Page 3 sur 29 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 867

Discussion: [Quête] Guerre des plaines brûlantes : un certain goût pour la mort

  1. #61
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    Peu après l'extrémité herbue du camp se dessina un chemin étroit qui ne tarda pas à monter : une sente côtière grimpant à flanc de falaise. Il est vrai qu'à cette heure de la journée, face au soleil croissant jouant avec la mer le paysage ne manquait pas de charme. La journée promettait d'être belle, du moins la matinée. Car un vent venu du sud avait commencé à souffler, ourlant peu à peu la crête des vagues, jouant avec les cheveux et faisant s'enfler les capes.

    Devant le paladin et le voleur, un des hommes connaissant mieux la région que les autres prit la tête du groupe. Il appela les hommes à la prudence : le sol était meuble et risquait de favoriser les risques de glissades.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  2. #62
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    - … !

    Chandara se creusait les méninges pour trouver quelque chose d’aimable à répondre mais elle devait déjà se contenir pour ne pas sourire. Non pas à cause du nom de la jeune femme mais bien parce que son ton on-ne-peut plus sérieux et son injonction à ne pas rire provoquait chez la paladine la réaction inverse. Elle savait qu’elle parvenait à garder une expression neutre mais son regard et sa rougeur ne manqueraient pas de rapidement la trahir.

    Et pourtant il fallait qu’elle trouve sous peine de faire renaître la tension qui avait caractérisé le début de leur relation houleuse. Luna avait fait un pas dans sa direction et la paladine éprouvait l’envie sincère de lui rendre la pareille mais le silence persistait à s’installer. Mais pourquoi donc Tempérance ne venait pas à sa rescousse ? Finalement, alors que tout espoir semblait s’envoler, elle parvint à articuler d’un ton sincère :


    - C’est sûr que ce n’est pas commun. Original même d’un certain point de vue. Il y a une histoire derrière ce prénom ? Non, ce n’est peut-être pas le moment. Luna est un diminutif très joli en tous cas. Et tu nous avais parlé d’une histoire de fantômes.

    Voilà, elle parvenait à reprendre un peu de son sérieux. Elle espérait toutefois que son manque de maîtrise n’avait pas été remarqué ou, à tout le moins, qu’il n’avait pas vexé son interlocutrice.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  3. #63
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    Raide comme la justice, Tempérance tentait néanmoins de paraître à l'aise, en vain. Heureusement, Luna et Chandara changèrent rapidement de sujet et elle les en remercia ; il était encore plus dur de paraître à l'aise lorsque tous les regards étaient braqués sur vous. Après quelques minutes, elle se sentit de moins en moins crispée sur son cheval et put se concentrer davantage sur la conversation.
    - Mais ce sont de très jolis prénoms ! s'exclama la prêtresse, venant en même temps au secours de la jeune paladine qui semblait lutter contre un fou rire. Amalia était le prénom de ma mère, ajouta t-elle avec un sourire chaleureux. Mais Luna est également un joli diminutif.

  4. #64
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    A l'avant de la colonne, le guide avait attendu qu'Arthur et Brus parviennent à leur hauteur. Il avait jaugé le paladin du regard durant de longues minutes, de même pour le voleur quelques instants plus tard. Et c'est les dents serrées, d'une voix presque inaudible qu'il leur parla.

    "Je vois préviens tout de suite. Derrière, ça grogne. Ils n'aiment pas du tout la région. Le sentier est dangereux jusqu'à la combe. Et puis, il y a ces histoires de fantômes. Il y en a qui en ont vu, cette nuit. Alors, un petit conseil : ne les forcez pas à continuer après le coucher du soleil. Sinon, ils refuseront de vous suivre. Cet endroit fiche la trouille. Je sais que plus vite on avancera, plus vite on en aura terminé mais on ne plaisante pas avec les esprits de Graëlon."

    Ce disant, il cracha par terre. Marque de mépris pour les deux ou conjuration du mauvais sort ? Ils n'auraient su le dire.

    A l'arrière, Luna eut un sourire mi-figue mi-raisin.


    "D'habitude, quand je le dis certains rient, d'autres pleurent et d'autres deviennent fous. Je plaisante. En général, ils se contentent de sourire. J'aime bien le prénom Amalia. Dommage qu'il ne soit pas le premier de la liste. Est-ce que vous avez déjà vu quelqu'un s'appeler Lais ? Je crois que mon père ne connaissait rien aux filles lorsqu'on m'a confié à lui. Il a dû demander leurs prénoms aux quatre premières femmes qu'il a croisé. L'une d'elle était sûrement une chèvre. Pour ce qui est de ces histoires de fantôme ... L'histoire de l'orphelinat fait un peu froid dans le dos."

    Un petit silence.

