Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: [Survival-Horror] The Forest

  1. #1
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 590

    [Survival-Horror] The Forest

    Disponible en accès anticipé depuis mai 2014, jouable en solo ou à plusieurs, The Forest est un jeu à la première personne mêlant survie, horreur et aventure.

    Vous incarnez le rescapé d'un accident d'avion qui, alors qu'il revenait tout juste à lui après le crash, a vu son fils enlevé sous ses yeux par un fort étrange individu. Le retrouver sera donc votre mission. Mais, pour ce faire, vous devrez d'abord assurer votre survie en vous bâtissant un abri, en vous procurant de quoi boire et de quoi manger, en vous fabriquant, aussi, de quoi vous défendre contre les habitants hostiles de l'île où vous avez échouée et dont vous devrez fouiller le moindre recoin en quête d'indices, de ressources ou de matériel utile.

    Crafting, exploration, survie... Voilà quel sera votre quotidien dans le périlleux univers de The Forest.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  2. #2
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 590
    Cela faisait un bon moment que Kasumi et moi-même souhaitions jouer à un jeu de survie en coop. Finalement, nous avons jeté notre dévolu sur ce titre. Voici un petit compte-rendu de nos premiers pas.

    ***

    Le temps de retrouver nos esprits, de vider la carcasse de l'avion de ce qu'elle peut contenir d'utile (en particulier une hache et un listing des passagers) et nous voilà à l'extérieur, en terre inconnue. Aux alentours, des bagages épars que nous nous empressons d'ouvrir, récoltant ce faisant quelques sodas et une poignée de snacks. Rien de bien extraordinaire, mais cela devrait nous permettre de tenir durant nos premières heures d'exploration.

    L'exploration, c'est ce qui nous attend à présent. Quelle direction prendre ? Par-là : la forêt semble s'éclaircir : si cela se confirme, peut-être aurons-nous un meilleur point de vue sur ce qui nous entoure... De fait, nous atteignons bientôt l'orée des bois et découvrons une plage. Sur la gauche, elle semble s'étendre sur une grande distance, sans élément particulier. A droite, elle aboutit à un cap que domine un arbre aussi immense que solitaire. Mais ce qui retient surtout notre attention, c'est ce petit bateau qui mouille, à quelque distance du rivage... Nous ne faisons ni une ni deux : plongeant dans l'eau, nous le rejoignons et montons à bord. A l'intérieur, nous mettons la main sur des cordages, quelques documents, des bouteilles d'air qui iraient très bien avec une combinaison de plongée (dommage qu'elle nous fasse pour l'heure défaut), un walkman et une cassette (un peu de musique ne fera pas de mal, si nous venons à nous ennuyer) ainsi que sur quelques vivres qui ne seront pas de trop.

    Une fois les lieux vidés, nous retournons sur la plage. Là, une excellente surprise nous attend : nous voyons des tortues évoluer lentement sur le sable. En quoi des tortues constituent-elles une bonne surprise, me direz-vous ? Eh bien, elles seront pour nous une source de nourriture et nous fourniront, grâce à leur carapace, de quoi récupérer de l'eau de pluie. Une aubaine, donc ! Sans plus tarder, nous faisons quelques malheureuses victimes, nous construisons des collecteurs d'eau ainsi qu'un étendoir pour faire sécher la viande.

    Vérifions la checklist. De quoi manger : ok ! De quoi boire : ce sera bon dès qu'il pleuvra et, en attendant, nous avons des sodas. De quoi dormir : ah, il va falloir s'occuper de cela. Et nous nous y attelons aussitôt, coupant des arbres pour nous bâtir une cabane en rondins.

    La nuit approche lorsque nosus en terminons : une grande étape à été franchie. Pourtant, il reste du travail. beaucoup de travail. Car, nous le craignons, l'obscurité pourrait s'avérer lourde de menaces... Nous décidons donc d'entamer la construction d'un mur d'enceinte afin de protéger notre petit établissement. De nous protéger, surtout.

    Les heures passent. Un premier pan de mur a été achevé, un deuxième débuté. Mais alors que nous continuons la collecte de pierres, mon camarade d'infortune me demande si j'ai entendu les cris. Les cris nombreux. Non, moi, je n'ai rien entendu, peut-être trop concentré sur ma tâche. Quelques instants plus tard, cependant, j'entends à mon tour : un hurlement qui déchire la nuit, angoissant...

    Quelques instants encore et nous sommes attaqués par des hommes et des femmes dont nous discernons tout juste les traits, dans la pénombre que la minuscule flamme de nos briquets peine à repousser. Pris de court, nous ne tergiversons pas et nous nous replions dans notre cabane. Cela ne décourage pas nos assaillants qui nous assiègent... La lutte est acharnée, tendue : depuis notre abri, nous utilisons de notre mieux les haches récupérées dans l'avion, les lances que nous nous sommes fabriquées... Le combat se poursuit, s'éternise, mettant à rude épreuve nos nerfs déjà fort éprouvés.

