Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Inauguration

  1. #1
    Roborune Invités
    Les toits rutilants de Folrune reflétait les chauds rayons du soleil qui baignait cette toute jeune cité bénie. Une activité de fourmillière réganit en ces lieux, dont venaient prendre possession toutes sortes d'êtres. La reine des orties avait entre autres demandé l'asile politique, tandis que Valentine, la chaussette-marionnette, avait décidé de venir ici perfectionner ses talents. Une fleur en plastique projetait d'ouvrir un cours de guitare.

    A l'agitation des emménagements s'ajoutait celle de différents convois officiels, estampillés du sceau des souverains de Folrune, un bonnet pointu grimaçant affreusement. Des tonneaux carrés affluaient, des caisses rondes se pressaient.

    Le lendemain, l'inauguration aurait lieu, et on murmurait que le drap qui dissimùulait un édifice sur la grand'place recouvrait un édifice en flan à la gloire de Flamby; selon d'autres, il s'agissait d'une statue en Nutella, mais à l'effigie de qui? le Nutella dégoulinant était trop informe pour en donner la moindre indication. On annonçait qu'une allée de sucettes allaient être dressées dans la rue principale. Mais rien n'était sûr. Il faudrait attendre le lendemain pour savoir et voir.

    En attente du grand jour, quand la nuit tomba, le village entier retint son souffle, et manqua de périr asphyxié.



  2. #2
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Le soleil n’avait pas encore fait sa pause-café que déjà les rues s’animaient d’une agitation frénétique , où , comme il est plus convenable de dire à Folrune : hystérique . On avait entendu les rumeurs les plus folles durant les dernières semaines , certains parlaient même d’un lâché d’hippopotames roses tandis que d’autres prétendaient avoir vu les Beuahs déambuler en ville , généralement , signe d’apocalypse prochaine .

    Pendant que la foule s’amassait autour du palais , le roi et la reine finissaient de se préparer pour la cérémonie inaugurale . Roborune jouait les indécises devant sa garde robe , Link , dans sa tenue verdâtre ( bonnet compris ) , se tenait debout face à un miroir et s’évertuait à apprendre le discours qu’il devait prononcer devant le peuple folrunien .

    -A ton avis , je mets la rouge ou la bleue
    -La rouge
    -Link …. Tu n’as même pas regardé !
    -Excuse moi , mais je suis occupé , je dois apprendre ce discours !
    -Tu fais toujours passer Folrune avant moi ! Je te préviens , Link , c’est la ville ou moi !
    -Va pour la ville , au moins elle ne me réveillera pas en pleine nuit pour un oui ou pour un non !
    -Comment ? Maman m’avait bien dit de ne pas épouser un homme qui passe ses journées à manger des yaourts !
    -Et bien retourne y chez ta mère ! Je ne te retiens pas !
    -Ne viens surtout pas pleurer et jouer de la flûte à mes fenêtres , c’est trop tard !

    Mais il était trop tard pour fuir , la porte venait de s’ouvrir et le fou se tenait dans l’embrasure , son éternel sourire énigmatique aux lèvres
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  3. #3
    Le Fou Invités
    ...Pour découvrir la Reine sans vêtements.
    -Majesté ! Votre beauté sauvage, accentuée par le vent salé des bas-fonds, me réjouit le coeur ! Mais permettez-moi de vous aider !
    Et bien avant que la dirigeante n'ait le temps de se couvrir de quoi que ce soit, le bouffon avait déjà attraper la poudre à lèvres. Sautillant joyeusement pour en semer sur le tapis de la chambre, il s'approcha rapidement de sa Reine pour lui plaquer une pleine poignée de poudre rouge sur le visage.
    -Sire, vous en manquez vous aussi !
    Les différents outils et produits destinées à la gent féminine passèrent avec rapidité de leur support sur celui des dirigeants.
    Le résultat de cet alchimie était simple ; le Roi affichait un costume vert, copieusement recouvert de pigments rouges et noirs, ses cheveux représentait un griffon en pleine attaque, tandis que la Reine, à moitié nue, était vêtue de couleurs écarlates, vertes et bleuées. Leur posture sur l'instant ridicule se mouva peu à peu pour qu'ils puissent s'appercevoir de leur nouvelle apparence.

    Un cri déchirant zébra le calme du palais.

