Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Discussion: [Avis] George Orwell : son oeuvre

  1. #1
    Graoumf Invités

    Flèche [Avis] George Orwell : son oeuvre

    La ferme des animaux, de George Orwell. Un petit bouquin qui se dévore à vitesse V. Les premières pages, bourrées d'humour, permettent de plonger rapidement dans ce bouquin qui traite d'un sujet tout à faire sérieux : l'utopie du stalinisme (ce bouquin ayant été écrit à la fin de la 2nde guerre mondiale). On y retrouve tous les protagonistes de la révolution bolchévique : l'idéaliste, l'inventif, le dictateur, l'orateur, les membres du peuple convaincus, etc... très intéressant.

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Citation Envoyé par Graoumf Voir le message
    La ferme des animaux, de George Orwell. Un petit bouquin qui se dévore à vitesse V. Les premières pages, bourrées d'humour, permettent de plonger rapidement dans ce bouquin qui traite d'un sujet tout à faire sérieux : l'utopie du stalinisme (ce bouquin ayant été écrit à la fin de la 2nde guerre mondiale). On y retrouve tous les protagonistes de la révolution bolchévique : l'idéaliste, l'inventif, le dictateur, l'orateur, les membres du peuple convaincus, etc... très intéressant.
    Enfin quelqu'un qui dit du bien de la ferme des animaux ! Je sais pas pourquoi, tout le monde lui met une note pourrie sur senscritique, et sans dire pourquoi ! Pourtant j'avais envie de le lire. Bon, vu comme ça, je vais m'y mettre.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  3. #3
    Avatar de Luren
    Luren est déconnecté Barbare des terres gelées
    Date d'inscription
    juin 2010
    Localisation
    Sûrement quelque part mais je n'arrive pas à bien voir où.
    Messages 
    579
    Je trouve que la ferme des animaux est un excellent livre rempli d'humour et d'intelligence. J'imaginais pas qu'on puisse en dire du mal !
    Mr Sylvestre:
    Je sais pas pourquoi, tout le monde lui met une note pourrie sur senscritique, et sans dire pourquoi
    C'est quoi ce "senscritique" dont tu parles ? Si les types font des critiques sans les argumenter, il ne s'agit plus des critiques, mais de simples jugements... et hautains qui plus est, puisque leurs auteurs n'ont pas pris la peine de les expliquer.

    Graoumf :
    ce bouquin traite d'un sujet tout à faire sérieux : l'utopie du stalinisme
    Plus qu'une critique du stalinisme, j'y vois aussi une critique de toutes les révolutions en général, qui, en voulant renverser des dictatures, ne font bien souvent qu'en instaurer de nouvelles. Orwell montre avec ironie et en jouant avec des caractères humains habillés en animaux, comment une utopie et un élan démocratique sont pris en otage par un groupe qui finit par s'arroger le pouvoir, et ne mettre en place qu'une nouvelle dictature, la sienne.
    J'ai vraiment pris plaisir à lire ce livre et je le conseille vivement !
    Dernière modification par Luren ; 07/01/2013 à 20h44. Motif: y'avait un 's' en trop

    un projet de mod pour Icewind Dale 2

  4. #4
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 587
    Citation Envoyé par Luren Voir le message
    Je trouve que la ferme des animaux est un excellent livre rempli d'humour et d'intelligence. J'imaginais pas qu'on puisse en dire du mal !

    C'est quoi ce "senscritique" dont tu parles ? Si les types font des critiques sans les argumenter, il ne s'agit plus des critiques, mais de simples jugements... et hautains qui plus est, puisque leurs auteurs n'ont pas pris la peine de les expliquer.


