Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Discussion: [Thema] littérature: vos émois personnels

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Metz
    Messages 
    1 625

    [Thema] littérature: vos émois personnels

    Je ne savais pas trop où poster ce sujet. C’aurait pu être sur « la mosaïque fantasy », mais ce sujet est plus vaste. Je l’ai donc posté ici, en espérant que je ne me suis pas planté.
    Le but de ce topic est de dire quels personnages, généralement du sexe opposé, vous ont véritablement marqué, laissé en vous « quelque chose ». Pour quels personnages de BD ou de livres avez-vous le plus d’affinité, et développez vous un affection toute particulière, peut-être un peu exagérée pour des personnages imaginaires ?
    En BD, pour ma part, deux filles me sont restées comme de forts souvenirs : Raphaëlle de la BD « Gabrielle » de Kara, un personnage que je trouve plein de candeur et possédant une psychologie plus qu’intéressante. La deuxième est l’Eloïse adulte et révoltée de la BD « Gorn » de Tiburce Oger, qui, elle aussi, possède une psychologie que j’admire énormément.
    En livres, eh bien, c’est…Fiona, du cycle d’Ambre. Si, si. Mais là je ne peux pas l’expliquer…

    A vous !
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  2. #2
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    35 799
    Hum... Hum-hum-hum... Ta notion d'émoi n'est pas très claire, je trouve...

    En BD, Tetsuo dans Akira. J'adore ce personnage qui est tellement mauvais sans l'être, qui lutte et qui s'écroule, je le trouve incroyablement touchant.
    Toujours été une inconditionnelle de Batman aussi, mais je pense que c'est plus télévisé-cinématographique que papier (même si le Dark Knight de Frank Miller, mmm...).

    En livres, Brand dans le Cycle d'Ambre (je promets, j'ai même pas copié!) Un tel esprit, une telle détermination, un tel charme! Et j'adore le fils aussi, évidemment.
    Et puis Chat, dans "Psion", de Joan D. Vinge. Malheureusement le premier (et meilleur) tome de cette série est épuisé.

    Sinon, les personnages auxquels je suis le plus attachée, en vérité, ce sont ceux que j'écris moi-même... Mais c'est une autre histoire.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, en fin de parcours

  3. #3
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 126
    Très clairement, pour ma part, le Duc Leto, dans le cycle de Dune. Un personnage plein de facettes si opposées les unes aux autres, et dont le destin n'est guère enchanteur...

    En heroic fantasy, moins de personnages m'ont marqués, en fait... allez savoir pourquoi ?

    Sinon, en bandes dessinées, je ne lis pratiquement que des BD humoristiques, donc les destinées sont rarement tristes .
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #4
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Metz
    Messages 
    1 625
    Originally posted by Galathée@vendredi 24 juin 2005, 10h41
    Hum... Hum-hum-hum... Ta notion d'émoi n'est pas très claire, je trouve...

    Non, mais c'est pour laisser le champ libre aux dites émotions. Ttention quand même, on ne parle pas de tour de poitrine, et autres attirails sexy...

    @ Morganest: c'est vrai que Leto est un personnage qui me touche beaucoup, moi aussi. Mais bon, il faut savoior limiter ses choix, sinon bah j'aurais pu en citer une bonne trentaine, alors...
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  5. #5
    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    Un fort sentiment ? Je dirais Fitz, de l'Assassin Royal. L'anti-héros par excellence : il prend des coups, peut mourir, ne tue pas la moitié du continent à lui seul, est mal-aimé, même de ses proches.
    Ca a laissé une trace dans mon esprit, aussi bien positive que négative : il est sur de nombreux un de mes personnages préférés dans toute la littérature que j'ai connue, en contrepartie, il prend tellement de coups qu'on se demande quand il va se décider à réagir...

    En BD, Gaston Lagaffe, "le héros sans emploi" qui m'a tordu de rire de nombreuses fois. Voila encore un anti-héros ! Merci Franquin !

    Private joke pour Saroumane : un modèle de personnage torturé et charismatique.

    Eh vi, ce n'est pas le sexe opposé... J'suis devenu homosexuel des livres ou quoi ? :hein:
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  6. #6
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Bon et bien je ne vais pas surprendre grand monde en répondant ceci :

    Folken des Visions d'Escaflowne, un personnage à la destinée tragique, qui a combattu envers et contre tous aux côtés d'un type malsain parce qu'il croyait en ses idées et qui a retourné sa veste quand il a compris qu'il s'était trompé sur toute la ligne. Un modèle de loyauté.

