Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: [Société] Comment écrirons-nous demain ?

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 276

    [Société] Comment écrirons-nous demain ?

    Bonsoir à toutes et à tous,

    J'ai été interpellée par cet article, non pas forcément pour la teneur qu'il offre pour les auteurs et les écrivains, mais parce qu'il m'a fait réfléchir sur nos habitudes déjà actuelles d'écriture.
    En effet, si nous avons relativement pris l'habitude de taper sur un clavier, est-ce bien pour supplanter ce que nous écrivons manuellement ? Est ce pour d'autres utilisations, pour de nouvelles utilisations ?
    La technologie est-elle un obstacle nouveau à l'écriture manuelle ?

    Comment écrirons-nous demain ?


    L'avenir de l'écriture est souvent dépeint de manière aussi sombre que celui de la lecture. L'éditorialiste Anne Trubek pronostiquait il y a quelque temps, pour Miller-McCune la fin de l'écriture manuelle, malgré tous ses avantages cognitifs, puisqu'elle permet de mêler le geste à la pensée... Avouant que nous ne l'utiliserons peut-être que pour l'apprendre avant de la désapprendre.

    L'écriture se transforme par l'utilisation de nos claviers, de nos dalles tactiles et de nos logiciels, comme l'explique très bien François Bon dans Après le livre. Comment les nouvelles technologies impactent ce que produisent les auteurs et ce que produisent les machines (pour autant que les deux parviennent à travailler de concert) ? Et comment à l'avenir nos modes d'écritures vont être bouleversés par des machines toujours plus intégrées...
    Pensez-vous réellement qu'actuellement la technologie puisse anihiler l'écriture manuelle ? Si c'est bien le cas, que perdra-t-on ?

    Koby Barhad propose lui d'essayer de mettre à jour notre soliloque, notre dialogue intérieur. Dans How do I know what I think until I see what I say ? (Comment pourrais-je savoir ce que je pense tant que je ne vois pas ce que je dit ?), l'artiste a mis au point un traitement de texte unique basé sur des technologies émergentes de prédiction de texte. L'idée ici d'amener l'utilisateur à générer un flux de pensées, de confessions, qu'il adresse à lui-même et uniquement à lui-même. L'idée va d'ailleurs plus loin, puisqu'il est possible d'ouvrir un espace social (mais complètement privatif) où les utilisateurs peuvent gérer des flux de pensées adressés à des proches ou plutôt à leur avatars. Cogitos (voir la vidéo), du nom de cet espace, est un réseau social de la pensée virtuelle, qui nous confronte à ce que nous pensons vraiment et pas nécessairement à ce que nous disons aux autres, via les réseaux sociaux.
    Une nouvelle dimension intéressante, qui se revendique à l'inverse de la publication des réseaux sociaux... A moins qu'elle n'avance dans le même sens d'une certaine façon ?

    Nous sommes la dernière génération dont la vie n'aura pas été totalement enregistrée. Désormais, les machines vont créer de nous un récit continu, parfois très intime, très personnel, jusqu'au dialogue des capteurs avec nos données vitales. Les technologies personnelles surveillent déjà le moindre de nos mouvements. Notre mémoire sélective est un concept biologique dont les bases de données ne soufrent pas, expliquent les artistes. L'avenir de l'écriture repose-t-il dans nos propres autobiographies qui seront rédigées par des fantômes machiniques. Serons-nous conscients d'être les protagonistes d'une narration continue ?
    Voilà encore un concept intéressant... L'écriture, en tant que compilation d'informations sur notre vie, peut-elle être remplacée par ce que les machines enregistrent de nous ? Ces enregistrements, auxquels nous ne semblont pas toujours avoir accès nous offriront-ils le droit d'oublier ? Mais que sera notre vie si on ne peut plus oublier ? Si la moindre parcelle de notre passé ne peut plus s'effacer ?

    Et vous ? Que vous inspirent ces évolutions technologiques ?
    Peut-on vraiment penser que le clavier supplantera l'écriture manuelle ?
    N'écrira-t-on plus bientôt qu'avec un clavier ? Quelle est à peu près le ratio entre votre écriture à la main et sur le papier ?
    Qu'écrivons nous actuellement au quotidien ? avec un stylo et du papier ? avec un clavier ?
    Qu'écrirons nous dans le futur ?


