Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 172

Discussion: [Bâtiment] La Maison du Peintre Fou

  1. #1
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 583

    [Bâtiment] La Maison du Peintre Fou

    Située dans un des coins les plus sordides du port se dresse la maison de Blasius Orchandelle. Ce nom est resté relativement méconnu malgré le talent de celui à qui il appartient. Blasius était en effet un remarquable peintre, sans doute un des meilleurs de Melandis. Seulement, il était un peu dément. Son obsession pour la mort le conduisait à ne peindre que des cadavres. Des décédés paisibles dans leur lit aux suppliciés exécutés sur la place public en passant par le pauvre bougre égorgé dans une ruelle, le soldat tombé au combat ou encore le rat crevé dans le caniveau, tout cela était digne de figurer sur ses toiles. Ceux qui se sont un jour trouvés face à sa collection assurent sans ambages que cette dernière ne peut laisser indifférent.

    Néanmoins, Orchandelle semble avoir disparu après le passage de la vague anthropique. Depuis, sa maison reste à l’abandon. C’est un bâtiment modeste, aux toit de chaume, aux murs de briques, haut d’un étage, dont tous les volets sont clos. Son apparence peu engageante fait craindre l’effondrement et pourtant elle se dresse toujours, répandant aux environs une drôle d’ambiance, du genre de celles qui poussent instinctivement à s’éloigner.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    HRP : depuis ici.

    « Alors c’est là ! déclara Beldar », en découvrant sa destination.
    Il s’était immobilisé, toisant avec détachement cette masure miteuse. L’endroit n’avait pas changé depuis la dernière fois que Kededric l’avait vu. Les volets étaient clos, la porte aussi. Aucun bruit ne provenait depuis l’intérieur. Sous le resplendissant soleil matinal, l’endroit semblait juste insignifiant.
    « Au fait, qui cet Orchandelle voulait-il tuer ? Finalement, ça m’intéresse », demanda le magicien en franchissant les derniers mètres qui le séparaient de l’entrée.
    Le trajet avait été court, lui et l’assassin n’avaient guère eu le temps de parler.
    Dernière modification par Diane d'Orlac ; 16/05/2017 à 16h38.

  3. #3
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Les lieux semblaient presque sinistres. Kededric savait que cette impression était inspirée par ce qu'il savait de ce qui avait pu se tramer dans la maison, et par le côté déjà fou du peintre avant son choc psychique. Ses œuvres, si géniales étaient-elles, dénotaient déjà d'un caractère morbide et dément. S'il s'était remis à ses toiles depuis sa transformation, qui savait ce qu'il avait pu produire comme horreurs ?

    "J'étais accompagné d'un jeune marin, dont le capitaine était mon commanditaire d'alors. Le peintre souhaitait immortaliser - si j'ose dire - le meurtre du mousse de mes propres mains, in situ. Enfin, il souhaitait simuler la mort à l'aide d'un quelconque breuvage cataleptique, mais nous menaçait de mort si nous ne lui obéissions pas. Auparavant, j'aurais ri de ces menaces, car l'homme est chétif, mais... je vous l'ai dit, sa force est subitement devenue surhumaine, et il m'a proprement projeté contre un mur tandis que j'essayais de protester. Si bien que... j'étais peut-être sa prochaine victime, et non ce malheureux jeune marin."

    L'assassin n'était pas très fier de ce qui s'était produit chez Orchandelle. D'un autre côté, fuir face à plus fort que soi n'était pas honteux, mais plutôt un signe de sagesse. Rester en vie était sûrement plus utile que de mourir avec panache. Surtout si, ensuite, son corps était lancé dans la Houleuse pour nourrir les créatures infernales qui pouvaient y vivre.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    « Quelle charmante personne, commenta Beldar. J’ai hâte de la rencontrer. »
    Il était difficile de savoir si le magicien prenait au sérieux tous les propos de Kededric. Son ton détaché donnait vaguement l’impression que tous l’ennuyait ou l’indifférait. Quoi qu’il en soit, le voilà face à la porte de la maison du peintre fou. Il chercha des yeux un heurtoir, n’en trouva pas, alors il frappa sur le bois quelque peu vermoulu. Quatre coups énergiques et rapides qui auraient assurément réveillé n’importe quel dormeur.
    Mais il n’y eut pas de réponse...
    Beldar réitéra son geste, accompagnant celui-ci d’une invective :
    [/i]« Messire Orchandelle, ouvrez ! Beldar Fumerolle de l’école du Nécronomicon ! »
    Toujours pas de réponse... La maison restait totalement silencieuse. Cette fois le mage s’impatienta.
    « Ouvrez ou on défonce votre porte ! »
    En vain. Beldar se recula, fit un signe aux appariteurs. L’un d’eux sortit une baguette, la brandit et la porte fut défoncé par une force invisible, ce qui occasionna un nuage de fumé.
    « J’espère que le bougre n’a pas disparût », déclara Beldar en s’avançant et en agitant la main pour chasser la poussière.
    Le vestibule s’offrit au regard des visiteurs. Il sembla à l’assassin que l’endroit était encore plus désolé que dans ses souvenirs.

