Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 52

Discussion: Biographie d'un assassin

  1. #1
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Je me suis lancé dans l'écriture d'une bio assez complète de mon personnage rp, pour le fun et pour la beauté du geste... Je n'ai pas fini l'histoire (beaucoup de boulot, ces temps-ci), mais je compte bien poursuivre.

    Mon premier post, c'est juste le prologue, je lancerai la suite un peu plus tard (ce soir ou demain, si vous êtes sages).

    Je vous demande juste une chose (à part lire) : n'hésitez surtout pas à critiquer (en bien ou en mal), même si vous pensez que c'est méchant, c'est comme ça que j'améliorerai mon style.

    Voilà, une bonne lecture à tous


    Prologue

    Le groupe chevauchait rapidement, se dirigeant vers un but précis. Les fripouilles qui le composaient étaient en manque. De brutalité, de meurtre, d'or et des femmes.

    C'est pourquoi ils partaient ce soir de leur repère, perdu quelque part dans les montagnes avoisinantes aux cimes éternellement enneigées, à l'instar de cette région du monde.

    Il y régnait depuis le début de l'hiver un froid polaire, comme chaque année, ce qui réduisait fortement les moyens de communication entre communautés. Ce qui facilitait grandement les opérations de la bande de truands.

    Ils étaient huit, guerriers endurcis par le froid, la haine et la nécessité de survivre dans cet environnement hostile à la présence humaine. Faiblement armés - ils ne comptaient pas rencontrer de résistance - ils étaient en revanche emmitouflés dans d'épaisses peaux de bêtes laineuses ou poilues.

    Dans quelques minutes, ils seraient sur place. Durant ce laps de temps, chacun pensait aux méfaits qu'il allait bientôt pouvoir commettre, en en retirant une satisfaction certaine.

    Quelques lueurs leurs apparurent enfin, provenant sans doute de lampes à huile, contrastant fortement avec l'obscurité ambiante. Leurs cœurs battaient la chamade, l'émotion ou plutôt l'excitation se faisant de plus en plus forte. Ils arrêtèrent leurs montures non loin du hameau et mirent pied à terre, prenant soin d'attacher solidement les chevaux.

    Ils se dispersèrent dans le village. Le premier arriva devant la massive porte d'une opulente maison - pour la région – et en fractura la serrure en se servant de son épée comme d'un levier. Un domestique se trouvait dans le petit hall d'entrée. Il n'eut pas le temps de réagir que le pillard le décapita d'un moulinet. Il inspecta rapidement le rez-de-chaussée et supposa que les autres habitants de la maison devaient se trouver à l'étage. Il s'y rendit donc.

    Il n'y avait que deux pièces, une salle de bain, vide également, et une chambre à coucher, dont la porte était verrouillée. Il la força de la même manière que la précédente et tomba sur un couple de jeunes gens en plein ébat amoureux. L'homme se retourna et tenta de se dégager du lit. Mais il était trop tard. La lame de la brute le traversa de part en part, arrosant la jeune fille d'une gerbe de sang. Elle hurla de rage et de peur, tandis que le meurtrier se jeta sur elle pour commencer une bien horrible torture, longue et insoutenable…

    Il paracheva son œuvre quelques minutes plus tard en égorgeant sa malheureuse victime. Quittant précipitamment la maison pour recommencer ailleurs son affreux rituel, il ne remarqua pas le berceau placé dans un coin de la pièce, et encore moins le petit blondinet, qui, inconscient du drame qui venait de se dérouler, dormait profondément, son pouce droit en bouche.

    Les sept autres criminels agirent de même, pendant une bonne partie de la nuit. Enfin, lorsque plus aucune des 67 âmes que comptait cet autrefois paisible village ne fût encore de ce monde, ils s'en allèrent, disparaissant dans la nuit, laissant derrière eux un gigantesque charnier.


    -------------------------------


    Le vieux Sigurd considérait le désastre avec dégoût. Ici, la famille entière avait été égorgée, les filles étendues dans une pièce à part, nues et sans vie.
    "Maudits soient-ils pour l'éternité !", pesta-t-il.
    Il se rendit dans la maison voisine et entendit les pleurs d'un enfant. Le son venait de l'étage. Il grimpa les escaliers le plus rapidement possible et contempla le triste spectacle qui s'offrait à lui. La pauvre petite chose, dont les parents probables gisaient dans une posture effroyable sur le lit, criait et pleurait à tout rompre.

    L'homme le prit dans ses bras et l'enroula d'une couverture épaisse. Il se mit à la recherche de nourriture à lui donner. En bas, dans la cuisine, il trouva un peu de pain de seigle et du beurre, ainsi que quelques fruits. L'enfant était tellement affamé qu'il engloutit tout ce qu'il lui fut présenté. Repus et réconforté par la présence du vieil homme, il s'endormit.

    Il le regardait tristement et murmura : "Pauvre gosse. Tes parents ne sont plus ! Que vas-tu devenir ?".

    Il sortit, emmenant doucement le mioche avec lui et prit le chemin de sa maison, située à quelques lieues de l'autre côté du bois de sapins jouxtant le village. La maison était en fait une cabane sans étage. Un ruisseau coulait non loin de là, assurant une bonne source d'eau potable et de savoureux poissons.

