit, puis changea de cible, visant l'un des voleurs bloquant le passage à ses amis, et attendit.
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  30. #30
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages 
    3 899
    Dorian grace à sa sensitivité exacerbée de psionique avait sentit les sentiments d'abord de Draclord,puis de Balrog.Meme si il ne connaissait pas la nature de leurs intentions,il avait compris que les deux autres étaient prets à choisir la voie de guerre autant que celle de la paix !

    Dorian envoya un message psychique à Daneghar et Dunhallym:


    Dorian - - -> pouvoir psionique - - -> Daneghar et Dunhallym

    " Je crois que les autres préfèrent sont prets à toutes les éventualités.Préparons nous à un grabuge possible si nos négociations avec le mage se révèlent moins fructueuses que prévu :notme2: ."




    HRP:@ Dunhallym: je voudrais que l'on cesse de me considérer comme responsable de toute cette violence.Au départ j'étais partisan de la manière douce !
    Bat la chauve-souris de Gotham ! Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forum Elindore sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et Ma Bio JdR .



Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Quête] Trône du soleil
    Par Mérillym Martial dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 21
    Dernier message: 11/09/2005, 14h57
  2. [Quête] Trône du soleil
    Par Mérillym Martial dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 35
    Dernier message: 20/03/2005, 17h46
  3. [Quête] Trône du soleil
    Par Elissa Keens dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 31
    Dernier message: 03/03/2005, 11h18
  4. [Quête] Trône du soleil
    Par Beorn Devir dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 36
    Dernier message: 23/01/2005, 22h04
  5. [Quête] Trône du soleil
    Par Lothringen dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/12/2004, 21h09

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251