Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 103

Discussion: [Habitation] L'escale

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201
    Le quartier du temple. Un enchevêtrement de rues populaires dans lesquelles se presse une foultitude de monde et ce jusqu’à une heure avancée de la nuit. Une rue quelque part dans ce dédale un peu à l’écart de l’agitation ambiante.
    Une arche, une traboule et une cours au bout. Deux portes, celle de gauche. Un escalier de bois en colimaçon. Trois étages à gravir, une porte et en dessus le toit.

    Ce que l’on remarque en premier en poussant la porte est la lumière provenant à la fois de quatre fenêtres donnant sur la rue et d’une lucarne en hauteur.
    La mansarde d’Althéa résulte du réaménagement d’un appartement de domestiques et d’un grenier.
    Deux pièces se découvrent quand on passe la porte. Tout d’abord une pièce faisant office de cuisine où une table ronde et trois tabourets se battent en duel devant un vieil évier ébreché et une étagère sur laquelle est empilée de la vaisselle ne servant presque jamais vu que la gamine prend la quasi-totalité de ses repas au Loyal Paladin.

    La seconde pièce est bien plus intéressante. Une cheminée n’ayant pas encore eu le temps de servir veille sur une grande table croulant sous un amas de cartes, d’instruments de navigation et du matériel de dessin. Derrière se cachent un confortable fauteuil, un chevalet et une étagère surmontée de quelques livres. L’intérêt de la pièce réside surtout dans un grand hamac suspendu à une poutre du toit.

    Un escalier escarpé partant de cette pièce grimpe jusqu’à une petite tourelle réaménagée en une petite chambre abritant et tout et pour tout un lit et une étagère sur laquelle dorment une épée, une fronde et quelques vêtements. Une immense lucarne permet à la fois d’observer la course des étoiles et les escapades sur les toits de Manost.

    L’endroit pourrait manquer de vie et d’un bon coup de ménage mais la demoiselle qui y vit reste le temps d’un somme et ne s’y attarde pas.

    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  2. #2
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201
    Quête : rapports diplomatiques

    En provenance du théatre

    Quelques heures à tuer avant de se rendre au théâtre. Quelle aubaine ! Elle allait enfin trouver ce dont elle rêvait depuis plus d’un mois : un peu de temps libre. S’affranchir pour quelques heures des missions de la Vierge d’Argent et de ses obligations au Loyal Paladin. Vivre un peu pour elle. Cela lui semblait une éternité qu’elle n’en avait pas profité. D’un geste leste, elle envoya voler son tricorne de l’autre coté de la pièce et se défit de ses sandales. Qu’allait elle faire à présent ? Ses yeux s’arrêtèrent sur son hamac. Dormir … Elle s’allongea et se balança doucement, les paupières entrouvertes et s’assoupit lentement.

    Un courant d’air frais la fit sortir de sa torpeur. Le temps avait fraîchi. Elle leva la tête vers la lucarne. La lumière déclinante annonçait la fin de l’après midi. Il fallait qu’elle se dépêche sinon, elle allait manquer le début de la première. Elle s’extirpa avec difficulté de son hamac et remit ses chaussures puis escalada sans se presser l’escalier menant à son lit. De là, elle se hissa sur le toit. Le chemin vers le théâtre était rapide. Elle pouvait donc prendre tout son temps. D’abord celui d’admirer le coucher de soleil. Le seul spectacle dont elle ne se lasserait pas.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  3. #3
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201
    Quête : le saut de l'ange

    En direction d'ici

    Elle était donc partie avec Lathiriel. Elle serait la seule étrangère à la ville pourrait voir la vraie facette de la Vierge d'Argent. Elle l'y emmènerait pour porter ce qu'elle comptait écrire. Elle s'abstint de tout commentaire en la faisant entrer. Pas de visites .... On manquait suffisamment de temps. Elle alla prendre dans sa chambre des provisions pour elle, Thom et Lathiriel, son épée et sa cotte-de-mailles ainsi que des couvertures. Puis, elle prit son carnet de croquis ainsi qu'une plume et écrivit de son écriture la plus lisible.


    Lothringen,
    quand vous lirez cette lettre, je serai déjà sur le chemin de Mélandis. Nous venons d'apprendre que ce sont des tempusiens qui sont à l'origine de la vague d'attentats. Ils cherchent à mettre un terme aux accords de paix entre nos deux cités. Ils détiennent dans leur temple la mère d'une des paladines.
    J'espère que vous ne me tiendrez pas trop rigueur de ne pas vous avoir prévenu plus tôt mais je ne veux pas vous impliquer dans tout cela. La plupart de nos rencontre a été ... calamiteuse ... et cela par ma faute ... Je n'oublierai jamais votre retour du combat avec cet Algernon. Je ne supporterai pas de vous voir revenir dans le même état. Ou pire encore, d'assister à votre mort.
    Je profite de cette lettre pour vous transmettre, sauf votre respect mes amitiés. Et sachez, si je ne reviens pas, que j'ai été heureuse de passer tout ce temps avec vous.
    Althéa
    Sûr ce, elle conduisit Lathiriel à la guilde sans aucun préambule. Basile l'observait d'un air mauvais assis au comptoir. Cette nuit, il était de garde. Elle cacheta sa lettre et la tendit à l'halfelin.

    "J'aurais besoin que tu ailles porter cette lettre au palais des murmures, à Lothringen. C'est important ..."

    Le regard noir dont elle le gratifia assurait qu'elle ne souffrirait aucune réplique. Puis, sûre qu'il s'acquitterait de sa mission, elle se rendit au point de rendez- vous ...

    suite
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  4. #4
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Vent contraire II: le gourbi


    Elle hésita un peu devant chez elle. Son gourbi, comme elle se plaisait à l'appeler avait une fâcheuse tendance à se déranger sans qu'elle le veuille vraiment et à avoir besoin de sa contribution pour se remettre en ordre. Elle se souvint qu'elle avait laissé quelques vêtements éparpillés dans la pièce, fruits d'une longue hésitation sur la question de ce qu'il fallait porter sur le dos face à un diplomate Luménien. Elle avait ensuite décidé que la meilleure option était le naturel et la chemise qui mettait le plus en valeur ses semblants de formes. Il y avait ensuite ce repas brûlé qu'elle avait abandonné sur sa table à son triste sort, quelques couverts sales l'appelant à l'aide. Elle se sentit devenir rouge brique. Ce n'était plus un gourbi, ni une tanière. Elle se sentit gênée face à Lothringen, non qu'elle pensait qu'il s'offusquerait d'un chambardement pareil en tant que conseiller, mais l'être humain qu'elle respectait énormément méritait beaucoup mieux.

    Lothringen qu'elle n'avait pas vu depuis ... Mais quelle mouche l'avait donc piquée ce jour là ? Quelle honte ! Titoeil et Dryade ne pouvaient s'empêcher de lui rappeler l'incident. Il suffisait même qu'ils posent les yeux sur elle pour qu'elle devine à quoi ils pensaient. Quant au principal intéressé ... Peut être qu'il ne s'en souvenait pas de ce baiser volé. Dans tous les cas, il valait mieux ne pas lui rappeler.

