Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 55

Discussion: [Commerce] Au Moelleux Manostien

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994

    [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Le Moelleux Manostien est une boulangerie familiale installé aux arcades depuis trois générations déjà. Le premier propriétaire, Clovis Remington a débarqué à Manost de sa campagne avec un petit paquet de pièces d’or dont il s’est servi pour acheter un fond de commerce dans le quartier marchand de la capitale. Il avait d’abord prévu d’appeler la boutique ‘La Miche Manostienne’, mais sa très sage femme Alma lui déconseilla. Il créa donc Le Moelleux Manostien dont il fit une petite boutique fiable, et son fils Milo a diversifié l’activité de la boutique en commençant à fournir les restaurants alentours, et même quelques services officiels de la ville. C’est aujourd’hui Markus Remington, fils de Mile et petit-fils de Clovis, qui gère la boutique. Son neveu Rodolpho y travaille comme vendeur, boulanger, livreur et homme de ménage.



    Les passants les plus matinaux sont récompensés par des odeurs de pains et de viennoiseries chaudes, parfois même de tarte ou de gâteaux sortant des fours. Seuls les chants de Rodolpho et les la rengaine bougonne de Markus vienne perturber l’atmosphère de la boutique avant l’arrivée des premiers clients.


    ----------------------------------------------------------------------

    Et ce matin là n'échappait pas à la règle. Markus grommelait, car le four ne chauffait pas assez vite, et Rodolpho pétrissait avec entrain la pâte à pain qui alimenterait la boutique en miches et baguettes dès l'ouverture, non sans accompagner son geste (toujours puissant, rapide et précis) d'une petite chansonnette de circonstance. Il fallait faire vite cependant, car la livraison de farine ne devrait pas tarder, et les deux hommes devaient être prêts à réceptionner les sacs et à les transporter dans l'arrière boutique.

    Au bout de plusieurs heures cependant... rien. La farine n'arrivait pas, la boutique avait ouvert, et il n'y aurai sans doute pas de quoi faire une fournée cette après midi. Markus décida donc d'envoyer son neveu voir aux docks si leur fournisseur habituel avait eut un quelconque souci. L'opportunité de quitter la boutique était trop belle pour le jeune barde qui eut tôt fait d'enfiler sa cape, de glisser un couteau dans sa botte (on n'est jamais trop prudent) et d'attacher une petite bourse en cuir à sa ceinture en prenant soin de la cacher dans les plis de sa cape.


    A toute à l'heure! lança-t-il à son oncle en franchissant la porte de l'échoppe.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #2
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Le soleil de midi déclinait déjà quand la faim de Kettrarik devint intenable. Il avait passé un bon moment à se promener dans les rues de Manost. Les gens avaient l'air heureux et la ville était propre mais il sentait au fond de lui que derrière ces façades bien entretenues, l'angoisse serrait le coeur des helmites qui se trouvaient désormais orphelins.

    Bien que peu pratiquant, Kettrarik croyait dur comme fer en la religion naine. Si on lui annonçait un jour que Dumathoïn n'était plus, il rirait sûrement un bon coup avant d'aller boire une bière. Mais si cela s'avérait vrai, il serait profondément déstabilisé. Angoissé. Déprimé.

    Il secoua la tête comme pour chasser ces sombres pensées et leva les yeux vers l'enseigne du moelleux manostien. Là il pourrait sûrement manger un morceau de pain ou gâteau plein de sucres tant appréciés des surfacins. Décidé, il poussa la porte et se dirigea vers le comptoir, lançant un "Bonjour" enthousiaste et attendant qu'on s'occupe de lui.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  3. #3
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Il régnait une certaine musicalité au moelleux manostien. Les annonces des dernières nouvelles n'avaient en rien entamé les velléités pâtissières de Markus, et elles avaient même donné à Rodolpho une inspirations aussi nouvelle que malvenue. Il était donc occupé à composer une élégie chantée pour contralto demi-orque, qui serait (comme le veut la tradition) accompagné de la musique plaintive des tambours de guerre en ventre d'ours. Le jeune barde se voyait déjà diriger la célèbre cantatrice Barkdarba Stres'Krand en place publique de Manost, devant une foule en liesse qui n'en finirait plus de l'applaudir.