    Il n'y avait que deux pièces : une chambre à coucher avec un lit, une descente de lit en peau d'ours et un meuble abritant quelques vêtements, et une cuisine - salle à manger, avec une petite cheminée, une table robuste, trois chaises et un vieux gros fauteuil râpé et élimé. Tel était l'endroit où Sigurd vivait. Un peu sinistre, mais il n'en avait cure, ne recevant jamais personne.

    Il déposa le bébé dans le fauteuil et alluma une bonne flambée. Après quoi, il se mit à réfléchir. Qui avait perpétré cette attaque ? Probablement des pillards des montagnes. Cela leur ressemblait bien. Mais comment ce gamin avait-il survécu à ce massacre ? Etait-ce là un signe du destin ? Et surtout, qu'allait-il en faire ? Il pourrait le nourrir, s'il acceptait la viande ou le poisson qu'il chassait, mais quant à son éducation…

    Au vu de la situation actuelle, et des évènements précédents (et semblables) qui s'étaient produits dans la région, il pensa que lui apprendre correctement le maniement d'une épée ne lui serait pas inutile. Lui-même avait été un excellent maître d'armes, autrefois. A présent, sa vieillesse gênait ses mouvements, mais il pouvait encore se défendre.

    Il se remémora ses exploits passés avec nostalgie. Puis il prit sa décision : il transmettrait son savoir à l'enfant, une fois capable d'assimiler les rudiments du combat.

    Sigurd s'approcha de lui sans bruit, il dormait encore. Il réalisa soudain qu'il ne connaissait même pas son nom, et qu'il ne le connaîtrait sans doute jamais, vu que ses parents et son entourage n'étaient plus là pour le lui apprendre.

    Il lui choisit donc un nom : Mornagest, signifiant "sombre passé" dans son langage.
    "Puisse-tu faire de grandes choses, mon enfant.". Il le considérait déjà comme sien, conscient pourtant de l'impossibilité qu'il aurait à assumer correctement le rôle de parents à lui tout seul…


    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  2. #2
    Date d'inscription
    septembre 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages 
    933
    Hé hé ,c'est vraiment pas mal du tout comme truc .
    C'est meme carrément un très bon début .
    Un chose à dire : continue !
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  3. #3
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Merci, Tanner, au moins tu es assez courageux que pour tout lire et poster, parce que les 14 autres zigotos qui ont ouvert le sujet n'ont pas voulu aller plus loin... je déconnes, hé !
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #4
    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    Très interessant. Un bon style et une début d'histoire interessant... J'ai peur pour la suite, par contre... Un enfant-qui-n'a-pas-de-parents-qui-est-élevé-par-un-rôdeur, c'est déjà fait, j'espère que ça sera une autre histoire...

    Continue !
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  5. #5
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Bah, t'inquiète, ça sera pas trop cucu la praline, si tu vois ce que je veux dire... n'oublie pas que mon perso est Mélandien !
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  6. #6
    faroux Invités
    s'il devient mauvais ça peut être original car en general les personnage qui sont orphelins sont plutôt d'alignement bon (enfin je crois)

    si non le début est bien écrit sans être trop pompeu allez continue :happy:

  7. #7
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Bon, vu la quantité innombrables de personnes qui m'ont demandé de continuer Chapitre 1

    L'enfant grandissait vite et bien, devenant robuste et agile, grâce à l'entraînement que lui prodiguait Sigurd.
    A six ans, il maniait de façon appréciable une épée courte, et était capable de chasser seul. Cependant, la précarité de son existence et la sévérité de son tuteur le rendait déjà froid et non-sentimental. Son caractère devait s'affirmer au fil des ans.

    -------------------------------

    A ses douze ans, l'épée longue n'avait plus de secrets pour lui. Avec les maigres possessions de Sigurd, ils s'étaient rendus au bourg le plus proche pour lui acheter ce qui devait devenir SON arme de prédilection.

    Un problème apparu : Mornagest, bien que progressant rapidement, ne trouvait encore aucun but dans sa vie. Fonder une famille était pour lui une idée qui ne lui effleurait même pas l'esprit, tant il était imperméable aux sentiments, et bien qu'il soit reconnaissant envers Sigurd, il savait qu'il n'aurait aucune peine à le quitter.

    Un autre mystère était celui de ses parents, et il questionnait fréquemment Sigurd à ce sujet. Ce dernier décida que le moment étant venu pour l'enfant de connaître la vérité, ou du moins, ce qui lui paraissait être le plus probable quant à leur destin.

    Mornagest, apprenant leur triste sort, entra dans une rage folle et jura intérieurement de les venger, dût-il pour cela explorer chaque recoin de la région pour découvrir leurs assassins.

    Sigurd tenta de le calmer, arguant que la rétribution était chose inutile et que l'on ne pouvait faire marche arrière.
    "Peut-être, vieil homme, penses-tu ainsi, mais je les poursuivrai et les exterminerai tous !" pensa-t-il pour lui-même. Il répondit à haute voix, en feignant de se calmer : "Vous avez sans doute raison, cela ne servirait à rien. Il n'empêche que me voilà empli d'amertume… Et par ta faute.", continua-t-il à part lui.