    Dans le même manga, son accolyte Dilandau... fou furieux à la double personalité. Allez savoir pourquoi les personnages de ce manga m'ont marqué plus que d'autres.

    En littérature.... je n'ai jamais été marqué par quoi que ce soit... du moins je n'en ai pas le souvenir... ( oui ça revient à dire la même chose)
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Hmm, difficile a dire. Il y a tellement de personnages différents, on en aime forcément plusieurs.

    Bon, pour la BD, c'est tout bêtement Garfield (comment ca on s'en doutait). Les gens de mon entourage me trouve d'ailleurs une étrange ressemblance avec le chat, dans les cynisme et la feignantise. Reste a savoir si j'aime Garfield parce que je lui ressemble ou si je lui ressmble parce que je l'aime

    Pour les héros de roman, je ne sais pas... Bizarrement, je me suis beaucoup attaché a Colomba, dur roman eponyme de Mérimée: une femme qui veut la vengeance, et qui est prête a tout pour l'obtenir, elle ne recule devant rien (même à mutiler le cheval de son frère pour accuser la famille ennemie).
    Deux figures féminines charsimatiques: Polgara de David et Leigh Eddings, et Caillean/Kellen de Marion Zimmer Bradley, deux femmes qui portent le destin du monde sur leur épaules, mais qui savent rester humaine...
    Laura Wingfield, la jeune estropié de la Menagerie de Verre de Tenessee Williams, qui m'a même tiré une petite larme.

    Pour les hommes, bizarrement, je n'en ai jamais trouvé d'exceptionellement charismatique, et je ne me suis jamais particulièrement attaché à un héros masculin...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  8. #8
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    J'ai oublié de parler du Garou dans Krän, mais là c'est à un autre niveau, je développerai pas pour pas faire tâche par rapport aux autres arguments :rigoler:
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  9. #9
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 310
    En manga : Johann et Nina de Monster, les jumeaux. Lui, parfait psychopathe mais qui cherche à redevenir humain … (en quelques sortes), elle essayant de ne pas perdre son humanité mais déterminée à tuer …

    En Bd, le héros de fées et tendres automates pour son amour passionné et entier, Mariolo de Horologium pour sa recherche de la liberté, Elizabeth dans le troisième testament pour sa détermination à aller jusqu’au bout de sa quête, Adèle Blanc sec pour ses enquêtes, la princesse Ephilie dans Garulfo pour son caractère, Lanfeust pour plein de choses (si si, je suis nonne :notme: ).

    En roman : Althéa Vestrit des aventuriers de la mer pour son coté garçon manqué, sa détermination (vous êtes surpris ?), une mention toute particulière à Kamo de la série en jeunesse des Daniel Pennac (j’étais amoureuse de lui quand j’étais plus jeune …avant d’être nonne quoi :notme: ), un personnage très attachant.

    Voila, je crois que c’est tout …
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  10. #10
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Entre nulle part et partout.
    Messages 
    2 309
    Aliena, des Pilliers de la Terre (Ken Follett). Une fille qui a connu le pire et le meilleur. Il faut avoir lu pour comprendre.
    Agifem, Auteur des Chroniques de l'Age Sombre, mordeur des titreurs négligeants, molosse modérateur du forum NeverWinter Nights 1, et Tyran Suprème du forum NeverWinter Nights 2.

    Un dernier merci à Egrevyn, mon ami, pour tout ce que tu as fait pour nous tous.

  11. #11
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Metz
    Messages 
    1 625
    Originally posted by Filamp@lundi 27 juin 2005, 19h55
    Eh vi, ce n'est pas le sexe opposé... J'suis devenu homosexuel des livres ou quoi ?* :hein:
    Mais non, c'est autorisé aussi, de parler des personnages masculins marquants.

    Tiens, d'ailleurs, il y en a un que je ne peux m'empêcher de rajouter: Lewis Alton, un être qui s'en prend tellement dans la face qu'on se demande ce qu'il fait encore debout à la fin des 900 pages, crée par Marion Zimmer Bradley. Un personnage qui m'a vraiment fait vibrer.


    Althéa a écrit:

    Mariolo de Horologium pour sa recherche de la liberté
    Ouf, je ne suis pas le seul à l'avoir lu!
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  12. #12
    Drydo Invités
    En Bd, le héros de fées et tendres automates pour son amour passionné et entier
    Un personnage qui m'a beaucoup plus aussi, et qui n'abandonne pas l'objet de son amour.