    Enfin, le calme, le silence. Plus d'ennemis en vue : nous sommes parvenus à éliminer l'escouade de redoutables combattants. Et déjà, à l'est, le ciel s'éclaircit : cette terrible nuit est sur le point de s'achever.

    Mais il y en aura d'autres. Beaucoup d'autres. Dès lors, c'est notre enceinte que nous devons songer à achever...
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  3. #3
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 954
    Ces bougres ont bien failli avoir ma peau - et tout le reste. Je n'ai dû ma survied cette nuit qu'à la présence d'esprit de mon camarade de me réfuguer à temps dans la cabane et d'avoir emporté quelque nourriture pour me requinquer. La lutte fut rude et stressante pour une première nuit sur une île qui avait tout de paradisiaque jusqu'ici. Nous n'étions pas du tout sûrs de tenir le coup, d'être à la hauteur du défi. Mais nous avons versé le premier sang, nous avons passé ce rite de passage tribal qui fait de nous un peu plus les égaux de nos hôtes autochtones.

    Le matin venant, il nous reste peu de nourriture - les sauvages ont pillé ce qu'ils ont pu, la principale raison de leur présence sans doute - mais nous nous remettons très vite au travail pour continuer la construction du mur. Ce mur salvateur qui nous permettra peut-être de passer une nuit plus tranquille. Le magnifique mur de pierre qui détournera peut-être l'attention de mon camarade de ce quatrième collecteur qui le perturbe, ce collecteur qui n'est pas parfaitement aligné et qui semble le confiner à un début de folie. Aurait-il oublié que notre situation est si précaire ? Suis-je aussi contaminé moi aussi ? Je me pose la question alors que je me détourne du salvateur labeur de construction de notre muraille pour bâtir une simple étagère. Mon collègue me rappelle à mon devoir. Heureusement. Sans cela, la nuit à venir pourrait être notre dernière.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  4. #4
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 590
    Nous avons été à ce point occupés et les événements se sont succédé à un tel rythme que nous n'avons, pour ainsi dire, pas eu le moindre instant de répit depuis notre crash sur cette île maudite.

    Mais les choses semblent s'être calmées, pour l'heure. Cela durera-t-il ? J'en doute. J'en profite toutefois pour reprendre la plume.

    Nous avons terminé la base. En tout cas le pensons-nous. Trois hauts murs de pierres percés d'une porte de bois protègent à présent notre cabane ; il n'a point été nécessaire de fortifier le quatrième côté du rectangle de plage que nous occupons puisqu'il donne directement sur la mer, laquelle ne nous amène que des visiteurs bienvenus, à savoir les si utiles tortues. Cela fait presque de la peine de les voir ainsi débarquer chez nous, inconscientes du sort qui les attend. Mais nous ne pouvons les épargner, faute de source de nourriture plus abondante, plus aisément accessible.

    Pour compléter notre dispositif défensif, nous avons érigé deux tours d'angle d'où nous surplombons l'enceinte, d'où nous pouvons décocer des flèches sur les sauvages qui, régulièrement, nous assaillent. Arcs et projectiles font partie des objets que nous nous sommes fabriqués, de même que des haches de pierre.

    Achever les travaux n'a pas été de tout repos : la deuxième nuit a, comme la précédente, été marquée par une attaque que, mieux préparés, nous avons repoussée assez aisément. La troisième nuit, elle, a été paisible : cela nous permit de travailler sans interruption. À l'aube, nous étions parés : de l'eau et des vivres en suffisance, un peu d'équpement, une muraille derrière laquelle nous abriter... Nous pouvions commencer à explorer les alentours.

    Nous le fîmes, découvrant un village de cahutes momentanément désertées par leurs occupants puis, surtout, l'entrée d'une grotte. Nous nous y engageâmes bille en tête, curieux de savoir ce que nous allions y dénicher : peut-être aurions-nous dû y réfléchir à deux fois car nous avons bien failli y laisser la vie, à cause des sauvages que nous y croisâmes mais surtout à cause du côté labyrinthique des lieux où nous manquâmes irrémédiablement nous perdre. Nous revîmes la lumière du jour, toutefois, les bras chargés de trouvailles utiles : une carte de l'île et de ses tréfonds ; une boussole ; de meilleurs haches ; de la dynamite ; suffisamment d'alcool et de tissu pour confectionner moult cocktails Molotov... Tout cela, ainsi que des dessins faits par Timmy. Timmy, mon (son ? nôtre ?) fils disparu, enlevé... Puissions-nous le retrouver avant que les cannibales ne l'aient dévoré. Car les autochtones sont des cannibales, nous en avons malheureusement eu la preuve.