    C'était la toute première fois qu'il allait chez elle. A vrai dire, elle n'y avait presque convié personne. Elle voyait ceux qu'elle connaissait dans les rues de Manost ou au Loyal Paladin. Elle préférait le grand air et même les toits à l'espace confiné de son habitation. Et elle n'était pas vraiment douée pour les recevoir.


    "Vous allez voir ..., dit elle comme pour s'excuser après avoir rendu la cape à son propriétaire avec un petit sourire et un merci timide et encore ému du geste qu'il avait eu pour la protéger du froid, c'est un peu en bazar. Un peu est un euphémisme. Mais il y a de la lumière et il fait chaud. Je pourrais rallumer la cheminée. J'ai ramoné ce matin ..."

    Sur ce, elle ouvrit la porte. A la lumière des chandelles qu'elle alluma, Lothringen entrevit un champ de bataille à peu près organisé ou des cartes marines côtoyaient des livres mais aussi un verre, posé dessus en équilibre, où une chemise était négligemment pendue là où aurait dû se trouver une huche à pain.
    Et au milieu de tout cela trônait un carnet de croquis ouvert. Sur une page cornée, il reconnut sans mal Agrippa d'Orgeval.

    Sur la deuxième feuille, il se vit. Le trait n'était pas celui d'un grand artiste mais le semi drow se reconnut sans mal. Assis à une table, une plume à la main mais le regard perdu du côté de la fenêtre et les bottes au pieds.

    Althea rougit jusqu'aux oreilles ... Lothringen connaissait à présent son secret. Depuis qu'elle s'était établie à Manost, elle avait représenté toutes les personnes de son quotidien tel un étrange espion de son monde alentour. Elle les avait observés et croqués avec tendresse, surtout ceux qu'elle affectionnait le plus ... Et Lothringen qui y habitait plusieurs pages connaissait à présent son secret ...

    Elle sentit ses oreilles lui picoter tant elles rougissaient ...
    Dernière modification par Lothringen ; 03/09/2007 à 21h28.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  5. #5
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Puisqu’il ne pouvait pas ne pas voir, Lothringen dont la curiosité était piquée voulut en savoir davantage.

    “ Je peux regarder ?… ”

    Le visage enfoui dans une pile de linge sale, Althea oublia de lui répondre: le semi-drow en déduisit malicieusement que ce devait être un oui et, tandis qu’elle rangeait avec une fébrilité décuplée le fatras qui traînait, il se mit à tourner les pages, la bougie à la main, en reprenant depuis les toutes premières du carnet.

    On y trouvait la plupart des grandes figures de Manost – de celles qu’elle connaissait, du moins. Et d’autres, plus épisodiques, mais qui avaient joué leur rôle, un temps… Il y avait là, en raccourci, toute l’histoire d’Althea depuis son arrivée en ville : et force était de constater qu’elle se confondait assez souvent avec celle de Lothringen.

    Tiens, un portrait de Taliesin. Comme elle rendait bien son enthousiasme bonhomme. Le conseiller Folken, juste avant sa disparition. Beaucoup moins bonhomme. Et là, entre l’apparition d’une cité néthérisse, deux ogres et un portrait de la rôdeuse Galathée, c’était lui, perché sur un rocher affleurant et en train d’incanter quelque chose d’éminemment malveillant envers quelque mauvais plaisant de leur commune connaissance. Il sourit à ce souvenir. L’affaire de la relique, oui. Suivait un portrait de Ravestha en plein combat sur la place du temple. Un portrait d’Elissa Keens. Un autre de Basile. Peu flatteur, celui-là. Et voilà Titoeil, Dryade, Saiko.

    Et voilà encore, sans crier gare, une flopée de portraits d’Agrippa d’Orgeval, raturés, corrigés, grattés. Agrippa d’Orgeval sous tous les angles, de face, de dos et de profil, vêtu ou dévêtu : Agrippa d’Orgeval jusqu’à l’indigestion. Peu so
    ucieux d’approfondir sa connaissance des anatomies lumeniennes, Lothringen s’était mis à feuilleter plus vite. En passant, il reconnut Algernon et sa fille, puis un autre portrait de lui, sanguinolent, de retour au temple après ce terrible combat. Ames sensibles s’abstenir. Vint encore une série maladroite de portraits de Thom Mérillym, le père d'Althea, tué en mission à Melandis. Le papier gondolait… Il passa vite.

    Soudain, il s’arrêta sur une page, comme frappé en plein visage par ce qu’il y voyait. C’était un portrait de Mornagest fendant la foule des émeutiers, en ce jour où l’attentat du théâtre avait failli leur coûter très cher. La main crispée sur la garde, Althea dans son sillage, il paraissait défier les agitateurs de lui barrer la route. Comme d’habitude, le croquis était inachevé : Althea avait un bon coup de crayon, mais elle manquait de persévérance et finissait rarement ses dessins. Elle avait pourtant particulièrement bien saisi l’expression du visage du mélandien : sa colère, son inquiétude, sa farouche détermination. Et cette aura de puissance qui faisait comme par enchantement s’écarter la foule devant lui.
    Dernière modification par Lothringen ; 03/09/2007 à 21h55.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  6. #6
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Elle l'avait observé à la dérobée. L'espace d'un instant, elle avait cru qu'il serait en colère. Elle l'avait vu tourner les pages puis s'arrêter. Curieuse, elle avait regardé par dessus son épaule. C'est le portrait de Mornagest qu'il regardait. Heureusement, il ne s'était pas arrêté sur le portrait de son amant nu sur son lit, à peine recouvert d'un drap ...

    Lothringen venait de parcourir sa vie à Manost en quelques pages. Elle n'avait montré son carnet à personne, même pas à Agrippa. Quelque part, c'était au conseiller qu'elle ouvrait une porte. Peut être parce qu'il faisait en quelque sorte parmi de son monde, du moins de celui de Manost ... Elle avait dessiné leur histoire commune : le vol de la relique, le personnage dangereux qu'ils avaient affronté chacun à leur manière, puis ce complot censé réduire à néant le projet de paix. Mornagest faisait partie de leur histoire. Et il le regardait.

    "Oui ... vous êtes tous là ... je crois qu'il ne manque personne. Je voulais ... j'ai voulu ... disons que cela me permet de rassembler mes souvenirs. J'aime beaucoup pouvoir remettre des têtes sur les visages. Je n'aime pas oublier, surtout ceux qui m'ont marqué"

    Elle se tut un instant. Lothringen gardait les yeux posés sur le dessin.


