Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 98

Discussion: [Bâtiment] La cabane des fossoyeurs

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages 
    979
    Près de la sinistre grille de fer forgé marquant l’entrée principale du cimetière, gît une petite cabane de bois à l’allure sépulcrale. Le vent glacial n’a pas encore réussi à la faire s’effondrer de son souffle dévastateur, et la mélopée de tristesse que son passage entre les planches pourries crée, résonne toujours macabrement sur les environs. Une petite porte vermoulue et grinçante permet d’y entrer. Une forte odeur d’âcreté y règne, et quelques relents putrides planent parfois dans l’atmosphère poussiéreuse, taquinant les odorats sensibles. Quelques étagères truffées d’un bric-à-brac inimaginable de bocaux, fioles, copeaux de bois éparpillés, grimoires, potions, parchemins, bouquets funèbres, philtres etc., un petit comptoir et une chaise famélique constituent l’unique mobilier de l’endroit. Le visiteur aux aguets remarquera également une porte dérobée menant à une arrière-salle. Mais ce petit caveau constitue pourtant le point central du commerce funéraire :

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à argumenter en gloussant au sujet des enterrements avec les familles en deuil.

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à sourire des quelques dents noirâtres lui restant à la triste veuve venant acheter une gerbe pour orner la sépulture de son défunt mari…

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à se fendre d’airs joyeux face au nécromancien venant chercher quelque organe plus ou moins rare fraîchement « extrait ».

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à se plier en quatre pour ramener d’antiques ossements au machiavélique historien en quête de son bonheur…

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à bondir de gaieté en allant chercher quelque bocal contenant le foyer d’une épidémie endémique pour la sulfureuse psychopathe voulant prendre sa revanche sur un petit village…

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à aider, moyennant finance, le jeteur de sort en péril, en lui ramenant quelque sombre familier ou bien même un dangereux spécimen d’insecte hantant le dédalle des nécropoles…

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à vendre à un botaniste déjanté une des charmantes plantes poussant sur les tombeaux, croissant avec la pourriture des cadavres en décomposition…

    On y trouve toujours un fossoyeur prêt à secourir avec allégresse quiconque le paye sans lésiner…

    Entre donc ! Voyageur curieux, jeteur de sort en manque d’ingrédients, adepte des vieux ossements ou encore savant botaniste… Entre seulement dépenser ton si bel or…



    -----------------------------------------------------------------

    Sur un ancestral parchemin décrépi et tombant en miettes, trône en magistrales lettres de sang la liste des « produits » et services disponibles en ce lieu maudit.


    Enterrements et modalités en rapport :

    Nous rappelons à notre aimable clientèle que tout cadavre sans sépulture rejoint le grand ossuaire (ce qui nous attriste fortement).

    Enterrements (travail des fossoyeurs uniquement, pour les défilés funèbres : voir avec les temples concernés) : 1 po auxquels il faut ajouter le prix de la tombe (entretien y compris) et du cercueil.

    - Grand ossuaire : gratuit (cercueil non fourni).
    - Tombe (banale) : la sépulture la plus basique, surmontée d’une petit effigie de Kelemvor en fer de basse gamme. 1 po
    - Tombe de famille : prévue pour les familles désirant être unie à jamais par delà le passage de la faucheuse ou bien pour les cadavres aimant l’espace, elle bénéficie des mêmes décoration que la tombe banale. 5 po
    - Tombe (noble) : située dans l’une des parties les plus sublimes du cimetière, elle est richement décorée (pierre tombale gravée de fils d’or etc.). Peu de monde peut se permettre une telle dépense pour un simple sépulcre. 100 po
    - Tombeau de prince : l’ambroisie des caveaux (mausolée privé, statues de marbre, stèles en or, diverses options disponibles). 1000 po

    - Cercueil (normal) : simple assemblage de planches de bois, peu résistant. 1 po
    - Cercueil (noble) : ajouts de quelques accessoires et renforcement du bois. 5 po
    - Cercueil (luxueux) : habillage royal, garanti un siècle de protection totale du corps face aux nuisances de la vermine. 50 po

    - Service de protection : en payant ce coût supplémentaire, le cercueil arborera un cachet indiquant qu’il est sous la protection des fossoyeurs. Aucuns de ses organes ou ossements ne sera jamais touché. Il conservera son intégrité mortuaire à jamais (sauf en cas de facteur extérieur non contrôlé). 50 po


    Décorations funéraires :

    - Gerbe de fleurs (dérisoire) : Un petit bouquet de fleur qui contenterait bien peu de trépassés. 5 pa
    - Gerbe (normale) : Une composition relativement plaisante. 1 po
    - Gerbe (somptueuse) : Un arrangement floral grandiose allégeant quelque peu la bourse de l’acheteur. 2 po

    - Habillement mortuaire : De multiples reliques et habits de grande classe servant à faire resplendir le défunt une dernière fois avant que les helminthes se chargent de le dévorer. 20 po


    Organes et ossements :

    - N’importe quel organe ou os humain (adulte ou enfant au choix) disponible. Prix variables (cerveau d’humanoïde 4pc / œil d’humanoïde 2 pc).
    - Cœur de diable : prélevé sur un démon de 6DV minimum puis séché et durci. Un sort intégrant cette composante à 10% de chances de rester préparé une fois lancé. 20 po
    - Cœur de démon : prélevé sur un démon de 6DV minimum puis séché et durci. Un sort intégrant cette composante à 25% de chances d’augmenter ses dégâts de 10%. 18 po
    - Calice spirituel : généralement le fruit d’un sort tel que capture d’âme ou séquestration. 200 po
    - Fiole de sang d’humanoïde : 3 pc
    - Âme larvaire : ramenée des plans inférieurs, rare. Le DD du jet de sauvegarde d’un sort auquel on applique cette composante augmente de +2. 250 po

    - Ossements : prix très variables, à demander précisément le type souhaité.

    Si ce que vous cherchez n’est pas ici, demandez-le nous, on se fera un plaisir de vous le trouver, il y a beaucoup de choix…

    Maladies :

    Sur plusieurs des étagères trônent fièrement des kyrielles de bocaux, certains sont vides, d’autres regorgent de mal… Il suffit d’ouvrir un de ces objets soigneusement cachetés pour répandre au gré du vent une myriade d’immondes bactéries putrescentes aux effets dévastateurs… Tout les prix sont à discuter selon les motifs et les disponibilités.

    - Apathie sensorielle : transmission par inhalation, la victime perd toutes ses facultés sensorielles à l’égard des créatures vivantes (même des plantes). Elle ne peut ni les voir, ni les entendre, ni les sentir. La solitude finit par créer des sentiments de haine ou de désespoir chez le malade.
    - Contact morbide : précisions à demander, très chaotique.
    - Chantemort : Les victimes de la chantemort ne peuvent rien faire d’autre que de crier et de hurler tandis que leur corps se dessèche et noircit inexorablement. A la fin, la victime peut entendre ses os, devenus friables, se briser.
    - Souillure ardente : La peau devient rouge et les entrailles semblent se consumer, la victime vomit de la bile.
    - Raideur abominable : La peau se raidit progressivement, le malade perd peu à peu sa dextérité puis finit par mourir étouffé par le carcan dévastateur de dureté qu’à formé son corps.
    - Fureur liquéfiante : La peau de la victime se liquéfie progressivement.