    "C'était un homme qui aimait les enfants. Et cela tombait bien parce que sa femme en voulait plein. Ils ont construit cette immense maison dans l'espoir de la peupler sous peu. Mais l'épouse est morte en couche rapidement suivie par son enfant. L'homme s'est retranché chez lui, dans sa tristesse. Et puis un jour, un enfant a disparu. Puis un deuxième, et puis un autre. Des rumeurs ont commencé à circuler sur la maison. Certains disaient que la nuit, ils entendaient des cris d'enfants. La rumeur s'est propagée et la peur s'est installée. Puis la haine. Bientôt, les hommes sont montés au manoir. Ils n'ont trouvé aucun enfant. Mais ils avaient trouvé un bouc émissaire idéal. Ils ont empalé l'homme à la grille sans aucune forme de procès. Depuis, certaines nuit, on prétend que l'on voit d'étranges lumières s'allumer dans la bâtisse. Et on entend encore pleurer des enfants ... Ce qui est étrange, c'est que la maison est devenue un orphelinat avec le temps. Mais certains disent que parfois, certains petits disparaissent ... Brrr. "
    Dernière modification par Althéa ; 07/06/2013 à 20h52.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  5. #65
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    Chandara avait écouté de toutes ses oreilles en s’efforçant de s’imprégner de l’atmosphère mise en valeur par Luna. Elle appréciait les histoires qui étaient censées faire peur et particulièrement celles impliquant des fantômes, bien qu’en l’occurrence, celle-ci comporte sa part de tragique et de tristesse comme bien souvent. La paladine adressa un sourire appréciateur quand Luna acheva son récit tout en se demandant qu’elle était la part de vérité derrière le conte. Après avoir laissé s’écouler un instant de silence, elle le rompit d’une voix empreinte de gravité :

    - Pauvres gosses ! Et tu dis que des hommes ont vraiment vu d’étranges phénomènes dans les environs ? Va-t-on passer à proximité de cette demeure maléfique ? Non que j’en ai peur mais les fantômes sont coriaces : ils nous poseraient de sérieux problèmes si on devait en rencontrer. En tous cas c’était une bonne histoire.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  6. #66
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Arthur fut un peu décontenancé par la manière dont le guide s’adressa à lui, mais il mit cela sur le compte de différences culturelles. Il était de bonne humeur, enfin, et comptait le rester.
    « Et bien nous ne plaisanterons pas avec les esprits, dans ce cas. Et nous ferons halte pour la nuit, bien sûr. Les chevaux n’y voient rien, nous non plus, et nous approcher d’un moulin à la lueur de torches ne serait pas la méthode la plus discrète pour nous y infiltrer… Je suis sûr que messire Brus est d’accord avec moi. »
    Après tout, c’était lui l’expert en la matière !
    « Je pensais que nous serions à destination avant la nuit, en réalité. Mais bon, vous connaissez le terrain, pas moi. »
    Il sourit au bonhomme peu commode, sans espoir réel de l'adoucir. Certaines batailles sont perdues d'avance.
    « Mais n’hésitez pas à rassurer les hommes si vous les entendez grommeler… Dites leur qu’un paladin de Lathandre sait très bien que les victoires se remportent à la lumière du jour. »
    Il faillit ajouter quelque chose d’un peu exalté sur le soleil qui brille au sein de chaque poitrine et qu’ensemble, ils pourraient repousser la nuit, mais le type n’avait pas l’air très réceptif, et il ne s’était pas encore renseigné sur le caractère légal du prosélytisme en terre manostienne.

  7. #67
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    571
    Noble? Brus n'avait pas souvenir qu'on ait jamais dit ça de lui, mais il accueillit le qualificatif avec un haussement d'épaule où l'indifférence peinait à dissimuler la satisfaction. En raison même de cette satisfaction, il se garda bien de nuancer le fait que sa démarche n'était pas seulement motivée par le dévouement et la vertu mais qu'elle avait été également stimulée par quelques menaces ainsi que par son indéfectible curiosité. La réplique acerbe de l'éclaireur, qui tomba quelques minutes plus tard, trancha net avec l'enthousiasme qui l'habitait. Brus pensait aussi qu'ils auraient atteint le moulin avant la nuit, voilà qui réduisait encore leur champ d'action déjà minime. Sur le chapitre de l'infiltration nocturne, Brus se contenta de hocher la tête pour appuyer les propos du jeune chef, mais quant à savoir s'il fallait plutôt infiltrer le moulin de jour ou de nuit, le voleur n'était de toute façon pas certain, à moins de disposer de moyens magiques, et encore, qu'il fût possible de faire infiltrer un moulin à toute une troupe de cavaliers. Mais après tout, ça voulait déjà dire qu'on ne chargerait pas le moulin, la vision lui semblait un peu loufoque. Une fois que l'éclaireur se fut éloigné sur les bonnes paroles d'Arthur, Brus glissa à ce dernier :

    "Vous êtes sûr qu'ils sont vraiment volontaires? J'veux dire, m'sieur Boros n'a caché à personne qu'on allait croiser des morts-vivants, alors s'ils ont déjà les miquettes pour deux trois fantômes, on est bien...! M'enfin, puisque vous avez parlé d'infiltration, ça m'fait penser, vous avez un plan alors? Pour quand on y s'ra j'veux dire. Vous vous doutez bien que vu le nombre qu'on est, on n'va pas faire de miracle pour la discrétion..."
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  8. #68
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    Luna hocha la tête, soudain nerveuse.

    "Oui, nous allons le voir. Je dirais même que nous ne pouvons pas le manquer. Il y a un phare juste en face qui marque l'entrée de la baie de Graëlon. Ils l'ont placé ici pour détromper les navires. Les récifs sont mauvais par ici et quelques naufrageurs en ont profité dans le temps. Ce qui explique parfois la présence de navires fantômes. Tiens, ça me fait penser à une autre histoire. En tout cas oui : nous allons passer juste au dessus. Sans lui, le paysage de la baie pourrait être assez beau. Un endroit bien prisé pour les amoureux."

    Elle eut un regard entendu en direction de Chandara. Puis changea de sujet. La piste était difficile et elle ne voulait pas rendre les cavalières nerveuses.

