Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Souvenirs de Kasumi

  1. #1
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968

    Souvenirs de Kasumi

    Je ne connaissais pas ce sous forum avant que Taliesin et Lothringen ne le relancent. Je les en remercie donc car l’idée me paraît bonne et l’endroit approprié pour sortir un peu du cadre du Rp de quêtes et remonter le temps de l’existence de mon personnage. Seul l’avenir dira si la démarche est intéressante et si mes récits ont quelque utilité ne serait-ce que pour m’aider à connaître mon personnage. Je propose de désorganiser ça sous la forme d’épisodes plus ou moins courts et sans aucun sens chronologique défini. Pour plus de clarté, je daterai cependant les évènements.


    Allons- y pour le premier essai donc :


    17 Tarsakh 1377 CV,


    Les bourrasques balayaient la route boueuse d’un vent encore glacial des derniers frimas de l’hiver tardif aussi loin au nord. Le grondement dans les branches des épineux rabougris bordant la piste ne rivalisait qu’avec le cahot grinçant des trois lourds chariots cheminant péniblement vers le sud ouest. Chacun était tiré par un attelage de quatre chevaux de trait, râblés et puissants sous leurs longs poils bais. La caravane, escortée par une dizaine de cavaliers, progressait à un rythme de tortue depuis qu'elle avait quitté Yartar pour s’enfoncer dans la vaste étendue désolée menant à Eauprofonde.

    Le voyage durerait encore des semaines à cette allure si toutefois le convoi n’essuyait aucune attaque. A en juger par la mine patibulaire et les épées accrochées dans le dos des cavaliers, les conducteurs des chariots n’escomptaient pas miser sur la chance et préféraient tenter de dissuader les brigands et autres monstres de les délester de leur chargement ou de leurs vies. La région était dangereuse et les marchands avaient coutume de s’en remettre aux mercenaires pour assurer ainsi leur sécurité.

    Si la forêt n’était pas dense, chaque repli du terrain pouvait cacher une petite armée dans cette lande et deux des dix cavaliers se portèrent en tête de convoi avant de mettre pied à terre et de partir en reconnaissance d’une marche rapide mais discrète. Tous deux se distinguaient des autres gardes par leurs capes d’un vert sombre et leurs simples armures de cuir là où les autres portaient de lourdes cottes de mailles. Les deux rôdeurs avaient accepté de suivre l’expédition tout comme la compagnie de mercenaires qui formait le reste de l’escorte armée. Depuis le début, les deux groupes se tenaient à l’écart l’un de l’autre allant même jusqu’à ne pas partager le même feu une fois la nuit tombée. Pourtant, malgré leur méfiance à l’égard de l’humain et du demi-elfe, les soldats avaient appris à s’en remettre aux talents des deux éclaireurs qui avaient déjà prévenu deux embuscades ces dix derniers jours.

    Cette fois-ci, les chevaux commencèrent à renâcler de la même impatience que leurs cavaliers : les deux ombres fugitives tardaient à revenir. Alors que les premiers gardes s’apprêtaient à renoncer à les attendre pour aller voir ce qu’il en était, l’un des deux rôdeurs refit son apparition, surgissant entre deux mélèzes anémiques et se porta à la rencontre du groupe. Le demi-elfe, constatèrent les gardes à portée de voix :

    - Prenez garde, la route devient encore plus dangereuse à partir d’ici ! Où est Matheus ?

    - Il n’est pas encore revenu, lui répondit-on d’un air morose. Vous autres rôdeurs nous faites perdre notre temps. Personne n’osera nous attaquer au grand jour ! Nous ferions mieux de continuer.

    - Cette décision ne vous appartient pas, Bragin et il n’est guère prudent d’avancer avant le retour de Matheus. Je n’ai inspecté que mon côté de la route et n’importe quoi pourrait le retenir et nous attendre. Je vais le chercher !

    - Tu restes ici rôdeur ! L’homme à qui appartenait la voix qui l’avait interrompu approchait déjà son cheval, l’air menaçant. - C’est quoi ton idée, hein ? Rejoindre l’autre larron pour nous tendre vous-même une embuscade, je parie.

