Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Discussion: [Débat] L'avenir du livre

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 106

    [Débat] L'avenir du livre

    Depuis quelques temps, le support informatique supplante un à un les différents supports. Pour ce qui est du livre, on trouve de plus en plus d'extraits, voire des écrits entiers publiés sur internet. Des sites permettent même de lire des publications dans leur intégralité.

    Face à cette évolution, une question peut se poser : quel est l'avenir du livre papier ? Selon vous, est-il voué à disparaître à plus ou moins court terme ? Ou le support papier va encore faire de la résistance ? A votre avis, que deviendront les agents de la chaîne du livre (librairies, bibliothèques, centres de documentation) ?

    A vos plumes !

    Ps : on ne mord pas, on ne frappe pas en dessous de la ceinture. Par contre, on peut argumenter
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  2. #2
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 102
    Je crois que les gens sont assez attachés aux livres papier. Et, compte tenu de cela, le support ne glissera pas, en tout cas à moyen terme, complètement vers du tout-virtuel. D'autant qu'il faut avoir un ordinateur à disposition, ou un e-book, dont les ventes sont assez limitées, je pense (c'était assez cher je pense, et d'un intérêt relativement limité).

    Au niveau confort de lecture, RIEN ne vaut un bon bouquin dans un bon fauteuil. Devant l'ordinateur, on est obligé d'avoir un tas d'accessoires qui ne servent à rien pour lire (clavier, souris, unité centrale). Dans le fauteuil, on a le paquet de chocolat, le verre de jus d'orange et la chaîne hi-fi à côté qui diffuse de la musique dans une bonne qualité sonore (beurk les musiques numériques, aussi ! ).

    Personnellement, je suis incapable de lire de longs textes sur un écran (déjà, en RP, ça se sent, je peux pas suivre l'immense majorité des RPs...). Alors, un bouquin de 400 pages...

    Et puis, un livre, ça se trimbale dans le train, aux toilettes, et même dans les stations spaciales
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 276

    Lecture Re : [Débat] L'avenir du livre

    Que dire après la superbe intervention de Fossy ?

    Lire sur un ordinateur reste assez compliqué (matériel, temps, vision, etc). Moi, au bout d'un moment, j'ai vraiment mal aux yeux... Et puis si le texte est mal agencé, aie aie aie ! . Quand j'écris mon roman, je mets un zoom énorme, comme ça, je vois bien, et ça ne me donne pas mal à la tête... Toujours est-il que c'est franchement inconfortable...

    Le livre papier reste peu cher (par rapport aux supports numériques) et s'emmène sans crainte partout partout partout !
    Et puis tourner des pages, ça reste quand même plus facile à manipuler .

    Donc pour moi, le livre papier a encore de beaux jours devant lui !
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  4. #4
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages 
    2 246

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Ailyn et Mornagest ont deja tout dit. Je n'ai rien à ajouter sauf que je partage entièrement leurs opinions.
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  5. #5
    Date d'inscription
    January 2008
    Localisation
    Sur l'ombre Terre
    Messages 
    590

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Tout à fait d'accord avec ce qui a été dit...
    Bon en ce qui me concerne, lire sur écran me gêne de moins en moins, mais c'est quand même bien plus plaisant -et confortable- de s'installer sur un fauteuil avec un bon bouquin. On y gagne certainement en calme (entre la luminosité de l'écran, et le bruit que peut faire un ordinateur, je ne trouve pas que ce soit vraiment les conditions optimales pour se plonger dans un roman), et, très important, on peut continuer un bouquin passionnant même en cas de coupure de courant (a)
    Donc à mon avis, les supports papiers et les agents de la chaîne du livre ont encore une longue vie devant eux...
    "Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis." (Edgar Allan Poe)
    RP : Théodora d'Orival, paladine

