Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 61 à 84 sur 84

Discussion: [Erhedun] Temple de Lathandre

  1. #61
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 608
    Il lui rendit son sourire.
    -Merci pour l'invitation. Mais nous sommes habitués aux caprices du temps. Sans compter que nous ne faisons que passer...
    Il se tourna vers les garçons. Vers Baptiste en particulier.
    -A moins que cette halte vous tente ?
    Il avait agi de sorte à ce que le plus grand n'ait pas l'impression qu'on veuille lui forcer la main. D'un autre côté, l'odeur qu'il avait perçu avait de fortes chances de vaincre ses réticences.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  2. #62
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Le novice parut surpris.
    " Je ne comprends pas... Vous êtes montés jusqu'ici, sous la pluie battante et dans le vent, juste pour... passer ? C'est très bizarre, vous savez ça ?
    — C'est pas interdit, d'être bizarre, dit Victor.
    — Non, mais c'est quand même bizarre."
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  3. #63
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 608
    -D'accord, ça peut avoir l'air bizarre, mais ça ne l'est pas tant que ça quand on connaît le fin mot de l'histoire, répondit-il, amical. Nous faisons étape à Eredhun et comme il aurait été dommage de repartir sans avoir pu voir ses monuments, ses temples, nous avons décidé de faire fi du mauvais temps.
    Il sourit à nouveau.
    -Et puis, on nous a dit que c'était la saison des arc-en-ciels, et que la Butte céleste était l'endroit idéal pour les observer. Reste à savoi si nous aurons droit à une éclaircie avant de redescendre !
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  4. #64
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    " Aucune chance, dit le novice. Quand ça souffle de l'ouest, comme ça, c'est parti pour la journée. Mais il pourrait faire beau demain... Peut-être."
    Il eut un sourire.
    " Vous devriez revenir au printemps. Sous la grisaille, vous n'en voyez que le quart du tiers. La lumière fait beaucoup, surtout sur la Butte Céleste."
    Il se tourna vers l'intérieur.
    " Mais puisque vous êtes bizarres... au point d'escalader la butte sous la pluie pour voir des façades... vous devriez venir boire du vin chaud... enfin, vous, pas eux... pour eux, nous avons du jus de pommes chaud. Un régal. Et nous avons des braseros, aussi."
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  5. #65
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 608
    Il se tourna à nouveau vers les garçons.
    -Qu'est-ce que vous en pensez ? Après tout, c'est vous qui avez tenu à ce que nous affrontions la tourmente !
    Lui-même n'avait rien contre entrer un moment. Bien sûr, les clercs feraient sans doute un peu de prosélytisme et, qui sait, tenteraient peut-être de le convaincre de leur confier les enfants. Mais c'était de bonne guerre.
    Non, ce qui importait, c'était de ne pas mettre Baptiste mal à l'aise : la décision lui reviendrait donc.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  6. #66
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    " D'accord." dit ce dernier.
    Ils entrèrent donc à l'intérieur, tandis que le novice gardait sa place vigilante auprès des portes. Il faisait beaucoup plus chaud à l'intérieur et la nef était bondée. On ne leur prêta d'ailleurs guère attention. Il y avait des novices, des prêtres mais aussi des tas de gens ordinaires qui semblaient avoir bravé la tempête pour bavarder auprès des braseros. On servait à boire à deux endroits différents, et Victor prit la tête de leur trio pour rejoindre l'une des tables. Le novice n'avait menti ni pour le vin chaud, ni pour le jus de pommes, mais il y avait aussi des tartes et du thé, et de la soupe orange, des fruits secs et du pain tranché. Des assiettes s'empilaient dans un coin et la prêtresse qui se trouvait derrière leur buffet leur décocha un sourire.

    " Servez-vous, pauvres petits chats mouillés !"
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  7. #67
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 608
    -Merci, répondit le barde, souriant.
    Il prendrait une coupe de vin chaud et se laisserait probablement tenter par un peu de grignotage, quoique leur repas de midi ait été copieux. Pour le reste, il laisserait les garçons se servir à leur guise. Peut-être serait-il ensuite de bon ton de faire une offrande au temple, pour ne pas être de simples pique-assiettes ; mais ce n'était pas un souci.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  8. #68
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Si Baptiste se montra aussi circonspect que Taliesin, ce ne fut pas le cas de Victor qui se servit copieusement. Ils battirent ensuite en retraite vers un des braseros, où il restait de la place. Les quelques personnes qui discutaient à proximité — un prêtre et trois laïcs — les saluèrent mais poursuivirent leur conversation tandis qu'ils se réchauffaient.
    " Bon ! s'exclama Victor, la bouche pleine. C'est le moment de la nouvelle énigme !"
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  9. #69
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 608
    -Très bien.
    Pour lui faire plaisir, il les aurait bien dirigés vers le temple de Tymora. Toutefois, s'il se souvenait bien du plan, il y avait des canaux sur le trajet, ce qui les contraindrait à un long détour. Mieux valait donc opter pour autre chose.
    -C'est un puits auquel viennent s'abreuver, côte à côte, taquineurs de muses et déchiffreurs de hyéroglyphes. Qu'ils y boivent tout leur saoul ! Tout comme leur soif est inextinguible, cette source est inépuisable.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  10. #70
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    " C'est... un des dieux artistiques, je suppose, dit Baptiste. Milil ou Oghma... ou Deneïr, ce genre de choses ?
    — Ça doit être Milil, dit Victor avec une grimace. Mais on est déjà allés. Alors c'est peut-être plutôt Oghma.
    — Que ce soit l'un ou l'autre, si mes souvenirs sont bons, c'est à l'exact opposé de la ville... donc... on va attendre une accalmie, non ?"
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  11. #71
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 608
    -Le truc, c'est que la pluie ne semble pas prête de s'arrêter et qu'il n'y aura peut-être pas d'accalmie avant plusieurs heures. Après, j'aurais bien choisi une autre étape à proximité mais... Nous n'avons plus grand chose à voir, dans ce secteur. Sans compter que nôtre auberge aussi est à l'autre bout de la ville.
    Attendre un moment ici ne l'aurait pas spécialement dérangerait, s'il n'avait eu l'impression d'être un intrus au milieu d'une assemblée sans doute uniquement composée de fervents lathandrites.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  12. #72
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    " C'est vrai, dit Victor.
    — D'accord."
    Baptiste s'éclipsa une seconde et revint avec un petit pain à la cannelle.
    " Je suis prêt !"
    Son comparse éclata de rire puis ils regagnèrent la sortie. Pendant une seconde, ils restèrent figés sous le porche, à contempler les rafales de vent et la pluie tambourinante.
    " On aura mérité quelque chose... dit Victor. Je sais pas quoi, mais quelque chose.
    — La soufflante." dit Baptiste.
    Et ils s'élancèrent sous l'averse, pour regagner la ville basse.


