Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 66

Discussion: [Structure] Le chantier naval

  1. #31
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : un pirate en fuite]

    La batisse dans laquelle entrait le mercenaire n'était guère acceuillante. L'air chargé de sel avait érodé la pierre de pauvre facture dans laquelle était fait le batiment. La porte en bois n'était pas en meilleur état, les gond de fer étaient rouillés, et la porte s'ouvrit dans un grincement effroyable.
    Les hommes a l'intérieur avaient tous la mine patibulaire. Mal rasé, couverts de cicatrices pour la plupart, ils dégageaient une odeur de sueur et de crasse. Quelques tables étaient disposé de ci de là, on pouvait pas vraiment savoir s'il s'agissait d'une taverne. En fait, c'était ni plus ni moins qu'une cache de racaille, ou les marins pour le moins malhonnête se réunissaient. Un homme se tenait derrière un comptoir. Il interpella le nouveau venu:


    Hep là marin d'eau douce, on s'est perdu loin de sa barquasse?

    Avant qu'il n'ait eu le temps de réagir, une dague fusait vers le demi orque...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #32
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    [Quête : un pirate en fuite]

    ... Qui se jetta à terre pour l'éviter. Le projectile passa à deux doigts de sa tête avec un sifflement aigu. Dans une roulade, Balrog se rétablit et s'élança vers le comptoir, tout en dégainant la dague à sa ceinture. Il arriva à coté du "tenancier", lui plaça sa dague sur le cou et lui dit :

    - Je ne suis pas un marin d'eau douce... C'était un test ?
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  3. #33
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : un pirate en fuite]

    Le tenancier restait sans bouger. Il murmura deux ou trois parole, puis ses bras remuèrent un peu.

    Tenancier->Porte dimensionelle->Tenancier.

    Balrog se retrouva les bras fixes dans le vide. Le tenancier parti d'un rire gras.


    On fait moins le malin, maintenant hein? Et oui, pendant u temps j'ai été riche et éduqué. Bon, venons en au fait. Tu cherches du boulot?

    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  4. #34
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    - Oui...

    Le demi-orc remit sa dague à sa ceinture, puis continua :

    - Et je suppose que vous pouvez m'en trouver un ? J'ai besoin d'argent...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  5. #35
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : un pirate en fuite]

    Le guerrier-mage regarda le demi-orque de son oeil torve.

    Tsss, tsss... Ces jeunes, ils pensent que tout leur est du... Des... gens viennent parfois ici recruter des petites frappes dans ton genre. A toi de te montrer convaicant quand l'un d'entre eux passera.
    Sois là demain a l'aube si tu veux une opportunité en or.


    Puis il quitta des yeux le demi orque et se remit a astiquer négligement le comptoir en bois, maculé de tâches d'alcool visiblement indélébiles.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  6. #36
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    [Quête : un pirate en fuite]


    Le lendemain matin, Balrog revint donc, toujours avec le même équipement, dans la taverne miteuse. Marquant un temps d'arrêt, il examina les lieux. Depuis la veille, rien n'avait changé, pas même les tâches sur le comptoir que le tavernier avait essayé d'enlever. Il continua son examen, cherchant des yeux le pirate qu'il était chargé d'arrêter, ou l'un de ses lieutenants.
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  7. #37
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : un pirate en fuite]

    Après que Balrog ai attendu une bonne demi heure sans résultat, un homme poussa la porte. Il avait les cheveux mi-long, bruns, et la peau hâlée. Il ne prêta aucune attention aux gens dans la salle et alla directement voir le tavernier.
    Il s'ensuivit une messe basse entre les deux hommes, puis le tavernier pointa balrgo du doigt.
    L'autre homme vient le voir.


    On m'a dit que tu cherchais du travail... J'ai peut être quelque chose pour toi. Je n'irais pas par quatre chemins, si tu es là, c'est que tu n'a pas non plus de scrupules. On va voler un bateau. Demain, à la première heure, rejoint nous sur les quais d'embarquement.

