Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Trucmuches ou comment lever un doigt-en-l'air

  1. #1
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages 
    220

    Trucmuches ou comment lever un doigt-en-l'air

    Journal de l'aventurier Colhon le brun

    J'ouvre ce journl pour ma famille, puisses-tu, toi qui l'ouvre, respecter mon cadavre et ramener ces pages à ma familles dans le val d'argent. Demandes donc les sœurs delgan ou le vieux Tars le tordu, nul doute qu'ils te récompenseront contre ce journal, si ton Dieu ne le fais pas.

    Voilà plusieurs mois que j'ai quitté notre vallée mais je pense à vous, je ne pense plus aux circonstances fâcheuses dont la conséquence est que je ne peux vous parler que par ma plume. Sachez tout d'abord que je pense à vous et vous estime, puisse le vent du sud vous porter.

    Voici maintenant plusieurs mois que je vous ai quitté. J'ai quitté assez tôt le cousin dyug, ces humeurs sont marchandes et son sourire étroit, il estime toujours le vent et les plaines mais il se cache du ciel et ne plonge plus la nuit son regard dans les yeux de notre père; il m'a néanmoins permis de m'accommoder à la civilisation, d'où je tire une écriture plus ample et des connaissances des détours humains. La ville est comme une chèvre gavée, trop pleine, dodue replette et sans plus aucun instinct. C'est un fruit qui pourrit sur sa branche, pourrie de n'être pas tombée.

    J'ai travaillé dans le déchargement des docks quelques mois, noyant mon amertume dans l'épuisement et l'alcool bon marché. L'alcool est un mal qui m'a néanmoins sorti de son propre vice.
    Alors que je criais de honte, beuglant et frappé de sottise; ivre de bêtise et non de joie. Je m'en allai sur de la force qu'est l'héritage du vent à bousculer un pauvre elfe malingre. Celui-ci ne livrant pas passage, je m'apprêtai à lui faire sentir sa faiblesse lorsque son compagnon incanta.
    La magie est puissante, mais elle reste un outil. Le bras et l'esprit au bout du sortilège étaient fort... et juste.
    Je vous dirai qu'ils sont de bons compagnons quel que soit leurs pensées, leurs âmes étaient fortes. Le lendemain, ayant ressassé la leçon, je rassemblai mes maigres biens laissai un message au cousin Dyug et marchai à leur poursuite.
    J'étais alors bien sot, je coursai trois individus à cheval avec une demi journée de retard sans même être sûr de leur direction et tout cela à pied.

    Je me rendis compte de ma sottise le soir tombant. Je continuai néanmoins, trop fier pour faire demi-tour. Renouant le lien avec le vent, j'étais déterminé et je voulais me raccrocher à cette détermination pour retrouver ma force perdue.

    J'arrivai au village suivant deux jours plus tard, mort de fatigue je fis les derniers pas tremblant. Je quittai la première auberge sur les paroles de l'aubergiste n'ayant pas vu les personnes que je cherchai.
    Le suivant m'annonça qu'ils étaient partis la veille au matin; prévisible.
    Je repris mon souffle, m'achetai de la nourriture et recommençai ma marche uqi s'acheva un kilomètre plus loin dans des taillis ou je m'endormis.

    Je pistai ainsi avec un retard toujours plus grand pendant encore une dizaine de jours avant d'arriver aux portes de la grande ville de Thay.
    Fourbu, les pensées en pagaille et les chausses trouées, je ne tarais guère à me perdre dans les profondeurs de la cité.
    Me perdant dans les profondeurs, je me souviens juste d'un choc puis de me réveiller dans une cage; j'enchainais les ennuis, puisse les vents m'enseigner la sagesse.
    Encore une fois, c'est alors que je baissai la tête que le Père vint m'apporter un nouveau souffle; alors que j'étais baladé sur les marchés d'esclaves, j'aperçus les trois silhouettes. D'un coup, oubliant la malnutrition et bastonnades, je braillai en m'élançant vers elles.
    Suivi une mêlée confuse de mes partenaires de chaîne, des passants et quelques gardes, tout cela empêtrés dans une grande confusion avec moi au milieu rouge de la gorge et des muscles de tirer et crier.
    Je ne tardai guère à être copieusement arrosé par les gardes et étalés sur le pavé.