    HRP : merci de faire la transition dans le sujet général d'Eredhun Je peux me charger ensuite des liens si ça t'ennuie.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  13. #73
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 608
    -Vous rigolez ? répondit-il joyeusement. C'est vous qui avez insisté pour que nous sortions sous ce cataclysme ! C'est vous qui avez tenu à ce que je vous fasse ce jeu de pistes ! J'ai généreusement accepté de vous donner satisfaction... Alors si quelqu'un a mérité quelque chose, c'est moi !
    Et, non sans avoir au préalable adressé une courte prière à Lathandre, en remerciement pour ce moment, il gagna à son tour l'extérieur.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  14. #74
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Trois mois plus tôt, donc...

    Quête Solo : Des Racines et des Ailes

    Le Temple de Lathandre d’Erhedun. Albérich approcha en tête, les yeux levés vers la coupole. Quelque chose résonnait en lui, quelque chose qui était mort la dernière fois qu’il était venu, un an plus tôt. Aujourd’hui, les lieux reprenaient leur place dans son histoire, depuis ce premier jour où son père l’avait jeté sur le perron, trop heureux de s’en débarrasser, jusqu’au dernier, lorsqu’il avait quitté Erhedun pour Combeloup puis Solarcis, vide comme une coque de noix.
    Il n’y avait aucune silhouette jaune sur le perron, juste une paire de novices en robe brune, manifestement très nerveux, et quelques fidèles qui quittaient le sanctuaire.

    « Ils se sont cachés, remarqua Hubert.
    — Le pire, c’est que ça a l’air vrai. » répondit Albérich.
    Il y avait sûrement une autre explication mais elle était difficile à comprendre. Graham, a minima, aurait dû se trouver là. Le prêtre sentit la glace lui saisir sa poitrine. Peut-être était-ce, justement, à propos de Graham. Son ancien professeur n’était plus de prime jeunesse. Il frissonna tandis que les novices s’avançaient. L’un des deux jetait des coups d’œil inquiets à Grand Vent. C’est lui qui prit la parole le premier. Il devait avoir douze ans, pas plus.

    « Je… v… vais… »
    L’autre lui donna un coup de coude. C’était une fille à peine plus âgée.
    « Bienvenue au Temple de Lathandre, récita-t-elle d’une voix plus assurée. Maître Megrall, je vais vous mener à l’aubemestre qui vous attend sous son bureau. Heu. Dans son bureau, je veux dire. »
    Hubert pouffa, la gamine vira au rouge sombre.
    « Moi… je vais… m’opuc… occuper des chevaux. » souffla l’autre.
    Le paladin échangea un regard avec le prêtre.

    « Je vais te donner un coup de main. »
    Albérich acquiesça. Le gamin parut immensément soulagé. Hubert asséna une légère tape sur l’épaule de son compagnon avant de le laisser partir sur les pas de la fille empressée.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  15. #75
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    A présent, la nervosité d’Albérich était trop grande pour qu’il puisse parfaitement profiter de son retour au Temple. Il foula le marbre clair de la nef sans y penser, ne notant qu’une seule chose : il n’y avait vraiment personne, comme si tout le monde avait voulu l’éviter avant la rencontre au sommet. Seule la gamine trottinait devant lui avec fébrilité. Etait-ce le signe d’un temple en deuil ? Il ne parvenait pas à en juger.
    Il connaissait le chemin, bien sûr, et se retrouva bientôt devant la porte du bureau de Molwen. Il n’avait jamais aimé être convoqué à cet endroit : c’était toujours, immanquablement, pour être réprimandé. Ciaran, à Lunaros, lui avait parlé des débats qui avaient lieu à Erhedun sur le statut à lui accorder, à lui, le Semeur perdu pour la Lumière puis retourné à Lathandre dans un sursaut. Peut-être Molwen voulait-il lui apprendre ce que le grand jury avait décidé. Coupable. Non coupable. Symbole. Déception. Scandale.
    La novice avait disparu et il frappa.

    « Entre ! »
    Il s’exécuta. La petite pièce était inondée de lumière mais beaucoup plus dépouillée que dans son souvenir. Il y avait moins de livres, moins de papiers, moins de poussière, et les murs étaient nus. Molwen, par contre, trônait à sa place habituelle et lui fit signe de s’asseoir.
    « Enfin. Mais j’étais sûr que tu viendrais rapidement. Merci, d’ailleurs, d’être venu. »
    Albérich grimaça en s’exécutant puis s’éclaircit la gorge.
    « C’est normal. » répondit-il.
    Molwen rit une seconde, comme le croassement d’un vieux corbeau.

