Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Chapitre 8

  1. #1
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    Chapitre 8

    La nuit laissait doucement sa place à l’aurore fraîche, une rare rosée, à cause de la froideur hivernal, perlaient sur les feuilles. Cependant, ce jour-la, les devants du palais ne furent pas aussi calmes qu’a l’accoutumé. Une grande troupe, impeccablement rangée en ordre de bataille, se tenait dans la cour du bâtiment. L’armée attendait son Roi. Une grande cacophonie régnait dans les rangs. Certains inspectaient leurs armures, d’autres leurs armes, d’autres encore leur boucliers, le sujet de discussion principale étant, bien evidemment, la campagne qui s’annonçait.
    -Tu crois qu’on va aller où ? J’ai pas entendu parler de tension dans le monde en ce moment.
    -Boh, tu sais, la politique…
    -C’est sûr, mais j’ai pas envie de me faire tuer pour une bêtise.
    -On verra bi…
    Il se tut. Toute l’armée se tut. Le Roi faisait son apparition sur l’estrade qui se dressait devant les premiers rangs. Il portait une lourde armure en métal, une couronne plus légère et moins extravagante trônait sur sa tête, une épée imposante dansait dans son fourreau, il tourna la tête pour regarder ses soldats. Il leur fit face. Son Conseiller vint se poster au pied de l’estrade, et joigna ses mains, en attente.
    -Soldats ! Clama le Roi d’une voix soudaine et puissante. Il écarta les bras, comme pour les accueillir.
    -Vous voilà réunis ici, en état de guerre, sans que vous sachiez pourquoi.
    Les discussions reprirent d’un coup, Nalfron les stoppa d’un geste de la main.
    -Vous êtes l’Armée Royale, le fine fleur de nos guerriers, des fantassins courageux, des archers hors-pairs, des cavaliers puissants ! Vous avez une place privilégiée dans mon cœur et celui de Rivor.
    Les soldats buvaient chacunes de ces louanges, être soldat dans l’Armée Royale, il est vrai, était un grand honneur, et cette section n’acceptait que les meilleurs.
    -Toutefois, nous devons aujourd’hui faire face à un ennemi dangereux, qui met en préil tout ce en quoi nous croyons, tout ce que nous voulons donner à nos enfants, pour qu’ils vivent libres et heureux. Cet ennemi ne se déclare pas ouvertement, et ne s’attend pas à une réaction comme la notre.
    L’aube, comme si elle voulait elle aussi entendre ce que le Roi avait à dire, apparut dans le dos de l’orateur, rajoutant à sa superbe et à la conviction qu’il voulait faire partager.
    -Déferlons nos réputés fantassins sur cet ennemi ! Il devra reconnaître notre puissance !
    Les soldats levèrent leurs armes, et hurlèrent en approbation, mais il était évident qu’il désirait connaître leur adversaire. Empli de fougue, Nalfron se tourna rapidement vers le Nord, ouvrit les bras, et clama :
    -Cet adversaire est l’Imolie !
    A demi-satisfaits, à demi-stupéfaits, les hommes crièrent d’une seule voix, comme pour poursuivre la phrase, ils devaient faire apparaître leur contentement au Roi, mais ils connaissaient la réputation militaire de l’Imolie. Après la connaissance de l’ennemi, ils voulaient connaître la cause du début de cette guerre. Ils ne pouvaient bien sûr pas poser directement au Roi cette question, ses intentions, comme il le disait, étaient nobles. Cela alimentera les discussions du camp, pendant la guerre.
    -Venez, chers enfants de la Bametie, allez rendre la justice, allez rendre la justice de Rivor !
    Il extirpa son épée et la brandit en l’air, elle était superbe, une lame blanche parfaitement équilibrée, une garde finement ouvragée, longue de deux coudées moins 5 doigts. Tous les soldats firent de même, ce fut un champ de lame qui se dressait pour Nalfron. Il descendit de l’estrade où l’attendait son cheval, un pur-sang noir, une tâche blanche sur le front, une très belle bête. Il monta, fut rejoint par ses officiers présents et sa garde personnelle, puis se mit en marche.