    A vos claviers, plus que jamais .
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  2. #2
    Smidge Invités
    Citation Envoyé par Ailyn Voir le message
    Pensez-vous réellement qu'actuellement la technologie puisse annihiler l'écriture manuelle ? Si c'est bien le cas, que perdra-t-on ?
    Personnellement, je n'écris très peu "manuellement", et ça n'a jamais été le cas par le passé non plus. J'écris mal (depuis toujours), je rature... et je trouve le procédé laborieux et peu épanouissant. Je me suis épanoui beaucoup plus tard, quand j'ai pu écrire avec un clavier, qui me permet actuellement d'écrire bien plus vite (et surtout bien plus propre) que je ne ferais à la main. Mon ratio entre les deux type d'écriture ? Si je compte le stylo rouge , je dirais 1 ou 2% Si je ne le compte pas, je pense qu'il faut en premier lieu aborder quelques notions sur l'infinitésimal

    D'un point de vue plus général, il y a sûrement des choses qui vont se perdre de cette façon (si tout ça se généralise). Certaine personnes ont une graphie particulièrement agréable, et je reconnais qu'il passe un "petit quelque chose d'exclusif" dans une lettre que dans un email, même avec le même contenu.

    Cependant, il y a aussi à gagner je pense. Perso, l'habitude "d'écrire au clavier" m'a fait systématiser l'utilisation de smileys. Je ponctue mes phrases de "" de "" de ":x" "", etc etc... très spontanément, et je trouve que cela apporte grandement à un texte écrit "direct" (dans un roman, c'est autre chose, les dialogues étant incisés de toutes ces précisions dont on se passe lors d'un échange direct). D'ailleurs, je me prends aussi à les utiliser lors des rares fois où j'écris un courrier manuel.

    Alors, annihilera, annihilera pas... je pense qu'il y aura toujours des gens pour écrire "à la main". Parce qu'un stylo et une feuille de papier coûteront toujours moins cher qu'un ordi ou un téléphone portable.

    Et si il y a effectivement quelque chose à perdre à cette éventuelle disparition, je pense qu'il y a aussi à gagner à examiner de plus près les atouts d'une écriture dématérialisée. En tous cas, moi elle ne me rebutent pas du tout, et je dirais même que je leur suis assez redevables.


    Citation Envoyé par Ailyn Voir le message
    [...]
    Une nouvelle dimension intéressante, qui se revendique à l'inverse de la publication des réseaux sociaux... A moins qu'elle n'avance dans le même sens d'une certaine façon ?
    Je ne sais pas trop quoi en penser. Ca semble intéressant en tous cas, mais je n'ai pas d'idée sur le genre d'impact que ça pourrait avoir.



    Citation Envoyé par Ailyn Voir le message
    Voilà encore un concept intéressant... L'écriture, en tant que compilation d'informations sur notre vie, peut-elle être remplacée par ce que les machines enregistrent de nous ? Ces enregistrements, auxquels nous ne semblons pas toujours avoir accès nous offriront-ils le droit d'oublier ? Mais que sera notre vie si on ne peut plus oublier ? Si la moindre parcelle de notre passé ne peut plus s'effacer ?
    Ca, par contre, c'est super flippant Quand on voit un peu le succès de Facebook et autres consorts et l'opacité de leurs politiques de ""confidentialités"" (et j'insiste sur les guillemets)... Enfin, en même temps, les gens semblent rechercher ça. Etaler leur vie, "l'écrire" en quelque sorte. C'est le fantasme du narcissisme poussé à son extrême. Mais je ne suis pas sûr que celui qui le pousse ait de si bonnes intentions que ça

  3. #3
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Bruxelles/Brussel
    Messages 
    904
    Je n'ai pas envie de réagir ou développer toutes les idées que tu abordes (parce que bon, c'est beaucoup quand même ) mais je peux au moins dire que j'écris beaucoup à la main, même si j'écris surtout pour moi-même.
    Je ne sais pas si ça vient de mon "formatage", mais je suis incapable de faire de la prise de notes (d'un cours, d'une conférence, d'une réunion de travail) directement au clavier, pas pour une question de rapidité, mais parce que je suis incapable d'intégrer quelque chose en le tapant. En l'écrivant oui. (même si ce n'est pas nécessaire, je peux le chanter ou le réciter à voix haute en y attachant des mouvements, mais le taper ne donne aucun résultat) Du coup j'écris énormément dans ce contexte.

    De la même façon, si j'ai un projet de texte à développer, ou une idée à organiser, ce genre de choses, ma première étape commence toujours sur une feuille de papier, que ce soit un texte ou un "mindmapping" (y a un mot en français pour ça ?), je dois d'abord le faire à la main.
    Après évidemment, si d'autres personnes doivent me lire, je retape au clavier.