    - Il suffit Lars, pas la peine de te montrer plus stupide que tu n’es ! Si telle avait été son intention, il ne nous aurait pas rejoints. Ce bougre d’yeux jaunes pourrait te transpercer d’une flèche avant que tu remarques sa présence alors pourquoi irait-il prendre le risque de s’approcher ? Pour sentir ton odeur de bouc avant de te tuer peut être ?

    Le rôdeur en question se hérissa en assistant à l’échange entre les deux mercenaires. Ce n’était pas tant la mention à l’étrange couleur de ses iris que la possibilité qui était évoquée qu’il trahisse ses employeurs. Pourtant, les deux insultes n’étaient pas fortuites : depuis près de deux ans qu’il errait sur les routes, Kasumi s’était souvent heurté à la méfiance voire à l’animosité que suscitait son étrange regard chez ceux qui le voyaient pour la première fois. Ordinairement, les préjugés s’estompaient un peu chez ceux qui prenaient le temps de passer du temps en sa compagnie mais, une fois de plus, le rôdeur songea à quitter la compagnie de ces deux-là. Il l’aurait déjà fait s’il n’avait su qu’il aurait ainsi risqué la vie des marchands qu’il avait accepté d’aider à traverser ces terres sauvages.

    Ces mornes réflexions furent subitement interrompues lorsqu’une flèche vint se planter droit dans la gorge de Bragin. Tout s’agita en un instant : une vingtaine d’orcs apparut du côté de la route où avait disparu le second rôdeur, brandissant haches ou gourdins tandis que cinq autres demeuraient en arrière, des arcs de corne en main. Les cavaliers réagirent promptement en dégainant leurs épées pour se porter à la rencontre des monstres. Kasumi ne demeurait pas en reste : il avait déjà décoché deux flèches mortelles et s’apprêtait à en tirer une autre lorsque les deux groupes se rencontrèrent avec fracas : le cri des chevaux et des monstres le disputant au cliquetis des armes. L’embuscade fut rapidement avortée, les fuyards rattrapés et abattus par les cavaliers avant d’avoir parcouru une vingtaine d’enjambées. Du côté des caravaniers, il fallait déplorer un mort en plus de Bragin ainsi que deux blessés légers, désarçonnés pendant l’assaut.

    Une fois les gardes rassemblés, Lars se dirigea droit vers Kasumi, l’épée toujours en main.

    - Voilà ce que vaut la protection des engeances de ton espèce, maudit. Nous nous passerons volontiers de vous deux désormais, puisse l’autre racaille être crevée sinon c’est moi qui l’achèverait. Dégage maintenant avant que je ne me charge de toi !

    Kasumi laissa lentement retomber la main qui aurait pu s’emparer d’une flèche. C’était manifestement l’excuse qu’attendait l’autre bougre pour l’abattre et nul doute que ses compagnons se porteraient volontaires pour l’y aider. Le demi-elfe récupéra donc sa monture et la dirigea par la bride à la recherche de son compagnon ou de son cadavre, sans un regard vers le petit groupe qui reprenait déjà son chemin après avoir hissé ses morts sur leurs montures. La contrée réservait de mauvaises surprises à qui s’y attardait plus que nécessaire.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  2. #2
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    12 Marpenoth 1364 CV,

    Un pas, puis deux, avec souplesse. Faire un avec le sol couvert de feuilles. Devinant chaque racine sous ses bottes, l’adolescent se déplaçait avec lenteur, chaque mouvement réfléchi, le rapprochant de son but. Ses pieds ne laissaient aucune trace discernable sur le tapis mordoré de la forêt, le doux crissement des feuilles mortes inaudible à trois pas.

