Page 1 sur 11 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 325

Discussion: [Lieu] Embarcadère-Débarcadère

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    634




    En Construction...
    Mais vous pouvez poster sans problème.

  2. #2
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    [RP LE GRAND RALLIEMENT, Groupe 4 Départ]

    Le soleil achevait sa course dans le ciel d'un Manost éteint. Sur les docks règnait un calme inhabituel. Les joyeux marins et autres pirates que les habitués avaient l'habitude de croiser chaque soir se trouvaient pour une fois aux abonnés absents... Enfin ...pour une fois n'est pas le terme. Depuis quelques temps la tendance est au calme plat sur le port. Même les jours de marchés, les docks sont morts, les étalages ne proposant plus de nourriture, les manostiens ne fréquentent plus les quais ; l'espoir d'y trouver de quoi vivre s'étant éteint il y a déjà quelques temps.
    Et pourtant au milieu de ce lieu sans vie, l'équipage d'un grand navire s'active.


    Estebald ! Balance-moi une corde, qu'on puiss hisser ces caisses à bord !

    Voilà ! répondit un jeune mousse s'exécutant

    Bon vous m'avez réparé ce fichu mat là haut ? s'énervait le capitaine

    Ca tiendra mon capitaine, Umberlie pourrait nous suer dessus que ce mat tiendrait encore ! ma parole !

    Evitez de vexer Umberlie monsieur Sarouk je vous prie ! On a déjà assez de soucis comme ça !

    Cet équipage est celui d'un des fleurons de la flotte manostienne : celui de "La Galante" un navire réputé pour être le plus rapide du port et un équipage des plus sûrs et des plus expérimentés. Certes, ses membres ne sont pas reconnus pour être des enfants de choeur, mais ce sont des marins ... Et de bons marins réputés, ce qui avait poussé le conseiller Folken à le choisir entre tant d'autres immobilisés au port depuis quelques temps.
    Deça delà, des marins chargeaient des caisses, d'autres des tonneaux d'eau douce, alors que d'autres encore allumaient des torches pour illuminer le quai et le bateau, la nuit tombant à grands pas.

    Le Capitaine Kops semblait un peu plus nerveux qu'à l'accoutumée. Il n'était pourtant pas du genre à pâlir de peur devant une mission, certains l'auraient même à plusieurs reprises traité de fou tant il était connu pour ne reculer devant aucune mission ni aucun voyage. Mais ce soir, c'était différent, le capitaine de "La Galante" ne voulait pas s'attirer la colère des dieux, ni celle de son employeur du moment... qu'il avait par ailleurs été surpris d'accueillir à son bord : Le gardien de la défense en personne ! Un présentiment amer ancré en son fort intérieur ne lui suffisait pas à le faire reculer. Il avait donné sa parole au conseiller qu'il l'emmènerait à Paymill, malgré la connaissance de la situation. Il allait falloir traverser le Golfe de l'oubli ....et sa zone "troublée" sur laquelle les légendes les plus folles courent...Une zone que les marins les plus fiers n'osent plus approcher en leur âme et conscience depuis bien longtemps maintenant.


    Dépêchez-vous les gars ! Nos clients ne vont pas tarder à arriver, et le général semble plutôt pressé de lever l'ancre !

    Les plus jeunes mousses de l'équipage obéissaient à contrecoeur car eux aussi savaient ce qui les attendait, et peu après que les derniers tonneaux furent monté, une brume épaisse tomba, suppléant l'obscurité de la nuit.

    Le vieux Sarouk, monté sur le mat depuis la matinée pour le solidifier, s'accorda une pause, sa mission achevée. Sarouk était une petite-personne, à la barbe blanche négligée et amateur de bonne pipe bourrée de bonne herbe. Aussi, pour se détendre alluma-t-il sa vieille pipe, l'air paisible contemplant son travail de manière satisfaite. Le jeune mousse Drery n'avait pas le même calme, un peu plus haut, sur la vigie, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de questionner son aîné sur leurs chances de réussite. Ce qui ne semblait pas troubler le moins du monde le vieil homme qui exposait au cadet toutes les bonnes raison pour lesquelles il pensait que celà ne présentait pas le moindre problème. Evidement, Sarouk ne disait pas là le fond de sa pensée, mais son discours visait plus à rassurer le jeune homme pour avoir la paix qu'autre chose, car en bon marin averti, et connaissant la conjoncture actuelle des choses, Sarouk savait quels risques comportait cette mission, tout en pensant sincèrement, que le navire arriverait bel et bien à bon port... Puis au bout d'un moment, le vieil homme ne répondit plus aux questions du jeune mousse, il cessa également de fumer sa pipe pendant un court instant. Ses yeux qui, bien que très vieux étaient encore d'une perspicacité étonnante, venaient de repérer un groupe d'ombres qui se dirigeait vers le quai


    Mon Capitaine, je crois qu'ils arrivent ! cria-t-il

    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  3. #3
    ravny Invités
    [Groupe 4 ]

    Les compagnons arrivaient au port ... La nuit commençait a tomber mais avec un balor a leur coté les compagnons n'avaient aucune mauvaise surprise a craindre. Les aventuriers se blottissaient sous leur cape, la nuit s'annonçait froide et déjà un fin crachin tombait sur Manost. Enfin, ils furent heureux de voir les quais au détour d'une sombre ruelle du port. 7G2 ouvrait la marche l'air vigilant et aux âguets. Derrière l'air détendus Graoumpf et Folken dissertaient sur la valeur comparée en combat du katana et du fléau d'armes lourd, ils allaient même jusqu'a faire des arabesques imaginaires pour mieux appuyer leurs dires . ensuite venait Félia et Gothmog, le couple pouvait paraitre etonnent, pourtant Gothmog avait a son out trouvé le compagnon de route idéal; celui qui chercherait pas a lui tirer un bout de SON sanglier roti a la sauce barbecue. Félia quand à elle restait silencieuse, elle avait depuis son arrivée a Manost évité le quartier du port et les quais plus précisement, ses quais qui lui en rappellaient d'autres, cette taverne sur les docks d'Athkatla, ces ruelles sombres et crasseuses ...
    Derriere, et bien plus joyeux, Ravny et Elvin fermaient la marche tout en discutant sur les étranges dons, aux yeux d'Elvin, de Ravny a fabriquer des potions cléricales. Et bien que connaissant les mages Elvin ne cessaient de s'etonner sur la relation symbiotique de l'ensorceleur et de son familier.


    Holà du port qui etes vous ? héla le capitaine.

    C'est nous capitaine, nous embarquons .... De fait Le capitaine avait reconnu Messire Folken, surtout grace a la présence amicale de son loup garou.
    Les Compagnons ( de la Marmotte Calcinée ca vous va ???
    ) montèrent a bord et pendant que l'équipage heureux de prendre le large hissait la grand voile ils posèrent leurs bagages sur le pont tout en admirant les feux de Manost qui s'éloignaient lentement ...
    Dernière modification par Lothringen ; 01/08/2008 à 15h11.

  4. #4
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Arf un peu partout, une femme dans chaque port!
    Messages 
    1 339
    [Le Ralliement : Groupe 4]

    Gothmog était ravi de partir à l'aventure! Enfin il allait y avoir un peu d'action :happy: ! Mais le plus important pour lui était bien évidement de trouver le calice, de sauver la ville et ses habitants.

    Le Balor était sur le pont principal, adossé à la rembade de sécurité, scrutant le port qui s'éloignait tout doucement. Il était heureux de ce nouveau moyen de locomotion, peu utilisé par ses soins jusqu'à présent ! Un brise apparu alors, gonflant les voiles du navire et refroidissant par la même les compagnons.