  5. #5
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Les sens aux aguets, l'assassin inspectait du regard tout ce qui pouvait s'avérer être une cachette potentielle pour Orchandelle. Le dément pouvait très bien les attendre, armé d'une hache, et bondir sur eux en un éclair pour la leur planter en les côtes.

    Le fouillis indescriptible qui régnait autrefois n'avait pas bougé. Des esquisses, du matériel de peinture, du bazar dans tous les sens... la maison paraissait abandonnée, mais c'était déjà le cas lorsque Kededric avait rencontré l'artiste la première fois. Drôle d'aventure, depuis lors.

    L'odeur, dans la maison, était encore plus lourde qu'auparavant. Le peintre n'aérait sûrement pas, et s'il continuait à vivre ici, il semblait avoir une hygiène bien dégradée.


    "Et, s'il n'est plus ici, que comptez-vous faire ?", demanda nonchalamment Kededric. Les moyens de divination ne manquaient pas, bien entendu. Mais si le peintre avait subi les effets de la vague entropique, qui savait s'il n'avait pas développé une sorte d'immunité face à la magie ? Ou qu'il pouvait s'en servir afin de se cacher de ce genre de scrutation ?

    Foin de toutes ces vaines supputations. Orchandelle était là. Non ?
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  6. #6
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    « Chaque chose en son temps, répondit Beldar. D’abord, on va passer cette maison au peigne fin. »

    Il ne semblait pas vouloir remettre en cause le récit de l’assassin au sujet des événements survenus avec le peintre. Bien que ce dernier soit pour l’instant invisible, la seule ambiance de la maison suffisait presque à prouver l’existence d’un phénomène surnaturel.
    Le magicien fit signe à Kededric et aux appariteurs de le suivre à l’intérieur. Tout ce beau monde se retrouvait maintenant dans le vestibule, puis dans le couloir, proche des escaliers menant à l’étage. Le silence était d’une remarquable lourdeur, l’atmosphère, oppressante à souhait. Les volets clos et l’absence de luminaire plongeait l’endroit dans des ténèbres poisseuses, ténèbres que les membres du Nécronomicon repoussèrent à l’aide de lumière magique. La porte d’entrée restée ouverte et le filet de jour qui la franchissait avaient des allures d’échappatoire aussi attirante qu’éphémère. Ce pouvait-il que l’assassin soit abusé par la peur pour qu’il ressente ainsi les choses ?
    Toujours est-il que Beldar Fumerolle pénétra dans la salle où se trouvait la collection d’Orchandelle... une collection méconnaissable. Les tableaux avaient pris plusieurs siècles de vieillissement, de dépérissement. Les toiles, pour la plupart, s’étaient décomposées, tombées en lambeaux poussiéreux. Pour celles qui avaient le mieux résisté, elles ne laissaient voir que des fragments de leurs images originelles, ce qui suffisait à illustrer le passetemps macabre du peintre fou. Beldar, devant ce spectacle, demeura perplexe.

  7. #7
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    L'atmosphère était pesante. Kededric avait pu cheminer dans bien des environnements effrayants, mais cette maison respirait la folie à plein nez. Et la magie, également, sous quelque forme qu'elle fût. Lorsqu'ils découvrirent les tableaux du peintre, le doute n'était plus permis : quelque chose de surnaturel s'était produit ici. Quant à savoir quoi...

    "J'ai vu ces tableaux il y a quelques jours, seulement. Ils étaient impeccables, évidemment. Qu'est-ce qui aurait pu provoquer de tels ravages sur une durée si brève ? De la nécromancie ?"

    Bien que ses connaissances magiques n'étaient pas très étendues, Kededric pouvait toujours tenter de déceler si un type de magie en particulier avait été employé ici. Bien entendu, les appariteurs de l'école du Nécronomicon devaient pouvoir le faire avec bien plus d'aisance que lui ; c'était leur environnement de travail habituel, finalement.

    "S'il est caché par magie, il vaut mieux tenter de le savoir avant qu'il ne nous tombe dessus." Il mima une incantation quelconque afin d'appuyer ses propos. Il ne disposait pas de sortilège adapté en mémoire, cependant...
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  8. #8
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    Beldar demeura un instant pensif à la vue des tableaux, de ce qu’il en restait tout du moins. Finalement, il murmura une courte formule, s’approcha et, avec sang froid, porta un doigt sur une des toiles. À son contact, elle s’effrita, sur le point de tomber en poussière.
    « De plus en plus intéressant, déclara-t-il alors. Un esprit pragmatique affirmerait que le peintre, devenu fou, a saccagé ses œuvres. Seulement, moi-même j’aurais bien du mal à provoquer ce genre d’effets. Le vieillissement semble authentique. Et cette ambiance... Elle me rappelle quelque chose... »
    Il se tourna vers ses sbires.
    « Vous autres, restez sur vos gardes. Il se pourrait bien que nous tenions enfin un phénomène digne d’intérêt. »
    Il revint dans le couloir et déclara à haute voix :
    « Peintre Blasius Orchandelle ! Venez à nous, ce serait préférable pour vous ! »
    Aucune réponse.
    « J’ai la conviction qu’il est là », ajouta-t-il, plus bas.
    Il semblait que sa voix s’animait d’avantage. Enfin il ne s’ennuyait plus. Il lança sur sa propre personne un sortilège que Kededric parvint à identifier : armure de mage.
    « Toi, surveille la porte. Toi et Kededric, avec moi. On part à la chasse au peintre. »

