Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Discussion: [Salle] La chambre de Dubnium.

  1. #1
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    906
    C’est la plus grande chambre de la Taverne de la Bienveillance.

    L’alchimiste gnome Dubnium Nikelkadmium l’a loué pour son usage personnel.

    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  2. #2
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    Au second étage de la Taverne de la Bienveillance se trouve la chambre 23 où Dubnium Nikelkadmium a élu résidence. Les rares clients de l'hôtel forcés de passer devant pressent le pas et murmurent quelques mots en prière à Lathandre. Quant aux employés de l'hôtel, impossible de leur demander d'y faire le ménage : ils se sont mutinés pour moins que cela...

    Il faut dire que des panaches de vapeurs colorées (dont la composition est d'autant plus inquiétante qu'elle est inconnue) émergent régulièrement par tous les interstices de la porte, accompagnés de sons étranges appartenant tous à la gamme des tonalités annonciatrices de catastrophes : glouglou caractéristique du mélange de deux solutions, explosion de la préparation à l'origine du glouglou entendu quelques instants auparavant, sifflement strident d'une machine quelconque ou encore grondement d'une pile de livres en quinze tomes en train de s'écrouler.

    Un écriteau a été hâtivement cloué sur la porte et annonce :

    Dubnium Nikelkadmium, alchimiste


    Expérience en cours, ne pas déranger


    Merci de ne pas ouvrir trop violemment la porte
    Ne pas respirer trop fort
    Ne pas entrer si vous êtes porteur d'une substance quelconque (parfum, vapeurs d'alcool) : risque d'explosion


    ETEINDRE VOTRE PIPE AVANT D'ENTRER !


    Malgré ces avertissements peu encourageants, il se trouve plusieurs personnes chaque jour pour braver le sort et pénétrer dans la chambre. Elles découvrent alors la pièce la plus étrange dans laquelle elles pénétreront jamais : un épouvantable capharnaüm, où sont mélangés livres, fioles de toutes tailles et de toutes formes aux contenus divers et variés et machines biscornues dont les engrenages grincent en émettant de temps à autres une fine fumée grise sans que cela ne semble inquiéter le propriétaire des lieux.

    Car le coeur de cet endroit bat au rythme des allées et venues du jeune gnome entre les différentes tables originellement dédiées chacune à une utilisation spécifique dans un élan de discipline bien vite essouflé. Sur la table principale s'élève un insolite assemblage de cornues, d'erlenmeyers et de cristallisoirs reliés par de multiples conduites de verre entrecroisées et surmontés de colonnes de distillation ou de refroidissement. Autour d'elle, une étagère couchée sur deux tréteaux d'où émergent des relents de classification sous forme de petits panneaux bariolés d'inscriptions diverses (« chimie », « plantes », « mécanique », « tout le reste »...) et deux plans de travail recouverts l'un plutôt de flacons plus ou moins bien bouchés, l'autre de mécanismes en plus ou moins bon état mais mélangeant tous les deux hardiment leurs attributions.

    Si le visiteur téméraire désire toujours s'entretenir avec Dubnium, il se voit offrir un siège par son hôte (à condition qu'il y en ait un qui ne soit pas trop encombré) et peut choisir de décliner l'offre d'une boisson quelconque sans craindre de vexer le gnome : il commence à avoir l'habitude !
    Dernière modification par QDI ; 27/08/2007 à 09h17.

  3. #3
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    Dubnium arriva dans sa chambre fortement essouflé. Il faut dire que la montée de l'escalier depuis la grande salle de la taverne de la Bienveillance avait été rude pour le gnome dont la taille n'était pas particulièrement adaptée à cet environnement humain. Chaque marche lui arrivait à hauteur de genou, et il y en avait bien une soixante entre le rez de chaussée et le second étage où il logerait pour quelques temps. Il avait donc été obligé de les gravir avec lenteur, s'arrêtant régulièrement pour de longues pauses pendant lesquelles il reprenait des forces en s'asseyant à même le degré fraîchement escaladé.

    Mais l'ascension avait été encore plus rude pour les employés de l'hôtel qui portaient chacun un paquet dont le poids dépassait allégrement la centaine de livres et qui étaient forcés, à chaque instant de répit que se donnait le gnome, d'attendre debout derrière lui pendant d'interminables minutes avec leur chargement sur le dos ! D'autant que tout en leur prodiguant des encouragements chaleureux, il veillait de près sur chacun de ses bagages, leur prédisant les pires catastrophes s'ils ne les maniaient pas le plus doucement possible.