    "Il fait frisquet ce soir", dit Gothmog

    "Oui, c'est vrai, la houle se forme et les nuages arrivent, j'espère que nous ne subirons pas de tempête", répondit Ravny

    Gothmog leva les yeux au ciel, contemplant les étoiles, écoutant les cris des mouettes et scrutant par la même les nuages noirs qui se formaient au loin, en direction de l'Ouest :lunette: . Puis, reagrdant ses compagnons, il dit :

    "Je descends dans ma cabine, je ne suis pas un fanatique des tempêtes d'eau :rigoler: !"
    Statut : peu présent sur le forum, mais fais des efforts

  5. #5
    Jan Foudreroche Invités
    Quête : Sauvez Manost ; L'Approvisionnement.


    Jan Foudreroche, Prévôt des Marchands, avait été averti par un des pêcheurs du port, qu'un navire Luménien venait de débarquer des provisions pour la Cité du Vigilant.
    Le Gnome décida d'aller sur le-champs vérifier la véracité de ces dires, et ainsi, il partit pour les Docks.


    Une grande agitation régnait sur les docks. La foule des badauds s'était rassemblée autour des caisses déchargées, et la garde avait le plus grand mal à faire respecter l'ordre.
    Cependant, cela était compréhensible, si la rumeur disait vraie, de la nourriture se trouvait à quelques mètres de là. Bon nombre de personne aurait tué pour s'approcher de ses caisses, mais l'arrivée du Prévôt et d'un nouveau régiment de la Garde Manostienne calma un tant soit peu les ardeurs de la populace.


    Jan Foudreroche regarda autour de lui. Misère et désespoir transparaissaient dans des yeux hagards. La population était à bout, et le Gnome s'étonna que ladite population n'ait pas fait d'émeute lorsque les provisions sont arrivées. Le Vigilant devait encore veiller, comme à son habitude.

    Le Gnome fit un signe à un des soldats. Celui-ci revint quelques instant plus tard avec un tonneau. Jan grimpa dessus, et domina de ce fait la foule.

    "Manostiens, le Vigilant veille sur nous. Cette cargaison est la première livraison que nous envoie la bonne ville de Luménis, puissent les Dieux les remercier.
    Ces provisions sont désormais manostiennes. Il sera fait distribution publique ce soir devant la Guilde des Marchands.
    Manostiens, cet affreux cauchemar est terminé !
    Qu'Helm veille sur vous !"

    Sur ces mots, le Gnome sauta à terre, et prit la tête du convoi, direction la Guilde des Marchands.

  6. #6
    Banshee Sangdelune Invités
    [Quête : Le grand ralliement. Groupe 2 : en route pour Lunargent]


    *La voleuse s'était directement rendu sur les docks lorsqu'elle avait quitté le parvis du conseil. Hélas, avec la famine et la malédiction qui touchaient Manost, le trafique vers Féérune s'était considérablement ralenti.

    On ne sait jamais, le malheur peut-être contagieux! Autant ne pas risquer de l'attraper…*


    Ca m’a l’air mal parti, *chuchota-t-elle en avançant.* A moins de trouver un bateau manostien en partance pour Eauprofonde, ce dont je doute. Manost m'était totalement inconnue avant que j'arrive sur ce continent. J'ai beaucoup vécu à Eauprofonde, et passé pas mal de temps sur les docks, je pense que si des navires de Manost avaient accosté, je l'aurais su...

    *Banshee secoua la tête et se remit en quête.

    Une demie-heure s'écoula où elle ne trouva aucun navire en partance pour le continent. Elle en était arrivée au stade de se dire que même un navire pour Calimport ferait l'affaire! Le seul navire qu'elle trouva refusa de les prendre :*


    Désolé, c'est pas un navire de passagers ça, c'est un navire de marchandises. On baladent pas les gens en mal de croisière! *lui lança assez rudement un marin.

    L'elfe de lune poussa un soupir et s’éloigna en haussant les épaules sans répondre.

    A un moment elle croisa un navire en pleine effervescence, celui qui avait été envoyé de Lumenis avec des vivres et qui les déchargeait.

    Après une nouvelle demie-heure tout aussi infructueuse elle s’assit au bord du quai.

    L’elfe poussa un nouveau soupir de résignation. Machinalement, elle porta la main à l'étrange poupée donnée par l'Oracle. Elle pendait maintenant au pommeau de sa rapière. Elle la tint un instant dans sa main close, cherchant désespérément une solution...*


    ... Ce soir, à la marrée haute, et direction Eauprofonde!!! *Aboya une voix sur la droite

    La bretteuse tourna vivement la tête vers l'endroit d'où venaient ces paroles providentielles. Un bateau de belle allure était manifestement en train de charger une cargaison. Les hommes s'affairaient sous le regard aiguë d'un homme d'une quarantaine d'année à la prestance certaine. Plutôt grand et musculeux, il avait des cheveux gris coupés courts, un visage rasé et portait une tenue noire impeccable. Les hommes obéissaient au moindre de ses ordres lancés d'une voix ferme. Il dominait la situation du pont du bateau avec un calme qui tranchait avec l'agitation ambiante.*


    "La Bayadère Des Ondes " *Déchiffra la jeune femme sur la poupe.* Joli nom. Quoiqu’on s'en fiche du nom, c'est la destination qui nous intéressent.

    *Banshee s'approcha vivement du navire, évitant avec grâce les marins affairés. Au bout de quelques secondes les marins stoppèrent leur manège pour regarder passer l'elfe de lune. Le capitaine lui aussi baissa les yeux vers la jeune femme qui s'avançait vers lui d'un air déterminé. Il lui fallut quelques secondes pour voir qu'il ne s'agissait pas d'une jeune femme mais d'une elfe. Une elfe armée et portant une armure de cuir parfaitement ajustée. Lorsque l'elfe s'arrêta au pied de la passerelle, il hésita, puis finalement descendit. Il apprécia le fait qu'elle ne monte pas sans y être invitée.*

    Vous êtes le capitaine de ce navire? *demanda-t-elle*
    Oui, je suis le capitaine Dierdan Locke, maître de ce navire, pour vous servir ma Dame. *fit-il en s'inclinant. Ne se relevant il vit de près le visage de l'elfe.* Bon sang, *pensa-t-il, je jurerais l'avoir déjà rencontrée...

    Il la détailla rapidement, plutôt menue, mais il ne fallait pas s'y fier, un regard ambré qui soutenait le sien sans problème, de longs cheveux noirs aux reflets de lune... Par tout les démons des Abysses, il était sûr de l'avoir déjà vu quelque part. Une fille comme ça s'oubliait rarement... Il avait commencé à commercer avec Manots deux ans plutôt, après qu'un de ses "collègues" soit revenu avec la nouvelle qu'il y avait un continent habité et prospère au sud de Maztica. Bien sûr, pour un navire marchand venant d'Eauprofonde le voyage qui durait plus d'un mois et demi dans des conditions favorables était plus que risqué. Il fallait longer le continent vers le sud avant de s’éloigner à l’ouest dans des zones peu connues et où les îles étaient rare. Et pour un navire venant d’Eauprofonde cela signifiait passer sur le territoires des pirates… Et Helm seul savait ce qui dormait sous les eaux au large de ce nouveau continent Mais le jeu en valait la chandelle. Il était revenu de son premier voyage avec des marchandises rares qui avaient largement amorties le coût du voyage. Et puis, depuis le temps que le capitaine Locke sillonnait les mers, les pirates, les tempêtes et les monstres marins, il s'avait comment s'y prendre avec! Peut-être que l’elfe fréquentait le port régulièrement ? Quoique cela ne collait pas avec son apparence, même si elle n’avait pas l’air de ses femmes bourgeoises qui plissent le nez devant un poisson fraîchement péché, elle n’avait pas non plus l’allure des femmes qui hantent les ports à la recherche de sensations fortes.*