    Sans laisser au demi-orque le temps de répondre, il parti en vitesse.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  8. #38
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    Et bien... Rapide et précis ! Il n'avait plus qu'à attendre le lendemain, et ne pas oublier de se lever à l'aube...Il quitta donc la taverne miteuse, après un dernier coup d'oeil. La suite risquait d'être mouvementée.
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  9. #39
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : un pirate en fuite]

    Torveflamme était arrivé au chantier naval. Il attendait le mercenaire qu'il avait engagé la veille. Il lui faudrait lui expliquer tout les détails du plan avant de le présenter aux autres...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #40
    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    Ayant quitté la Taverne de la Bienveillance après une nuit de sommeil bien trop courte à ses yeux, Agrippa se rendit au chantier naval, qui se trouvait à l'extrémité du port dans lequel était amarré son navire, l'Espadon. Il n'était pas besoin d'être un spécialiste pour voir que celui-ci était gravement endommagé, et qu'il faudrait des semaines, sinon des mois pour le remettre en état de braver les dangers d'un nouveau voyage.

    Une rapide discussion avec le premier maître du Chantier naval luménien lui confirma la gravité des dégâts occasionnés lors de l'assaut des pirates qui avait conduit l'Espadon à trouver refuge à Luménis.


    *Me voilà donc forcé de rester à Luménis pendant une durée indéterminée*, pensa-t-il. Mais une inquiétude nouvelle lui fit poser une autre question au maître du chantier. "Mes hommes d'équipage - ou tout au moins ceux qui ont survécu - sont encore à bord, et je n'ai ni de quoi les occuper, ni de les payer, d'ici à ce que le navire soit en état de reprendre la mer. D'ailleurs rien ne dit qu'ils souhaitent naviguer sur l'Espadon à nouveau. Auriez-vous besoin de main d'oeuvre? Si votre chantier a besoin d'hommes expérimentés, certains d'entre eux sont des charpentiers capables et dévoués; peut-être pourriez-vous en embaucher quelques-uns?

    - J'aurais peut-être besoin de quelques bras supplémentaires, en fonction des besoins, répondit le premier maître. Dites aux hommes ayant des compétences de charpentier de venir se présenter pour un test. Mais attention, hein, ici on a pas besoin de bras cassés! Je ne prends sur mon chantier que ceux qui s'y connaissent!

    Un sourir s'esquissa sur le visage de Agrippa : une partie de l'équipage de son navire ferait certainement le bonheur du chantier naval, tout en le soulageant d'un grand poids moral. En attendant, restait le problème autrement plus épineux du coût des réparations. Le montant approximatif donné par le maître du chantier l'avait fait frémir. Il était maintenant temps de vendre la cargaison de bois se trouvant à bord de l'Espadon. De cette vente dépendrait sa capacité à payer les réparations et à s'établir en ville.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  11. #41
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    [Quête : Un pirate en fuite]

    Quand le Mercenaire en question arriva après avoir fait attendre "un peu" le criminel, il repéra immédiatement sa cible. Il se dirigea vers elle, avec comme simple équipement apparent des vêtements un peu usés, un sac de marin, et un poignard à la ceinture. Il possédait également un lot de dagues cachées sur lui, ainsi que quelques fioles de potions curatives dans les coutures de ses vêtements. Il avait également, dissimulées dans son sac, son arbalète légère ainsi que quelques doses de poison paralysant ainsi qu'une fiole d'un somnifère très concentré. Et, entre deux vêtements de rechange, était camouflée sa cotte de maille elfique, qu'il avait préféré ne pas mettre immédiatement sur lui.


    Equipement :
    - cotte de maille elfique +1
    - deux dagues de corps à corps
    - 10 dagues de lancer
    - une arbalète légère démontée, temps de montage : 1 à 2 minutes
    - 4 doses de poison paralysant (à enduire sur la lame, durée efficace : 1 heure environ chaque dose)
    - 1 dose de somnifère (sans odeur ni gout, à mettre dans de l'eau, du vin, de la sauce, un ragout etc...)
    - 2 potions de soin et une potion de soin majeure
    - une matraque faite d'un petit sac de sable
    - quelques vêtements de rechange
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  12. #42
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : Un pirate en fuite]

    Un homme vint acceuillir le nouveau venu. Sa bouche empestait encore l'alcool de la beuverie d'hier. Il portait des vêtements presque aussi sales que ses dents, et fumait une herbe dont l'odeur provoquait des remontées gastriques...

    "Hé mec... C'est toi le nouveau qui veint nous filer un coup d'main. Magne toi l'train, l'boss y t'attend d'ja!".

