Page 1 sur 29 12311 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 867

Discussion: [Quête] Guerre des plaines brûlantes : un certain goût pour la mort

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 132

    [Quête] Guerre des plaines brûlantes : un certain goût pour la mort

    Un peu à la lisière des tentes se dresse un arbre distordu. Brûlé, sans doute coupé en deux par la foudre, il tend vers le ciel ses branches suppliantes. Au dessus de lui planent régulièrement des corbeaux. Étrangement, personne n'est venu s'établir à coté. Par peur du mauvais oeil, sans doute. Par conséquent, l'endroit est propice aux conversations à bâtons rompus pour ceux et celles qui veulent être tranquilles.

    Au moment où Chandara s'avança vers l'arbre, elle aperçut trois personnes. Un jeune homme en armure, faisant face à un homme visiblement plus âgé auquel manquait un bras. Luna, la troisième personne lui fit signe.

    "Elle arrive, il n'en reste plus qu'un. Visiblement, j'ai été efficace.", souffla-t-elle avec un petit sourire.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  2. #2
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Traverser le campement sous l’air frais du petit matin avait quelque peu calmé la colère de la paladine mais elle conservait néanmoins assez de ressentiment pour tiquer en apercevant sa tourmenteuse en train de sourire en la désignant. Est-ce qu’elle se moque de moi, en plus ? Tâchant néanmoins de faire bonne figure devant les deux inconnus dont elle ignorait encore l’implication dans cette histoire. Le commanditaire dont avait parlé la jeune fille était certainement le plus âgé des deux hommes tant le second semblait d’évidence mal à l’aise. En savait-il davantage qu’elle sur cette mission spéciale ? Etait-il convié à y participer ? L’avait-on, lui aussi, tiré du lui au sens propre comme au figuré ? Comment se faisait-il qu’il attire tant son attention alors même qu’il était probablement lui aussi un faire-valoir des lubies de la jeune inconnue ?

    Tant et plus de questions qu’elle se devait de résoudre à défaut de pouvoir retourner finir sa nuit. Elle rejoignit le groupe en faisant de son mieux pour apparaître sous son meilleur jour, bien que ce soit loin d’être le cas. Elle se tourna vers les deux hommes autant par politesse envers eux que pour tourner ostensiblement le dos à la troisième inconnue :


    - Bonjour, sers, je suis Chandara. Vous saurez peut-être me dire pourquoi je suis ici de si bon matin ?

    Semblant détailler le paladin d’un regard scrutateur, elle ajouta :

    - En compagnie d’un fidèle de Lathandre si je ne me trompe pas sur ce symbole qui orne votre plastron. Seriez-vous de nos alliés luméniens, messire ?

  3. #3
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    Oh quelle horreur !
    Telle avait été la pensée principale d'Arthur au moment où Luna l'avait présenté au fameux commanditaire. Et ce n'était dû ni au bras amputé, ni aux griffures disgracieuses, ni à l'oeil manquant. Pas du tout. C'était dû à sa terrible phrase d'introduction : il était donc un ancien camarade de son père. Le rêve. Lui qui avait demandé à être muté expressément pour chasser l'ombre du général le plus loin possible venait d'être mandé par un vieux compagnon de lutte. Absolument formidable.
    Mais il avait tenté de rester impassible et c'était fendu d'un "oh vraiment ?" misérable suivi d'un " mes hommages, messire" ampoulé.
    Et puis heureusement, il y avait eu la diversion.

    La diversion était assurément très belle. Et elle avait l'air un peu en colère, ce qu'elle tentait de dissimuler imparfaitement.
    Elle avait une tare principale, cependant : c'était une fille. L'engeance même qu'Arthur s'était promis d'éviter le plus soigneusement possible.
    Puis elle lui adressa la parole et son coeur manqua un battement.

    " Heu..."
    Une entrée en matière mémorable, mais il était surtout très conscient d'avoir changé de couleur.
    " J'imagine que oui."
    Une petite voix intérieure lui rappela alors les enseignements de ses mésaventures passées : la timidité attirait les demoiselles, aussi devait-il adopter la stratégie exubérante du Damant en liberté. C'était pas gagné.
    " Mes hommages, Dame Chandara. Je suis Arthur Maelwedd, Paladin de l'Aster, pour vous servir."
    Un petit effort, s'exhorta-t-il.
    " Vous avez des yeux superbes. Si je suis me permettre."
    Oh que c'était douloureux.

  4. #4
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Eh bien en voilà un drôle de personnage ! Il avait bien commencé comme tout bon paladin par une hésitation, une espèce de réaction cutanée gênée et une réponse évasive mais la suite avait été des plus déstabilisantes. Il s’agissait bien d’un paladin comme elle l’avait soupçonné au premier regard. Et il venait de Luménis, c’était maintenant certain aussi. Devant le compliment inattendu qui l’avait totalement désarmée, elle en fut réduite à une nouvelle hypothèse : les paladins d’Helonna étaient plus directs, plus entreprenants que ceux qu’elle avait côtoyés à Manost. Une étrange différence culturelle… Ouhla mais ça fait plus d’une minute ! Ce que ce silence est gênant !

    - Euh… E..Enchantée.