    "Il m'a beaucoup impressionnée. L'original dépasse vraiment le croquis ... Une musculature a faire pâlir Dryade ... Mais il dégageait quelque chose d'autre qu'une force brute. Je ne suis pas arrivée à le faire ressortir sur le dessin et cela me désole. S'il vous plaît, prenez le, ne serait ce que pour vous rappeler cet accord de paix"

    Elle avait prononcé ces mots sans arrières pensées. Même si elle avait su la véritable nature des sentiments unissant les deux conseillers, elle n'en aurait jamais fait mention. Par simple respect. Surtout pas cela. Chacun lui montrait ce qu'il voulait montrer et elle s'en contentait. Et elle ne jugeait pas. La petite oligarchie d'Eau Profonde peut être mais pas elle. Aujourd'hui, on lui avait encore dit qu'elle était étrangère. Et elle n'était de nulle part, simplement la fille du vent ... Ou peut être citoyenne de Manost pour ceux parmi lesquels elle se sentait le mieux. Et le semi drow en faisait partie.

    "N'hésitez pas à le prendre. Par contre, ne dites rien ... Personne ne doit savoir que je dessine. Déjà que je reprise moi même mes pantalons et mes chemises. Enfin, à la rigueur un marin peut s'autoriser cela ... Mais moi ..."

    Elle s'interrompit soudain ...Qu'était elle vraiment ? Pour Agrippa une maîtresse, pour Lothringen une alliée peut être mais une source importante de problèmes, pour Elissa une confidente et un bras droit, Basile une source de revenus mais une grande menace, Titoeil voyait en elle une gamine tête brûlée qu'il trouvait bon de couver comme le plus fragile des poussins, Dryade voyait une rivale pas assez poilue pour lui faire concurrence. Et elle, comment se voyait elle ? Si on lui avait demandé de se représenter sur un carnet, elle aurait dessiné un fond noir. Non, elle ne se voyait pas. Ou à travers les yeux des autres.

    Elle prit doucement le carnet de mains de Lothringen et pour éviter toute protestation détacha la page et lui tendit avec un sourire.


    "Je suis désolée de ne pas l'avoir achevé ...Si vous voulez, je pourrais le terminer ..."

    Elle marqua un léger silence.

    Et vous, si vous deviez rassembler vos souvenirs dans un carnet de croquis, qu'y auriez vous mis ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  7. #7
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen ne fit pas mine de refuser ; il roula simplement le parchemin et le rangea dans sa cape, qu’il venait de jeter sur le dossier d’une chaise. Il n’était pas fétichiste mais il prendrait sûrement plaisir à regarder à nouveau ce portrait.

    “ Je le prends tel quel… L’inachèvement lui va bien. ”

    Puis il s’assit sans façon sur le couvre-lit qu’Althea venait de rejeter à la va-vite sur les draps froissés, tout en réfléchissant à sa question. S’il avait dû rassembler ses souvenirs…

    « Pour commencer, mon carnet reprendrait toutes les scènes du vôtre, et n’en retirerait que Thom et votre lumenien. Peut-être n’y mettrais-je rien de plus. Je n’aime guère me souvenir de ma vie d’autrefois, d’avant Manost. Trop d’amertume et trop de morts…

    Dans le cas contraire… quelques portraits. Il y aurait une humaine du Téthyr, blonde aux yeux verts, dont les cheveux grisonnent. Elle est maigre, si pauvrement vêtue. La forêt l’environne, la protège. Elle regarde pour l’éternité son fils qui la quitte. Elle pleure et elle sourit.

    Il y aurait encore un humain, un jeune homme malingre, malicieux et têtu. Il espionne quelque chose ou quelqu’un depuis les pieds d’un établi.


    A ce moment-là de son inventaire, Lothringen ferma fugitivement les yeux, tournant mentalement une page blanche tandis qu'il oubliait volontairement quelqu'un.


    Il y aurait un puissant semi-ogre, penché sur ses outils de forgeron.

    Il y aurait une femme à la peau pâle, si pâle que l’on comprend que c’est une vampire. Elle massacre un ours, et l’on reconnaît à ses pieds un semi-drow en piteux état.

    Il y aurait un homme, un barde étrange, dont le charisme inspire plus de défiance que de respect. Il fait le vantard depuis la statue d’un Orcus, sur le mausolée d’un cimetière.


    Lothringen retourna son regard vers Althea. Leodacya, Gythris, Saladrex, Erszebeth, Seina...


    Ils avaient tous un point commun...


    « Pour une raison ou pour une autre, je les ai tous perdus. Alors je n’ajouterais que ces deux pages : à gauche, une femme d’une beauté aveuglante. Elle descend les marches d’un escalier dont les degrés les plus élevés semblent se perdre dans les nuages. Son apparence est incertaine, toujours changeante, et sa robe forme un ballet de lumières à couper le souffle…

    A droite, bien sûr, il y aurait une bretteuse brune à tâches de son, avec un tricorne sur la tête, accroupie sur un toit. Elle manque à vos croquis."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  8. #8
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Tous ces visages sortis d'une époque où il ne vivait pas à Manost. Autant de visages qu'elle ne connaissait pas. Qui étaient ils ? Quel rôle avaient ils joué dans son histoire ? Quel avait été ce temps qui n'était pas le sien ? Pour lui aussi, il existait un temps avant Manost alors que pour elle, il en faisait partie intégrante. Cette femme, ce jeune homme, cet ogre, cette vampire, ce barde et cette belle femme avaient partagé avec lui ces moments là. Cela la troubla tant qu'elle faillit se demander qui était la jeune femme brune qui avait le culot de lui ressembler ...

    Oui, troublée ... Un sentiment étrange qu'elle n'avait pas connu depuis quelque temps. A vrai dire, presque jamais. Cet étrange pincement de coeur ressenti quand il avait parlé de ces autres gens, surtout des femmes. Ces autres gens qu'elle enviait soudain de l'avoir connu avant. Elle aurait voulu leur demander, à eux, de lui prêter une parcelle de ces moments. Pour un peu, elle se serait glissée dans chacun des tableaux pour savoir. Juste pour connaître la satisfaction d'avoir été là.

    Et cette femme changeante. Ce ne pouvait être qu'elle. Celle qu'elle avait toujours redouté. Celle dont elle soupçonnait l'existence. Cette autre qu'elle occultait toujours quand elle pensait à Lothringen. Ce ne pouvait être qu'elle vu la façon dont il la dépeignait. Comme un peintre amoureux. Comme elle avait de la chance qu'il la dépeigne ainsi. Sa maîtresse, elle en était sûre. A chaque fois, elle avait espéré qu'il n'en parle pas. Maintenant, cela se confirmait. L'espace d'une seconde, elle en voulut à cette femme d'être apparue dans ce carnet à dessins. Et un bon coup de crayon sur la feuille.