    Plus qu'une critique du stalinisme, j'y vois aussi une critique de toutes les révolutions en général, qui, en voulant renverser des dictatures, ne font bien souvent qu'en instaurer de nouvelles. Orwell montre avec ironie et en jouant avec des caractères humains habillés en animaux, comment une utopie et un élan démocratique sont pris en otage par un groupe qui finit par s'arroger le pouvoir, et ne mettre en place qu'une nouvelle dictature, la sienne.
    J'ai vraiment pris plaisir à lire ce livre et je le conseille vivement !
    Eh bien, je vais sans doute me faire lyncher () mais je n'aime pas du tout Orwell. Pour une raison simple: ce n'est pas un écrivain. Enfin, à mes yeux, hein, je ne prétends pas détenir seule la Vérité vraie et entière.
    Mais autant ses idées, dans La ferme des animaux comme dans 1984, sont excellentes, glaçantes, lucides, tout ce que vous voudrez, autant en tant que livre ça n'a aucun intérêt. Ce n'est pas un roman mais un pamphlet, et la Ferme est même assez caricaturale dans son côté "vous avez vu comme c'était pas bien, ils se sont plantés, hein, hein, c'est mal". Alors, certes, c'est bien analysé, mais enfin... Un roman, c'est quelque chose qui incite à la réflexion, à relativiser, à ouvrir son esprit. Là, comme dans 1984, ça n'ouvre rien: ça affirme. Les affirmations sont peut-être très intéressantes, les analyses sont peut-être intelligentes, etc., mais ce n'est absolument pas ce que j'attends d'un roman.
    Je veux dire, les transformer en animaux pour caricaturer de façon hypeeeeer subtile () les différents protagonistes de la révolution russe et de son détournement, c'est pas hyper dur à faire. Le style me semble assez mauvais, il n'y a aucun travail, aucune originalité, juste l'idée de faire passer un message. Si c'est un message comme celui de 1984, c'est bien qu'on le fasse passer, mais un roman, c'est le contraire d'un message, parce que le message est là pour convaincre, il est sûr de lui et ne comporte aucune contradiction interne.

    Voilà voilà, vous avez le droit de me lancer les traditionnels cailloux et de m'expliquer gentiment que je dis n'importe quoi, j'avais juste envie de râler parce que je trouve la réputation de ces "oeuvres" très surfaites, que ça manque de profondeur, que c'est mal écrit (je trouve) et que voilà.

    EDIT: Pour info, Sens Critique est un site sur lequel les utilisateurs notent, listent et critiquent diverses oeuvres, à des fins personnelles mais de façon à ce que tout le monde puisse le lire et se renseigner. Critiques amateurs, pas de professionnels, et comme chacun fait ce qu'il veut, tout le monde n'explique pas la note qu'il donne. Ce n'est pas qu'ils n'argumentent pas, c'est qu'ils ne disent rien du tout Voilà, c'était Info-Girl, pour vous servir.
    Dernière modification par missElder ; 08/01/2013 à 18h45.
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

  5. #5
    Avatar de Luren
    Luren est déconnecté Barbare des terres gelées
    Date d'inscription
    juin 2010
    Localisation
    Sûrement quelque part mais je n'arrive pas à bien voir où.
    Messages 
    579
    Ben t'auras compris que je ne suis pas de ton avis... de là à te jeter des cailloux, non, ça va. Et puis j'en ai pas sous la main.
    Ce qui me surprend, c'est que tu mettes dans le même panier "1984" et "la ferme des animaux", alors que ce sont des romans très différents. L'un résolumment froid et désespéré (dans lequel j'ai eu du mal à me plonger), l'autre très ironique et rempli d'humour.

    Ce n'est pas un roman mais un pamphlet
    Si tu veux, encore que je ne pense pas que ce soit le cas. Comme je l'ai déjà dit, je ne pense pas que Orwell ait visé particulièrement un régime politique. Et en outre, en quoi cela change-t-il la valeur qu'il pourrait avoir si c'en était un ? Ce serait "bien" d'avoir fait un roman, et "mal" d'avoir écrit un pamphlet ? C'est pourtant un genre littéraire qui a souvent permis à des auteurs de faire passer de très bonnes critiques sur le ton de la satire (Molière avec "le médecin imaginaire" ou les "femmes savantes", Voltaire et son "Candide", Érasme avec "l'éloge de la folie" pour prendre des vieux classiques, plus récemment, "la peste" dont Camus lui-même disait que c'était un pamphlet ... je vois pas en quoi le genre serait un marqueur de médiocrité)

    Là, comme dans 1984, ça n'ouvre rien: ça affirme.
    Non, je ne crois pas. Il met en scène une des conséquences possibles d'une révolution... et qui malheureusement s'est vérifié souvent dans l'histoire; à commencer par la révolution française qui a amené un petit dictateur au chapeau bizarre au pouvoir.

    Ce n'est pas parcequ'il emploi le mot "camarades" que sont livre se limite à une critique du communisme. Quand il emploie des noms comme Napoléon, et la fameuse phrase maintes fois remaniée "tous les animaux sont égaux", il fait implicitement référence à mon avis à une autre révolution, dont on est en droit de penser qu'elle n'a pas si bien tourné que ça.