    Vous allez à Eauprofonde ? *demanda l’elfe sur un ton respectueux. Dierdan reporta son attention sur elle. Elle le regardait avec un air grave.*
    En effet, ma Dame, nous appareillons ce soir pour la cité du nord, avec la marée. Les affaires n’ont pas été aussi bonnes que la dernière fois, mais suffisantes pour justifier le retour. Et puis…
    Et puis vous ne préférez pas trop vous attarder ? *Demanda l’elfe*
    Oui, je dois l’avouer. Ce qui se passe ici n’est pas naturel. Je préfère encore affronter les tempêtes et les pirates que quelque chose que je sens mais que je ne vois pas… Pourquoi ces questions ? Ais-je fais quelque chose qui aurait froissé les autorités ? *En disant cela, il savait parfaitement que c’était faux, mais il voulait couper court à cette conversation, soudain mal à l’aise.*
    Non, *fit l’elfe d’une voix douce,* je souhaiterais partir avec vous, si vous acceptez des passagers bien sûr. Nous avons de quoi payer notre passage.
    Les rats quittent la navire hein ? *lança ironiquement Dierdan.*
    Les rats tentent de sauver le navire, et pour cela doivent se rendre à Eauprofonde ! *Siffla l’elfe son beau regard soudain froid et dur.

    Soudain, Dierdan se rappela. Il y a quelques années de cela, sur les docks, dans une taverne, ce rat d’elfe de lune, le Serpent. Il avait sciemment provoqué un de ses hommes pour le plaisir de se battre… Elle était arrivée avant que cela ne dégénère, apparition incongrue dans cette taverne miteuse, incongrue, mais armée ! Elle avait arrêté le Serpent. Dierdan n’avait pas su ce qu’ils s’étaient dit, ils avaient parlé en elfique, mais le Serpent était parti avec l’elfe de lune sans rien faire d’autre… C’était elle. Le même regard mordoré, la même façon de se tenir, menton en avant. Seulement plus « vieille », plus belle aussi…*


    La compagne du Serpent !
    Tout au plus une de ses connaissances, oui. Pourquoi ?
    Je vous dois la vie d’un des mes hommes. Même si vous ne vous en souvenez pas… Sauver le navire dites-vous, et comment ?

    *Banshee résuma brièvement la situation.*
    Nous sommes 6, dont deux mages et deux guerriers. Certains d’entre nous savent se débrouiller sur un bateau, et comme je vous l’ai dit, j’ai de quoi payer.

    *Dierdan réfléchit un instant. Il pesa le pour et le contre : ou cette fille mentait en beauté, mais il ne pouvait pas leur refuser de sauver leur peau après tout, ou bien elle disait la vérité et ce serait criminel de ne pas les aider. Sa décision fut rapide.*

    Je te dois un service l’elfe, et si tu me promets des bras pour nous aider en cas de problèmes, on verra le prix de la traversée une fois à bon port. Soyez-là à minuit sonnant, tous, la marée n’attend pas !

    *Banshee n’en croyait pas ses oreilles !! Ils avaient trouvé un bateau !*

    Je vous remercie capitaine Locke, du fond du cœur.
    Alors donne-moi ton nom, que je sache qui je vais transporter.
    Je me nomme Banshee Sangdelune, *répondit-elle en s’inclinant,* et je vous promet que nous seront là sans faute.

    *Sur ses mots elle s’éloigna rapidement. Ils n’avaient que cinq heures devant eux pour achever leurs préparatifs.

    Alors qu’elle passait un coin de rue, elle entendit la voix du capitaine Locke aboyer de nouveau :*


    Et alors bandes de molasses ?!!! Vous attendez quoi ? Le spectacle est fini !!! Au travail !!! La marée et vos femmes n’attendent pas !!!!!

    [Merci à Obli qui mine de rien m'a remotivée. ]

  7. #7
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    [Quête : Le grand ralliement. Groupe 2 : en route pour Lunargent] Dix minute avant le rendez-vous

    La nuit était inquiétante sur la ville, comme si les éléments savaient se qu'il se passait et qu'ils montraient leur peine. Un brume légère dansait devant les pas du mage drow.

    - "J'ai trouvé un bateau", avait dit dame Sangdelune en revenant voir le groupe. "Soyez-y pour minuit, le bateau se nomme La Bayadère Des Ondes et le capitaine s'appelle Dierdan Locke. Ne soyez pas en retard."

    Oblivion avait choisi d'arriver au point de rendez-vous avant les autres. Il remarqua qu'au fur et à mesure que ses pas le menaient au bateau, la brume s'épaississait. Il regarda son baton orné du cristal se mettre à luir comme s'il lisait dans les pensées du mage.

    Il arriva près du bateau. Les marins n'étaient qu'ombres qui dansaient, couraient sur le pont. Ne serait-ce cette voix brailarde qui criait des ordres à tout va qu'Oblivion aurait cru assister à un ballet d'ombres ténébreuses.

    Le mage drow ressera sa capuche autour de son coup. Un petit vent sec et froid venait de le faire frissonner.

    "Au moins, pensa-t-il, la brume va se disperser"

    Se demandant s'il devait monter à bord, il préféra attendre ses compagnons de route.
    Il entendit des pas sur le ponton. Il se retourna pour se trouver nez à nez avec le Capitaine Dierdan Locke.

    - Dites le mage, parce qu"avec une robe comme ça, vous ne pouvez qu'être mage, vous comptez rester là ou vous prenez place à bord.

    Regardant le drow dans les yeux, le capitaine restait naturel et toujours criard.
    Oblivion fut étonné de ne voir aucunes réaction de dégout de la part de cet homme vis à vis de ses origines.
    Se rappellant un discours d'un ami de route, il se remémora Gothmog lorsqu'il lui disait que des drows à Manost n'était pas chose rare. A la pensée du balor, Oblivion eut une pointe d'amertume.

    - "Je préfères attendre mes compagnons de route", répondit le mage.

    - "C'est comme vous voulez."Après une petite pause le capitaine Dierdan Locke regarda de nouveau le mage et lui demanda. "Vous savez faire quelque chose sur le bateau ?"

    Oblivion eut un sourire aux lèvres.
    -"Capitaine Dierdan Locke, pourrais-je assister votre cuisinier, j'ai ici de trés bonnes herbes de condiments."

    Le Capitaine remonta sur le ponton, agité par son rire.
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  8. #8
    Khalid al-Rachid Invités
    Assis sur une des caisses qui par douzaines jonchaient la jetée, Khalid ne cachait pas son intérêt devant l’animation du port. Celui-ci après une matinée plutôt calme fourmillait à présent d’une intense activité. Au moins cinquante dockers s’agitaient sur l’appontement pour décharger un navire tout frais arrivé d’Eauprofonde. Pourtant, malgré la délicatesse qui habituellement caractérisait les employés portuaires de Manost, les marchandises semblaient débarquées avec rudesse et même une certaine désinvolture. Ce n’était pas ce qui surprendrait le Berbère, qui savait maintenant que les produits de luxe et autres artisanats de Féerune ne se vendaient plus qu’à moitié de leur valeur d’origine – contrairement au blé et produits de nécessité dont les prix avaient triplés ces dernières semaines.