    Bref, tout ça pour dire que je ne désapprends pas l'écriture manuelle, parce que je la pratique tous les jours, mais son but n'est certainement pas la communication, c'est plus "intime" (d'ailleurs mon écriture est très laide aussi ).

    C'est mêler le geste à la pensée comme tu dis plus haut, et c'est un ressenti indispensable que je ne retrouve pas avec un clavier, va savoir pourquoi.
    « Regarde moi ces émincés d'oignons, je voudrais tous les enfiler sur une corde pour m'en faire une parure ! »

    ಠ_ಠ

  4. #4
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 276
    Citation Envoyé par Sanctifer Voir le message
    Je n'ai pas envie de réagir ou développer toutes les idées que tu abordes (parce que bon, c'est beaucoup quand même ) mais je peux au moins dire que j'écris beaucoup à la main, même si j'écris surtout pour moi-même.
    Tu peux réagir à la partie que tu veux , et donner ton expérience, il n'y a pas une obligation absolue à répondre à tout. Tous les concepts évoqués sont intéressants, mais ça fait beaucoup, on est bien d'accord .

    que ce soit un texte ou un "mindmapping" (y a un mot en français pour ça ?)
    Non, il n'y a pas de mot français, on dit également mindmapping. Par contre, dans le cadre de rééducation, on m'a proposé des programmes de minmapping, mais je ne vois pas du tout comment m'en servir... Je vois vraiment ça avec une feuille blanche et un stylo :gign.. Impossible de faire autrement .

    C'est mêler le geste à la pensée comme tu dis plus haut, et c'est un ressenti indispensable que je ne retrouve pas avec un clavier, va savoir pourquoi.
    Ce n'est pas de moi, mais tiré de l'article qui m'a donné cette idée de sujet .
    Par ailleurs, et je pense que c'est important de le préciser, l'activité d'écriture manuelle n'active pas les mêmes réseaux neuronaux dans le cerveau que ceux qui permettent de taper sur un clavier... Il y a tout de même une différence supplémentaire, et je dirai même un transcodage supplémentaire.
    On passe d'un code à l'autre lorsqu'on part de l'oral pour aller vers l'écrit.
    Dans le cas de l'écriture manuelle, on va passer d'une forme écrite (dans la tête) à un geste graphomoteur défini.
    Mais dans le cas du clavier, on va passer de ce langage écrit, de cette forme écrite, à une transcription en gestes un peu différents de celui de l'écriture manuelle, qui est de taper chaque élément du mot par un ou plusieurs mouvements réalisés par les mains également.
    Si la sortie considérée est la même, le geste ne l'est pas. Et plus encore quand tu tapes sans regarder ton clavier .
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  5. #5
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Bruxelles/Brussel
    Messages 
    904
    Citation Envoyé par Ailyn Voir le message
    Non, il n'y a pas de mot français, on dit également mindmapping. Par contre, dans le cadre de rééducation, on m'a proposé des programmes de minmapping, mais je ne vois pas du tout comment m'en servir... Je vois vraiment ça avec une feuille blanche et un stylo :gign.. Impossible de faire autrement .
    Bon, ça me turlupinait alors j'ai cherché avant que tu donnes ta réponse.
    Pour info, il semble qu'en français on parle de "carte heuristique", mais je ne sais pas si c'est exactement la même idée, ou même si c'est réellement utilisé.
    Au niveau des programmes, j'ai appris à utiliser Freemind/Freeplane (qui est sympa et intuitif), mais bon, je faisais d'abord tout sur papier, et après je recréais la structure avec Freemind
    Dernière modification par Sanctifer ; 07/12/2011 à 09h40.
    « Regarde moi ces émincés d'oignons, je voudrais tous les enfiler sur une corde pour m'en faire une parure ! »

    ಠ_ಠ

  6. #6
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    March 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 060
    Tiens, en voilà un débat intéressant. Et ça tombe bien, j'ai l'occasion d'y réfléchir tous les jours en allant en cours.
    Autour de moi, une partie de ma classe amène son PC portable pour prendre des notes. Certes la majorité conserve les traditionnels papier et stylo, mais sur 40 personnes, il doit bien y en avoir une quinzaine. Moi-même je vais bientôt avoir mon propre ordi portable (merci papa noël ), et je me suis posé la question de savoir si j'arrêterai mes notes manuelles ou pas.

