Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 55 sur 55

Discussion: [Commerce] Au Moelleux Manostien

  1. #31
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Voilà qui était insensé ! Le rythme ternaire était lourd, la rime interne indigente et si l'on ajoutait à cela que Rodolpho, bon citadin, n'avait jamais vu un vache, il ne pouvait donc être l'auteur d'une telle éructation nocturne. Il entrepris de l'expliquer au soldat, après que celui-ci n'ait envie de gifler quelqu'un d'autre.

    Messire, une telle accusation est infondé. Ma muse est parfois fatiguée, mais jamais mourante. Si j'avais osé proféré de telles paroles, je me serais volontiers rendu à vous pour crime contre la poésie; mais ce n'est pas le cas.

    Puis son regard fut attiré vers la dame qui, si le soldat avait des jupes (pensée qui fallait faire hurler de rire Rodolpho), se serait caché dedans.

    Mais madame, nous sommes nous déjà vus quelque part ? Ici-même, à la boulangerie, peut-être ?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #32
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    La jeune femme rougit jusqu'aux oreilles et secoua la tête. Elle regarda de nouveau le caporal Hilare - qui ne riait pas du tout - et lui assura, des larmes dans la voix.

    "Il ment et vous le savez. Et puis, il me déshabille de son regard lubrique. Je sais très bien ce qu'il a dit parce que je l'ai entendu. D'ailleurs, je ne l'ai jamais entendu rimer en faveur de la cité.
    - C'est vrai !", s'exclama le dodu.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  3. #33
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    La déshabiller du regard ? Voilà qui était inédit... Cette pauvresse avait l'élégance d'un grouilleux et la voix douce comme celle d'un cygne, et elle prétendait attirer le regard de Rodolpho qui n'avait d'yeux que pour les mots (enfin, pour quelques autres choses aussi mais il n'était pas bien sûr de savoir lesquelles.) Et pourquoi diable le soldat-choux à la crème s'obstinait-il à croire sur parole les coassement de cette péronnelle ? Rodolpho n'avait jamais été pris dans un tel conflit, mais il sentait sa verve se durcir et ne pu se retenir d'ouvrir les vannes de son éloquence. Il prit bien soin de planter son regard dans celui de l'accusatrice, pour tenter de la déstabiliser.

    Ne pas chanter les louanges de la cité ne fait pas de moi un ennemi, juste un poète distrait dont la muse s’émerveille plus simplement des fleurs et des bateaux que des paladins et des chevaux. Me condamner par défaut serait une grave erreur, une décision à l'encontre de l'idéologie fondatrice de notre cité de justice et d'équité, de loi et de discipline. Madame ici présente, puisqu'elle semble si attaché à la sauvegarde des valeurs manostiennes, devrait savoir ceci mieux que quiconque; et par là même, savoir ne pas déranger la garde pour des pacotilles en ces temps troublé pendant lequel la valeur de monsieur le caporal ne saurait être gaspillé de si trivial manière.

    Rodolpho se rendit compte que son argumentaire l'avait complètement changé physique: il se tenait maintenant droit dans ses bottes, la poitrine fière et le regard insondable. Ne restait qu'une torchon passé dans sa ceinture qui pendouillait lamentablement.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  4. #34
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Hilare le regarda durant quelques secondes, visiblement surpris, voire même impressionné par la verve de Rodolpho. Il était urgent d'en imposer lui aussi. Il se redressa donc, bomba à son tour son gros torse et se mit à crier de sa voix de stentor.

    "Alors pourquoi notre petit monsieur ne participe-t-il pas à l'effort de guerre ? Pourquoi n'approvisionne- t-il pas en bonnes miches les soldats qui se battent pour lui sur le front ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  5. #35
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Rien ne pouvait plus arrêter Rodolpho. Le soldat à la crème n'était qu'un obstacle mineur qu'il devait balayer au plus vite pour aller au coeur du problème: la dame un peu tarte qui semblait en vouloir personnellement au pâtissier.