    En effet, si Khalid n’était point parvenu à arracher le moindre mot quant à la présence d’une guilde de mercenaire, il lui aurait fallu être sourd pour ignorer ce qui dominait toutes les discussions des habitants : la disette atteignait Manost. Il avait cru d’ailleurs comprendre que les plus hauts dignitaires et dirigeants de la Cité Bénie s’étaient rassemblés et agissaient de concert pour endiguer le mal. Il ne pouvait que souhaiter leur réussite, lui qui s’apprêtait à travailler pour une ville en péril.


    « Tu vois pas que tu gênes, grosse moule ? » Khalid tourna la tête vers le matelot tatoué qui venait de l’interpeller. Il était clair que c’était son siège de fortune qui était à l’origine de l’agacement du grand barbu, mais aussi qu’il cherchait autre chose que récupérer une caisse. Il lui fallait se défouler, l’étranger convenait à merveille. Khalid devina que son cimeterre était resté inaperçu, posé à sa droite, et jugea inutile d’attirer l’attention le lendemain de son arrivée.
    « Bien sûr veuillez m’excuser ». Le marin sembla déçu, mais se ravisa quand le dit étranger se leva et rangea un sabre de grande envergure. Khalid s’éloigna. Il devenait urgent de réduire la famine et les tensions qui en résultaient pour Manost. « Mais d’abord, trouver la guilde… si elle existe ».

  9. #9
    Banshee Sangdelune Invités
    *Le petit homme était venu jeter un coup d'oeil à l'embarquement de ses compagnons... Probablemnt pour se rassurer de ne pas faire partie du voyage cette fois. Le nain lui avait bien fait comprendre qu'il était de corvée pour garder les murs avec la Tieffeline en l'absence de la Dame des lieux et de son associé... Une option qui n'était pas pour lui déplaire tout compte fait.

    Il s'était faufilé à la faveur des ombres de la nuit vers le quai et contemplait la "Bayadère" qui était vraiment un magnifique bateau. Les marins achevaient d'embarquer les marchandises en se hâtant. Minuit approchait, la marée allait être haute et le navire allait lever l'ancre. Basile vit le mage Drow déjà arrivé et au loin il aperçut le nain et l'elfe de lune arrivant à leur tour, probablement avec les deux vampires et la jolie magicienne elfe. :love: *


    « Tu vois pas que tu gênes, grosse moule ? »

    *Le Semi-homme tourna la tête. Un gros marin barraqué venait de tancer un jeune homme bizarrement vêtu. Basile se rappela avoir vu ce type de tenue chez les nomades du désert d'Anauroch et chez certains Calimshites. Le petit-homme se dit qu'au moins la sorée serait bonne. Avec un peu de chance ce type n'avait JAMAIS vu de halfelin de sa vie... Basile sourit dans l'ombre et commença son approche.

    Alors que le jeune homme se tenait debout l'air perplexe, le petit-homme se glissa derrière lui et avança une main experte. En deux temps trois mouvements il l'avait délesté de sa bourse. Qui était horriblement légère. Imprudement Basile lâcha un Oh non, mais ce n'est pas vrai ça, ils sont tous fauchés les nouveaux ou quoi?!!! et sentit dans le même temps une main peu amicale s'abattre sur son épaule. Il leva les yeux vers le nomade qui le tenait fermement, évalua la situation, et priant pour que sa voix porte malgré la peur il glapit :*


    Banshee, Angus, au secours, je crois que l'on veut me tuer!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. #10
    Celeste Invités
    [Quête : Le grand ralliement. Groupe 2 : en route pour Lunargent]

    Aussitôt que Dame Banshee en eu donné l'instruction, le petit groupe se mît en route vers les docks. La magicienne avait désormais toutes les informations necessaires pour comprendre la situation. Néanmoins, une part de mystère demeurait sur ce qui les attendait à destination ... mais après tout celà faisait partie du charme de l'aventure. Elle comprenait à présent ce qui motivait son époux à remplir ses missions. Elle se mît d'un coup à penser à haute voix :

    N'aies crainte mon aimé, nous vaincrons et nous nous retrouverons ensuite ...

    Comment ? Que dîtes vous ?, répondit Sakasse

    Rien , .... je pensais tout haut, ... excusez-moi ...

    Ne vous en faites pas, il est tout aussi motivé que nous, intervint Banshee, qui était un peu plus en avant.

    Elle avait raison. En effet, la magicienne n'avait jamais vu son époux aussi déterminé à accomplir une mission. Il faudrait maintenant espérer que les adversaires ne soient pas aussi déterminés en face.

    Ils poursuivirent leur chemin, croisant à chaque coin de rue des gens toujours plus miséreux et tendus : des conflîts de voisinage éclataient parfois pour des raisons anodines, du genre empiètement sur le terrain lorsque ledit voisin se trouvait sur le palier de la porte, et des gens de plus en plus amaigris quémandaient çà et là ...

    Soudain, un cri de détresse se fît entendre dans le brouillard, lorsqu'ils arrivèrent aux abords des docks.


    Quelqu'un semble en danger, s'inquiétat la magicienne

  11. #11
    Khalid al-Rachid Invités
    Khalid le coupa immédiatement en bloquant sa bouche qui étrangement portait assez loin. Il hésita un moment, s'interrogeant sur ce qu'il lui convenait de faire. D'abord emporté par ses réflexes longuements cultivés sous le soleil du désert, le Berbère s'apprétait à sinon lui trancher le thorax au moins lui laisser une bonne balafre au milieu de ce visage poupin. Poupin ? Khalid non seulement ne connaissait pas les coutumes du pays et ceci ralentissait sa lame, mais surtout il était certain qu'on agissait point de la sorte avec les enfants en bas âge. Mais était-ce véritablement un enfant ? Son oeil fourbe et son maintien arrogant juraient le contraire...

    - Eh bien mon garçon, tu sais que même chez les nomades on évite de se chaparder entre nous ?

    Au regard méprisant que lui rendit alors le petit voleur, Khalid serra fortement son étreinte. Soudainement précautionneux, il retira prestement la dague que l' "enfant" venait soudainement de saisir. Abandonnant la pédagogie, notre homme le souleva et d'une violente prise le coucha sur le sol, ventre à terre.

    - Bon, finalement tu n'as pas l'air si innocent pour un chiard.

    Khalid tira d'un coup sec le bras gauche du halfelin dans le dos, et ce dernier rompant le mutisme poussa un petit cri plaintif. Puis le Berbère remarqua que malgré sa rapidité initiale, plusieurs personnes s'approchaient d'un pas assuré. Parmi eux, une silhouette se détacha de l'obscurité, et il cru voir une femme. Une femme dont le port altier et fier trahissait l'habitude de donner des ordres. Khalid commença à relâcher son voleur, qui souffla : "ah enfin vous voilà !"
    Khalid alors inquiet attendit tout en saisissant discrètement son cimeterre. Les personnages le rejoignirent... Réprimant un bref accès de terreur, il adopta une position de combat dès lors que des créatures de la nuit - au régime alimentaire connu même pour le nomade - lui furent visibles parmi l'étrange groupe.

  12. #12
    Banshee Sangdelune Invités
    [Quête groupe 2 : en route pour Lunargent.]

    *Alors que l'elfe et ses compagnons avançaient dans la brume pour retrouver la bateau la voix angoissée de Basile perça le voile humide.*

    Allons bon, ce petit idiot s'est encore mis dans les ennuis, *grommela le nain en saisissant son marteau.