    Puis il amena Balrog un peu plus loin sur le chantier, derrière la coques d'un vieux bateau, rongé par les bernacles. Torve Flamme se tenait là, seul, hormis le pirate-soulard.

    Ecoutes petit, on a un problème... Certains demes hommes t'auraient vu trainer avec les SRL... C'est vrai ça? dit-il en jouant de la dague qu'il tenait dans sa main.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  13. #43
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    [Quête : Un pirate en fuite]


    En entendant les propos du pirate, le demi-orc n'eu qu'un faible sursaut, qu'il fit passer pour de l'indignation, et lui répondit :

    - Je suppose que c'est une blague... Si ça n'en est pas une, tu devrais vérifier tes "informateurs"... Les SRL, c'est renseignements, c'est bien ça ??? Oui... Et bien, c'est aussi vrai que ce que je te dis maintenant, à savoir que ce gars là bas, qui empeste plus qu'un troupeau de cochon, n'a bu que de l'eau depuis une semaine...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  14. #44
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : Un pirate en fuite]

    Nan mais tu t'prends pour qui? J'vaismontrer ce qu'il peut te faire le troupeau de cochon moi!

    Et l'homme, ou plutot le fût d'hydromel, se jetta sur Balrog, coutelas en avant, tailladant l'air de multiples mouvements. Il ne semblait pas savoir se battre. Mais cela amusait grandement Torve-Flamme...

    Vas-y, tues cet ivrogne pour prouver ta loyauté!
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  15. #45
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    - Tuer un de tes employés ??? Je crois que ça serait une erreur, dit le demi-orc tout en esquivant les coups avec facilité.

    L'homme continuait de faire des moulinets en l'air, et s'avançait vers Balrog avec des mouvements pour le moins désordonnés. L'assassin passa derrière lui, et l'assoma d'un grand coup du manche de sa dague sur la tête.

    - Excuse moi d'avoir du l'assomer, mais ce gars aurait fini par me filler un rhume...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  16. #46
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : Un pirate en fuite]

    Un employé? Ce bon a rien? Je l'ai recruté tout comme toi. Sache que je n'aipas d'employé, j'utilise des gens comme toi, des êtres avides d'argent, cela me posent moins de problème que des employés a rémunération fixes. Mais vient, suis moi, je vais t'expliquerce que j'attends de toi.

    Puis Torve-Flamme commença à marcher, laissant le marin assomé sur place. Il tournait volontairement le dos a Balrog. Il avait confiance en son armure de cuir renforcée de plaques de métal, et aussi en ses mercenaires dissimuléstout le long du chemin.
    Au bout de quelques minutes, ils arrivèrent devant une masure aux murs décrépits, dans la partie la plus insalubre des quais. La porte était cadenassée, mais Torve-Flamme possédait la clef.

    L'intérieur était lugubre, presque cauchemardesque. Des pirates dormaient, où plutôt cuvaient, allongés aux quatre coins de la pièce, parfois les uns sur les autres, ronflant comme des soufflets de forge. Une large table était recouverte de reste de nourriture et de bouteilles vides, et des morceaux de viande grasse cuicinée dans un jus immonde étaient repandus au pied de la table.
    Sur des coussins rongés par lamites gisait une femme a demi nue, une prostitué sans doute, le corps couvert de bleus, les vêtement déchirés. Les pirates avaient du beaucoup s'amuser avec elle la veille au soir. Sa respiration faible et sifflante indiquait surement une côte cassée.
    Mais plus frois encore que la catin, se trouvait un cadavre, posé là, au milieu des dormeurs et des buveurs éveillés. Sans aucun doute l'ancien propriétaire des lieux.