    Non, mais reprends-toi ma grande ! C’était juste une formule de politesse je parie : ils sont un peu bizarres, à Luménis. Elle se racla la gorge et rosit avant même d’ouvrir la bouche :

    - Il me semble que votre nom m’est familier, ser Maelwedd. Nous serions nous déjà croisés ?

    Allez ! C’est le moment de d’adapter à leurs coutumes ! C’est important. Elle ajouta sur un ton tout ce qu’il y a de moins naturel :

    - Mais je ne pense pas que nous nous soyons déjà croisés : je n’aurais pas oublié un jeune homme avec des yeux pareils !

    Voilà, ce n’était pas si difficile !
    Dernière modification par Chandara ; 01/06/2013 à 11h51.

  5. #5
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    Arthur regarda la jeune femme, un peu incrédule, et posa machinalement les doigts sur son oeil droit, se frottant la paupière.
    Qu'est-ce qu'ils ont, mes yeux ? songea-t-il avec effroi.
    Il réalisa ensuite qu'il avait usé de son vrai nom, ce qui n'avait pas du tout été son intention, même si le borgne manchot balafré l'aurait probablement trahi à la première occasion.

    " Heu... Non, je ne crois pas qu'on se connaisse." répondit-il.
    Bien sûr, peut-être faisait-elle partie du contingent manostien qui s'était rendu à Luménis pour combattre Nwalk, deux ans plus tôt, mais il avait l'impression qu'il se serait souvenu d'elle, si c'était le cas. Elle était bien trop... frappante.
    Trouve ton Damant intérieur, lui souffla la petite voix. Et libère-le.
    C'était plus que nécessaire parce qu'il avait un peu peur de la manière dont elle le regardait. Et il n'avait vraiment pas envie de repasser par toutes les émotions des derniers jours à bord.

    " Mais maintenant, c'est fait. On se connait. La vie est formidable."

  6. #6
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Chandara était perplexe. Très perplexe même ! Elle n’avait jamais été très douée pour jauger les réactions et le caractère des gens. Elle ne parvenait donc pas à déterminer si la dernière réplique d’Arthur se voulait cassante ou simplement un peu trop enthousiaste. Dans le doute, elle choisit d’adopter une réaction neutre :

    - Eh bien, oui. Nous aurons bientôt l’occasion de bien nous connaître ! Du moins si nous sommes amenés à travailler ensemble.

    Cette dernière remarque s’adresser avant tout à la jeune fille et à l’autre homme qui avait gardé le silence jusque-là. Mais le cerveau un peu malmené de Chandara continuait à tourner sur sa lancée : Maelwedd, ce nom me dit quelque chose... Elle pensa un peu trop fort et après avoir repris sur un ton interrogatif à l’adresse du paladin cette fois :

    - Vous avez de la famille, sans doute, non ?

  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 132
    Pendant leur échange, Thoenn Boros indifférent à ce qu'il entendait s'était éloigné, guettant sans doute le troisième larron dont il espérait l'arrivée imminente. Luna, quant à elle était restée avec la jeunesse.

    "En fait non, vous ne la connaissez pas, ajouta-t-elle, à l'aube, elle sort de sa tente en hurlant que ses sous vêtements sont d'excellente qualité. Elle a même essayé de me mordre."

    Elle gratifia Chandara d'un grand sourire.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  8. #8
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Chandara vira à nouveau au rouge mais pour c’était cette fois dû à des sentiments à des sentiments partagés de colère et de gêne qu’on parle si ouvertement de ses dessous et qu’on la raille devant deux hommes inconnus, dont l’un était très mignon, il fallait reconnaître. Mais pour faire diversion dans ces pensées coupables comme pour prendre une revanche sur l’outrecuidante inconnue, elle porta tout son effort sur elle en répliquant d’un ton qui se voulait menaçant :

    - Vous ne vous êtes même pas présentée et vous vous permettez de vous mêler à mes conversations ? Je suis patiente mais si vous cherchez les ennuis, vous pourriez bien réussir à les trouver. Vous ne vous êtes toujours pas excusée pour votre comportement inqualifiable de ce matin, d’ailleurs !

    Comme pour marquer le contraste, elle adoucit le ton et s’adressa à Arthur d’un ton parfaitement charmeur, allant même jusqu’à lui poser une main sur le bras dans un geste cette fois-ci parfaitement impulsif :

    - Nous devrions poursuivre cette conversation loin des indiscrètes, qu’en pensez-vous ? Je serais curieuse de savoir comment s’est déroulée votre traversée… Je n’ai entendu que des rumeurs de troisième main à ce sujet mais vous êtes certainement mieux informé. On sent tout de suite que vous êtes quelqu’un d’important.

    Elle ponctua cette dernière phrase d’un clin d’œil moqueur à l’adresse de la jeune fille, en espérant que le paladin ne remarque pas ce geste puéril bien entendu !