    « Non. Nous savons tous les deux que ce n’est pas tout à fait normal. »
    Le Luménien mit alors le doigt sur ce qui l’avait chipoté depuis le premier courrier : Molwen ne l’avait jamais tutoyé. Ni par écrit, ni de visu, même quand il avait quinze ans.
    « Bon voyage ?
    — Molwen, je vous en prie. Ne tournez pas autour du pot. »
    L’aubemestre sourit, le jaugea une seconde et se carra dans son siège.
    « Très bien. Je vais prendre ma retraite et je veux que tu me remplaces à la tête du temple. »
    Stupéfait, Albérich demeura paralysé puis, devant le silence de son vis à vis, plissa les yeux et secoua la tête.
    « Vous vous fichez de moi…
    — Non. »
    Le Luménien cacha un instant son visage entre ses mains puis reprit sa respiration, et regarda à nouveau l’aubemestre.
    « Molwen, vous avez toujours… détesté… ma manière d’être à Lathandre.
    — J’ai changé d’avis, dit Molwen avec aplomb. J’ai changé. Tu as changé. Les temps ont changé. Lathandre est le dieu du changement, tu sais ça, n’est-ce pas ? »
    Albérich secoua à nouveau la tête. Quelque chose d’irrépressible battait à l’intérieur de lui, sauvage, incontrôlable : la certitude qu’il avait su, depuis le début, que c’était ce que voulait lui dire Molwen. Alaric en avait plaisanté, mais il avait vu juste.
    « Albérich, qu’est-ce que tu vois, dans ce fauteuil ?
    — Je vous vois, vous… L’aubemestre d’Eredhun.
    — Et je suis quoi, au juste ?
    — Un prêtre de Lath…
    — Un vieux prêtre. Tu peux me rappeler de quoi Lathandre est le dieu ?
    — De l’aube… du printemps…
    — Et de la jeunesse, dis-le. Or Erhedun et Luménis, les deux lieux principaux du culte sont sous la coupe de vieillards. Penses-tu que ce soit une bonne chose ?
    — La jeunesse… elle n’est pas dans le corps, elle est dans l’esprit…
    — Et moi je suis fatigué. »
    Il fit un geste circulaire, englobant son bureau mais, Albérich le savait, tout le reste, le temple, la ville, l’île entière.
    « Tu es un des clercs les plus puissants de l’île. Ton lien avec Lathandre est particulier, nous le savons depuis toujours. Tu l’as perdu, tu l’as retrouvé… Sais-tu que nous l’avons senti sans même que tu nous en avertisses ? Lathandre nous a prévenus, à l’aube, au milieu d’une cérémonie. »
    Albérich recula dans son siège, mal à l’aise.
    « Et que vas-tu faire de ce pouvoir et de cette confiance, de la force de ce lien ? Aller l’enterrer dans une ville en ruines dans les Landes ? Dans une communauté qui n’entend même pas se tourner vers Lathandre et qui s’en défie ?
    — Ce n’est pas vraiment…
    — J’ai parlé avec le sire des Rosières. Je sais ce qu’il en est. Albérich, même s’ils étaient de fervents Lathandrites… Nous parlons du sanctuaire d’Erhedun. Tous les clercs lathandrites de l’île viennent, tôt ou tard, ici. Plus des trois-quarts y sont intégralement formés. Es-tu conscient de l’empreinte que l’aubemestre d’Erhedun peut laisser sur la forme que prend le culte en Hélonna ?
    — Vous allez trop vite pour moi.
    — Tu as trois jours.
    — Trois jours ? De quoi parlez-vous ?
    — Dans trois jours, c’est le solstice, la date de ton intronisation.
    — Quoi ?
    — Tu m’as très bien compris.
    — Attendez, Molwen… Qu’est-ce que… je suis un étranger, ici… Les autres, les clercs plus anciens… Il y en a bien un qui doit avoir pensé qu’il vous remplacerait, le jour venu…
    — Ou deux ou trois. Mais je les embarquerai avec moi en partant.
    — Partant ?
    — Je vais à Fondor. Tu connais ce temple sur la plage… La maison de repos des vieux clercs… Je suis assez impatient.
    — Chez Dame Azur ? Molwen, vous allez détester… »
    L’aubemestre rit, l’œil pétillant.
    « Non, en fait, nous correspondons depuis un moment, déjà. Je pense que ce sera très bien. Mais pour revenir à ce que tu disais, non, tu n’es pas un étranger. Tu es un enfant d’Erhedun. C’est ici que tu as grandi, que tu as trouvé ta voie, que tu t’es épanoui. Souviens-toi. Marche dans les couloirs. Communique avec ton dieu. Parle avec tes anciens camarades, tes anciens professeurs. Evite la salle d’entraînement à la fronde. Abel a insisté. »
    Albérich manqua rire.
    « Il est toujours fâché pour cette bouteille de vin ?
    — Toujours, je le crains. Albérich. Les clercs seraient, dans leur très large majorité, ravis que tu acceptes le poste. Et je pense, personnellement, que ce n’est pas quelque chose que tu peux refuser. C’est davantage que ton devoir. C’est ta destinée. Et tu le sais. »
    Le prêtre ne trouva rien à répondre et frissonna malgré lui. Molwen se fendit d’un large sourire.
    « Il y a deux conditions. La première c’est que, lorsque tu auras atteint un âge vénérable et que cette jeunesse de l’esprit, dont tu parlais, aura déserté ta carcasse, tu passes la main à un autre, sans t’accrocher à ton fauteuil comme une bernacle. »
    Albérich opina, à moitié hypnotisé. Pourquoi entrait-il dans ce jeu, si facilement, alors que toute cette conversation était démente ?
    « La seconde, c’est que tu portes une aube orange. Au moins pour la cérémonie d’intronisation. C’est non négociable. Maintenant, dehors. Je dois m’organiser. Trois jours. Ouste. »
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  16. #76
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Complètement sonné, Albérich retraça son parcours à l’envers, jusqu’à la nef. Hubert s’y trouvait, entouré d’un petit parterre d’admirateurs, hommes et femmes, novices et clercs. Quand le Luménien arriva, le groupe s’ouvrit en demi-cercle et il reconnut quelques visages : Achille, Aurore, Cullyn, Mirko, Laerte, Flavie. Personne ne pipa mot mais il devina qu’ils étaient tous au courant et qu’ils guettaient, à son expression, les résultats de l’entrevue. Il s’éclaircit la gorge, sans savoir ce qu’il devait dire. Hubert lui-même était embarrassé.
    « Bienvenue au Temple ! » s’exclama finalement Mirko, un homme un peu plus âgé que lui, en lui tendant une main amicale.
    Il la serra.

    « Merci. C’est un plaisir de rentrer chez soi. »
    Hubert esquissa un sourire et se détendit imperceptiblement.
    « Nous vous avons installés dans l’aile des invités. » intervint Flavie.
    Elle portait le blanc de l’intendante.

    « Peut-être que vous avez envie de vous changer et de vous rafraîchir… Vous êtes passablement poussiéreux.
    — Ce serait formidable, dit Albérich.
    — Alors suivez-moi. Nous avons encore un peu de temps avant le dîner. »
    Le prêtre se sentit immensément reconnaissant de la finesse de sa consoeur. Il avait besoin de souffler. Beaucoup. Et il devait parler à Hubert.
    On leur avait attribué de vastes appartements, avec deux lits dans deux pièces différentes mais qui communiquaient par une pièce centrale. Ils y demeurèrent un instant, plantés comme deux arbres voisins, tandis que Flavie refermait la porte derrière eux et les laissait à leur indispensable conversation.