    Nous y voila. Ne te fie pas à ce que tu vois, le rhum et la bière n'a en rien affaibli les réflexes de mes hommes. Demande donc a cette fille de joie! dit-il en désignant la catin mourrante, puis parti d'un grand éclat de rire.
    Mais passons au choses sérieuses. Il nous faut un bateau, et tu vas nous aidr à en trouver un ! Il y a un bateau sur le ponton nord, tu devra t'y introduire cette nuit et le "nettoyer" afin que l'on puisse y monter. Des questions?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  17. #47
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    [Quête : Un pirate en fuite]

    - Hum... Oui : combien de personnes, quelle taille, s'il est proche du passage des patrouilles de gardes... Ce genre de questions. Et tu penses vraiment que je vais réussir à nettoyer tout un bâteau à moi tout seul ? Je dois avouer que c'est flatteur...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  18. #48
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : Un pirate en fuite]

    Hey, c'est pas comme si tu avais le choix. Soit tu réussit, soit tu t'assois sur ta paye, voir plus... Enfin, comme je l'ai dit, le bateau est arrimé au ponton nord. il devrait y a avoir seulement cinq ou six membres d'équipage pour le garder. C'est un bateau de commerce qui revient de six mois de voyage en mer, les marins seront partis se remplir dans une taverne et se vider dans un bordel, ce qui explique le nombre réduit a bord. Pour la garde, ils passent partout dans leport, alors là va falloir aviser...

    Un mercenaire qui réfléchit... pas bon ça, je ne le prendrais pas avec moi dans un abordage, songea le pirate.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  19. #49
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    Balrog eut un sourire lorsque le pirate lui parla de paye.

    - Bon et bien... Je crois que c'est tout. Je suis pret.
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  20. #50
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    [Quête : Un pirate en fuite]

    Bien, vous devrez agir dès le crépuscule, ce qui vous laisse quelques heures.

    Balrog n'avait plus qu'à se rendre au lieu indiqué par Torve-Flamme.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  21. #51
    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    venant d'ici

    Cela faisait maintenant deux jours que la tête du complot du châtiment de l'Aube avait été abattue au sanctuaire de Lathandre.
    Agrippa n'avait besoin que de fermer les yeux pour revoir les visages des soldats morts ou mourrants étendus sur le sol, de sentir à nouveau l'odeur du carnage qui flottait alors dans le sanctuaire souterrain, ou d'entendre les hurlements de Mornagest chargeant tel un enragé les rangs ennemis.

    Tant de douleur et de haine, pour si peu. Et combien de fois avait-il pensé à mourir, lui, le sage, l'érudit qui avait jadis juré ne jamais se comporter en fanatique meurtrier, de ne pas lever la main sur un homme qui ne l'aurait pas menacé. Il avait tout de même tué, et à plus d'une reprise, mais cela n'avait pas été facile, ni voulu. Et pourtant...

    Agrippa rouvrit les yeux et regarda autour de lui. Il était maintenant arrivé là où il avait à faire. Les ouvriers du chantier s'affairaient autour de son navire, l'Espadon, dont les réparations avaient bien avancé. Le chef du chantier était au milieu de ses hommes, donnant de la voix et supervisant les travaux de calfatage.


    -Excusez-moi, monsieur... Bonjour, je suis le propriétaire du bateau. vous souvenez-vous de moi?

    -Ah, crénom, ça oui, c'est bien le petit monsieur qui y connaissait pas une cacahuète en menuiserie. Alors vous avez vu, ça a bien avancé, pas vrai?

    Les travaux étaient impressionnants, et Agrippa le reconnut volontiers. Mais il était venu pour autre chose. L'argent que lui coûtait cette réparation aurait dû servir à une autre cause. Un plus grand projet, qui était sa raison d'être.
    Agrippa expliqua rapidement au maître d'ouvrage qu'il désirait vendre son bateau, de manière à financer la prochaine construction d'un temple consacré à sa divinité tutélaire, Dénéir.

    Au bout d'un quart d'heure de discussion, Agrippa chargea le chef du chantier de lui trouver un acquéreur, moyennant un petit arrangement.


    -Voyez-vous, mes ouvriers se blessent régulièrement avec cet échafaudage, que vous voyez là, plus bas. Si vous pouviez assurer le financement d'une nouvelle installation, je crois bien que je pourrais vous trouver un acheteur qui paierait bien, si vous voyez ce que je veux dire.

    -L'affaire est faite. C'est un plaisir de travailler avec vous, maître.

    Satisfait de la négociation, Agrippa s'en fut alors passer une commande spéciale à l'esplanade de Waukyne.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  22. #52
    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    Althéa suivait un chemin qu'ils avaient déjà parcouru la veille.

    Elle emprunta les petites ruelles du quartier portuaire pour atteindre les docks, qui étaient étrangement calme pour une belle journée ensoleillée. La plupart des navires avaient dû recontrer des problèmes avec le mauvais temps en mer, et les liaisons commerciales habituelles n'avaient pas encore été rétablies.