    [...] ce n'est pas un écrivain. [...]Le style me semble assez mauvais, il n'y a aucun travail, aucune originalité, juste l'idée de faire passer un message
    Pour quelqu'un qui reproche à Orwell son ton affirmatif, tu est plutôt avare de nuances (et d'explications) !

    Ah.. encore un truc, pour plagier le célèbre chanteur, fais gaffe, je viens de mettre la main non pas sur mon flingue, mais sur un bloc de granit 20d20+50 dégâts contondants.

    un projet de mod pour Icewind Dale 2

  6. #6
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 116
    Je suis d'accord avec personne en fait.

    Autant j'ai détesté la ferme des animaux par son côté "facile". Oui, Orwell était politiquement engagé, à gauche, mais la gauche anti-communiste.
    Oui, je trouve ça facile de dire "bouh, on va mettre des animaux à la place, et oohh, on va en faire une gentille de propagande anti URSS pour les enfants (et les adultes)". Ca je n'aime pas, du tout. Oui, d'accord avec toi, c'est un pamphlet.
    J'ai d'ailleurs détesté Candide un peu pour la même raison.

    Cependant, 1984.
    Bien sûr, les idées sont présentes, et écrasent les héros (et finit par tout écraser, d'ailleurs). Mais c'est le propre de la plupart des dystopie, non ?
    Je veux dire, dans ce cas, le Meilleur des mondes (de Huxley) n'est pas un roman non plus ? Et pas mal de livres de science-fiction ?

    1984 n'ouvre rien, mais ceci dit, bon, si tous les livres qui se finissent mal n'ouvrent rien, que dire de La Route, alors ?
    Ce livre est avant tout une histoire d'amour. Certes, la description de la structure est très importante, ainsi que les idées philosophiques. Mais c'est AVANT tout une histoire d'amour. La première fois que je l'ai lu (d'une traite, d'ailleurs), j'ai avant tout été touché par l'histoire d'amour broyée et cet espoir que (presque) rien ne vient briser, pas par les idées. Je comprends tes arguments, mais pour moi ça n'est pas du tout une sorte d'essai psychologique sur la torture et contre les dictatures, mais un roman, sans aucun doute.
    Après, tu mélanges dans tes arguments ceux contre la ferme (que je partage), et sur 1984 (où tu ne dis finalement pas grand chose). Donc, j'attends de voir tes arguments !

    @Luren : sur le fait que Orwell vise le régime communiste, ça me paraît assez clair. Il est d'ailleurs assez audacieux car il l'a écrit à une époque où le milieu de gauche était encore assez pro URSS (c'était avant le coup de Prague, avant Budapest, bref dans la juste sortie de guerre où l'URSS, auréolée de sa grande victoire contre la nazisme, était en pleine expansion dans nos pays). La Révolution Française a ses propres vices, mais pas les mêmes.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  7. #7
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 587
    Bon, j'avoue, j'ai mis les deux livres dans le même paquet et je n'aurais pas dû.

    Reprenons. Donc, effectivement, je n'ai pas du tout apprécié La Ferme, c'était facile, et l'analyse n'est pas non plus hyper dure à faire (oh, le vieux sage avait dit des trucs très zoulis, mais oh, ça a dérapé et ils se sont battus entre eux pour le pouvoir et après ils ont oublié les gentils préceptes du gentil sage). En plus, je persiste à dire que je trouve ça assez mal écrit (mais c'est tout à fait subjectif).

    Et c'est complètement la "métaphore" (oui parce que c'est un peu appuyé pour une métaphore) de l'évolution de la révolution russe. Pour le coup, on a Trotsky qui veut étendre la révolution à toutes les fermes et Staline qui veut d'abord s'occuper de la leur, on a Marx au début qui leur dit des trucs mignons, et tout un tas d'autres événements qui sont des références très directes au régime stalinien (j'ai un peu oublié depuis). Et Brille-Babil, si c'est pas tout le système de propagande (Pravda, tout ça), je me demande bien ce que c'est.
    On peut en retirer une réflexion sur la Révolution Française * (faut la chercher quand même), mais ce n'est clairement pas ce qui est montré, les deux événements ayant, malgré une appellation commune, des caractéristiques bien distinctes. Et puis, si le cochon qui s'appelle "Napoléon" (montrant les ambitions dictatoriales du personnage, je veux bien le croire) est une référence à la RF, alors à quoi fait référence "Boule-de-Neige"? Et "Brille-Babil"? Et la façon dont Boule-de-Neige est chassé de la ferme, si c'est pas la défaite de Trotsky.