    « Encore un maniaque ! » pensait l'un des garçons, jusqu'à ce qu'un filet de liquide rouge ne se mette à lui couler sur la joue et qu'il ne commence à hurler de terreur.
    « Malheureusement, lui dit Dubnium pour le rassurer,
    ce produit est complètement instable, un vrai fiasco : aucune propriété digne de ce nom. ».

    Les paroles de ses compagnons qui lui avaient fait remarquer que plus vite il se calmerait, plus vite on arriverait en haut et plus vite il pourrait se nettoyer ayant été plus efficaces que celles du gnome, on reprit un peu moins tranquillement l'ascension, mais sans autre incident notable.

    Une fois en haut, Dubnium nettoya le malheureux garçon en observant, avec une pointe de dépit scientifique, que décidément ce produit n'avait pas le moindre effet et voulut lui offrir la fiole convenablement rebouchée en souvenir de l'aventure. L'autre refusa, confortant le gnome dans son opinion sur ses humains qui ne s'intéressaient vraiment à rien. Il leur offrit cependant un généreux pourboire et commença à déballer ses affaires, s'assurant que chacune avait bien vécu le voyage depuis Manost.

    Son emménagement était quasiment achevé quand l'aubergiste frappa à la porte.


    « - Bonsoir M. Nikelkadmium.
    - Bonsoir M. l'aubergiste ! Asseyez-vous donc ici. Voulez-vous boire quelque chose ?
    - Non merci, répondit l'homme, inaugurant à son insu une longue série de refus semblables pour le gnome, j'étais simplement monté voir si vous étiez bien installé.
    - Parfaitement, merci. Je termine le montage de l'extracteur de Soxhlet. D'ailleurs, pourriez-vous me tenir ça un instant ? demanda-t-il en désignant l'extrémité d'une conduite.
    -Certainement mais...
    - Parfait, voilà : il s'agit de la relier à l'embout du Büchner en passant en dessous du système de refroidissement, pendant que je visse l'ampoule de coulée sur le ballon qui fera la liaison entre l'aludel et la cornue à l'extrémité du boyau que vous avez en main. C'est bien compris ? Il faut être synchronisé. Un, deux,...
    - Attendez un instant, demanda le tavernier affolé, vous ne pourriez-pas répéter lentement ? »

    Après une dizaine d'essai, ils parvinrent à relier le... truc...enfin, la... enfin, à faire toutes les liaisons qu'ils avaient à faire et Dubnium commençait à se dire que cet aubergiste, quoique timoré, était quelqu'un de bien : il méritait qu'on lui bricole une serrure digne de ce nom. Tout en réfléchissant aux différents modèles qu'il pourrait confectionner, il entendit son hôte lui poser une question :

    « - Au fait M. Nikelkadmium, que comptez-vous faire avec tout ça ? Fabriquer des potions pour les vendre ?
    - Bien sûr que non, lui fut-il répondu. Je fais des recherches pour mon propre compte. Bien sûr, si des gens viennent me voir avec des projets intéressants, je pourrai sans doute préparer quelque chose pour eux, mais rien de plus. D'ailleurs, je m'occuperai dès demain de votre serrure. Je ne me suis pas encore décidé pour une rotative à clef biface ou pour une crocheteuse à insertion. »

    Sans demander des explications qui n'auraient sans doute eu pour conséquences que de lui faire perdre le peu de raison qui lui restait, le tavernier salua et redescendit à son comptoir en se demandant comment tout cela pourrait bien finir.




    Dubnium réalise des préparations ou travaux sur commande s'ils sont suffisamment imaginatifs pour l'intéresser
    Dernière modification par QDI ; 27/08/2007 à 09h19.

  4. #4
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    "- Ah ! Bonsoir messieurs ! Je suis ravi que vous ayez si promptement répondu à mon invitation. Entrez, et ne prêtez pas attention à la fumée. J'étais justement en train de confectionner de délicieux biscuits dont nous seuls, gnomes, avons le secret. C'est une très ancienne recette que je tiens de mon bisaïeul par alliance, Ruby Diumstrontium. Voulez vous les goutter ?
    - C'est très gentil à vous, mon ami, répondit le professeur dont Dubnium avait déjà fait la connaissance, très gentil, mais je crains que nous autres humains n'ayons pas l'estomac qui est le vôtre !
    - Oh ! Vous savez, c'est très léger, il ne s'agit que de sulfate de magnésium anhydre parfumé à la cannelle. Mais venons en au fait, car je vois que vous avez amené votre ami. Enchanté, je suis Dubnium Nickelkadmium, gnome de mon état. Et maintenant, que diriez-vous de descendre dans la grande salle ? Je suis sur que notre ami l'aubergiste nous a préparé un excellent repas. "

    Sur ces entrefaites, Dubnium emboîta le pas à ses deux nouvelles connaissances.
    Dernière modification par QDI ; 27/08/2007 à 09h23.