    Et on pu appercevoir les deux têtes couronnées de Folrune courrir après leur fou, l'injuriant de tout ce que Toril comptait de péjoratif. La salle se transforma en arène de course, jusqu'à l'ouverture de la fenêtre par l'être coloré, qui, depuis le balcon, hurla d'une voix solennel "Peuple de Folrune, voici vos souverains !", pour laisser passer le Roi et la Reine qui manquèrent de trébucher.

  4. #4
    Roborune Invités
    Roborune rougit, ce qui ajouta de nouvelles teintes, entre caca d'oie et jaune pisseux, à son accoutrement douteux, puis se ressaisit et, en envoyant au fou un discret coup de pied qui le fit valdinguer sur le côté, s'inclina en une grâcieuse révérence devant son peuple qui l'acclamait aux cris de "Elle a pas de culotteee, elle a pas de culotteee". La reine haussa les épaules, se dirigea d'une démarche chaloupée vers le fou, qui avait fort heureusement atterri cul par-dessus tête, ce qui permit à Roborune de le déculotter sans mal. Elle allait se vêtir de cette défroque, quand son nez mignon se fronça, asailli par une odeur de tous les diables pestilentiels. Avec une moue, elle balança donc le bout de tissu, ce qui eut pour effet de faire dévier la course du fou, qui renonça à foncer sur sa reine pour aller récupérer son pantalon.

    Entretemps, le roi s'était avancé et avait entamé son dicours, accompagné de moult grimaces suscitées par l'effort de mémoire qu'il faisait:


    _Cher Lum...Folruniens, excusez-moi, je viens d'ailleurs, parce qu'avant, figurez-vous, j'étais le président adulé d'une noble et puissante cité....
    Un coup de coude dans les côtes l'interrompit "Tu t'égares, lution, c'était pas dans ton discours", sussurra Roborune, qui lui subtilisa au passage son bonnet vert, car elle se sentait vraiment trop nue.
    _ Mais euh, le fou m'a empêché d'apprendre correctement mon texte!

    Roborune haussa les épaules, puis se tourna vers la foule, ou du moins vers les assistants que n'avaient pas lassés ces pitreries, ce qui constituait d'ailleurs la majorité du peuple de Folrune, car l'on n'est pas folrunien impunément!
    _ Inepte peuple de Folrune, nous vous saluons! Que la déraison agrémente vos jours et vos nuits. En cette auguste journée, que notre village soit baptisé! Que nos sujtes soient dévalisés! Que nos amis soit ignifugés! Les réjouissances sont toutes vertes!

    Sur ce, la foule se dispersa pour découvrir les réjouissances mentionnées, pendant que Roborune, qui trouvait que décidément, à elle, le vert seyait fort peu, rendit son bonnet au lution et retourna s'habiller en vitese, de manière à pouvoir apparaître une demi-douzaine d'heures plus tard.

  5. #5
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Et Link dans l'effervescence hystérique de la situation se sentit pousser des ailes au point de se jeter par la fenêtre tout en espérant que son peuple le rattraperait .
    Manque de chance , une bourrasque l'envoya dans les géraniums .

    La foule se précipitait maintenant vers la statue , elle avait finie de fondre dans la matinée et s'étalait désormais sur un large diamètre , tout autour de son socle .
    Lorsqu'on souleva le voile , il était impossible de deviner le modèle , et de toute façon tout le monde était occupé à se goinfrer de Nutella fondu .

    Le fou était parti chercher un arrosoir pour arroser le roi , toujours enterré parmi les bégonias , la Reine les rejoignit , vêtue simplement d'une robe d'été , d'une paire de sandalettes roses et d'un parapluie multicolore .

    - Oh ma reine , quelle joie de vous voir ainsi vêtue ! La nudité ne vous mets pas en avantage , tandis qu'avec vos parures et vos maquillages vous paraissez presque belle !
    Elle lui administra un coup de pied qui l'envoya valser dans les pelouses , puis elle déterra le nabot toujours en train de gesticuler dans l'herbe .
    Puis , ils s'envolèrent grace au parapluie de Roborune pour rejoindre la fête , laissant le fou leur courir après .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  6. #6
    Roborune Invités
    Traçant leur voie dans les airs, auréolés des rayons du soleil qui n'aurait pour rien au monde manquer le rendez-vous de l'inauguration du village, Link chantonnait pendant ue Roborune, stoïque, ne pouvait se boucher qu'une oreille, puisque son autre main tenait le parapluie.
    Mais subitement, ils entrent en collision avec une bonne femme vêtue entre autre d'une robe à collet monté et d'un chapeau ornée de fleurs qui oscillent sur leurs fines tiges, accrochée elle aussi à un parapluie, sombre, à lapoignée en tête de perroquet.. Le peuple entier de Folrune, médusé et tremblant, retient son souffle et observe. Le choc sera-t-il fatal? Leurs deux souverains vont-ils s'écraser lamentablement, et laisser leur vie, leur santé, voire leur raison..., euh, non, pardon, pour ça, il est déjà trop tard, dans ce terrible accident?

