Affichage des résultats du sondage: A propos des journalistes...

Votants
13. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • La façon dont ils relaient l'information est plutôt satisfaisante.

    1 7,69%
  • Je préfèrerais qu'ils soient plus neutres quand ils traitent un sujet polémique.

    5 38,46%
  • Ils devraient prendre plus clairement position, quitte à ce qu'on ne soit pas d'accord avec eux.

    5 38,46%
  • Obi-Wan Kénobi, bien sûr !

    2 15,38%
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Discussion: [Débat] De la neutralité journalistique

  1. #1
    Smidge Invités

    Paladin [Débat] De la neutralité journalistique

    Quelle est la fonction théorique d'un journaliste, d'après vous ?

    Doit-il relater l'information de façon la plus neutre possible, sans l'orienter, sans émettre un avis ?

    Ou se doit-il au contraire d'exprimer un point de vue partial, en prenant clairement position sur les faits qu'il présente ?

    Les deux cas existent, bien sûr (sans parler de ceux qui présentent leur information "comme" impartiale et neutre, mais qui jouent avec les images ou les témoignages pour nous mener à penser vers ci ou ça).

    Mais que préférez-vous ? Et pourquoi ? Qu'est-ce que vous en recherchez et attendez ?

  2. #2
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    March 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 060
    Ah, un débat casse-cou comme on les aime!

    Bon, pour faire court: je dirais qu'il faut distinguer neutralité et objectivité. Qu'on ne peut attendre de quelqu'un qui écrit, avec sa plume, ses idées, son coeur, et aussi, soyons réalistes, la ligne directrice de son journal, qu'il se montre neutre; il ne pourra s'empêcher de donner un avis, de prendre position. Et c'est tout aussi bien parce que cela permet de fournir une analyse à laquelle le lecteur n'aurait pas forcément pensé, du moins si le journaliste a des chiffres, faits, infos et autres dont le grand public ne dispose pas forcément.
    En revanche, l'objectivité, autrement dit ne pas occulter sciemment certains faits qui contredisent l'auteur, ne pas transformer, manipuler, déformer des informations juste parce que cela rend l'article plus crédible, cela est justement à mes yeux la valeur du journaliste. Idéalement. Quelqu'un qui cherche l'information, ne se contente pas de ce qu'on lui déclare, qui investigue, qui enquête, qui réfléchit, et qui publie un papier où fatalement il donnera des avis, des inflexions sur l'actualité, mais où il sera prêt à reconnaître les nuances et les contradictions qui existent dans chaque discours, chaque pensée, chaque manifestation humaine. Un type neutre c'est quelqu'un qui, sachant qu'il est farouchement anti-clérical, s'abstiendra de dire autre chose que les faits (genre "le pape renonce") parce qu'il ne veut pas déranger avec son opinion. Et il ne fera pas un bon papier. Un type objectif sait qu'il est anti-clérical et sera donc influencé dans son analyse, mais cela ne l'arrête pas parce qu'il fera l'effort de regarder les faits sans préjugés, d'être capable de reconnaître à certains moments qu'en tant qu'homme il avait tort, et qu'en tant que journaliste il doit le dire quand même. Après, il analysera les faits et dira "moi ce que j'y lis, c'est que", mais il n'aura pas occulté les parties positives de ses infos juste dans le but d'étayer son argumentation. De sorte qu'en lisant l'article du type neutre on aura des faits sans analyse, et on aurait aussi bien pu trouver ça tout seul, et dans l'article du type objectif on aura des faits, parfois problématiques, parfois contradictoires, et une conclusion qui nous plaira ou non, mais au moins avec les infos dont on disposera on pourra y réfléchir soi-même et, le cas échéant, parvenir à d'autres conclusions que le journaliste.