  9. #9
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    A cet instant précis, Arthur regretta de ne pas être resté dans la tente voisine de celle de son père. Bien sûr, il aurait eu droit au superbe mépris paternel, mais à bien y réfléchir, le général aurait probablement fait comme s'il était totalement invisible et il s'y serait habitué en moins d'une minute (il y était déjà habitué, en réalité). Parce qu'invisible, à la seconde présente, il ne l'était manifestement pas.
    En même temps, l'intervention de Luna, si elle avait provoqué l'ire de la jeune Helmite, avait été providentielle. La dénommée Chandara semblait désormais avoir oublié qu'elle s'intéressait à sa famille et être passée à autre chose. La traversée. Mais elle avait mis sa main sur son bras.
    Sa main. Sur. Son bras.
    Heureusement, il y avait l'armure entre les deux.
    Elle était très proche, maintenant et elle avait l'air d'avoir un fichu caractère.
    A bien y réfléchir, elle lui faisait un peu peur.
    DAMANT ! hurla une voix quelque part.
    Et puis elle s'éteignit.
    Arthur n'était plus certain de savoir comment Damant aurait géré la situation. Il imaginait par contre parfaitement ce qu'aurait fait Zaiu. Mais il n'est pas donné à tout le monde d'être Zaiu.

    " Je ne suis pas du tout quelqu'un d'important, balbutia-t-il alors. Pas du tout du tout."
    Et puis il se demanda à quoi elle pouvait bien ressembler en sous-vêtements, à l'aube. Et il rougit.

  10. #10
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Chandara afficha un bref instant une moue un peu… déçue ? Mais, le sourire lui revint aussitôt alors qu’elle ajoutait d’un ton encourageant :

    - Vous êtes modeste, j’en suis sûre. Enfin, de caractère ! Moi non plus, je ne suis personne d’important. Et en plus je ne porte pas de nom célèbre. Mais vous avez certainement des récits palpitants à me faire partager : j’aurais bien aimé assister au débarquement des luméniens, déjà… C’était comment ? Si tous les luméniens sont à votre image, cela devait être très impressionnant !

    Elle adressa un nouveau sourire féroce à l’adresse de Luna.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  11. #11
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 132
    Luna, loin de se démonter par la vindicte de Chandara sortit un mouchoir et se moucha bruyamment.

    "Pardon, vous disiez ?"

    Elle se tourna vers le paladin qui avait l'air totalement mal à l'aise. Presque prêt à s'enfuir en courant. La situation devenait plus qu'amusante. Elle jeta un coup d'oeil à Thoenn qui - sans doute dérangé par leur incessant bavardage - s'était encore éloigné. Ceux qu'ils attendaient n'étaient pas là. Elle avait donc un peu le temps.


    "Non, mais vous avez vu comme elle vous drague ? Si j'étais à votre place, je me sentirais très flatté. Par contre, la concurrence risque d'être vraiment rude. Parce qu'il y a moi ... Et une prêtresse Ilmate. C'est une personne qui réfléchit, pas devant un miroir, elle. Et puis, elle n'a pas de nounours brodé sur ses dessous."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  12. #12
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    La remarque une nouvelle fois éhontée de la jeune femme prit à nouveau Chandara au dépourvu et l’indigna au plus haut point avant qu’elle remarque qu’elle n’avait pas retiré sa main du gantelet d’Arthur. Comme prise en faute, elle la retira précipitamment avant de bondir d’un pas en arrière. Ah, c’est une belle réussite si tu voulais démentir cette petite peste maudite ! Tu as intérêt à réussir ton jet de bluff maintenant ! Rougissante, ce qui lui faisait subir un nouveau malus, elle s’essaya à une réponse bien sentie. C’était plus facile tant elle sentait la colère commencer à l’échauffer sérieusement :

    - Ma parole, vous devez vraiment avoir du sable dans les yeux ou alors de graves troubles de mémoire. C’est une bonne chose qu’une prêtresse se joigne à notre groupe. Je n’ai pas de miroir, ce serait d’une bêtise crasse quand on voyage à cheval, non ? Et je ne fais la cour à personne ! Mais libre à vous si vous n’avez rien de mieux à faire. Et dire que je pensais être venue pour une affaire sérieuse ! Je pourrais tout aussi bien m’en retourner. Cela vous causerait de l’embarras, si j’ai bien compris votre petit rôle…
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  13. #13
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    Arthur devait réviser ses a-prioris sur les Manostiens. Ils n'étaient pas du tout du tout du tout comme il l'avait imaginé. Il se les était représentés sérieux, concentrés sur leur devoir, un peu rigides peut-être, vigilants avant tout, sévères et efficaces. A mille lieues de ces deux... créatures, en somme.
    Il jeta un coup d'oeil vers le "commanditaire" qui avait, très sagement, il fallait l'avouer, pris la tangente. Le jeune paladin n'avait qu'une idée : fuir à son tour. S'il n'y avait pas eu ce campement bien organisé à proximité, il aurait franchement pensé qu'on s'était moqué de lui et qu'il avait été attiré dans une sorte de traquenard visant à... à quoi, au juste ?
    Il fit un pas en arrière, en espérant que les harpies ne réaliseraient pas que le bout de viande était encore vivant et en train de s'échapper.
    Bon, la harpie helmite était quand même vraiment jolie. Mais elle avait un de ces tempéraments, bon sang...
    Arthur espéra qu'il n'allait pas être le seul homme dans une équipe de filles à moitié folles. Peut-être les Manostiens de sexe masculin étaient-ils un peu plus raisonnables ? Ou était-ce trop demander ?

  14. #14
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    Rendez-vous à la lisière des tentes, sous l'arbre mort. Voilà tout ce qu'on lui avait dit. Elle avait donc rassemblé ses affaires à la hâte ; herbes, alcool et le nécessaire pour recoudre une plaie ouverte, voilà ce dont elle ne se séparait jamais et qui tenaient sans peine dans l'escarcelle attachée à sa ceinture. A part quelques épaules démises pendant les entraînements, ses talents de guérisseuse n'avaient guère été sollicités durant ces quelques jours. Toutefois, la façon dont elle avait été tiré du lit ce matin lui faisait craindre quelque chose de plus sérieux.