    Les parapluies et leurs charges oscillent, on entend un ou deux grognements, puis parapluies et personnes se stabilisent. Le foule pousse un soupir de soulagement, pendant que Link glapit:

    _Argh! C'est Mary Poppins! Elle va nous obliger à avaler de l'huile foie de morue!
    _ Mais non, abruti! On va dessiner des jolis dessins sur le sol avec des craies, et après, on entrera dedans comme dans un vrai paysage!
    Link flanqua une gifle à Roborune pour qu'elle arrête de divaguer et de rouler des yeux émerveillés de gamine crétine.
    _ Hum pardon
    _ Paire de triple buses! ce qui fait pas loin de six, si je ne me trompe, peut-être 5.9, allez-vous vous pousser que je passe, dit Mary avec d'un voix glaciale et avec un regard plein de dédain.
    _ Et vous allez où?, commença Link, mais elle avait déjà foncé tout droit, les faisant tourner deux fois sur eux-mêmes et une fois sur les autres. De toute façon, la voix de Roborune avait couvert la sienne.
    _Génial! Le regard de la mort qui tue! Je veux le même!

    Ils reprirent leur vol.
    _ Dis, Link, là, c'est comme elle? dit Roborune en jetant un effroyable regard.
    _ Nan.
    _ Et là?
    _Nan.
    _ Et là?
    _ La ferme, il faut aller inaugurer Farfel-Castel, le merveilleux palais où t'attendent les oubliett...euh, de somptueux appartements.
    _Super! Et là?
    _Nan
    _Et là?
    _Nan
    _Et là?
    _Nan
    _Et là?
    _Nan
    ....



  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Avant de rejoindre la terre ferme , Roborune voulut tenter quelques figures acrobatiques , réminiscences d'une vie antérieur de pigeon voyageur . Après deux loopings ratés qui faillirent mettre fin au règne le plus cour de Toril ( et qui permirent à chacun de constater que la reine avait enfin mis des bas ) , l'elfe décréta que ce parapluie était probablement maudit et qu'il vaudrait mieux se poser avant qu'il n'explose .

    Par chance , les architectes de Folrune avaient fait construire un Spatioparapluievolantemporelle , dont s'enorgueillait les dictionnaires folruniens , pas peur fier de pouvoir afficher un mot de 28 lettres dans leur repertoire .
    Ils se posèrent en douceur et une voix métalique s'éleva du parapluie :

    * Vous pouvez détacher vos ceintures , la température extérieur est de -67° , le pilote automatique espère que vous avez passé un excellent vol sur les appareils de la MaryPoppinsAirlines *
    - Roborune , pourquoi que ta voix elle est bizarre ?
    - Crétin , c'est le parapluie pas moi !
    - Ah bon ? Pourtant tu fais le même bruit quand tu ronfles ...
    - Quoi ? S'exclama la douce créature d'un air indigné , je ronfle pas !!
    - Si !
    - Nan !
    - Si !
    - Nan !

    Mais ils étaient aussi obstiné l'un que l'autre et cela aurait pu durer des heures .
    Dans ce genre de cas une seule loi existait , une loi terrible qui supplantait toutes les autres , une loi archaique qui subsitait encore à Folrune : le duel de pierres papier ciseau .
    Mais Roborune avait du mal à fixer le regard de son adversaire , son rimel avait dégouliné et lui brûlait la rétine , mais ce n'était pas pour déplaire au lution qui avait toujours aimé les filles aux yeux jaunes-roses . Le silence se fit plus épais qu'une crème anglaise tandis que chacun se préparait mentalement .
    Un cri strident fendit l'air et ils révélèrent leur choix :
    - Fleur en plastique avec une guitare
    - Carte postale machiavélique
    - Et zuut , j'ai encore perdu , se lamenta le lutin

    Epiques comme ils étaient , ils ne prirent pas l'escalier mais l'échelle de secours .

    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251