    Donc, voilà, dans l'idéal, j'attendrais d'un journaliste qu'il assume ses idées mais soit prêt à se battre pour faire publier des infos, même en faveur de ses ennemis, juste pour que cette info soit publiée. Informer, pas assommer de faits. Ne pas lancer un chiffre ou deux que n'importe qui peut trouver sur google, mais analyser, avec les outils dont il dispose, et permettre à autrui d'analyser. Permettre à autrui de savoir, sans avoir besoin de passer par les investigations fastidieuses que lui-même mène.

    Après je ne connais rien, en pratique, au monde du journalisme, donc bon, ce que je dis vaut ce que ça vaut.

    (sinon, Smidge, j'aime tes idées de débats )
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

  3. #3
    Date d'inscription
    July 2012
    Localisation
    Caen
    Messages 
    39
    De prime abord, je dirais qu'ils devraient prendre plus clairement position, quitte à ce qu'on ne soit pas d'accord avec eux. Cela permettrai de se forger son opinion en ayant les différentes versions des faits.
    Après le problème c'est que malheureusement je pense que les gens en général ne pousse pas plus leurs investigation que ça et ça les formaterai (encore plus?), selon qu'ils lisent/regardent tel ou telle journal/chaîne.

    Mais le plus important, ça reste de relater les faits exactes, sans chercher à manipuler l'Information. Donner l'info, et ensuite en débattre mais le problème (je pense surtout à la télé, les journaux c'est pas pareil puisqu'il n'y a pas de dialogue en soit, donc pas de débat) c'est que quand on voit des politiques (surtout, mais pas que) "débattre" sur d'un sujet quel qu'il soit, c'est juste ridicule, c'est la bataille pour celui qui arrivera à prendre le plus de temps de parole, y'a aucune écoute de leur part et ca donne même pas envie de regarder... Mais bon c'est un autre sujet ça, je m'égare

  4. #4
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages 
    1 006
    La fonction théorique d'un journaliste, serait, à mon avis, de propager l'information de la façon la plus fidèle possible à la réalité des faits et des événements exposés.
    Et dans ce cadre là, il ne devrait y avoir aucune possibilité de modifier, manipuler la réalité suivant ses humeurs, un quelconque parti pris ou ses propres convictions.
    Ce qui permettrait à celui qui reçoit les informations de ne pas avoir à déméler le vrai du faux pour se forger sa propre opinion.
    Il est assez courant de voir cette "ligne de conduite" dans certains articles scientifiques pour des raisons, qui, je pense, sont assez évidentes.
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  5. #5
    Date d'inscription
    October 2012
    Messages 
    43
    Selon moi,le rôle du journaliste est de faire savoir les informations et ensuite de prendre partis.Je ne pense pas que prendre parti soit indispensable mais si le journaliste le fait bien,c'est à dire arrive à prendre parti en gardant son objectivité et son éthique,par là j'entends prendre parti mais das le respect d'un certain éthique(ex:dans sa démonstration,ne pas omettre un élément sous pretexte qu'il va à l'encontre de la thèse qui est la sienne).

    Je pense qu'il est important d'avoir 2 presses,l'une qui se contente de présenter les faits et l'autre qui presente et prend parti car elles sont toutes deux très utiles;

  6. #6
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 920
    Personnellement je préfère un journaliste qui prend parti. Tout simplement parce qu'il est obligé d'expliquer sa position et fournit ainsi des informations complémentaires. Plus de détails, donc, qui permettent éventuellement de se faire une opinion.

    Effectivement on n'est pas obligé d'être d'accord avec le journaliste ! mais une vision partiale est à mon sens plus stimulante, oblige à réfléchir, aiguise la contradiction.

    Bon, maintenant il y a des journaux que je ne peux absolument pas lire, tant la partialité de leurs journaleux confine à une forme d'obscurantisme forcené. On n'est plus dans l'information d'opinion, mais carrément dans la manipulation.