    Peu habituée à faire preuve de coquetterie, elle avait négligemment tiré ses cheveux en arrière afin d'avoir les yeux dégagés et traversa le campement en effervescence, les joues rougis par le froid matinal. Alors qu'elle se rapprochait du petit groupe qui discutait sous l'arbre mort, elle commença à ralentir le pas et chercha du regard celui ou celle qui aurait pu avoir besoin de son aide. Elle reconnut Luna, la jeune femme qui lui avait demandé de venir mais pas les deux autres. Son regard passa de l'un à l'autre, guettant un visage anormalement pâle ou quelque chose sans ce style mais ces deux jeunes gens semblaient en pleine forme.


    - Bonjour, dit-elle timidement. Je suis guérisseuse. Est-ce que... Son regard se posa sur la rouquine, le teint presque aussi écarlate que ses cheveux. Vous êtes toute rouge... Vous vous sentez fiévreuse ?

    Autour de son cou, discret mais bien visible, pendait le symbole d'Illmater, deux poings liés par une simple corde.
    Dernière modification par Tempérance ; 01/06/2013 à 19h17.

  15. #15
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Ah ben il ne manquait plus que ça ! J’ai froissé le dieu qu’il fallait pas ou quoi ? La remarque sur le teint de Chandara ne pouvait aboutir qu’à une conséquence physiologique parfaitement attendue en la circonstance : celui de la faire rougir avec plus d’intensité encore si une telle chose était possible. Et, conséquence liée directement à sa conscience de son état, elle se mit en outre à bafouiller ce qui n’allait forcément pas arranger une situation déjà bien mal engagée :

    - Euh noooon ! T..tout va très bien merci ! C’est juste tout ce soleil aujourd’hui ! Oh là ce qu’il fait chaud, vous ne trouvez pas ? Mais non. Non, non, non je ne me sens pas fiévreuse ou quoi que ce soit.

    Et voilà que tu as bien tout gâché ton entrée ! Maintenant, plus personne ne te prendra au sérieux ! Et merci qui ?! Non, pour être honnête, elle ne pouvait que s’en prendre à elle-même de si peu réussir à maîtriser ses émotions. Mais pourquoi c’est si difficile aujourd’hui ? Ce n’est pas à cause de *lui* tout de même ? Non, ne regarde pas vers lui ! Helm que je suis ridicule !
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  16. #16
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    Encore une ! songea Arthur avec inquiétude lorsqu'il vit la nouvelle jeune femme approcher.
    Elle était plus âgée que l'Helmite, l'air sérieux, presqu'inquiet, et Arthur constata, lorsqu'elle se fut approchée, qu'elle était prêtresse d'Ilmater. Il se demanda si son apparition subite allait lui offrir une opportunité de détaler... peut-être en direction du manchot, histoire de s'assurer qu'il pouvait retourner chez les Luméniens sans que ça pose de réel problème. Machinalement, Arthur chercha son cheval du regard. Filu n'était qu'à quelques pas. S'il l'enfourchait et filait ventre à terre, est-ce que cela comptait pour une désertion ?
    Puis l'Ilmate eut un geste compatissant envers l'Helmite, qui s'empourpra de manière spectaculaire, et Arthur se sentit subitement empli d'une compassion sans bornes. Non seulement elle était absolument divine (osons le dire) mais en plus, elle souffrait de la même tare que lui, à savoir une propension irrépressible à changer de couleur. Et cela ne la rendait que plus jolie. Mais il comprenait, oh oui, il comprenait la souffrance que c'était, d'afficher ainsi son état d'esprit en lettres de feu, continuellement, et sans pouvoir rien y faire. Il eut envie de faire un geste, à son tour, mais n'osa rien. Il aurait pu lui dire "vous êtes charmante quand vous rougissez", ce qui était vrai, mais on lui avait sorti des variations sur ce thème bien trop souvent, et il savait que généralement, il rougissait encore davantage en se demandant pourquoi son interlocuteur tenait à ce point à le mettre mal à l'aise. Aussi se garda-t-il bien de prononcer le compliment mortel qui vise à retourner le couteau dans la plaie.

    " Vous avez raison, il fait très chaud, dit-il plutôt, avec conviction. Je suis sûr que je suis tout rouge, moi aussi."
    Ce qui se produisit immanquablement dans l'instant.

  17. #17
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    - Oh très bien, dans ce cas... dans ce cas... Dans ce cas elle ne voyait pas très bien pourquoi on l'avait fait venir ici. Elle ne réussit pas à finir sa phrase. Instinctivement, elle reporta son attention vers l'homme en armure mais celui-ci ne semblait pas non plus avoir besoin de son aide. Quoique... son teint ne venait-il pas de virer au rouge vif également ? Tempérance ne tarda pas non plus à arborer la même couleur écrevisse, mal à l'aise à l'idée d'avoir interrompu quelque chose entre ces deux jeunes gens. C'est vrai qu'il fait chaud, finit-elle par dire. Excusez-moi, je ne me suis même pas présentée. Tempérance, prêtresse au service d'Illmater.