    Le groupe pressa le pas, et émergeant la première des brumes, la main sur sa rapière, Banshee trouva Basile plaqué au sol par un humain. En voyant l'elfe le petit homme se tortilla en gémissant :*


    Banshee, il veut me tuer, aide-moi, vite!!!

    *L'elfe et l'étranger se regardèrent un instant. Banshee lui trouva une mine et un habillement étranges, comme on n'en voit qu'aux lisières du désert d'Anauroch, ou dans le désert lui-même. Un bref instant des images affluèrent, troublant sa vision, et elle eu mal...

    L'étranger se mit soudainement en position de défense. L'elfe sorti immédiatement sa rapière en réponse et en dirigea la pointe vers lui.*


    Tout doux l'ami. Telle que je vois la situation c'est toi qui, plus grand, t'es attaqué à un de mes hommes. Mais comme je connais Basile, *ajouta-t-elle en lançant un regard plein de sens au halfelin,* je suppose que c'est lui qui a ouvert les hostilités.

    Basile nous ne sommes pas des voleurs, compris? Juste des mercenaires... Rend-lui ce que tu lui a pris et vite...

    Si on ne peut plus travailler en paix...

    *Le nain se racla la gorge.*

    D'accord, d'accord. Voilà, de toute façon il n'y avait presque rien alors... *fit Basile en rendant sa bourse à Khalid avec un air boudeur.*
    Parfait, et maintenant, je pense que nous pouvons ranger nos armes, non monsieur...?

  13. #13
    Khalid al-Rachid Invités
    L'air amical et empreint de diplomatie de l'Elfe apaisa rapidement la nervosité de Khalid. Il lui était malgré tout difficile de baisser sa garde tant que ses compagnons n'avaient fait montre de la même civilité. Surmontant une aversion qui le poussait à trancher au plus vite des têtes à la pâleur proprement insupportable, son instinct de conservation lui dicta de suivre l'injonction de son interlocutrice. Le nomade garda ainsi son sabre à portée de main, mais n'en afficha pas moins une convaincante bonhomie.

    - Veuillez pardonner la méfiance d'un étranger, mais je vous ai cru un moment de mêche avec ce charmant garçon. Avouez aussi que de nuit votre groupe n'est pas des plus rassurants. Je me présente, Khalid al-Rachid, humble Berbère et nouvel arrivant à la Cité Bénie.

    Il plongea son regard dans les beaux yeux ambrés de l'Elfe qui semblait avoir l'autorité sur la petite troupe... de mercenaires ?

    - Votre ami l'aura sans doute compris d'après le poids de ma bourse, je suis à la recherche d'un moyen de rémunération. Je ne saurai donc trop le remercier de m'avoir fait vous rencontrer. Si vous le désirez, ma lame est dès ce soir à votre service ; je suis vaillant quand le besoin s'en fait sentir et paré à tous les voyages. Vous n'aurez qu'à me donner l'occasion de faire mes preuves, mais je peux vous assurer que vous n'aurez pas à le regretter.

    Khalid jeta un furtif coup d'oeil non dénué d'animosité à Basile, puis à ces pieds poilus. C'était quoi cette créature ?

  14. #14
    Banshee Sangdelune Invités
    *L'elfe détailla le jeune homme avec précision. Elle avait conscience que le groupe manquait cruelement d'un guerrier supplémentaire. Il avait l'air efficace et avec un peu de chance réfléchi... Non réfléchi il l'était, puisqu'il n'avait pas trucidé Basile et venait de baisser son arme. Banshee remis sa rapière au fourreau et s'approcha un peu.*

    Je suis Banshee Sangdelune, et je suis la dirigeante d'une petite entreprise de mercenaires et toujours à la recherche de bonnes volontés... Et toi Kahlid Al-Rachid, tu cherches du travail... Voilà qui est parfait. Dis-moi, Khalid, as-tu le pied marin?

    *Les lèvres fines de l'elfe s'étirèrent en un sourire félin.*

  15. #15
    Khalid al-Rachid Invités
    Le pied marin ? Khalid hésita devant l'Elfe qui prenait soudainement un air mutin. Il se rappelait que la plus grande étendue d'eau qu'il avait jamais traversé était un lac de dix toises à l'orée du désert. Il se rappela aussi que le dit lac était tellement salé qu'on y flottait. Le pied marin...

    - Et bien gente Banshee, je n'irai pas jusqu'à dire que l'océan soit mon milieu naturel... mais il le deviendra si nécessaire.

    ("Après tout, c'est celui des bâteaux, et tout ce qu'on me demande c'est justement de rester sur un bâteau non ?") Le nomade n'entendait pas grand chose en navigation, encore moins en mal de mer... En tout cas maintenant que Khalid tenait une guilde de mercenaire, il n'allait pas la lâcher.

    - Je suis dès à présent à votre entière disposition. Y aurait-il quelques arcanes concernant mon nouveau travail dont je devrais être avisé ?

    Il sentait qu'il lui fallait surtout se faire utile, s'il voulait être en position de quémander une avance. Les prix du Loyal se faisaient si élevés, par les temps qui courent...

  16. #16
    Banshee Sangdelune Invités
    *L'elfe eu un sourire satisfait...*
    Parfait, *souffla-t-elle*

    Je suis dès à présent à votre entière disposition. Y aurait-il quelques arcanes concernant mon nouveau travail dont je devrais être avisé ?
    Hé bien je pense que tu as vu que la cité était en mauvaise posture actuellement. Elle connait une famine qui est loin d'être naturelle. Le conseil a demandé à toutes les bonnes volontés de tenter de trouver une solution et en tant que guilde de mercenaires j'estime que nous sommes bien placés pour tenter de trouver un moyen de vaincre cette malédiction... Bref, nous partons d'ici quelques minutes pour Eauprofonde, sur la Côte des Epées dans l'intention de rallier Lunargent qui se trouve au nord. Et je dois avouer qu'une lame de plus n'est pas de refus. En tant que membre de la guilde bien entendu tu reçevras un salaire même au cours de ce voyage... J'espère juste que tu es prêt à partir, le bateau lève l'ancre dans environ 10 minutes...

    *Voyant le regard que lançait Khalid à Basile, elle ajouta :*

    Et ne t'en fais pas, Basile reste ici, pour vérifier que personne ne vole la guilde pendant notre absence...

  17. #17
    Khalid al-Rachid Invités
    Le front de Khalid laissa discrètement apparaître quelques plis. Tout ceci prenait décidément un tour assez inattendu. Il n’aurait donc pas vraiment eu le temps de connaître Manost, mais il savait que la ville ne disparaîtrait pas de si tôt. (« quoique…») Et tout bien réfléchi un nouveau départ n’était pas pour lui déplaire, maintenant qu’il avait le gîte assuré.
    Lunargent, Eauprofonde… Les noms des grandes cités de Féerûne sonnaient comme des incantations mystiques. Il allait enfin voir le continent de ses ancêtres !


    - Tous mes bagages sont sur moi… et je n’ai pas non plus grand monde à prévenir.

    Khalid tourna la tête vers le reste du groupe, ses nouveaux collègues qui étaient restés silencieux. Ils avaient l’humeur profonde, à la mesure de la déliquescence de la ville.

  18. #18
    Banshee Sangdelune Invités
    [Quête gr 2 = en route pour Lunargent.]