  5. #5
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    Le gnome arriva dans sa chambre de fort bonne humeur. Le repas avait été excellent et il était heureux de pouvoir bientôt se mettre à la magie. Sa chope de lait avalée, il se remit à ses expériences. Il travaillait alors sur une substance de son invention, dont la combustion était extrêmement lente, dégageait peu de chaleur mais produisait une lumière tout à fait appréciable. Bref, un ingrédient de rêve pour enduire des torches.

    Le seul problème rencontré jusqu'à présent résidait dans la tendance du produit à fondre en quelques minutes après qu'on y eut mis le feu... L'unique solution étant, à son avis, de purifier d'avantage la petite quantité qu'il était parvenu à synthétiser afin d'éviter l'eutectique, il mit en marche son système de distillation fractionnée et commença à oeuvrer autour de ses machines dans un bruit sourd.

    Après quelques heures de travail, il avait enfin réussi à stabiliser la substance et mis au point un protocole afin d'accélérer sa production. Il prépara les réactifs nécessaires, les plaça dans une cornue et lança le processus avant d'aller se coucher, sans s'inquiéter du déroulement du déroulement de la réaction, au rythme des rouages de ses appareils : rien ne pouvait mieux l'aider à trouver le sommeil.
    Dernière modification par QDI ; 27/08/2007 à 09h23.

  6. #6
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Agrippa avait frappé à la porte, laissant derrière lui le vacarme de la grande salle. Anxieux sans véritablement savoir pourquoi - les divers avertissements peints en couleur vives sur la porte devaient y avoir un rôle, bien que diffus - il attendit avec impatience que le résident des lieux vint lui répondre, tout en se demandant mentalement quel type de personne pouvait bien être ce Dubnium.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  7. #7
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Un cliquetis se fit entendre et la porte de la chambre commença à s'ouvrir toute seule avant de se bloquer à mi-course dans un grincement désagréable. Une voix se fit alors entendre depuis l'intérieur de la pièce :

    " Par tous les rouages à clapets ! Cette fichue porte est encore coincée !"

    Agrippa entendit ensuite un bruit de pas qui s'approchait et quelqu'un donna un violent coup de pied dans la porte qui se débloqua et acheva lentement de s'ouvrir. Derrière elle se trouvait un gnome à l'air malicieux, vêtu d'une blouse originellement blanche et aujourd'hui marbrée de longues taches brunâtres. Il s'inclina devant son visiteur et lui expliqua :

    " J'ai construit un système sensé ouvrir cette porte lorsque l'on tire sur le cordon que vous voyez là-bas. Cela m'évite d'avoir à me déranger en pleine expérience. Hélas, comme toute mécanique de précision, il a parfois besoin d'un bon choc pour fonctionner correctement ! "

    Le gnome fit signe à son visiteur d'entrer, ferma doucement la porte et débarrassa un tabouret de la pile de livres qui l'encombrait.

    "Asseyez-vous donc et dites-moi ce qui vous amène ici. Voulez-vous boire quelque chose ?"
    Dernière modification par QDI ; 10/02/2008 à 12h00.

  8. #8
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Une boisson? Mais certainement... heu, quelque chose de simple, j'ai l'estomac un peu fragile.
    Surpris par l'hospitalité de son hôte, le clerc eut le sentiment soudain d'être comme transporté dans un autre univers, quelque peu décalé du sombre cadre de la Luménis oppressée. Rien dans la pièce ne rappelait les drames qui se nouaient à l'extérieur. Tout semblait voué à la recherche et aux expérimentations, ce qui aiguillonna la curiosité du clerc.

    Vous paraissez fort entreprenant, messire gnome. Permettez-moi de me présenter : Agrippa d'Orgeval, prêtre du Dieu de la connaissance, originaire d'Eauprofonde et, pour le meilleur comme pour le pire, citoyen luménien. Le ton sur lequel le clerc avait achevé sa phrase laissait transparaître une profonde inquiétude que l'intérêt pour la personne intrigante de Dubnium ne voilait que partiellement.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  9. #9
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    "Enchanté, répondit le gnome, je suis Dubnium Nikelkadmium, alchimiste pour vous servir."