    Oh ... Elle écarquilla les yeux. D'où lui venaient soudain toutes ces pensées ? Ils n'étaient pas ensemble. Elle ne l'aimait pas. Il ne l'aimait pas. Elle l'aimait bien. Tout comme il fallait dans le meilleur des mondes. Et cela n'irait pas autrement. Il fallait qu'elle se reprenne et vite. Elle filait du mauvais coton. Surtout qu'elle était en train de rougir jusqu'aux oreilles en regardant Lothringen les yeux écarquillés.


    "Heu ... je ... mais ... ah ... jolis portraits, parvint elle à articuler en avalant péniblement sa salive, mais qui sont ils ? Tous ces gens là ? Ils sortent de l'ordinaire. Surtout cette fem... ce barde debout sur les es... le mausolée. Il ne devait craindre rien ni personne pour oser cela. Et cette vampire capable de mettre en pièce un ours pour vous défendre. Et cette femme changeante et si ... belle. Qui étaient ils ? Enfin, si vous voulez bien me le raconter. Sauf votre respect"
    Dernière modification par Althéa ; 06/09/2007 à 22h53.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  9. #9
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen hésita quelques instants, comme s’il sentait qu’il lui serait bien impossible, le voulut-il, de résumer des pans entiers de sa vie en quelques phrases. D’ailleurs, quel besoin avaient-ils de remuer cela.
    Il n’y consentait que par échange de bons procédés. Après tout ce temps, Althea avait bien le droit d’être un peu curieuse - et après tout, il avait bien été regarder ce carnet… Althea en paraissait encore toute retournée. Les croquis très réalistes du monsieur au saut du lit, probablement…


    « La vampire, cela m’étonne que vous ne l’ayez pas deviné, Althea. Elle s’appelle Erszebeth ; elle travaillait à la Vierge d’Argent jusqu’à assez peu de temps avant votre arrivée. J’ai fait plusieurs missions de mercenaire en sa compagnie, jusqu’à la perdre de vue au beau milieu d’une émeute mélandienne. Je ne sais ce qui lui est arrivé. Ce qui est certain, c’est qu’elle n’a jamais remis les pieds à Manost.

    C’est à la même époque que j’ai connu le barde, d’ailleurs. Il s’agit d’un conseiller mélandien du nom de Seina. Je ne peux pas trop m’étendre… Aussi étrange que cela puisse paraître, nous enquêtions ensemble, et… il était devenu presque un ami… mais cela a très mal fini. »


    Lothringen fronça les sourcils comme pour évacuer le souvenir déplaisant de leurs derniers démêlés. Même si c’était avant tout leur déesse que le barde avait déçue, le semi-drow s’était senti personnellement trahi par Seina. Il n’y avait que depuis que ce dernier avait été expulsé du conseil de Melandis – non sans qu’il y soit pour quelque chose, du reste – que Lothringen pouvait commencer d’oublier son amertume et songer à pardonner.


    Il sourit, en revanche, quand il en vint à parler de Tymora.


    « Quant à la dernière femme dont je vous ai parlé, c’est ma déesse: c’est ainsi qu’elle m’est apparue, il y a un peu plus d’un an, près de Valombre.»


    Dernière modification par Lothringen ; 07/09/2007 à 02h53.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  10. #10
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Sa déesse, ainsi, c'était sa déesse. Pour un peu, elle en aurait dansé sur place. Au moins qu'il ne parle ainsi de la dame de ses pensées. Peut être l'avait il rencontrée à Valombre, on ne savait jamais. Elle pouvait lui demander pour dissiper le doute. Mais lui demander quoi ? A qui ? Pour savoir quoi ? Voila qu'elle s'échappait. Son esprit se mettait à battre la campagne ... Pour aller où ? Non, elle ne lui demanderait rien du tout. Elle se contenterait de rire doucement dans sa barbe ... Mais elle n'avait pas de barbe et ne riait pas du tout.

    Voila qu'elle si elle ne se contrôlait pas, elle allait compter fleurette à Lothringen. Elle en serait la première surprise. Déjà que ce baiser survenu sans qu'elle le contrôle ... Elle se sentit rougir à nouveau. Vite, trouver quelque chose pour détourner la conversation, n'importe quoi.


    "Je ... ce ... devait être une apparition magnifique qui a dû vous marquer à vie ... Mais ... je ... je manque à tous mes devoirs. Voulez vous boire quelque chose ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  11. #11
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen laissa d’un air soupçonneux son regard inspecter l’obscurité encombrée du petit appartement d’Althea. Où donc pouvait-elle bien ranger des victuailles ? Et surtout, comment parvenait-elle à les y retrouver ? Le semi-drow n’était guère habitué à ce genre d’intérieur. Dans ses quartiers, tout était à sa place, et il y avait une place pour chaque chose. Il avait gardé de ses anciens penchants helmites le goût de l’ordre - au moins extérieur. Dans son esprit, dans ses sentiments, c’était une autre affaire.


    “Cet impressionnant amas de désordre dissimulerait donc quelque trésor caché ? Faites comme l’entendrez. Tout dépend de ce que vous avez à proposer. La gnôle ordinaire des marins ne me tente pas beaucoup… Mais vous non plus, je suppose.”
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  12. #12
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Althéa s'était levée pour aller directement à une étagère sur laquelle étaient entreposés quelques bocaux ainsi que quelques bouteilles. Elle sembla hésiter quelques instants avant de se décider pour une sorte de fiole oblongue. Elle en ôta le bouchon, et huma le liquide les yeux fermés avec un air de connaisseuse.

    "Savez vous qu'ils sont en train d'installer des pièges sur les toits de Manost ? Il paraîtrait que les gens n'apprécient pas qu'on leur marche sur la tête"
    Un petit clin d'oeil et elle alla chercher deux verres propres qu'elle remplit à demi.

    "Eau de vie de poire, concoctée par les soins de Titoeil. Il m'en a fait cadeau quand je suis revenue du temple ... Il pensait que j'étais traumatisée par les prêtres. A vrai dire, j'étais si fatiguée que je me suis à peine rendu compte de leur présence. Par contre, je me souviens très bien de mes derniers jours de convalescence au Loyal. Titoeil ne m'avait laissé que ma chemise de nuit pour être sûr que je ne m'enfuie pas ... Au fait, je ne sais pas si je vous ai déja remercié pour tout ce que vous avez fait pour moi. Je n'oublierai jamais le moment où vous êtes revenu du combat ... J'aimerais vous rendre la pareille"

    Sans y penser, elle s'était assise à coté de lui et l'avait regardé droit dans les yeux.

    "Mais vous feriez bien de boire, dit elle en détournant brusquement le regard. Je crois que nous avons des tas de bonnes raisons. Tenez ...
    Pour toutes les cuillères perdues à jamais ... pour tous ceux qui comptent à nos yeux et s'en vont .
    .."

    Une larme roula instantanément sur la joue. Elle l'essuya d'un revers de la manche en espérant qu'il n'ait rien vu et porta le verre à ses lèvres avec une recommandation.

    "A votre place, je ne boirai pas trop vite, c'est très fort"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  13. #13
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen considéra le verre d’un air mélancolique.