    Il existe évidemment d’autres types de maladies ravageuses, il suffit de demander précisément, beaucoup de choses sont trouvables par ici…


    Plantes, poisons et drogues :

    Les fossoyeurs possèdent une étonnante collection de plantes néfastes, de sinistres poisons et de drogues aux effets déconseillables. La plupart de ces échantillons sont recueillis dans le cimetière et dans les lugubres caveaux, où certains végétaux poussent avec une avidité particulière.

    Services divers :

    C’est ici qu’il faut se rendre dans n’importe quel contexte (quêtes etc.) lorsque l’on nécessite l’aide d’un fossoyeur, prévoyez surtout une bourse bien garnie.
    Dernière modification par Taliesin ; 12/06/2013 à 12h49. Motif: suppression de deux phrases obsolètes ; mise en forme

  2. #2
    Mycontil Invités
    Avant d'entrer dans la petite échope des fossoyeurs le mage se protegea d'une peau de pierre et invoqua quelques morts vivants pour le protèger.Depuis sa confrontation avec les vandales il restait prudent.

    Son arrivée ne passa pas inapercue mais le fossoyeur ne paraissait pas effrayé par les morts entourants le mage

    Salut à toi fossoyeur il me faudrait des ossements qui pourraient convenirs à la confection de golems d'os et il me faudrait aussi une souche de la maladie d'apathie sensorielle.

  3. #3
    Chaos Invités
    Un homme arriva accompagné de quelques assassins, on ne pouvait distinguer a quoi il ressemblait mais sur sa cape on pouvait distinguer deux emblemes, l'un de Cyric et l'autre du Zhentarim. Il laissa ses assassins dehors, il vit des morts-vivants et se dit qu'un nécromancien devait être dans les parages. Il rentra dans la cabane et tomba sur le mage qui était en discussion avec le fossoyeur, il attendit que le nécromancien finisse pour pouvoir acheter ce qu'il avait besoin.

  4. #4
    Mycontil Invités
    Le mage interrompie quelques instants sa discution avec le fossoyeur pour saluer le nouveau venu

    Salut à toi guerrier je vois que tu fais partit du Zentharim j'aurais aimé louer les services d'un de tes assassins.Est-ce possible?

  5. #5
    Chaos Invités
    Chaos regarda le mage, il réfléchit quelques instants et répondit.

    Oui, cela est possible. Venez a ma tour après on réglera les modalités la haut.

    Il attendit la réponse du mage.

  6. #6
    Mycontil Invités
    Le mage acquiesa

    Très bien,ou se trouve votre tour??

  7. #7
    Chaos Invités
    Chaos fit un signe et un de ses assassins disparut a travers un portail avant de répondre au nécromancien.

    Ma tour est dasn le quartier de l'Arcanum Santis, vous aller la reconnaitre facilement.

  8. #8
    Le Fossoyeur Invités
    Le fossoyeur darda un faible regard sur le jeteur de sort qui se tenait en face de lui, pour se protéger pareillement, l’homme devait avoir participé à une sombre trame. Mais il s’en fichait éperdument, tant que le client payait, rien d’autre ne l’importait.

    « Oui, voilà un fiole hermétique contenant les germes de l’apathie sensorielle. »

    Tout en prononçant cela d’une voix lugubre, l’homme des cryptes se saisit d’un bocal de verre situé sur l’étagère derrière le comptoir. Une légère buée aux teintes verdâtres paraissait tapisser les bords internes de l’échantillon. Ce dernier était solidement fermé par un épais bouchon aux armatures de fer, une fine bandelette de cire cerclait le cachet, démontrant que la fiole n’avait pas été ouverte… Il posa le bocal sur le comptoir dans un bruit mat.

    « Voilà votre affaire, enlevez prudemment le couvercle puis laissez quelques minutes dans l’endroit que vous désirez contaminer et n’y remettez plus les pieds avant plusieurs jours… Ce poison est efficace et atroce… »

    Le fossoyeur prononça ces derniers mots avec une délectation diabolique, il semblait littéralement saliver d’une joie obscure. Se reprenant, il fixa à nouveau le nécromant.

    « Hum, quant aux os, il y a une fosse secrète contenant un nombre incalculable d’os, pour cent pièces d’or vous pouvez y prendre tout ce que vous voulez, dans la limite du raisonnable bien sûr. »

    Un éclair maléfique embrasa les sombres yeux du Fossoyeur, avant de disparaître aussi rapidement qu’il était apparu.

    « Sinon pour des choses plus précises, faut demander exactement car c’est à la pièce… »

  9. #9
    Mycontil Invités
    Très bien,très bien vous irez me les cherccher vous même pour 50 po de plus je reviendrait demain pour les récupérer!

    Avant de partir le mage déposa une bourse d'or sur le comptoir pour la souche de maladie



  10. #10
    Chaos Invités
    Alors que le mage partait, Chaos se dirigea vers le Fossoyeur et lui dit.

    Je vous salue, je voudrais deux chantemorts et une souillure ardente.

    Chaos ordonna a un de ses assassin d'attendre et lui donna une bourse rempli d'or et il disparut dans la nuit suivi du dernier assassin qui le suivit.

  11. #11
    Le Fossoyeur Invités
    Le fossoyeur grommela silencieusement avant de se tourner à nouveau vers les étagères cerclant le comptoir. Il attrappa un bocal qui paraissait vide mais qui était cacheté de la même manière que tous les autres. Un autre de ces étaux de verre contenant une abominable malédiction vous assaillant insidieusement...

    "Voici la souillure ardente, c'est extrêmement virulent et à peine la victime a-t-elle inhalé la moindre particule de cette infâmne substance, que."

    Le fossoyeur s'interrompit brutalement et un sourire mauvais se dessina sur son visage émacié alors qu'il posait ses yeux brumeux sur Chaos.

    "Enfin, vous vous en fichez certainement..."

    Il eut un petit rire lugubre avant de se retourner à nouveau vers les étagères, après plusieurs dizaines de secondes, il se saisit d'une fiole et la posa avec précaution devant Chaos.

    "Voilà l'autre mort odorante, je ne peux vous en fournir deux de suite, nous n'en avons plus pour le moment, c'est extrêmement difficile à fabriquer comme germe. Et depuis que le nécromancien qui nous fournissait a été éventré par une goule enragée..."

    Il soupira lourdement, et durant quelques secondes un silence funèbre envahit la pièce.

    "Bon, ça vous fera 200 pièces d'or messire s'il vous plait."

    L'appât du gain se lisait sur les yeux fébriles du Fossoyeur...