    « Alors ? dit le paladin.
    — Diable, murmura Albérich. Diable, diable.
    — C’est à ce point-là ? »
    De manière tout à fait inopinée, le prêtre fondit brusquement en larmes. Hubert, alarmé, le prit aussitôt dans ses bras.
    « Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? »
    Albérich ne parvint pas à lui répondre.
    Ils étaient arrivés à cet instant fatidique, le moment où leurs pistes devaient diverger, et il avait promis au Céleste qu'ils ne reculeraient pas. Car Hubert devait rentrer à Clairétoile et lui, immanquablement, allait rester seul à Erhedun.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  17. #77
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Ils s’assirent et, peu à peu, Albérich reprit ses esprits, apaisé par l’aura et la tendresse de son partenaire. Hubert ne le força pas à parler avant qu’il ne s’en sente capable et, quand il le fit, il exposa les choses en peu de mots, une phrase en fait, avant qu’ils ne sombrent tous deux dans le silence. Il n’était pas nécessaire d’en dire plus : le paladin savait qu’il devait accepter. C’était exactement ce qu’il avait toujours voulu, un Temple, un rôle, la possibilité d’infléchir le cours des choses. Bien sûr, techniquement, il était attendu à Clairétoile. Marcus s’y trouvait, qui l’avait traqué à travers le monde, mais les enjeux étaient tels que Marcus comprendrait. Il n’avait jamais adhéré complètement aux principes de la communauté et s’était retiré de son gouvernement dès que possible. On lui en voudrait, mais son devoir envers Lathandre devait passer avant tout. Et son envie. Céleste l’avait dit : il n’était pas ilmate. Il devait se trouver à l’endroit où il pourrait rayonner au mieux. Il aurait pu interroger Lathandre mais il savait, au fond de lui-même, que ce serait une solution de lâcheté. Malgré les hésitations, les écueils, il n’y avait en réalité aucun doute permis. Molwen était gentil de lui avoir laissé trois jours, mais il n’en avait nul besoin.
    « Qu’allons-nous faire ? murmura-t-il finalement.
    — Nous trouverons une solution. » répondit Hubert d’une voix presque égale.
    Il était bouleversé, Albérich l’entendait bien, mais ils n’avaient aucune marge de manœuvre. Ils se serrèrent plus étroitement l’un contre l’autre.

    « Je ne dois pas repartir avant le début de l’automne. Cela nous laisse presque trois mois. »
    Seulement trois mois, en vérité. Hubert était peut-être davantage furieux que bouleversé. Il fallait qu’il digère. Ils devaient tous les deux digérer.
    « Je suis heureux pour toi. C’est ce que tu mérites. Depuis le premier jour. » dit finalement le paladin.
    Albérich étouffa un sanglot dans la toile de son pourpoint.

    « Je ne dois pas rester à Clairétoile. En permanence. Je pourrais… aller et venir. »
    Il eut un rire bref.
    « Je pourrai même bientôt voler entre ici et là. C’est sûrement plus rapide qu’à cheval. »
    Albérich releva les yeux et ils s’embrassèrent doucement, lentement.
    « Je t’aime. Je veux le meilleur pour toi et le meilleur c’est ici. Nous nous débrouillerons. Nous pouvons faire face.
    — Oui. Je sais. »
    Ce n’était pourtant pas tout à fait ce qu’ils avaient espéré. C’était à la fois beaucoup plus, et pas du tout ça. Mais il fallait avoir foi en l’avenir, et ils savaient que Lathandre les soutenait dans sa lumière. Ils iraient ensemble et séparément. Ce n’était pas impossible.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  18. #78
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Ils se lavèrent, se changèrent et rejoignirent le réfectoire quand un novice vint les avertir qu’il était l’heure. Avant de franchir la porte, Hubert se tourna vers Albérich.
    « Acceptes-tu un demi-céleste dans ton Temple ?
    — Tais-toi. »
    Le paladin se rendit au souper sans sa cape ridicule. Il fit sensation. Albérich aussi, d’une autre manière. Molwen ne leur imposa pas sa présence mais ils furent accueillis chaleureusement par les autres prêtres. Albérich en présenta beaucoup à Hubert qui, de son côté, s’était récolté une suite de novices émerveillés, moins aptes que leurs aînés à rester discrets dans leur ébahissement. Personne ne mentionna ce qui avait mené Albérich entre leurs murs, mais il put constater qu’ils étaient tous chaleureux à son égard. Il s’inquiéta de l’absence de Graham mais on lui expliqua qu’il était en déplacement dans le nord. Il serait rentré d’ici un jour ou deux, néanmoins, bien à temps pour le solstice. Ils ne s’attardèrent pas très tard : les jours étaient longs et les nuits très courtes, l’aube les forcerait rapidement hors du lit. Ils se replièrent donc sur leurs quartiers où, après avoir testé les deux lits, ils optèrent pour celui qui avait des draps vert pomme. Ils demeurèrent longtemps enlacés, éveillés, troublés.
    « Tu seras bien, ici. »
    Albérich soupira.
    « Oui. »
    Hubert l’embrassa dans les cheveux.
    « Je serai prudent, je te le promets.
    — Hubert, ne parlons pas de ça. Tu n’es pas encore parti.
    — Non, tu as raison. »
    Il s’éclaircit la gorge.
    « En six mois… Tu as radicalement bouleversé mon existence. Dire que j’étais si tranquille… Sans soucis, sans inquiétudes…
    — Et frustré.
    — Un détail. »
    Il resserra son étreinte et poussa un léger soupir.
    « J’étais engourdi. Toi… Tu es le printemps que j’attendais sans le savoir. »
    Albérich ne sut que répondre à cette déclaration un rien lyrique mais curieusement sincère.
    « J’avais espéré que Solarcis me sauverait. J’avais besoin que Solarcis me sauve. Et c’est ce qui s’est produit. »
    Albérich sentit Hubert hocher la tête contre sa joue puis s’écarter un rien.
    « C’est ce que font les paladins. Ils sauvent. »
    Le Luménien rit doucement et se redressa sur un coude.
    « Mais je ne serai jamais complètement tiré d’affaire.
    — Alors je serai toujours là. »
    Ils s’embrassèrent, se lovèrent l’un contre l’autre et appelèrent la lumière au creux de la nuit.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  19. #79
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Au petit matin, les deux compagnons gagnèrent la nef pour la cérémonie de l’aube. Albérich ne fut qu’à demi surpris quand Molwen lui demanda de clôturer la célébration, au pied levé. Il ne se fit pas prier : à quoi bon ? Il ne manqua pas les sourires entendus qui bourgeonnèrent sur l’un ou l’autre visage mais ne se laissa pas impressionner. En réalité, il était reconnaissant à son aîné de le laisser prendre la mesure de la charge, en douceur. Les mots lui vinrent sans mal, s’écoulant librement hors de lui. Il perçut l’énergie divine qui pulsait autour de lui, dans ses collègues, chez les novices, émanant d’Hubert en rayons éblouissants. S’il avait eu besoin d’un signe, il l’y aurait trouvé. Mais c’était inutile. Lathandre aurait été déçu qu’il hésite, une fois encore, au bord de l’abîme.
    A la fin de la dernière prière, alors qu’il quittait l’autel, il croisa le regard de Molwen et échangea un sourire de connivence avec lui. C’était imprévu, un peu irréel, mais cela scellait ce qu’ils savaient tous deux. Ce que tout le monde savait, à bien y réfléchir. Il faudrait qu’il officialise la chose, cependant, qu’il retourne dans ce bureau déjà presque vidé pour accepter la proposition de l’aubemestre. Mais ce ne serait pas tout de suite. Hubert et lui avaient des choses à faire, avant.
    Ils prirent un rapide petit déjeuner dans le réfectoire, dans une ambiance un peu euphorique, ce qui était classique après les prières matinales, mais peut-être pas autant que ce jour-là. Ensuite, ils quittèrent le Temple pour gagner la ville, à pied, sous un jeune soleil déjà resplendissant.
    Dernière modification par Galathée ; 18/04/2019 à 18h14.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  20. #80
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    D'ici...