  9. #9
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    De plus en plus étrange. Un vieillissement authentique ? Mais surnaturel, et probablement provoqué par de la magie. Dans quel but ? Seul le peintre pourrait les renseigner à ce sujet... s'il acceptait de le faire, ce qui n'était pas gagné, connaissant l'oiseau.

    Beldar jugea utile de se protéger à l'aide d'un sortilège, et Kededric estima qu'il était plus sage de se prémunir d'une attaque soudaine du cinglé qui habitait ces lieux.


    Kededric ---> image miroir ---> Kededric

    Aussitôt, trois copies conformes de Kededric apparurent autour de lui et imitèrent ses moindres gestes, parfaitement synchronisés. Pour un spectacle de danse, l'effet eut été sans aucun doute impressionnant. Mais le public, ici, ne serait probablement pas très réceptif au côté artistique de cette illusion.

    L'assassin prit soin de dégainer sa fidèle rapière. Mieux valait tuer plutôt que d'être tué, même si Beldar préférerait sûrement avoir Blasius Orchandelle vivant.

    D'un bref hochement de tête, il signifia aux autres qu'il était prêt. Tout cela n'avait pas pris plus de quelques secondes.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  10. #10
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    Beldar avait hoché la tête à la vue du sort, approuvant visiblement des précautions qui, en pareille situation, tenait du bon sens. Le premier appariteur étant chargé de surveiller la porte, porte qu’il laissait ouverte dit au demeurant, il incomba au second la tâche d’ouvrir la voie au mage Fumerolle et à l’assassin Kededric.
    Le trio commença par examiner chaque pièce du rez-de-chaussée, n’y trouvant que poussière, abandon et impressions désagréables. La maison, branlante, semblait vouloir écraser les visiteur entre ses murs, dans son obscurité poisseuse. Cette dernière, rampante, profitait du moindre relief, du moindre meuble, pour tenir tête aux lumières magiques. L’appariteur qui marchait en tête peinait à cacher son stress. Beldar, lui, n’affichait que la satisfaction d’avoir enfin une affaire intéressante à résoudre. Quant à Kededric...
    Il lui sembla tout d’un coup percevoir comme un murmure à son oreille, un souffle qui ne fut pas sans lui rappeler Blasius Orchandelle, dominé par sa macabre passion.
    Mais ce n’était apparemment qu’un murmure... peut-être même un souvenir...

  11. #11
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    L'ambiance, pesante, devenait de plus en plus lourde et moite. L'atmosphère puait la poussière et la moisissure sèche, et on pouvait presque toucher les odeurs qui régnaient en ces lieux tant elles étaient épaisses. Ajoutées au silence absolu qui s'obstinait à se faire entendre, cela pouvait rendre rapidement nerveux n'importe qui. Beldas, cependant, paraissait à son aise dans un tel lieu sinistre. Kededric, lui, jetait rapidement des coups d'œil dans tous les recoins possibles. À cause de la nervosité, mais aussi car il ne savait trop à quoi s'attendre de la part du peintre cinglé. Caché derrière ce meuble, armé d'une hache rouillée ? Agrippé au plafond pour se jeter sur le premier venu et l'égorger au moyen d'un couteau de peintre qu'il aurait aiguisé à cet effet ? L'assassin déglutit en silence.

    Soudain, ledit silence fut rompu. Un souffle, léger, se fit sentir. Ou plutôt, entendre. Un murmure. Une plainte. Une incantation psalmodiée par Orchandelle ? Kededric n'y reconnut pas de syllabes profanes, mais cela ne voulait rien dire.

    Il songea à un spectre. Cela pouvait corroborer l'état de décomposition avancée des lieux. Orchandelle était mort, et son fantôme hantait les lieux. Pourquoi pas, après tout ? Cette vague entropique avait provoqué bien des phénomènes particuliers.


    "Avez-vous ressenti cela ?", laissa-t-il tomber doucement, ce qui ne l'empêcha pas d'avoir l'impression qu'il hurlait dans ce silence opaque. "Un esprit ?" Il redoubla d'attention, si cela lui était seulement possible.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  12. #12
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    « Non, quoi donc ? » s’enquit Beldar en tournant la tête vers Kededric.
    L’homme de tête, l’appariteur, stoppa sa progression, tendu et désireux de savoir ce qui se tramait dans son dos. Ce fut cet instant que choisirent les ombres pour onduler étrangement. On les eut dit liquides l’espace d’une seconde, comme de l’encre venimeuse.
    Un souffle glacial parcourut l’espace confiné de l’escalier, faisant naître des frissons d’appréhension.
    Encore un peu et un claquement fit voler en éclat l’opaque silence. Il fut reprit en échos dans toutes la masure, fait étrange car la disposition des lieux n’aurait pas dû permettre pareille réverbération. Kededric comprit aussitôt qu’il s’agissait de la porte d’entrée qui venait de se refermer. Beldar le comprit également, se retourna, appela l’individu qu’il avait laissé en faction. Aucune réponse...