    J'avais néanmoins attiré leur attention ainsi que je le sus plus tard.
    Suite aux coups reçus, je faillis y rester.
    Inquiet de me voir mourir sous peu suite à une santé et un moral frôlant le zéro; on me vendit au rabais pour le double d'un cadavre mais mon collier d'esclave atterrit justement dans le trio curieux de me revoir si loin.
    Curieux de mon spectacle sur la place et ayant un vague souvenir de mon visage, ils avaient profité de mon soldage pour acquérir de moi des réponses à leur interrogation.

    Leur curiosité assouvie, ils furent à la fois déçu de l'intérêt de m'avoir acheté et étonné d'une telle obsession. Ils parlementèrent entre eux, ne sachant que faire de moi. C'est ainsi que j'entrai dans un groupe de mercenaires.

    (oui il sera question de noumn'nin mais plus tard sisi)

  2. #2
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages 
    220

    Re : Trucmuches ou comment lever un doigt-en-l'air

    Essai et étude des espèces animales et assimilée humanoïde

    du docteur et mage Lil'h d'U Valdguin

    étude 4
    Races souterraines de faible profondeur. Osmose des champignons filiformes à dégagement sporeux semi annuel avec les races gobelinoïdes de seconde taille de régime alimentaire pluriel avec tendance végétarienne.

    La recherche prend une situation humide à faible altitude, les zones de vie sont stiuées quant à elles dans les failles de la dénivellation, faille naturelle accentuée par les générations. Ce long processus d'érosion des parois limitrophe due à un passage fréquent de génération de gobelins dont l'individu majoritaire adulte se situe de 1m à 1m40 (voir description ci dessous)
    qui favorise l'apparition de gouttière réceptionnant la pluie. Il convient d'apporter une distinction entre l'apparition des champignons filiformes (voir description complète en annexe)
    suite au changement de condition de l'environnement cité ou suite à une volonté et donc une approche agricole des races susnommées.

    L'évolution démographique amène généralement des expansions territoriales et/ou dissensions internes et luttes de clans. Le cas précis est intéressant car suite à un isolement géographique et une unité sous un pouvoir charismatique (de type force primaire), las clans sont poussés à découvrir une voie de travers, une solution. L'environnement et son cycle naturel doivent être modifié pour répondre aux besoins. On note des travers de cannibalisme suivis de différents essais sur des objets inanimés; expérimentation sur du bois doux, cuisson de pierres, terres, argiles,...
    Tout ce développement montre un réel intérêt, une recherche.
    Malgré tout, cette volonté n'est pas combinée et les essais des différentes factions s'opposent vu le manque d'organisation.
    Le départage essai instinctif et élaboration d'un mode de pensée intellectuel de premier degré reste donc à départager.

    En ce qui concerne l'étude spécifique des champignons à spores, l'étude se déroule sur 2 mois.
    Recherche pratique sur le terrain, relevé quotidien mise en ordre d'un carnet de route.


    Matériel et potions en vue d'une approche directe
    potions de caroube défolié: escamotage des bruits
    parchemins de léviation
    parchemin de stagnation d'abi Khalzim
    potions et sorts de porte dimensionnelle
    charmes
    sorts/parchemins/potions d'invisibilité
    viandes sèches
    pain de rotue
    légumineux
    fruits secs
    parchemins de notes
    plus la liste règlementaire habituelle

    Emploi de main d'œuvre à l'esprit scientifique discutable


    Jour 1

    Relevé des traces d'entrée et de sortie
    choix de l'individu description:
    homme-médecine du clan 'Os-bâton' (traduction approximative)
    Individu de 1m23, poids de 40kg
    poilds ras de la famille des parmidiens jugulus gobelinex
    âgé d'environ 31ans
    ouïe excellente, vue moyenne, coordination des membres :spécialisée
    Handicap à la mâchoire gauche supérieur, claudication prononcée à la hanche
    Traces de brûlures récurrentes au poignet droit.
    Dernière modification par Philippin ; 06/06/2008 à 12h35.

Discussions similaires

  1. [IWD2] [SOLUCE] Comment arriver au niveau 30 ?
    Par x-death dans le forum Le Monastère du Corbeau Noir (Icewind Dale 2)
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/06/2016, 21h19
  2. [BG1] Comment baisser la CA ?
    Par Calisto dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 12
    Dernier message: 28/04/2009, 21h08
  3. [Avis] Dis-moi comment tu veux jouer je te dirai comment te spécialiser !
    Par Arlian dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/09/2008, 22h24
  4. Sort "Doigt de mort" clerc/mage identique ?
    Par Fladnag dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/05/2004, 19h37
  5. [KIM] Comment l'avoir?....
    Par ferrumach dans le forum Kim
    Réponses: 21
    Dernier message: 09/01/2004, 16h38

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251