    En roman, je me souviens m'être attaché à Garfunkel, dans "Des cornichons au chocolat", une auto-biographie. Garfunkel était le chat d'une ado malheureuse. Je l'ai plus aimé que le reste de l'histoire en fait :snif: (serait-ce signe d'une zoophiie littéraire naissante ? )
    J'aimais beaucoup la personnalité sombre et cynique de Pénombre, une épée dotée d'une âme, mais je ne me souviens plus du titre ni de l'auteur...
    Mais après je sèche, je ne sais plus qui d'autre j'ai bien aimé.

  13. #13
    Zaknafein Invités
    Pour le sérieux: Les Travailleurs de la Mer d'Hugo, le personnage principal, Gilias (?) preuve vivante que dans ce bas monde rien ne sert de courir si t'es pas beau, bien élevé, conformiste, bref parfaitement ennuyeux.


    Pour le Fun, Les Chroniques de la Lune Noire avec Wismerill (certes le tome 11 était un peu du foutage de g... mais ça bouge dans le 12)


    Mention spécial pour Artémis Entreri dans Les Ailes noires de la Mort, le bougre se révèle dans toute sa complexité...tout en restant irrécupérable !

  14. #14
    Taganorm le Grand Invités
    " La nuit des temps " de Barjavel . C'est un livre qui m'a vraiment ému ( surtout à cause de la fin " classique "..... :snif: ouin ouin ) Il aborde des sujets graves , mais sans devenir ennuyeux .( c'est rare :eye: )
    Plus sérieusement ( enfin pas vraiment , vu ce que c'est ) en BD , la série des Kid Paddle . J'adore l'humour et les personnages ( surtout pour Horace :happy: :happy: ( pour ceux qui connaissent ) .

  15. #15
    Vergil Invités
    Moi perso en BD c'est Garfield aussis qui m'a marqué. Je lis ses aventure depuis tout jeune et continus de les lire encore maintenant. Dans le meme genre Dogbert de la BD Dilbert aussis me plait dans le genre sociopathe qui veut dominer le monde.

    Dans les livres Larkin de la serie Gaunts Ghosts. C'est un sniper un peu fou. Il est victimes d'halucinations mais a le pouvoir de voir la verité dans son viseur.

  16. #16
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    1 003
    Rincevent, auteur de "j'ai connu l'aventure, j'ai connu l'ennui, je prefere l'ennui"

    LA base d'une vie de glandeur! :zzz:

    Nikopol-loopkin et Horus de la trilogie des immortel (Bilal), ensembles, parano, schizos, psychopathes et literalement dingues...

    je rejoint Folken sur 2 de ses avis, Dilandoo ("brulez tout"...toute une philosophie) et la garou ("grrrrr", tellement romantique)



    P.S: y'en a tout plein que j'oublie...en fait, je suis si insensible que peu de personnages me touchent vraiment

    P.P.S: en manga, le 1er perso de Gantz, ironique, a la fois normal et particulierement plus lucide que les autres, très négatif (un clodo tombe sur la voie ferrée, pour lui c'est comme s'il était déja mort et il s'en fout littéralement)
    Les paranoiaques croient que tout le monde leur veut du mal. Les mages, eux, le savent.

    Foutredieux (Mistrum Ridculle, Archichancelier de l'UI)

  17. #17
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 310
    J'hésite entre deux : le Petit Prince de Saint Exupéry, un personnage que je trouve magifique, émouvant, troublant, drôle, naïf, dur et tendre ...

    Le second est Côme Laverse de Rondeau dit le baron perché dans le roman d'Italo di Calvino. Ce personnage monte dans les arbres à l'age de douze ans et y passe la vie. Le roman raconte ses années passées entre ciel et terre. Un personnage libre et insaisissable mais en même temps si près des autres.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  18. #18
    Date d'inscription
    février 2004
    Messages 
    296
    Frankie Adams, dans "The member of the wedding" de Carson McCullers. Un de mes
    livres de chevet. En (dés)équilibre instable entre l'enfance et l'âge adulte, lucide et rêveuse,
    irrésistible, effrayée, attachante. Inoubliable. Et la langue est une merveille de pureté,
    de musique et de poésie ( la traduction française est à ch***. Il y a des gens qu'on
    devrait fusiller au lieu de les payer :angry: ).