    Bref, je persiste (et signe! ) à dire que la Ferme est juste un pamphlet contre le régime stalinien. Je ne dis pas qu'un pamphlet c'est mal, je dis juste que ça n'a rien à faire au rayon littérature. Et que moi aussi si je veux je peux comparer Mao à un cochon ou Pol Pot à une poule et filer ma métaphore, ça ne veut pas dire que je pondrai un ouvrage génial et que je serai un grand écrivain. Juste que j'ai bien compris (ou pas d'ailleurs ) ces événements historiques et que j'ai envie de l'expliquer à tout le monde. "L'URSS pour les Nuls, par missElder". Ouh là, je suis fatiguée moi.

    En revanche, je n'aurais peut-être pas dû ramener 1984 dans l'histoire. Mais que voulez-vous, quand on vient râler, on fait feu de tout bois, même si c'est la table de la voisine. Donc, voui, le livre est intéressant, glaçant, intelligent, il joue avec son lecteur (vous y avez cru, hein? Eh bah non), il fait réfléchir quand on compare avec la société du XXe siècle, tout ça.
    Au fait, Inarius, quand je parle d'ouvrir, je ne parle pas de la fin, hein Je dis simplement que ça doit inciter à la réflexion et non nous imposer la sienne propre (qui n'est plus une réflexion mais une opinion). Enfin, c'est comme ça que je le vois. (mais il est presque 1h00 alors je ne vois plus grand-chose, je veux bien l'admettre)

    Et pour l'histoire du pamphlet... Je n'ai pas lu La Peste, je ne m'aventurerai donc pas sur ce terrain. Mais Candide est un conte philosophique et non un pamphlet: s'il fait la satire de tout un tas de trucs (c'est Voltaire en même temps), il incite aussi à la réflexion, à ouvrir les yeux sur la société dans laquelle vit Voltaire, à réfléchir sur la philosophie (est-ce que ça ne sert à rien? Est-ce que c'est prétentieux? Est-ce qu'elle peut trouver la vérité, et y a-t-il seulement une vérité?). Ce n'est pas un pamphlet visant à dire "l'épicurisme c'est mal, voilà pourquoi", ou ce genre de choses. Idem pour Le malade imaginaire ou autres Molière : satire, pas pamphlet. La satire dévoile des défauts, s'en gausse, casse les velléités prétentieuses de certains, les tourne en dérision, nous incite à relativiser et à ne pas accepter ou croire tout ce qu'on voit. Le pamphlet pointe du doigt les trucs pour te dire à quel point c'est mal. Nuance. Exprimer son opinion, c'est bien, je n'ai rien contre les pamphlets, mais ça n'a aucun intérêt littéraire.
    Du moins, c'est comme ça que le vois, mais je conçois tout à fait qu'on puisse aimer lire ça: je ne dis pas que c'est une oeuvre à brûler ou que c'est nul. Juste que je n'apprécie pas

    * Minute "historienne au rapport": Napoléon n'a pas été "amené" par la RF, mais par la politique du Directoire, ce qui est certes lié mais tout de même différent. Et puis la Ferme n'a rien à voir avec la RF: la RF, c'est l'histoire de gens qui tentent tout un melting-pot d'idéaux issus d'inspirations et de valeurs diverses et qui n'arrivent pas à s'entendre. Ça finit dans un régime fondé sur le consensus qui ne convainc en fait personne, jusqu'à ce qu'un Corse chapeauté saisisse à pleines mains le complot qu'on lui tend. Dans la révolution russe, ce sont des gens qui sont d'accord pour les idées et pour obéir au chef, mais dont le chef meurt et qui se retrouvent avec un nouveau qu décide de changer les plans. Napoléon n'ayant pas participé à la RF et s'étant hissé par ses talents militaires et ses amitiés, je ne vois pas trop où on retrouverait son histoire dans La Ferme. Mais je manque peut-être d'imagination.
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