    « Les choses se précisent on dirait... » murmura alors le magicien, son regard trahissait une certaine fièvre exaltée.

  13. #13
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Un esprit rôdait-il dans la maison ? Possible. Plusieurs, même, peut-être. Quant à son identité, elle ne laissait guère de place au doute. Évidemment, c'était peut-être aussi une quelconque magie illusoire pour tenter de les déconcerter, mais Kededric n'y croyait pas vraiment : Orchandelle, dans sa période post-traumatique, ne semblait pas enclin à faire preuve de ce genre de subtilités. Et puis, le vieillissement accéléré de l'ensemble de la maison laissait plutôt penser à de la nécromancie, ou quelque chose s'en approchant.

    "La prudence nous dicterait d'aller voir ce qui a pu arriver à votre comparse. Néanmoins... l'audace nous imposerait plutôt de continuer à explorer les lieux. Tout cela est bien mystérieux, et je ne crois pas me tromper en disant que vous êtes aussi impatients que moi de voir ce qui se trame ici.

    Il parlait d'une voix qu'il voulait assurée, mais quelques accents déformés trahissaient un certain malaise. Les lieux étaient malsains, et il n'aimait pas cela. Les fantômes, les morts-vivants... très peu pour lui. Il taillait la chair, pas l'éther. Cependant, il était curieux...
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  14. #14
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    Beldar arbora un sourire qui parvint à émerger de sa barbe broussailleuse.
    « Vous savez, Kededric, je commence à vous apprécier. Triomphons de cette affaire et il se pourrait bien que je parle de vous en bons termes à ma hiérarchie. »
    Il se remit dans le sens de la marche initiale.
    « En avant ! Je suis de taille à affronter un spectre si c’est bien ce à quoi nous avons affaire ! »
    Le trio acheva donc de gravir l’escalier dont chaque marche se plaisaient à grincer sous les pieds. Arrivé au premier étage, d’autres grincement s se firent entendre, ceux du plancher, le plancher de la chambre de l’artiste. Nul doute possible, il y avait quelqu’un dans cette pièce.
    L’appariteur s’arrêta au niveau de la porte, puis s’en écarta quelque peu afin d’anticiper une situation de danger. Beldar, lui, fixa la poignée, se demandant apparemment qui de lui ou de l’assassin devait ouvrir.

  15. #15
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Tiens, donc. Voilà que Beldar se mettait à se montrer sympathique ? Étonnant, vu le mauvais pli qu'avait pris leur première conversation, tandis que la suivante n'avait été que de pure forme. Cela dit, ce n'était pas forcément une mauvaise chose : travailler avec un partenaire en qui l'on pouvait avoir confiance était bien entendu plus sécurisant. Mais ils n'en étaient tout de même pas encore à ce stade...

    Une fois en haut des escaliers, les bruits revinrent. Cette fois, une présence extérieure se faisait clairement ressentir, et cela oppressait l'assassin. Il n'aimait pas particulièrement le fait de devoir affronter une créature invisible, et encore moins intangible.

    Tandis que Beldar fixait la poignée de la porte, Kededric rassembla ses souvenirs : que se trouvait-il de l'autre côté ? Il n'avait pas dû accéder à cette pièce, ou alors, en coup de vent, lorsqu'ils fuyaient Orchandelle, Guilem et lui. Difficile de se faire une idée de la configuration des lieux, dès lors. Il ne restait donc plus qu'à foncer vers l'inconnu.

    Il ouvrit la porte et la poussa vers l'intérieur de la pièce, estoc en avant, l'air martial mais avec une ébauche de sourire narquois sur le visage. Il se détendit un peu, même si le danger semblait opaque et solide face à eux.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  16. #16
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    Si, Kededric connaissait cette pièce. C’était là qu’il avait alité l’artiste. C’était depuis la fenêtre, qu’il voyait maintenant condamnée de planche, qu’il avait sauté dans la rue pour s’enfuir.
    Ce qui le frappa en premier lieu, c’était que ladite pièce était tout à fait conservée. Le lit, certes en désordre et crasseux, n’avait en rien été réduit à l’état de poussière ou de vestige du temps. Ce qui le frappa ensuite, ce fut de voir Blasius Orchandelle, vêtu d’un beau costume pourpre, occupé à fouiller minutieusement l’endroit, un chandelier à la main.
    Lorsque l’assassin entra, l’artiste lui fit face. Une expression d’impatience se peignit sur son beau visage.

    « Ha, enfin ! Vous voilà ! Vous allez pouvoir me dire ce que vous avez fait du rat ! »
    Il paraissait ignorer tout autant la rapière de Kededric que Beldar et son sbire.