    It happened that green and crazy summer when Frankie was twelve years old...

    Mick Kelly, dans "The heart is a lonely hunter" de McCullers. La soeur jumelle littéraire
    de Frankie Adams. Mêmes motifs, même talent, même punition pour une VF inexcusable.

    Nil et Véronique dans le "Isaïe réjouis-toi" de Matzneff. Mon autre livre de chevet.
    Identification totale avec Nil, peut-être parce que j'ai eu moi aussi ma Véronique, ma
    rupture sanglante, mon Isaïe.
    Je souffre avec Nil, je crie avec Nil, je pleure avec Nil. J'aime Véro, et je hais Véro.
    L'ultime page du roman me serre toujours la gorge, et pourtant je la sais par coeur
    ( mon dieu comment est-ce possible, comment en sommes-nous arrivés là je ne
    comprends pas j'ai froid j'ai froid Véronique, ma fiancée, mon épouse, mon amour )

    Rien que de l'écrire j'en ai un frisson. C'est grave, doc? :timide:
    Lil waela lueth waela ragar brorna lueth wund nind, kyorlin elghinn.
    Khaless nau uss mzild taga dosstan!

  19. #19
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 401
    Comme le remarquait Galathée, les personnages auxquels je tiens le plus sont généralement ceux que j'écris. Ceci posé... j'en vois au moins deux qui m'ont marquée et pour longtemps.

    Athos, dans Les trois mousquetaires, 20 ans après et le Vicomte de Bragelonne. Ces blessures du passé qu'il dissimule derrière une extraordinaire disponibilité pour les projets les plus absurdes. Vivre sa vie comme un défi au suicide. Sa loyauté absolue mais sans aucune illusion. Son cynisme d'idéaliste déçu. Son ironie cinglante. L'homme d'un monde qui s'écroule, et qui le sait, et qui poursuit quand même.

    Gauvain, un peu partout dans les romans de la Table Ronde. Le personnage le plus présent, mais le plus indéfinissable, celui qui enchaine les aventures mais ne va nulle part, qui se démène comme un diable et qui n'y comprend rien, son aveuglement, son affinité avec la faerie, sa générosité qui se perd dans l'absurde. Un voyageur.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #20
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages 
    469
    Si j'essaie de me rappeler, en BD, j'ai été fort marqué par le personnage de Bragon, dans la Quête de l'oiseau du temps. Vieux briscard sur le retour, qui se découvre père avant de devenir orphelin, tout juste bon à remuer les souvenirs. Un superbe perso qui m'a fait vibrer. En découvrant cette rubrique, c'est le 1er perso à s'être imposé à mon esprit.

    Dans le style, personnage qui doute et se cherche, Julien Boisvert est très chouette aussi. Il tente de vivre, de vibrer et se retrouve plongé dans ce que l'humanité n'a pas de plus joli à offrir...

    Il y en a sûrement beaucoup d'autres (le capitaine Haddock m'a toujours procuré des sourires, Corto l'innefable). Mention spéciale à Valérian et Laureline, un couple pas toujours dans l'idée que je me fais des relations équilibrées entre homme et femme, mais un duo qui fonctionne bien ! (Je les ai en grandeur presque nature chez moi !)

    Côté roman, Tanis demi-elfe est un perso qui m'a marqué. Ce héros de la 1e triolgie Lancedragon a toujours eu du mal à trouver sa place, rejeté par les deux races dont il est issu, un passage que j'ai moi-même traversé. Il a un côté romantique et raisonnable dans lesquels je me retrouve également.

    Arsène Lupin m'a toujours impressionné pour son côté fantasque et théâtral. Certes, c'est le ressort des romans, mais quand même, c'est plus ce côté démesuré que sa froide intelligence super-géniale-tant-elle-s'appuie-sur-la-Raison-Toute-Puissante, qui m'a fait courir les bouquinistes pour constituer à peu près toute la série...

    D'autres sûrement, mais on en reparlera !


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  21. #21
    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages 
    640
    personnages qui m'ont marqué.

    Aricie et Hippolyte dans Phèdre. C'est avec cette pièce de Racine que j'ai compris le sens et la beauté d'une tragédie.

    Hippolyte, fils de Thésée et d'Antiope, reine des amazones est un fier guerrier connu pour son insensibilité à l'amour et pourtant ... Je ne résiste pas à l'envie de vous citer sa déclaration et la réponse d'Aricie, c'est à mes yeux les plus belles pages jamais écrites. (tant pis pour la longueur du post).