    Caporal, nous ne contribuions pas à l'effort de guerre car nous ne savions pas que nous pouvions y contribuer. Mon oncle, gérant de ce modeste commerce, aura oublié de proposer ses service ou n'aura pas su à qui s'adresser, permettez-moi donc de réparer son erreur: dîtes nous à qui porter la livraison matinale et nous accompliront notre devoir (Markus allait le tuer. Ou pas d'ailleurs, tant l’accomplissement cette promesse allait nécessiter de main d'oeuvre).

    Mais il fallait battre le sabayon pendant que le bain-marie était chaud, et donc en revenir à cette dame qui semblait de moins en moins inconnue à Rodolpho.


    J'espère ainsi apaiser en vous, madame, vos craintes de disruption devraient s'évanouir comme sorbet au soleil: nos pains seront les briques des contreforts garant de la stabilité de notre belle cité.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  6. #36
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Pendant quelques secondes, Rodolpho surprit une affreuse grimace ulcérée sur le visage de la jeune femme avant de reprendre un visage affable. Mais Hilare, quant à lui sembla satisfait. Il se redressa de toute sa stature, ce qui eut le mérite de faire disparaître certains plis et le gratifia d'un très large sourire.

    "Alors, voila qu'il entre dans le rang, notre petit patriote. Nous vous enverrons de ce pas notre intendant."

    Il fit signe à ses hommes de le suivre. Ne restèrent bientôt plus que Rodolpho et celle qui ne lui était pas tellement inconnue. Si seulement il pouvait se rappeler où il l'avait vue.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  7. #37
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Rodolpho poussa un petit soupir de soulagement, puis porta son regard sur la dame qui ne semblait plus savoir quoi faire. Elle ressemblait à une enfant interdite après qu'on lui ait pris son jouet.

    Alors madame, que désirez-vous à présent ? Un éclair ? Une baguette ? Me dire pourquoi vous désiriez tant me vilipender ? Nous nous connaissons, il me semble...

    Il plantât ses poings sur hanches et tentât du mieux qu'il pu d'écraser la dame de son regard. Qui pourrait lui en vouloir à ce point ? Quelle rancoeur pouvait nourri à son encontre.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  8. #38
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    La femme voulut répondre quand tout d'un coup, une voix rauque et masculine se fit entendre dans la rue.

    "Où te caches-tu Léopoldine ? Oh pomponette, sal... J'espère que tu n'es pas allée voir la concurrence."

    Un homme entra dans la boutique. Grand, poilu, musclé avec une fine moustache mais surtout couvert de farine de la tête aux pieds. La femme se terra dans un coin. Le monsieur demanda à Rodolpho.

    "Vous n'avez pas vu ma femme ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  9. #39
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Rodolpho haussa un sourcil surpris. Tout s'éclairait... Peut-être y avait-il moyen pour le barde de se venger de l'accusatrice. Il fallait réfléchir, et vite ! Comment pouvait-il retourner la situation à son avantage. Peut-être avait-il eu raison d'ôter ses gants de cuisines. Il arracha prestement et discrètement le torchon qui pendouillait à sa ceinture, avant de s'éclaircir la gorge.

    Monsieur ! Tonna-t-il. Rodrick Duguern, héraut du conseil. J'étais venu ici trouver Markus Remington en vu de lui imposer une contribution à l'effort de guerre. Notre armée à besoin de pain ! Le scélérat à déserté la boutique avant mon arrivée, et votre femme se trouvant ici, s'est engagée par patriotisme à satisfaire à notre commande quotidienne.

    Pris de confiance, il s'avança vers le boulanger et lui tapota l'épaule.

    Mon brave, votre contribution est grandement appréciée. Il est bon, en ces temps troublés, de savoir que l'ont peut compter sur de braves citoyens comme vous et votre femme. Nous viendrons dès demain prélever la première cargaison. Ne perdez pas temps, filez au pétrin.