    Croyant que Mornagest avait recouvré sa raison, il changea de sujet, l'affaire étant close.

    -------------------------------

    Lorsque Mornagest atteint les seize ans, Sigurd lui parla en ces termes :
    "- Tu as grandi, maintenant, et il est temps pour toi de prendre ton indépendance. J'ai l'intention de t'envoyer à Mivreska pour que tu y trouve un emploi.
    - Continuerai-je à vous voir ? Votre talent d'instructeur m'a été d'une aide précieuse mais je ne sais si mon entraînement est terminé…
    - Tu apprends chaque jour, mais rien ne t'empêche de poursuivre cela en ville. Sache néanmoins que tu pourras toujours revenir ici, je t'accueillerai toujours avec bonheur.
    - Quand partirais-je ?
    - Le plus tôt possible. Pourquoi pas demain ?
    - Pourquoi pas, en effet ? Je crois que vous avez raison.".

    Il passa donc sa dernière nuit chez Sigurd, la dernière avant un long moment. Le lendemain, il se leva de bonne heure, et, après un solide déjeuner, se prépara à partir. Sigurd lui parla une dernière fois :
    "- Prends cette bourse, elle te permettra de survivre quelques jours si tu ne t'en sors pas tout de suite. Pense aussi à t'acheter une armure, la ville est dangereuse, et ton habileté ne sera pas toujours suffisante. Bon vent !
    - Merci pour le conseil. Adieu !".
    Mornagest s'éloigna de la maison, heureux de pouvoir agir à sa guise.

    Après un trajet sans histoire, il arriva dans les faubourgs peu avant midi. Ceux-ci bourdonnaient d'activité, c'était jour de marché.
    "Ca me permettra de rencontrer d'éventuels employeurs", pensa-t-il.
    Au fond de lui, il n'avait qu'une idée : gagner un peu d'argent pour s'équiper et s'entraîner afin de pouvoir assouvir sa vengeance.

    Après plusieurs tentatives infructueuses, on lui renseigna l'adresse d'un contremaître du nom de Gelar qui pourrait avoir besoin de bras supplémentaires. Mornagest s'y rendit rapidement et frappa à la porte d'une petite maison à l'aspect crasseux. Il entra après qu'il en eut reçu l'invitation. Trois hommes, attablés et ayant chacun une chope de bière devant lui, jouaient aux dés, quelques pièces de cuivre empilées sur la table.
    "Quoi ?" demanda le plus proche de Mornagest, un grand barbu à l'air peu amène.
    "- Qu'est c'tu veux ?
    - On m'a dit que vous cherchiez de la main d'œuvre, je me propose de travailler pour vous.", répondit Mornagest.
    L'homme le regarda des pieds à la tête et partit d'un grand éclat de rire : "Ah, ah, ah, rentre chez toi, morveux, t'arriveras jamais à accomplir le boulot que je demande, t'es trop malingre !", s'exclama-t-il en continuant à rire.
    Ce qui était faux, Mornagest était fortement constitué. Il s'approcha du barbu et l'empoigna au col en le soulevant de sa chaise sans effort.
    "Ecoute voir, poivrot, je ne suis pas venu ici pour me faire insulter par une épave comme toi. Alors, soit tu acceptes, soit tu refuses, mais rien ne t'oblige à me manquer de respect.".
    Terminant sa phrase, il le relâcha. Gelar mit quelques secondes à reprendre sa respiration.
    "Je vais te montrer le respect que je te dois", lâcha-t-il haineusement en en dégainant une dague et en se jetant sur Mornagest. Celui-ci esquiva rapidement et sorti son épée, excité à l'idée de combattre "pour de vrai". Les deux autres, abrutis par l'alcool, ou pensant que leur camarade aurait tôt fait de se débarrasser de cette larve, restèrent spectateurs.

    Les deux combattants se fixaient. Mornagest attendait l'attaque. Celle-ci fut rapide, mais pas assez que pour constituer un quelconque danger. Les dix années d'entraînement quotidien qu'il avait subi se révélaient payantes : il attrapa le poignet portant la dague, tira l'homme vers lui et l'empala sur son épée. Il tomba comme une masse.

    Les deux autres, loin de s'effrayer de l'agilité de Mornagest, se levèrent rapidement et engagèrent la lutte, chacun armé d'une dague semblable. Le premier s'approcha lentement avant de se précipiter sur Mornagest en visant la tête. Celui-ci se baissa et virevolta élégamment en faisant face au second agresseur. D'un geste large, il lui porta un coup mortel à la poitrine, le laissant s'écrouler, hurlant et saignant comme un porc égorgé.

    Mornagest se retourna vivement, trop tard. Il reçut une estafilade à l'épaule gauche, superficielle mais douloureuse. Rageusement, il contre-attaqua en assénant un violent coup de coude au visage de son adversaire. Il enfonça ensuite son épée dans sa gorge.

    Blessé mais satisfait, Mornagest empocha rapidement le contenu de leurs bourses et les piécettes de la table et sortit afin de trouver un prêtre pour se faire soigner. Une petite chapelle dédiée à Illmater, située non loin de là, fit parfaitement l'affaire. Le prêtre ne posa pas de questions, sans doute habitué de soigner des gens agressés dans les rues.