  7. #7
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Pour moi le journaliste se doit d'être impartial et ne s'en tenir qu'aux faits. S'il prend parti, les faits ne seront plus objectifs mais pourraient être altérés par la prise de position du journaliste. Donc non, il ne doit pas prendre parti, ce n'est pas son rôle. S'il a un avis, il doit le garder pour lui. Si on autorisait les journalistes à prendre parti, ils pourraient influencer les téléspectateurs. D'ailleurs je pense que la plupart des journalistes (ab)usent de manipulation lors des élections. C'est pour cela que je préconiserais qu'ils ne doivent montrer que les personnes qui font leurs discours rien de plus. C'est d'ailleurs ceci qui m'agace et qui m'oblige à penser que le journaliste n'a pas à prendre parti. Une presse qui a trop de pouvoir et qui prend parti manipule à coup sur le peuple (on l'a vu avec les médias américains qui ont convaincu le peuple qu'il fallait partir en Irak).
    Ma bio rp est ici

  8. #8
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Streen Voir le message
    Pour moi le journaliste se doit d'être impartial et ne s'en tenir qu'aux faits. S'il prend parti, les faits ne seront plus objectifs mais pourraient être altérés par la prise de position du journaliste. Donc non, il ne doit pas prendre parti, ce n'est pas son rôle. S'il a un avis, il doit le garder pour lui. Si on autorisait les journalistes à prendre parti, ils pourraient influencer les téléspectateurs. D'ailleurs je pense que la plupart des journalistes (ab)usent de manipulation lors des élections. C'est pour cela que je préconiserais qu'ils ne doivent montrer que les personnes qui font leurs discours rien de plus. C'est d'ailleurs ceci qui m'agace et qui m'oblige à penser que le journaliste n'a pas à prendre parti. Une presse qui a trop de pouvoir et qui prend parti manipule à coup sur le peuple (on l'a vu avec les médias américains qui ont convaincu le peuple qu'il fallait partir en Irak).
    Il ne faut pas confondre avoir un avis tranché et l'exposer, et manipuler. On manipule quand on ment, ou quand on ment par omission (ça, c'est dangereux, oui, et néfaste).

    Sinon, je partage tout à fait le point de vue de Féérune : un journaliste qui ne fait qu'exposer les faits n'éclaire que peu de monde (à la limite ceux qui ont déjà une bonne connaissance du sujet), et c'est en se trouvant confronté avec des idées clairement exprimées qu'on peut se forger la sienne.

  9. #9
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 276
    De toutes façons, toute personne qui écrit ce genre de choses l'écrit généralement de son point de vue, donc l'écrit n'est pas neutre, quoi qu'on en dise...
    La fausse neutralité affichée par certains médias actuels n'en est pas une : il y a tout le poids des représentations collectives mais aussi celles de l'individu qui écrit. Par ailleurs, aucun article actuel ne peut se prévaloir de la neutralité "demandée" (mais pas forcément atteinte) des écrits scientifiques.

    Tout ça pour dire que peu importe l'article, il n'est jamais totalement neutre... Cela dit, si le journaliste tient à exprimer son point de vue de façon explicite et implicite, pourquoi pas... Mais à ce moment là, il y a un apprentissage à réaliser dans le décryptage des articles et des points de vues... et à ce moment là, à moins que ça ne soit correctement enseigné à l'école, on ne peut pas prétendre que c'est destiné à tous.
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  10. #10
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages 
    1 006
    Citation Envoyé par Ailyn Voir le message
    De toutes façons, toute personne qui écrit ce genre de choses l'écrit généralement de son point de vue, donc l'écrit n'est pas neutre, quoi qu'on en dise...
    La fausse neutralité affichée par certains médias actuels n'en est pas une : il y a tout le poids des représentations collectives mais aussi celles de l'individu qui écrit. Par ailleurs, aucun article actuel ne peut se prévaloir de la neutralité "demandée" (mais pas forcément atteinte) des écrits scientifiques.

