Nom:Khan
Race:Humain
Classe:Paladin noir
Alignement:Loyal Mauvais

Force:20
Dexterité:15
Constitution:18
Inteligence:12
Sagesse:10
Charisme:16

Taille:1,95m
Poids:90kg(pur muscle)
Couleur de cheveux:noir

Aparence:Grand humain à l'air sévère, avec des cheuveux noirs et de grands yeux verts au regard d'aigle.

Histoire:
Je suis né d'une famille noble de la Porte de Baldur, mon père occupait un poste important dans l'administration de la ville, j'étais un jeune homme turbulant, j'étais même un jeune voyou, je buvais, je fumais de l'opium et je me battais dans les rues avec mes copains.
Mon père avais compris que j'étais trop agité pour reprendre son poste dans l'administration, alors il déssida de canaliser mon énérgie dans une bonne cause, alors il m'envoilla dans le centre d'entrainement des Paladins de Helm de la ville.
Je ne m'y plaisais pas, les cours de théologie et des vertues du paladins m'ennuillaient et je les sechais, je ne suivais que les cours d'art du combat et de magie.
Un jour, je voulus voler le grand Calise de Helm qui appartenait à l'Ordre, malheuresement je me fis voire par le grand prètre, il voulut m'arreter mais je me défendis et le tuais d'un coup d'épée dans le ventre. Son crit de douleur fyt si fort qu'il rameuta plusieurs apprentis paladins qui m'ataquèrent à leurs tour.
J'étais le meilleurs combatant du centre et je les tuais tous. Comprenant que je ne pouvais plus rester je m'enfuis et partis au début vers notre maison.
Mon père fut hors de lui lorsu'il aprit se que j'avais fait, il voulut me dénoncer mais ma mère l'en empecha. Alors mon père me dit qu'il m'aiderait à sortir de la ville à la condition que je ne revins jamais et que je dise à personne que j'étais de sa famille. Il me donna donc de l'argent, une vielle armure, une épée à deux mains et de l'or. Ma mère me donna un étrange médaillon, avec le symbole de ma maison et me fit promettre de ne jamais m'en séparer. Mon père me fit donc sortire de la ville par un chemin dérobé et je partis vers une déstination inconnue...

Ayant apris que les paladins de tous le pays étaient à ma recherche je tentais de me cacher, mais ils me retrouvaient souvent et j'étais en fuite permanente.
Un jour que j'étais dans une très mauvaise posture face des paladins qui m'avaient retrouvés, un homme vint à mon secours, il tua les paladins et me dit qu'il était un paladins noire au service de Tempus et que lui et son Ordre voulaient bien me protéger et me former à devenir un des guerriers du mal, car mes exploits à la Porte leurs avaient plus.
J'acceptais donc avec un peu de rétissece, je n'aimais pas l'ordre et les paladins, mais je n'avais pas le choix...
Je perdis vite mes préjugés face aux paladins noirs, ils avaient bien sur des cours de théologie, mais d'une façon différente, ils apprenaient que le péché était permis et que les dieux maléfiques me permétaient de profiter de la vie. "Carpe diem" comme ils disaient!
Je repris donc les cours dans la petite communauté, j'étais heureux, on combataient, on buvaient, on fumait, et on aimaient.
Je devint bien vite un très bon paladin noire, et fut adoubé deux ans en avance.
je devins donc le plus jeunes des serviteurs de Tempus.

Mais un jour, tout bascula, des paladins avaient apris pour la communauté et le centre de formation, un régiment de guerriers du bien attaqua donc la petite vallée montagneuse dans laquelle nous vivions. Nous nous défendiment de notre mieux mais on ce battient à un contre 20, quand ils virent que à l'épée nous étions plus forts, ils nous criblèrent de flèches. C'est à ce moment là que je compris à quoi servait le médaillon de ma mère, s'était une amulette de protéction aux projectiles non magiques, les flèches ne me firent donc rien. Pours urvivre je fis le mort et le paladins partirent en enterrant tous nos hommes, moi y compris. Le trous dans lequels ils m'avaient jeté n'était pas profond et je me déterrais vite aprés leurs départ. Je partis donc en quete de vangeance.

Avec l'or que ramassais sur mes compagnons morts, je pus acheter une liste des paladins ayant participés au raid. Je partis donc les tuer un à un. Il me fallus prés de 25 ans pour les trouver et les tuer tous, dans l'intervale, je fus membre dans de nombreux groupes devenant maitre dans l'art du manient de l'épée à deux mains.Ma vengeance accomplie, 150 paladins vaincus ou assassinés, je ne pouvais rester dans le pays et je partie en quête d'une tere d'asile où m'instaler et trouver du travail, je me retrouvais donc sous les murs de Mélandis...

Equipement:-Un manteau de cuire noire doublé de cote de maille
-Une épée à deux mains +1 avec un élémental de feu à l'intérieur
-Une amulette de protection aux projectiles non magiques
-Gourde contenant une substance alcoolisé inconnue

Dons spéciaux:-Guerison par imposition des mains
-Puiser dans la force divine
-Protection contre le plan positif

Compétences:-Epée à deux mains:*****
-Cuisine fine
-Très bonne résistence à l'alcool
-Sait fabrique les antidotes contre l'ivresse et la gueule de bois