    "Et vous alors ? D'où est-ce que vous venez ? Tempérance, tu as intégré les soigneurs au début de la guerre, non ? Et toi Chandara ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  9. #69
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Arthur haussa les épaules avec une grimace.
    « Je ne sais pas ce qu’on appelle des volontaires dans une armée helmite… Et peut-être qu’on ne leur a rien expliqué… Les officiers font ça, parfois : ils donnent une version édulcorée de la mission pour qu’on signe stupidement des documents d’enrôlement, et puis après c’est trop tard… J’imagine que ça a dû se passer un peu comme ça. Ou alors on leur a fait miroiter un autre itinéraire… »
    Il chercha l’éclaireur du regard puis pinça les lèvres et revint à Brus.
    « Mais d’après ce que j’ai compris, et j’ai peut-être tout compris de travers, ils vont seulement nous escorter jusque là, puis rester en retrait pour recevoir les Mélandiens s’ils arrivaient plus tôt. Le moulin, on devra y entrer juste tous les cinq. Enfin… J’imagine que ce n’est pas obligatoire. Personnellement, j’ai autant de talents pour la discrétion qu’un dragon rouge, alors… Peut-être que c’est vous qui devrez y aller, et Luna, et puis vous nous direz si la voie est libre… Quelque chose comme ça ? »

  10. #70
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    A la mention des naufrageurs et des navires fantômes, Chandara hocha gravement la tête comme si la chose lui était quelque peu familière. La mention des amoureux et le regard entendu pointé sur elle par Luna la laissa quelque peu perplexe. Elle crut bon de changer de sujet pour éviter de s’engager sur ce terrain glissant :

    - Il vaut mieux éviter de passer la nuit près de la baie alors !

    Un instant de réflexion plus tard, elle ajouta un peu confuse :

    - Pour éviter les fantômes de marin j’entends !

    Certaine que Luna pouvait fort bien la mettre dans l’embarras si elle s’arrêtait là, Chandara sauta sur la question bien plus anodine que cette dernière leur offrit. Elle aurait aimé laisser à Tempérance le soin de répondre mais l’occasion de se tirer du mauvais pas était trop belle :


    - Je viens de la région du Golfe de l’Oubli. Alors les histoires de navires fantômes, ça me connait ! J’ai étudié quelque temps à Cojum avant de me rendre à Manost.
    Dernière modification par Chandara ; 08/06/2013 à 08h43.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  11. #71
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    Les histoires de fantôme de Luna faisaient froid dans le dos mais si la peur se lisait dans les yeux de la prêtresse, c'était surtout parce qu'elle avait commis l'erreur de regarder en contrebas, là où les vagues venaient s'écraser contre la falaise. Elle se raidit sur son cheval presque immédiatement, resserrant sa prise autour des rennes.

    Et si son cheval donnait une grande ruade vers l'avant ? Non, c'était idiot, il était calme, pourquoi deviendrait-il fou, tout d'un coup ? Elle ne portait pas d'armure de plates, elle pouvait donc tomber dans la mer sans crainte de couler à pic... Elle se contenterait simplement de s'écraser sur les roches, en bas. Quelle horreur ! Elle respira et concentra son attention sur l'horizon. Ce chemin escarpé n'inspirait guère confiance mais la vue était vraiment superbe.


    - J'ai rejoint les Ilmates il y a quelques semaines, répondit-elle à Luna. Nous avons apporté tout ce que nous pouvions pour la guerre à venir, tentes, bandages, potions de soins mais nous sommes beaucoup moins nombreux que je l'avais espéré...

    Elle fronça les sourcils. Non, ce n'était pas vraiment le moment de parler de ça. Un autre sujet, vite...

    - Luna ? Je suis désolée de vous poser la question mais... pouvez-vous me parler de votre frère ?

    Elle se désespérait de se montrer toujours si sérieuse quel que soit les circonstances mais la mission passait avant tout, non ? De plus, elle était réellement curieuse de savoir quel genre d'homme était Elios avant de sombrer dans la folie.
    Dernière modification par Tempérance ; 08/06/2013 à 15h22.

  12. #72
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    tite musique d'ambiance (Solas : Darkness, darkness)

    Luna eut un bref sourire en direction de Chandara pour lui montrer que sa remarque n'était pas passée inaperçue. Puis elle se tourna vers Tempérance qui n'avait pas l'air vraiment rassurée sur son cheval. D'un geste habile, elle se plaça à ses cotés, de façon à ce que l'arrière de son cheval lui masque le vide.

    "Mon frère ? Je ne l'ai que très peu connu. Il a une dizaine d'années de plus que moi. Il y a toujours eu un fossé entre mon père et lui. Mon père est un guerrier, une force de la nature et Elios a toujours été attiré par les études, la magie. Quand je suis arrivée, ils ne se parlaient déjà presque plus. Je pense sans m'en rendre vraiment compte, c'est moi qui ai creusé la faille. J'étais remuante ... Plus vivante. Une vraie imbécile montée sur ressorts. Mais ils m'ont toujours regardée avec indulgence. Père, surtout. A la mort de maman, Elios a développé un certain goût pour les voyages et un certain goût pour la mort ..."

    Elle marqua un petit temps d'arrêt.