  8. #8
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 116
    Bon, du coup je suis plus (+) d'accord avec toi.
    Par contre, toujours sur 1984, je pense qu'on peut tout à fait le lire sans rien connaître de ce dont il parle en réalité. Alors que la ferme des animaux, très moyennement.
    C'est ce qui fait la différence entre un pamphlet/satire (et non un satyre ) et un roman. Le roman ne nécessité pas de connaissance préétablie pour exister.
    Pour ce qui est du fait qu'il "force" la réflexion ou pas, ...si on commence à rentrer là dedans, alors que dire des romans de Guillaume Musseau/Marc Levy/Anna Gavalda ? Vu qu'il n'y a AUCUNE réflexion dedans, peut-on les qualifier de romans ? Oui, non ?
    Je ne trouve pas que 1984 impose une réflexion, il en propose une, oui c'est sûr, mais on peut l'interpréter de plusieurs manières.

    Et 100% d'accord avec ce que tu dis sur la RF. Je pense que le cochon Napoléon est juste une allusion fourre-tout, il aurait pu s'appeler Pinochet ou n'importe quoi d'autre, c'est juste une allusion sans plus d'éléments.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  9. #9
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Le roman ne nécessité pas de connaissance préétablie pour exister.
    Tu as vu Inarius, tu as fait une faute de frappe/faute d'orthographe, alors que tu as écrit à 9h50, missElder elle n'en a fait aucune alors que son billet est 4 fois plus long que le tien et a été écrit à 00h50.

    C'est normal de faire des fautes de frappe/fautes d'orthographe par ci par là, et pour ma part les probabilités augmentent de façon exponentielle passé minuit. Je me demande juste comment missElder fait. Des relectures acharnées, je présume.

    EDIT : et tout cela est HS, n'oublions pas de rester dans le sujet .


    Sinon en ce qui concerne la ferme des animaux... et bien, ce n'est que la ferme des animaux. Comme je partage les réserves émises sur le souffle romanesque de 1984, je suppose que je partagerais l'avis de ceux qui disent du mal de ce livre, et à part un retour miraculeux de Graoumf à la table des discussions, tant pis pour ce bouquin, il y a tant de choses qu'il me faut lire de toute façon.
    Allez hop, journée lecture.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  10. #10
    Graoumf Invités
    Citation Envoyé par missElder Voir le message
    l'analyse n'est pas non plus hyper dure à faire (oh, le vieux sage avait dit des trucs très zoulis, mais oh, ça a dérapé et ils se sont battus entre eux pour le pouvoir et après ils ont oublié les gentils préceptes du gentil sage).
    J'ai l'impression que vous jugez le bouquin avec des yeux d'adulte. mais lorsqu'on est adolescent, on est loin d'avoir une culture générale très développée sur les régimes politiques passées et leurs conséquences. C'est un bouquin qui se lit avant tout à l'adolescence, son étude est d'ailleurs au programme de nombreuses classes.

    D'autre part, je n'ai jamais dit que c'était un roman (c'est vous qui introduisez le terme pour mieux le critiquer) ; j'ai dit que c'était une critique du stalinisme, nuance. Mais je comprends que ce bouquin choque les pro-communistes de ce forum.
    Pour ma part, je n'ai pas eu besoin d'attendre de lire ce bouquin pour me faire une idée du communisme. Je suis d'ailleurs surpris que vous pointiez du doigt ce qu'il n'a pas la prétention d'être (une réflexion sur le communisme). C'est juste un petit bouquin qui se lit très vite (150 pages) et avec lequel on passe un bon moment. Et s'il permet à un lecteur averti de vouloir approfondir les idées politiques de certains régimes, eh bien tant mieux.

    Je vous laisse pousser des hauts cris scandalisés si ça vous chante ; personnellement ça ne fera que renforcer ce que je pense des convaincus du communisme.

  11. #11
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    Dordogne
    Messages 
    1 141
    Je pense comme graoumf sur le public auquel s'adresse la ferme des animaux. A titre personnel je l'ai lu assez tard et c'est à cause de ça je pense que je n'ai pas accroché. C'est d'ailleurs pour les même raisons que j'ai adoré à contrario l'adaptation en film que j'ai pris pour une sorte dysney en plus dark. Néanmoins je pense qu'on s'égare en parlant de satyre, en parlant de critique d'un régime chez orwell. Si on prend l'exemple de l'archipel du goulag d'un auteur dont le nom imprononçable me revient pas de suite, on a un bouquin qui est très intéressant qui est farcie d'anecdote et d'avis très instructif mais qui est chiant comme la mort. Pourquoi ? Parce qu'il ne raconte pas une histoire, il enumére. 1984 lui raconte une histoire et à titre personnel il m'a plus poussé à m'interroger sur l'âme, sur la notion d'identité, sur la conception de réalité que sur la partie état totalitaire qui est plus de l'ordre du pamphlet en effet. D'une certaine manière on retrouve du philip k dick chez orwell même si c'est un aspect sous lequel on le présente peu.
    Dernière modification par Armand ; 09/01/2013 à 12h56.