    "Pensez-vous que je pourrais trouver du travail, quelque part, en ville ?", ne put s'empêcher de lui demander Mornagest.
    "Mon frère", lui répondit le prêtre, "Je crains de vous décevoir, mais la situation actuelle est difficile. Le chômage est élevé dans la région, et partir d'ici, déconseillé, car les routes sont peu sûres. Persévérez néanmoins dans votre recherche, et sachez qu'Illmater vous soutient à tout moment.
    - Je vois. Merci quand même, et adieu.".
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  8. #8
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    Ouais pas mal du tout, on attend la suite...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  9. #9
    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    Je m'excuse par avance si ça peut paraître dur, mais vraiment, je trouve ce chapitre bien trop cliché... Je ne dis pas que ce soit facile de trouver autre chose avec un début comme celui la (adoption), mais beaucoup trop de clichés...
    Sinon, c'est bien écrit, un combat un peu court mais efficace. Tu peux accentuer les "avant-combats" comme :
    Mornagest regarda son adversaire d'un oeil amusé, il avait déjà de la peine à se tenir droit, comment voulait-il gagner ?
    "Ca sera un combat rapide" Pensa-t-il. Il porta un oeil sur la bourse accrochée à la ceinture du bonhomme, elle semblait garnie de quelques piècettes, encore une bonne raison de se battre...
    Vala, continue ! C'est très bon !
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  10. #10
    Revan Swain Invités
    Moi j'aime beaucoup, assez court mais agréable, vivement la suite

  11. #11
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Originally posted by Filamp@mardi 24 février 2004, 17h18
    Je m'excuse par avance si ça peut paraître dur, mais vraiment, je trouve ce chapitre bien trop cliché... Je ne dis pas que ce soit facile de trouver autre chose avec un début comme celui la (adoption), mais beaucoup trop de clichés...
    Sinon, c'est bien écrit, un combat un peu court mais efficace. Tu peux accentuer les "avant-combats" comme :
    Mornagest regarda son adversaire d'un oeil amusé, il avait déjà de la peine à se tenir droit, comment voulait-il gagner ?
    "Ca sera un combat rapide" Pensa-t-il. Il porta un oeil sur la bourse accrochée à la ceinture du bonhomme, elle semblait garnie de quelques piècettes, encore une bonne raison de se battre...
    Vala, continue ! C'est très bon !
    :lunette: *lit la judicieuse remarque de Filamp*

    Dur ? bah non, pas du tout, c'est comme ça qu'on apprend ! et puis, si je pondais un super-texte dès la première fois, ce serait pas drôle non plus !

    Par contre, niveaux combats, pour la suite, je vais essayer d'en rajouter, ça manque d'action... je dois retravailler tout ça, donc, pas de post ce week-end... Mieux vaut la qualité que la quantité !

    Enfin, merci pour vos remarques et conseils, ça me motive pour continuer ! Thanks
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  12. #12
    Chaos Invités
    C'est pas mal en tout cas j'aime bien

  13. #13
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    979
    C'est pas mal et bien écrit. C'est vrai que comme l'a dit Filamp c'est un peu trop cliché et une bouffée d'originalité ne ferait pas de mal. Vivement la suite.

  14. #14
    Boddah Invités
    C'est interessant en effet, agréable à lire!!
    Mais ça manque de beaucoup de choses(enfin beaucoup, j'exagere!! :happy: )
    Tu devrais décrire mieux les étapes de sa jeunesse, je trouve que c'est important, c'est là qu'il prend le caractere froid et méchant...C'est une période charniere!!

    A part ça, je ne trouve rien d'autre à reprocher!! :notme2:
    non c'est très bien, et j'attend aussi la suite!!alors continu et bon courage!!

  15. #15
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Santes, Weppes du Nord
    Messages 
    789
    ** la suite la suite !! **

  16. #16
    Boddah Invités
    Oui la suite!!! :happy:
    mais il faut dire que en ce moment fossoyeur n'a pas vraiment le temps et ça se comprend avec tous ces exams!!J'espere qu'il pourra bientot mettre la suite!!

    Enfin toi aussi jenrathy tu as une suite à nous fournir... :notme2:

  17. #17
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Santes, Weppes du Nord
    Messages 
    789
    Release Mercredi soir promis juré

  18. #18
    lilie Invités
    et bien c est joyeux comme prologue.......
    et apres c est bien aussi.bon je crois que je fais partie de ceux qui réclament la suite...... :rigoler:

  19. #19
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Bon, juste un pitit post pour signaler deux, trois choses...

    D'abord, merci à tous ceux qui ont pris la peine de lire mon truc, ça fait plaisir (si, si !!)
    Et aussi à ceux qui l'ont critiqué comme il se doit (c'est à dire impitoyablement ).

    Ensuite, j'ai terminé l'histoire... mais j'ai oublié la disquette à mon kot ! Argh ! je mériterais de me faire lyncher sur l'heure...

    Juste un truc : y a un peu de flottement par moments, m'en voulez pas si l'action tend à se ramollir un peu au milieu de l'histoire... par contre, la fin est assez... boah, vous verez ! (je suis sadique, là ! sauve qui peut, ils m'en veulent, maintenant ! Aaaah !)