    Tout ça pour dire que peu importe l'article, il n'est jamais totalement neutre... Cela dit, si le journaliste tient à exprimer son point de vue de façon explicite et implicite, pourquoi pas... Mais à ce moment là, il y a un apprentissage à réaliser dans le décryptage des articles et des points de vues... et à ce moment là, à moins que ça ne soit correctement enseigné à l'école, on ne peut pas prétendre que c'est destiné à tous.
    Admettons... L'écrit doit-il donc forcément être indissociable de sa propre opinion? Un journaliste serait donc incapable de faire la part des choses entre une fidèle traduction de ce que ses sens ont observé et le sens qu'il voudrait leur prêter? La façon dont les sens traduisent la réalité est-elle si différente entre chaque personne?
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  11. #11
    Date d'inscription
    August 2008
    Messages 
    209
    Je pense que si le journaliste est partisan, il devrait faire 2 parties bien séparées dans son article: 1, les faits, objectifs et documentés, puis en 2e son interprétation. Si on mélange les 2 dans l'article bonjours les dégâts.

    J'ai très peu d'illusions sur la plupart des journaux, faut voir à qui appartiens le machin déjà, et que ce soit niveau télé ou papier, le temps de parole aux contestataires est assez faible, même niveau parti politiques, on entend les principaux, puis ça décroit rapidement. Parce que l'UPR, par exemple, est quasiment inconnu.

    Et puis, ya les relations journaliste/pouvoir en place aussi.

    Et les faits que ce qui vend n'est pas nécessairement ce qui est le plus important. La recherche du scoop à tout prix, là aussi, c'est dommageable.

  12. #12
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Citation Envoyé par Smidge Voir le message
    Il ne faut pas confondre avoir un avis tranché et l'exposer, et manipuler. On manipule quand on ment, ou quand on ment par omission (ça, c'est dangereux, oui, et néfaste).
    Certes mais est ce qu'en exposant son point de vue, le journaliste ne manipule pas inconsciemment le public?

    Sinon pour moi les dés sont déjà joués. il suffit de voir à qui appartient le journal, tous les journalistes suivent les opinions du directeur ou du patron (celui qui ne le fait pas est viré). Pour moi, un journaliste n'est pas objectif, ses convictions étant déjà présentes dans chaque article. C'est pour cela que je serais pour que seuls les faits soient exposés. Ce sera à chacun de se faire son interprétation. on n'a pas besoin d'un journaliste pour ca.
    Dernière modification par Smidge ; 21/09/2013 à 18h21.
    Ma bio rp est ici

  13. #13
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 920
    Oui mais. Mais mais mais.

    Souvent tout est affaire de contexte. Et les faits "nus" sont absurdes !

    Un gars est condamné à une peine de prison au Maroc. Banal. Oui mais pourquoi ? Parce qu'il a changé de religion.

    Banal aussi ? Ben oui, mais dans certains pays, ça vaut une peine de prison !

    Comment un journaliste peut-il rester neutre sur un tel sujet ? Quand la liberté d'opinion est bafouée, ça me paraît difficile de ne pas avoir un regard critique. Justement parce qu'un journaliste a besoin d'un minimum de liberté d'opinion, il va émettre un avis critique sur le fait qu'un gars ait été jeté en prison pour un choix qu'il a fait.

    Bon évidemment, les journalistes marocains ont plutôt intérêt à la fermer, mais ils sont assez remontés pour passer l'info à une presse qui bénéficie d'un peu plus de liberté.

    Pour rester dans nos murs hexagonaux, il est parfois nécessaire d'avoir suffisamment d'infos. Dernièrement je reçois par mail un grand délire sur la ministre Christiane Taubira.

    Mme Taubira, qui fait relâcher les criminels ! Mme Taubira qui permet à ces criminels de récidiver, plongeant la population innocente dans l'insécurité la plus sauvage !

    Comme si Taubira était dans chaque prétoire, à chaque procès, pour empêcher les tribunaux de prononcer les peines de prison.

    En cherchant un peu, on s'aperçoit que ces émanations puantes proviennent de quelques sites d'extrême-droite. Qui détestent Christiane Taubira, évidemment.