  12. #12
    Chaos Invités
    L'assassin deposa une bourse sur le comptoir et prit les deux bocaux, il salua le Fossoyeur et disparut dans l'obscurité.

  13. #13
    Nithep Invités
    Après avoir quitté sa nouvelle affectation à la bibliothèque magique le temps de faire offrir les derniers sacrements au bibliothécaire, Ni'Thep avait dû se résoudre à retourner dans les bas quartiers et déjà quelques idées semblaient lui venir en observant les conditions de vie de ses — désormais — concitoyens. Elle ne manquerait pas de les mettre en application si sa bourse le lui permettait...

    En attendant elle était ici pour qu'on la débarasse d'un cadavre et cela semblait l'endroit idéal. Elle fit tomber sa capuche et son foulard, pour s'adresser au personnage inquiétant qui s'occupait de ce lieu.


    Bonsoir, maître des cercueils, je vous prie de m'excuser de vous déranger à la nuit tombée mais un vieil homme employé par le conseil vient de rejoindre votre fond de commerce, j'avais pensé que cela ne déplairait pas à ces messieurs dans leur palais si votre ministère lui offrait la sécurité d'une tombe. L'homme en question est l'ancien gardien de la bibliothèque magique, et il vient de succomber d'extrême vieillesse.

    Elle baissa un peu la tête

    N'ayant pas votre vigueur, j'ai à peine pu le hisser sur un lieu plus décent mais je ne pourrais jamais l'amener jusqu'ici ...

  14. #14
    Le Fossoyeur Invités
    Le fossoyeur scruta l'intruse de ses yeux noircis par le vice. Lentement mais sûrement sa carnation faciale dépérissait, laissant apparaître de sinistres traînées purulentes. La maladie finirait par avoir raison de lui, mais il se relèverait, toujours… Il attendit quelques secondes avant de répondre, laissant planer un silence gênant dans la lugubre masure.

    - Un bien malheureux accident que cela, murmura-t-il de sa voix rauque et feutrée.

    Il sourit, du moins si l’on pouvait appeler ainsi un abominable plissement de chairs sphacélées. Son expression, corrodée par la flétrissure, était presque indéchiffrable.

    - Votre, hum… stratégie est bien étonnante, enfin, je n’ai pas encore vu votre bourse…

    La créature s’assit sur un tabouret grinçant et dévisagea ce qu’il n’arrivait pas encore à définir entre une bonté rare et une diabolique perversion.


  15. #15
    Nithep Invités
    La jeune fille plissa les yeux, les plongeant dans le regard du fossoyeur, elle avait disséqué elle-même des corps bien plus mal en point, et bien que le fait de voir un tel individu encore debout la déstabilisait un peu, sa contenance tenace la tançait assez pour susciter le désir de n'en rien laisser paraître.

    C'est normal, on ne parle d'affaires d'argent qu'entres personnes dûment présentées non?
    Ne vous ayant pas encore dit qui j'étais je ne pouvais donc pas vous montrer la couleur de mon or ... or cet homme ayant a priori loyalement servi la cité durant une vie qui l'a conduit à briser sa ligne à bout de forces, j'aurais espéré que le conseil accepterait de lui rendre hommage en l'honorant d'une tombe digne de lui.


    Elle salua avec déférence le fossoyeur.

    Mais soit, maître des cercueils, je suis Ni'Thep Amoûn, et je suis venue recommander à votre ministère le corps de mon prédécesseur, puisque vous croquez non seulement les morts mais aussi des pièces d'or combien coûterait une tombe simple et décente avec pierre gravée et l'assurance que ... hem ... personne ne viendrait faire appel aux services du bibliothécaire même après sa mort?
    Elle s'adossa au mur de la cabane, appuyée sur sa cape.
    C'est qu'il me semble que certaines personnes sur pied à Mélandis auraient plus leur place dans une boite en bois scellée avec un géranium en guise de couvre-chef.

  16. #16
    Nithep Invités
    Comptez au moins 150 à 160 pièces d'or pour quelque chose de décent et que nous garderions sous notre protection ... ainsi personne à part les rampants ne viendraient toucher au corps.

    Ni'Thep calcula rapidement ... elle n'était pas tellement dans le besoin mais dépenser ainsi de l'or pour un parfait inconnu? Après tout il s'agissait du gardien de la bibliothèque grâce à qui elle avait obtenu un emploi et une situation en ville si rapidement, elle lui devait bien ça.

    Soit, vous aurez deux cent pièces d'or, mais faites de votre mieux pour qu'il ait quelque chose de correct et surtout que personne ne vienne toucher au corps. Le supplément est pour le transport car il est à la bibliothèque et je serais bien incapable de le porter moi-même.
    Si vous en avez le temps, venez le chercher demain après l'ouverture, vu le peu de fréquentation je doute que cela dérange quiconque.


    La jeune fille fouilla un instant dans les replis de sa cape puis en tira une bourse de cuir assez longue mais étroite. Elle en fit glisser plusieurs pièces de platine et compléta ce qu'il manquait avec de l'or en fronçait les sourcils, se faisant la réflexion qu'il lui faudrait bientôt faire un peu d'or avec sa réserve personnelle.

    L'équivalent de deux cent pièces d'or, je compte sur votre diligence, Maître des cercueils.

    Ni'Thep quitta la cabane, laissant seul l'employé des cimetières avec le paiement pour son futur travail.

  17. #17
    Seina Invités
    [QUETE : Manost Revenge, Prélude à l'acte 4 ]

    HRP : comem toujours, ce passage de la quète se passe dans le passé


    Seina s'était laissé entraîner dans le vortex avec un demi sourire. Le Semi Drow se jettait Tymora s'est où sans états d'âmes. Celà lui rappelait sa folle jeunesse, de la même manière il s'était jetté au coeur d'un bastion Drow, s'était retrouvé en Enfer, sur Sigil... jamais il n'avait regardé en avant, se demandant là où il allait attérir... Il faisait confiance au destin, se disant que là où il serait, il devait être.


    Le semi Drow avait évolué depuis leur rencontre. Mais Seina sentait que celà n'était pas encore fini. Il deviendrait Grand.. très Grand et un jour le Barde chanterai la mélopée symphonique des exploits d'Almareon. Sûrement l"une de ses légendes les plus réussites.