    "Je crois qu'il a un jour pensé à la ramener parmi nous. C'était son but premier. Un jour, il a entendu parler du "Livre des parques". Et c'est devenu son obsession. Il s'est mis à multiplier les voyages. Père regardait tout cela à distance, comme si pour lui Elios était déjà perdu. Et puis un jour, il est revenu avec l'ouvrage. Lui qui était doux mais secret est devenu tout d'un coup taciturne. Il restait des jours entiers dans sa chambre à parler tout seul. On aurait même dit que parfois, il changeait de voix. Et puis une nuit, il y a eu une dispute, des cris. J'ai trouvé mon père gisant dans la chambre, le bras arraché et le visage ravagé. Elios quant à lui avait disparu."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  13. #73
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    En avisant la manœuvre de Luna et en raison du chemin devenant trop étroit pour chevaucher à deux de front, Chandara plaça sa monture à un mètre environ derrière celle de la barde et à gauche de celle de Tempérance. Si cette dernière perdait l’équilibre, elle pourrait tenter de la rattraper avant qu’elle ne glisse sur la pente dangereuse.

    Tranquillisée sur cet aspect, elle écouta la confidence émouvante de Luna en réponse à la question de la prêtresse. Le tact de cette dernière en abordant ce sujet sans doute très sensible plut à la paladine qui lui adressa un sourire franchement admiratif. Elle-même éprouvait de l’empathie avec Luna, surtout après ses révélations émouvantes mais elle se savait incapable d’afficher la même maîtrise. Les événements contés par Luna avaient dû être éprouvants émotionnellement et elle était sincèrement touchée qu’elle accepte de les partager avec elles, de quasi inconnues…
    La paladine attendit un instant avant de répondre, le temps de rassembler des mots qu’elle espérait appropriés :

    - Votre présence est déjà fort louable, Tempérance. Votre aide nous sera considérablement précieuse surtout maintenant.

    Parler ouvertement de la disparition d’Helm lui était atrocement douloureux aussi préféra-t-elle éluder la suite de phrase pour se concentrer sur le plus important. S’adressant cette fois à Luna d’un ton sincère :

    - Nous ne sommes guère nombreux. Nous sommes plutôt jeunes et inexpérimentés. Moi-même, je me sens considérablement diminuée et en plutôt illégitime pour une mission de cette importance mais nous sommes tous décidés à mettre toutes nos ressources pour ramener votre frère. Il s’est peut-être égaré. Il a peut-être touché à ce qu’il aurait mieux fait d’éviter. Mais, de mon avis, ce n’était pas pour une mauvaise raison. J’espère de tout mon cœur que nous parviendrons à vous le rendre. Qui sait ce dont nous sommes capables tous ensemble, nous qui nous connaissons à peine et venons d’horizons lointains. Je suis certaine que notre commandant sait ce qu’il fait en tous cas. Et au besoin, nous le guiderons.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  14. #74
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    Comment pourrait-elle trouver la force de tuer ou de laisser quelqu'un tuer le frère de Luna après cela ? Tempérance lui adressa un sourire confiant, à mille lieux du désarroi qu'elle ressentait réellement. Dans les moments les plus critiques, il fallait savoir se montrer sûr de soi. Un exercice parfois très difficile.

    - La perte d'un être cher peut être vécue de différentes façons. Dans le cas précis, elle n'est pas acceptée et cela le pousse à envisager l'inimaginable. Sa douleur doit être grande, dit-elle avec douceur. Il n'y a hélas pas de remède miracle, il faut laisser le temps faire son office.

    Mais il ne fallait pas oublier le livre... S'il n'est pas impossible d'apaiser un être qui souffre, il est en revanche beaucoup plus compliqué de résonner quelqu'un sous influence magique. Et s'il ne restait plus rien de lui, de la personne qu'il était autrefois ? Non, elle ne devait pas penser à ce genre de chose...

    - Il est toujours compliqué de venir en aide à quelqu'un qui ne souhaite pas être sauvé, mais c'est pourtant ce que nous ferons. Tout ira bien.


    Même si elle nourrissait quelques craintes, partir perdant n'était pas envisageable.

  15. #75
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    Le temps d'un battement de cil et une expression étrange passa sur le visage de Luna. Et elle crispa ses mains sur les rênes de son cheval qui piaffa soudain nerveux. Elle se ressaisit très vite, parvint à maîtriser sa monture dont elle flatta doucement l'encolure.

    "J'aimerais que tout aille bien, finit-elle par dire, mais tout ne va pas bien ... Ce que je vais dire est odieux, mais à la fin, il me faisait presque peur. Je ne le reconnaissais plus. Et il y avait toujours cette sensation de froid quand il passait près de moi."

    Le reste de la journée se déroula sans incident notable. Pas de glissades, pas de chutes de cheval. Les seuls désagréments à déplorer furent quelques fessiers meurtris par les selles des chevaux et des crampes aux mains crispées sur les rênes.

    Au coucher du soleil, la combe au moulin n'était pas encore en vue mais la sente côtière s'était confortablement évasée, permettant à trois cavaliers d'avancer de front sans risquer de tomber pour finalement déboucher sur une sorte de plateau herbeux. De quoi installer un camp. L'obscurité commença à tomber. Et à la lumière du jour succéda celle, forte et intermittente d'un phare qui commença à balayer la baie.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  16. #76
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Arthur avait guetté ce moment tout en le redoutant depuis que le soleil déclinait. Il savait ce qu’on attendait de lui et n’avait pas l’intention de s’attirer l’hostilité de la troupe qui les accompagnait. Aussi, dès que le plateau se déploya sous les sabots de son destrier, il mit celui-ci au galop pour rejoindre la tête de la colonne et signifier aux cavaliers qu’ils y feraient halte pour la nuit. Il n’avait aucune idée de ce qui avait été embarqué pour leur ménager un bivouac, après tout, il était chef de l’escouade, pas intendant, mais lui-même ne redoutait pas de coucher à la belle étoile. Supposant qu’il lui faudrait cependant organiser la disposition du campement ou a minima des tours de garde, il chercha aussi l’officier responsable de l’escorte du regard. Quoi qu’à bien y réfléchir, Boros lui avait confié la responsabilité de leur petite unité d’intervention… pas de la troupe toute entière, si ?