    C'est alors que sa muse fut chassée par l'entrée d'un visiteur de petite taille dans la boutique familiale. Passablement agacé de ne plus pouvoir taquiner le mi dièse plus longtemps, Rodolpho s'apprêtait à expédier ce nain bien rapidement. On n'envoyait pas impunément valser l'inspiration dans un sac de grains.

    Mais c'est alors que lui revient en mémoire les très célèbres homélies naines, fruit d'une longue tradition clérical du peuple des grottes - il ne pouvait se permettre de laisser passer une telle occasion de terminer brillamment son morceau!


    Bonjour, sire Nain! Un gâteau contre un bon mot! Que pensez vous de la rime doctrine-farine? Je pensais l'utiliser en schéma croisé pour la denier couplet de mon Élégie Plaintive au Dieu Mort...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  4. #4
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Un bon mot ? Que signifiait donc le charabia proféré par ce grand humain ? Pris au dépourvu, Kettrarik ne baragouina que quelques syllabes incompréhensibles avant de se ressaisir. Ce n'était pas tout les jours qu'on lui proposait de lui offrir de quoi manger et sa bourse n'était pas aussi pleine qu'il l'aurait souhaité.

    Il se racla la gorge et leva les yeux vers l'humain, peu sûr de lui.


    "Si vous voulez mon avis, maître boulanger, il un peu hasardeux de faire rimer doctrine avec farine. Et sans vouloir paraître obséquieux, je ne pourrai que vous conseiller d'associer votre farine bien aimée à un mot plus enjoué et sucré comme nectarine ou mandarine !"

    Le nain n'était pas bien sûr du sens qu'il avait employé. S'il connaissait des rimes, c'était dans sa langue natale. Quand il était enfant, il se cachait derrière les rideaux lorsque sa sœur apprenait l'histoire de la Grande Faille en poésie et il se le récitait pour lui même.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  5. #5
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Rodolpho se prit à gratter sa tête blonde. Outre le fait qu'il avait les cheveux secs et qu'il devrait surement changer de lotion capillaire, il se rendait bien compte que le nain avait raison. L'emploi de "nectarine" était lexicalement plus approprié à la rime avec "farine", mais ces deux mots auraient du mal à entrer dans une élégie à un Dieu récemment décédé. Soit, il y aurait donc un poème pour les agrumes, et un pour Helm. Mais alors, il faudrait passer de l'élégie à la ballade, voire peut-être une ode afin de rendre justice aux dessert sucré. Quant à Helm, il faudrait encore travailler, il ne seyait pas d'exprimer le deuil d'une divinité en louant la tarte pâtissière aux nectarines, spécialité de la boulangerie Remington.

    Un grondement du ventre du nain rappela son client au bon souvenir du barde.


    Merci bien, sire Nain. Mais j'en oublie mes manières! Rodolpho Remington, pour vous servir. Alors que puis-je vous offrir en rétribution de votre vers?

    D'un geste ample, Rodolpho désigna l'étal où trônaient croissants et pains sucrés, tartelettes et flans. Il espérait juste que le nain n'allait pas vouloir le denier Kinn'dehr Bhu-Ehno, un délicat gâteau croustillant aux noisettes et au lait, recouvert de chocolat.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  6. #6
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Poussant un bref soupir de soulagement, Kettrarik balaya du regard la boutique et réfléchit tranquillement à ce qui pourrait le sustenter. Il repéra un de ces fameux Kinn'dehr Bhu-Ehno que les grandes gens se disputaient régulièrement (car il ne peut en rester qu'un). Mais ces gâteaux n'étaient pas du goût des nains.

    Entre deux pâtisseries ouvragées, le nain repéra une belle miche de pain à l'aspect croustillant. Elle comblerait sa faim sûrement mieux qu'un gâteau, aussi bon fut-il. Il la désigna au boulanger.



    "Ce pain m'a l'air délicieux, maître boulanger. Il me conviendra parfaitement."

    Se remémorant le protocole en vigueur à la surface, il ajouta.

    "Très honoré de faire votre connaissance, sieur Remington. Kettrarik Purmarteau, pour vous servir."

    Il ne se souvenait plus si il était censé se présenter en détail à chaque personne. Dans le doute, il préféra ne pas préciser qu'il était forgeron de son état.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Rodolpho eût un instant de doute en suivant le doigt du nain qui pointait vers la miche de pain. Mais, conscient de son ignorance des coutumes naines, il ne posa pas de question et prit le pain dans l'étal et l'emballa d'un linge blanc qu'il ferma d'une cordelette au bout de laquelle pendait une petite plaquette de bois grave "Boulangerie Remington - Manost".