    Comme tout le monde, je prends les journaux "neutres" qui sont donnés chaque matin à l'entrée des transports en commun. Et oui, je sais ce qui se passe... Ce que je peux voir à la télé à chaque journal télévisé !

    Bizarre, j'apprends plus et des choses qui me semblent plus importantes par la presse hebdomadaire.

    Pourquoi ? Mais parce que les informations sont moins "fraîches", qu'il y a un peu de recul qui permet justement de décanter un peu ce qui s'est passé.

    Aussi parce que la presse hebdomadaire a eu quelques jours pour faire sa petite analyse. Et donc livrer une info plus complète.

    On peut ne pas être d'accord à 100% avec les analyses, mais au moins elles ont l'avantage de présenter les causes et éventuellement les conséquences probables de l'information.

  14. #14
    Date d'inscription
    August 2008
    Messages 
    209
    euh, dans ton example, les faits seraient justement que la personne a été condamnée pour avoir changé de religion. Les faits c'est pas juste le titre avec les personnes et l'action. Genre dans le cas d'un meurtre, ce serait "un homme tué par balles à machin sur seine, la police pense qu'il s'agit d'un règlement de compte, qui sont courants dans cette ville".

    Pas : "un homme tué à machin sur seine"


    (Pour ce qui est de taubira, je vois comment on ne pourrait pas la détester faut dire)
    Dernière modification par Kamfrenshii ; 23/09/2013 à 01h09.

  15. #15
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages 
    2 101
    Tout ça pour dire que peu importe l'article, il n'est jamais totalement neutre... Cela dit, si le journaliste tient à exprimer son point de vue de façon explicite et implicite, pourquoi pas... Mais à ce moment là, il y a un apprentissage à réaliser dans le décryptage des articles et des points de vues... et à ce moment là, à moins que ça ne soit correctement enseigné à l'école, on ne peut pas prétendre que c'est destiné à tous.
    Ce que dit Ailyn correspond en gros à ce que je pense.

    Si on autorisait les journalistes à prendre parti, ils pourraient influencer les téléspectateurs.
    Il est idéaliste, naïf ou même dangereux de penser que la presse doit rester objective. Les dépêches d'agence sont là pour ça. Vous voulez de l'information la plus neutre possible ? Abonnez vous au fil AFP. Voilà. Vous aurez les faits, bruts. Il n'y a presque aucun jugement dans les dépêches AFP, on forme d'ailleurs des gens pour faire ça.
    Le travail d'un journal(iste) est de faire le lien entre l'information brute et le lecteur. Pas uniquement de produire cette information.

    Après, je pense qu'on ne peut pas dire "oui, mais le journaliste devrait expliciter clairement son opinion". Ils le font. C'est juste que si vous ne trouvez pas qu'il a une opinion, c'est généralement que vous avez le même que lui.

    Vous voulez vous entraîner à détecter une opinion ? Lisez le même récit d'un fait divers sur le figaro, libération et le monde. Vous verrez. Ces 3 "grands" journaux ont un point de vue, et il est différent. Parfois la différence est sur les marges, mais on le comprend assez facilement.

    La neutralité journalistique est un leurre, un espèce d'idéalisme inventé en France, qui n'est d'ailleurs presque revendiqué qu'en France.

    Enfin, je pense que la façon dont les journaux rendent l'information en France est très satisfaisante. Il y a de la presse pour tous les goûts (magazine, presse quotidienne, presse mensuelle, presse de caniveau, de fond, entre le monde diplomatique, libération, valeurs actuelles, Marianne, l'Express, ou même les journaux en ligne comme Rue89, Atlantico, Mediapart, etc...), et ceux qui se plaignent de la qualité des journaux en France sont généralement ceux qui n'en lisent pas où ne lisent que de la merde, ou alors qui se cantonnent à regarder le journal télévisé, ou alors ce sont des gens qui n'ont aucune culture critique et ne savent pas lire entre les lignes.