  6. #6
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 372

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Je pense que le livre a encore de longs jours devant lui tant que les supports informatiques (e-books) supposés le supplanter ne sont pas plus démocratiques et plus réussis. Le jour où un e-book pas cher et bien fichu se présentera, par contre... On verra.
    Par contre, les agents de la chaîne du livre sont déjà en danger, à plus d'un niveau... Internet et la grande distribution modifient le paysage littéraire à grande vitesse : on achète en ligne, on édite ce qui se vend... Même la Fnac a des soucis financiers, c'est dire ce qu'il en est pour les librairies indépendantes. Quand la génération des "flâneurs du papier" aura disparu, supplantée par la génération des "surfeurs de la toile", je ne suis pas certaine qu'il restera de grand avenir pour la librairie, que les bouquins soient en papier ou virtuels. Comme en plus, c'est désormais l'utilisateur qui fournit la critique, le logiciel qui nous recommande nos lectures en fonction de ce qu'on a déjà acheté ou de ce que d'autres que nous ont apprécié... Plus besoin que de quelques informaticiens et le tour est joué !
    Pour les bibliothèques... Je n'en sais rien, par contre. Je n'ai aucune idée de l'évolution de la fréquentation de ce type de structures... EDIT : bon, je viens de voir que ça avait doublé depuis 89... Donc bonne nouvelle ! 43% des Français vont à la bibliothèque. Je les sens donc moins menacées que les librairies !
    Dernière modification par Galathée ; 20/05/2009 à 11h45.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 106

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    En fait, la fréquentation des bibliothèques est en baisse, et cela dans toute la France. Le nombre de prêts (pas que chez nous), est en chute libre. C'est une tendance générale.

    De mon coté, je suis un peu plus pessimiste. Pour moi, les bibliothèques sont en concurrence directe avec internet, et cela pour les documentaires. Pour les romans, par contre, je suis d'accord avec vous.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  8. #8
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 276

    Lecture Re : [Débat] L'avenir du livre

    Effectivement, présenté sous cet angle...

    En même temps (et là, je ne tape sur personne, je pense que c'est vrai), on ne sait pas à quoi on a droit : je pense que plus de gens iraient se déplacer dans les bibliothèques si ils savaient tout ce dont ils peuvent profiter...
    Moi-même, je ne savais pas de quoi je pouvais profiter dans la bibliothèque la plus proche de chez moi jusqu'à récemment .
    Maintenant, d'une manière ou d'une autre, je pense que mon inscription dans une bibliothèque ne saurait tarder, vu que mes possibilités vont s'accroître énormément avec l'arrivée des vacances...

    Je crois vraiment qu'on ne fait pas correctement la "promotion" des bibliothèques et de tout ce qu'elles peuvent nous apporter, ce qui n'encourage pas les gens à venir chercher là-bas ce qu'il leur faudrait...
    Enfin, c'est que mon avis .
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  9. #9
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Allez essayer d'expliquer à un "jeune" la différence entre wikipedia et une encyclopédie, et vous m'en direz des nouvelles... Effectivement, internet est plus facile, plus rapide, et demande moins d'efforts qu'une recherche en biliothèque.


    Plus largement, depuis son apogée au XIXe siècle, le livre décline, même en tant qu'activité de loisir, mais je ne pense pas que ce soit la faute des e-books ou des publications en ligne (pour les raisons évoquées ci-dessus de préférence pour le support papier). Plutôt celle du remplacement par de nouveaux medias, de nouveaux loisirs... Le déclin me semble lent, mais plus ou moins inexorable.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  10. #10
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages 
    1 006

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    A mon avis le livre n'est pas prêt de rendre l'âme ni les bibliothèques d'ailleurs. Les écrits papiers ont la bonne idée de ne pas demander d'électricité pour être lus, de ne pas tomber en panne lorsqu'une recherche d'information est nécessaire. Alors, c'est vrai, le support virtuel est peut-être plus compact et plus facile à organiser que le support réel mais il n'est pas si facilement accessible si le moyen pour le rendre visible est défaillant. Le support informatique devrait plutôt suppléer le support papier.
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  11. #11
    Date d'inscription
    September 2008
    Localisation
    En France
    Messages 
    32