    -----------------------------------------------------

    Une Ombre se dévoila dans l'esprit du barde. Son double maléfique. Ou plutôt, sa parti folle et noire. Désormais le Barde savait qu'il était deux. Et un à la fois. Cette noirceur était ancrée en lui comme un tatouage indélibile. S'il ne prenait pas garde, cette noirceur l'envahirait entièrement. Elle l'avait déjà fait, et le referrait. Il y avait des blessures encore ouvertes dans l'âme du Barde... tant de remords et de regrets... Arriverait-il à supporter le poids de ses échecs et de ses fautes ? Il le tenterait... Mais pour l'instant il y avait un seul objectif... Son double maléfique lui fit une révérence. Il était d'accord... Les deux parties de son âme allaient s'accorder pour venger/punir l'assassin de l'elfe... l'objectif était le même, les raisons différentes... Ensuite la lutte réelle commencerait... Seul face à lui même... Il ne savait pas ce qu'il deviendrait... Le garant du Bien ou le Suppôt du Mal.. Il avait été les deux, il était allé à l'extrème de ces deux vocations... Bientôt viendrai l'heure du choix. Bientôt viendrai l'heure de la lutte intérieure... Mais pour l'instant, le choix ne s'imposait pas... malgré sa noirceur Tymora lui avait offert son aide... Pour l'instant Seina était entier avec une colère et une haine froide qui soutiendraient son bras lors des futurs affrontements... Il n'avait jamais été aussi fort qu'aujourd'hui.

    L'aura du Barde devait être surprenante à l'heure actuelle. Un Ange au regard doux et aimant entourés par des spirales sombres et tourbillonantes. Cette dualité faisait du Barde un fléau, une arme contre un ennemi bien défini...




    " Nous tuerons tous ceux qui se dresseront contre notre vengeance"

    " Je tuerai si celà est nécessaire... Je tuerai avec plaisir chaque Mort Vivant se dressant face à nous"

    " Celà est bien mon double... Je t'aiderai. Je suis la noirceur, mon hyre est infinie..."

    " Tu ne me contrôleras pas, mon double maléfique, je suis redevenu un servant de Tymora"

    " Ne t'inquiètes pas, pour l'instant je ne ferai que t'appuyer. Il y a quelqu'un qui va mourir.. Nous serons la faucheuse hystérique qui lui arrachera son coeur. Ainsi celà sera, ainsi celà me complaira"

    " Nous rendrons justice. Nous détruirons une entité maléfique qui a commis un acte impardonnable."

    " Vois le comme ça, la finalité en sera la même... Mais quoi qu'il arrive tu ne défailliras pas.. Sinonje reprendrai le contrôle"

    " Mon bras ne fléchira pas... Nous avons vécu des dizaines d'années, moi endormi, toi agissant... J'ai eu le temps d'apprendre... "

    " Bien..."

    L'entité noire disparut progressivement et Seina se retoruva seul dans son âme, sentant en permanence l'ombre de son double planer sur lui.

    ------------------------------------------------------

    Un Vortex fluide et mouvant s'ouvrit aux milieux d'une allée bordée ici et là de cryptes anciennes et abimées. Deux êtres en sortirent... Deux êtres dénotant totalement en ces lieux : Une sorte de Paladin vertueux et un Semi Drow au regard calme et souverain.

    Cher lecteur, si tu as bien suivi la chronique de Manost revenge, inutile de te dire que ces deux êtres étaient Seina et Lothringen, revenant d'un voyage de plus de dix milles lieux... inutile aussi de te décrire ces deux aventuriers... Autant entrer directement dans le vif du sujet.

    Seina émit un faible sourire, la Déesse Tymora n'était pas pour rien la déesse de la Chance. Ils se trouvaient à deux pas du taudis qui servait de refuge à ce pitoyable être nommé " Fossoyeur". un être affable, lâche et cruel qui régnait en concierge, si ce n'est en maître sur le sombre cimetière de Melandis. Lui saurait où trouver ceux qu'ils recherchaient. Il vit uné clair de tristesse et de colère passer devant les yeux du nouveau servant de la Déesse.

    Lothringen serait incapable de se battre de tout son coeur tant que son âme serait voilée par le supplice et la déchéance de son ami devenu le jouet des drows... soit... ils iraient régler ça directement.. Et ensuite...


    " Lothringen, ici vit un être abject et malveillant nommé Fossoyeur... Lui seul pourra nous renseigner... je ne peux me présenter devant lui sans dévoiler mes secrets. Ce qui équivaudrait à sa mort certaine et immédiate ou à ma mort... Je vous laisse donc la charge de lui arracher le lieu où se trouvent vos ennemis... Ensuite nous règlerons ensemble cette affaire... Nous avons commencer ce périple ensemble, nous le finirons ensemble... La vengeance qui me nout l'estomac peut bien attendre quelques heures..."

  18. #18
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : Manost revenge, acte IV


    - Entendu… et merci, répliqua Lothringen en se dirigeant vers la cabane sans plus attendre.

    Il voulait dire : merci de me laisser régler ça d’abord, et merci de m’accompagner. Mais il n’avait jamais été très doué pour les effusions.

    En pénétrant dans la cahute, Lothringen jeta des regards curieux sur les alignements de bocaux, sur la poussière crasse et sur le parchemin qui affichait les services disponibles. En voilà une visite qu’elle était instructive. Il semblait bien qu’ici à peu près tout était à vendre, la vie, la mort, les âmes aussi. Très bien. On ne devrait pas faire trop de difficultés pour un simple renseignement…

    Un toussotement fort peu discret ramena le regard du semi-drow au niveau du comptoir. Un être maladif et flétri qui rappelait le corps de Gythris par bien des aspects se tordait à demi tout en le dévisageant par en-dessous. Son regard de fouine ne tarda cependant guère à tomber sur la ceinture du visiteur, où n’étaient hélas visibles que deux haches de bataille manifestement puissamment enchantées. Le fossoyeur hocha la tête avec satisfaction, songeant sans doute aux boucheries que l’on pouvait perpétrer au moyen d’un tel armement. Voilà qui donnait le ton.
    Pour faire bonne mesure, le semi-drow tira sa bourse, encore bien pleine de la récompense qu’il avait gagnée à Manost en cassant du druide noir pour le conseiller Folken, et la posa sur le comptoir. Cet argent avait été peu ou prou le prix du meurtre : il lui brûlait les mains. En un sens, il ne serait pas fâché de voir quelques unes de ces pièces changer rapidement de propriétaire.


    - Salutations, fossoyeur… et honte à toi qui laisse des vivants s’installer chez les morts. Je n’y irai pas par quatre chemins : un groupe d’elfes noirs a élu domicile dans tes cryptes - Trois mâles, une femelle et un esclave duergar. Un nécromancien qui est leur chef, une prêtresse et trois guerriers… Comme tu vois, nous sommes de vieux amis, eux et moi. Si tu me dis où ils se trouvent, tu n’auras pas reluqué cette bourse en vain.

    Lothringen surveillait la réaction de son vis-à-vis. Il était plus que probable que les drows avaient déjà payé le fossoyeur pour garantir leur sécurité. Il n’était pas impossible non plus qu’ils l’aient chargé de les avertir s’il recevait jamais la visite du semi-drow. Mais le fossoyeur ne semblait pas du genre à résister longtemps à l’appât d’un gain supplémentaire…
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  19. #19
    Le Fossoyeur Invités
    Quête : Manost revenge, acte IV


    Le fossoyeur leva lentement ses yeux flétris vers le semi-drow. Il correspondait bel et bien à la description du fébrile nécromant. La misérable créature poussa un grognement décontenancé. Il exécrait qu’on le presse pareillement, mais la bourse sur le comptoir paraissait chatoyer de milles feux. Il lui fallait gagner du temps, c’était impératif.