    Le gnome ouvrit un petit placard où, à ce que put voir le clerc de Dénéir, il entreposait de nombreuses variétés d'herbes. Il farfouilla quelques instants, la tête plongée dans les bocaux avant d'en émerger dans un grognement de satisfaction. Dans sa main se trouvaient quelques feuilles d'un vert éclatant qui ressemblaient vaguement à du thé. Il se mit ensuite en quête de sa bouilloire, mais celle-ci, placée à l'extrémité d'un alambic, faisait office de bécher et recueillait goutte à goutte un mélange noirâtre et pâteux. Voyant que cela posait problème à son hôte, le clerc renonça à la boisson proposée :

    "Je ne veux pas déranger vos expériences. Si vous n'avez rien de disponible pour préparer, ce n'est pas bien grave, j'ai déjà bu en bas."

    Ces paroles soulagèrent le gnome du terrible dilemme d'avoir à choisir entre l'hospitalité et son expérience et il remercia mentalement le prêtre.

    "Bien, bien, comme vous souhaitez. Il s'arrêta un temps puis reprit la conversation. "Pour le meilleur et pour le pire" avez-vous dit ? A Lumenis, c'est surtout pour le meilleur, n'est-ce pas ? J'ai rarement vu une ville aussi belle et accueillante. Les gens sont aimables, l'ambiance agréable... C'est un plaisir d'habiter ici !"

    Agrippa, qui se cachait depuis plusieurs semaines pour échapper aux sbires de Morféa et connaissait les atrocités commises depuis la rébellion, écarquilla les yeux devant tant d'aveuglement ou de naïveté. Dubnium poursuivit :

    "Quant à moi, j'entreprends en effet nombre d'expériences en tout genre, principalement de l'alchimie minérale et végétale, mais aussi de la mécanique gnomique. Est-ce à ce sujet que je dois le plaisir de votre visite ?"
    Dernière modification par QDI ; 10/02/2008 à 12h02.

  10. #10
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Vous avez vu juste, et je serais curieux de voir comment vous procédez à vos expériences... j'ai moi-même quelque fascination pour les procédés révolutionnaires que certains esprits ingénieux comme le votre mettent au point.

    Quelles types de mécaniques vous intéresse particulièrement, maître? Et quels usages faites vous de vos dons d'alchimiste? Autant vous prévenir, je suis insatiable quant il s'agit de poser des questions...


    Talie, n'hésite pas à poster, rien ne nous oblige de discuter avant l'arrivée des <s>zozos</s> zoros manostiens.
    :notme:
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  11. #11
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    "Et bien, je fais surtout de la recherche appliquée. C'est un travail de longue haleine que l'on peut décomposer en trois phases.

    La première est la découverte de propriétés de matériaux, que ce soit par les livres ou par mes expériences personnelles. Vous pouvez voir sur cette table à côté de la porte diverses herbes et quelques cristaux que je soumets à une batterie de contraintes physiques comme des gradients de température et de pression. Ensuite, j'examine les produits obtenus pour en déduire les caractéristiques des espèces testées.

    La seconde phase consiste à imaginer des combinaisons de propriétés qui pourraient conduire à des effets intéressants.
    (mais il ne précisa pas ce qu'il entendait par là...) Ainsi, à côté de vous, je fais actuellement bouillir du toluène dans un mélange sulfonitrique. On verra bien ce que ça donne, mais normalement, ça devrait exploser.

    La troisième phase est l'application proprement dite. Il s'agit alors de préparer, à l'aide de la seconde étape, un produit stable à la fonction définie et utilisable en l'état. L'autre jour par exemple, j'ai découvert deux composés dont la combustion simultanée était à la fois vive et lente et j'ai réussi à fabriquer un excellent enduit pour torche à partir d'eux.

    Quant à la mécanique, c'est un passe-temps aussi utile qu'agréable : mes connaissances me permettent en effet d'entretenir voire d'améliorer les pièces de mon laboratoire. Et puis, les gens ont plus souvent besoin d'un artisan mécanicien que d'un alchimiste. Etonnant n'est-ce pas, quand on connaît comme vous et moi l'intérêt suprême de l'alchimie ? Cela me ferait presque croire que le monde est plus intéressé par les applications pratiques de la science que par l'aventure exaltante de la découverte. Il n'en n'est rien bien sûr, ce serait par trop affreux... mais parfois j'avoue, j'ai comme un léger doute..."
    Dernière modification par QDI ; 10/02/2008 à 12h03.