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Je partage l'avis avec loqueteux, le livre reste par bien des aspects plus convivial que les extrait ecrit sur des ecrans.
    Le livre est peut être l'une des plus ancienne inventions crée par les humains, ce qui n'empéche pas qu'elle soit l'une des plus aboutie.
    Le Savoir est un bien précieus, bien que terrible, il est important qu'il soit transmis à partir d'un support tangible est durable, telle que les pages d'un livre.
    Sans dénigrée l'informatique, le monde virtuel est par bien des aspects trop éphemére et changeant, ses principals défauts.
    La véritable vérité appartienne à ceux qui respectent les mysteres

  12. #12
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages 
    571

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Personnellement je ne voudrais pas vous mettre à la porte, mais ayant 17 ans (presque 18...) je peux vous dire que je rencontre peu de gens (de mon âge j'entends) qui lisent régulièrement, et même si les étagères ont toujours leur place dans les chambres (sans doute l'héritage de l'éducation parentale) les bouquins y prennent le plus souvent la poussière et côtoient les cartes postales et autres souvenirs. Quant à se pencher sur l'avenir du livre, il me paraît moins menacé par l'informatique (comme vos arguments à propos de confort et d'intimité le supportent) que par un désintéressement croissant pour la lecture (quelle soit sur papier ou derrière un écran).
    Or le moyen et long terme sera fait de nous, les "jeunes"! Et là dessus je rejoins Lothringen sur le fait que le livre sera plus supplanté, auprès des jeunes, par d'autres loisirs plus oisifs, plus divertissants et plus sensationnels que par un réel changement de support.

    [ceci dit, il y a des "jeunes", il y en a, qui lisent, sans blague!]
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  13. #13
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Je rejoinds l'idée de Dhast.Pour moi le livre n'est pas menacé par l'informatique mais d'extinction. Le problème selon moi vient des différences entre les générations.
    La génération de nos parents et grands parents préfèrerent le support traditionnel du livre. Et pour cause, l'ordinateur est une nouvelle technologie, plus accessible aux jeunes que les parents et grand parents ne comprennent pas ou ne souhaitent pas utiliser (dans l'ensemble bien sur). En revanche, peu de jeunes lisent et priviligient plutôt la télé ou des loisirs dits plus divertissants. De plus, ils représentent la cible de la machine. C'est en ce sens que le livre et menacé. Il ne l'est pas par l'informatique mais par la diminution continue du nombre de lecteurs.

  14. #14
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 276

    Lecture Re : [Débat] L'avenir du livre

    Citation Envoyé par Dhast Voir le message
    Or le moyen et long terme sera fait de nous, les "jeunes"! Et là dessus je rejoins Lothringen sur le fait que le livre sera plus supplanté, auprès des jeunes, par d'autres loisirs plus oisifs, plus divertissants et plus sensationnels que par un réel changement de support.
    En fait, je ne suis pas tout à fait d'accord : j'ai 19 ans (donc pas si loin de toi Dhast ) et je vois autour de moi énormément d'étudiants qui lisent (on prend tous le même tramway, il n'y a pas 36 mille façons de se rendre sur le campus)... et qui lisent beaucoup de choses, que ce soit des documentaires, que ce soit des romans...

    Après, je ne connais pas la réalité des choses, mais je pense qu'il y a malgré tout un entre deux, entre pas de lecture, et beaucoup de lecture...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  15. #15
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 106

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Vos témoignages font plaisir.

    Oui, je crois que les gens aiment lire. Par contre, je ne sais pas s'ils vont d'avantage à la librairie qu'à la bibliothèque. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que souvent, les gens préfèrent avoir un livre à eux, que d'avoir à l'emprunter (et le rendre) fatalement dans les bibliothèques.

    Aller à la bibliothèque représente parfois une contrainte. J'ai l'impression que les gens préfèrent trouver des réponses plus rapidement (en un clic), plutôt que d'avoir à éplucher des fastidieux ouvrages. Il me semble aussi, mais je me trompe peut-être, que la bibliothèque est prise pour un lieu sacro-saint dans lequel règne des bibliothécaires poussiéreux et des livres moisis.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  16. #16
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 545

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Citation Envoyé par Althéa Voir le message
    ...... la bibliothèque est prise pour un lieu sacro-saint dans lequel règne des bibliothécaires poussiéreux et des livres moisis.
    Non, ça, je ne pense pas.
    Mais je pense moi aussi que la plupart des gens préfèrent avoir un livre à eux que de l'emprunter...
    Quant à l'avenir du livre : je rejoins les opinions précédentes. Pour rechercher une information, le réflexe, c'est devenu internet, et les encyclopédies papier risquent fort de disparaître (les CDrom ont encore une chance).