    “ Ah, mais vous le recommandez si bien, Althea. Pour les jeunes pousses broutées par le gibier sauvage. Pour les trésors perdus au fond d'un puits sacré. Pour les fleurs de cimetière. Pour les empires tombés. Pour ce paladin de Maztica, mort en se demandant pour la première fois de sa vie où était vraiment la justice. Pour les îles englouties que nul oeil humain n’a eu le temps d’apercevoir. Pour les amours perdus, les hivers précoces, les gelées tardives, la solitude de la soleil, et toutes ces chaussettes orphelines que l’on jette encore neuves ! ”

    Althea le regardait de travers, avec l’air de se demander quelle était la part de sérieux dans les absurdités qu’il disait. Lothringen éclata alors d’un rire un peu inquiétant, un rire sans joie, ou bien sans âme, et il vida le verre d’un trait.

    C’était fort, en effet. Mais il en fallait quand même un petit peu plus pour l’émécher.


    “ Et pour ce qui est des pièges à loup, oui, je suis au courant. Il y a eu beaucoup de plaintes à propos de cambrioleurs passant par les toits de la ville. C’était tellement facile aussi. Manost a atteint une densité critique… Presque tous les toits se touchent, à présent. C’était devenu particulièrement dangereux pour la sécurité de la Lame d’Argent, par exemple. Un simple bond dans une ombre portée, et l’on pouvait rejoindre les remparts sans être inquiété. ” Il sourit doucement. “ Enfin, vous savez tout cela mieux que moi… Les autorités ont décidé de relayer les particuliers dans la lutte contre les chats indésirables. Pour ce qui est des pièges, attendez-vous à en trouver de particulièrement sournois sur tous les bâtiments officiels. ” Il haussa un sourcil. “ Ce qui, bien sûr, comprend aussi le palais des Murmures. ”
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  14. #14
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Althéa porta le verre à ses lèvres et recracha le liquide aussitôt. L'eau de vie l'avait brûlée, ce n'était pas pour rien surnommaient cet alcool "eau de feu". Elle sentit tout le parcours des quelques gouttes qu'elle avait avalées dans son ?sophage puis dans son estomac. Un verre entier et elle roulerait sous la table. Or, elle voulait être en pleine possession de ses moyens.

    "Titoeil m'a aussi offert un délicieux nectar de framboise, sans alcool celui là. Je crois qu'un peu de douceur ne nous fera que du bien".

    Elle alla jusqu'à son évier pour vider le contenu de la bouteille puis alla doucement chercher ce dont elle parlait. Il était d'une douce couleur oscillant entre le fuchsia et le rouge. Puis elle alla prendre deux autres verres et servit en disant :


    "Il ne faut pas non plus oublier le soleil et la lune qui ne se rencontreront jamais ou si peu lors de rares éclipses. Et encore ... Vous voyez, c'est comme Agrippa et moi. Nous ne nous ressemblons pas du tout et pourtant ... Je ne sais pas à quoi cela tient. Entre Mornagest et vous, on voit tout de suite vos points communs. Ou peut être êtes-vous si différents que cela vous rapproche. Vous êtes une sorte de miroir tous les deux, un miroir convexe bien entendu. Cet homme me semble digne de confiance. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve qu'il pourrait devenir un vrai ami ...du moins, une personne avec qui il ferait bon travailler et un formidable compagnon d'arme."

    Elle venait de parler sans réfléchir comme à son habitude sans aucune arrière-pensée. Elle ignorait tout de la relation de Mornagest et de Lothringen. Et elle venait de se confier mais aussi de donner son point de vue sur ce dont elle n'avait pas à se mêler.

    "Sauf votre respect bien sûr" ajouta-t-elle en rougissant jusqu'aux oreilles.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  15. #15
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen réprima un sursaut. S’était-il oublié, avait-il trahi leur secret ? Pourtant, sans en avoir l’air, il avait pris garde de ne jamais s’étendre sur ses relations avec Mornagest, ni plus largement sur l’identité de cette personne dont l’absence lui pesait ; pour autant qu’il sache, Althea ignorait même qu’il s’agissait d’un homme…

    Alors, comment venait-il à l’esprit de la bretteuse de comparer ses propres relations avec Mornagest, diplomate mélandien à peine croisé des mois plus tôt, avec le couple très présentable qu’elle formait avec Agrippa ? Peut-être était-ce l’attention trop prolongée que Lothringen avait prêtée au portrait du guerrier qui avait fait naître en elle ce rapprochement si saugrenu… Il fallait l’espérer. Trop de choses étaient en jeu. Le semi-drow comprenait soudain que le secret était la condition nécessaire de leur histoire, et qu’il pourrait aller très loin pour le préserver. Puisse la Dame lui accorder de ne jamais avoir à constater jusqu’où …


    Il fallait répondre. Ne pas relever ce que la comparaison avait de choquant : attirer l'attention sur elle, ce serait se trahir. Assombri, le semi-drow répartit :

    « Mornagest, ambassadeur de Melandis, n’est plus. L’homme que vous avez croisé lors de cette émeute au théâtre, l’homme que vous avez dessiné n’est plus. Celui dont vous croyez parler est devenu le Grand Chancelier de Melandis. Est-ce bien le même homme ? Rien n’est moins sûr. Peut-être vaut-il mieux l'oublier.»

    Il avala d’un trait la liqueur qu’elle venait de lui servir. Changer vite de sujet, avant que l’émotion ne le submerge.

    "Vous n'avez donc pas l'intention de rejoindre Agrippa à Lumenis? Voilà en effet qui ne va pas vous simplifier la vie. Pourtant, qu'est-ce qui vous retient?"

    La meilleure défense, c'est l'attaque.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  16. #16
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Elle avait sursauté comme s'il l'avait giflée. Sans le vouloir, elle s'était recroquevillée sur elle même et avait croisé les bras. Venir s'installer à Luménis, elle y avait déjà réfléchi. Elle avait tourné la question dans sa tête des dizaines de fois jusqu'à en perdre le sommeil. Agrippa lui manquait. Son absence lui pesait. Tous les jours, elle s'imaginait flânant en ville en sa compagnie. Mais la ville n'était pas Luménis mais Manost.

    Manost ... Sa ville d'adoption. La ville où elle avait appris à se connaître. La ville à la vie toujours changeante où elle ne savait pas de quoi le lendemain serait fait. Elle ne pourrait la quitter.

    Et pourtant, elle savait qu'Agrippa d'Orgeval ne viendrait jamais habiter son décor. Tout le gardait là bas autant qu'elle aimait vivre ici. Peut être ...


    "Peut être, pensa-t-elle tout haut, peut être que nous ne sommes pas faits pour vivre ensembles ..."

    Et une larme roula de ses yeux étrécis.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  17. #17
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen détourna les yeux, un peu gêné des effets de sa question.