    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  20. #20
    Date d'inscription
    septembre 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages 
    933
    (je suis sadique, là ! sauve qui peut, ils m'en veulent, maintenant ! Aaaah !)
    Mais non ,on ne t'en veut pas : on va juste te ligoter ,te pendre par les pieds ,te couvrir de miel et te mettre la tête dans une fourmilière ,mais rassures toi en toute affection .

    Plus sérieusement ,c'est assez dommage pour la suite de nous faire attendre ( comme tu le dis toi même ,sadique ) ,mais bon ,j'espère que la suite sera aussi bien que le reste !
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  21. #21
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    Tu as oublié de le mettre devant un ours...
    Et le goudron et les plumes...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  22. #22
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Maiheueeuuu, on reconnaît bien les amis ! je vous pond une belle histoire et z'êtes même pas content ! :snif:
    Bien fait, devrez attendre jusqu'à la semaine prochaine, na ! :langue:
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  23. #23
    Boddah Invités
    je vous pond une belle histoire
    Qui a dit que c'était une belle histoire?! :eye: :notme2: :notme:

    je déconne, tu prendras note que moi je n'ai rien dit, j'attend calmement... :notme:

  24. #24
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Je note, je note, Tock, pour m'en souvenir quand je vous tuerai tous pendant une quête
    Non, tu peux te lâcher, si tu veux, Tock, vas-y ! c'est vrai que faire attendre aussi longtemps... ça fait 5 semaines que j'ai lancé le sujet, il serait temps de clôre.

    Au fait, j'ai toujours pas lu ton histoire... :timide: j'y vais !
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  25. #25
    Boddah Invités
    HéHo fossoyeur c'est toi qui écrit on a pas à insulter ton retard tu n'y peux rien!!!
    Même si d'accord on le fait mais pour plaisanter, on attendra le temps qu'il faudra pas vrai les mecs? :eye: (je me fais des ennemis je le sens... :notme: )
    Surtout une histoire qui vaut le coup, on est prêt à patienter longtemps!!
    voilà bonne chance!!
    (et puis tu n'arriveras pas à me tuer dans une quete, pouetttttt!!!)
    :notme2: :eye:

  26. #26
    Dinin DeVir Invités
    Des ennemies! Pourquoi donc? Une biographie ne se fait pas en une journée. Une biographie se fait toutes une vie

    Je devrais finir le mien d'ailleur C,est que je me prend pour un vrai paresseux moi

  27. #27
    Date d'inscription
    septembre 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages 
    933
    ! je vous pond une belle histoire et z'êtes même pas content !
    Si ça n'avait pas été une belle histoire ,on aurait été totalement indifférent quant à sa suite ,mais là c'est d'autant plus rageant d'attendre que j'ai beaucoup aimé !

    Je note, je note, Tock, pour m'en souvenir quand je vous tuerai tous pendant une quête*
    D'où l'avantage d'être Luménien ( pas de risque de se faire trucider en quête par un Fossoyeur pas content et pressé de montrer la validité de son pseudo ! )
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  28. #28
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Aah, j'ai récupéré la fameuse disquette et je vais pouvoir enfin poster la suite (mais pas tout, quand même...) de ma bio ! (rp, je précise... )

    Pour faire plaisir à mes nombreux fans (combien exactement ? 5 :timide: )
    Voilà, bonne lecture à tous et faites pleuvoir les insultes et critiques !

    ......................

    Il sortit, la mine assombrie. Devait-il se résoudre à agir de la même manière que ceux qui enlevèrent la vie à ses parents, pour se procurer de l'argent ? Il retourna vers le marché et continua ses recherches. Cette fois, ce fut le destin qui vint à lui, et non l'inverse : une femme, probablement magicienne à en juger par son accoutrement, le héla en ces termes :
    "Vous, là, le jeune homme avec une épée ! Oui, vous !"
    Mornagest se tourna vers elle et la regarda d'un air interrogateur.
    "Vous avez l'air de savoir vous battre, je pense. Un petit travail vous intéresserait-il ?". La femme, d'âge mûr, était noire de cheveux, assez mince et élancée. Son visage était magnifique, doux et fin, agréable à regarder. De fins sillons bordaient ses yeux d'un brun profond. Elle portait une longue et étroite robe, descendant jusqu'à ses chevilles, et elle était armée d'un bâton en bois, dont les deux extrémités étaient garnies d'une pointe en fer.
    "En quoi consisterait ce travail ?", demanda Mornagest. Il n'était pas prêt à accepter n'importe quoi.
    "Je dois me rendre à Padhiver, et il me faudra pour ce faire un sizaine de jours de marche. Mais les routes sont dangereuses, j'ai besoin d'un garde du corps – moyennant finances, bien sûr.", expliqua-t-elle.
    "Ma foi, l'aventure me tente. Combien serais-je rémunéré, et quand partirions-nous ?
    - Cent pièces d'or vous conviendraient-elles ?". Mornagest acquiesça d'un signe de tête.
    "Dans ce cas", reprit-elle, "demain sera le mieux. Rendez-vous ce soir dans cette auberge.". Elle désigna une petite construction de la main.
    "Une chose encore : comme vous pouvez le constater, je ne possède aucune armure, et n'ayant pas assez d'argent pour m'en acheter une, j'aimerais vous demander une petite avance sur le montant total. Rassurez-vous, dix pièces d'or suffiraient largement, et je pourrais également acheter quelques vivres pour le voyage. Je ne suis pas sûr de pouvoir trouver du gibier sur le chemin.
    - Je comprends. C'est d'accord, voici dix pièces d'or.". Elle dénoua sa bourse et lui tendit la somme.
    "Je vous remercie de votre générosité. Je vais maintenant effectuer ces achats, nous nous retrouverons ce soir.
    - Entendu, à ce soir", dit-elle en s'éloignant d'un pas élégant.