    Albérich annonça sa décision à Molwen dans l’après-midi. Le Luménien s’attendait à moitié à ce que l’aubemestre lui révèle qu’il s’agissait en fait d’une blague, mais il n’en fut rien. Par contre, Molwen fit immédiatement mander Jay, le prêtre responsable des tenues religieuses, et Albérich en fut quitte pour une séance de prise de mesures qui dura une éternité. Il essaya de convaincre son interlocuteur qu’il n’était pas nécessaire de passer autant de temps sur une aube qu’il ne porterait sans doute qu’une seule fois, mais devant la mine désespérée du tailleur, il comprit qu’il lui fallait composer avec les désirs de chacun. Un petit rappel bienvenu, vu ce qui s’annonçait. A rester debout, à ne rien faire, tandis qu’on papillonnait autour de lui, il eut un bref vertige, réalisant qu’il était en train de s’engager pour les dix, vingt, trente années à venir. Jay se méprit sur les causes de son étourdissement et lui fit porter à boire avant de lui proposer de revenir le lendemain pour les finitions. Albérich s’excusa et fila dans les couloirs, à la recherche d’Hubert. Le paladin se trouvait en salle d’entraînement, où il affrontait une jeune femme qui lui donnait du fil à retordre. En les observant échanger des passes d’armes, Albérich devina qu’elle n’était pas prêtresse mais bien paladine. En temps normaux, Hubert l’aurait sans doute vaincue aisément, mais elle était retorse et profitait de ses difficultés d’équilibre sans arrière pensée. Quand il aperçut son compagnon, le paladin s’excusa pour venir à sa rencontre. La jeune femme le salua et s’esquiva, non sans s’incliner respectueusement devant le clerc.

    « Tu t’es trouvé une partenaire à ta mesure. » remarqua Albérich.
    Hubert était en sueur.
    « Elle s’appelle Feren. Formée à Lunaros, chez Alix. Elle est en résidence ici, avec deux de ses pairs.
    — J’ignorais que nous accueillions des paladins de manière permanente.
    — C’est une bonne nouvelle. »
    Albérich le dévisagea.
    « Qu’est-ce que tu as derrière la tête, au juste ?
    — Je te cherche un garde du corps. Je testerai les deux autres demain. Si tu me montrais la salle d’eau, maintenant ?
    — Quoi ?
    — La salle d’eau.
    — Je n’ai pas besoin de garde du corps !
    — Es-tu sûr que tu veux avoir cette conversation ? »
    Le clerc se cacha le visage entre les mains.
    « Hubert…
    — Seulement quand tu quittes Erhedun. S’il te plait. C’est important pour moi. Critique. Crucial. Indispensable. Et de toute façon, je pense que c’est le protocole. Tu ne quitteras sans doute presque jamais Eredhun. »
    Albérich soupira.
    « Je pensais que tu avais confiance en moi.
    — Et j’ai confiance. Mais c’est pour ma tranquillité d’esprit. Fais-le pour moi, s'il te plait...
    — Très bien. Si les paladins sont d’accord, je me ferai escorter quand je quitte la ville.
    — Merci. »
    Ils s’engagèrent dans les couloirs.
    « Qu’a dit Molwen ? Ça a pris du temps…
    — J’ai dû passer entre les mains du tailleur. Molwen n’a rien dit. Ou plutôt un truc du genre : c’est réglé. »
    Hubert acquiesça, brusquement silencieux. Albérich ne trouva rien à ajouter. Il leur restait trois mois.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  21. #81
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    La nouvelle s’ébruita rapidement mais il n’y eut pas de célébration prématurée. L’intronisation aurait lieu au solstice et la cérémonie prendrait la journée entière, plus la nuit, jusqu’à l’aube du jour suivant. Exceptionnellement le Temple serait fermé (à l’exception d’une permanence dans une chapelle détachée du bâtiment principal). Il y avait, d’ici là, des préparatifs à organiser et Flavie, à la tête de l’intendance, s’y jeta à corps perdu, entraînant les trois quarts des effectifs avec elle. Ils devaient aussi préparer le Chant de l’Aube, cérémonie obligatoire du solstice, qui aurait lieu avant l’intronisation, ce qui rajoutait à l’atmosphère enfiévrée dans les couloirs.

    De son côté, Albérich fut réquisitionné, dès le lendemain matin, par les clercs les plus anciens, afin de discuter de l’organisation interne du temple. Le Luménien les rassura rapidement : il n’avait nulle intention de bouleverser l’ordre établi, du moins dans les premiers mois. Ils savaient tous que tôt ou tard, un nouvel aubemestre modifiait le fonctionnement du sanctuaire, mais c’était loin d’être sa priorité. Il lui fallut aussi discuter de ses futurs appartements. Il prendrait ceux de Molwen mais ne voulait pas jeter son prédécesseur dehors. Celui-ci comptait quitter Erhedun pendant l’été, sans doute assez rapidement, histoire de ne pas interférer avec la passation de pouvoir. D’ici là, ils convinrent qu’Albérich garderait sa chambre actuelle mais qu’il occuperait le bureau dès sa nomination. Là encore, le Luménien se montra peu exigeant : il se souciait peu des aspects matériels. Il apprit encore qu’il y avait un conseil chaque veille, le troisième jour, et qu’il lui faudrait donc entrer dans l’arène très rapidement. Il était probable qu’il aurait de la visite avant cela, cependant, dès que la nouvelle de son accession au pouvoir serait publique. Si la cérémonie d’intronisation n’était pas ouverte aux personnes extérieures au Temple, la journée suivante serait chargée et la cérémonie du lendemain particulièrement courue. Rien de cela n’inquiétait particulièrement Albérich : il avait déjà été nommé aubemestre, ailleurs, à peine deux ans plus tôt. Même si les célébrations à Luménis avaient été discrètes et réalisées dans l’urgence, il se souvenait de l’effervescence des jours suivants. Vaguement, en fait. Il avait été lui-même dans un état de stupeur tel que sa mémoire était sans doute peu fiable. Mais il prenait la mesure de ceux avec qui il allait désormais travailler : Flavie à l’intendance, Achille et Mirko aux affaires religieuses, Caïthness aux novices, Jonathan aux relations extérieures. Il les connaissait tous les cinq, pour les avoir fréquentés dans sa jeunesse, et savait que le Temple roulerait sans heurts le temps qu’il prenne ses marques.