    Thésée est donné pour mort, Hippolyte son fils annonce à Aricie, princesse du sang royal d'Athènes en "résidence surveillée" qu'elle est libre et qu'il lui abandonne le "trone" d'Athènes.

    ACTE II SCENE II - HIPPOLYTE, ARICIE, ISMENE
    … (coupure)

    ARICIE
    De tout ce que j'entends étonnée et confuse,
    Je crains presque, je crains qu'un songe ne m'abuse.
    Veillé-je ? Puis-je croire un semblable dessein ?
    Quel Dieu, Seigneur, quel Dieu l'a mis dans votre sein ?
    Qu'à bon droit votre gloire; en tous lieux est semée !
    Et que la vérité passe la renommée !
    Vous-même en ma faveur vous voulez vous trahir !
    N'était-ce pas assez de ne me point haïr ?
    Et d'avoir si longtemps pu défendre votre âme
    De cette inimitié...

    HIPPOLYTE
    Moi, vous haïr, Madame ?
    Avec quelques couleurs qu'on ait peint ma fierté,
    Croit-on que dans ses flancs un monstre m'ait porté ?
    Quelles sauvages moeurs, quelle haine endurcie
    Pourrait, en vous voyant, n'être point adoucie ?
    Ai-je pu résister au charme décevant...

    ARICIE
    Quoi ? Seigneur.

    HIPPOLYTE
    Je me suis engagé trop avant.
    Je vois que la raison cède à la violence.
    Puisque j'ai commencé de rompre le silence,
    Madame, il faut poursuivre : il faut vous informer
    D'un secret que mon coeur ne peut plus renfermer.
    Vous voyez devant vous un prince déplorable,
    D'un téméraire orgueil exemple mémorable.
    Moi qui, contre l'amour fièrement révolté,
    Aux fers de ses captifs ai longtemps insulté ;
    Qui des faibles mortels déplorant les naufrages,
    Pensais toujours du bord contempler les orages ;
    Asservi maintenant sous la commune loi,
    Par quel trouble me vois-je emporté loin de moi ?
    Un moment a vaincu mon audace imprudente :
    Cette âme si superbe est enfin dépendante.
    Depuis près de six mois, honteux, désespéré,
    Portant partout le trait dont je suis déchiré,
    Contre vous, contre moi, vainement je m'éprouve :
    Présente je vous fuis, absente je vous trouve ;
    Dans le fond des forêts votre image me suit ;
    La lumière du jour, les ombres de la nuit,
    Tout retrace à mes yeux les charmes que j'évite,
    Tout vous livre à l'envi le rebelle Hippolyte.
    Moi-même, pour tout fruit de mes soins superflus,
    Maintenant je me cherche, et ne me trouve plus.
    Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune.
    Je ne me souviens plus des leçons de Neptune.
    Mes seuls gémissements font retentir les bois,
    Et mes coursiers oisifs ont oublié ma voix.
    Peut-être le récit d'un amour si sauvage
    Vous fait en m'écoutant rougir de votre ouvrage.
    D'un coeur qui s'offre à vous quel farouche entretien !
    Quel étrange captif pour un si beau lien !
    Mais l'offrande à vos yeux en doit être plus chère.
    Songez que je vous parle une langue étrangère,
    Et ne rejetez pas des voeux mal exprimés,
    Qu'Hippolyte sans vous n'aurait jamais formés.


    SCENE III - HIPPOLYTE, ARICIE, THERAMENE, ISMENE
    … (coupure)

    HIPPOLYTE
    Cependant vous sortez. Et je pars. Et j'ignore
    Si je n'offense point les charmes que j'adore.
    J'ignore si ce coeur que je laisse en vos mains...

    ARICIE
    Partez, Prince, et suivez vos généreux desseins.
    Rendez de mon pouvoir Athènes tributaire.
    J'accepte tous les dons que vous voulez me faire.
    Mais cet Empire enfin si grand, si glorieux,
    N'est pas de vos présents le plus cher à mes yeux.

    vous trouverez le texte ici:
    phedre

  22. #22
    Sleilo Invités
    Un personnage qui m'a marqué... Sans doute Waylander de David Gemmell cet qui après avoir retrouvé sa famille massacrée par des brigans commence sa descente en enfer et même s'il finit par retrouver le bonheur la vie reste cruelle avec lui et lui prouve qu'il restera toujours un tueur.
    J'adore son côté très sombre et sa capacité à aimer quand même :love:

    P.S pour Drydo qui parlait de pénombre la rapière je tiens à préciser que le titre du livre est Les Chroniques des Crépusculaires et que l'auteur est Mathieu Gaborit

  23. #23
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages 
    210
    A l'Enfer de Dante en Italien moyennageux: une des plus beaux textes jamais écrits. Des vers sublimes une ouevre grandiose.
    Pour un extrait regardez ma signature c'est une des passage les plus connus deu livre: le chant 3: la porte de l'enfer: Vous qui entrez ici perdez toute esperance (lascate ogne...)