    L'affaire conclue, Mornagest s'en fut en déambulant parmi les étals. Il n'avait plus de raisons de s'inquiéter, cent pièces d'or lui permettraient largement de se payer un équipement et des vivres pour partir à la chasse aux meurtriers. Il tomba sur l'échoppe d'un armurier, chez qui il acheta une besantine robuste et souple. Ensuite, il se rendit chez un épicier, et dévalisa le contenu de sa boutique : pain, viande, légumes et gourdes d'eau en suffisance pour tenir une semaine à deux personnes.

    Chapitre 2

    Le soir venu, il se rendit au lieu de rendez-vous. Il repéra facilement son employeuse, les magiciens et surtout magiciennes ne courant pas les rues dans cette région. Il commanda une bière et vint s'asseoir en face d'elle.
    "Comment allez-vous depuis tout à l'heure?", demanda la femme en guise de préambule.
    "- Bien, je vous remercie. Au fait, je ne connais même pas votre nom. Je me nomme Mornagest, et vous?
    - Ildareth.
    - Enchanté". Il lui serra la main, bien qu'ils se soient déjà parlé auparavant.
    "Il y a une chose que je ne comprends pas", poursuivit-il. "Je pensais que les magiciens étaient capables de se défendre seuls, grâce à leurs pouvoirs. Pourquoi avoir besoin d'un ange gardien ?
    "- Votre question se justifie. Je suis en effet magicienne, comme mon apparence semble l'indiquer. Mais je ne suis pas versée dans la magie offensive. Mes talents servent plutôt à la conception d'objets enchantés, ou à la construction de bâtiments importants. Et ma présence est requise à Padhiver.
    - Je vois. Mais, quels types d'objets magiques, sans indiscrétion ?
    - Essentiellement des parchemins de sortilèges, des baguettes de magiciens, des potions en tout genre, mais aussi des armes.
    - Ah !", fit Mornagest, l'air intéressé. "Vous pourriez, par exemple, rendre plus efficace mon épée ?
    - Eh bien, oui, par exemple. Mais, pas ici. Enchanter une arme requiert un certain nombre d'ingrédients, dont je ne dispose que dans ma demeure, à Padhiver.
    - Dans ce cas, et, pardonnez encore ma curiosité, que faites-vous à Mivreska ?
    - Je suis justement venue chercher quelques substances nécessaires à la fabrication de parchemins.
    - Mm, je vois. Vous tenez un commerce ?
    - En quelque sorte. Disons plutôt que je donne des cours de magie à mes apprentis, en plus de travailler pour les temples ou la construction de bâtiments administratifs. Et vous-même ? Que faites-vous dans la vie ? Vous n'êtes pas un simple mercenaire, je pense ?
    - Pas vraiment, non. Je comptais trouver du travail ici, mais, apparemment, la situation économique est mauvaise. Et donc, j'ai accepté votre offre car l'occasion ne se serait sans doute pas présentée une nouvelle fois.
    - Et, quel est votre but ? Vous vivez ici ?
    - Non, je voudrais m'installer dans une ville assez grande, et poursuivre ma formation de combattant. J'ai encore beaucoup à apprendre, y compris dans les autres domaines. Mais, pour l'heure, nous devrions aller nous coucher. Je compte partir tôt demain matin pour éviter les encombrements aux portes de la ville.". Mornagest s'empressait de dévier la conversation, il ne voulait pas dévoiler ses véritables motivations.
    "D'accord, d'autant plus que je meurs de sommeil. Passez une bonne nuit.
    - Vous de même.".

    Le lendemain, ils se levèrent dès potron-minet. Ils déjeunèrent à l'auberge et se mirent en route alors que le soleil pointait à peine à l'horizon.

    Le voyage se déroulait sans histoire. Le froid mordant ralentissait quelque peu leur progression, mais, habitués à ce genre de climat, ils réalisaient une bonne moyenne. De part et d'autre de la route principale, qui joignait Mivreska à Padhiver, poussaient essentiellement des sapins, à moitié couverts du sempiternel linceul immaculé des rudes contrées nordiques. De temps à autre, une éclaircie parmi ces interminables forêts laissait apercevoir une campagne sans fin, jusqu'où les yeux pouvaient voir, si, du moins, le soleil ne les éblouissait pas en se réfléchissant sur le sol enneigé. Parfois, on pouvait entr'apercevoir un lapin ou un élan, subrepticement, avant qu'il ne s'éloigne, effrayé par le passage d'êtres aussi hostiles qu'un homme. En bref, un trajet des plus insipides, une fois qu'on cessait de s'émerveiller de ces superbes paysages dignes d'un conte de fées.