    Il lança un regard glacial à Léopoldine. Il espérait qu'elle saisissait l'implicite menace: le barde savait compter des histoires et il saurait facilement faire courir quelques bruits qui pourraient fortement nuire au bonheur conjugal de la dame. Si son époux mordait à l'hameçon, il lui suffirait simplement d'envoyer un message au caporal Hilare afin de lui indiquer que la boulangerie Remington s'était associée à celle de Léopoldine ou les livraisons seraient disponibles.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #40
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Le bonhomme regarda Rodolpho interdit durant quelques secondes. Puis il devint rouge des pieds à la tête et se mit à crier.

    "Non mais ça ne va pas ? Moi ? Participer à l'effort de guerre ? Déjà que je n'ai pas assez pour acheter le blé pour faire mon pain. L'autre zozio de la boulangerie me vole tous mes clients. Tous, il désertent sous prétexte que moi, je ne rime pas. Il paraît que monsieur serait poète. Poète, mes fesses ! C'est de la concurrence déloyale, monsieur ! C'est comme si, à la prochaine vente, je me mettais tout nu !"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  11. #41
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Rodolpho, entendant la dernière partie de la phrase, considéra des pieds à la tête l'homme qui se tenait en face de lui. Immanquablement, des pensées peu avouables lui vinrent en tête ou se mêlaient nudité, boulanger, pilosité et farine. Il essaya donc de reprendre ses esprits. Et si... ?

    Ayez confiance monsieur, il n'est plus de concurrence déloyal: le poète aux chouquettes à rendu son tablier. Nous avons entendu dire qu'il est récemment parti à la suite d'un bataillon en parlant de voir le monde et chanter des louanges.

    A mesure que Rodolopho déroulait son mensonge, il lui semblait s'approcher de plus en plus, si ce n'est d'une vérité, d'une évidence. Rester, c'était rassir.
    Finalement, prendre son courage à deux mains et partir, ne serait-ce pas la solution ?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  12. #42
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Rodolpho vit la femme écarquiller tout grand les yeux. Son mari manqua en avaler sa moustache.

    "Comment cela ? Il a quitté sa boulangerie ? Mais quand ? Et pourquoi ? Pour aller où ? Oh, vous savez, ce n'est pas que j'appréciais l'ombre qu'il me faisait. Mais entre personnes de la même corporation ..."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  13. #43
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Voilà qui était étonnant. Jamais Rodolpho ne s'était senti intégré à la caste des marchands de Manost: il se voyait plutôt comme l'ombre de son oncle Markus, par qui passaient toutes les affaires et tout contact avec les autres marchands, fournisseurs et clients. Ceci dit, il ne s'était jamais vraiment senti intégré à Manost tout court. En d'autres temps, peut-être, aurait-il pu tenter d'y vivre de son art; mais il fallait bien avouer qu'à l'heure actuelle, Manost était plus un carcan que le jardin des muses...
    Cependant, ces paroles, si infimes, faillirent le faire douter. L'espace d'un instant, il se voyait presque abandonner toute velléité artistique et vivre une paisible existence dans le cercle restreint des commerçant des arcades manostiennes. Puis le barde se ressaisit: il avait devant lui un homme qui, dans une abnégation toute manostienne, laissait sa position sociale lui dicter qui il devait aimer ou pas. Un homme qui regrettait déjà le départ de Rodolpho, alors qu'il ne l'avait jamais vu et n'était même pas capable de le reconnaitre sous son nez.


    Mon cher monsieur, je n'en sais pas plus ! Markus Remington garde la boulangerie qu'il continuera à faire vivre, mais sans doute n'entendrez vous plus ces mélodies qui faisaient si délicatement lever les brioches dans l'aube du matin.

    Rodolpho se condamnait-il à l'exil ? Pas nécessairement: il pourrait toujours revenir (à condition de rester discret et ne plus faire la sérénade aux brioches). Mais l'envie de quitter cet univers clos et enfariné le démangeait de plus en plus.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  14. #44
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    L'homme sourit derrière sa moustache. A moins qu'il fut en train d'avaler un rat puis se frotta les mains.