  18. #18
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Et voilà maintenant que le charmant paladin volait à son secours, comme dans les histoires un peu fleur bleu qu’elle se surprenait elle-même à lire dans sa prime adolescente. Il fallait bien reconnaître que les bibliothèques de Cojum étaient remplies de toute sorte de littérature, y compris celles-ci. Bon, évidemment, il ne venait pas la délivrer de sa tour, monté sur son fier destrier mais il l’avait tiré d’un mauvais pas et c’était là une attention louable. Elle lui devait bien un sourire amical pour ce geste : au moins elle était capable de ça ! Voilà, pas trop crispée ou ça va se voir !

    La paladine rebondit ensuite sur la remarque de la prêtresse Ilmate fraîchement arrivée – façon de parler – pour couper court à une situation qui commençait à devenir gênante :
    - C’est un très charmant prénom ! Moi, c'est Chandara, paladine de Helm. Je suis certaine que si on a fait appel à vous, c’est pour une bonne raison. On ne devrait plus tarder à en savoir plus, non ? Mais vu cette chaleur, on ferait aussi bien d’attendre à l’ombre de cet arbre, qu’en pensez-vous ? On va devoir se serrer un peu… Oh mince, mauvaise idée…
    Dernière modification par Chandara ; 01/06/2013 à 20h34.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  19. #19
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    Arthur n'avait aucune intention de se serrer contre qui que ce soit, mais il accepta de faire un pas en direction de l'arbre, espérant ainsi ne pas vexer Chandara qui, chose imprévue mais pas désagréable, lui avait sourit.
    Enfin, pas désagréable... La dernière fois qu'une fille lui avait souri, elle lui avait ensuite tricoté un gant, puis l'avait allumé (lui, pas le gant) avec aplomb, avant de lui balancer le classique petit discours de "tu es trop bien pour moi". Ne jamais se fier à un sourire. Jamais, jamais, jamais. Mais Arthur n'était pas stupide : le jour où une fille aussi jolie que cette Helmite s'intéresserait à un type comme lui, Mélandis aurait gagné la guerre. Or Mélandis ne gagnerait pas la guerre. Il était donc en parfaite sécurité.
    Il s'inclina poliment devant l'Ilmate.

    " Je suis honoré de faire votre connaissance, Dame Tempérance."
    C'était effectivement un bon nom. Pour autant qu'il lui aille bien. Il avait l'air de lui aller bien.
    " Je suis Arthur Maelwedd, Paladin de l'Aster. Je suis Luménien. J'imagine que ça s'entend, je n'ai pas ce drôle d'accent..."
    Il se figea, sentant le rouge lui monter à nouveau aux joues.
    " Enfin, très charmant, l'accent, au demeurant." fit-il précipitamment à l'intention de Chandara et Luna.
    Mais tais-toi, Arthur ! Tais-toi ! lui lança la petite voix du fin fond de son crâne.

    " Heu. Hum. Enchanté, donc. Je crois que je vais... heu... aller vérifier que mon cheval à tout ce qu'il lui faut... heu... mesdames..."
    Il s'inclina à nouveau et s'esquiva rapidement vers sa monture, dans l'idée d'attendre une convocation plus officielle du balafré à l'abri de son encolure imposante.

  20. #20
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    571
    Luna avait été avare de détails sur le point de rendez-vous en question, aussi s'était-il écoulé un certain temps depuis le début de la matinée jusqu'à ce que les pas du roublard le conduisent vers cette étrange colline, sur laquelle trônait l'arbre mort. L'endroit était glauque à souhait, mais le petit groupe déjà présent à l'arrivée de Brus détonait assez avec l'ensemble. Il reconnut d'emblée Luna, ainsi que la paladine helmite avec laquelle il avait déjà voyagé. Il restait un homme en armure avec son cheval, une troisième femme, et un drôle de type barbu, qui se tenait à une petite distance. Le roublard observa un moment leur curieuse ronde, avant de s'avancer vers eux au grand jour, les mains enfoncées dans les poches et l'air un peu ensommeillé qui convenait à une heure aussi matinale.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  21. #21
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Le séduisant paladin avait bravement battu en retraite derrière son cheval sans aucun doute par soucis de laisser l’ombre de l’arbre aux jeunes femmes. C’était très galant de sa part ! Maintenant qu’il n’était plus là pour la faire rougir à chaque fois qu’il croisait son champ de vision, Chandara put librement détailler le lieu de rendez-vous quelque peu sinistre choisi par la jeune fille inconnue. Et où était donc passa cet officier balafré ? Ah oui, là : il avait fait le même choix qu’Arthur visiblement.

