Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: [Lieu] La Route de la Trouée

  1. #1
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377

    [Lieu] La Route de la Trouée

    La route qui traverse Hélonna d'ouest en est est l'une des plus fréquentées de l'île. Large, parfois confortable, boueuse en hiver, poussiéreuse en été, elle relie Rohan à Edhoras et Bortheias, puis enfin Lunaros ou Correliah, voire Ithilion pour les plus suicidaires.

    Elle est jalonnée de nombreuses auberges et petits hameaux disposés à accueillir marchands et voyageurs. Elle est aussi parcourue, souvent au grand galop, par les cavaliers de la Trouée et leurs troupeaux, qui érigent des campements ici et là, au rythme de leur calendrier personnel.


    ***

    RP Solo : En quête de lumière

    Lunaros était derrière, désormais. Arthur en garderait un souvenir doux-amer, celui d’une commanderie austère, tournée vers la guerre et le sang, tandis que l’océan, magnifique et sauvage, mugissait à quelques pas. Il avait pris conscience que la mer luménienne, confinée par les rives dorrandines, invisibles mais voisines, était sage et tranquille, comparée à son frère oriental. Lui qui s’était toujours senti une certaine affinité avec l’eau en avait eu un peu peur, et ce que racontaient les locaux, sur les courants traîtres et les tempêtes, ne l’avait pas rassuré. A présent, il avait retrouvé l’étreinte des terres : la plaine, pour l’heure, bientôt une rivière à traverser — la Lunatique, capricieuse, aux nombreux débordements — puis un peu plus loin, la route de Loth Imharil. Il pensait y être dans la matinée du lendemain. Il y avait des auberges autour du pont sur la Lunatique, qu’il avait repérées pendant le trajet aller, même si la compagnie ne s’y était pas arrêtée. Il avait un peu d’argent, pas beaucoup, mais suffisamment pour quelques nuits confortables avant de commencer à camper. Il n’avait pas tellement envie de le faire sur le bord de la route, où on était volontiers dérangé. Sans compter que les nomades de la Trouée traçaient des frontières invisibles qu’il était trop facile de franchir sans s’en rendre compte. On parlait de l’irascibilité des elfes, mais les gens du coin n’étaient pas beaucoup plus affables et en matière d’honneur, ils valaient n’importe quel paladin.
    Des paladins du modèle traditionnel, bien sûr.
    Dernière modification par Galathée ; 29/01/2020 à 12h19.

  2. #2
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Arthur arriva au bourg sur la rivière en fin d’après-midi. Le pont qui enjambait la Lunatique était large et doté de piliers massifs qui s’enracinaient dans le lit de la rivière. Pour l’heure, le traverser ne semblait pas particulièrement dangereux, mais Arthur savait qu’au printemps, les inondations étaient fréquentes et que la route était parfois coupée pendant plusieurs jours. Le village s’était développé sur les hauteurs, à l’abri, à l’exception de quelques constructions sur pilotis qui bravaient l’onde. Arthur décida de gagner la rive occidentale avant de se trouver une chambre. Il prit sa place dans la file, entre un troupeau de chèvres hirsutes et un chariot qui transportait des tubercules divers. Il évita de regarder les gens — les cavaliers de la Trouée détestaient ça et trouvaient la moindre excuse pour se sentir insultés — et patienta en sifflotant entre ses dents.
    Une fois de l’autre côté, il mit pied à terre et choisit une auberge à l’écart de la route principale, assez vaste pour qu’il y passe inaperçu mais pas trop miteuse, avec une enseigne en commun histoire d’éviter un repaire d’autochtones. Il n’avait rien contre les gens du coin mais il n’avait pas envie de s’attirer d’ennuis. Il savait, d’expérience, que sa grande taille et sa mine innocente le désignaient comme cible idéale, qu’il porte ou pas un symbole de sa profession.

    Il décida, d’ailleurs, alors qu’il dessellait Phénix dans l’écurie, de ranger tout signe distinctif qui aurait permis de l’identifier comme paladin. Il ne portait pas son armure et il se changea rapidement dans la stalle, troquant son surcot bleu frappé d’un cercle rose contre une tunique ordinaire, en laine grise. Il garda son épée — autant rester prudent — mais empaqueta le reste. Pendant une seconde, il se demanda s’il n’y avait pas une sorte de trahison, là-dedans, un désaveu de son engagement envers Lathandre et la commanderie. Mais il remisa ses doutes : dans l’immédiat, il lui semblait impératif d’être pragmatique, ce qui nécessitait une certaine discrétion. Trimballer une réputation de paladin, en solitaire, dans un bouge de la Trouée… Ce n’était pas très sage.

  3. #3
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 377
    Il prit une chambre, plus chère qu’une place au dortoir, mais il avait besoin de calme. Les dernières semaines à la commanderie de Lunaros avaient été particulièrement difficiles. Il avait eu le sommeil agité et son voisin ronflait comme un blaireau. Il ne se faisait pas d’illusions sur l’insonorisation promise par les murs de l’auberge, cela dit. Il s’assit une seconde sur le lit, dur comme une planche, puis se déchargea de son matériel dans un coin et redescendit dans la salle commune. Il était encore tôt, il n’eut aucun mal à se trouver une table dans un coin, avec une vue dégagée sur la porte et sur le comptoir, les deux points stratégiques. Une serveuse distraite vint prendre sa commande, sans s’offusquer de ses goûts ascétiques, puis il se retrouva seul et un peu trop tranquille. C’était le problème des voyages en solitaire, tout ce silence à combler par des pensées nerveuses. C’était l’objectif, bien sûr, d’avoir cette liberté de réfléchir et analyser, mais il ne se sentait pas encore prêt. Il venait de partir, d’abandonner sa compagnie, et il était surtout empli de doutes et de culpabilité.
    Dans le fond du fond, il avait la conviction désagréable qu’il était parti. Vraiment parti. Qu’il ne reviendrait pas. Que c’était une manière douce — lâche — de défroquer. Il avait vingt-et-un ans. Il avait la possibilité de changer de voie, il fallait juste qu’il trouve la bonne, cette fois. Jusqu’il y a peu, sa vie avait été guidée par l’inquiétude de sa mère, ensuite par l’urgence politique à Luménis, et enfin par les rythmes de la commanderie. Non, c’était un mensonge. On lui avait donné le choix. Et il avait voulu être paladin. C’était juste qu’il n’y arrivait pas.

Discussions similaires

  1. [Lieu] Route d'Erhedun à Rohan
    Par Galathée dans le forum La Trouée des Chevaux
    Réponses: 201
    Dernier message: 07/04/2019, 10h30
  2. [Lieu] La Route de la Lorien
    Par Voyageuse dans le forum La Vallée du Nirvana
    Réponses: 262
    Dernier message: 26/11/2017, 22h39
  3. [Lieu] Une route oubliée
    Par Taliesin dans le forum Les Landes des Sirènes
    Réponses: 4186
    Dernier message: 20/09/2017, 08h44
  4. [Lieu] La Route du Nord
    Par Galathée dans le forum La Trouée des Chevaux
    Réponses: 166
    Dernier message: 15/07/2015, 22h13
  5. [Lieu] Sur la route de Lameroy
    Par Alchem dans le forum Les Montagnes de Fer
    Réponses: 338
    Dernier message: 07/02/2014, 21h13

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257