    Et voilà, fit-il en tendant le petit paquet au nain. Mais dites moi, c'est la première fois que je vous vois dans notre boutique. Êtes vous de passage à Manost, ou bien ne mangez-vous habituellement jamais de pain?

    A vrai dire, la présence du nain n'était pas ce qui intriguait le plus le barde. Son attitude indifférente au tumulte muet qui agitait la ville semblait étrange, et même étrangère à le cité Helmite. Tous les habitants ici, malgré leur mines stoïques (adjectif synonyme de "Manostien" pour Rodolpho) laissaient poindre une indicible angoisse lors de leurs visites à la boulangerie. Le cœur de Manostiens n'étaient plus aux douceurs et aux mignardises, et peu d'entre eux se fendait d'un "Bonjour" aussi enthousiaste que celui qu'avait lancé le nain en entrant dans l'échoppe. Pour cette raison, Rodolpho trouvait déjà Kettrarik sympathique.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  8. #8
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Diantre ! Et voilà que ce boulanger voulait continuer avec cet interrogatoire. Décidément, ces surfacins étaient étranges... D'un autre côté, cela faisait diablement longtemps que Kettrarik n'avait pas eu un échange aussi long avec un autre être vivant et cela lui rappelait l'animation qui régnait en permanence dans sa chère cité de Basseloge.

    Kettrarik hocha la tête et prit le pain avec plaisir.


    "Oh soyez assurés que je mange du pain régulièrement. Je viens seulement d'arriver à Manost. De passage pour quelques jours, ou peut être plus."

    Le voyage du nain n'avait pas de but précis. En exil, il avait voulu voir Dorrandin. Peut être s'installerait-il à Manost, peut-être quitterait-il la ville dés le lendemain. Il ne le savait pas, et ne s'en préoccupait pas vraiment.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  9. #9
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994

    Re : [Commerce] Au Moelleux Manostien

    Le barde était fort intrigué, il n'avait jamais entendu parler de nains voyageant seuls à la surface, et c'était d'ailleurs la première fois qu'il en voyait un passer le seuil de sa boutique. Il n'en avait rencontré que des taciturnes et il était ravi de trouver un nain sociable. Et amateur de pain.

    Et bien, je vous souhaite un agréable séjour dans notre cité! N'hésitez pas a revenir si vous avez besoin de pain, de poème, de pâtisseries ou d'une polyphonie. Rodolpho Remington à votre service! D'ailleurs, si vous avez des questions sur la ville, je me ferais une joie d'y répondre!
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #10
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579
    Kettrarik eut une frisson et cligna des yeux rapidement, comme si il venait brusquement de se réveiller après des heures de sommeil. Mais il était toujours dans la boulangerie, le boulanger lui souriant.

    "Ma foi, mon bon monsieur Remington, je ne serai pas contre quelques renseignements. Connaîtriez-vous quelqu'un qui aurez besoin des services d'un forgeron nain ?"
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  11. #11
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Le barde souffla la mèche blonde qui était venue se poser en travers de son regard, réfléchit une fraction de seconde puis répondit:

    Prêtres ou paladins,
    Épées et reliques,
    Qui n'a pas besoin de maitre nain,
    Et de toute sa technique?


    Le barde considéra un instant l'air interdit de son interlocuteur, avant de reprendre pour expliciter:


    Ce quatrain, ami nain, vous signale les besoin qu'a la ville en mains habilles. Vous trouverez sans doute emploi et rémunération dans une de nos administrations militaire ou religieuse... Ou plutôt, vous trouveriez, en temps normal. Mais vu les récents troubles qui s'amoncellent dans le ciel de la ville, je ne suis pas bien sur que vous trouviez si facilement.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  12. #12
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix entra en courant dans la boutique. Elle se mit à tourner en rond en se tordant les mains, braillant à qui mieux, mieux.


    Une miche, deux miches
    Le pain c'est bien
    Trois miches, quatre miches
    Le pain, c'est sain
    Vive le moelleux manostien"

    Fière de sa trouvaille, elle se remit en quête des particules d'air puis, s'interrompant brusquement, elle fit face à Rodolfo.