  17. #77
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    La suite de leur périple ne leur avait pas permis d’échanger bien davantage : les précisions apportées par Luna au sujet de son frère avaient mis en exergue la gravité de leur mission. Chandara consacrait une partie de son attention à suivre les progrès fulgurants accomplis par Tempérance et une autre à profiter du paysage maritime. La houle toute proche et le vent marin avaient un effet apaisant sur la native du Golfe de l’Oubli. Confusément, elle se demandait si c’était aussi le cas de ses camarades de chevauchée.

    Quand le terrain leur laissa plus de libertés dans leur formation, la paladine reprit place à côté de la prêtresse, tant pour la protéger que pour éviter de satisfaire sa curiosité naturelle à l’égard de Brus. Le jeune homme avait pu échanger toute la journée avec le luménien et elle espérait qu’il accepterait de lui livrer une partie des renseignements qu’il n’aurait pas manqué de rassembler à son sujet. C’était juste de la curiosité ! Rien à voir avec quelque intérêt coupable pour le captivant paladin qui conservait toute son aura de mystère depuis le départ.
    Et d’ailleurs, l’occasion de se poser enfin arriva à point nommé. Chandara ne se ressentait que peu de la chevauchée mais après toutes ces journées passées en selle, pouvoir marcher un peu était une réelle bénédiction. Elle amena sa monture jusqu’à l’endroit où ser Arthur avait stoppé la sienne et démonta avec souplesse, sans doute pour prouver quelque chose bien qu’elle s’en défende, y compris auprès d’elle-même. Réunissant tout le peu d’aplomb qu’elle parvint à mobiliser, elle prit son ton le plus amical :

    - Le terrain est plat et j’entends une source non loin. C’est un bon choix si je puis me permettre. Vous avez sûrement déjà souvent voyagé, Ser ?
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  18. #78
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    Petite musique d'ambiance : la serenissima de Loreena Mc Kennitt

    Le guide ne put cacher un petit rictus moqueur quand Arthur s'adressa à lui mais finit par hocher la tête et se tourner vers les suivants.

    "Allez les gars. Notre petit lieutenant a envie de faire dodo. Il paraît qu'il a peur du noir et des vilains fantômes."

    Il se retourna vers Arthur avec une mine contrite.

    "Désolé, mais je ne vais pas leur dire que c'est parce que eux ils ont peur qu'on s'arrête. Ils risqueraient de ne pas apprécier. Bon, ce camp, on le dresse ? Parce qu'on ne va pas tarder à n'avoir que la lumière du phare pour vous éclairer. Et quelque chose me dit que vous n'aimerez pas ça. ça non."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  19. #79
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Le commentaire du guide frappa Arthur comme une gifle. Il se sentit envahi par un brusque sentiment de honte, puis ce fut la colère qui prit le dessus, embrasant ses sens le temps d’un battement de cœur. Mais l’homme déforçait déjà ses paroles par une justification lamentable et le jeune paladin demeura empourpré, ne sachant pas quoi répondre. La répartie qui tue, ça n’avait jamais été son point fort.
    « Bien sûr. Je vous fais confiance pour organiser ça au mieux… » dit-il simplement, d’une voix sourde.
    Il réalisa alors plus clairement que Chandara avait été témoin de la scène. Non seulement elle avait assisté à l’injure, ce qui n’était pas agréable, mais en plus, elle avait contemplé sa totale incapacité à remettre le guide à sa place. Il se sentit brusquement accablé.

    « Je n’ai pas beaucoup voyagé, non, lui souffla-t-il alors à mi-voix. Si vous voulez bien m’excuser, je dois… je dois aller superviser… tout ça… »
    Il eut un geste incertain, embrassant le plateau où désormais les cavaliers mettaient pied à terre, puis s’inclina poliment devant la paladine, et remit Filu en marche, vers nulle part en particulier, un endroit où il pourrait démonter en solitaire et faire le point. En s’écartant, il réalisa qu’il lui faudrait s’excuser de sa conduite auprès de la jeune femme, mais ce n’était pas le plus urgent. Il fallait d’abord qu’il trouve en lui de retourner auprès du guide pour organiser ces fichus tours de garde. En louvoyant dans l’herbe rase et battue par le vent du plateau, Arthur se demanda ce qui était passé par la tête de Boros en lui confiant la tête de ce détachement. Avait-il ignoré qu’on lui mettrait des bâtons dans les roues ? Avait-il cru qu’il était de la trempe de son père ? Ou bien avait-il simplement cherché à mettre le Luménien en difficulté afin de lui rappeler qu’il n’était qu’un étranger de passage, peut-être indésirable ?
    Il chercha le phare des yeux. Finalement, la raison n’avait pas grande importance. Il fallait assumer, de toute façon. Il mit pied à terre, flatta distraitement l'encolure de son destrier et dans un soupir, il remit le cap sur le campement.
    Dernière modification par Arthur de Faisanlys ; 10/06/2013 à 09h21.