    L’homme des cryptes se racla bruyamment la gorge tout en scrutant Lothringen d’un air malsain. La kyrielle de bocaux et autres fioles corrompue par les maléfices ne faisait que réfléchir inlassablement son regard délétère.


    - Et bien, vous savez ce que vous voulez au moins, drow. Mais cet endroit est un lieu pour le moins « fréquenté ». La délicieuse flétrissure ambiante en attire plus d’un, et il y a de nombreux groupes qui errent par ici. Mais comme ce sont vos amis, je pourrais sans problème aller les prévenir, je finirai bien par les retrouver, et rapidement, à moins que vous n’ayez d’autres précisions à m’apporter…

    Le fossoyeur avait marmonné cela d’une voix neutre, à travers laquelle perçaient à peine les relents d’une indicible sournoiserie. Un rictus déforma ses traits blêmes, puis il posa son bras vérolé par les immondices sur le bois ravagé du bureau, à distance respectable de la bourse. Comme s’il avait voulu montrer à son interlocuteur que la proximité financière ne l’affectait pas le moins du monde.



  20. #20
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Manost revenge, acte IV

    Le visiteur, qui s’était adossé aux planches branlantes, les bras croisés, haussa un sourcil, puis esquissa un demi-sourire amusé qui disparut presque aussitôt derrière un masque de froideur plus adapté aux circonstances. Il était bien retors, ce misérable, mais sa position n’était sans doute pas aussi confortable qu’il voulait bien en donner l’impression.


    - J’ai apparemment omis de préciser comme allant de soi que ce genre de retrouvailles réclame l’intimité… et que j’aime bien ménager des surprises. J’ajoute que si les cryptes sont aussi mal fréquentées, pardon, « fréquentées » que tu le dis, il vaudrait mieux que ce soit moi que toi qui les traverse. Je veux dire, dans ton intérêt. Sait-on jamais ce qui pourrait t’arriver en chemin…


    Il laissa s’écouler un silence un peu distrait, au terme duquel il se décolla nonchalamment de son pan de mur. Le bois expira en réponse un long gémissement plaintif.

    - Soyons sérieux. Malgré le nombre je n’en doute pas immense de tes visiteurs, un groupe comme celui-là ne passe pas facilement inaperçu. Je ne serais pas surpris que le mage soit venu solliciter tes services en personne, du reste.
    Il désigna d’un geste vague l’ensemble des marchandises. Un endroit pareil, petite mine d’or pour un nécromancien…

    Les yeux mi-clos, le semi-drow s’efforçait de se remémorer l’aspect du mage en question. Depuis combien de temps ne l’avait pas entr’aperçu dans un coin de taverne? dix mois peut-être… A Calimport. Dire qu’il avait pu croire s’en être enfin débarrassé…

    - Cherche bien dans ta mémoire… Il s’appelle Eolder’n, il est grand pour les siens, c’est-à-dire plus petit que moi d’une tête - vêtu de brun ; il parle le commun avec un accent de Féerune, et la patience n’est pas son fort… Je serais vraiment fâché que cela ne te dise rien : mais, dans ce cas, je retiens ta première proposition, et je me ferai une joie de t’accompagner dans tes recherches. Cela t’évitera les mauvaises rencontres, d’ailleurs.

    Lothringen soupçonnait bien que la perspective d’être pris entre deux feux ne ravirait pas le fossoyeur, et c’est pour cette unique raison qu’il se permit cette proposition un brin sournoise qui, par ailleurs, n’aurait absolument pas fait son affaire. Ce que son interlocuteur ne risquait pas de deviner.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  21. #21
    Le Fossoyeur Invités
    Quête: Manost revenge, acte IV



    Le fossoyeur soupira, laissant apparaître un paysage buccal dévasté par la pestilence. Le drow semblait particulièrement sûr de lui, comme s’il ne craignait pas réellement le danger, pourtant omniprésent. Traverser les cryptes, quelle idée… Tout ceux qui avaient bravé les ténèbres dévoreuses de ces lieux étaient désormais froids comme la mort, ou hantés par des visions cauchemardesques, si ce n’est devenus des suppôts de leurs propres tortionnaires. Qui n’avait jamais aperçu dans le coin sombre d’une taverne un aventurier aux yeux vides, l’air absent, les traits tendus ? La proximité des Repères de la Faucheuse vous rongeait l’âme, ne laissant qu’une misérable coquille dénuée d’émotions.

    Il fixa son interlocuteur, tentant de percer à jour la moindre expression.


    - Et bien mon ami, j’apprécie tes égards quant à ma délicatesse physique, cela faisait longtemps que l’on ne m’avait témoigné autant d’affection.

    Le fossoyeur ricana, brisant la voix doucereuse qu’il avait adoptée. Un épouvantable sourire se dessina sur son faciès constellé par les escarres.

    - Trèves de péroraisons oiseuses, je crains qu’il ne faille plus d’or pour me rappeler les détails exacts de cette histoire. Curieusement le son des pièces s’entrechoquant a des vertus curatives sur mes fonctions mémorielles.

    Il toussa et s’affaissa littéralement sur la table. Cette atmosphère cryptique finirait par sphacéler définitivement son esprit. Mais soudainement, comme pris d’un sursaut de vigueur, il se redressa et darda un œil torve sur Lothringen.

    - Vous ne doutez pas qu’avec toute l’amitié que vous portez à vos chers amis, ils en vouent aussi à votre intention…


  22. #22
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Manost revenge

    Lothringen haussa les épaules. S’il en avait douté, il avait encore dans sa ceinture une dague empoisonnée pour le lui rappeler. Il ramassa sa bourse et la fit disparaître.


    - Et tu aimerais bien toucher des deux côtés : comme je te comprends. En revanche, je ne me souviens pas t'avoir promis l'intégralité de cette bourse, ni même avoir annoncé ce qu'elle contient... Tu aurais tort, en ces conditions, de spéculer sur les volumes. On peut très bien remplir des bourses avec des pièces de cuivre...

    Le guerrier-mage songeait à autre chose tout en parlant.
    Bien. Ça n’en avait pas l’apparence mais on progressait un peu. Un tout petit peu. Au moins le fossoyeur avait-il cessé de faire l’imbécile en prétendant ne pas savoir de quoi on lui parlait. Après l’échange protocolaire des amabilités et menaces latentes, on allait peut-être pouvoir en venir au vif de l’affaire, comme Lothringen le souhaitait depuis le début, du reste. Il éprouvait quelque satisfaction à voir qu’il ne s’était pas trompé sur le degré de vénalité du maître des lieux… Il aurait été vraiment surprenant que la corruption qui imprégnait cet endroit ait épargné l’esprit de son propriétaire.