    *Le visage de l'elfe s'éclaira d'un franc sourire.*

    Alors sois le bienvenu à la Vierge d'Argent Khalid, et aussi parmi nous. Laisse-moi te présenter tes compagnons de route, *fit-elle en montrant le reste du groupe qui avait suivit l'échange en silence.* Voici Angus Sombreforge, nain d'Adbar et guerrier-prêtre au service de Helm et de la Cavalière Rouge, voici Sakasse, mon époux et qui tout comme moi exerce le métier de roublard, * un instant la voix de l'elfe se fit caressante alors qu'elle indiquait l'un des deux vampires d'un geste délié,* voici Celeste Lenthan, épouse de l'un des dignitaires de cette cité et magicienne de renom, et voici le Sieur Nathiel Ecthelion, qui s'il vient de Mélandis n'en est pas moins inquiet du sort de notre ville... Et puis c'est aussi un ami...

    *L'elfe remarqua le regard nerveux que le jeune homme du désert lançait aux deux vampires.*

    Tu n'as rien à craindre d'eux, loin de là, ils ont abandonnées depuis longtemps les vices de leur race. Sinon pourquoi crois-tu que j'en aurais épousé un? La seule contrainte que nous ayons est de devoir voyager de nuit, mais tout compte fait ce n'est pas si mal d'autant plus qu'un mage Drow nous accompagne également...

    *A la mine effarée du jeune homme Banshee éclata de rire.*

    De toute façon vous aurez le temps de faire connaissance au cours de la traversée. Bon Basile, dis au revoir à ton nouveau collègue...

    *Le Petit-homme marmonna un "au revoir" du bout des lèvres, lança une oeillade à la magicienne elfe et disparu d'un coup dans les brumes...*

    Bon, il est temps d'y aller, *lança le nain,* le bateau ne va pas tarder à appareiller et nous devons rejoindre le Drow. Bienvenu parmi nous fiston... Allez, en route!!!

  19. #19
    Khalid al-Rachid Invités
    « Bien. » Khalid nota intérieurement être l’unique humain de la bande, ce qui l’aida considérablement à s’abstenir de tout commentaire… Il espérait uniquement ne pas avoir à coucher au milieu de cercueils. Mais peut-être les habitudes des nosferatu avaient-elles changé aussi de ce côté là. Surtout il était heureux de voyager avec un Nain, race du fond des âges qui l’avait toujours fasciné…

    - Allons-y alors je vous suis !

    En effet, malgré tous ses efforts Khalid n’était pas encore prêt à laisser des vampires dans son dos. Il espérait sincèrement que ça lui passerait…

  20. #20
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    [Quête : Le grand ralliement. Groupe 2 : en route pour Lunargent] point de rendez-vous

    Le mage drow attendait patiemment devant le bateau, jouant avec sa sphère d'onyx dans la main gauche, il songeait à son mentor. La sphère était chaude au touché, les émotions du prisonnier de celle-ci se manifestaient.

    - Oui, mon maître, je vous le promet, après avoir aidé Manost, je vous rendrai la paix.

    Oblivion releva la tête. Des pas résonnaient dans l'allée. S'appuyant sur son baton de mage, il regarda en direction du bruit. Le groupe était là. Un personne supplémentaire que le drow ne connaissait pas était aux cotés de banshee.
    Le groupe arriva à hauteur du mage drow.

    - Bon, je crois que tout le monde est là. Oblivion je te présente Khalid al-Rachid, il vient avec nous.

    Le mage drow s'approcha de l'étranger. Il ne reconnut pas ses vêtements mais repéra qu'il était armé d'un cimeterre.
    Le mage lui tendit la main.

    - Enchanté Khalid, bienvenue parmi nous.

    Le capitaine du Bateau revint vers le groupe. S'approchant de dame Sangdelune, il regarda l'équipe.

    - Alors, tous le monde est là, on peut y aller ?
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  21. #21
    Khalid al-Rachid Invités
    [Quête Gr2 : en route pour Lunargent]

    - Tout le plaisir est pour moi, sieur Oblivion.

    Khalid serra sans laisser paraître d’hésitation la main de l’Elfe noir. Il parvint même à cacher qu’il voyait un drow pour la première fois, un mage qui plus est à ce qu’il semblait. Avec l’obscurité environnante le Berbère ne pouvait de toute façon que peu distinguer les traits sombres de son nouveau partenaire…
    Khalid embrassa du regard l’imposant navire qui devrait accueillir le groupe de mercenaire, et entendit une voix forte derrière lui :
    « Alors, tout le monde est là, on peut y aller ? »

  22. #22
    Banshee Sangdelune Invités
    [Quête gr2 : en route pour Lunargent.]

    *Le groupe était enfin réuni devant le navire. Banshee observait d'un oeil amusé Khalid qui découvrait petit à petit qu'il était le seul humain du groupe. Le capitaine Locke s'approcha d'eux avec un air étonné. Il venait de détailler lui aussi le groupe et de se rendre compte qu'il allait embarquer en plus du drow deux morts-vivants...*

    Alors, tous le monde est là, on peut y aller ? * Demanda-t-il.*
    Oui nous sommes tous là, au complet et prêts à partir.

    *Le capitaine hocha la tête.*
    Parfait. Je vois qu'il y a une personne de plus...
    Oui le hasard...
    Ce n'est pas grave, tous les bras sont les bienvenus. Je vais être bref. Votre passage se paiera entre autre par l'aide que vous nous apporterez. Le trajet vers Eauprofonde est loin d'être calme. Les eaux sont infestées de pirates et de créatures marines peu recommandables. Des bras armés, même magiquement, en plus nous seront plus qu'utiles. Pour être clair, si en cas de problème je vois l'un d'entre vous courir se cacher dans la cabine si nous nous en sortons vivant je le passe par dessus bord...

    *Dierdan laissa sa phrase en suspend le temps que tout le monde comprenne bien.*

    Mais vu la raison de votre traversée, je doute que cela effleure l'un d'entre vous. En ce qui concerne votre logement, je suis désolé mais vous allez devoir partager les quartiers des marins. Sauf vous mes Dames, *fit-il en se tournant vers Celeste et Banshee.* J'ai "convaincu" mon second de vous céder sa cabine. Vous comprendrez que j'hésite à laisser des femmes dormir parmi mes marins. Mais rassurez-vous, ils savent se tenir. Aucun n'osera même vous regarder de façon insistante. Bon, il est temps de partir.

    *Alors que les marins finissaient d'embarquer les dernières marchandises le groupe franchit la passerelle à la suite du capitaine. Sur le pont les marins s'affairaient pour préparer le départ. Le capitaine Locke attira leur attention :*

    Un instant vous tous! Parfait. je vous présente la dame Sangdelune et ses compagnons. Ils vont faire la traversée avec nous. Vous êtes priés de les traiter correctement et comme des membres de cet équipage. Je pense que vous serez contents de les trouver en cas de problème. Si jamais j'apprend que l'un d'entre vous s'est mal comporté avec eux, je le passe par dessus bord. Ah et pour ceux qui s'en souviendraient, la Dame elfe est une amie du Serpent...

    *Un murmure traversa l'équipage. Certains marins regardèrent avec méfiance les deux vampires et le drow et d'autre l'elfe elle-même.*

    Vous étiez obligé de leur dire ça? *souffla Banshee.*
    Il vaut mieux jouer franc jeu avec eux, sinon vous auriez pu avoir des problèmes une fois en mer. La cohésion sur un bateau repose sur la franchise et la confiance. Dans deux jours ils vous considèrerons comme si vous étiez là depuis des lustres... Surtout si vous savez vous rendre utile assez rapidement...

    *Le capitaine fit un clin d’œil à l'elfe qui lui sourit avant de souffler au drow :*
    Bon je crois que ton antre va être encore une fois les cuisines...