    Qu’attendait-il pour les avertir de ce pourquoi ils avaient été convoqués ? Tempérance n’était maintenant plus la seule à se poser ce genre de question. Mais la paladine se refusait tout simplement à interroger son ennemie aux cheveux courts qui ne lui aurait probablement pas répondu d’ailleurs. Alors qu’elle allait tout de même prendre sur elle d’aller trouver l’homme balafré, elle aperçut une petite silhouette qui grimpait la colline. Curieuse, elle détailla le nouveau venu jusqu’à ce qu’un rire enthousiaste lui échappe : bien que Tempérance et Arthur lui semble être des compagnons tout à fait honorables et charmants, elle était heureuse de retrouver une vieille connaissance. Elle le salua donc avec un certain espoir :


    - Bonjour Brus ! C’est bien toi n’est-ce pas ? Tu vas nous accompagner sur cette mission ?
    Dernière modification par Chandara ; 02/06/2013 à 07h45.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  22. #22
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    Arthur observa le nouveau venu gravir la colline avec un certain soulagement, en réalisant qu'il s'agissait d'un être de sexe masculin. Bon, il fallait être honnête, la dernière arrivée, Tempérance, n'avait pas démontré de comportement inquiétant, mais elle restait en minorité. Il se sentit donc moins seul en voyant approcher Brus. Bien sûr, c'était un adolescent, mais Arthur lui-même n'avait que dix-neuf ans, et il n'allait pas faire la fine bouche. Même s'il se demandait quelle pouvait bien être sa spécialité : il n'avait l'air ni d'un clerc, ni d'un soldat. Et à bien y réfléchir, entre Chandara, lui-même et cet inconnu, ils étaient tous très très jeunes, encore. Seule Tempérance, le manchot et peut-être Luna, dont il ne parvenait pas à déterminer l'âge exactement, semblaient avoir davantage d'hivers à leur actif. C'était un peu... curieux, peut-être.
    Mais il ne quitta pas pour autant le refuge que constituait Filu.
    Puis l'Helmite adressa la parole, amicale, à ce dénommé "Brus". Beaucoup trop amicale. Et il se sentit inexplicablement... jaloux ? Non. Sûrement pas. Surpris. Voilà : surpris.

  23. #23
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    571
    Brus sourit en retour à la paladine. Il était content de la voir, sa présence effaçait en partie les doutes qu'il avait concernant la nature réelle de leur mission ou les raisons de leur présence ici, et que ce lieu de réunion étrange n'avait pas dissipé.

    "Bien sûr qu'c'est moi m'dame Chandara! Comment allez-vous? Oui je viens pour la mission, je crois, enfin si on nous en dit plus. Ce sont vos compagnons de l'Ordre?" ajouta-t-il en désignant les deux personnes en retrait.

    L'homme près de sa monture, lui procurait, à le regarder plus attentivement, une vague impression de déjà vu. La présence de Luna, qui ne se départissait, semblait-il, jamais de son voile d'espièglerie amena une seconde question :


    "Et vous avez vu le commanditaire? On m'a juste parlé d'un barbu pas diplomate pour un sous."
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  24. #24
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    La paladine se rendit immédiatement compte que le ton enjoué de Brus lui avait manqué depuis son retour à Manost. Bien entendu, elle l’avait croisé quelques jours plus tôt sur la route mais il n’avait même pas eu le temps de discuter. Elle était donc ravie d’apprendre qu’il était lui aussi présent pour la mission. Une fois n’est pas coutume et repensant aux conseils d’Hughes, elle prit la direction des présentations :

    - Je vais très bien et tu as l’air toi aussi en forme ! Cela fait plaisir ! Laisse-moi te présenter nos compagnons : voici dame Tempérance, une prêtresse au service d’Ilmater. Et derrière le destrier, Ser Arthur Maelwedd, un noble paladin de l’Ordre de l'Aster : il nous vient de Luménis. Je vous présente Brus, membre de la guilde de la Vierge d’Argent. Il n’a pas son pareil pour les missions qui exigent tact et discrétion. Quant à notre commanditaire, il semblait ne plus attendre que toi pour nous en dire plus.

    L’Helmite était toujours pleine de ressentiment à l’égard de la jeune-fille qui l’avait amenée ici aussi préférait-elle l’ignorer comme quantité négligeable. Et il était de toute façon probable qu’elle ne s’était pas privée de se présenter aux membres masculins de leur groupe, contrairement à elle.
    Dernière modification par Chandara ; 02/06/2013 à 13h14.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  25. #25
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    Perplexe, Tempérance regarda le paladin s'éloigner – quoique fuir aurait été le terme exact – pour rejoindre son destrier. Lui avait-elle fait peur ? Elle offrit un sourire contrit à Chandara en guise d'excuse.

    Quand le dénommé Brus arriva, la prêtresse fut frappée par son jeune âge ; ce n'était encore qu'un adolescent, guère plus qu'un enfant à ses yeux. Elle le salua poliment de la tête lorsque Chandara la présenta mais resta en retrait, près de Luna.

    C'est alors qu'elle l'aperçut, le mystérieux commanditaire dont ils parlaient, lui aussi en retrait près des chevaux. Comment avait-elle fait pour ne pas le remarquer plus tôt ? Cet homme avait été gravement mutilé, il était manchot et la moitié de son visage était couverte de cicatrices. Elle l'observa avec un mélange de fascination et de peine, puis finit par détourner son regard. Elle ne voulait surtout pas que son examen le mette mal à l'aise, même s'il semblait s'en moquer.

  26. #26
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 132
    Quête : un certain goût pour la mort

    Du coin de l'oeil, Chandara vit Luna ouvrir la bouche pour répondre et la refermer aussitôt.

    "Nous n'attendons plus personne. Commençons."

    Thoenn Boros n'avait pas levé la voix. Mais son autorité naturelle pesait sur chacun des ses mots.

    "A une soixantaine de kilomètres au Nord-Est d'ici s'étend une combe sur laquelle se dresse un vieux moulin. Au moment où nous parlons, un contingent de l'armée mélandienne converge dans sa direction. Son but premier est de récupérer un livre."