  17. #17
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Kededric tomba des nues. Orchandelle, vivant ? Et parmi un fouillis indescriptible dû à la décomposition avancée du mobilier, des toiles et de tout le reste de la maison ? Il n'en croyait pas ses yeux.

    Et d'ailleurs... était-ce bien une personne vivante qui se tenait devant lui ? Ou une incarnation post-mortem de l'esprit du peintre ? La question méritait d'être posée, in petto à tout le moins.

    L'assassin était tellement surpris qu'il n'écouta même pas la question d'Orchandelle. Il se contenta de le regarder fixement, cherchant à comprendre ce qui avait bien pu se passer dans la maison. Et ce que ce type, décidément toujours aussi fou, examinait avec son chandelier.


    "Orchandelle ? Mais qu'est-ce que vous faites là ? Qu'est-il arrivé à votre maison ?"

    Gagner un peu de temps ne faisait pas de mal. Et la question du rat n'avait pas encore atteint le cerveau de l'assassin.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  18. #18
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    HRP : Mornagest, j’ai précisé dans mon dernier message que la pièce semblait neuve.

    Que Blasius soit ou non encore en vie ne changeait rien à sa proverbiale patience et à sa non moins célèbre affabilité. Face à la question de l’assassin, son visage vira au Rubicon. Il serra les poings et beugla :
    « Par tous les démons des abysses, vous le savez très bien ce qui s’est passé ! Vous avez caché mon rat ! Ma prochaine œuvre, il me le faut ! Il me le faut ! Où est-il ? Où ?! »
    Il s’approchait à grand pas, un pas qui faisait littéralement trembler le sol, comme s’il pesait une tonne. Sans doute n’avait-il pas perdu ses étranges facultés magiques qui l’avait rendu si puissant après son réveil.
    Par chance, son instabilité d’humeur se manifesta de manière ô combien stupéfiante car, la seconde d’après, alors qu’il se trouvait à moins de deux mètres de Kededric, sa fureur parût s’évaporer. Il s’immobilisa, sourit largement et parla avec enthousiasme :

    « J’ai eu une nouvelle idée pour lui ! Ce sera magnifique ! La toile s’appellera le petit rat aux tenailles, ce sera fabuleux ! Mais pour ça, bien sûr, il me le faut ! »

  19. #19
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Hrp : c'était pas très clair dans mon message précédent, mais je parlais effectivement du reste de la maison, pas de la chambre elle-même

    Il semblait ne pas vouloir en démordre : il voulait tuer le rat-garou et en peindre la mort, surtout si elle était ignoble et sanglante. Mais comment lui faire comprendre que Guilem s'était, comme de juste, enfui depuis longtemps de cette maison de cinglé, et que Kededric n'avait nullement envie d'exécuter ses plans morbides qui l'effrayaient presque lui-même ?

    "D'accord, d'accord. Je tâcherai de le retrouver, ne vous en faites pas. Cependant, dites-moi, que s'est-il passé dans votre maison ? Avez-vous vu vos toiles ?"

    Orchandelle s'était-il rendu compte des dégâts ? Peut-être n'en avait-il cure, après tout. Mais ç'aurait été surprenant : il tenait son art en très haute estime, et voir ses tableaux ruinés n'aurait sans doute pas arrangé son comportement. D'un autre côté, il fallait bien tenter d'éclaircir ce mystère.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  20. #20
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    « Le retrouver ? LE RETROUVER ?! Parce qu’il n’est plus avec vous ?! » rugit le peintre, de nouveau hors de lui.
    Sa voix tonna presque comme l’orage. La masure en trembla. Seulement, fort heureusement, la suite des propos de l’assassin parvint à se frayer un chemin jusqu’à son esprit.
    « Mes toiles ? Que voulez-vous dire ? Qu’est-il arrivé ? Du vent, du vent ! »
    Orchandelle fit mine de vouloir gagner le couloir en forçant tout bonnement le passage. En vérité, alors qu’il était sur le point de percuter Kededric, il se volatilisa, ne laissant nulle trace de son passage. Dès lors, le calme revint dans cette chambre étrangement conservée.
    Beldar, qui était resté en retrait durant l’échange, se racla la gorge.

    « C’est un spectre. Et cet endroit est sous son emprise. Regardez le couloir, la chambre, tout semble de nouveau récent, habité. Je ne serais pas surpris qu’il en aille maintenant de même pour le rez-de-chaussée. »
    En parlant du rez-de-chaussée, des bruits en provenance de ce dernier se firent entendre. On marchant dans la galerie d’art. Beldar poursuivit :
    « Et au fait, qui est ce rat ? »

  21. #21
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Lorsqu'Orchandelle se dématérialisa, le doute n'était plus permis. Il était mort, et ce qu'ils avaient vu était son esprit, qui hantait les lieux à la recherche... de l'art, sans doute. Et de l'inspiration. Pour l'éternité ?