    "Dites-moi, mon brave. Je cherche de la nourriture pour mes soupières. Des gâteaux pour gâter les gâteux."

    hrp : je me souviens plus de ma couleur.
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  13. #13
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    De l'affamée soupière
    J'oie les soupirs,
    Mais de courir
    Était-il bien nécessaire?


    Rodolpho considéra un instant l'échevelée visiteuse qui lui faisait face, puis le nain interloqué qui les observait tous deux en silence. Les égarements capillaires et pileux de ses deux clients lui inspiraient déjà une belle hymne tout en iambe. Mais les envolées lyriques devraient attendre le decrescendo de la transaction mercantile afin de pouvoir prendre toute leur force.

    Comment contenter vos gâteux, charmante soprano?

    Et d'un geste ample, Rodolpho désigna dans sa vitrine une ribambelle de gâteaux de multiples couleurs, non sans manquer d'envoyer sa main sur des bouteilles des sirop de sucre qui éclatèrent au contact brutal du parement terrestre appelé: sol.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  14. #14
    Avatar de Vel Cheran
    Vel Cheran est déconnecté a du RP en retard
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages 
    2 753
    Vel'Cheran entra dans la boutique sur ces entrefaites et se mis à juger d'un oeil expert les pâtisseries exposées en vitrine. Il préféra cependant laisser Bellatrix se décider, sachant pertinemment que s'il choisissait lui-même, il aurait envie d'acheter toute la boutique.


    HRP : pour ta couleur, Bellatrix, c'est 07ffaa que tu utilisais.
    Dernière modification par Vel Cheran ; 29/05/2011 à 17h28.
    En RP, je joue Séraphine Pierrejoyeuse, dont la couleur est : #D0C07A ainsi que Frère Jordin : #FF9966
    Et, il y a longtemps, j'incarnais Vel'Cheran.
    Venez lire nos aventures dans l'univers d'Ambre !

  15. #15
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    "Des miches, des miches, des miches."

    Bellatrix arpentait la pièce en criant de nouveau.

    "Ou peut-être des miettes. Ou peut-être ce charmant monsieur en pain d'épice qui me fait de l'oeil. Je lui croquerai la tête, alouette. Haaaaaaaaaaa ... Tout me semble bon chez vous. Cette tarte aux pommes me renverse. Les tartines n'ont pas du tout mauvaise mine. Des croquants, des craquants si doux. Des mandiants que je vois bénéficieront de ma charité. Et cette belle toute que voila. Oh, je crois que je vais m'arrêter là. Et pour toi, Vel Chéri, ça sera quoi ?"
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  16. #16
    Avatar de Vel Cheran
    Vel Cheran est déconnecté a du RP en retard
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages 
    2 753
    Vel'Cheran mis quelques instants à répondre. Il finit par se rendre compte qu'il salivait et s'essuya discrètement les commissures des lèvres. Sa tête bourdonnait, et une voix lancinante lui répétait, au fond de son âme :

    Achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout, achète tout !!!

    Reprenant ses esprits, le jeune barde vit que tous les regards étaient tournés vers lui, mis à part le pâtissier qui tentait de noter la commande de Bellatrix, et le nain qui démêlait sa barbe. Donc, plus clairement, Bellatrix le regardait fixement.

    Prenant son courage à deux mains, se massant la nuque d'une main, et tournant son regard vers ses bottes, le jeune homme répondit rapidement :

    Euh, rien, rien, ça ira, on prendra seulement ce que tu as commandé, Bella, ça sera très bien.
    En RP, je joue Séraphine Pierrejoyeuse, dont la couleur est : #D0C07A ainsi que Frère Jordin : #FF9966
    Et, il y a longtemps, j'incarnais Vel'Cheran.
    Venez lire nos aventures dans l'univers d'Ambre !

  17. #17
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    L'enthousiasme pâtissier du jeune couple enchantait Rodolpho, qui allait sans doute réaliser la plus grosse vente de sa vie. Il se pencha donc vers l'étal pour en sortir la première tarte, qui voulut présenter à Bellatrix, dans un mouvement ample du la main. Las, le drame se produisit alors: la tarte décida de se désolidariser de la main du boulanger. Elle poursuivit donc de son propre chef la parabole amorcée par le bras du barde pour aller choir nonchalamment dans les jupons de la clienté.
    Le barde était mortifié!


