Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Discussion: Petite question aux enseignants

  1. #1
    Smidge Invités

    Petite question aux enseignants

    Suite à la lecture de cet article m'est venu une question...

    Vous tutoyez ou vouvoyez vous élèves, vous ? La réponse est-elle la même quelque soit le niveau ? (et si ça concerne des niveaux que vous n'avez jamais eus, vous vous l'imagineriez comment ?)


    Bon cela dit, tout le monde a le droit de donner son avis aussi hein

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 414
    Je n'ai jamais enseigné qu'en lycée et dans le supérieur. Dans le supérieur, face à des jeunes adultes, le vouvoiement vient très naturellement. En lycée, je me suis imposé de vouvoyer mais le tutoiement sort quelquefois malgré moi. La tradition de l'EN veut que l'on tutoie les collègues or je passe finalement bien plus de temps avec les élèves !
    Au début je vouvoyais pour marquer la différence d'âge pas assez flagrante. Maintenant je le fais surtout pour qu'ils comprennent qu'ils ne sont plus au collège, que je ne suis pas là pour les materner (rassurez-vous je suis quand même obligée de le faire), et qu'ils s'approchent de la vie professionnelle, où les tentatives de copinage avec l'échelon supérieur peuvent leur jouer de très mauvais tours.

    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  3. #3
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 729
    Perso, j'ai un peu de mal avec le voussoiement, d'une manière générale, donc j'ai tendance à tutoyer assez facilement.

    Quand j'étais instit', la question se posait moins (j'ai surtout eu des élèves de maternelle, c'était du tutoiement spontané dans les deux sens), et j''essayais de me forcer à voussoyer les parents.

    Avec mes étudiants, je crois que je n'y fais pas trop gaffe, et donc que le tutoiement vient aussi de façon spontanée ; de leur côté, la plupart me voussoient par habitude (je ne donne aucune consigne à ce niveau), mais ça ne me dérangerait absolument pas qu'ils me tutoient.

    Dans les événements associatifs auxquels je participe dans lesquels j'ai une position rapprochable de celle d'un enseignant, j'ai tendance à encore essayer de me forcer à voussoyer les gens, la plupart (au pifomètre) réagissant à peu près aussitôt pour me dire que je peux les tutoyer.

    Je ne pense pas que ce soit une question d'âge (il y a des étudiants et des lycéens dans le public des événements sus-cités, que j'essaye de voussoyer autant que les plus âgés), mais plutôt une question de contexte. Mes étudiants, je les vois toutes les semaines, donc j'ai plus de difficultés à ne pas être spontané que quand il s'agit de gens que je croise plus rarement ou que je ne vois qu'une fois. Je pense que je réagirais à peu près de la même façon avec des collégiens (mais, bien sûr, comme ça ne m'est jamais arrivé, je ne peux pas répondre avec certitude).
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Mon expérience en tant qu'élève :
    De façon générale, mes professeurs ont utilisés le tutoiement jusqu'à la fin de la troisième. Arrivée en seconde, c'est le "vous" qui est devenu la règle, sans que ça me gêne particulièrement : on passe "un cran au dessus", généralement dans un établissement différent de celui où on a été au collège...
    La distance devient importante, et elle s'installe peut être plus facilement à ce moment là.

    Dans mon travail, je suis gênée parce que j'ai souvent du mal à me positionner notamment parce que j'ai à faire à des patients avec lesquels je suis dans une situation duelle qui favorise la proximité mais demande aussi beaucoup de recul. Avec les adultes, ce n'est pas très compliqué. C'est vraiment avec les enfants, avec les pré-ados et les ados que c'est complexe. Dans la mesure du possible, un patient de plus de 15 ans, je préfère lui donner du "vous", mais si je le connaissais déjà auparavant... Bah... Ca va pas être possible .
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  5. #5
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Sudiste
    Messages 
    2 855
    En lycée, je tutoie systématiquement et les élèves me vouvoient systématiquement. Même les pires élèves que j'ai pu avoir, je ne me souviens d'aucun qui m'ait tutoyé. Preuve pour moi que les rôles sont bien marqués et que ce n'est pas en vouvoyant qu'on établira miraculeusement un respect entre professeur et élève.
    De manière générale je pense qu'on ne choisit pas entre tutoyer et vouvoyer. Un inspecteur disait "vous enseignez ce que vous êtes", et c'est totalement vrai.
    I believe in possibility
    I believe someone's watching over me
    And finally I have found a way to be
    Happy, happy

  6. #6
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Dans mon antre, en train de dormir sur mon or.
    Messages 
    476
    En tant qu'élève(ce que je suis toujours) : Je tutoyais mes profs avant la sixième, depuis c'est le vouvoiement, certains nous vouvoient, d'autres nous tutoient.

    Par contre, à l'extérieur, je tutoie ou rienoie les gens. Ce que je veux dire par rienoie c'est quand j'évite de passer par le "vous" ou le "tu" et que je trouve un autre moyen de désigner.
    Dernière modification par Lekhtarin ; 21/02/2014 à 22h48.
    Moi, Nir Athkel, ne me soumet pas, je ne fais que vivre en suivant le Flux de la Beauté et de la Nature.