    "Ce que je ne comprends pas, c'est cet état de délabrement très avancé de la maisonnée. Comment a-t-il pu se produire ? Il doit y avoir autre chose que l'emprise de l'endroit. Ou alors, la magie qui opère ici doit être très puissante... il y a certainement moyen d'en localiser la source."

    Il allait lancer un sortilège de détection de la magie, mais Beldar l'interrogea sur le rat.

    "Oh, c'est un rat-garou, plus exactement. Un marin. J'ai travaillé pour son capitaine... c'est dans ce cadre que j'ai d'ailleurs fait la connaissance de feu Blasius Orchandelle. Au départ, il était vivant, et pas aussi cinglé que maintenant..." Il jeta un œil vers les escaliers et ajouta : "d'ailleurs, si vous comptiez admirer ses œuvres, je suggère de le suivre dans sa galerie, car si les toiles sont revenues dans leur état initial, c'est le moment d'en profiter. Même si... ce type, même mort, me ferait presque peur. Surtout mort, à vrai dire. Vous avez de quoi combattre une telle créature, si le besoin s'en fait sentir ?" Ses propres sortilèges étaient inefficaces face aux esprits, et son arme n'était qu'un piètre rempart contre les forces de l'au-delà.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  22. #22
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    Beldar fit un signe, invitant Kededric et l’appariteur à le suivre vers les escaliers. Concentré mais en rien affolé, il alla chercher sa flasque de rhum et en prit quelques gorgées. Le petit récipient n’était visiblement pas décidé à se vider.

    « Un rat-garou, travaillant pour un capitaine ? Vous côtoyez de bien étranges personnes, surtout en considérant que vous avez également approché ce peintre... haut en couleur, pour le moins. En tout cas, oui, la magie à l’œuvre ici m’a l’air puissante. Le vieillissement de la maison n’est pas un phénomène que j’ai déjà constaté. Les spectres n’ont d’ordinaire pas ce genre de faculté. Mais n’ayez crainte, si les choses s’enveniment, j’ai de quoi...
    - De quoi quoi ? »

    Le magicien s’interrompit sur la dernière marche de l’escalier. Orchandelle se tenait dans le couloir, juste devant, avec un large sourire affable. Il tenait dans les mains un plateau chargé de bouteilles et de coupes.

    « Obsédé par mon rat, j’en oublie les convenances. Je tiens à me rattraper. Ce n’est pas tous les jours que j’ai droit à des visiteurs dignes d’intérêts. Venez donc boire un coup en ma compagnie ! Nous parlerons art et magie ! »

    Le peintre prit la direction de ce qui devait être le salon. Toute la demeure avait rajeuni. Peut-être même était-ce plus propre que dans les souvenirs de l’assassin, assassin qui pouvait voir tout cela, étant placé juste derrière Beldar.

  23. #23
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    De quoi... quoi ? En effet, la question avait de l'intérêt. Beldar disposait-il d'eau bénite, ou de quelque objet susceptible de repousser les esprits de ce genre ? C'était de l'ordre du possible : sa mission consistait visiblement à s'occuper de ce genre de cas particuliers. Évidemment, on aurait pu s'attendre à ce qu'il fût également accompagné d'un prêtre plutôt que d'un magicien, mais, pourquoi pas, après tout...

    Orchandelle vint une nouvelle fois prouver sa spectaculaire tendance à changer de comportement en quelques secondes. Alors qu'il était, comme à l'accoutumée, agressif et vindicatif vis-à-vis de Kededric, voilà qu'il se présentait maintenant comme un hôte charmant et prévenant. L'assassin n'était plus dupe ; il savait très bien que le peintre, ou ce qu'il en restait, pouvait tout aussi facilement retomber dans ses travers et se montrer franchement acerbe, voire menaçant. Une chose restait constante : il était sans cesse inquiétant, pour ne pas dire dérangeant.

    Le salon était de nouveau intact, et rangé, propre... invraisemblable. L'assassin s'interrogea une fois encore sur la magie à l’œuvre. Illusion ? Nécromancie ? Transmutation ?


    "Nous vous remercions de votre hospitalité, mon cher. Allons, alors, et devisons comme des gens de bonne société !", répondit Kededric à l'invitation du peintre. Parler d'art et de magie... peut-être allait-il en être réellement ainsi. Ou alors, le piège était grossier.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  24. #24
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    Tout le monde se retrouva donc dans le salon. Enfin, tout le monde... Le second appariteur, celui resté à la porte d’entrée de la maison, n’était toujours pas réapparut.
    Le salon, comme tout le reste de l’édifice, avait retrouvé sa jeunesse. Il semblait même qu’il soit plus grand, plus confortable que dans les souvenirs de Kededric. Sur une table était déposé un chandelier qui diffusait une douce lueur. Le peintre, affable, presque mielleux, déposa son plateau et disposa les verres. Puis il déboucha une bouteille avant de remplir les verres, tout sourire.
    « Vous m’en direz des nouvelles. »
    Beldar prit place, son acolyte également. Une chaise attendait l’assassin.
    Déjà l’artiste poursuivait, d’un ton de passionné :