    Le soir du quatrième jour, alors qu'ils cherchaient un endroit où passer la nuit, quatre truands sortirent des taillis avoisinant et les assaillirent. Loin de s'émouvoir, Mornagest leur fit face afin de protéger Ildareth. Celle-ci tua le premier truand en lui envoyant un projectile magique en plein visage. Comme c'était le seul sortilège offensif qu'elle connaissait, elle dut alors se contenter de regarder Mornagest combattre, en priant pour qu'il soit vainqueur.

    Les choses se présentaient mal : deux brigands combattaient Mornagest en même temps, tandis que le troisième se dirigea vers Ildareth. Elle n'avait d'autre choix que se défendre en tentant de parer les coups d'épée avec son bâton.

    L'épée de Mornagest sifflait dans l'air glacé, alors qu'il évitait tant bien que mal les assauts simultanés des truands. L'un d'eux lui porta un coup à l'abdomen, mais sa besantine suffit largement à contrer le coup, tant la lame était émoussée. Mornagest contrattaqua et parvint à le toucher au flanc. Le bandit s'écroula dans la neige, sans plus bouger.

    Mornagest fit alors face au second tueur. Les deux combattants se jaugeaient longuement. Il préférait laisser venir à lui l'ennemi. Il attendit donc, patiemment, tout en considérant son adversaire, l'étudiant afin d'évaluer sa tactique de combat. Enfin, le truand se lança. Mornagest para le coup avec son épée, avec un tintement sonore.
    Puis ils refirent face. Lentement, ils tournaient sur un cercle invisible, chacun restant à une prudente distance de l'autre. A nouveau, l'homme attaqua, mais il feinta habilement et toucha Mornagest au bras gauche, en lui laissant un sillon de sang. Furieux et surpris par l'habileté inattendue de son ennemi, Mornagest battit prudemment en retraite, afin de réévaluer le truand.
    "Rapide, le bougre !", pensa-t-il. "Il va falloir jouer serré.".

    Pendant ce temps, Ildareth avait fort à faire pour se défendre contre ce butor. Heureusement, elle était fort agile, ce qui lui permettait de parader avec efficacité et grâce contre la plupart des attaques. Un coup d'épée de son adversaire trancha le bas de sa robe, juste avant sa cheville. Il la voulait sans doute vive, afin de pouvoir en profiter par après…
    "Jamais !", pensa Ildareth. "Plutôt mourir que de laisser ce porc me toucher !".

    De son côté, Mornagest passa à l'offensive. Il s'approcha lentement de son adversaire, en surveillant de près l'épée qu'il tenait en main. L'homme attaqua encore, mais, cette fois, il découvrit largement son torse. Mornagest en profita et gratifia son adversaire d'une attaque-éclair. Il frappa d'estoc, en plein cœur. Mornagest dégagea son épée de la cage thoracique du mort et se tourna ensuite vivement vers Ildareth, au moment même où elle reçut un coup qui devait s'avérer mortel, à la poitrine.

    Mornagest arriva, un peu tard, et décapita le truand par-derrière, et se précipita sur Ildareth pour lui porter secours. Elle saignait abondamment, trop que pour pouvoir arrêter l'hémorragie. Son poumon droit étant percé, elle ne pouvait respirer que péniblement. Elle tentait de murmurer quelque chose à Mornagest, qu'il ne parvint pas à comprendre. Elle rendit l'âme un instant après, dans les bras de Mornagest.

    Il était furieux, pour deux raisons. D'abord, il avait mal rempli sa mission, et était responsable de sa mort. Ensuite, Ildareth morte, comment allait-il faire améliorer son épée ? Il détroussa les cadavres de ses ennemis, puis empocha également la bourse rondelette d'Ildareth, avant de s'en aller vers un bon endroit pour dormir.

    Pendant la nuit, il prit sa décision : il continuerait son voyage vers Padhiver, et y ferait faire une meilleure épée et une bonne armure. L'argent récolté lui suffirait amplement, et il pourrait également continuer son apprentissage du maniement des armes.

    Il se leva le lendemain de fort mauvaise humeur, se remémorant les événements de la veille. Il quitta rapidement les lieux, en direction de Padhiver. Le reste de la journée s'écoula sans incident aucun.
    "Ce voyage tourne à la monotonie.", pensa Mornagest, tandis qu'il soupait d'un lapin à fourrure épaisse.

    La dernière journée de son voyage fut plus riche en rebondissements. Vers deux heures de l'après-midi, il rencontra un voyageur égaré. Ce dernier cherchait la direction de Padhiver, justement.
    "- Ma famille m'attend là-bas", expliqua-t-il à Mornagest, "mais, n'étant pas de la région, je me suis perdu. Je viens du Cormyr, et je rends visite à mes cousins, que je n'ai plus vu depuis ma petite enfance. Vous comprenez, ils doivent être angoissés, voici deux jours que j'aurais dû être parmi eux. Heureusement que vous avez croisé ma route, sans cela, je ne donnais pas cher de ma peau.
    - Mais, pourquoi vous être aventuré comme cela, sans armes et sans guide ? Les voyages sont dangereux, j'aurais très bien pu être un bandit ! Vous avez pris un gros risque.
    - Euh… Eh bien, ma vanité m'a sans doute laissé penser que je pourrais m'en tirer seul. Vous m'en voyez confus.".