    La couleur des vagues et l'odeur de la mer rappellèrent des moments désagréables à Agrippa; il ne put s'empêcher de détourner le regard, tout en pensant que peu de spectacles avaient sur les hommes le pouvoir de fascination de l'Océan.


    Je n'avais jamais mis le pied sur un bateau avant ma traversée d'Eauprofonde à Luménis. Je dois avouer que je ne suis guère pressé de retenter l'expérience. Mais il le faudra bien si j'accepte de me rendre à Manost.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  23. #53
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 178
    Elle avait marché aux cotés d’Agrippa en regardant la mer. La mer ondulait, semblable à un chat paressant au soleil. Au large, cela devait être le calme plat, un des cauchemars que redoutaient bien des équipages. Elle ne le redoutait pas. Quand le bateau se tenait immobile, elle partait s’asseoir sur la proue du navire et jetait ses lignes à la mer. Si cela s’éternisait … Oh, et puis qu’à cela ne tienne. Elle aimait la mer telle qu’elle était. Lisse ou torturée, traîtresse ou démonstrative. Elle se tourna vers Agrippa. Le prêtre semblait ne pas partager sa vision de la grande bleue. Au contraire, il avait détourné son regard d’elle et s’en était éloigné. Cette traversée d’Eau Profonde à Luménis. Que s’était il passé pour qu’il puisse tant appréhender un voyage en bateau. Sa famille le croyait mort en mer. Un naufrage sans doute … Elle voulut l’interroger sur tout cela mais elle craignit de réveiller un trop mauvais souvenir. Peut être pouvait elle l’aider, le rassurer, lui faire part de son expérience et de la confiance qui l’habitait :

    « [color=#8470FF ]J’ai observé de près les bateaux qui font les liaisons de Manost à Luménis. Ils ont des coques renforcées et le goudron qui sert pour les colmater a l’air d’être remplacé assez régulièrement. Le bois utilisé pour l’armature est très solide ainsi que les voiles. Les mats sont solidement ancrés au pont. Quant au gouvernail, il est possible de le bloquer en cas de difficulté. Le bastingage est assez haut pour ne laisser déferler aucune vague. Et l’équipage est tout ce qu’il y a de professionnel … Il y a vraiment peu de chance pour qu’ils sombrent.[/color] »
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  24. #54
    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    En fin de compte, je pourrais peut-être bien accepter ce poste à Manost... reprit Agrippa sur un ton malicieux.

    Il avait été touché de voir Althéa tenter de le rassurer, comme une grande soeur rassurerait un petit frère inquiet d'affronter la mer immense pour la première fois.

    Il se prit à rêver l'espace d'un instant à quelqu'un aux yeux duquel il compterait, quelqu'un qui se sentirait concerné par ses joies et ses peines...
    Quelle solitude avait été sa vie, jusqu'à présent! Sa seule famille était son culte, et Dénéir son véritable père. Le sentiment de fraternité qu'il éprouvait pour toutes les créatures dotées d'une âme donnait certes un sens à sa vie, mais lui seul savait ce qu'il aurait donné pour partager cette même vie avec une personne digne d'être aimée et qui l'aimerait en retour.

    Le clerc abandonna sa rêverie pour se tourner à nouveau vers la bretteuse.


    Vous semblez bien connaître la mer, Althéa. Quelle expérience en avez-vous?
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  25. #55
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 178
    Elle avait regardé le galet rond qu’elle venait d’envoyer ricocher quelques secondes avant de s’abattre dans l’onde. Elle n’avait pas perdu la main. Quelques secondes, une fuite en avant. Un sursis. Reculer pour mieux sauter. Tant de choses la reliaient à la mer. Elle coulait dans ses veines et quand elle pleurait, c’était son sel qui alimentait sa peine. Elle la portait en elle. C’était son oxygène et en même temps son fardeau. On ne tournait jamais le dos à la mer, elle finissait toujours par se rappeler à vous. Et réclamait son dû.