    Tout mes confuses,
    Je suis excuse.
    Je... euh... je suis tarte.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  18. #18
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Azkaban
    Messages 
    288
    Bellatrix, nullement offusquée éclata de rire et se mit à faire des entrechats en chantant.

    "Tarte. Tarte. Patatras. Pâte à tarte. Patatrac. Ce n'est rien, je m'amuse. Mais comme celle-ci est venue sans mon invitation, je présume qu'elle sera gratuite, ainsi accrochée à mes jupons patapons."

    Elle préleva du doigt la compote coulante et la porta à sa bouche et eut une moue de plaisir.

    "Exquis, divin, fait à point."
    Seule jeunesse se passe ... les nounours sont éternels

  19. #19
    Avatar de Vel Cheran
    Vel Cheran est déconnecté a du RP en retard
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages 
    2 753
    L'incident fit retrouver ses esprits à Vel'Cheran. Haussant un sourcil, il commença à se demander comment une personne aussi maladroite pouvait tenir une pâtisserie.

    Prenant un air intéressé, il demanda au vendeur :


    Et, dites-moi, ça fait longtemps que vous êtes dans le métier ?



    HRP : je savais pas trop si vous attendiez que je poste ou pas, désolé si c'était le cas.
    En RP, je joue Séraphine Pierrejoyeuse, dont la couleur est : #D0C07A ainsi que Frère Jordin : #FF9966
    Et, il y a longtemps, j'incarnais Vel'Cheran.
    Venez lire nos aventures dans l'univers d'Ambre !

  20. #20
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Enfin un sujet qui allait passionner l'auditoire. Rodolpho n’hésitât pas un instant avant de se lancer.

    Laisser moi vous compter, cher auditoire, la sage des Remingtons. Dans des temps immémoriaux, Harold Remington Ier du nom vint faire halte à Manost, guidé par le chant des Sylphes. Sous ces arcades millénaires, il fut attiré par la lueur rougeoyante s'échappant des persiennes fermés de cette échoppe dont la cheminée fumait, nimbant la nuit d'un voile âcre et lacrymal.

    Mais l'attention de Rodolpho vagabondait vers la femme à la robe encrèmée, et il ne pouvait suivre le fil de son histoire.

    Madame, mon savoir-vivre autant que votre robe,
    A fort souffert.
    Il ne sera pas dit que Rodolpho se dérobe,
    Je vous offre donc le dessert!
    Choisissez ce que vous voulez!
    Dernière modification par Garfield ; 18/01/2013 à 22h40.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  21. #21
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    O combien de petits pains, combien de croissants
    Qui ont quitté joyeux ce four ardent
    Dans ces bouches béantes se sont évanouis!
    Combien ont disparus, avec leur mie tendre et moelleuse!
    Engloutis sans pitié, par une lune gibbeuse,
    Dans une gironde manostienne à jamais enfouis!


    Tout en versifiant et en sortant du four les Miches de Manost (spécialité du Moelleux Manostien), Rodolpho songeait qu'il manquait à la littérature un genre bien particulier: l'épopée boulangère! C'est vrai, qui allait conter les hauts faits d'arme d'Aramo Goinfremort, le pâtissier gnome qui, au prix d'une sanglante bataille, avait inventé le glaçage à la gelée ocre? Ou bien encore les aventures galantes de Mara Milefeuille, dame de compagnie elfe qui sauva son village en guérissant le chef de tribu par un savant cataplasme à la crème aux œufs. C'est parmi ces grands noms que Rodolpho voulait figurer, graver ses initiale à jamais dans l'histoire (il s'entraînait déjà à les graver dans les miches de pain depuis assez longtemps.)

    Le barde boulanger jeta un bref coup d’œil par la vitrine de la boulangerie, observant rapidement les arcades. Quand son tour viendrait-il? Devait-il prendre les devants?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  22. #22
    Graoumf Invités
    (En provenance de la Taverne de la Taie Dorée)

    Le regard de Rodolpho accrocha Barundar et son poney qui venaient de débouler dans la ruelle, et avançaient à présent à pas mesurés. La mine renfrognée du nain, dont seuls le gros nez et quelques poils de barbe/moustache dépassaient de son cache-cou, ne prédisposait pas à le déranger outre mesure ; sa monture en revanche ne semblait pas insensible aux effluves de la boulangerie. Le poney s'arrêta un bref instant, son ventre émettant un petit grouik, puis repartit en soufflant de dépit suite au coup de bottes imperceptible du nain.