    *Les marins après quelques secondes se remirent au travail, achevant l'embarquement. Alors que les compagnons se dispersaient sur le pont, le capitaine se dirigeait d'un pas vif vers la barre en criant ses ordres.*

    Allez c'est l'heure. Tout le monde à son poste!!! Levez la passerelle!!! Larguez les amarres!!! Allez on se presse!!!!

    *Lentement le vent s'engouffra dans les voiles et la "Bayadère" s'éloigna du quai. Sur le pont chacun s'affairait comme une fourmi. Les compagnons s'étaient réunis dans un coin pour ne pas gêner et surtout jeter un dernier regard sur Manost qui s'éloignait...
    Banshee contempla la cité qui était devenu son foyer. Elle se demanda un instant si elle reverrait la cité du Vigilant. Tant de choses s'étaient passées de puis son départ du continent et voilà qu'elle y retournait. Elle poussa un soupir et sentit une main sur la sienne. Un peu pâle à cause des prémices du mal de mer, son époux se tenait à côté d'elle avec un air rassurant. Elle lui sourit tendrement et regarda une dernière fois la cité alors que le navire prenait le large...*



    (Bon si vous voulez postez votre "départ" et ensuite j'ouvre un sujet dans les alentours de Manots pour le voyage en bateau. )

  23. #23
    Celeste Invités
    [Quête Groupe 2 : En route pour Lunargent.]

    Des cris .... des invectives du genre "eh molasson hâtes toi un peu !!" et pas mal d'autres choses du genres s'entendaient sur le pont, tandis que le bateau, comme poussé par une main invisible, s'éloigna en douceur du quai.

    Celeste alla s'accoudé contre la rampe du pont et le vent faisait voleter ses longs cheuveux dorés, comme les blés à l'époque des récoltes. Elle pensait à son mari encore une fois, ainsi qu'a cette belle ville, qui l'avait adoptée sans se poser de questions à son sujet. Puis soudain ses pensées si belles fûrent interrompues par un marin. Qu'ils pouvaient être rustres parfois !!!


    Eh l'elfette ca te dis que je te fasse visiter le navire ? dit ce dernier avec une toute autre intention.

    Non merci sans façon ...

    Aller t'fais pas prier insista t'il avec la plus écoeurante des lourdeurs.

    J'ai dit non merci de ne pas insister !!

    Au moment où le marin allait poser une main rugueuse sur l'épaule de l'elfe, cette dernière lui mis son bâton de foudre dans la main, l'actionna légèrement, ce qui calma les ardeurs du marin.

    Sale sorcière !! vociféra t'il, vexé et honteux, ce qui fît rire la magicienne

    Je vous avais prévenu de ne pas insister, ne vous en prenez qu'à vous même.

    Et elle a raison ! Qu'est ce que tu fiches ici pleutre tu penses échapper à ta corvée ?? AU TURBIN FAINEANT ET QUE CA SAUTE PAR LES CENTS TONNERRES DE TALOS !! dit son supérieur, qui avait assisté au dénouement de la scène.

    Après cet épisode, la magicienne alla se retirer dans sa cabine, tandis que le navire s'éloignait doucement de la côte ...

  24. #24
    Khalid al-Rachid Invités
    [Quête Gr2 : en route pour Lunargent]

    Les lumières de Manost s’estompaient dans la nuit épaisse. Khalid, penché sur le bastingage, offrit un dernier regard à la Cité Bénie, unique point fixe qui peut-être calmerait sa nausée naissante. Il venait à peine de quitter la terre ferme, le voilier était un bâtiment d’envergure, pourtant il se sentait déjà à l’étroit.

    Khalid se tourna enfin vers le pont, où se mouvaient rapidement des ombres qui hurlaient des ordres incompréhensibles. Il remarqua un éclair fugace, suivi du rire mélodieux d’un Elfe. Puis progressivement l’agitation du départ laissa place à un silence familier au Berbère, celui des grandes immensités. Le navire semblait avoir atteint une vitesse de croisière, et on ne voyait plus à l’horizon que l’océan.

    Khalid se rappela les paroles du capitaine. Difficile d’aider l’équipage, le vocabulaire marin refusait catégoriquement de s’imprimer dans sa mémoire. Grand foc, petit hunier, diablotin, des mots qui au mieux le faisaient sourire mais avaient bien plutôt le don de l’agacer. Il en était presque à souhaiter les mauvaises rencontres, histoire de se rendre utile…

  25. #25
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    France
    Messages 
    1 207
    Vilnor débarqua après un long voyage depuis Lumenis, il devait se rendre en ville pour essayer d'établir des contacts commerciaux avec divers marchands pour l'approvisionnement du magasin qu'Eomer et lui gèrent à Lumenis...
    Après être débarqué du navire et avoir rassemblé ses affaires il partit de la zone des quais pour trouver une auberge où loger durant la période de son séjour... Il alla au "Loyal paladin"...

    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  26. #26
    sakasse Invités
    :sad:
    Les voyages en mer.............

    Bon cela y est, nous fendons les vagues sur se sublimes batiment ( et oui c'est le premier navire que je prends), vers notre destination.

    :timide: houla quelqu'un parle de foc, mais quel est cet animal étrange?

    Cherchant bien sur le pont rien de spéciale ne saute aux yeux alors lorsqu'un marin s'approche de moi pour me dire :

    "viens par la moussaillon pour hisser le foc..........." :8:
    * :!!!: * * *
    *part dans un grand eclat de rire* (pensant faire de l'humour maritime)
    "Allons bon matelots il n'y a pas de "phoque" ici elle est bien bonne ta blague".

    *Sur ce Sakasse tourne les talons et essaye tant bien que mal de regagner sa cabine. Chemin faisant, je scrute les cieux et m'apercoit que tout est calme tres calme, mais pas assez calme pour moi qui souffre de mal de mer, vite ma potion miracle*
    .............
    Ouf cela va mieux, bon regardons les etoiles...........

  27. #27
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    [Quête Gr2 : en route pour Lunargent]

    Oblivion regardait la ville diminuer devant lui. L'air de la mer était très salé.
    "Pour le bien de Manost, nous irons là ou il faut, même si cela doit prendre du temps" pensa-t-il.

    Le capitaine rabrouait ses gars et les aventuriers. Tous s'activaient sur le bateau.
    Oblivion se dirigea vers la cuisine, non sans poser encore une fois un regard sur la ville qui devenait un point dans l'horizon.
    Il se hâta pour ne pas gêner les marins dans le leurs manoeuvres. Le capitaine beuglait tant qu'il pouvait ses ordres.
    Oblivion arriva à la cuisine. Le local était petit mais soigné. Apparemment le cuisinier qui était en poste tenait ses quartiers propres.

    - "Bonjour, je m'appelle Oblivion, je viens vous assister pour la cuisine".

    Le bonhomme resta figé devant l'elfe Noir. ne sortant aucun son de sa bouche, Oblivion prit l'initiative.

    -"Nous allons voyager quelques temps ensemble, il serait bon que je sache votre nom afin que je ne vous appelle pas machin ou encore truc.

    - Heu, oui, je suis Sherridan, marin cuistot.

    - Bien, donc Sherridan, nous allons passer quelques temps ensemble. Je vais vous aider pour les repas. J'ai ici quelques herbes aromatiques qui vont faire le bonheur des papilles des marins de ce navire."

    Sherridan se détendit, tous deux commecèrent à préparer le repas de la soirée. Après une heure passé dans la cuisine, une odeur douce et heureuse arrivait sur le pont.