  12. #12
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 609
    [Quête : l’invasion des ombres]

    HRP : je ne pensais pas attendre beaucoup plus longtemps C'était juste histoire que vous puissiez échanger quelques mots, le tenancier n'étant pas monté à l'étage sur les talons d'Agrippa.

    Dubnium venait tout juste d’achever sa phrase lorsque l’on toqua à la porte. Le gnome, quelque peu étonné par le fait que sa chambre soit brusquement devenue un lieu si fréquenté, tira sur le cordon qu’il avait désigné quelques minutes plus tôt à Agrippa. Et, contrairement à la fois précédente, l’huis s’ouvrit complètement, sans qu’il fut besoin de l’aider par un vigoureux coup de pied.

    Le tenancier, sans prendre garde à l’étrange phénomène (ils étaient monnaie courante dans les parages du gnome et on finissait (presque) par s’y habituer), s’avança alors dans la pièce.


    -Monsieur Nikelkadmium, je suis désolé d'interrompre ainsi votre conversation, mais il y a un officier de la flotte, en bas, qui voudrait voir votre invité… Il se tourna alors vers Agrippa. Oui, je m'excuse, messire, mais ce capitaine vous a visiblement repéré parmi les clients, et il veut que vous veniez immédiatement au chevet de l’un de ses hommes qui s’est trouvé mal… Si j’étais vous, je ne tarderai pas à lui obéir : il n’a pas l’air du genre à essuyer un refus sans réagir… hum... violemment, dirons-nous. Il doit se trouver avec le malade dans la chambre 13…

    Il se tut, guettant avec appréhension la réponse du clerc. S’il était sincèrement désolé de lui imposer cela, il était également inquiet pour son propre compte. Car un refus d’Agrippa signifierait, pour lui, des complications qu’il préférait ne pas envisager.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  13. #13
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Bien entendu. Je... viens de suite. Guidez-moi, répondit le clerc.

    L'hésitation dans sa voix était la seule chose trahissant la profonde appréhension qui venait de le saisir à l'idée de se retrouver en face à face avec des représentants de l'autorité, et Agrippa fit de son mieux pour avoir l'air le plus détaché du monde en rassemblant ses affaires. Soigner le malade, et disparaitre ensuite au plus vite. Dénéir puisse avoir pitié de lui s'il venait à inspirer la moindre défiance à l'officier qui requérait ses services.

    C'est sur ces pensées sombres que le clerc se rendit à la chambre 13 d'un pas un peu trop calme et posé pour être honnête.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  14. #14
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Dubnium n'allait sûrement pas laisser passer une aussi belle occasion de rendre un service... surtout s'il pouvait en profiter pour tester quelque produit de sa composition. Pendant que le clerc descendait les escaliers en direction de la chambre 13, il saisit une petite malette conçue pour le transport de flacons et la remplit de diverses potions rangées dans ses placards.

    Il suivit finalement Agrippa avec un petit peu de retard.
    Dernière modification par QDI ; 27/08/2007 à 09h34.

  15. #15
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages 
    433
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Arrivant tout droit de la chambre 13 où il avait rencontré Ravestha et Althéa, Dubnium commença à ranger ses affaires. Tout humain normalement constitué aurait renoncé devant l'ampleur de la tâche : des dizaines de livres aussi épais que le grimoire d'Elminster, des appareillages complexes, des produits dont le moindre frémissement était annonciateur de catastrophe... Mais Dubnium n'était pas humain et il n'appartenait pas à cette catégorie de personne que l'on qualifie habituellement de "normalement constitués". Il ne renonça pas.

    Fort heureusement, il avait conservé les paquetages qui avaient permis de transporter tout son matériel depuis Manost en sécurité. Il commença par les livres qu'il rangea soigneusement un à un dans un solide coffre de bois de sa fabrication et dont il avait calculé les proportions afin de permettre d'y entreposer le plus d'ouvrages possibles. Aussi la caisse contenait-elle beaucoup plus que son aspect extérieur ne le laissait supposer.