    Soudain, il se rendit compte du changement de luminosité et se plaqua contre l’écorce d’un chêne bicentenaire, regardant droit vers la petite clairière qui se devinait à cinquante pas. Ils étaient là, deux adultes au pelage gris, leurs longues queues recourbées s’agitant nerveusement et leur truffe au vent. Ils ne s’éloignaient guère d’un petit terrier creusé de frais. Tous deux s’assirent et leurs gorges modelèrent un appel harmonieux gagnant en intensité. Le chant se perdit une minute avant que ses échos ne se répercutent, plus intenses, d’une dizaine de directions. Sortie de nulle part, le reste de la meute apparut dans le petit espace dégagé et rejoignit le couple avant de tourner. Comme un seul, ils s’élancèrent d’un même mouvement dans une ronde autour du terrier et du couple, bondissant souplement en entonnant leur appel. La danse sembla durer des heures sous le regard émerveillé du demi-elfe mais il s’arrêta lorsque les deux premiers loups, se redressèrent et se présentèrent tour à tour face au terrier. Lorsqu’ils regagnèrent le cercle des leurs, ils tenaient chacun deux formes duveteuses dans leur gueule et les déposèrent au sol devant eux. Le chant reprit de plus belle, accueillant les nouveau-nés parmi la meute. Le regard du chef de meute se tourna vers les arbres, droit dans la direction du bipède, son regard doré perçant le rideau de feuillages pourtant il n’esquissa aucun geste pour le prendre en chasse lorsque celui-ci s’éloigna lentement avant de tourner le dos et de regagner les profondeurs de la forêt.

    De loin en loin, il pouvait encore entendre le chant se poursuivre alors qu’il regagnait le campement. Lorsqu’il déboucha dans la clarté des feux, il s’aperçut que tous les rôdeurs du cercle s’étaient réunis pour l’accueillir. Sans un mot, ils s’écartèrent pour laisser apparaître le vieux Tobias, dont les mèches sombres se striaient de gris au niveau des tempes. Hormis son âge et sa prestance, aucun signe ne distingua le Premier guetteur du reste des rôdeurs. Pourtant, quand il prit la parole, tous l’écoutèrent avec attention :

    - Se présente-t-il armé ?

    Un cœur de voix lui répondit avec conviction :

    - Non, il a parcouru la voie sans bois ni acier !

    - D’où vient-il ?

    - Il a marché parmi nous !

    - Où se porteront ses pas ?

    - Il s’avance librement en son foyer !

    - L’acceptons-nous ?

    Une fois encore, tous les rôdeurs se manifestèrent unanimement :

    - Nous acceptons Kasumi comme l’un des nôtres.

    Ainsi s’achevait la cérémonie de la Présentation, étrange écho à celle qu’avaient tenue les loups, chaque communauté fêtant désormais l’évènement. Kasumi fut étonné de remarquer, pour la première fois, son père qui se tenait légèrement en retrait. Cela remontait à cinq mois qu’il ne s’était pas présenté en Haute Fôret. L’adolescent ne put réprimer plus longtemps un sourire de fierté qui illumina son visage. Une fois n’était pas coutume, deux épées battaient le flanc du diplomate qui lui rendait son sourire…
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  3. #3
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    24 Tarsakh 1356 CV,

    Chaque respiration devenait une lutte sifflante blessant ses poumons et sa gorge, le sang bouillonnait dans ses veines, résonnait à ses tempes. La sueur lui brouillait la vue, peuplait les ombres environnantes d’une volonté malveillante. Ses jambes semblaient devoir le trahir à tout instant, ses pieds ne continuaient à marteler le sol avec frénésie que par la force de son élan. Si une de ces racines qui lui blessait les chevilles parvenaient à le faire vaciller davantage, il ne se relèverait plus. Une peur panique le guidait sur la sente boisée. Il connaissait chaque pierre. Chaque mousse avait un toucher familier. Les branches basses lui fouettant le visage et lui griffant les bras dans sa course effrénée étaient hier encore des alliées derrière lesquelles se dissimuler. Aujourd’hui, elles s’efforçaient de le retenir.

    Malgré tous ses efforts, il sentait Sa présence juste dans sa foulée. Qu’il tourne un instant le regard en arrière, la créature – il n’avait pas de meilleurs mots pour tenter de la décrire - serait sur lui, poserait sa main griffue sur son épaule et le forcerait à voir son visage. Il resterait alors éternellement prisonnier, serait dévoré sans espoir de quitter la contemplation des yeux perfides alors que les mâchoires déchireraient sa peau, écarteraient ses chairs, fouilleraient ses os pour s’emparer de son âme. Il ne savait pas d’où lui venait cette soudaine conviction mais elle n’en était pas moins réelle, pressante, omniprésente.