    Après mure réflexion (fournie par mon cerveau embrumé pendant ses trajets de métro...) je me suis aperçue que j'en serais incapable. Je tape à une vitesse honnête -disons que ma mère est toujours impressionnée de me voir écrire, mais j'ai des amis qui tapent bien plus vite que moi- et techniquement ce serait possible. Mais mon lien à l'écriture manuelle est tout à fait différent de mon clavier. Quand j'écris sur un appareil électronique (ordi, téléphone etc.), c'est pour l'aspect pratique. Pour prêter un texte ou une fiche à un ami il est plus simple de lui envoyer le fichier Word plutôt que de donner une feuille qu'on ne peut alors plus consulter, et qui ne sera peut-être pas déchiffrable selon notre écriture. Un mail est beaucoup plus rapide qu'une lettre -et on n'a pas à payer le timbre.

    Par contre, je trouve qu'on a beaucoup plus de "liens" avec une écriture manuelle. Comme Sanctifer, écrire à la main m'aide à mémoriser, parce que je m'implique plus, je me sens plus proche de mon texte. Sur l'ordi, c'est plus loin, plus virtuel (Captain Obvious au rapport! ), et plus rapide aussi. C'est de l'immédiat, mais ça ne s'imprègne pas sur la longueur. Et ça acquiert une importance beaucoup plus relative, à mon avis. Je serais bien incapable de me souvenir de chacun des posts que j'ai laissé sur la CC par exemple. Pourtant certains sont de vrais pavés...
    Sans doute est-ce aussi lié au fait que notre écriture nous appartient, alors que les polices de caractère, même très variées, restent stéréotypées et anonymes.

    Donc pour moi jamais la technologie ne remplacera l'écriture manuelle, à moins qu'on m'y force. Pour les autres questions du débat, je n'y ai pas trop réfléchi donc je préfère me taire que de dire n'importe quoi
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

  7. #7
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Bruxelles/Brussel
    Messages 
    904
    La prise de notes sur papier a aussi l'avantage de laisser une énorme liberté d'organisation spatiale du texte.
    On peut mettre des flèches partout sans problèmes, faire des cadres, des liens, des dessins assez facilement, choses souvent impossible avec un traitement de texte classique, très dirigiste.

    Pour moi ça joue beaucoup aussi dans le processus de m"morisation/apprentissage/vécu du texte
    « Regarde moi ces émincés d'oignons, je voudrais tous les enfiler sur une corde pour m'en faire une parure ! »

    ಠ_ಠ

  8. #8
    Date d'inscription
    April 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    En sciences je n'ai jamais vu quelqu'un sortir son portable en classe et recopier le cours, parce que 90% du temps il suffit de demander son powerpoint au prof quand on l'a pas déjà téléchargé et/ou imprimé.

    Et puis comment on fait pour rapporter les dessins avec un ordi ? Tiens, par exemple, en cristallo, comment représenter une structure cfc avec word ? Ca doit pas être facile, alors qu'avec un papier et un crayon, ça se fait en 5 secondes.

    Ou alors prendre ses cours avec un stylo optique, et les passer dans un format standardisé avec un logiciel. Mais ça doit être galère.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  9. #9
    Date d'inscription
    August 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    Il me semble au contraire que c'est une formidable avancée, tant au niveau scientifique qu'humain. Je sais plus qui avait dit cette phrase, mais à chaque fois qu'une personne meurt, c'est l'équivalent d'une bibliothèque d'expériences, de vécus, de connaissances qui part en fumée!! La possibilité de sauvegarder toute ces données et de les rendre accessibles ne peut être que bénéfiques pour les générations à venir je pense.

    A mon avis les technologies vont peut à peu supplanter l'écriture classique à l'encre(c'est déjà le cas, y a qu'à voir la crise au sein des journaux classiques). Après, comme il est vrai que l'action d'écrire a en général un impact sur l'apprentissage, peut être que ce sont les technologies des stylos optiques (mentionné par Mr sylvestre) qui se développeront par la suite.

    Personnellement j'écris presque exclusivement en format papier, mais depuis que j'ai un ordi portable, je pense que je vais m'essayer à la prise des cours avec le pc (tout en gardant une feuille pour l'écriture des équations qui est un peu plus lente sous pc). Ne serait-ce que pour la facilité de relecture, de correction et de mise en page. Certes on apprend un texte en l'écrivant, mais on l'écrit une fois et ensuite on le révise, et la révision est plus aisée si c'est plus agréable à lire. Bon je révise aussi aussi en recopiant plusieurs fois certains passage de mon cours mais la c'est juste au brouillon.

Discussions similaires

  1. [Société] Comment trafiquer la réalité
    Par Ailyn dans le forum Le Comptoir
    Réponses: 17
    Dernier message: 13/09/2009, 19h57
  2. [BG1][SOLUCE] Dradeel nous aide-t-il après l'île ?
    Par Odea dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/09/2008, 23h23

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256