    Le gnome s'attaqua ensuite à ses montages d'alchimie qu'il démonta avec tristesse, interrompant par là ses expériences en cours (Morféa lui payerait ça !). Il stocka ses produits dans les fioles vides qu'il lui restait et les enferma avec les autres dans une grande cassette, reproduction à l'échelle supérieure de celle qu'il avait emmené avec lui dans la chambre 13. Comme tout ne rentrait pas, il vida un certain nombre de flacons les uns dans les autres afin de gagner un peu d'espace. Cet exercice l'amusa beaucoup et sa satisfaction atteignit des sommets quand, en mélangeant deux fioles particulièrement pleines, il en obtint une troisième... vide, la mixture s'étant évaporée en un panache bleu argenté.

    Il travailla ainsi de nombreuses heures avec acharnement, s'entêtant à sauver l'intégralité de son matériel et à ne rien laisser au tyran. Il prit à peine le temps de manger, et au petit matin, tous ses paquets étaient prêts. Il laissait sur le sol de quoi payer l'aubergiste ainsi qu'un petit mot d'excuse à son attention, accompagné d'un cadeau : une lotion réparatrice pour les cheveux. Le pauvre homme en avait bien besoin.


    Le déménagement aura lieu vers les égoûts.
    Dernière modification par QDI ; 10/02/2008 à 12h14.

  16. #16
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages 
    878
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    L'aube n'était pas encore levée sur la cité lorsque des silhouettes vêtues de sombre franchirent la porte de l'auberge pour se diriger d'un pas leste en direction de la chambre de l'alchimiste, empruntant l'escalier de la manière la plus silencieuse possible.

    Peu de temps s'était écoulé depuis le départ d'Agrippa de l'établissement, et pourtant c'est une équipe complète qui avait été réunie en pleine nuit pour exfiltrer l'alchimiste gnome. Deux solides gaillards dont les manteaux longs laissaient présager des armes à portée de main en cas de danger assuraient la sécurité, tandis que quatre autre personnes, hommes et femmes, se chargeaient des paquetages de Dubnium.

    La descente de l'escalier aurait dû être bien plus bruyante que la montée, mais un sort fort opportun fut lancé à plusieurs reprises par un apprenti mage du groupe.


    Apprenti => silence ==> escalier de la Bienveillance


    Apprenti => silence ==> salle commune de la Bienveillance
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  17. #17
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 609
    [Quête : l'Invasion des Ombres]

    Le tenancier de l’auberge fut brusquement tiré de son sommeil agité. Il lui avait semblé entendre du bruit, à l’étage. Un regard à la faible lueur filtrant par la fenêtre lui révéla que l’aube pointait à peine. Que pouvait-il bien se passer, de si bonne heure ?
    <!--[if !supportEmptyParas]--> <o></o>
    A tâtons, il farfouilla sous son lit et referma les doigts sur le manche de son gourdin. Autrefois, il le laissait derrière le bar, au cas où des clients éméchés deviendraient violents. Mais aujourd’hui, il l’emportait même dans sa chambre à coucher. C’était stupide, bien sûr. Si des soldats faisaient une descente, il ne s’en servirait pas contre eux. Et si c’était des brigands qui venaient piller la Bienveillance, il ne lui serait pas suffisant pour les repousser. Cependant, cela contribuait à le rassurer quelque peu.

    <!--[if !supportEmptyParas]--> <o></o><!--[endif]-->
    L’homme se leva et gagna à pas feutrés la salle commune. Il y régnait un silence profond, absolu, comme dans l’ensemble de la bâtisse. Il se glissa jusqu’à la porte, l’entrouvrit : la rue était déserte. Il la referma et monta l’escalier jusqu’au premier : là encore, tout était calme. Seul quelques ronflements venaient troubler le quiétude des lieux.
    <!--[if !supportEmptyParas]--> <!--[endif]--><o></o>
    -Tu es trop nerveux, mon vieux… marmonna-t-il en redescendant.
    <!--[if !supportEmptyParas]--> <!--[endif]--><o></o>
    Les premiers clients ne descendraient prendre leur petit déjeuner que dans une heure. Mais le tenancier n’avait plus du tout sommeil, à présent. Il en profita donc pour se mettre à l’ouvrage, espérant que la journée ne lui apporterait pas de nouveaux soucis. Il ne se sentait plus de taille à les affronter.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

Discussions similaires

  1. Réponses: 9
    Dernier message: 26/06/2010, 14h27
  2. Chambre a magma
    Par PoC dans le forum Le Monastère du Corbeau Noir (Icewind Dale 2)
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/01/2006, 10h10
  3. [Salle] La salle des doléances
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 21
    Dernier message: 01/07/2004, 12h41

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250