Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Société Non-Secrète des Crétins à Gages

  1. #1
    Roborune Invités
    D'une rue obscure émergea un silhouette mystérieuse, enveloppée d'une ample cape aux couleurs de ténèbres. Malheureusement, l'on était en plein jour, et le soleil éblouissant annulait l'énigmatique sensation qui, autrement, n'aurait pas manquer de voir le jour..euh, la nuit, suite à une si belle description.

    L'effet était d'autant plus raté que ladite silhouette traînait à ses basques un petit être sautillant au chapeau vert, chapeau pointu.

    _ Turlututu! lança fort opportunément le petit être, qui, vous l'aurez reconnu, n'était autre que l'innénarrable Link. Ténébreuse Robchou...
    _ Je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler Robchou sans public!
    _ Robpaschou, où allons de ce pas guilleret?
    _ Mon pas n'est pas guilleret

    Face à tant de mauvaise humeur, il suggéra:
    _ Dis, aurais-tu tes...Il se tut, foudroyé du regard par la Reine des Zinzins.
    _ Et pour répondre à ta question, nous ouvrons enfin cette société qui me tient tant à coeur.
    _ Une oeuvre de charité?
    _ Oui, évidemment.
    _ Et ça consiste en quoi, déjà?
    _ A aider le pauvre peuple soumis à la raison et à l'esprit de sérieux à s'affranchir de ses chaînes.
    _ En français?
    _ A Folrune, grâce aux bons soins des Crétins à gages (dont toi et moi faisons partie), dans cet univers magique où tout peut arriver, le maltraité pourra assister à la torture de son maltraiteur... à l'aide du supllice des chaussettes puantes, par exemple...
    _ Sauchettes, tu veux dire.
    _ Hein?
    _ Sauchettes
    -_ Hum...ou des chaussettes dépareillées..
    _ Sauchettes...
    _... où le but consiste à retrouver la chaussette manquante, introuvable évidemment.
    _ Sauchette... Et en lution?
    _ Faire et dire n'importe quoi sous le prétexte d'aider les autres.
    _ Cool!!

    Et c'est ainsi qu'ils arrivèrent en vue d'une maison en forme de champignons, sans schtroumpfs, rose à pois verts. Il fallait ouvrir les locaux de la société. Restait à en poser l'enseigne, confiée aux bons... aux soins de Link, et en diffuser la publicité.

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    *Intérieur des pensées du lution en pénétrant dans la boutique*
    Oh , comme c'est beau , en plus les murs sont roses , et les canapés verts , marrant ces décorations murales , Roborune fait souvent preuve de bon gout , de raffinement , d'élégance et de perfection .... pour une elfe . Hum , et ce tableau n'est pas mal , tout comme cette tête de lution empaillée ... HEIN ? TETE DE LUTION ???

    - Oui , Link ... murmura l'auteur
    - Tu ne pouvais pas me faire ça ! Toi , mon frère !
    - Je n'avais pas le choix ... l'elfe m'a menacé de brûler ma collection de ...
    - Tu m'as menti , tu m'as dit que j'étais le seul lution du monde ... j'ai voulu une âme soeur pendant des années et voila que pour cette sorcière tu ... raaah , j'en ai assez , j'abandonne !
    - Hé , tu peux pas faire ça ? Je vais avoir l'air de quoi moi , un auteur sans personnages , on a jamais vu ça !
    - Rien' a faire , tu te débrouilles .

    *Retour à la huitième dimension , donc Folrune*

    - Et comme tu peux le voir j'ai mis un soin tout particulier à la décoration ... héhé
    Link disparut , pas le genre de disparition lente et progessive comme un dessin obscène que l'on gomme , non il disparut *PLOC* : il n'était plus la .
    - Link ... ce n'est pas très galant , reviens la ! Et puis je t'ai demandé de poser l'enseigne , et puis ... tu iras en enfer sale lution , c'est mal de vouloir faire travailler une dame de ma qualité
    *AUTRE PLOC*
    - Salut , je suis Jean Robert , je remplace Link pendant qu'il s'explique avec le patron ... bon qu'est ce qu'on fait ?

    Les yeux de Roborune passèrent du vert au blanc , puis du blanc au mauve , puis du mauve ou vert lution ... l'heure était grave .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  3. #3
    Roborune Invités
    _ Où est le responsable de la société? J'EXIGE de voir immédiatement le directeur!!