    « [color=#8470FF ]Je me suis embarquée à treize ans sur le bateau de mon père. Un peu par esprit de contradiction, beaucoup par vocation il me semble. Chez les Lochnohan, on était marin marchand de père en fils. Les femmes quant à elles restaient bien sagement à la maison en attendant que les bateaux reviennent … très peu pour moi … mais je voulais naviguer. La mer m’obsédait. C’était comme un appel voyez vous ? Je l’ais entendue depuis mon plus jeune âge. Je voulais la connaître, vivre avec elle, découvrir ses secrets. J’ai dû me battre pour rester auprès d’elle, me battre pour accepter en tant que matelot. Elle, je crois qu’elle m’avait déjà acceptée. Et elle m’a tout donné : ma liberté, mes rêves, ma liberté de rêver. Elle a aussi comblé mes envies de découvertes et nourri mon imaginaire … Elle m’a appris à vivre, à m’endurcir. Elle m’a aussi appris à me connaître vraiment, à exister avec elle. Elle m’a appris à me plier à ses volontés. En échange, elle m’a apporté tout ce dont je rêvais [/color]… »

    Elle marqua une pause et se tourna vers Agrippa, les yeux soudain brillants et reprit en un murmure :

    « … [color=#8470FF ]puis elle m’a tout repris [/color]… »
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  26. #56
    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    Vous êtes une femme libre, Althéa. Vous avez plus vécu que la plupart des gens à votre âge. Et je vous admire pour cela.

    Agrippa marqua une pause. Il sentait à quel point Althéa était vulnérable, et ne savait s'il devait prendre le risque de la voir craquer devant lui, ce que la fière jeune fille ne manquerait pas de lui faire payer à une autre occasion. Il prit conscience qu'il ne voulait pas imaginer ce qu'il ressentirait si la Manostienne lui tournait le dos et s'éloignait de lui.

    J'ai toujours trouvé la mer fascinante. Mais je m'en suis toujours méfié. Il me semble qu'elle porte trop à la mélancolie... Les vagues, l'immensité de l'eau qui se perd et se mélange au ciel sur la ligne d'horizon. L'homme est bien trop conscient de sa fragile condition pour ne pas être ému en la regardant.

    Althéa, je ne sais quel drame cache votre visage insouciant, mais je pense que vous avez encore beaucoup de belles choses à vivre; la vie est un cadeau assez précieux pour que nous faisions l'effort d'essayer d'être heureux. Le monde est vaste, et il n'est rien qui ne puisse se cicatriser, à défaut de s'oublier.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  27. #57
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 178
    Les sourcils d’Althéa se froncèrent d’un coup comme un orage subit. De quel droit se permettait il de lui donner une leçon de vie ? Pour lui, abrité derrière ses convictions et ses grandes théories, c’était bien trop facile.

    « [color=#8470FF ]Oui, bien sur[/color], avait elle soufflé au bord de l’exaspération, [color=#8470FF ]tout se cicatrise … Tout se soigne selon vous ? Et si moi, je veux que ça ne se cicatrise pas ? C’est cette blessure qui me permet de me souvenir. Je ne veux rien oublier. Parce que moi je suis là et qu’il n’est plus ! Ce n’est pas juste ! Cela aurait dû être moi, il n’avait rien demandé[/color] ! »

    Elle parlait fort à présent, seulement interrompue par sa respiration pressante et les larmes commençant à affluer.

    « [color=#8470FF ]Et je ne veux pas l’oublier ! J’ai de plus en plus de mal à me souvenir de son visage, de son sourire, de son rire, de sa maladresse. De tout ce qui faisait que c’était lui et aucun autre. Chaque jour, je m’aperçois que les souvenirs s’étiolent, que les contours deviennent flous[/color] »

    Cette fois, les larmes coulèrent et les paroles cinglèrent comme un cri :

    « [color=#8470FF ]Mais bien sur, vous pouvez vous permettre d’oublier ! Pour vous, c’est trop facile, vous n’avez jamais aimé personne à part votre Dieu ! Vous ne savez même pas ce qu’est aimer[/color] ! »
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  28. #58
    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    Sous la violence des paroles de la bretteuse, une envie soudaine de saisir Althéa par les épaules et de la secouer pour la faire taire s'empara d'Agrippa. Mais il mobilisa toutes ses forces pour se dominer, et répondit sur un ton faussement calme, les nerfs à fleur de peau, et une froideur glaciale dans le timbre de sa voix.