    Le couple passa devant la devanture du Moelleux Manostien sans que le nain n'ait un seul instant daigné jeter un oeil dans sa direction, et s'en éloigna bientôt.
    Dernière modification par Graoumf ; 26/03/2013 à 23h10.

  23. #23
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579
    Le nain s'était encore assoupi et dormait debout. Décidément. Pendant un instant, il avait rêvé être de retour à Basseforge comme si jamais sa sœur ne l'avait exilé. Maître de la forge familiale, il s'était vu célébrant allègrement la naissance d'un fils qu'il n'avait jamais eu au côté de son frère Khondar. Il sentit presque des larmes lui montaient aux yeux, mais ses yeux s'étaient taris depuis longtemps. Et son père lui avait enseigné qu'un Purmarteau ne pleurait jamais. C'était le lot des surfacins, pas des nains de la Grande Faille.

    Tremblant sous l'effet de son rêve qui l'avait rappelé à l'aigreur de la réalité, il tourna brusquement le dos et quitta le commerce sans demander son reste en claquant la porte derrière lui.

    Il s'en fut dans les rues de Manost.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  24. #24
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    La porte de la boulangerie claqua. Suivit aussitôt le fracas d'une multitude de bottes. Un bon contingent du guet manostien s'était déplacé ce matin là. Le caporal Tomy Hilare - un teigneux moustachu bedonnant que les plaisanteries sur son nom avaient rendu aigri s'éclaircit la gorge et se tourna vers la seule du groupe en tenue civile et lui demanda en montrant Rodolpho.

    'Est-ce lui ?"

    La femme considéra un long moment le barde boulanger avant de hocher la tête avec conviction. Rodolpho remarqua dès le début qu'elle évitait de croiser son regard. Un indice de mauvaise augure. Hilare sans plus attendre toussota et alla coller sa face poilue en face de l'artisan et lui lança avec un sourire féroce et fortement aviné.

    "Alors, il paraît qu'on chante des chansons sur la défaite de Manost ! Est-ce que c'est vrai ?"
    Dernière modification par Althéa ; 02/09/2013 à 20h52.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  25. #25
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Ce fut d'abord la chorale qui attira l'oreille de Rodolpho. Un tempo battu en cadence, sans la moindre dissonance. Irrémédiable. La virtuosité faite bottes.
    Puis, en se retournant, il fut frappé d'un autre choc, esthétique celui là: la quasi-parfaite rotondité du soldat qui semblait s'adresser à lui lui donnait dans son armure un air à la fois grotesque et noble, et Rodolpho ne put s'empêcher de superposer à son image celle d'un petit choux pâtissier trop rempli de crème, sous une armure de glaçage au sucre. Il était accompagné d'une femme que Rodolpho ne reconnut pas, et dont il ne parvint à capter le regard tant ses yeux fuyaient aux quatre coins de la pièce à la manière d'un papillon de nuit au petit matin.
    Plus que les paroles, c'est l'air de la chanson chantée par le petit choux en armure qui força Rodolpho à rejouer dans son esprit les mots auxquels il n'avait prêté attention lors de leur verbalisation première. Implacables.
    Saisi d'effroi, le barde laissa choir un plateau de sablés tout juste sortis du four et joint ses mains, élégamment habillées de gants de cuisine.


    Calomnation ! Diffamie !
    Je... enfin... non...
    Un biscuit ?


    Pour un peu, il en aurait pleuré, mais il se ravisa: les larmes n'étaient pas une manifestation d’héroïsme, sauf si elles précédaient à un sacrifice de soi auquel le barde n'était pas encore prêt à s'adonner. Ce qui n'empêcha pas la panique de se manifester dans une léger et digne tremblement de la lèvre inférieure. Et dire qu'il était seul à la boutique, que son oncle avait abandonnée pour la matinée...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  26. #26
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    "Quoi ? Un biscuit ?"

    Le dodu charmé hésita un instant. Le boulanger était connu pour sa bonne marchandise, et lui-même était gros gourmand plutôt que fin gourmet. Mais il était de service et ne voulait pas perdre la face devant ses subordonnés déjà amusés.

