Départ en vacances.
Entrée sur l'autoroute.
Et là... l'enfer des bouchons...
Vous frayant une place de votre bretelle d'accès, vous vous préparez psychologiquement à endurer plusieurs heures de touche-pare-choc...

Mais ne vous êtes-vous jamais dit que ces ********* sur l'autre file avançaient quand même vachement plus vite que vous ? Et vous avez beau doubler, déboiter, slalomer... rien n'y fait, cette sensation ne part pas.

Pourquoi donc ?

La réponse... ici