    Mornagest s'étonnait que ce petit bourgeois froussard ait pu imaginer s'en sortir dans une région aussi inhospitalière. Il doutait de la sincérité de son compagnon de voyage.

    La suite des événements lui donna raison : deux hommes, en uniforme de l'armée impériale, les interpellèrent de loin. Mornagest regarda en leur direction, et se décida à répondre à leur appel. Son compagnon, voyant cela, se mit à s'énerver et manifester son impatience :
    "- Eh bien, qu'attendez-vous ? Ce n'est sûrement pas à nous qu'ils en veulent, n'est-ce pas ? Alors, poursuivons notre route !
    - Que me cachez-vous depuis tout à l'heure ? Ces types vous cherchent, cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Sinon, pourquoi auriez-vous peur ? Vous êtes un criminel ? Amusant. Je vais vous remettre aux mains de ces soldats !
    - Vous êtes fous ! Que vous imaginez-vous sur mon compte ? Que je suis un assassin, un voleur, ou pire encore ?
    - Dans ce cas, allons leur parler ! Venez avec moi.". Mornagest dégaina et menaça l'homme. Ils se dirigèrent vers les deux soldats. Celui de gauche lança :
    "- Halte-là, déposez vos armes et mettez vos mains en l'air ! Le gouverneur de Padhiver vous déclare en état d'arrestation pour meurtres, enlèvements, viols et évasion ! Veuillez nous suivre sans résistance.
    - Hé, mais, je ne suis pas avec ce type !", répliqua Mornagest. "Je viens juste de le rencontrer.
    - Bien sûr. Vous êtes son complice, ni plus, ni moins, et donc, subirez le même sort. Avancez !
    - Alors, ça, c'est trop drôle.", ne put s'empêcher de lui glisser son compagnon d'infortune. "Justice est faite, vous voilà puni pour votre méchanceté ! Et vous qui vouliez vous amuser à mes dépends…".
    Fulminant, Mornagest se retint de lui écraser son poing sur le nez. Il regarda le soldat prendre son épée et se mit en marche sur ordre de ce dernier.

    Ils ne tardèrent pas à arriver en vue de Padhiver. Ils pénétrèrent dans la ville, sous le regard mauvais des passants, certains les insultant au passage, à cause de leur air de criminels en puissance – ce qui n'était somme toute pas faux. Le petit cortège se dirigea vers le palais de justice de la ville, les prisons se trouvant dans les sous-sols de ce dernier.

    Les deux captifs furent placés dans des cellules différentes, ceci afin d'éviter une éventuelle mutinerie. Le geôlier dit à Mornagest :
    "On viendra bientôt vous chercher, vous inquiétez pas, avec moi, vous s'rez bien traité !" et il partit d'un rire mauvais et hargneux.

    Dégoûté par son sort, Mornagest contempla sa cellule, vide de tout autre occupant, sur lequel il aurait au moins pu passer sa rage. Il obtint satisfaction lorsqu'il découvrit un couple de rats en train de ronger un reste de nourriture pourrie. Il shoota dans le premier, l'écrasant contre le mur, tandis que le second s'enfuyait vivement. Mornagest le rattrapa et l'aplati rageusement sous sa semelle, avec un craquement sonore d'os brisés. Satisfait, il s'assit sur son lit, quelques planches suspendues au mur par deux chaînes, et couvertes de paille humide et fangeuse. Son avenir semblait bien sombre…
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  29. #29
    Boddah Invités
    La suite la suite!!!
    c'est génial, je veux connaitre la suite!! :happy:
    par contre je suis déçu que la magicienne...soit morte comme ça...je pensais qu'il ferait son apprentissage amoureux... :snif:
    j'adore vraiment mais à la fin je trouve bizarre qu'il puisse même pas discuter alors qu'il n'avait rien fait...enfin c'est la justice!!

  30. #30
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 725
    Arf, attend la suite, vicieux !
    Pour ce qui est de la justice... ben, suffit de voir ce qui se passe un peu partout pour comprendre qu'elle est assez inexistante... alors, voilà... pis, ça rajoute de la rancoeur à Mornagest !

    Mici pour ton soutien, ô fidèle fan !
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Biographie détaillée et épisodes de la vie de Finrod Felagund
    Par Finrod Felagund dans le forum Les Annales du RP
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/05/2008, 20h38
  2. Biographie d'un marin
    Par Althéa dans le forum Les Annales du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/03/2007, 19h39
  3. [BIOGRAPHIE] DRAGUM
    Par dragum dans le forum Les Archives de la vie mélandienne
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/09/2003, 16h29
  4. [BIOGRAPHIE] Thanatos
    Par Thanatos dans le forum Les Archives de la vie mélandienne
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/08/2003, 13h25
  5. [BIOGRAPHIE] Radamentis
    Par Radamentis dans le forum Les Archives de la vie mélandienne
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/08/2003, 19h37

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258