    Privé de sa moitié, Hubert se consacra aux paladins de l’Aster qui résidaient au temple, s’entraînant en leur compagnie tout en les jaugeant. Feren était rapide et futée, Hero encore jeune, un peu trop respectueux du code, et Declan, déjà très expérimenté, une espèce de montagne tranquille qui supervisait les deux plus jeunes. Il n’hésita d’ailleurs pas à demander à Hubert ce qu’il attendait d’eux, au juste, et celui-ci se montra parfaitement sincère. Avouer à un étranger qu’il n’allait pas rester ne fut pas aisé, mais il parvint à juguler son émotion, plus ou moins. Declan lui assura que n’importe lequel d’entre eux donnerait sa vie pour l’aubemestre, et ils en restèrent là.
    A côté de ces considérations pragmatiques, Hubert bénéficia grandement d’avoir des adversaires à sa mesure et Declan, bien que très humain, se révéla un instructeur imprévu, doté de bonnes intuitions, qui lui permit de progresser dans la gestion de ses ailes. Il lui suggéra d’alourdir son armure vers l’avant, pour faire contrepoids, et d’adopter une position plus voûtée, ce qui porta curieusement ses fruits. Il termina sa session d’entraînement moins démoralisé que les jours précédents.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  22. #82
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    HRP : mes excuses à Voya, si elle lit ceci. Je suis bien consciente que cette scène n'est pas à la bonne place dans la continuité... mais ça ne me semble pas très dramatique

    Dans l’après-midi, alors qu’ils soufflaient tous deux sous le figuier de la cour, épiés par des novices surexcités, les deux hommes reçurent une visite imprévue.

    « Quelqu’un pour toi, Albérich. » annonça Aurore depuis le seuil.
    Le clerc se redressa et avant qu’il ait pu se lever, un homme en robe pourpre s’encadra dans l’embrasure de la porte. Il était de taille moyenne, aussi roux qu’Hubert, et arborait un sourire radieux.

    « Je me suis dit, cette fois, il ne détalera pas sans m’avoir vu ! » s’exclama-t-il.
    Albérich franchit la distance qui les séparait et ils s’étreignirent sans réserve.

    « Reynald… Je n’avais nulle intention…
    — Et je n’étais pas en ville, de toute façon. »
    Le nouveau venu le tint à bout de bras, une lueur de malice dans les yeux.
    « Mais il paraît que tu ne pars plus, en fait.
    — Diable, les nouvelles vont vite. »
    Le Milite sourit de toutes ses dents.
    « Le novice qui m’a reçu a fait un impair. Je l’ai un peu piégé. Je n’ébruiterai rien. C’est une excellente nouvelle. Mais nous en parlerons plus tard… présente-moi plutôt Hubert de Maleval. Thibault m’en a déjà parlé, évidemment, mais… oh je vois… Je comprends. Un rouquin, on n’y résiste pas. »
    Albérich fit volte-face. Hubert s’était levé.
    « Hubert, je te présente Reynald. Un ami de jeunesse. Je t’en ai déjà parlé.
    — Le Milite, oui. Enchanté. »
    Mais quand Hubert voulut serrer la main de Reynald, celui-ci lui présenta la gauche, un peu maladroitement.
    « Qu’est-ce qui est arrivé à ta main droite ? » demanda aussitôt Albérich.
    Reynald eut un grimace et leva un instant son moignon.

    « Une longue histoire compliquée. Ça n’a pas d’importance.
    — Comment peux-tu dire que ça n’a pas d’importance ? Tu es barde ! Et clerc !
    — Diantre, Albérich, dans mon souvenir, tu étais un peu plus… je ne sais pas… délicat !
    — Reste là. »
    Et le prêtre quitta la cour à grands pas. Sidéré, Reynald se tourna vers Hubert.
    « Il fait souvent ce type de choses ?
    — Asséner des vérités douloureuses ?
    — Ça aussi. Et filer ensuite ?
    — Je ne sais pas dire. Oui. Il est sans doute un peu plus direct qu’avant. Filer, c’est bizarre. D’habitude il s’excuse. »
    Reynald haussa les épaules et tourna autour du paladin.
    « Demi-céleste, alors. Vous avez décidé de le révéler ?
    — Dans le temple uniquement. Je n’ai plus vraiment le choix.
    — Si vous voulez avoir plus de latitude, vous devriez parler aux Mystrans. Ils pourraient avoir un artefact susceptible de vous aider à passer inaperçu.
    — Je ne sais pas si je dois me cacher.
    — Non, sans doute que non. Mais ça peut être utile, par moments. Resplendir en permanence… Seuls les Sunites aiment ça. »
    Ils échangèrent un sourire entendu. Albérich reparut, un curieux objet en forme de sceptre à la main.
    « Viens ici. »
    Il attrapa Reynald par la manche.
    « Quoi ? Qu’est-ce que tu fais ?
    — Tu sais bien ce que je fais.
    — Albérich, tu ne peux pas…
    — Bien sûr que je peux.
    — C’est un sortilège… d’un coût…
    — Reynald, je ne vais pas te faire payer. Tu es fou, ou quoi ?
    — Albérich… »
    Mais le Lathandrite haussa les épaules et se mit à incanter, sans lâcher la manche du Milite. Celui-ci avait pris une teinte de neige. Albérich décacheta une fiole d’un doigt et en aspergea le moignon, puis agita son petit sceptre avant de le lancer vers Hubert qui le rattrapa mécaniquement. L’incantation se poursuivit et, en quelques minutes seulement, la main manquante reparut, se dessinant d’abord en paillettes de lumière, avant de prendre consistance et de revenir au réel. Reynald demeura muet en mobilisant ses doigts retrouvés.
    « J’ai coupé le sifflet à un Milite, je suis très fier. » déclara le Lathandrite.
    Reynald le dévisagea, les larmes aux yeux, toujours à court de mots.