  20. #80
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    571
    Le reste de la journée était passé en conversation avec le paladin, contemplation du paysage, et réflexions quant aux rôles qu'il était censé jouer dans le plan de ce dernier. Cela ne lui plaisait bien sûr pas de passer seul devant, mais d'un autre côté, il devait bien admettre que cela correspondait à ses "qualités". Puis ils parvinrent, au point du jour, sur une sorte de plateau où, apprit-il bientôt, on établirait le campement. Brus constata avec une certaine déception que le moulin n'était même pas en vue. Après avoir également démonté, le voleur se rapprocha du point où fusait les échanges entre Arthur, Chandara, et l'éclaireur. Comme il arrivait tout juste à leur hauteur, le paladin prit la tangente d'un air un peu hagard, étonné, Brus interrogea Chandara :

    "Ah! Ca fait plaisir de descendre de ch'val, commença-t-il en se massant un peu vulgairement, d'une main, la fesse endolorie. A la longue, j'vais bien finir par dev'nir aussi bon cavalier qu'vous et m'sieur Arthur, qu'est-ce qu'il a d'ailleurs? Il a l'air tout chose."
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  21. #81
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    La paladine avait immédiatement perdu son sourire en surprenant les interventions du chef des éclaireurs. Non mais que cherchait donc à réaliser cet imbécile en humiliant devant ses hommes le commandant qui leur avait été désigné. Etait-ce une sorte de rituel de passage dans l’armée ? Même elle peu férue de protocole et de hiérarchie pour une paladine Helmite avait été choquée. Et malgré tout, il semblait que le luménien avait réussi à conserver son calme. Du moins, de manière publique car à voir son regard et son teint, il avait eu du mal à encaisser le coup. Si elle avait nourri le moindre doute quant à la possibilité d’être choisie par le général Boros - ce qui était déjà loin d’être le cas une minute plus tôt, savoir qu’elle aurait explosé de colère de la façon la plus honteuse si elle s’était retrouvée dans la même situation acheva de la convaincre que jamais, au grand jamais, elle ne dirigerait une escouade de cette importance. Alors que ser Arthur en avait l’étoffe malgré son manque d’expérience en la matière.

    Convaincue qu’elle s’était immiscée dans une lutte de pouvoir qui ne la concernait en rien en s’approchant aussi stupidement du commandant pour assouvir sa curiosité maladive, elle prit la réaction d’Arthur pour ce qu’elle était certainement : une façon très diplomatique de lui demander d’aller voir ailleurs si les trèfles poussaient. Elle ne lui en voulait pas du tout du reste même si elle ne pouvait pas nier être quelque peu déçue de la tournure des événements. Elle espérait simplement que personne n’avait assisté à cette scène des plus cocasses quand Brus lui prouva le contraire par une question qui fit écho à ses propres réflexions. Elle mourrait d’envie d’aller s’occuper l’esprit et de se cacher un peu à l’écart mais elle s’efforça néanmoins de lui répondre avec amabilité :


    - Vous êtes déjà bon cavalier, Brus. Ne vous en faites-pas pour ser Arthur : il doit gérer un conflit d’autorité avec le chef des éclaireurs. Et il vient de démontrer à ce militaire obtus qui était le plus sage des deux. Maintenant, nous ferions bien d’avoir l’air occupé pour éviter de nous retrouver à être désigné volontaire pour la première corvée qui passera.

    Elle était un peu honteuse mais aussi fière à la fois de cette trouvaille qui lui permettait au moins de s’isoler un instant pour faire le point et laisser la tension retomber. Peut être en commençant par voir si Tempérance s'était débrouillée pour démonter ou si elle avait besoin d'aide...
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  22. #82
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    Quand Arthur revint, les cavaliers de l'escorte avait commencé à établir leur camp. Trop heureux de démonter, ils s'activaient déjà autour de leur paquetage. Mais le paladin s'aperçut que l'installation manquait cruellement de logistique et de bon sens. D'abord, l'ébauche de campement avait été disposés un peu trop près de la falaise, ce qui n'arrangerait en rien la sécurité du groupe. Et les hommes s'étaient regroupés par affinités, laissant un certain espace libre entre les uns et les autres.

    Luna démonta à son tour et marcha jusqu'à Tempérance à qui elle offrit sa main.


    "Voila, j'espère que le trajet ne vous a pas été trop pénible. Dites-moi, est-ce que vous êtes déjà allée à Manost ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  23. #83
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Arthur constata avec un soupir défait que le campement s’organisait n’importe comment. Pendant un moment, il hésita. Il avait déjà la réputation d’être un couard et l’escouade manostienne lui était clairement hostile. Mais s’il n’agissait pas, s’il survenait quoi que ce soit durant la nuit, si ces valeureux éclaireurs prenaient subitement peur à cause d’une histoire de fantômes, il allait se retrouver avec des cadavres flottants à la surface de la mer. Aussi plongea-t-il les mains dans la crinière de son cheval et posa-t-il un instant le front contre son encolure, prenant de profondes inspirations, pour se donner du courage. Ensuite, abandonnant le destrier tranquille dans l’herbe rase, il se redressa, carra les épaules et alla droit vers les hommes qui s’étaient installés près du bord de la falaise.
    « Je suis désolé, messieurs, je sais que vous aspirez à un repos bien mérité, mais… je pense que vous vous êtes placés trop près du gouffre. Je vais devoir vous demander de bouger. Essayez donc de former un campement un peu plus compact et un peu plus fonctionnel… Tous ces espaces sont inutiles et nous devons pouvoir garder le bivouac avec un maximum d’efficacité. »
    Parce que le petit lieutenant a peur des fantômes, songea-t-il avec amertume.
    Il pouvait presque les entendre penser et il le savait, les messes basses allaient s’échanger dans un instant, si l’un d’entre eux n’y allait pas franchement, à voix haute. Mais il demeura campé devant eux, avec la ferme intention de ne pas bouger tant qu’ils n’auraient pas obtempéré, bon gré, mal gré.