    En revanche, pour tout ce qui est loisir, rien ne remplacera le livre papier. Mais le problème, comme ça a déjà été dit, c'est que les jeunes lisent moins, à cause des nombreuses autres distractions à leur disposition. Le besoin d'imaginaire et d'histoires est compensé par des films, des séries, internet... Et pourtant, rien ne vaut un bon livre.

    Et je dois bien avouer que même moi, pourtant une vraie droguée de romans autrefois, j'ai beaucoup moins de temps à y consacrer depuis que je passe du temps sur internet. Sauf en période de vacances, et là, je me rattrape, par exemple en dévorant non-stop une série entière de fantasy...
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  17. #17
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Plaisir
    Messages 
    6 833

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Je ne suis pas bibliothécaire mais je participe à la médiathèque du CE de mon entreprise. La bibliothèque est assez fréquentée mais surtout par des gens plutôt âgés. Les plus jeunes (pas bien nombreux, il est vrai) viennent plutôt pour la musique, les vidéos et les BDs. On retrouve les clivages caricaturaux vis à vis des genres de livres que lisent les gens, même si le rayon SF et fantasy ou la BD ne manque pas de "vieux" fans. Mais j'ai tout de même l'impression que la lecture reste l'apanage de ceux qui fuient la télévision et n'ont pas sombré dans Internet. Il y a peu d'intersection entre les lecteurs et les loueurs de DVD et la séparation est à peu-près aussi nette entre les animateurs des différentes sections, d'ailleurs.

    En ce qui me concerne, je ne suis pas prêt d'abandonner le support papier pour l'écran d'ordinateur. L'écran est bien trop agressif (luminosité, même réduite), impose une position de lecture qui n'est pas agréable (à hauteur des yeux, voire plus haut). Quand je dois relire des documents au travail, s'ils sont de taille importante et supposent de passer plus d'une heure à les relire, je les imprime systématiquement, quitte à imprimer petit et recto-verso. Le support papier permet un parcours bien plus facile quand il faut sans cesse se référer à d'autres parties du texte. Vous me direz qu'il existe des marque-pages en version électronique, mais bon, ce n'est pas pareil, pour moi.
    Pour paraphraser une publicité, du papier et de l'encre : quelques euros. L'opportunité de travailler plus efficacement et en se reposant les yeux de la contemplation quasi-constante d'un écran, ça n'a pas de prix.

    Les e-books semblent évoluer dans la bonne direction : écran pas agressifs, autonomie énorme, possibilité d'emporter énormément de livres avec soi. Je pourrais aisément me laisser tenter. Mais le gros point d'interrogation est la bibliothèque numérique : aucun standard interopérable ne semble apparaître et le risque est fort de se retrouver à nouveau face à des guerres de standard (cassette vidéo, DVD haute définition). Si les constructeurs et les éditeurs avaient l'intelligence de se mettre d'accord sur un standard, comme ils l'avaient fait pour le DVD, il y aurait alors effectivement un bien meilleur potentiel pour le livre électronique. De même le prix sera déterminant. S'il est aussi mal positionné que pour la musique téléchargeable (à peine moins cher que le support physique), je pense que le livre électronique court à sa perte : s'il faut acheter 50 livres pour compenser le coût d'achat du lecteur, autant laisser tomber.
    L'autre point d'interrogation concerne ce que peuvent faire les livres électroniques. Seront-ils capables d'afficher des figures de façon nette, avec des capacités de zoom ? Car faute d'avoir cette capacité, les dessins et les plans de Millenium seront perdus, les livres scolaires, qui pourraient constituer un bon marché, ne seront pas exploitables.