    _ Hihi...hm, gneu, .émit Jean-Robert, tandis qu'un filet de bave dégoulinait le long de son menton de ses lèvres entrouvertes sur une dentition noirâtre.

    _ Beurk! Le QI de Link n'était peut-être pas bien plus élevé, mais au moins, il était propre! Enfin, tant u'il n'avait pas de yaourt à portée de main... Moui, bon.... Mettons que je n'ai rien dit...


    Jean Robert continuait à la fixer d'un air hébété.
    _ Détestable idiot!! Si tu étais Link, tu me donnerais la réplique, et tu me rappellerai que c'est moi, la responsable!! Tu n'es pas drôle! Je m'ennuie! Je vais t'écharper! Te fouler auxpides! Te châler!

    Roborune s'assit alors par terre au milieu de la pièce et se mit à compter les gouttes de bave qui tombait en faisant ploc ploc. En son coeur, elle pensait au supplice le plus approprié pour supplicier le midérable avorton. Mais elle était chagrine, car c'était Link, sa victime favorite, et c'était pour elle un douloureux cas de conscience ue de martyriser un autre que lui. on âme se morfondait, mais se réjouissait aussi, car c'était la première preuves patentes que leur société secrète était indispensable. Elle jeta un oeil sur le baveur fou.

    _ Bon, passons aux choses sérieuses, il faut faire un plan de guerre. A partir de maintenant, tu es un lution. Fou de jalousie, Link devrait rappliquer. Et si ça marche pas, on va faire une tenture en peau d'écureuils et placer un tonneau de yaourt ici pour l'attirer. Tu as compris, le crapaud?

    Mais, en disant cela, Roborune fut prise d'un horrible soupçon. En posant Jean-Robert = x et Link= y; baveur = z, crapaud = a et lution=b, et en ajoutant petite chose verte= D, on avait :
    x=z
    or z=a

    Comme a=D,
    z=D d'où x=D
    Par ailleurs, y=a et a=D,
    d'où y=D
    Donc x=y!!!
    Jean-Robert = Link!! Abasourdi par cette étourdissante découverte, Robrune fut abasourdie par cette étourdissante découverte, tandis que l'étourdissante découverte abasourdissait. Elle commença même baver à son tour, mais se reprit vite, car elle ne voulait pas être Link (selon le raisonnement précedent, en posant Roborune=w et w équivalent à y).

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    - Rorune ?
    - ROBORUNE , ABRUTI !
    - Ou c'est que je mets le tonneau ?
    - A gauche , euh non ça c'est la droite , pas sous la tête de lution quand même ! Mais tu es bête ou tu le fais exprès ? Hum nan oublie ...

    Et pendant que Roborune s'évertue à faire revenir son bien-aimé/souffre douleur/binôme ( barrez la mention inutile ) , à des dizaines de kilomètres d'ici , dans la dimension imaginaire ( celle de Peter Pan et tout les machins verts ) , Link et l'auteur se sont reconciliés autour d'un diabolo menthe et regardent comment l'elfe même pas cinq étoiles (nanananère ) se débrouille avec Jean-Robert .

    - Muahahahahaha , trop drôle , remets le moment ou il lui bave sur les pieds .
    - Link , quand même , c'est pas cool , regarde ce qu'elle fait pour que tu reviennes , crois moi , ses baffes ne sont que des marques d'amour , et ses tentatives pour t'humilier publiquement une façon de te montrer à quel point tu comptes pour elle .
    - 'Nafout , je veux me venger , dis moi , puisque c'est ton tour d'écrire , tu peux faire tout ce que tu veux ?
    - Bien sur ... hum , tu penses à quelque chose de particulier ?

    Link regarda le plafond imaginaire quelques temps ce qui chez lui témoigne d'un grand moment de cogitation intérieur et annonça .
    - Redonne moi de la glace au citron , on va bien trouver .

    *Retour dans la dimension normal : 2 mètres sur 5*

    - Jean Pierre ? Euh pourquoi je lui parle à lui ... et moi qui ne connais aucune chanson d'invocation de lution ... bouhou , cette fois , c'est la fin ...