    « Je vais aller vous chercher quelque chose à boire. Du thé, proposa Hubert, magnanime.
    — Un alcool fort pour moi. » siffla Reynald.
    Hubert rentra dans le Temple. Le Milite et le Lathandrite s’étreignirent à nouveau.

    « Je ne sais pas quoi dire.
    — Ne dis rien. C’est naturel.
    — Je ne sais pas comment je pourrai jamais te rembourser.
    — Il n’y a rien à rembourser. Nous sommes amis. Les amis font ce genre de choses.
    — Quand même… Je ne sais pas si je méritais…
    — Arrête un peu. On dira que c’est pour les truites. »
    Ils se séparèrent, Albérich le mena jusqu’au banc sous le figuier.
    « Les truites ! Diantre, les truites ! »
    Le Milite rit en s’essuyant les yeux.
    « Albérich, tu m’as rendu à moi-même. Je t’en suis immensément… éternellement… reconnaissant.
    — C’est le job des Lathandrites. L’espoir. La renaissance. Tu pourrais composer quelque chose en l’honneur du Seigneur de l’Aube.
    — C’est en ton honneur que je vais composer quelque chose, oui.
    — Quelle horreur.
    — Ah c’est gentil, ça. »
    Il secoua la tête.
    « Mais en fait, c’était un stratagème pour te débarrasser de moi.
    — Quoi ? Pourquoi ?
    — Maintenant que j’ai récupéré ma main, je vais pouvoir repartir sur la route.
    — Tu circules toujours avec ton Eldathien, alors ?
    — Tybert, oui. Il m’attend depuis des mois, coincé dans sa chapelle hors les murs. Je pense que pour fêter ça, nous allons sauter tout de suite à Bortheias.
    — Sauter ?
    — Sauter, oui. Je me téléporte, Albérich, tu sais ça.
    — Tu te téléportes ? »
    Le Luménien écarquilla les yeux et un léger sourire bourgeonna sur ses lèvres. Le Milite le dévisagea d’un air malicieux.
    « Toi, tu as besoin d’un transport éclair, remarqua Reynald.
    — Il se pourrait que... cela m’arrive, oui.
    — Et je serai à ton service. Bien sûr. »
    Le soleil parut soudain plus fort, plus vivace, marbrant le sol de la cour au travers des feuilles du figuier. Ils trouveraient des solutions, Hubert l’avait dit. Ils venaient déjà d’en trouver une.
    « D’ici là, tu peux venir à Bortheias avec nous, si tu veux. Faire la fête.
    — Je doute que ce soit possible dans les jours à venir…
    — Ah bon ? Pourquoi ? Ton paladin peut venir avec…
    — Reynald, que t’a dit le novice à la porte, au juste ? »
    Il s’avéra que le novice n’avait pas dit grand chose. Reynald tomba du banc de surprise tandis qu’Hubert revenait avec une eau de vie corsée. Le Milite en avait doublement besoin.

    Et puis ...
    Dernière modification par Galathée ; 05/05/2019 à 15h14.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  23. #83
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    , sur le perron, un homme d’un certain âge en aube jaune était assis. Il se leva à leur approche et Albérich étreignit son mentor, Graham, avec force. Celui-ci avait les larmes aux yeux.
    « Je suis immensément heureux et immensément fier. » déclara-t-il.
    Albérich ne répondit rien, embarrassé et ému.

    « Tu aurais pu le faire…
    — Tais-toi donc. Je n’ai jamais eu ce genre d’élan… ce genre de désir… et la carrure associée. Ta renaissance… J’y ai toujours cru. Je sais que c’est facile à dire, a posteriori, tout le monde doit te servir le même discours. Mais je pense que… tu ne t’es jamais vu comme nous t’avons vu, autrefois, avec cette énergie irrépressible qui débordait de toi à l’aube… »
    Il recula d’un pas.
    « Mais je parle, je parle. Présente-moi ton ami. »
    Hubert fit un pas en avant et les deux hommes se serrèrent la main.
    « Hubert de Maleval. C’est un honneur.
    — Moi de même. Merci d’avoir veillé sur Albérich durant ses heures noires.
    — Je n’ai nul mérite. Il a toujours marché dans la lumière. »
    Graham acquiesça en souriant et se tourna vers Albérich.
    « Demain est le grand jour, alors.
    — Il paraît. Je dois me préparer, encore…
    — Oui, d’ailleurs, Jay te cherche partout. Une histoire de retouche d’ourlet…
    — Ah diable… » souffla Albérich, avant de rentrer à la hâte dans la nef.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  24. #84
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 312
    Vint le solstice, au vingtième jour du mois de Kythorn.
    La cérémonie matinale était particulière car c’était le jour du Chant de l’Aube, un événement qui attirait de nombreux fidèles, natifs d’Erhedun ou venus de très loin. Albérich n’y participa pas. Il pria seul, pendant plus d’une heure, dans une chapelle isolée, tandis qu’au loin, dans la nef, les polyphonies formidables de ses pairs résonnaient sur les murs de marbre, transcendant les Lathandrites comme les curieux.

    Puis la cérémonie prit fin, les fidèles sortirent et, chose rare, sur leurs pas, on referma les portes. Le soleil était levé. Albérich se déshabilla et se lava entièrement dans une eau que seuls les premiers rayons du jour avaient réchauffée. Elle était froide mais il ne s’en rendit pas vraiment compte, car il brûlait d’énergie divine. Un novice lui porta une robe rose, qu’il revêtit à même la peau avant de sortir dans le couloir. Il se dirigea vers la nef, pieds nus, sans se hâter. Lorsqu’il y entra, le Chant de l’Aube résonna à nouveau. Les jeunes voix des novices, aériennes, se mêlaient aux timbres plus graves des aînés. L’émotion vive qui pulsait dans le chant entra en résonance avec quelque chose à l’intérieur d’Albérich, il se sentit porté, soulevé par leur mélopée, mais il demeura stoïque tandis qu’il franchissait les derniers mètres jusqu’à l’autel. Il s’agenouilla devant lui, posant juste une main sur la table de pierre. Puis Molwen entama le rituel.
    Si le Temple de Luménis était la face publique du culte, celui d’Erhedun était le siège de la doctrine. Molwen en était un cerbère féroce et les choses se firent dans les règles. Après l’homélie d’introduction, Albérich répondit aux questions rituelles, puis ce fut au tour des prêtres de défiler un par un pour échanger avec lui les salutations d’usage.