    Se fut Angus qui n'en pouvant plus de sentir cette bonne odeur décida de descendre voir se que le mage Drow fabriquait.
    Arrivé à la porte de la cuisine, il entendait deux voix rirent et des discours sur les herbes d'une boutique de Manost. Il entra.

    -" Que diable faites vous dans la cuisine, maître Nain," s'interrompit Oblivion.
    Pour toute réponse, Angus commençait à se diriger vers le fumet exquis.

    - "Non, non ,non, dehors, dehors."
    Mais alors qu'Oblivion ramenait Angus à la porte, celle-ci s'ouvrit sur Sakasse et Nathiel.

    - dites donc, ça m'a l'air bon tout ça, dit Sakasse en humant l'air.

    Oblivion réagit de plus belle, poussant vigoureusement les trois lascars hors de la cuisine. Il ferma la porte sur angus qui se retournait pour sentir encore une fois son futur repas.

    -"pfiou, le prochain qui rentre, je l'immobilise."

    On toqua à la porte. Oblivion laissa la personne toquer encore. Après deux minutes, se fut un tambourinage incessant qui assourdissait les tympans du mage.
    Il ouvrit de nouveau la porte. Dame Banshee et dame Celeste étaient devant accompagnées de Khalid.
    Mais le mage vit aussi les ombres de angus, Sakasse et Nathiel qui n'avaient pas abandonnés l'espoir de goûter la bonne cuisine.

    - "Juste un petit morceau pour tenir jusqu'à l'heure du repas", lui dit simplement Banshee, tentant d'entrer dans la cuisine.

    Mais la réponse sortit de la bouche du Capitaine qui venait d'entrer dans le couloir.
    - "Allez, tous le monde sur le pont, et que ça saute, vous n'êtes pas là pour bailler aux corneilles." Comme à son habitude le capitaine hurlait ses ordre. Tous les aventuriers furent obligés d'obtempérer.

    Oblivion, soulagé, referma la porte. Une minute plus tard le Capitaine entra et ferma la porte derrière lui.

    - "Maintenant, je vais pouvoir tranquillement goûter ce fumet délicieux"
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  28. #28
    Angus Sombreforge Invités
    [Quête groupe 2 : en route pour Lunargent.]

    The old dwarf is back.

    Le nain fixait tant bien que mal les lumières éparses de la cité qui s'éloignait. On lui avait affirmé que c'était le meilleur moyen de ne pas avoir le mal de mer. Une fois encore il pu constater que c'était faux. Son estomac semblait vouloir vivre une vie indépendante et de préférence hors de son corps... :..: Il glissa la main vers le vampire etr pris la fiole tendue. Il en prit une bonne rasade, ferma les yeux et attendit.
    Si le sol continuait toujours à bouger, quand il rouvrit les yeux l'impression que l'horizon se baladait dans tous les sens était passée.


    Pas mal ton remède fiston!!!! Le nain envoya une grande claque dans le dos de Sakasse qui tituba un peu...

    Angus fixa une dernière fois Manost. A peine arrivé le voilà déjà reparti pour la Côte des Epées. Au moins il connaissait la région. Au loin la cité ne fut plus qu'un halo de lumière. Le navire dépassa rapidement le phare imposant de la baie, puis se dirigea vers la haute mer.
    Le nain quitta enfin son poste d'observation. Son estomac avait cessé de se plaindre et une bonne odeur vint titiller ses narines. Hélas ses tentatives d'expédition dans la cuisine s'avérèrent un échec et il du attendre le repas du soir pour enfin goûter à la cuisine du drow et du marmiton de bord.

    Le groupe était réuni autour de la table du capitaine Locke. Tous prirent beaucoup de plaisir au dîner, et le nain félicita Oblivion pour ses talents culinaires. Lorsque chacun s'égailla pour aller dormir, Angus retrouva l'elfe de lune sur le pont. Elle regardait le ciel. Le nain se rapprocha d'elle, l'observa un instant et finit par rompre le silence :


    Tu n'as pas dit grand chose durant le repas, tu es sûr que tout va bien?

    Banshee ne répondit rien, elle baissa ses yeux vers le nain puis se remit à fixer le ciel.

    Moi je sais pourquoi je pars, mais toi? J'aurais juré que tu avais retrouvé un foyer, mais plus je te regarde plus j'ai l'impression que tu t'es mariée par défaut... Et que tu es entrée dans cette cité à contre-coeur...

    Toujours sans rien dire l'elfe de lune s'éloigna vers la cabine qu'elle partageait avec la magicienne.

    Ou bien tu as fait tout celà pour ne plus être tenté de retourner un jour sur la Côte des Epées et tu a peur de ne pas avoir le courage de revenir ici après?

    Banshee lui jeta un regard par dessus son épaule avant de passer la porte. Angus resta sur place, frappé par la peine qu'il y avait lu... Il poussa un soupir et s'assit en s'appuyant au bord. Comme il le pensait, l'elfe n'avait aucune envie de retourner à Eauprofonde ou Lunargent, mais encore une fois le destin s'amusait avec elle...

    Le nain ferma les yeux, sa tête retomba rapidement sur sa poitrine et quelques minutes plus tard il ronflait sous le regard ahuri des marins de garde.


  29. #29
    Celeste Invités
    [Groupe 2 : En route pour Lunargent.]

    Après l'incident de la soirée, Celeste se rendit dans sa cabine, qu'elle partagait avec Banshee, afin de méditer sur les évènements récents. Elle n'arrivait pas à trouver la paix intérieure depuis le départ en fait. Elle essaya de se reposer ... sans succes.

    En fin de soirée, elle décida de rejoindre les autres, qui étaient attirés par ce qui semblait être la cuisine du navire. En effet, Oblivion s'essayait à la cuisine (avec un franc succès apparament, vu le nombre de personnes massées devant la porte :notme: ), et embaumait le navire d'un bon fumet. Elle rejoignît ses camarades.

    Le capitaine, voulant certainement se réserver l'exclusivité de gouter ce fameux plat :eye: , se mît alors à vociferer, et à contrecoeur la magicienne se rendît hors du couloir de la cuisine.


    Ce qu'il peut être pénible lui, se dit elle, ce qui fît éclater de rire sakasse.

    Celà détendit un peu l'atmosphere, ainsi que la magicienne elle même.

    Au moment du repas, tout le monde félicita oblivion pour son repas fabuleux, même Locke (en hurlant comme à son habitude) et, laissant les autres à leurs pensées, Celeste alla se coucher.

  30. #30
    sakasse Invités
    Un bon repas oui............. :eye:

    Bon je me porte volontaire pour assurer le premier tour de veille sur le pont, qui est volontaire pour me servir de compagnon durant cette petite veille de 4 heures?

    *se retournant*
    :heu:
    Mais ou sont ils donc passés ? Voila on parle de tour de garde et tout le monde va se coucher ou allons nous? je vous le demande.

    *De ce pas Sakasse va assurere la veille sur le pont.


Page 1 sur 11 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Structure] Le débarcadère
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Le Complexe Portuaire
    Réponses: 499
    Dernier message: 13/01/2020, 20h23
  2. [Lieu] Le marché
    Par Folken dans le forum Le Port
    Réponses: 204
    Dernier message: 11/04/2016, 21h17
  3. [Commerce] L'embarcadère des lettres
    Par Le Dúnadan dans le forum Les Arcades
    Réponses: 35
    Dernier message: 12/05/2007, 13h27
  4. [Lieu] Aghoralis
    Par Morgon dans le forum Les Plaines du Centre
    Réponses: 41
    Dernier message: 17/11/2006, 13h25
  5. [Lieu-dit] Le Pic du Dragon
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/07/2004, 11h16

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257