    Néanmoins… L’impatience du semi-drow croissait à mesure que les senteurs écœurantes de pharmacie, de renfermé et de moisi commençaient de lui monter à la tête. Etouffant à mesure dans ce huis - clos sordide, il avait hâte d’en finir, car il devinait bien que son impétuosité contrecarrée risquait à force de basculer en exaspération, puis en violence. Il n’était pas très différent en cela d’Eolder’n, à tout prendre... ce sang maudit qui coulait dans ses veines. Et son interlocuteur, quelle pestilence insoutenable ! Cet individu répugnant était une infection - à croire qu’il s’était cru obligé de tester sur lui-même le contenu de ses bocaux. Dire que ce n'était qu'un pâle avant-goût de ce qu'il risquait de trouver dans ce cimetière. Il espéra, l'espace d'un instant, que les drows ne s'y seraient pas enfoncés trop profondément. A priori, ils n'appréciaient pas plus que lui le décors, Eolder'n excepté. Néanmoins, ils avaient forcément choisi un endroit couvert... Les cryptes, comme il l'avait supposé tout à l'heure, ou bien un mausolée? Lothringen ne connaissait pas cet endroit. Il n'était pas vraiment pressé de s'instruire. Pas trop le choix non plus...


    Pour le reste… Hum… Si le fossoyeur faisait un peu trop le malin, Lothringen le laisserait aller avertir les drows. En apprenant que ce dernier était seul, à portée, et qu'il les cherchait, ils étaient tout à fait capables de faire une sottise...
    Après tout, ils devaient s’y attendre un peu, à sa visite, les amis drows… Leur tentative d’assassinat était une véritable invitation. En revanche, ils ne s’attendaient sans doute pas à ce que le semi-drow soit accompagné… Ni à ce qu’en ces conditions il soit prêt à attaquer le premier… Hé… On pouvait en jouer.


    - Peu m’importe qui te paie par ailleurs ; peu m’importe ce que tu feras quand j’aurai tourné les talons : je n’achèterai pas ton silence… car je sais déjà ce qu’il vaut. J’achète des renseignements et j’ai de quoi les payer... Je fais la mise à prix à deux cents pièces d’or. Dis-moi si ça te convient et finissons-en. Et tâche d’être raisonnable : les drows manquent terriblement d’humour, à ce qu’on dit…
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  23. #23
    Le Fossoyeur Invités
    [Quête: Manost revenge]



    Le fossoyeur se releva, le dos raide, les muscles crispés. Un silence plana dans la sinistre pièce, exacerbant encore l’atmosphère malsaine. Tout ici semblait exhaler noirceur et corruption. Une aura néfaste paraissait filtrer entre les lattes du plancher. Une antique malédiction devait reposer dans les tréfonds de l’endroit, auréolant la place de nébulosité.

    - Ne joue pas au plus malin avec moi, drow., grogna la méphitique incarnation.

    L’être décharné crispa ses poings, faisant blanchir ses phalanges gangrenées. Il n’était qu’un couard, et il le savait. Mais peu de gens avaient jamais osé le menacer, même indirectement, dans les replis de son antre terreuse. Il possédait de nombreux artifices maléfiques pour faire plier ses ennemis, et il n’hésiterait pas à en user.


    - Peu me chaud tes pensées à mon égard, les gens trop loquaces ne sont guère… pardon plus, monnaie courante par ici.

    Le visage de l’aberration était littéralement figé dans une expression d’intense concentration. Ses yeux noirs scrutaient le moindre recoin, palpitant dans ses orbites veineuses. Auparavant grotesque, sa silhouette s’était muée en une inquiétante ombre aux aspérités meurtrières. Tout ceci n'était pas sans rappeler une métamorphose larvaire, hormis le fait que ce n'était pas à proprement parler un charmant papillon qui avait surgi de cette putride chrysalide...

    - Ta proposition me convient, tu auras ce que tu veux, dit-il d’une voix impérieuse.

    Il posa avec une douceur sinistre sa main velue sur le comptoir.

  24. #24
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Manost revenge, acte IV


    Le guerrier-mage n’avait pas attendu la fin de la métamorphose pour prendre quelques précautions, lui aussi… Si le sort ne lui servait pas tout de suite, il en aurait de toute manière besoin sous peu.

    Lothringen = = > protection contre le mal = = > Lothringen.

    Illusion, transmutation, nécromancie, il ne savait guère à quoi il était en train d’assister ; et, une fois de plus, il ne souhaitait pas le savoir. Au spectacle passablement horrifique qu’il avait sous les yeux, ses traits s’étaient durcis, tandis que ses mains glissaient progressivement vers les poignées de ses haches. Leur aura d’un bleu pâle luisait paisiblement dans la pénombre, lui rappelant la bénédiction de la déesse, le rappelant à la raison. Là où il y avait de la non - vie sous quelque forme que ce soit, là elles seraient toujours satisfaites de frapper... S’il fallait en arriver là. Mais autant être sûr de ne pas se tromper d’adversaire. Il venait pour les drows…

    C’est dans un silence plutôt tendu que, sans jamais cesser d’observer son interlocuteur, le semi-drow retrouva sa bourse – ou bien une autre, qui sait – et en tira la somme promise. Il prit son temps pour le décompte. Si le fossoyeur appréciait le bruit des pièces s’entrechoquant, il eut tout le temps de s’en repaître. Guiling, guiling. Petits et gros calibres ; pièces comptant pour une, pièces comptant pour dix, entremêlées, en pile ou roulant sur la tranche. Le petit tas d’or s’amoncelait sur le comptoir. Petit tas d’or, qui devint grand. Lothringen songea avec une nostalgie passagère à la peine que son gain lui avait coûtée : un druide noir et demi, peu ou prou… Sans oublier certaines blessures.


    Quand il en eut fini, il s’éloigna quelque peu du comptoir, à reculons. On y était, peut-être.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  25. #25
    Le Fossoyeur Invités
    Quête: Manost revenge


    Le fossoyeur avait regardé les pièces s’entrechoquer une à une, imperturbable. Le rythme de ces sonorités clinquantes lui rappelait une étrange sarabande, forme de prélude à l’effusion sanguine qui clôturerait inévitablement ce vaste ballet.

    Le compte y était. Un léger sourire naquit sur ses traits effrités par la gangrène. Il fixa le semi drow de ses yeux noirs et inquiétants. Ils étaient comme l’ancrage intemporel d’une ancienne et majestueuse noblesse, perdus au milieu d’un visage qui n’était plus qu’un infâme charnier ravagé par les affres des années.


    - Vos amis logent dans les profondeurs d’un antique mausolée.

    Il s’arrêta quelques instants, semblant réfléchir.

    - Pour le trouver, il vous suffit de suivre le chemin qui longe cette masure vers le nord, puis de prendre le… deuxième embranchement sur la gauche. Oui, c’est cela… Continuez tout en scrutant le sud, et vous finirez par l’apercevoir. C’est un vieil édifice, construit sous un régime théocratique décadent. Il possède une forme ogivale, et de nombreuses piques noirâtres constellent sa coupole nacrée. Mais vous le reconnaîtrez aisément à ses splendides statues d’Orcus, sur les quatre initiales, une seule tient encore debout., murmura-t-il d’un air presque peiné.