    "Voila qui nous met sur un pied d'égalité, ce vieux grigou et moi. Mais c'est vrai que ses miches étaient belles quand il leur chantait des chansons. Et puis, un peu de fantaisie faisait du bien. Bien sur, pas à mon commerce. Mais bon ... Vous êtes sur qu'il va partir, que ce n'est pas du chiqué, tout ça ? Un caprice de jeunesse ? Le monde est vaste, et un peu risqué pour les boulangers. "
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  15. #45
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Ne pas se laisser attendrir, ne pas se laisser attendrir.

    Ça, mon bon, ami... il faut que jeunesse se passe. Je fais confiance à un jeune barde pour ne pas aller traîner trop prêt du danger. Le plus gros risque, c'est qu'il revienne avec tant de nouveaux chants que ses brioches en exploseront.

    Cet homme n'était décidément pas un mauvais bougre, contrairement à sa femme qui assistait toujours à l'échange, interdite. Pourquoi Rodolpho et lui n'étaient-ils pas devenus amis ? Etait-ce la faute du barde, qui n'était jamais aller voir ce qui se passait dans les autres boutiques ? La faute du boulanger, qui lui non plus n'avait jamais passé le seuil d'une boutique autre que la sienne ? La faute de l'éducation manostienne où chaque chose est à sa place et doit y rester ? Sans prendre garde, Rodolpho lâcha un soupir des plus audibles...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  16. #46
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    "Oh, s'il revient se sera une bonne chose. Un peu de maturité dans le pain, c'est toujours ça de pris. Et puis, je me suis souvent dit que lui et moi pourrions associer nos talents. J'ai une certaine expérience en matière de pain. Et le gamin aurait certainement beaucoup à m'apprendre. Ne dites jamais à personne que je vous ai dit ça."

    Il baissa les épaules.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  17. #47
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Savoir ménager ses effets. Le barde n'était pas peu fier d'avoir amené le boulanger jusque là.

    Cher monsieur, je ne dirais à Rodolpho. Ce ne sera pas nécessaire.

    Puis il tendit le bras vers Léopoldine. Allez-y, dîtes-lui.
    Restait à espérer que la boulanger ne prendrait pas ombrage du subterfuge...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  18. #48
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Léopoldine regarda le barde, les yeux brillants de colère. Puis elle se tourna vers son mari qui sursauta en la voyant. Puis lui dit.

    "C'est lui Rodolpho, espèce d'imbécile."

    Le moustachu sursauta, soudain embarrassé. Il s'essuya les mains sur son tablier.

    "J'espère que vous n'avez pas pris ombrage de tout ce que j'ai dit. Même si je le pensais."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  19. #49
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    La colère de Léopoldine, dont ce n'était vraiment pas la journée, comblait d'aise Rodolpho, dont le seul regret était qu'il allait infliger une sale semaine conjugale au boulanger qu'il commençait à apprécier. Il s'avança vers lui et lui tendit la main.

    Enchanté de faire vote connaissance. Pardonnez la supercherie, c'est que je suis méfiant depuis que votre femme à essayé de me faire arrêter il y a quelques instants à peine. Coup d'oeil appuyé à Léopoldine.
    Quant à notre discussion, pour tout vous dire, je ne suis lié à mon oncle que par le sang et non par contrat. Evidemment, je ne viendrais pas faire du pain chez vous, mais rien ne m'empêche de passer un jour devant votre boulangerie et de trouver une inspiration subite pour y jouer un petit air.

    Mais le désir de voir le monde était toujours là... Si je ne suis pas parti à l'aventure, évidemment.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  20. #50
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    Ernest secoua la tête et haussa de nouveau les épaules ...

    "C'est encore un de ses coups. Elle a fait ça à tous les boulangers de la ville. Tous ont fini par devoir participer à l'effort de guerre. Je ne trouve pas ça très drôle. Au fait, je m'appelle Ernest. Si vous voulez passer dans ma boulangerie j'en serai très content. Et peut-être vous apprendrais-je quelques techniques en retour."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  21. #51
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Ainsi donc, Léopoldine était patriote... Mais comment les soldats de Manost pouvaient-ils consommer autant de pain ?