    Elle retrouva facilement son chemin, elle avait la tête penchée, la releva pour regarder les environs, puis repartit.
    -Je ne suis plus très loin…
    Elle ouvrit la porte de la guilde, passa rapidement dans la quincallerie -le commerçant n’y était pas- et parvint au bureau de Kalon. Ophale, qui se soutenait à un meuble juste à coté de la porte, les yeux rivés sur le sol, resta un moment hébétée par la venue de son amie. Le Maître de la Guilde, assis à son bureau, s’occupant de la paperasserie, releva la tête. Ophale bondit au cou de la voleuse, l’enlaca en remerciant tous les Dieux dans un large sourire. Anna l’étreignit elle aussi, moins fortement de son bras droit…
    -J’étais inquiète ! Qu’est ce qui s’est passé ?
    -J’ai croisé un charmant jeune homme qui m’a laissé un souvenir
    Elle mit en avant son épaule. Ophale l’examina rapidement.
    -Ca n’a pas l’air grave.
    Kalon, jusque la silencieux, replongea dans les dossiers, et sans les quitter des yeux, dit :
    -Tu as accompli ta mission ?
    -Je vais très bien, merci de t’en inquiéter, ironisa Anna.
    -J’ai posé une question.
    -Oui, il est mort.
    -Cet homme, celui qui t’a blessé, qui était-ce ?
    -Je ne sais pas.
    -Tu te fais agresser par un inconnu et tu ne cherches pas à connaître son identité ?
    -Je n’ai pas eu le temps de lui demander, ni de chercher.
    -Renseigne toi.
    -Bien.
    Elle se retourna pour sortir, apperçut la sacoche d’Ophale où était rangées les richesses volées, puis sortit, son amie la suivit en refermant la porte.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  2. #2
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages 
    349
    Quel démagogue manipulateur, ce roi ! 'Au massacre !'

    J'aime bien le maître de la guilde. Un homme de peut de mots mais qui sait dire plus que se qui sort de sa bouche.

  3. #3
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages 
    2 682
    Ce maître de la guilde, quel homme charmant ( :notme2: ) et si soucieux du bien être de ses servants ( :notme2: )

    Va t'on enfin comprendre les mystérieuses raisons qui poussent le roi à déclarer la guerre à son voisin ? A moins que la raison soit tout simplement l'accroissement de son propre territoire, comme d'habitude ... :eye:
    New Barbie Order - CEO

  4. #4
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages 
    349
    Ben c'est déjà une raison suffisant, non ? De toute façon vu le roi que c'est ça m'étonnerais que se soit autre chose, ou alors je me gourre profondement et je peux aller me concher.

  5. #5
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages 
    2 682
    On ne sait jamais, une vieille haine avec le dirigeant d'Imolie est toujours possible, même si le motif principal d'une guerre est généralement l'accroissement du territoire.
    New Barbie Order - CEO

  6. #6
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages 
    536
    Bizarre, juste quand j'arrive au "on verra bi..." Driiiiiiiing, sonnerie de téléphone...
    Sinon, pour la guerre, une envie de richesse associée à une "envie" d'accroissement de territoire... Je sais !!! LE ROI EST EN CLOQUE :happy:
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  7. #7
    Boddah Invités
    grnnn ce roi...
    ces intentions sont manifestement malsaine en tout cas!!! :angry:
    Anna va surement le tuer,mouahahah!! :happy:
    je m'avance beaucoup trop... :timide:
    Bon en tout cas comme d'hab tu laisses le suspence déjà insoutenable ce qui nous permet de vouloir à tout prix connaitre la suite...

    @+, rendez au prochaine chapitre... :hein:

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256