    Le fossoyeur fit un pas en arrière, adoptant un port altier. Il était étonnant de constater à quel point l’argent pouvait délier les langues. Mais il restait difficile de déterminer ce qui dans ce discours tenait de la vérité, ou du mensonge…

  26. #26
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : Manost revenge, acte IV


    Ce n’avait pas été sans mal mais il avait désormais une information, pour autant qu’elle soit fiable, suffisamment précise pour lui permettre a priori de s’y retrouver seul. Cela lui fit aussitôt songer au barde qui attendait dehors…

    Si l’on voulait bien faire abstraction de crises de folie pourtant préoccupantes, Seina avait décidément bien changé ; il n’y avait pas à se tromper sur cet aura de bienveillance et de bravoure qui émanait à présent de lui comme de ces paladins dont la foi éclatante rayonne littéralement sur tout leur entourage. Dans cette affaire, le mélandien lui avait offert son aide, spontanément, sans conditions, sans questions indiscrètes, avec une générosité qu’il n’aurait sans doute pas montrée lui-même en pareilles circonstances. C’était inespéré…

    Mais avait-il pour autant le droit d’accepter ? Cette affaire ne concernait en rien Banshee Sangdelune ni les vampires, elle ne regardait que lui-même, et même… Il n’aurait guère aimé devoir s’expliquer sur ce qu’elle recouvrait. Repenser au groupe des drows pour en donner le signalement l’avait renvoyé à une période de son passé encore suffisamment récente pour soulever en lui la honte par vagues suffocantes. Il se sentit soudain particulièrement… misérable.

    Lothringen se détourna du fossoyeur, quasiment sans le voir, l’esprit déjà focalisé sur la suite des événements, psalmodiant à mi-voix…


    « Pour tout œil disparu, pour tout autre effacé, trompeuse absence, aveugle-les… »

    Lothringen = = > invisibilité suprême = = > Lothringen.


    Seina n’était pas un petit atout, pourtant. Il connaissait le cimetière mieux que lui et saurait sûrement faire pencher la balance dans le combat. Mais… Non, ils allaient régler ça entre eux… entre drows… « En famille », songea-t-il avec un rictus de dégoût, tout en franchissant le seuil de la cabane.

    Il respira l'air libre, un grand coup. Un coup d’œil sur sa droite. Seina était toujours où il l’avait laissé, debout et immobile, bien reconnaissable à son armure étincelante, à son port altier et plus généralement à son air de s’être décidément trompé de décors. Le semi-drow prit une autre direction, le perdit de vue derrière le coin d’une chapelle et s’enfonça dans l’une des allées du cimetière…en quête du fameux mausolée.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  27. #27
    Seina Invités
    Seina avait regardé, l’air soucieux, le Demi Drow pénétrer seul dans le bouge infâme du Fossoyeur. Il connaissait bien ce vil charlatan, cette engeance répugnante qui hantait le Cimetière de Melandis. Il connaissait bien la putréfaction qui gangrenait l’âme de cette créature abjecte. C’était donc avec des remords et de l’inquiétude qu’il laissait Lothringen se charger de cette affaire. Quelques jours plus tôt, Seina aurait torturé le Fossoyeur pour obtenir les informations qu’il désirait, quelques jours plus tôt, il n’aurait eu aucun remords à laisser un Manostien se dépatouiller des pièges insidieux d’un Melandien… Mais ce temps paraissait si loin. A présent Seina avait choisi de traverser les abysses de ses péchés, il avait décidé de se retrouver lui-même. Il avait accepté la dualité de son âme. Et à présent, il ne pouvait plus laisser seul un être qu’il aimerait pouvoir nommer « ami ».

    Il attendit que Lothringen ait pénétré l’antre du malfaisant Fossoyeur, puis sorti une petite boule de cristal. Il la tint face à lui et concentra sa psyché sur son compagnon de route. De son autre main il commença à caresser la pièce de cristal d’un mouvement lent. Il fit appel alors aux forces mystiques contenues en toute chose. Il appela à lui la magie de la Divination par des mots rauques gorgés de pouvoir. Un brouillard épais apparut dans la boule alors que son incantation se faisait plus présente, ses mouvements sur la surface de la sphère plus rapides. Et alors qu’il prononçait la clé de pouvoir de son sortilège, un éclair lumineux traversa la boule de cristal, déchirant les volutes sombres pour laisser place à une petite scène où l’on apercevait le Semi Drow et le Fossoyeur. Seina émit un faible sourire. Le Fossoyeur n’avait pas protégé son antre de la Clairvoyance.

    Ainsi Seina pourrait surveiller les évènements et intervenir si la situation semblait dégénérer. Mais il n’était point encore satisfait. L’image, c’était bien… Mais la curiosité maladive du barde le poussait à espionner les paroles des deux protagonistes.

    Déposant avec délicatesse la boule de cristal dans laquelle il voyait évoluer le Demi Drow, il sortit de l’une de ses innombrables poches dissimulées dans sa cape un petit cornet acoustique argenté. Il ferma les yeux en serrant très fort l’objet dans sa main. Concentrant sa volonté vers la cabane du Fossoyeur il commença à éructer des mots de pouvoir. Chaque phrase, chaque strophe de son incantation chauffait le cornet qui commença à fondre dans la main du barde, pour se transformer en une poussière d’argent. Alors dans un mouvement plein de grâce il propagea la poussière au-dessus de sa tête tout en psalomiant les dernières paroles de l’incantation. La poussière se mit à scintiller alors qu’elle touchait le visage du Barde. Le sortilège ne semblait pas avoir d’effet quant soudain, Seina entendit les murmures de deux voix distinctes dans son esprit. Ce murmure s’amplifia au point de rendre la conversation écoutable. Le sortilège de Clairaudience venait de prendre effet progressivement afin de ne pas perturber la concentration du lanceur de sorts.

    Désormais Seina entendait et voyait tout ce qui se passait dans la masure du Fossoyeur. S’appuyant confortablement contre une tombe, il espionna la scène avec intérêt.

    Cette abjecte créature qu’était le gardien du Cimetière était vile et manipulatrice. Mais Lothringen semblait discerner ces traits de caractère et maintenait sous son contrôle la discussion. Son respect envers le Manostien en grandit encore. Il n’était pas seulement un mage et un guerrier, le Drow avait aussi un esprit fin et calculateur. Il alternait menaces et cajoleries pour appâter son informateur et finalement obtint ce qu’il désirait rapidement. Mais une chose étonnante se passa. Lothringen se rendit invisible. En quelques secondes Seina comprit. Son compagnon voulait régler ça tout seul… il allait se faire tuer ! Le fou ! Et têtu comme il l’était, il n’entendrait pas raison…


    Le barde rangea précipitamment sa boule de cristal et reprit une attitude expectative, faisant mine d’attendre patiemment le retour du Drow. Il ne pouvait déterminer quand ce dernier passerait devant lui. La porte de la masure, battant au gré du vent malsain du cimetière, ne pourrait pas lui être d’une grande aide pour savoir si le Semi Drow était sorti ou pas. La seule solution était d’attendre un temps raisonnable avant de se mettre en route.