    Enchanté, Ernest. Nul doute que je passerai vous dire bonjour un de ces jours.

    Pauvre barbe, qui au moment où il se décidait enfin à partir se met à tisser des liens en ville. Finalement, il y avait peut-être plus à faire à Manost qu'il ne le pensait, même en ces temps obscurs. Et puis, n'était-ce pas son devoir de barde de rester ici et de divertir les habitants constamment inquiétés par les troubles ?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  22. #52
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    "J'en suis fort aise", répondit Ernest.

    Il était sur le point de quitter la boutique avec Léopoldine quand une foule de badauds passa en courant dans la rue. De tous âges, de tous sexes. Ils n'avaient pas l'air de fuir. Au contraire. On aurait dit qu'ils poursuivaient quelqu'un ou se rendaient en courant à un endroit bien précis de la ville. Comme s'ils avaient tous eu rendez-vous en même temps.

    Aujourd'hui à Manost, il y avait une certaine animation en ville.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  23. #53
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Rodolpho haussa un sourcil et lança un regard interloqué à Ernest, puis à Léopoldine, comme une question muette.

    Je pense que nous ferions bien d'aller voir ce qui se passe...

    Il faillit conseille à Léopoldine de ne pas bouger, mais son intuition lui dit qu'elle saurait sans doute très bien s'occuper d'elle-même en cas de danger. Non sans appréhension, Rodolpho vérifia si son dague était solidement ceinte à son pantalon. Il serait bête de se retrouvé démuni au cours d'une rixe. Qu'est-ce qui pouvait bien provoquer un tel mouvement de foule chez des citoyens manostiens d'ordinaire si disciplinés ?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  24. #54
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 202
    La foule ne fit pas attention à eux. En les suivant, Rodolpho se rendit compte qu'ils portaient des bâtons, des cailloux et des fourches. Et qu'ils se ruaient tout droit sur le temple de Tyr.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  25. #55
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    De retour du Temple de Helm, Rodolpho monta rapidement à l'étage de la boulangerie. Il fit un tour rapide dans le baquet d'eau froide autant pour se débarbouiller que pour se remettre les idées en place. La journée avait été longue depuis qu'il avait quitté la boulangerie, et pourtant tout était allé très vite: les accusation de Léopoldine, la fronde des manostiens et les entrevues aux temples de Tyr et de Helm... avec tout ça, le barde n'avait pas déjeuné !
    Après une toilette sommaire, il enfila son pantalon de toile le moins laid, une chemise et un gilet de cuir, ainsi que divers bracelets de cuir, de métal et de perles en bois qu'il avait amassé grâce au divers marchés de la ville. Le moins que l'on puisse dire, c'est que notre barde était coquet. Avant de ressortir, il farfouilla dans le grand coffre de sa chambre.


    Il devrait être par ici, ah, voilà ! dit-il en sortant une petit boîte en bois qu'il ouvrit pour s'assurer de la présence d'un petit objet métallique très brillant. Il jeta sa besace sur son épaule, y fourra la boîte, un rouleau de parchemin et de quoi écrire au cas où il aurait des notes à prendre aux archives. Il était presque dehors, quand il fit un rapide demi-tour.

    On n'est jamais trop prudent, dit-il en volant un peu du parfum de son oncle. Il faudrait se montrer sous son meilleur jour.
    Il reparti donc en direction de la chapelle.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [Commerce] Au fil de l'épée
    Par QDI dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/06/2008, 22h43
  2. FAIRE DU COMMERCE
    Par Ake dans le forum L'île de Vvardenfell (Morrowind)
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/04/2006, 22h41
  3. [Commerce] Animalerie
    Par Calinours dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 398
    Dernier message: 25/07/2004, 18h42
  4. [Commerce] Au char de feu
    Par Aenarion dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 123
    Dernier message: 30/04/2004, 18h27

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251