    Il se tut une fraction de secondes, laissant à la troupe d'assimiler les informations.

    "Ce n'est pas n'importe quel livre. Un livre ancien communément appelé "L'ouvrage des Parques". Quiconque l'a entre les mains se voit arrogé d'immenses et sombres pouvoirs. De quoi créer une gigantesque armée de morts vivants. Entre les mains de nos ennemis, il ferait des ravages. Bien sûr, l'armée manostienne pourrait gagner le moulin en peu de temps et le récupérer. Il se trouve que c'est pour moi inconcevable. Car "L'ouvrage des Parques" se trouve entre les mains de mon fils, Elios."

    Il se tut. Une ombre plana quelques instants sur son visage. Même Luna se taisait.

    "Il n'est pas mauvais homme voyez vous. Mais il a trouvé ce livre lors de l'un de ses voyages. Et il l'a rendu fou. Je pense même qu'il a anihilé toute trace d'esprit. Il n'est plus qu'une enveloppe vide. Tout ceci est ma faute. Lorsque je me suis rendu compte de l'influence que le livre avait sur lui, il était bien trop tard ..."

    Nouveau silence. Plus pesant cette fois.

    "Le but de votre mission sera de ramener ce livre. Ne le détruisez surtout pas. Je l'ai tenté une fois. Voyez ce qu'il en résulte."

    Il se désigna. Reprit.

    "Brus, vous avez certaines compétences dans l'infiltration, paraît-il. Vous serez l'éclaireur de cette troupe. Tempérance, vos capacités de guérisseuse et l'énergie dont vous avez fait preuve pour soigner les blessures, même minimes nous serons plus qu'utiles ainsi que votre compassion et votre générosité à toute épreuve. Chandara, j'ai entendu parler de vos exploits dans la ville de Linceul. Les morts vivants ne vous sont donc pas étrangers. Quant à vous, Athur, en plus d'être le représentant du Dieu de l'aube, vous êtes surtout un fils. Peut-être arriverez vous à raisonner le mien, s'il subsiste encore une parcelle de son ancien lui. De fils à fils, peut-être arriverez-vous à faire comprendre que malgré tous mes manquements, malgré les brimades et nos différences, malgré mon manque de considération à son égard, je n'ai jamais cessé d'être son père. Si je m'adresse à vous au lieu de laisser l'armée manostienne faire son office, c'est pour tous ces aspects mais surtout que vous ne le tuerez pas sous le prétexte qu'il est un ennemi potentiel. J'aimerais que vous le libériez. J'ignore s'il redeviendra lui-même une fois que vous lui aurez arraché le livre. Mais s'il s'avère que les Parques ont pris totalement possession de lui ... Tuez-le ..."

    Il se tut tout à fait. Fit signe à Luna qui fouilla dans un havresac qu'elle portait en bandoulière et en sortit un carnet.

    "Voici le journal que mon fils a tenu lors de cette maudite expédition durant laquelle il a trouvé le livre. Peut-être cela vous éclairera plus sur ce qu'il est."
    Dernière modification par Althéa ; 02/06/2013 à 19h20.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  27. #27
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 061
    Les explications venaient enfin et le moins que l’on puisse dire était que l’officier savait comment captiver son auditoire. L’affaire semblait grave et tragique, d’autant plus qu’elle touchait personnellement le général. Dès qu’elle eut compris à quoi ils auraient à se frotter, Chandara se redressa et redoubla encore d’attention : elle détestait les morts-vivants sans doute davantage encore que les mélandiens et il allait s’agir d’affronter les deux. Une armée des premiers sous leur contrôle pourrait provoquer des ravages innommables. D’autant qu’ils n’avaient pas besoin de se nourrir ou même de dormir contrairement aux troupes régulières. La paladine éprouva également une vague de compassion pour le fils de l’officier, piégé par l’ouvrage maudit.

    La paladine passa en revue ses compagnons à mesure que la mission leur était présentée : Brus était un excellent pisteur, apte à leur faire éviter les traquenards et les situations les plus dangereuses. Malgré son jeune âge, il savait faire preuve d’esprit. Elle n’avait jamais travaillé avec ses deux autres compagnons mais la présence de Tempérance leur garantissait l’accès aux soins ce qui s’avérerait crucial pour assurer leur survie. De plus, la lutte contre les non morts était aussi une spécialité de sa profession. Quant à Arthur, il représentait le plus grand ennemi des non-morts et semblait savoir se défendre dans sa fière armure. Qu’il ait été dépêché par Luménis pour les aider en disait également long sur la confiance qu’on plaçait en lui. Seule la référence au fils qu’il était lui échappait encore, quoiqu’elle titillait son imagination. Oui, décidément et quoique peu expérimenté, le groupe choisi pour cette mission semblait bien lui correspondre. Du moins elle l’espérait. Comme elle espérait se montrer à la hauteur de la confiance qu’on plaçait en elle. Elle chercha le regard de ses compagnons comme pour y puiser une autorisation. Celle de poser les deux questions qui la taraudait :

    - Le livre a-t-il produit des non-morts ? Aurons-nous à en affronter ? Et savons-nous où en sont les mélandiens dont vous avez parlé ? Avons-nous une chance de les devancer au moulin ?
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  28. #28
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 132
    Quête : un certain goût pour la mort.