    Ses muscles se raidissaient, ses membres s’ankylosaient alors que ses pieds glissaient sur les rocs et les racines affleurant sous le tapis feuillu du chemin. Il courait droit devant lui, n’osant pas perdre un instant à sauter de côté. S’il s’écartait d’un pas de la trajectoire de la créature, elle ne l’en rattraperait que plus vite, profiterait de cet instant de faiblesse, se repaitrait de sa reddition.

    Ce faisant, il prit soudain conscience que ce chemin le protégeait. Tant qu’il continuerait sans s’en détourner, il ne serait pas rattrapé. Kasumi ralentit sa course folle sans pour autant se retourner. Il franchit les derniers pas vers la lumière émanant du sous-bois en marchant, toute trace de fatigue ayant disparue.

    - Tu ne pourras pas éternellement me fuir. Je resterai toujours dans tes pas, où que tu ailles. Tu ne peux pas échapper à ce que tu es.

    - Tu ne peux pas m’atteindre… Je connais ton secret maintenant.

    - Petit imbécile ! Un jour tu renonceras et je serai là.

    Il faisait encore nuit dans le campement quand le jeune demi-elfe se réveilla, une légère griffure zébrant la peau de son épaule sous sa tunique.
    Dernière modification par Kasumi ; 24/02/2008 à 16h23.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  4. #4
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    8 Eleint 1376 CV,

    Allongé derrière les chétifs buissons épineux s’accrochant au sable de la dune, Kasumi observait le rassemblement hétéroclite de tentes autour d’une hutte constituée de la pierraille rêche du désert. Le soleil, bas sur l’horizon, annonçait encore une heure de clarté, une heure avant de frapper… Un moment longtemps attendu et pourtant c’est à cet instant que le demi-elfe avait la plus grande peine à contenir son impatience. Pour tromper son ennui, il entreprit de se remémorer les derniers instants qu’il avait passé en Haute Forêt, voilà de cela près de vingt mois.

    Il s’en était allé sans au revoir, au petit jour, aucun rôdeur n’avait voulu assister à son départ. La veille, il s’était présenté devant le Premier Guetteur et les conseillers du cercle pour leur annoncer son intention de remonter la piste des fuyards reptiliens responsables de l’attaque qui avait fauché tant de vies parmi les rôdeurs :

    - Ils ont des semaines d’avance et ne représentent plus de danger pour la forêt et ses invités. Il est trop tard maintenant.

    - Ils sont affaiblis et loin de leur tanière, ils avanceront lentement pour se nourrir. Combien en pâtiront si nous n’y mettons pas fin ?

    - Ne me prends pas pour un vieil imbécile ! Tu souhaites leur mort pour te venger. Leur mort ne ramènera pas les nôtres, il est trop tard pour ceux qui ont déjà vécu. Nous devons défendre ceux qui peuvent encore être défendus…

    - Je ne souhaite pas affaiblir le cercle plus qu’il ne l’a déjà été. J’irai seul.

    - Tu as certes progressé, jeune Kasumi, mais je ne pensais pas que cela te rendrait si arrogant. Ou aurais-tu l’intention de mourir stupidement ? Dans un cas comme dans l’autre…

    La colère et l’impatience du demi-elfe devant ce qui s’annonçait comme un nouveau sermon prit le dessus sur le respect qu’il vouait au vieil homme et il l’interrompit avant de lui laisser une chance de le convaincre :

    - J’ignore quelles sont mes chances mais je n’ai pas l’intention de mourir avant que le dernier d’entre eux ait rendu son ultime souffle. Ces monstres ont gouté à la chair et rien ne les empêchera de recommencer. Je partirai demain avec ou sans l’appui du cercle bien que je le regrette. Tel est mon droit et je le réclame.

    La formule était rituelle et rarement prononcée. Le Départ brisait tout lien d’un rôdeur avec son cercle et l’autorisait à le quitter jusqu’à l’accomplissement de ce pour quoi il était parti. Peu revenaient d’un tel voyage quand bien même ils rencontraient le succès au bout du chemin.

    - Que Mielikki vous garde, étranger, nos bois vous sont ouvert pour la durée de votre traversée, fut la réponse attristée du Premier Guetteur et les dernières paroles prononcées.

    Kasumi avait réuni ses maigres possessions et ses armes pour suivre les traces qui l’avaient conduit jusqu’à cette dune à la limite de l’Anauroch. En chemin, il avait rattrapé et débusqué un à un ses ennemis ataviques, n’en laissant aucun s’échapper.