    « Désolé, je ne voulais pas vous faire de peine. »

    Il n'y avait rien à répondre à ce qu'elle venait de lui dire, sinon qu'il fallait aimer bien fort la vie qu'elle avait à Manost pour la préférer à un nouveau départ sur Helonna. Après tout, cela faisait moins de deux ans qu'elle résidait dans la cité... et elle y avait vécu des choses bien douloureuses, comme la mort de son père ou celle d'Angelo, un empoisonnement et même sa propre mort, ce qu'elle ne savait pas*... Mais il la comprenait.

    A vrai dire, il ne s'était même probablement jamais senti aussi proche d'elle qu'en cet instant. Et cela à cause de Manost, qui n'était pas leur terre natale, encore moins le pays de leurs rêves ou de leurs dieux, où ils avaient atterri par hasard, en fuyant, en cherchant autre chose - mais où l'on demeurait sans que nul ne vous le demande, parce que l'on ressentait confusément qu'on avait quelque chose d'importance à y accomplir, d'essentiel pour soi-même, avant la fin.

    Il reprit à voix basse, songeur:

    « Avez-vous jamais senti votre cœur cogner soudain à tout rompre, comme s’il se souvenait d’une situation que vous découvrez pourtant pour la première fois ? Alors vous avez l’impression qu’un souvenir affleure et réclame votre aide… Vous ne sauriez préciser sa nature - une vie antérieure, un songe prémonitoire depuis longtemps oublié, la lointaine prophétie de votre propre imaginaire, vous ne savez plus…

    Mais il vous met en scène, exactement tel que vous êtes à présent, et ce qui devrait être nouveau vous semble presque familier, car vous vous êtes déjà vu dans ce décor, précisément le même: le même moment, les mêmes mots, les mêmes gestes…vous vous efforcez de saisir les bribes de la réminiscence, les tenants et aboutissants de la scène, mais déjà ils vous échappent, et ne vous reste plus que la certitude d’avoir déjà vécu cela… ou que ce rôle vous attendait, tout prêt, depuis toujours.

    C’est ce que j’ai ressenti quand j’ai approché pour la première fois des remparts blancs de Manost, au crépuscule… Et j'étais loin de me douter du tour qu'allaient prendre les événements. »

    Il se retourna enfin vers elle, souriant à demi.

    « Peut-être que cela en vaut la peine, après tout. »


    * cf. "Oeil pour oeil..."; "Le saut de l'ange" et "Dans les sables du temps."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  18. #18
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Elle lui avait rendu son sourire. Elle comprenait. Un moment, un souffle où le temps se suspend. La première fois où elle avait vu Manost. Une fin d'après midi. Cela faisait plusieurs jours qu'elle chevauchait sans s'arrêter quand elle avait vu les remparts de la cité du vigilant. Elle s'était arrêtée, mue par une impulsion subite. Un souvenir. Angelo lui parlait souvent de cette ville. Il lui racontait Manost, ses prêtres, ses paladins, ses bâtiments officiels et s'amusait de la voir s'enfuir en poussant de grands cris, lui faisant promettre de ne jamais aller là bas. Et à l'instant où, devant elle s'étaient dressés les remparts de la ville, elle n'avait plus hésité. C'était pour lui.C'est comme s'il avait marché avec elle ... Et la cité l'avait accueillie.

    Manost, elle y avait vécu des heures sombres, des nuits blanches où la douleur, l'angoisse et la solitude l'avaient empêchée de dormir. Mais c'était quand elle ne savait pas. Elle se cherchait encore. Elle niait l'évidence, jouant les oiseaux de passage. Elle s'était dit que cela ne durerait qu'un temps. Qu'elle finirait par repartir, par reprendre la mer. Mais il y avait eu tant de bons moments. Autant qu'elle avait croisé de visages. Des souvenirs. Les toits. Quand ses yeux embrassaient les sommets de la ville à l'heure où tout baignait dans une demie clarté quand revenaient les souvenirs. Elle se disait que c'est là qu'elle voulait vivre, et que cela ne pouvait être nulle part ailleurs. Que c'est ici qu'elle avait plongé ses racines. C'est là qu'elle devait être. Et même dans les moments de tempête, quand sa vie devenait houleuse. Cette soif d'avancer, cette envie de vivre. Ici. Au milieu des siens. De tous ces visages amis. Lothringen. Il y avait quelque chose qu'elle voulait lui dire. Qu'elle voulait qu'il sache et qu'elle gardait depuis longtemps ... Le temps d'un battement de cil.


    "J'ai un souvenir ... Une nuit alors que j'avais fait un cauchemar. Vous m'aviez réveillé. Nous avions parlé des ténèbres autour de nous, de nos moments difficiles. Vous m'aviez dit que nous n'avions pas les mêmes ... A ce moment là, je ne vous ai pas compris.J'avais cru que vous me disiez qu'elles n'avaient rien de commun. Je me suis emportée. Cela fait longtemps je sais ... Mais je vous demande pardon. J'ai réagi comme une imbécile. Je voulais que vous le sachiez"
    Dernière modification par Althéa ; 16/09/2007 à 19h50.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  19. #19
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Il n’eut pas longtemps à consulter sa mémoire : il se souvenait bien de cette nuit-là, au feu de camp, alors qu’ils couraient après la plus horrible relique que le culte helmite ait jamais commis. Elle avait fait un cauchemar, lui avait demandé ce qu’il redoutait, lui… et il avait répondu par une dérobade, que ses propres cauchemars étaient tissés de regrets, d’amis perdus, de mauvais souvenirs, et que sûrement, avait-il ajouté plus sournoisement, ceux d’Althea n’avaient rien à voir avec cela…

    Trop occupée d’elle-même, elle n’avait pas perçu son ironie, ce qu’il voulait lui faire comprendre : que la douleur était universelle, quels que soient ses avatars, et qu’elle était beaucoup moins seule qu’elle ne croyait quand elle traversait de pareils moments. Elle avait cru qu’il méprisait sa souffrance, qu’il se sentait supérieur à cause de ce qu’il avait lui-même traversé : alors qu’au contraire il lui soulignait que tous les cauchemars se ressemblent.

    Alors elle l’avait querellé, trop heureuse d’évacuer sa peine. Lui avait raconté sa vie en quelques phrases hachées, lui jetant tout cela au visage comme s'il y pouvait quelque chose. Il se souvenait surtout du désespoir dans sa voix. Puis il avait laissé tomber, entraînant la conversation sur un autre sujet. Mais tout cela était si loin désormais…

    « Je suis seul responsable du malentendu ; cela m’apprendra à faire de l’ironie à la mauvaise personne et au mauvais moment. »

    Le silence retomba sur la pénombre.