    "On resquille ? On tente de m'acheter avec des peccadilles ?", hurla-t-il pour impressionner les gloussants. Ceux qui reçurent des postillons se turent, dégoûtés.

    "Et d'abord, pourquoi n'êtes vous pas parti à la guerre ? Vous ne voulez pas aider nos très fiers soldats que vous les conspuez dès qu'ils ont le dos tourné ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  27. #27
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Rodolpho était fait comme le rat qu'ils avait trouvé un matin grillé dans le four au milieu des croissants ("On ne dit rien à personne, et on ne va pas s'amuser à refaire des croissants ! Mets moi ça sur l'étal avec le reste, je me débarrasse du rongeur" avait beuglé l'oncle Markus, que Rodolpho n'avait pas eu le courage de contredire.) Pas le courage. Voilà qui aurait pu répondre à la dernière question du choux hargneux.
    Soudain conscient de l'absurdité de sa position (physique autant que mentale), il mit ses mains derrière son dos pour essayer de dissimuler les gants, et tentât de formuler une réponse.


    Qu’un autre aille en rimant renverser des murailles,
    Et souvent sur ses pas marchant sans son aveu,
    S’aille couvrir de sang, de poussiere et de feu.
    À quoi bon d’une muse au carnage animée,
    Échauffer sa valeur, déja trop allumée?
    Jouissons à loisir du fruit de tes bien-faits,
    Et ne nous lassons point des douceurs de la paix.

    Tout cela pour dire, je ne suis que barde et ma muse est le seul muscle que je puis bander. Or, son utilité au combat me paraît douteuse, n'est-ce pas ?


    Nicolas Boileau, Au Roy
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  28. #28
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    Le bibendum ouvrit de grands yeux sans parvenir à les rendre plus gros que son ventre : ç'aurait été les faire exploser. Mais il ne voulut pas se laisser décontenancer. A lui donc de rimer.

    "Toi, le frimeur
    Tu ne fais que des croissants au beurre
    Mais tu ne sais pas tenir une épée
    Ni avec tes mains ni avec tes pieds.

    Alors moi je te dis ..."

    Il chercha sa rime. Un de ses subordonnés la trouva pour lui.

    "Poil au zizi !"

    Il le gifla pour l'exemple et paralysa Rodolpho d'un regard féroce.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  29. #29
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Le barde ne savait plus quoi faire. Atterré par la rime, effrayé par la gifle, paralysé par la peur. Que faire, que dire, comment réagir ?
    Il avisa soudain la femme qui tentait de se faire oublier dans un coin de la boulangerie où l'air se faisait presque électrique entre le soldat de le barde (presque...)


    Oh ! je sais qu'ils feront des mensonges sans nombre
    Pour s'évader des mains de la Vérité sombre,
    Qu'ils nieront, qu'ils diront : ce n'est pas moi, c'est lui.

    Madame je vous le demande, où et quand m'auriez vous ouï ?


    Pardon, Victor Hugo.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  30. #30
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    La dame sembla tout d'un coup paniquée et se rencogna dans un coin de la pièce comme si elle avait voulu se fondre dans le mur ou passer à travers.

    "Allez, mon petit, ne soyez pas timide. Redites-nous ce que vous l'avez entendu dire., l'encouragea le dodu.
    - Hé bien, chez lui et cette nuit, répondit la demoiselle, je l'ai entendu hurler "Mort aux vaches, ruine à Manost et vive l'anarchie !"
    -Ooh !", s'exclama le subordonné rimeur en se tenant la joue, visiblement choqué avant de se reprendre une gifle.

    C'était plutôt étrange, et une telle accusation sonnait faux. D'autant que Rodolpho avait l'impression que la demoiselle ne lui était pas totalement étrangère.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Commerce] Au fil de l'épée
    Par QDI dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/06/2008, 22h43
  2. FAIRE DU COMMERCE
    Par Ake dans le forum L'île de Vvardenfell (Morrowind)
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/04/2006, 22h41
  3. [Commerce] Animalerie
    Par Calinours dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 398
    Dernier message: 25/07/2004, 18h42
  4. [Commerce] Au char de feu
    Par Aenarion dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 123
    Dernier message: 30/04/2004, 18h27

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251