    http://toutlemondesontrolistes.blogs...nitiation.html
    Ancien moddeur pour bg2, critique sur la sphère roliste et gamedesigner en herbe

  12. #12
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 116
    Je n'ai pas aimé la ferme des animaux lorsque je l'ai lu la première fois à 11 ans je crois, et je ne l'ai pas aimé non plus quand je l'ai relu autour de mes 20 ans. Ca n'a rien à voir avec le fait qu'il critique le soviétisme (ouais, t'as vu hein, je dissocie, ce qui doit te faire dire long sur ce que je pense), critique que je partage tout à fait avec toi. Ce que je critique c'est les "facilités scénaristiques". Ca me rappelle un peu Ayn Rand (dans un genre tout à fait différent bien entendu vu qu'elle est ultra libérale). Un romancier peut facilement faire adopter n'importe quelle attitude au lecteur, donc s'il triche quelque part je lui en veux.

    Et tu vois, déjà la première fois que je l'ai lu, ça m'a gêné, car ça se voit. C'est trop facile. Pas que le livre soit une mauvaise critique du régime stalinien (en fait, pour moi, la ferme est plutôt un bouquin du genre fable de la fontaine en plus long), mais plutôt que c'est un mauvais livre tout court, justement parce qu'il est trop politique pour être lu par des enfants, et trop grossier pour être lu par des adultes.

    @Mr Sylvestre :

    Tu as vu Inarius, tu as fait une faute de frappe/faute d'orthographe, alors que tu as écrit à 9h50, missElder elle n'en a fait aucune alors que son billet est 4 fois plus long que le tien et a été écrit à 00h50.
    C'est une information passionnante. Et donc ?
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  13. #13
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Non, rien, j'avais envie de dire un truc et comme j'ai pas lu ce bouquin j'ai préféré relever ta faute d'orthographe.




    EDIT : et on se recentre sur le sujet et on arrête de se balancer des casses gratuites, merci bien !
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  14. #14
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 587
    Citation Envoyé par Graoumf Voir le message
    J'ai l'impression que vous jugez le bouquin avec des yeux d'adulte.
    Désolée, je vais faire une petite pause de débilité dans ce débat mais... Vous vous rendez compte? On vient de dire que je pense comme une adulte? Moi? Je suis émue. Être majeur, c'est bien quand même.
    Bref. Hmm. Reprenons.

    Citation Envoyé par Graoumf Voir le message
    mais lorsqu'on est adolescent, on est loin d'avoir une culture générale très développée sur les régimes politiques passées et leurs conséquences. C'est un bouquin qui se lit avant tout à l'adolescence, son étude est d'ailleurs au programme de nombreuses classes.
    Je confirme, je l'ai étudié en 3e. Et je ne l'ai pas aimé à l'époque non plus. Et ce n'est pas parce qu'un livre est pédagogique que c'est un bon livre D'autant que je ne critique absolument pas les idées dudit livre, mais sa qualité littéraire (qui est à mes yeux déplorable, mais je pense qu'on aura compris).

    Citation Envoyé par Graoumf Voir le message
    D'autre part, je n'ai jamais dit que c'était un roman (c'est vous qui introduisez le terme pour mieux le critiquer) ; j'ai dit que c'était une critique du stalinisme, nuance.
    Euh... A vrai dire, Graoumf, et soit dit sans te vexer, je ne réagissais pas du tout à ton post à la base (je ne l'ai pas vu tout de suite, mea culpa) mais aux interventions de Luren et Mr S qui s'interrogeaient sur le livre (Mr S se demandait si c'était bien, Luren disait qu'il avait bien aimé), et j'ai juste eu envie d'intervenir. Pas de volonté de critiquer ton avis donc, juste de donner le mien.