    Le tristemment célebre Mr. Ripley des romans de Patricia Highsmith m'a beaucoup marqué aussi (surtout quand je l'ai vu joué par John Malkovitch qui est génial)
    -Au centre du cercle étroit, dans la braise encore brûlante-

    Ma couleur RP:#EEAD0E

  24. #24
    Date d'inscription
    mars 2006
    Messages 
    151
    Originally posted by Merkren
    Le but de ce topic est de dire quels personnages, généralement du sexe opposé, vous ont véritablement marqué, laissé en vous « quelque chose ». Pour quels personnages de BD ou de livres avez-vous le plus d’affinité, et développez vous un affection toute particulière, peut-être un peu exagérée pour des personnages imaginaires ?
    Heu...pas de méga affection non.

    Mais j'adore Cheribibi de Gaston Leroux, il sais que la vie et dure, injuste, sa vie à été détruite pour rien, il en bavé plus que permis. Il est devenu ce qu'on appelle un monstre et pourtant il ne cessera jamais de chercher à vivre, à se battre, à trouver le bonheur.
    Il sait aimer autant que haïr.

    Toujours ce battre dans l'adversité, jamais lâcher le bout c'est ce que j'aime ce personnage. La rage de vivre malgré tout ce qui lui est arrivé.

    @Sleilo ça devrait pas t'étonner
    Enfin une apparition certains ont dû se demander si j'inventais pas quand je parlais de toi.
    Oublie pas ton topic de présentation aussi
    Venez voir mon mod en cours : Trriviahn et optionnellement Aireen
    Et là : mes idées de kits !

  25. #25
    Zaknafein Invités
    Suite à la relecture du thème du topic:

    Le seul personnage féminin qui m'est ému c'est celui de Gabrielle dans "les 7 vies de l'epervier"

    Il y en a eu d'autre mais c'est au théâtre qu'elles m'ont ému, une tragédie à lire c'est très ennuyeux.

  26. #26
    Sleilo Invités
    Quote Xena

    Enfin une apparition certains ont dû se demander si j'inventais pas quand je parlais de toi.
    Pour tous ceux et toutes celles qui aurait des doutes je suis tout ce qu'il y a et réel et Xena ne m'a pas inventé ( de toute façon je ne crois pas qu'elle aurait réussi )
    Pour ce qui est de mon topic de présentation j'y pense sérieusement et je devrais bientôt m'y mettre :notme:

  27. #27
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : [Thema] littérature: vos émois personnels

    Déterrage de topic pendant que j'essaie de finir ce fout* programme lol...

    Bien alors des personnages de romans marquant ? très marquant ? des personnages de romans envoûtants et admirables ?
    En voilà un chouette topic !!!!

    Je crois que si je devais en choisir un (parce beaucoup m'ont marquée, étonnée, stupéfiée, amusée... bref, y en trop pour que je vous fasse une liste quoi), je prendrai Otori Shigeru de la saga du clan des Otori.
    Pour son charisme.
    Sa sagesse.
    Sa force.
    Et l'exemple qu'il peut représenter à bien des égards.
    Un personnage à lire, à découvrir dans le Parquet du Rossignol, et à redécouvrir dans Le fil du Destin...
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

Discussions similaires

  1. [THEMA] Les affiches
    Par Althéa dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/10/2008, 11h00
  2. Littérature "générale" les sorties du mois
    Par Althéa dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/09/2008, 13h12
  3. [THEMA]Vous et les livres.
    Par Lies dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 17
    Dernier message: 11/10/2006, 11h00
  4. [THEMA] Du jeu vidéo au film
    Par Raistlin dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 8
    Dernier message: 21/09/2006, 17h09
  5. [THEMA]De la BD au film
    Par Lerne de Hydre dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/05/2006, 20h40

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250