    Sa première flèche atteignit un grand homme lézard entre les omoplates, son cri rauque alertant une demi-douzaine de ses compagnons alors qu’il s’effondrait sur le petit feu de camp. Trois autres flèches s’élevèrent avant que les monstres ne s’emparent de leurs armes et ne s’élancent dans sa direction. La nuit fut longue…
    Dernière modification par Kasumi ; 24/02/2008 à 16h24.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  5. #5
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    28 Chesse 1378 CV, Eauprofonde

    Si loin au nord, le printemps avait encore du mal à s’imposer, les gelées retardant le bourgeonnement des arbres bordant les rues passantes de la cité. Kasumi ne leur jeta pas un regard en entrant « Au danseur nocturne », une taverne des docks peu fréquentée en cette heure matinale. La raison de sa présence dans cet établissement sauterait aux yeux du premier venu : le demi-elfe arborait son manteau de voyage ainsi qu’un sac renflé par l’ensemble de ses maigres possessions.

    Il avait mis trois semaines à obtenir un contact auprès d’un capitaine assez téméraire pour tenter la traversée en ce début de saison. La vie citadine commençait déjà à lui peser après ce bref séjour. Bien sûr, il connaissait plutôt bien la ville pour y avoir séjourné à une dizaine de reprises à l’occasion des visites diplomatiques que son père effectuait pour le compte d’Everaska. Pourtant, chacune de ces visites lui avait laissé un goût amer : la délégation était souvent cantonnée au Palais et les rues bien trop dangereuses pour un jeune demi-elfe esseulé. Même sans cela, l’atmosphère était toujours lourde et suspicieuse envers les étrangers. La ville fourmillait des intrigues des nobles et des riches négociants qui traitaient par le mépris ceux qui ne pouvaient pas leur apporter quelque avantage dans leur course vers le pouvoir ou la richesse. Les relations avec Everaska étaient par trop diffuses pour intéresser plus de quelques marchands sans influence ce qui laissait tout de même une certaine liberté au jeune fils de diplomate.

    Toutes les escapades de ce dernier s’étaient soldées par une même conclusion : la ville manquait singulièrement de charme pour le rôdeur habitué à la vie sylvestre. Eauprofonde ne se démarquait pas des autres grandes cités humaines qui fondaient leur essor sur le commerce. La nature y était, au mieux, reléguée à l’état de distraction pour les nobles dames en goguette, confinée et maîtrisée dans des espaces clôturés. Les animaux sauvages avaient depuis longtemps fui ces pâles copies de bosquets et ces compositions florales contre nature.

    Qu’importait pour l’heure, le rendez-vous fixé approchait. Kasumi ne savait rien de son nouvel employeur hormis qu’il appareillerait dès la marée matinale un navire marchand du nom de « Goéland. » Le navire ferait voile vers les nouvelles terres de l’ouest avec à son bord, des soieries de Calimshan et diverses marchandises impérissables destinées à être échangées de l’autre côté de l’océan.

    Une jeune femme descendit les escaliers menant à l’étage depuis la salle commune. Elle était entourée par deux gaillards peu accorts qui le dévisagèrent d’emblée. La femme fut la seule à s’exprimer cependant :

    « A ne pas s’y tromper, vous devez être Kasumi Hendulaurë. Je suis le Capitaine Adelheid. J’ai perdu trois hommes lors de notre dernière traversée et les pirates sévissent au large des Îles Moonshae. Aussi, inutile de se perdre en négociations. Vos talents m’ont été recommandés et le « Goéland » appareille dans une heure. Avez-vous déjà pris la mer ? »

    Le rôdeur fut surpris par cette entrée en matière directe et comme l’avait prédit la négociante, la conversation ne s’éternisa pas. Une heure plus tard, le Goéland manœuvrait entre des navires marchands de toutes sortes avec pour destination les ports de Dorrandin. Plusieurs mois de traversée s’annonçaient pour le rôdeur qui n’avait encore jamais mis les pieds sur un navire. Sans un regret pour les terres qui disparurent sous la courbure du monde en milieu de journée, le demi elfe s’apprêtait à prendre un nouveau départ.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  6. #6
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968

    Re : Souvenirs de Kasumi

    2 Marpenoth 1360 CV,

    Le frottement du couteau d’Astelan le disputait au crépitement des bûches du foyer. C’était là les seuls sons audibles dans le campement déserté. La plupart des rôdeurs ne rentrerait qu’au matin si les circonstances avaient été favorables.