  24. #84
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    A bien y regardait, il s’avérait que le paladin avait raison : le groupe s’était placé n’importe comment et trop près de la falaise qui plus est. Se pouvait-il qu’il s’agisse là d’une sorte de défi ou de bravade destinée à tester ser Arthur ? Comment des éclaireurs soit disant aguerris commettraient des erreurs si criantes autrement ? Chandara avait peur de commettre un nouvel impair en intervenant mais si personne ne prenait sur lui de passer pour ridicule, la cohésion du groupe pourrait s’en trouver menacer. Et c’est cette cohésion si pénible à trouver dans une assemblée si disparate qui pourrait les sauver, ou les condamner si elle faisait défaut au plus mauvais moment. Elle se creusa la cervelle pour présenter les choses sans donner l’impression de vouloir se substituer à Arthur. Elle décida de les faire apparaître comme une suggestion tout en se gardant bien de poser ses propres fontes :

    - Nous devrions peut-être nous réunir par groupes d’au moins cinq pour éviter que des ennemis ne puissent trop facilement maîtriser des personnes isolées. Ces terres sont manostiennes mais on cherche à nous les contester. Nous ne pouvons pas considérer que nous sommes à l’abri chez nous. Montrons à l’ennemi comment les manostiens sont soudés ! Et si près de la falaise nous serions trop à découvert et notre feu de camp serait visible de loin. Nous ne pourrons nous permettre d’en faire qu’un au maximum. Enfin, si vous jugez que ce n’est pas trop risqué, ser…

    Elle en avait certainement fait bien trop et ses talents en matière d’organisation de campement étaient pour ainsi dire inexistants. A vrai dire, elle n’était même pas certaine que son petit discours ait arrangé quoique ce soit aussi attendit-elle la suite des événements avec anxiété en cherchant à ne pas le montrer : c’était la première leçon à retenir quand on n’était jamais sûr de soi.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  25. #85
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 120
    Le guide s'apprêtait à répondre. A l'expression de ses traits, qui commençaient à former un rictus moqueur, Arthur sut que la réponse n'allait pas lui plaire. Mais une main se posa sur son épaule et le poussa sans ménagement. Un homme entre deux âges faisait à présent face au paladin. Rouquin et barbu, il le considéra quelques instants en silence avant de hocher la tête. Quand le guide, furieux d'avoir été écarté voulut répondre, il le fit taire d'un simple froncement de sourcil.

    "Le sieur a raison.", souffla-t-il.

    Puis plus fort.

    "Allez les gars. On se bouge. C'est pas tout ça, mais vous risquez de pas être contents si vous tombez dans le vide en allant pisser."

    En quelques minutes, les cavaliers avaient obtempéré.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  26. #86
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    571
    Livré à lui-même, Brus décida finalement de suivre les conseils de la paladine et de prêter main-forte aux soldats pour l'établissement du bivouac. Loin d'être un expert en montage de tente, son aide était sans doute dérisoire, d'autant plus que son attention était partagée entre sa tâche et l'échange qui venait de reprendre entre les deux paladins et l'éclaireur, jusqu'à ce que le rouquin mette les choses à plat. Le voleur se reporta alors sur le travail qui restait à faire et tenta d'apporter son aide chaque fois qu'il manquait des bras. Les nouvelles directives furent appliquées rapidement et le campement fut donc dressé. De même furent réparties les corvées : le bois pour le foyer, l'eau pour le repas. Comme les choses avançaient bien, Brus se mit à penser à la suite des événements. Il était assez tenté par un petit tour des environs avant que ne vienne l'heure du souper, et il était également curieux de savoir le temps qu'il leur faudrait pour couvrir la distance qui les séparait encore du moulin. Quoiqu'un peu revêche dans son attitude, l'éclaireur restait la meilleure source d'informations sur la région ; Brus s'en approcha.

    "Hem, je n'vous dérange pas? Dites-moi, vous qui connaisez très bien l'coin, combien d'temps pensez-vous qu'on mette, demain, pour arriver au moulin? Vous l'avez déjà vu d'près? Vous sauriez m'le décrire? Et les alentours?"
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  27. #87
    Date d'inscription
    mai 2013
    Messages 
    88
    Tempérance attrapa la main que Luna lui tendait pour l'aider à démonter. Une fois son pied à terre, ses jambes se raidirent complétement et elle manqua de tomber, entrainant la demoiselle avec elle.

    - Ouuh ! Désolée, ça fait des heures que j'ai l'impression que le sang ne circule plus dans mes jambes, lui dit-elle avec un sourire. Et je ne sens plus du tout mes fesses...

    Elle fit quelques pas en compagnie de Luna, entrainant son destrier dans l'herbe grasse du plateau. Heureusement pour elle, l'allure n'avait pas été insoutenable et à part ses muscles endoloris par quelques courbatures, elle s'en était plutôt bien sortie.

    - Je n'ai jamais eu l'occasion de visiter la cité du Vigilant mais j'ai entendu dire qu'elle était magnifique. Mes voyages m'ont surtout conduit dans des lieux reculés, là où les herboristes et guérisseurs se font rares.