    Citation Envoyé par Graoumf Voir le message
    Mais je comprends que ce bouquin choque les pro-communistes de ce forum.
    Pour ma part, je n'ai pas eu besoin d'attendre de lire ce bouquin pour me faire une idée du communisme. Je suis d'ailleurs surpris que vous pointiez du doigt ce qu'il n'a pas la prétention d'être (une réflexion sur le communisme). C'est juste un petit bouquin qui se lit très vite (150 pages) et avec lequel on passe un bon moment. Et s'il permet à un lecteur averti de vouloir approfondir les idées politiques de certains régimes, eh bien tant mieux.

    Je vous laisse pousser des hauts cris scandalisés si ça vous chante ; personnellement ça ne fera que renforcer ce que je pense des convaincus du communisme.
    Euh... Qui a dit que j'étais pro-communiste? (et puis, je ne savais pas que ça existait, le "pro-communisme". Je pensais qu'il y avait juste le communisme, c'est déjà suffisamment lourd comme ça.) Si je trouve ce livre mauvais, ça n'a rien à voir avec mon opinion du communisme (qui d'ailleurs n'est pas celle que tu sembles me prêter; après, peut-être ne parlais-tu pas de moi. Auquel cas, mea culpa. Tiens, je dis ça souvent moi).
    Et je n'ai vraiment pas l'impression que ce livre "approfondisse" quoi que ce soit (c'est justement ce que je lui reproche) parce qu'encore une fois, l'analyse faite est assez simple. Oui, la tentative de mettre en place un système communiste en URSS a largement échoué, oui, leurs belles paroles ont vite été oubliées et modifiées allègrement, oui, Staline était un dictateur et Trotsky n'était pas tout blanc non plus. C'est pas hyper dur de trouver ça tout seul. Je ne vois vraiment pas ça comme une réflexion, mais un pamphlet, et écrit sans entrain.

    Voilà mon avis sur La Ferme des Animaux. Il faudrait peut-être que je me décide un jour à relire 1984, peut-être que je l'aimerai mieux que la dernière fois (je n'avais été plus emballée que ça, mais j'étais jeune et je voulais un happy end, ceci explique peut-être cela).
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

  15. #15
    Graoumf Invités
    Citation Envoyé par missElder Voir le message
    Désolée, je vais faire une petite pause de débilité dans ce débat mais...

    Euh... Qui a dit que j'étais pro-communiste? (et puis, je ne savais pas que ça existait, le "pro-communisme". Je pensais qu'il y avait juste le communisme, c'est déjà suffisamment lourd comme ça.)

    Et je n'ai vraiment pas l'impression que ce livre "approfondisse" quoi que ce soit (c'est justement ce que je lui reproche) parce qu'encore une fois, l'analyse faite est assez simple.
    Il vaut mieux en effet que tu fasses une pause, comme tu déformes mes propos.
    Je n'ai jamais dit que ce livre approfondissait quoi que ce soit, mais qu'il pouvait permettre à un lecteur de vouloir approfondir sa connaissance des régimes passés ; sous-entendu par la lecture d'autres livres (c'était tellement évident que je ne l'ai pas précisé).

    Pro-communiste : faut-il que j'explique la signification de la racine "pro" ? Ok je le fais, alors ça signifie "en faveur d'une cause" dans le cas présent.
    Maintenant vous pouvez jouer sur les mots tant que vous voulez - je ne rentrerai pas dans ce jeu, j'ai passé l'âge.
    Dernière modification par Graoumf ; 10/01/2013 à 08h55.

  16. #16
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 278
    Je trouve le débat assez intéressant. Par contre, je vous demanderais juste de garder votre calme et de vous concentrer sur le débat à proprement parler. Merci
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  17. #17
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Graoumf, je crois que missElder ne pensait pas à mal. Elle donnait juste son avis sans vouloir vexer qui que ce soit (et puis elle est un peu fatiguée en ce moment, la rentrée, la prépa, le climat vicié de Paris).
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  18. #18
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 587
    Oui, effectivement. Mais de toute évidence, je me suis mal exprimée.