    Pas dans le sens où vous l'entendez, non, vous avez raison. Mais l'amour d'un fils pour sa famille? D'un fils pour sa mère? Que savez-vous de moi, Althéa? Que savez-vous de ce que j'ai perdu?

    Vous avez souffert, et, à l'instant où je vous parle, vous ne désirez rien tant que de me voir vous tourner le dos, afin de souffrir encore un peu plus. Mais il faudra bien que vous preniez sur vous de m'écouter encore, car je ne vous tournerai pas le dos.


    La violence des émotions qui le traversaient lui fit un instant perdre conscience de l'endroit où il se trouvait, mais il continua sur sa lancée. Il ne devait pas s'arrêter sans quoi il ne pourrait peut-être plus jamais se soulager de ce fardeau. Il avait commencé à se dévoiler, elle devait l'écouter, et le libérer à jamais.

    Je n'ai jamais eu d'autre amour que celui de ma famille, de mon peuple, de mes semblables et de mon Dieu; mais en-dehors de cela, vous avez raison, je n'ai jamais su ce qu'aimer veut dire acheva-t-il dans un élan de rage ironique.

    Il y a au moins une chose de vrai dans ce que vous venez d'essayer de me faire dire : j'ai perdu ma mère, ma famille, mon peuple, mais il me reste encore les Hommes, mes semblables, et mon Dieu. Il me reste une raison de vivre, Althéa. Je souffre, mais je vis.

    Peut-être voyez-vous maintenant que nous ne sommes pas si différents l'un de l'autre?
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  29. #59
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 178
    Elle avait reculé, pour se protéger de cet accès de rage subite. Avait envoyé toute sa souffrance et son amertume sur ce qu’elle croyait être le mur de rigidité derrière lequel s’abritait Agrippa. Elle croyait qu’il était solide et qu’il supporterait sans broncher tout ce qu’il recevrait. Mais au lieu de se briser les mains, elle l’avait fait céder. Et la violence des paroles était proportionnelle à la douleur qu’elle avait réveillée. Elle n’avait pas voulu le pousser à bout. Maintenant, elle le prêtre qu’elle venait de découvrir. Il cachait ses blessures derrière ses certitudes, comblait le manque qui l’entourait par la foi. Et il l’avait émue.

    Oui, leurs histoires se ressemblaient d’une certaine manière. Deux solitudes rassemblées par un caprice du hasard. Et cela l’effraya. Elle recula encore de deux précipitamment :


    « [color=#8470FF ]Mais pourquoi êtes vous là ? Pourquoi moi ? Et que me voulez vous ? Qu’attendez vous de moi[/color] ! »

    Les questions avaient fusé sans qu’elle les contrôle mais elle en attendait à présent les réponses.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  30. #60
    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    D'un geste lent de la main, le Luménien décrivit un demi-cercle, comme s'il avait voulu écarter la brusque réaction de peur d'Althéa. Pensif, il regardait la Manostienne sans répondre, car il sentait que la discussion prenait un tour complètement imprévu et incontrôlé.

    Allons... je n'attend rien de vous, Althéa dit-il d'une voix à nouveau calme si ce n'est de pouvoir parler comme deux nouveaux amis le feraient. Et j'ai l'impression que ce que nous nous sommes dit, depuis notre rencontre hier au festival, n'est pas de ce qu'on efface d'un revers de la main.

    Reprenons notre marche, voulez-vous?

    Agrippa saisit de sa main droite le bras gauche d'Althéa, et fit mine de se mettre en route vers la ville, délaissant les docks et la mer derrière lui.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Structure] Le débarcadère
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Le Complexe Portuaire
    Réponses: 499
    Dernier message: 13/01/2020, 20h23
  2. [Structure] Quai d'embarquement
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Le Complexe Portuaire
    Réponses: 429
    Dernier message: 22/03/2019, 18h16
  3. [Structure] Les quais militaires
    Par Garfield dans le forum Le Complexe Portuaire
    Réponses: 315
    Dernier message: 29/10/2014, 19h37
  4. [JEU] Structure
    Par kodlyck dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/11/2005, 09h54
  5. [Structure] Asile de Melandis
    Par Walar dans le forum Les Terres du Basilic
    Réponses: 12
    Dernier message: 19/10/2005, 18h36

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251