    Les quelques anciens et les plus jeunes de la communauté s’étaient presque tous retirés dans l’unique cabane permanente. La garde avait été confiée au demi-elfe grisonnant assis sur une souche devant son ouvrage. Kasumi se retrouvait seul avec lui et l’observait en silence depuis l’autre côté des flammes. Il mourrait d’envie de l’interroger et ainsi laisser libre court à sa curiosité. Mais il se gardait de le faire, fidèle à sa promesse boudeuse de ne pas lui adresser la parole. Le vieux chasseur avait été parmi ceux lui refusant le droit de participer à la chasse avec les traqueurs. A onze ans, il avait été jugé trop jeune et encore inexpérimenté pour la battue longue et éreintante.

    - Approche Kasumi et cesse un peu de faire cette tête ! On dirait que tu as mangé un fruit trop vert.

    Le jeune garçon s’approcha mais resta dans sa réserve silencieuse. Il se tint, debout aux côté de son aîné, prêt à subir de nouveaux reproches. Le silence répondant au silence, le petit fut le premier à sortir de sa réserve :

    - Que sculptez-vous Maître Astelan ?

    Le vieux rôdeur ne répondit pas immédiatement et continua son travail de précision. Sentant que Kasumi allait répéter sa question, il posa son couteau et son œuvre achevée sur une pierre. Sa main calleuse désigna la petite figurine pour inviter le garçon à regarder par lui-même.

    - Vois-tu Kasumi ? Il suffit d’observer pour apprendre.

    - Mais c’est moi ! s’excita ce dernier en retour.

    - Non, ce n’est pas toi ni même une partie de toi. Ton âme est une et entière. Ce n’est guère plus qu’une représentation de toi.

    - Mais comment vous y prenez-vous ?

    - Je peux te montrer et tu le découvriras par toi-même si tu as la patience qu’il faut. Il n’y a nulle magie en cela. Sauf celle qui accordent le sculpteur et celui à qui il offre son œuvre.

    Devant la perplexité de son élève, il prit un morceau de bois intact et le lui plaça entre les mains.

    - Il n’est pas de se lancer à l’aveugle évidemment. Tu dois réfléchir à ton but avant même de commencer. Puis tes doigts trouveront le chemin guidés par ton cœur. C’est comme lorsque tu utilises ton arc. Visualises ta cible et transmets là à ce morceau de bois. Elle est là, emprisonnée derrière une illusion, il te suffit simplement de la révéler au grand jour.

    Astelan se leva et s’étira doucement. Le petit garçon leva un regard interrogateur vers son professeur.

    - Il n’y a qu’une seule façon d’apprendre, fut sa seule réponse. Tu en as le talent si seulement tu fais preuve d’humilité et de patience. Comme pour chaque chose. Il viendra un temps où tu pourras aussi participer à la chasse si tel est ton désir. Attends ton heure et montre-nous que tu en es capable. Bonne nuit Kasumi.

    L’enfant demeura un moment encore près du feu. Puis il s’en alla rejoindre les autres laissant le couteau et le bois. Dès le lendemain Astelan les plaça lui-même dans son sac. Ils y sont encore à ce jour, symbole d’un premier pas d’une quête inachevée…
    Dernière modification par Kasumi ; 03/01/2009 à 09h42.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

Discussions similaires

  1. [A] Kasumi
    Par Kasumi dans le forum Présentation des membres
    Réponses: 93
    Dernier message: 25/05/2019, 10h10
  2. [Luménien] Kasumi
    Par Kasumi dans le forum Fiches de personnages
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/10/2012, 20h59
  3. Souvenirs - Comptine
    Par Trichelieu dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/06/2009, 18h21
  4. Les mots de Kasumi
    Par Kasumi dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/04/2007, 13h00
  5. [THEMA] Souvenirs Souvenirs
    Par Lerne de Hydre dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/12/2005, 20h27

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251