    Graoumf, je suis désolée que tu aies pu mal prendre mes propos; je ne cherchais absolument pas à être désagréable, ni à déformer ce que tu disais: je réagissais simplement à certaines questions, certaines pistes de réflexion, que tu soulevais, en exprimant mon opinion, histoire de débattre un peu puisque c'est assez intéressant (je trouve).
    Il semble que j'ai formulé ça d'une manière désagréable, ou qui laisse à penser que je l'étais, ou en tout cas que ce post n'était pas animé d'un bon état d'esprit: je te présente donc toutes mes excuses. Si les modérateurs pointent le bout de leur nez, c'est mauvais signe

    Bref, je suis désolée, je ne pensais pas à mal, je ne sous-entendais rien sur personne à part sur moi-même, et la prochaine fois je me relirai plusieurs fois avant de poster, histoire d'être sûre d'être bien claire.
    Simplement, cette façon de stigmatiser politiquement sous prétexte que..., cela me semblait assez dommage, mais là encore, je ne voulais pas être agressive (je me rends compte qu'on pourrait en douter en lisant ce que j'ai écrit). J'étais juste embêtée d'être assimilée à un courant politique sans avoir rien dit là-dessus.

    Voilà. Ça m'apprendra à poster quand je suis fatiguée et énervée, j'écris n'importe comment.
    Mon opinion sur ce livre était donc simplement que, littérairement parlant, je trouve ça terriblement mal écrit et que ça n'a, à mes yeux, rien à faire au rayon littérature. Un tel propos serait tout à fait le genre de trucs qu'on pourrait retrouver dans un journal satirique, par exemple, et évidemment qu'il vaut mieux lire ça qu'une apologie du système soviétique. D'autant que la réflexion politique de l'auteur, bien que facile, est intéressante, je ne le nie pas. Mais c'est une oeuvre de circonstance et à mes yeux l'oeuvre de circonstance est le contraire même de ce que représente le roman.
    Je ne remets en cause absolument rien de ce qui a pu être dit par ailleurs sur ce sujet (à part les erreurs historiques ), je ne veux pas critiquer ce que vous dites, je comprends vos arguments et c'est simplement la classification d'Orwell comme écrivain de génie qui m'a toujours énervée, parce que je trouve, subjectivement, que le romancier Orwell est mauvais. Pour le penseur, c'est une autre histoire.

    Sur ce, n'ayant plus guère d'autres arguments, je m'en vais avant de me remettre à dire n'importe quoi et à être agressive sans m'en apercevoir. Encore une fois, désolée si tu as pu mal le prendre, Graoumf, ce n'était pas mon intention.
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

  19. #19
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275
    Arrive avec ses petits chaussons .

    Perso, j'ai juste adoré la Ferme des Animaux que j'ai dévoré d'une traite lorsque je venais d'entrer à la fac (OMG, ça commence à faire du temps ). Je pense que ça se relit assez mal quand ça fait pas longtemps qu'on y a mis le nez. En ce sens, je suis d'accord avec Miss elder pour dire que les qualités littéraires de ce livre sont assez limitées... mais si on va par là, il y a plein de trucs dont les qualités littéraires sont limitées . Il va falloir admettre qu'il y a pas mal de torchons qu'on appelle "littérature", et bon, bah, ça en fait partie, bon gré, mal gré... Même si pour moi, on ne peut pas parler de "torchon" dans le cas de la Ferme des Animaux. Il y a beaucoup d'humour, mais aussi beaucoup de cruauté. Je trouve qu'on en sort pas totalement indemne, et c'est un peu ce qui fait, pour moi, que c'est une oeuvre à part entière.

    Pour ce qui est de 1984, je l'ai encore plus aimé . Alors certes, le style ne casse pas des briques (non George Orwell ne s'appelle pas Victor Hugo ), mais pour le reste, tout y est, et j'aime beaucoup la manière dont on "ressent" les sentiments du héros, et comment cette société devient une espèce de personnage à part entière, étouffant, brusque, imprévisible... Cette société a un corps, mais pas de pensée, et ses yeux tentaculaires sont partout... Ce livre est à la fois déshumanisant et... très humain. Encore une fois, on en sort chamboulé et... ce chahut est bon pour la peau et les neurones !
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

Discussions similaires

  1. [GEST / STRAT] Civilization V
    Par Lothringen dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/01/2016, 21h38
  2. [BG1 NPC] Avis sur le mod BG1 NPC
    Par Haplo74 dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/08/2015, 18h28
  3. [STRAT] Victoria 2
    Par Inarius dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 11
    Dernier message: 22/08/2012, 18h21
  4. Vos avis et propositions
    Par Rhonin dans le forum La Vague Noire
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/01/2010, 18h26
  5. [DLG] Comment mettre en oeuvre un dialogue à 7 ?
    Par Nightmare dans le forum Dialogues
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/03/2009, 00h29

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250