    La prêtresse n'avait écouté l'altercation entre la troupe de cavaliers et Arthur que d'une oreille et décida ne pas intervenir. Elle avait bien fait car bientôt ils se plièrent à l'injonction du paladin et déplacèrent leur campement. Après les avoir aidé à préparer le camp, elle s'installa près du feu et sortit le journal d'Elios de ses affaires pour en parcourir quelques pages.

  28. #88
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Et bien... Ça ne s'était pas trop mal passé !
    Bien sûr, il avait fallu que Dame Chandara intervienne, et ce nouvel interlocuteur imprévu, qui avait coupé l'herbe sous le pied de son collègue, mais les gens s'étaient rangés à son avis et personne n'avait explicitement mis son autorité en question. A présent, le campement allait se réorganiser et les choses rentrer dans l'ordre.
    Non, vraiment, c'était plutôt une réussite !
    Il lui restait à s'occuper de son propre paquetage, puis à réfléchir à la manière dont ils surveilleraient le bivouac pendant la nuit, mais comme la jeune Helmite était là, et qu'il avait eu l'intention de s'excuser, il décida de profiter de son sentiment d'avoir bien fait en prenant le taureau par les cornes.

    " Dame, murmura-t-il, en lui faisant signe de le suivre un instant, histoire que toute la compagnie ne les entende pas. Je vous présente mes excuses pour la manière cavalière dont je vous ai traitée plus tôt. Je n'avais pas l'intention de me montrer impoli en me soustrayant ainsi à votre gente compagnie mais... j'avais besoin d'un peu de temps pour... me poser."
    Il sentit le rouge lui monter aux joues.
    " Je n'ai pas... d'expérience en ces matières et imposer mon autorité à un groupe d'hommes... dont la plupart sont beaucoup plus âgés que moi... est quelque chose qui ne me vient pas naturellement. Je n'avais cependant pas à me montrer aussi..."
    Stupide ? Désagréable ? Puéril ?
    " Maladroit. J'espère que vous pourrez me pardonner."
    Dernière modification par Arthur de Faisanlys ; 12/06/2013 à 20h48.

  29. #89
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 060
    La paladine fut désarçonnée par la démarche de son confrère. Elle ne s’était pas sentie offensée de se faire éconduire quand la tension avec le chef des éclaireurs avait éclaté. Elle s’était même convaincue depuis lors que c’était la meilleure décision à prendre sur le moment pour éviter que la présence de témoins ne fasse dégénérer une situation déjà bien délicate. Et pourtant Arthur avait jugé bon de venir s’excuser... C’était là un élan bien galant aussi chercha-t-elle quelque chose de poli à lui répondre, tout en l’assurant de son soutien. Un peu mal à l’aise à l’idée de discuter avec lui sans soutien derrière qui se fondre, elle se sentit un peu maladroite dans ses propos :

    - Je ne suis pas de noble extraction, ser : vous pouvez donc simplement m’appeler par mon prénom si vous le souhaitez. Et il n’y a absolument rien à excuser dans votre attitude : je trouve que vous vous êtes comporté de manière fort sage pour éviter un conflit. Moi-même, je crains ne jamais être capable de manifester une telle maîtrise de mes émotions.

    Après une courte pause, elle ajouta d’un ton reflétant un brin d’amusement :


    - Je dois donc m’excuser moi-même de ne pas être en mesure de vous pardonner votre maladresse !
    Dernière modification par Chandara ; 12/06/2013 à 20h13.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  30. #90
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Arthur ne put s'empêcher de froncer les sourcils : les choses devenaient compliquées.
    " Alors je vous pardonne de ne point me pardonner puisque je n'ai rien à me faire pardonner, si j'ai bien suivi." fit-il avec un petit sourire.
    Il n'ajouta pas qu'il avait préféré prendre ses précautions car il avait appris au cours de la traversée que la gent féminine était absolument incompréhensible. Il avait l'impression qu'elle le prendrait mal. Mais là encore, il pouvait se tromper. Autant redoubler de prudence et ne rien dire du tout.

    " Mais je ne vous appellerai Chandara que si vous m'appelez Arthur."
    Il toussa dans son poing, brusquement embarrassé.
    " Avez-vous déjà déballé vos affaires ? Je crois que je devrais... montrer l'exemple... et m'installer quelque part. Vous ne savez pas si un chef est censé se mettre à un endroit en particulier, par hasard ?"

Page 3 sur 29 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Quête] La guerre des Plaines brûlantes - la flotte luménienne
    Par Kasumi dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 245
    Dernier message: 27/10/2014, 22h05
  2. Quête : Guerre des Plaines Brûlantes - les quais de Graëlon
    Par Lothringen dans le forum Le Bosquet des Pierres
    Réponses: 94
    Dernier message: 17/08/2014, 12h51
  3. [Quête] La guerre des Plaines brûlantes - en apparté : Arthur
    Par Kasumi dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 36
    Dernier message: 05/05/2013, 16h09
  4. [Quête] La guerre des Plaines brûlantes : Surya
    Par Kasumi dans le forum La Côte de la Lumière
    Réponses: 28
    Dernier message: 29/03/2013, 22h56
  5. [Quête] La guerre des Plaines Brûlantes : la flotte luménienne
    Par Kasumi dans le forum La Côte de la Lumière
    Réponses: 89
    Dernier message: 27/03/2013, 22h50

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251