    « Je voudrais arrêter, le rejoindre, mais je suis trop lâche pour sauter le pas. Je ne suis qu’une coquille vide Lothringen ! Et ce n’est pas important ça ! »

    Il se souvenait surtout du désespoir dans sa voix…


    HRP : l’échange en question se trouve ici.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #20
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Elle s'était assise en tailleurs et avait souri. Dans ses yeux, une ombre semblait s'être envolée. Le temps s'était suspendu. L'espace d'un instant, elle s'était sentie plus proche de Lothringen. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis la nuit du cauchemar. Mais il était il n'avait pas changé, fidèle à lui même, à ses cotés. Et pourtant, elle ne lui avait pas rendu la vie facile. De colères en plan hasardeux en passant par des crises de larme à n'en plus finir.

    Elle avait hoché la tête sans trop savoir quoi ajouter. En quelques mots, il avait tout dit. Pas d'explications à n'en plus finir, pas de digressions, pas de détours mais avec cette pudeur qui l'avait toujours caractérisé : tel était Lothringen.


    "Nous avons fait du chemin depuis. Nous avons changé ... Tenez, savez vous que Taliesin serait à Mélandis à présent ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  21. #21
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen fronça les sourcils. Le nom de Taliesin s’était trouvé mêlé d’un peu trop près aux derniers événements qui agitaient Dorrandin, bien que personne à Melandis n’ait semble-t-il réussi à déterminer précisément quelle avait été sa part de responsabilité dans le calamiteux soulèvement des esclaves. Toujours était qu’à ce jour, il était établi que l’elfe avait fui la ville avec une bande de miséreux, avant de traverser le désert du Basilic, de voler des navires et de trouver refuge à Lumenis, d’après ses informations les plus récentes. La tension dans la cité de Lumière semblait du reste vive depuis leur arrivée, mais on pouvait espérer que les autorités parviendraient à apaiser les craintes des réfugiés comme de leurs hôtes…

    « Il aurait rejoint Lumenis depuis, en coupant à travers le désert, une troupe d’esclaves sur ses talons. Qui aurait cru que notre fumeur de pipe se lancerait dans des entreprises aussi hasardeuses? »

    Il se souvenait d’un livre, et d’un échange rapide au fond des cryptes des vampires.


    « Je savais qu’il projetait quelque chose, mais j’étais loin de me douter que ce serait cela... On dirait bien qu’il a lui aussi beaucoup changé. Et je crains que cette affaire n’ait fait beaucoup plus de mal que de bien, en fin de compte… »

    Non que Lothringen désapprouve les esclaves d’avoir tenté de se libérer du joug des mélandiens, bien sûr. Mais ce soulèvement mal préparé, réprimé dans le sang était pire que tout. Et il ne se faisait pas d’illusions : la moitié de l’économie mélandienne reposait sur l’esclavage. Que quelques uns s’échappent, et d’autres seraient aussitôt capturés dans les campagnes pour les remplacer. D’autres qui souffriraient davantage pour avoir connu une autre condition. Tant qu’on ne pourrait prendre le mal à la racine, il faudrait se contenter de mauvais palliatifs…

    Il s’assombrit, comme une autre idée le traversait soudain. Mornagest là dedans, devenu l’âme même de la cité... de ce système qu'il abhorrait. Dans ses pires cauchemars, aurait-il pu imaginer cela...
    Dernière modification par Lothringen ; 20/09/2007 à 23h44.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  22. #22
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Il existait des rivières étranges, des rivières invisibles dont le courant emportait inlassablement les individus. Parfois, le courant était doux et vous emportait vers les cartes du tendre, d'autres fois, il vous emportait inexorablement vers les rapides. La vie unissait, séparait, donnait, reprenait. Elle pouvait faire de vous un simple paysan, un aventurier, un roi ou un esclave.

    L'esclavage ... Jamais elle n'aurait pu oser concevoir qu'on puisse priver un être de sa liberté. Elle même aurait préféré donner sa vie que de la perdre. C'est ce qui la répugnait par dessus tout dans la ville du chaos. Elle en avait connu une des facettes. Cet homme qu'Ephron de Lochnohan avait embarqué sur son bateau pour négociations n'était autre qu'un marchand d'esclaves cherchant un transporteur. Et son père avait accepté ... Elle et Angelo avaient surpris la transaction. Et Angelo l'avait payé de sa vie. Un éclair de colère passa dans ses yeux bleus sombres. Et elle serra les poings. Cet être, capable d'asservir ou de détruire le bien le plus précieux de l'homme. Pour qui l'importance de la vie se mesurait en espèces sonnantes et trébuchantes allait le payer.


    "Même si cette révolte n'a pas marché, peut être a-t-il été le précurseur d'un réveil. Non de la part des autorités mélandiennes mais du peuple. Non pour une révolte rangée sans préparation mais pour une lutte plus longue, un combat à long terme ... Et si l'on pouvait mettre la main sur les trafiquants et les transporteurs d'esclaves ..."

    Et le silence tomba sur ses paroles. Ephron de Lochnohan, où que tu sois, sache que je te ferai payer tout le mal que tu as fait.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  23. #23
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen hocha la tête, dubitatif. Le peuple, le peuple, quelle chimère… Mélandis n’était pas une cité ordinaire en proie à la barbarie de quelques dictateurs avides, c’était bien plus profond que cela : le peuple de la cité n’était pas meilleur que ses dirigeants, et il s’y lèverait toujours de nouveaux marchands d’esclaves tant que l’esclavage y serait une entreprise légale – et la plus rentable de toutes, puisque cela revenait à vendre ce que l’on ne possédait pas.

    « Oh non, il faudrait remonter beaucoup plus haut que cela. S’en prendre à leur armée… à leurs lois… ou à leurs dieux… »

    Il savait que l’un des reproches que l’on lui faisait à propos des traités commerciaux était d’avoir pactisé avec le démon… alors qu’il avait seulement entériné une réalité que les Helmites s’efforçaient vainement de nier depuis des décennies : que leur principal voisin était Mélandis, terre du chaos, et qu’ils n’étaient pas en mesure de l’anéantir par les armes.

    « Mais c’est une entreprise de longue haleine, et il n’est pas dit que nous serons là pour la voir aboutir. »

    Il reporta son regard sur Althea, assise sur le lit, près de lui. Comme elle avait l’air de prendre à cœur ce combat contre l’esclavage. Par contraste, sa propre résignation l’écœurait quelque peu. Comment se faisait-il que lui, l’ancien esclave, ne partage plus ce feu sacré ? Il avait appris à considérer les choses de trop loin, de trop haut. Qu’il croise la route d’un marchand d’esclaves, en chair et en os, et ce serait autre chose… Mais il le ferait plus pour sa déesse et pour lui-même que pour changer le monde.