    Thoenn resta silencieux quelques instants et Chandara crut qu'il allait se passer de répondre. Mais il parla finalement.

    "Oui, ce livre a déjà produit des non-morts. J'ai été le témoin involontaire d'une de ces créations sordides. C'était à l'époque où mon fils ne les maîtrisait pas. Mais je pense que son pouvoir s'est accru. Je n'ose pas imaginer ce qui pourrait arriver si le livre tombait au main d'un nécromancien véritable qui saurait l'utiliser. Les mélandiens sont encore loin du moulin. En partant maintenant, vous conserverez une longueur d'avance mais qui ne souffrira d'aucun retard, je le crains. Luna connaît la région et sera votre guide."

    La jeune femme gratifia la paladine d'un grand sourire.



    Hrp : Luna ressemble à peu près à ça : [Quête] Guerre des plaines brûlantes : un certain goût pour la mort-luna.jpg
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  29. #29
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 379
    Le discours du dénommé Thoenn plaçait Arthur dans un embarras terrible. D'accord, c'était son fils qui avait le bouquin, mais son fils était fou. Et son fils invoquait des morts-vivants avec un livre maudit convoité par des Mélandiens, et plutôt que d'envoyer une armée entière, formée, efficace, qui, comme il l'avait dit lui-même "pourrait gagner le moulin en peu de temps et le récupérer ", cet homme préférait choisir quatre personnes bien sympathiques et les faire travailler dans l'ombre du pouvoir officiel, prenant ainsi des risques inconsidérés avec la sécurité de toute la région. C'était assez difficile à avaler pour un paladin. Pour ne pas dire carrément impossible.
    Mais la paladine helmite, elle, avait l'air de trouver ça tout à fait légitime.
    Est-ce que le mot loyauté avait une signification différente sur ce continent ?
    Si en plus le fils n'était plus qu'une enveloppe vide, il l'avait dit aussi, sans plus de trace d'esprit... Est-ce que ce n'était pas complètement absolument irrémédiablement... extrême ?
    Arthur ne savait pas très bien quoi faire. Son impulsion première était de partir en courant retrouver Zaiu. Son impulsion seconde était de crier quelque chose comme "mais enfin voyons il faut envoyer l'armée manostienne absolument vous vous rendez compte des risques que vous faites prendre à tout le monde pour un seule personne qui n'existe peut-être même plus ?" (tout ça sans reprendre sa respiration). Sa troisième impulsion (qui n'en était plus une, après ce type de délai) était d'attendre que quelqu'un d'autre que lui formule ces remarques, parce qu'il y en avait bien un, dans toute cette bande, qui allait se rendre compte que ce plan était une très mauvaise idée, du genre qui échoue immanquablement, libérant des cohortes de zombies sur la campagne.
    Il opta pour la troisième solution.
    Accessoirement, il avait aussi du mal à comprendre le rôle qu'il était sensé jouer dans cette affaire. Oui, il était un "fils" mais tous les autres étaient fatalement aussi des fils. Ou des filles. Et s'il était une personne au monde bien placée pour savoir qu'un fils et un père, finalement, ça ne dépend que d'une seule nuit, une unique étreinte, un coït bref, un échange de fluides, et qu'ensuite, il n'est nul besoin que ça débouche sur quoi que ce soit d'autre, c'était bien lui. S'il avait jamais été foutu d'ouvrir un bouquin maléfique, son père l'aurait probablement décapité sans sourciller, et Arthur n'aurait rien attendu d'autre de sa part. Enfin... Il pouvait délivrer le message, bien sûr, mais il ne voyait pas en quoi il était mieux placé que la jolie rouquine ou la prêtresse compatissante pour le faire. Sauf que c'étaient des filles, peut-être.

  30. #30
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    Tempérance était restée silencieuse.
    Seulement cinq personnes pour une mission aussi dangereuse ? Elle les regarda tous à tour de rôle ; elle ne doutait pas un instant de leur valeur sur le terrain mais elle ne pouvait s'empêcher de les trouver tous si jeunes. Et si quelque chose tournait mal ?
    Si quelque chose tourne mal, tu seras là pour les protéger, c'est pour cela qui tu es ici, se reprit-elle rapidement.
    Elle se tourna vers Luna et tendit la main vers le carnet.

    -Puis-je ?

Page 1 sur 29 12311 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Quête] La guerre des Plaines brûlantes - la flotte luménienne
    Par Kasumi dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 245
    Dernier message: 27/10/2014, 21h05
  2. Quête : Guerre des Plaines Brûlantes - les quais de Graëlon
    Par Lothringen dans le forum Le Bosquet des Pierres
    Réponses: 94
    Dernier message: 17/08/2014, 11h51
  3. [Quête] La guerre des Plaines brûlantes - en apparté : Arthur
    Par Kasumi dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 36
    Dernier message: 05/05/2013, 15h09
  4. [Quête] La guerre des Plaines brûlantes : Surya
    Par Kasumi dans le forum La Côte de la Lumière
    Réponses: 28
    Dernier message: 29/03/2013, 21h56
  5. [Quête] La guerre des Plaines Brûlantes : la flotte luménienne
    Par Kasumi dans le forum La Côte de la Lumière
    Réponses: 89
    Dernier message: 27/03/2013, 21h50

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251