    C'est à leur barbarie que je songe en écrivant ces lignes, bien à l'abri dans notre camp. Notre camp qui serait parfait s'il n'y avait ce fichu collecteur d'eau mal aligné par rapport aux autres. Bigre, ce n'est pas parce que nous nous trouvons sur une île en proie à la sauvagerie que les loies de l'architecture, de la symétrie, de la géométrie sont abolies !

    Cependant, il y a pire que ce légitime tracas. Oui, il y a mon camarade d'infortune dont je commence à douter des intentions.

    Hier, alors que nous coupions du bois, l'un des arbres sur lequels il travaillait manqua me tomber dessus ; je m'en tirais avec de sévères blessures et j'aurais péri sans mes prompts réflexes. J'eus pu penser à un malheureux accident et j'y pensais, d'ailleurs. Jusqu'à ce que, quelques heures plus tard, ce soit tout bonnement sa hache qui me blessa. Fallait-il imputer cela à une involontaire maladresse ? Je le fis, naïf que j'étais.

    Mais à présent... Je me méfie de lui. Car il y a eu autre chose.

    Je m'étais affairé toute la journée à construire un petit bateau afin que nous puissions explorer les côtes. Je venais de l'achever et je demeurais sur le dock entretemps construit, à l'admirer, fier du travail accompli. Mais voilà que mon camarade, sans crier gare, se rue à bord, largue les amarres, s'éloigne en me laissant abasourdi puis... va tout droit échouer le bâtiment sur des rochers, le bloquant si bien qu'il nous fallut des heures pour le remettre à flot.

    Cet homme est louche.

    Il m'en veut, dieu sait pourquoi.

    Je ne peux donc plus me sentir en sécurité même dans notre base. Je ne peux plus considérer que le danger viendra seulement de l'extérieur.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  5. #5
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 954
    Je crois qu’une folie suicidaire guette mon compagnon d’infortune. Ce que je prenais d’abord pour de menus incidents isolés forment au contraire une trame d’ensemble cohérente. Que je coupe un arbre et il se jette en-dessous malgré mes mises en garde pourtant évidentes, que je me taille un passage dans les fourrés avec mon sabre et il se retrouve inexplicablement sur sa trajectoire alors qu’il était, la minute d’avant, tranquillement occupé à la base. Qu’il passe des heures et des heures dans la confection d’une péniche démesurée pour notre usage qu’à peine finie, il en largue les amarres comme pour l’abandonner. Nous ne devons qu’à mes réflexes qu’elle ne se soit pas irrémédiablement éloignée du bord, ruinant ainsi toute une précieuse journée de labeur.

    Et ce n’est pas tout : mon compagnon fait mine de se noyer alors même que nous longeons une falaise sûre, il s’attarde à la sortie d’une grotte alors que les environs sont envahis de féroces cannibales, provocant la perte de ma précieuse carte quand je me suis attardé pour le raisonner. Sa dernière trouvaille fut d’installer des cages à lapins au cœur du village de sauvages le plus proche alors que bien d’autres endroits auraient été plus propices et moins dangereux. Il recherche la mort, c’est certain ! Il n’y a qu’à le voir provoquer, nuit après nuit, les sauvages en dansant autour du feu sur la plage ou en rasant tout un pan de forêt qui nous gardait de leurs regards voraces. Il n'y a qu'à l'observer les combattre en fonçant droit sur eux tandis qu'il faudrait plutôt utiliser les projectiles que nous avons pourtant en quantité.

    La perte de son Timmy l’a rendu fou. Et il parle maintenant d’une excursion en pleine terres sauvages avec son bateau. Nous en aurons seulement pour quelques jours et il suffit de préparer des vivres, dit-il. Je crois, pour ma part, que nous ne reviendrons jamais de ce périple dans le nord de l’île. D’autant que le jeu n’en vaut guère la chandelle : quelques dessins qu’il collectionne parce qu’ils sont les derniers signes de vie de son fils et une chasse au trésor qui tient du mirage le plus dément.

    Peut-être escompte-t-il notre perte à tous les deux ? Ou pire, leur ressembler, les rejoindre. Il commence à se parer de leurs os, parade avec des gourdins confectionnés avec leur crâne et je l'ai même surpris à se peindre le corps à la façon de l'homme en rouge qui lui a ravi son enfant. Cela ne le ramènera pas. Cela ne nous ramènera pas non plus...
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

Discussions similaires

  1. [AVIS]ARK : Survival Evolved
    Par Mr Sylvestre dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/07/2016, 23h59
  2. [SERIE] American Horror Story
    Par Inarius dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 10
    Dernier message: 11/10/2015, 12h51
  3. [Test] Ori and the Blind Forest
    Par Inarius dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/04/2015, 00h33
  4. [BG2EE][SOLUCE] Quête de Neera - Wild Forest
    Par Yann dans le forum BG2:EE
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/11/2013, 14h37
  5. [TEST] FEAR... quand le fPS rencontre le Survival-Horror
    Par Egrevyn dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/11/2005, 15h55

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256