    Les reflets du feu dansaient sur le visage d’Althea, le redessinant au gré des flammes mouvantes. Cela faisait quelques temps à présent qu’ils parlaient. Plus longtemps qu’ils n’avaient jamais échangé, sans doute… La conversation avait naturellement roulé d’un sujet à un autre, de leurs amours à leurs projets, des vieux souvenirs aux amis disparus, de leurs combats à …

    Mais le semi-drow s’était tu et ne fit rien pour relancer la discussion. Il écoutait les crépitements du feu, dans la paisible pénombre de la soupente. On ne laisse pas assez sa chance au silence.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #24
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Elle avait fermé les yeux quelques instants. Savourant la chaleur du feu sur ses joues, elle avait laissé vagabonder sa pensée. A coté d'elle, Lothringen se taisait. Ils n'avaient pas besoin des mots pour le moment. Leurs silences parlaient d'eux même.

    Sa pensée vagabonda entre les braises du feu vers les souvenirs. Un autre feu, une autre lueur. Lothringen était là lui aussi en compagnie de Galathée et de Taliesin. Ils étaient trempés et commençaient à grelotter. Mais pourquoi au juste ... Oui, ce bain dans la rivière parce que Taliesin ...

    Alors, dans la pénombre, Althéa sourit et tout doucement se mit à rire.


    "Je me souviens, il vous avait poussé dans la rivière , expliqua-t-elle à l'air intrigué de Lothringen, je n'aurais jamais cru ça de lui"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  25. #25
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    "Mordidiou! s'échauffa Lothringen à ce souvenir, tout en ne pouvant s'empêchant de sourire. Il n'aura pas volé sa flèche de feu! Mais c'est que cet imbécile a bien manqué nous faire tuer! Pensez-vous qu'un retour de quête les mains pleines soit le moment idéal pour se prendre une extinction de voix? ..."

    Interrompu par un éclat de rire plus appuyé de la bretteuse, il hocha la tête. C'était bien de lui, ça. Toujours si grave, si responsable, à se soucier des conséquences. Avec le recul, leur malencontreux bain de minuit avait été une joyeuse sottise dont ils n'avaient pas fini de plaisanter.

    Il voyait Althea qui riait avec lui, devant lui, par longues bouffées de rires inextinguibles.

    Cette dernière
    s'interrompit pourtant brusquement, comme un coussin venait malencontreusement d'atterrir en plein sur son visage.

    "Pas bientôt fini de se payer ma tête?"
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  26. #26
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Fichtre ! Mais c'est qu'il venait de l'attaquer à coup d'oreiller. Cette fois, c'était le Lothringen dont elle avait l'habitude, à la fois sérieux et rieur, capable de jouer des tours pendables. Elle se souvint d'une boule de neige qu'il lui avait envoyé en pleine face. Et maintenant, ce coussin. Cela allait se payer ...

    "Mais dites donc vous, dit elle en essayant de retrouver son sérieux, ce n'est pas digne d'un conseiller manostien. Vous devriez avoir honte, mais vraiment honte. Je vais aller raconter tout cela aux paladadins du coeur rai ... pardonnez radieux ..."

    La seconde d'après, elle le frappait sur la tête avec un second carreau caché derrière son dos. Pour éviter toute réplique, elle s'en fut en courant de l'autre coté de la table, saisit une cuillière en bois et le menaça avec en criant :

    "Et que je ne vous reprenne plus à m'attaquer, sinon, gare à vous!"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  27. #27
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Ses cheveux blancs en désordre tombant sur ses épaules et ses yeux, Lothringen, amusé, paré à répliquer sans crier gare à toute tentative, la considéra quelques temps depuis l'autre bout de la table. Il s'esclaffa quand il la vit brandir son arme improvisée.


    "Et qu'est-ce que vous comptez faire avec votre cuillère en bois? Me taper sur des doigts que je ne vous tendrai pas? Me transformer en mitron ou me jeter dans la soupe? Me donner la mesure? Me prendriez-vous pour un papa... paladadais du choeur raidi, par hasard? Je n'ai pas besoin de vous toucher pour vous guérir, moi... Tenez, voilà ce que j'en fais, de votre baguette!"

    Lothringen = = > flèche acide = = > cuillère en bois


    Au moment même où la flèche magique atteignit l'ustensile, Althea ressentit une vive douleur aux doigts: c'était l'acide extrêmement corrosif du sort qui commençait déjà de ronger la cuillère. La bretteuse dut la lâcher dans un cri de surprise. Sur le sol, le bois commença de se dissoudre dans des éclairs verdâtres. Elle observait encore l'étrange phénomène qu'un nouveau carreau l'atteignit au visage. Juste pour lui prouver qu'on se moquait bien de ses menaces.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  28. #28
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Surprise par ce qui venait arriver à la cuillère en bois, elle ne vit pas l'arme de plume. Le projectile la cueillit sous le menton et elle tomba en arrière entraînant dans sa chute une chaise qui lui tomba dessus ainsi que la bouteille de jus de framboise qui se trouvait sur la table.

    Lothringen s'attendit à ce qu'elle se relève et réplique mais elle resta étendue sur le sol, couchée sur le coté sans aucun mouvement. A côté de sa tête, un liquide rouge commença doucement à se répandre. A la lumière de la cheminée, cela ressemblait à du sang.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  29. #29
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390

    Re : [Habitation] L'escale

    Lothringen attendit quelques temps. Elle devait s'être fait un peu mal en tombant, avec les barreaux de la chaise et la bouteille qu'il avait entendue se briser sur le sol. Il espérait juste que les éclats de verre ne l'avaient pas atteinte à la tête, car dans ce cas elle pouvait s'être ouverte. Il songea aussi qu'elle pouvait lui jouer la comédie, et c'est pourquoi il attendit quelques instants avant de s'approcher.


    Mais elle ne bougeait pas. Assommée, le front ouvert? Lothringen s'approcha avec précaution et s'accroupit près de la bretteuse, vraiment inquiet, lui pressant l'épaule pour la retourner. Il s'en voulait. A quoi bon l'avoir sauvée d'un Algernon si c'était pour la blesser en jouant...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  30. #30
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201

    Re : [Habitation] L'escale

    Mais Althéa demeura immobile, la main serrée sur l'oreiller qu'elle tenait encore. En s'approchant, le semi drow se rendit compte que ce n'était pas du sang mais le jus de framboise qui s'était répandu en tombant. Par contre, ses cheveux trempaient dans la tache collante. Quant au verre, il y en avait bien autour d'elle mais apparemment, elle ne s'était pas coupée.

    Mais ses yeux étaient clos et elle semblait parfaitement inerte. Peut être s'était elle véritablement assommée.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Habitation] La maison de Jack
    Par Lothringen dans le forum La Place du Temple
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/02/2009, 23h15
  2. [Habitation] Quartiers de Shinook
    Par Shinook dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/02/2006, 11h08
  3. [Habitation] Le domaine de Draclord
    Par Draclord dans le forum Résidences luméniennes
    Réponses: 16
    Dernier message: 19/06/2005, 19h40
  4. [Habitation] Datcha de Dunhallym
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Résidences luméniennes
    Réponses: 23
    Dernier message: 23/01/2005, 20h07
  5. [Habitation] Domaine de Maikagondiel
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/02/2004, 18h02

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251