    « Ha, l’art ! Que l’art est magique, vous ne pensez pas ? Cette infinité de possibilités, ce possible façonnable à la seule force des pensées, du pinceau ou, dans d’autres domaines, d’une corde de Luth, du burin du sculpteur, de la voix du conteur ou de la pioche du fossoyeur ! »

  25. #25
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Le décor semblait irréel. Ou plutôt, d'un autre temps. Qu'était devenu le capharnaüm qui régnait auparavant ? Sans parler de son vieillissement accéléré et intense ? Kededric en avait presque la tête qui tournait. À moins que ce ne fût à cause du vin qu'Orchandelle venait de leur servir. Son arôme était puissant, corsé... une bouteille qui devait probablement dater d'il y a des décennies. Peut-être était-ce là le seul objet qui n'ait point souffert de la décrépitude, au contraire : ce vin avait bonifié avec les lustres. Il en était devenu liquoreux.

    Le peintre s'était lancé dans une envolée lyrique dont il avait le secret. Pour retomber brutalement d'ici quelques minutes, l'assassin en aurait presque mis sa main à couper. Autant profiter de son affabilité temporaire. Aussi, il choisit de le brosser dans le sens du poil.


    "Art et magie ont ceci de commun qu'ils servent à la création et à l'expression du génie, je suis bien d'accord avec vous. Composer, ciseler, peindre... à partir du néant, tandis que de créer de la matière à l'aide d'incantations... oui, les rapprochements sont évidents. Je me suis souvent demandé si vous usiez de magie pour réaliser vos œuvres, monsieur Orchandelle."

    De mémoire, ils n'avaient pas abordé le sujet lorsque le peintre était encore en vie. Mais bien de l'eau avait coulé sous les ponts depuis, et la réponse de Blasius Orchandelle intéresserait sûrement Beldar si elle était positive.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  26. #26
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    Orchandelle, toujours affable, mielleux, se fit un plaisir de répondre à la question de Kededric.
    « Avant non. Je n’ai jamais eu la chance de pouvoir apprendre la magie. Et je n’en voyais pas l’utilité. Après tout, est-ce difficile de trouver des morts ? Il suffit parfois de faire quelques pas. On meurt de partout ! Dans la ville, dans la campagne, en mer, en montagne ! On meurt n’importe quand ! De jour, de nuit ! Sous le soleil ou l’orage ! On meurt pour tout un tas de raisons ! Par malchance, par vieillesse, par devoir, par passion ! On meurt à tout âge ! N’importe qui meurt ! Et n’importe quoi peut tuer ! La mort est là, omniprésente et surtout si merveilleusement diversifiée ! À chaque fois que je passais le seuil de ma maison, c’était la même excitation ! Quel cadavre allais-je trouver ? Quelle mort allais-je illustrer ? Serait-ce délicat ? Serait-ce banal ? Tragique ? Atroce ? »
    Le peintre, passionné, laissa passer un silence. Puis, il poursuivit, soudainement plus pragmatique.
    « Maintenant, c’est différent. Les morts sont difficile à trouver. Je ne peux plus sortir de chez moi et j’ai peu de visiteurs. Alors, quand j’en ai, il me faut faire ce qui s’impose. Saviez-vous qu’il était possible de créer des poisons fort pratiques par magie ? »

  27. #27
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    Fabriquer des morts. Il avait pu goûter à cette tâche lorsqu'il avait "travaillé" avec le peintre. Une passion étrange, morbide, et dérangeante, même pour un assassin comme lui, qui tuait davantage par nécessité ou envie soudaine que par passion pure et dure. Kededric ne pouvait pas s'empêcher de se sentir mal à l'aise face à ce personnage, même mort, ou mort-vivant. Son discours n'avait pas changé, ni ses manières.

    "Eh bien, j'avoue en utiliser parfois moi-même dans le cadre de ma... profession. Mais aucun que je ne conçois de mes propres mains ; j'en connais seulement l'utilisation et les effets. Vous... avez fait des recherches à ce sujet ?"

    Il échangea un bref coup d'œil avec Beldar et son associé. Le message avait dû être clair dans leur tête : Orchandelle était maintenant capable d'user de magie pour parvenir à ses fins. Même mort, il pouvait continuer de nuire pour assouvir sa soif de création artistique. Difficile cas à traiter... fallait-il le laisser agir au risque de le rendre incontrôlable, ou valait-il mieux le neutraliser dès à présent ?
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  28. #28
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    « Plus ou moins, répondit Orchandelle, de son ton mielleux. Disons que je suis parfois guidé lors de ces fastidieuses tâches d’expérimentations purement techniques et ennuyeuses. Les tests sur cobayes ont déjà plus de charme. »
    Le peintre vida sa coupe et la reposa sur la table avec une sinistre fermeté. C’est cet instant que choisit Beldar pour se lever.
    « Je pense en avoir assez entendu, Maître Orchandelle.
    - Comment, déjà ? C’est fâcheux.
    - J’ai le regret de vous apprendre que vous êtes un spectre.
    - Un spectre ? Allons, vous n’êtes pas sérieux, je me sens tellement vivant !
    - Un spectre dangereux pour la sécurité intérieure de Melandis.
    - Allons, allons, vous exagérez. Cette ville est largement assez grande pour que je puisse me fournir sans éclaircir les rangs des badauds. Et puis, faudrait qu’ils viennent à moi et ça, ce n’est pas gagné, à mon grand dam.
    - Le Nécronomicon ne voit pas les choses sous cet œil. Le vin était très bon, mais il est temps de nous dire adieux. »
    Il brandit les mains, sans doute prêt à lancer un sort, mais parût soudainement pris d’un vertige. Il porta une main à son front, vacilla. Kededric lui-même fut pris de ce vertige. L’appariteur, quant à lui, tomba tout bonnement de sa chaise. Le sourire d’Orchandelle devint sardonique.
    « Ho, j’ai oublié de vous dire que le vin était empoisonné ! Décidément, que je suis tête en l’air ! »
    Et il éclata de rire.