    Quand il fut midi, ils sortirent. Le soleil était au zénith, resplendissant, dans un ciel sans le moindre nuage. Albérich abandonna son aube rose pour revêtir une tunique jaune. Les Lathandrites se retirèrent pour le laisser prier en solitaire tandis qu’ils allaient manger. La cérémonie était exigeante, il devait jeûner jusqu’au lendemain, mais en réalité, il ne ressentit aucune souffrance, aucun manque. Le flux divin qui battait dans son organisme était source de toute vie, il n’avait besoin de rien d’autre.
    Il communia sans réserve, et tous les doutes qu’il avait pu avoir s’évanouirent.
    Quand il reprit pied dans la réalité, il n’était plus seul. Les novices passèrent un à un devant lui et il les bénit, leur concédant à chacun une étincelle de ce qui l’embrasait. A leurs expressions, il devina qu’il devait être transfiguré. Après les novices, les prêtres passèrent à leur tour. Puis les paladins. Hubert se présenta le dernier. Il mit un genou en terre et lui présenta une aube orange qu’Albérich passa au-dessus de la jaune. C’est ensuite lui qui prit la tête du groupe pour retourner dans la nef.
    Il s’assit à la place d’honneur et assista aux démonstrations athlétiques des plus jeunes, lesquelles étaient entrecoupées de lectures et de récitations. Lui-même ne dit rien, sinon pour marquer le passage d’une activité à une autre. Ils prièrent et chantèrent, puis ce fut l’heure du dîner. Il se contenta d’eau, servie par le plus jeune des novices, un garçonnet d’à peine huit ans, qui paraissait terrorisé.
    Après le repas, Albérich se retira quelques minutes pour passer l’aube rouge qui marquait la fin du jour. Quand il revint, on avait allumé mille bougies dans la nef. Il s’agenouilla au centre tandis que les autres formaient un cercle autour de lui. Le rite du crépuscule fut dirigé par Molwen, Achille et Graham. De temps en temps, à l’appel d’une phrase rituelle, Albérich était seul à répondre.
    Il servirait.
    Il protégerait.
    Il serait la lumière dans les ténèbres.
    Il n’avait aucun souvenir d’avoir prononcé ces vœux autrefois, mais il avait la certitude, aujourd’hui, qu’il était enfin prêt, bien plus que deux ans auparavant.
    Il était mort, il était revenu à la vie, il était l’instrument de Lathandre.
    Depuis les premières extases, à treize ans, au lever du jour.
    Jusqu’au dernier crépuscule.
    Il ne craignait pas de promettre, il était à la hauteur.
    En ce jour, en cet endroit.
    Ce fut le moment de la déclaration.
    Il se remit debout et la prononça sans y réfléchir, non comme s’il l’avait répétée des dizaines de fois la veille, pour être sûr de la connaître, mais comme si elle émanait réellement de lui-même. Et il la modifia. Il clama son allégeance sans la moindre retenue, aux prêtres et à la face du monde, et au-delà, aux puissances ténébreuses qui, en leur temps, avaient cru pouvoir moucher sa flamme.

    Puis toutes les bougies s’éteignirent en même temps et il fit noir.
    Il invoqua la lumière.
    Il était seul dans les ténèbres, mais protégé du mal et de l’ombre. Il demeura debout, prêt à affronter la nuit.
    La nuit dura mais la lumière était plus forte. Il la rappelait chaque fois qu’elle faiblissait et elle ne lui fit jamais défaut.
    Il perdit la notion du temps jusqu’à la première vague de morts-vivants. Il les renvoya d’un mot, d’un geste, et renforça son cercle étincelant.
    Il savait que les autres étaient quelque part à la périphérie, se relayant pour assister à son combat contre les ténèbres.
    Il demeurait immobile, murmurait ses prières à mi-voix, et il sentait que même à l’heure où l’obscurité avait avalé l’île, Lathandre veillait à ses côtés.
    Une seconde vague de morts-vivants vint, plus tard, et il la renvoya comme il avait renvoyé la première.
    Il retourna à la lumière. Il était la lumière. Son corps était sans doute encore là, dans cette nef de marbre, au cœur d’une cité humaine, sur une île de Toril, mais son âme était ailleurs, dans un grand flux universel, le courant primordial de la vie et du bien.
    Au dehors, le ciel grisa.
    La dernière vague de morts-vivants surgit, plus féroce que les précédentes, mais Albérich avait économisé ses forces et il lui suffit d’un seul mot pour renvoyer les monstres au néant.
    Le soleil se levait.
    Il se détourna du centre de la nef pour gagner l’arche qui s’ouvrait sur l’est, le ciel qui devenait bleu et rose. Il s’agenouilla sur la pierre pour prier. Derrière lui, des voix s’élevèrent pour célébrer l’aube avec lui. Quelqu’un s’approcha en lui tendant l’aube flamboyante de l’aubemestre et il s’en revêtit. Elle tombait parfaitement, bien sûr. Il entendit les portes s’ouvrir derrière lui, le murmure des fidèles, de nombreux fidèles, alors qu’ils entraient. Il prit une profonde inspiration puis se retourna, leur fit face et entama la cérémonie de l’aube.

    Ensuite, il dormit quatre heures à poings fermés.


    (à partir de ce point, la chronologie ordinaire reprend ses droits...)
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

Page 3 sur 3 PremièrePremière 123

Discussions similaires

  1. [Erhedun] Temple de Tymora
    Par Galathée dans le forum La Vallée du Nirvana
    Réponses: 21
    Dernier message: 07/10/2019, 14h23
  2. [Temple] Le Sanctuaire de Lathandre
    Par JRR.Tolkien. dans le forum Les Beaux Quartiers
    Réponses: 964
    Dernier message: 31/03/2019, 08h19
  3. [Lieu] Temple de Lathandre de Respelm
    Par Galathée dans le forum La Côte de la Lumière
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/03/2019, 09h04
  4. [BG2][SOLUCE] Temple de Lathandre hostile
    Par galdric dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/08/2010, 14h56
  5. [Temple] Sanctuaire de Lathandre
    Par Renaud Maerdrym dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 248
    Dernier message: 15/10/2006, 18h44

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256