    Je suis bien entendu contre qu'un journal affiche "clairement" son opinion ! C'est déjà tellement clair actuellement que c'est pas la peine. Pourquoi pas souligner en rouge les phrases où le journaliste donne son opinion ? Nous ne sommes plus à l'école maternelle...ce serait vraiment prendre ses lecteurs pour des débiles.

    Par contre, pour tous les gens qui n'ont pas eu la chance d'avoir une éducation qui leur permette de se faire un esprit critique, je suis tout à fait pour qu'on supprime les cours d'éducation civique et de morale et les remplacer par des cours d'apprentissage de l'esprit critique, avec décryptage de la presse écrite, décryptage de l'image. Car là, il y aurait du travail et ça bénéficierait à tout le monde.
    Dernière modification par Smidge ; 23/09/2013 à 16h09.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  16. #16
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    La neutralité journalistique est un leurre, un espèce d'idéalisme inventé en France, qui n'est d'ailleurs presque revendiqué qu'en France.
    C'est d'ailleurs assez pénible, en particulier quand un homme politique interpelle un journaliste sur une question qu'il lui a posé, ce dernier ce réfugie systématiquement derrière sa "prétendue" neutralité, esquivant ainsi le débat. Ce même journaliste ne se prive pourtant pas ensuite de faire passer son message en orientant sa chronique ou son article dans le sens qui l'arrange...

    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Par contre, pour tous les gens qui n'ont pas eu la chance d'avoir une éducation qui leur permette de se faire un esprit critique, je suis tout à fait pour qu'on supprime les cours d'éducation civique et de morale et les remplacer par des cours d'apprentissage de l'esprit critique, avec décryptage de la presse écrite, décryptage de l'image. Car là, il y aurait du travail et ça bénéficierait à tout le monde.
    En fait, il s'agit précisément de l'un des objectifs (théorique du moins) de l'éducation civique... Donc avant de supprimer, autant tout simplement appliquer...
    Dernière modification par Smidge ; 23/09/2013 à 16h48.

  17. #17
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages 
    2 101
    Citation Envoyé par Smidge Voir le message
    C'est d'ailleurs assez pénible, en particulier quand un homme politique interpelle un journaliste sur une question qu'il lui a posé, ce dernier ce réfugie systématique derrière sa "prétendue" neutralité, esquivant ainsi le débat. Ce même journaliste ne se prive pourtant pas ensuite de faire passer son message en orientant sa chronique ou son article dans le sens qui l'arrange...


    En fait, il s'agit précisément de l'un des objectifs (théorique du moins) de l'éducation civique... Donc avant de supprimer, autant tout simplement appliquer...

    Tout à fait d'accord pour le premier quoique là, c'est surtout vrai pour la radio et la télévision qui ne sont quasiment pas des médias "producteurs" d'information mais bien plus des caisses de résonance des journaux. D'ailleurs, les "journalistes" qu'on voit à la télé n'en sont la plupart du temps pas (ce sont des animateurs) et ils n'ont même pas tous la carte de presse.


    Et pour le deuxième, j'ignorais ce fait (ce qui montre à quel point ça n'est pas appliqué), mais dans ce cas, effectivement je suis d'accord avec le fait qu'il faudrait le faire.
    Dernière modification par Inarius ; 23/09/2013 à 16h33.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

Discussions similaires

  1. [Débat] La vie ailleurs ?
    Par Ugo dans le forum Le Comptoir
    Réponses: 17
    Dernier message: 01/09/2010, 22h25
  2. [Débat] Qu'est-ce que l'extrémisme ?
    Par Smidge dans le forum Le Comptoir
    Réponses: 13
    Dernier message: 26/01/2010, 21h18
  3. [Débat] La vie extraterrestre
    Par Agifem dans le forum Les Archives du Comptoir
    Réponses: 36
    Dernier message: 30/04/2007, 01h14
  4. [Archives] Débat
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 56
    Dernier message: 24/10/2003, 23h13
  5. Discussion autour de la neutralité
    Par Elegyr Menahel dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 16
    Dernier message: 07/08/2003, 22h10

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256