    HRP : fais-moi un jet de d20 stp.

  29. #29
    Avatar de Kededric
    Kededric est déconnecté Manipulateur émérite
    Date d'inscription
    November 2013
    Localisation
    Melandis
    Messages
    357
    HRP : crois-le ou non, j'ai fait 20 !

    Kededric se demandait comment Beldar pouvait conclure qu'Orchandelle était un spectre, uniquement sur base de ses déclarations assassines. Ou alors, il corroborait celles-ci avec la dangerosité potentielle du peintre, ce qui donnait une créature mortelle.

    Aussi, pourquoi le salon semblait-il commencer à flotter légèrement ? Le plafond venait d'onduler, il en était certain. Et Beldar... paraissait flou. Orchandelle encore plus, mais c'était sûrement à mettre sur le compte de son état spectral, non ?

    L'assassin entendit le bruit que fit l'appariteur lorsqu'il chut à terre. Puis Orchandelle éclata de rire, d'un rire glaçant. Le son lui paraissait feutré, étouffé. Du poison... un narcotique ? Ou un réel toxique destiné à les tuer purement et simplement ? Il fallait s'attendre à tout, avec cet énergumène.

    Kededric sentait qu'il pouvait tomber à tout moment, mais il parvint à se contenir. Un temps, du moins. Il fallait donner le change... faire croire qu'il allait lui-même succomber au produit. Et ensuite, il pourrait peut-être assaillir ce salopard.


    "Je...", fit-il d'une voix étranglée, sans trop d'effort pour jouer la comédie. "Aaagh..." Il se tint la gorge et roula par terre.
    Couleur rp : #2D9C00 - Biographie rp
    "On peut voir de bien des façons. On peut être aveugle de bien des façons." Frank Patrick Herbert
    Dirigé par Mornagest

  30. #30
    Date d'inscription
    November 2016
    Messages
    106
    HRP : mais je te crois. Et c’est scandaleux ! Scandaleux !

    Maintenant au sol, Kededric entendit Beldar reculer maladroitement. Il renversa sa chaise, dût peut-être s’appuyer contre le mur, mais ne tomba point. Le peintre, lui, continuait de rire, visiblement très fier de lui.
    « Ha, deux sur trois, c’est pas mal ! finit-il par déclarer. Je pense que je vais garder ce dosage. C’est toujours bien qu’il en reste un sur pied. »
    Beldar lâcha quelques paroles étranglées, puis il y eut un bruit caractéristique de sortilège. Lorsque le magicien du Nécronomicon se remit à parler, il semblait avoir retrouvé une partie de sa vigueur.
    « Tu ne sais pas à qui tu as affaire, vulgaire ectoplasme ! Je vais t’éjecter dans le néant où est ta place ! »
    Encore un mot, puis une détonation à vriller les tympan. Derrière ses paupières closes, Kededric perçut une lueur vive et éphémère. Orchandelle se fendit d’un nouveau rire à glacer le sang.
    « Excusez-moi, Monsieur le Mage, mais c’est sensé me faire quoi ? Vous m’offrez un son et lumière ! C’est tellement gentil à vous ! »

    Le côté positif, dans cette histoire, c’était que le peintre semblait avoir cru à la mise en scène de l’assassin. Or, ce dernier, après la sensation de malaise dont il avait été victime, retrouvait désormais peu à peu ses moyens. Quoi qu’il y ait eu dans le vin, il était parvenu à résister.

Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Maison de la Bienveillance Culturelle
    Par Althéa dans le forum Le Centre Ville
    Réponses: 16
    Dernier message: 15/05/2015, 14h32
  2. [Bâtiment] La maison close des bas fonds
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les Taudis
    Réponses: 166
    Dernier message: 22/04/2010, 19h32
  3. [BG1][SOLUCE] Maison de Tamah
    Par Edain dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/12/2008, 17h29
  4. [Quête] La maison des morts : une maison à Linceul
    Par Althéa dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 137
    Dernier message: 16/11/2008, 19h54
  5. [MODS] Maison
    Par Edel dans le forum L'île de Vvardenfell (Morrowind)
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2004, 06h46

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256