  7. #7
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 986
    Tu ne vouvoies personne, Lekhtarin ? Au boulot, entre collègues le tutoiement est de rigueur quel que soit l'âge, mais on vouvoie les cadres. Le tutoiement est proscrit vis à vis des "usagers" du service public, mais parfois il arrive que ceux-ci nous tutoient ! on laisse faire si c'est par gentillesse (le tutoiement amical est fréquent chez les Maghrébins âgés), mais on continue à vouvoyer.
    Dernière modification par Féérune ; 22/02/2014 à 09h43.

  8. #8
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 126
    Au lycée, une partie des enseignants nous vouvoyaient, mais pas la majorité, je dirais.
    C'est surtout les plus jeunes enseignants qui nous vouvoyaient (pour faire une différence, je suppose).
    Quant à nous, même lorsque certains enseignants nous ont demandé de les tutoyer, je sais que nous préférions les vousoyer.

    Idem, en prépa, ce n'est qu'une partie des enseignants qui nous vousoyaient.

    A noter : j'ai eu un professeur qui nous "onnoyait", il disait "XXXX va arrêter de discuter avec son voisin(e) !". Ou "On va arrêter de parler avec son voisin(e), maintenant" !
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  9. #9
    Smidge Invités
    Dans la vie de tous les jours, globalement je vouvoie, sauf face à des enfants ou ados en âge d'être mes élèves.

    En tant qu'élève, j'ai eu des prof qui tutoyaient, d'autres qui vouvoyaient... aucun des deux ne m'a particulièrement dérangé à vrai dire.

    En tant que prof (en collège, mais aussi le peu de temps que j'y suis resté, au lycée), je tutoie spontanément les élèves, y compris au début de ma carrière d'ailleurs. Je sais que certains vouvoient dès le collège, mais j'y arrive vraiment pas (y compris pour des oraux, où le jury est censé (?) être plus distant).

    Et ce n'est pas pour autant qu'il n'y a pas respect, ou distance quand il le faut. En fait, j'emploie le vouvoiement quand je veux mettre la pression à un élève en particulier Mais c'est une mise en scène dont personne n'est dupe, et qui ne dure en général que quelques secondes

  10. #10
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Ex-lathandrite désabusée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    22 646
    Moi je suis incapable de vouvoyer mes élèves (y compris le peu de semaines où j'ai été en lycée)... même quand on joue les jury d'examens pour l'oral (débile) d'histoire des arts par exemple, où certains collègues voudraient imposer un vouvoiement obligatoire : je n'y arrive pas, d'autant que j'ai eu la plupart des élèves en cours l'année précédente...

    Quand j'étais élève, mes profs nous tutoyaient généralement au collège, plus de la moitié nous vouvoyaient au lycée. Une de mes profs de collège nous parlait à la troisième personne, c'était bizarre ("elle ferait mieux d'écouter" au lieu de "tu ferais..."), en fait elle évitait souvent de s'adresser directement à nous... ce qui empêchait pas que c'était une super prof très appréciée. L'ayant eu des années plus tard comme collègue, elle m'a expliqué qu'elle s'était imposé, les premières années, de vouvoyer ses élèves (elle s'était retrouvée au lycée avec des élèves ayant seulement 2-3 ans de moins qu'elle), et qu'elle n'avait pas réussi, des années plus tard, à revenir au tutoiement.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne
    Peu disponible...

  11. #11
    Date d'inscription
    mars 2011
    Localisation
    La Comté
    Messages 
    208
    Bonjour,

    Pour ma part, je tutoie mes élèves au lycée et vouvoie mes étudiants à la FAC, à l'IUT, en prépa.
    Lorsque j'utilise un vouvoiement en lycée, c'est aussi pour marquer le coup, reprendre un élève...

    D'ailleurs, j'ai retrouvé en IUT ou colle de prépa des élèves que j'avais eu en seconde et terminale (et que je tutoyais) et suis passé au vouvoiement dans le cadre des rapports élèves/enseignant, tout en continuant à les tutoyer en dehors (peut être parce que j'avais des rapports assez détendus avec eux au lycée).

    La plupart des enseignants qui m'ont eu avant le bac m'ont tutoyé et ceux qui m'ont eu après m'ont vouvoyé.
    "La violence est le dernier refuge de l'incompétence" (Isaac Asimov, Fondation).
    "La grossièreté est le dernier recours des imbéciles" (Mon épouse).

Discussions similaires

  1. [MODS] Petite question sur l'armure de Nashkel
    Par zuda dans le forum Le Festival de Nashkel : les modules BG1
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/01/2013, 11h45
  2. Petite question sur les posts ?
    Par Ugo dans le forum Les Archives du Comptoir
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/11/2010, 20h06
  3. Petite question sur les dés de vie
    Par DrAzTiK dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/11/2008, 17h32
  4. [Matos] Petite question sur la RAM
    Par Vergil dans le forum Informatik'
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/09/2007, 17h46
  5. [MODS] Petite question de compatibilité
    Par Death dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/05/2006, 20h59

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252