    En tout cas, j'espère que le marché du livre ne subira pas les difficultés du marché du disque. Mais certains éléments peuvent laisser redouter une dérive similaire, non pas en raison du piratage mais d'une "caricaturisation" des produits. Les romans sont devenus des produits médiatisés comme les films (je ne supporte plus les pubs pour le dernier "Guillaume Mussaud", quel que soit la façon dont le nom s'écrit). De nombreux auteurs de best-seller construisent leurs livres en utilisant les mêmes recettes stéréotypées que les multitudes de séries télé ou de films de genre. Le marché de la BD a explosé et semble vivre une énorme bulle spéculative : faute d'auteur (?), on nous adapte plein de romans en BD, on fait des BD qui mettent en bulles les chansons de certains auteurs, ... J'ai bien l'impression que les éditeurs risquent de tuer eux-même la poule aux oeufs d'or.

    Je suis en train de lire "Jonathan Strange & Mr Norrell" de Susanna Clarke. Il est indiqué dans le livre (en VO en tout cas) qu'ils sont allés chercher une police de caractères historique, apparemment particulière et assez rare, en évoquant son histoire. Ceci me rappelle la mode du vynil pour les disques. Peut-être le livre papier survivra-t-il aussi par son aspect "charnel". Musicalement, je ne suis pas comme Fossy adepte du vieux 33 tours. Comme la plupart de ceux qui ont vécu des transitions de "progrès", je ne suis pas vraiment tenté par un retour en arrière. Il faut des jeunes "romantiques" (au sens 19ème) qui idéalisent un passé révolu pour cela, ou des vieux résistants. Mais en ce qui concerne le livre, je risque de faire partie de la deuxième catégorie (la seule qui me reste, de toute façon ).

  18. #18
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    1 035

    Re : [Débat] L'avenir du livre

    Que dire à part que je suis dans le même sens tous les autres membres qui ont posté avant moi... si si j'ai des choses à dire

    En tant qu'étudiant, je remarque l'augmentation progressive des ordinateur portable dans les amphis pour noter les cours. j'ai essayé une fois aussi, c'est vrai que c'est agréable d'avoir dès le début un beau cours bien présenté dans la forme que l'on veut. Mais rien de plus horrible s'il faut lire des dizaines et des dizaines de pages sur le PC.... on peut toujours imprimer cela dit. J'ai beau avoir un petit netbook que je peux balader là où je me sens le plus à l'aise, même avec une luminosité très faible d'écran, quand je me retrouve à lire un PDF de 50 pages, ça prends du temps et j'ai l'impression d'être plus vite fatigué au niveau des yeux.

    Internet à l'avantage d'être un immense livre rempli de toutes les infos que l'on peut espérer trouver. Mais dès qu'il s'agit de lire pour le plaisir, rien de remplace un bon vieux tas de feuilles collées entre elles. Enfant, j'allais souvent à la bibliothèque pour emprunter des livres (surtout des BD en fait). Aujourd'hui c'est plus par période quand j'ai le temps de lire. Mais j'ai plutôt tendance à acheter des livres d'occasions (merci les vides greniers), ça me laisse une plus grande liberté de lire quand je veux. J'ai acheté quelques Stephen King l'été dernier, certain attendent encore d'être lu (bonjour la fatcure de la biblio si je l'avais emprunté ).

    Je ne crains pas un sombre avenir pour le livre (c'est loin d'être la plus piraté des oeuvres), mais peut être qu'il y aura un peu moins de diversité. A croie que tout le monde veut écrire son bouquin.
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

Discussions similaires

  1. [Société] La Loi HADOPI
    Par Smidge dans le forum Le Comptoir
    Réponses: 100
    Dernier message: 07/01/2012, 14h43
  2. Débat sur la majesté d'Amélyssanne
    Par Magnus dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 31
    Dernier message: 12/06/2008, 19h21
  3. [Débat] La science fiction
    Par Althéa dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/04/2007, 01h27
  4. [LIVRE] Livre sur Drizzt Do'Urden
    Par BIGMICK dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 12
    Dernier message: 22/09/2004, 18h43
  5. [Archives] Débat
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 56
    Dernier message: 24/10/2003, 23h13

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256