    Roborune se laissa tomber ( comme une vieille chaussette , est-il nécessaire de le préciser ? ) sur une chaise et s'enfouit la tête entre les bras , pleurant à chaudes larmes . Mais les gloussements intenpestifs de Jean Robert ne tardèrent pas à la tirer de sa torpeur et se leva , résolu à le tuer en lui faisant avaler le yaourt par les narines . Mais quand sa main se leva vers le figurant , le regard inexpressif de Jean Robert se changea en celui d'imbécile triste , caractéristique du lution .
    - Je t'interdis d'en frapper un autre que moi ! lui dit ce dernier

    Et pour la peine , elle lui en mis une deuxième .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  5. #5
    Roborune Invités
    Mais Roborune ne perdait pas le nord, pour la simple et bonne raison qu'elle ne l'avait jamais trouvé. Elle commença toutefois par craindre subitement d'avoir commis une terrible erreur. Jean-Robert était idiot, lui aussi, mais il parlait moins, et avait moins de velléités de révolte... Une voile de ténèbres passa dans son regard, et Link, en proie dès lors à une intense terreur, dansa la gigue.

    Mais cela passa bien vite, car Link, bien conscient du danger, usa d'un secret et magique pouvoir de son yaourt Béat à consomner avant le 08/06/25871, qui avait la propriété d'effacer un élément de la mémoire de la cible. Et sa gigue, donc, oh surprise, n'était pas incohérente, mais constituait bien la parade par laquelle il extrayait le pot de yaourt de sa poche en se coinçant le doigt dans la fermeture éclair, accompagnée des sautillements de douleur dûe à sa maladresse.
    Subséquemment, les étranges sons qu'on entendit par la suite (et qui donnait, selon une transcription aussi ardue que consciencieuse :
    _ Aaaaye aye aye, grmbl bzzk bip, calachimfoura, slurp burp gloub) n'étaient nullement une incantation destinée à activer les toutes-puissantes propriétés du yaourt magique, mais des piaillements de souffrance.

    Toujours est-il que le geste s'acheva par un superbe dérouelement du poignet, dans le prolongement duquel s'envola grâcieusement ledit yaourt, en une courbe majestueuse et asymptotique de quelque chose sans doute mais on n'est pas trop sûr que voulez-vous, avant d'atterrir sur le nez de la demoiselle. Là, l'auditoire attentif suspent son souffle : Link le lution aurait-il oublié d'enlever la pellicule? Il y a fort à craindre... Non! On entend
    *PLOC* , on entend *SPLATCH* et...et..et.. c'est le but!!! Les âmes sensibles détournent les yeux : le maquillage de la pauvre Roborune est ruiné.

    Mais la potion lactée tout autant que la voie ont fait bon office: de Jean-Robert, son amour d'une nu...euh, non, on s'égare, là. De Jean-Robert, son benêt de quelques minutes, elle a tout oublié et le voile de ténèbres de son regard s'est effacé, même si c'est pour laisser place à une inquiétante couleur laiteuse. Heureusement, retentit bientôt sa douce voix aux tendres inflexions, mélopée qui charme le scarameustache le soir au fond des bois :

    _ Link, vil faquin!! Je vais te pendre par les tripes! Te saucissonner les orteils!! Te réduire en pâtée pour garfields!!

    Elle se rue alors sur lui, mais, gênée par le yaourt aveuglant, se cogne contre un mur, et tombe assise. Qu'à cela ne tienne!, sa vaillance devant l'edversité ne faiblit point, elle se relève, reprend sa course, et heurte Link de plein fouet. Pendant qu'il s'amuse à souffler les bougies qui, sous le choc, se sont mises à tourner autour de sa tête, et qu'il constate avec amusement qu'il a à peu près 25008 ans parce qu'il ne sait pas compter et alors qu'on lui donnerait 6 ans d'âge mental, Roborune arrache son bonnet, après une tentative infructueuse qui la fait opportunément donner une gifle supplémentaire au lution.
    _ Bon, installe l'enseigne dit-elle en s'essuyant le visage avec le bonnet vert, et l'on découvre alors avec stupeur qu'elle a gardé le même, alors que toute personne sensée en aurait profité pour s'en débarasser et en choisr un autre.Moi, je vais chasser le bison sauvage des hautes plaines hostiles de l'Arizona aride. Rejoins-moi après si tu veux, c'est la troisème à droite, mais prends plutôt par la gauche.
    Sur ce, alerte telle l'omelette qui voltige au vent avant d'atterrir dans l'assiette du voyageur affamé, elle s'éclipsa.

Discussions similaires

  1. Réponses: 27
    Dernier message: 10/06/2008, 14h41
  2. [Société] Les modes, vous les suivez ?
    Par Mornagest dans le forum Les Archives du Comptoir
    Réponses: 16
    Dernier message: 30/10/2006, 00h15

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256