    Ces quelques secondes parurent une éternité à Seina. Pourtant il garda une attitude détendue et nonchalante jusqu’à ce qu’il fut certain que le Drow s’était perdu dans les méandres des Tombes et des Mausolées. Alors Seina se redressa.

    Orcus… la Statue… Oui il se souvenait de cette statue… Il savait où se rendre… Et il y arriverait avant le Semi Drow pour lui donner une leçon. Seina se mit à courir d’une foulée longue et souple. Lui connaissait ces lieux.. Du moins mieux que le Manostien… Il savait que le Cimetière était un trompe l’œil et que les chemins les plus courts ne l’étaient pas forcément.

  28. #28
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 092
    En provenance des

    Ils marchaient tranquillement dans le calme du cimetière. Il faisait chaud, désormais, et Mornagest n'aurait pas regretté un petit passage à l'ombre, dans ces cryptes, même s'il s'y trouvaient peut-être d'autres créatures plus dangereuses qu'un conseiller ennemi.


    "Tu sembles éprouver beaucoup de sympathie pour cet homme... dans quelles circonstances l'as-tu rencontré ?"

    Il se rendait finalement compte qu'il ignorait beaucoup de choses de son compagnon. Qu'avait-il fait à Melandis, outre rencontré Walar et Seina ? Qu'en avait-il retiré ? Avait-il, lui aussi, été dégoûté par certains aspects de la vie qu'on pouvait y mener ? Était-ce cela qui l'avait poussé à vivre à Manost, plutôt qu'ici ? Tant de questions qu'il pourrait lui poser... mais Lothringen accepterait-il d'y répondre ? Son passé était chose délicate à aborder, Mornagest le savait, mais en l'occurrence, ce fossoyeur n'aurait pas pu le blesser plus que Dorson. Personne ne le pouvait, probablement.

    Quant à lui, si le succès de leur "promenade", et donc, leur survie, en fin de compte, dépendait de la capacité dudit fossoyeur à tenir sa langue, Mornagest se ferait fort de s'assurer de son silence éternel. A fortiori s'il avait déjà trahi son compagnon...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  29. #29
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340

    Rp : l’inattendu

    Lothringen s'arrêta un instant de marcher. La curiosité de Mornagest était légitime ; il ne lui avait jamais raconté son séjour à Melandis que par bribes qu'il devait être assez difficile de relier entre elles. De ses démêlés avec les serviteurs de Dorson, il n'avait même jamais parlé. Ce n'était pas le souvenir le plus pénible de son premier séjour en ville, même si ç'aurait pu faire un bon candidat. Mais par où commencer...

    "C'était l'an dernier, avec Seina. Peu de temps avant de nous engouffrer dans les cryptes..."

    Avec effort, il se remit en marche. C'était une histoire compliquée, et tout se tenait. Il aurait pu passer une très longue tirade à tenter d'expliquer pourquoi ces drows ne l'avaient pas attaqué plus tôt, pourquoi Seina l'avait accompagné, mais autant aller à l'essentiel.

    "On venait de tenter de m'assassiner, et... c'était signé, car le cadavre animé qui s'était jeté sur moi n'était autre que celui de mon compagnon d'évasion, Gythris, mort cinq ans plus tôt dans les cavernes de Shanatar, sur Féerune. Il ne pouvait donc s'agir que de ma "famille", les Jaell'ym... Pas le Maître, bien sûr, mais les sous-fifres qu'il avait envoyés sur mes traces et qui me pistaient depuis mon évasion. Dire que c'était pour les semer que j'avais gagné Dorrandin..."



    Il haussa les épaules. La fuite en avant, c'était bien de lui : et ça ne lui avait jamais vraiment réussi.

    "Ils en avaient assez d'exécuter des ordres qui les maintenaient en exil, alors ils désiraient en finir avec moi! Tu peux imaginer si j'ai apprécié l'attention. J'ai compris à mon tour qu'il était temps d'en finir avec l'hypothèque qu'ils faisaient peser sur ma vie. Gythris a pu me dire qu'ils étaient au cimetière, mais guère plus. Nous avons alors eu besoin du fossoyeur pour savoir où les trouver. Et quand nous les avons trouvés, peu de temps après pourtant, dans un de ces mausolées, ils nous attendaient, sorts lancés et prêts au combat... Fais le calcul. "


    Mais cette probable trahison n'était pas encore la vraie raison de l'aversion viscérale que le semi-drow éprouvait pour ce personnage lâche, cupide, fourbe, contrefait, charognard, et qui puait la maladie, la pourriture et la mort. S'ils devaient le rencontrer, Mornagest comprendrait tout de suite...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  30. #30
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 092

    RP : l'inattendu

    Le guerrier acquiesça silencieusement. Les créatures vénales, il les abhorrait, comme beaucoup de monde, en fait. Son grand malheur, finalement, n'était-ce pas celui-là, de détester à ce point la plupart de ses semblables ? L'idée ne lui effleura pas l'esprit, pas encore... mais il répondit :

    "Les trahisons sont fréquentes... à Melandis plus qu'ailleurs. Réduire au silence cet individu pourrait s'avérer vital, mais tu pourrais me répondre qu'il aurait encore peut-être son utilité... ce sera d'ailleurs le cas, éventuellement. Si ça ne tenait qu'à moi, je le passerais par le fil de mon épée, une fois nos renseignements pris... trahir une seconde fois lui serait très facile, et comme il se gausserait d'ainsi nous avoir trompé !"

    Il était déjà en colère contre ce personnage qu'il n'avait jamais rencontré, mais il avait de quoi... il essaya d'en savoir un peu plus malgré son ire.

    "Qu'est devenu... ton ami d'avant ?" Il connaissait la réponse tout en posant la question, mais il avait besoin de savoir. Les sentiments de son compagnon lui étaient plus réconfortants que quoi que ce soit d'autre, et le destin d'un de ses proches en faisaient partie intégrante.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Batiment] Les taudis
    Par Garfield dans le forum Les Taudis
    Réponses: 282
    Dernier message: 18/07/2019, 17h45
  2. [Bâtiment] Le Mélandinopole
    Par Nathiel Ecthelion dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 132
    Dernier message: 24/07/2008, 15h43
  3. [MODS] Problème à la cabane de Merella
    Par Akuma dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/10/2006, 14h43
  4. [Bâtiment] Le phare
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 15
    Dernier message: 15/08/2004, 21h42
  5. [Bâtiment] Le confessional
    Par dragum dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/09/2003, 21h41

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250