Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Chapitre 2

  1. #1
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    Chapitre 2

    La porte s’ouvrit, la jeune femme entra dans la boutique avec une cotte de mailles sur l’épaule.
    -Anna ! Enfin te voilà ! Où tu étais ?
    -Aux champignons…
    Elle jeta l’armure sur le comptoir, l’homme derrière fit un pas vers la jeune femme, comme pour l’accueillir, mais elle ouvrit la porte derrière le vendeur, et entra dans « l’arrière salle ». La façade de l’immeuble était une boutique, mais elle cachait la guilde locale des voleurs d’Halgrat. C’était un commerce tout à fait commun, on y vendait tout pour partir à l’aventure, ou des choses communes au ménage. L’homme emporta l’armure et la posa avec les autres.
    -Bon, on pourra en vendre un bon prix.
    La jeune femme descendit un escalier, arriva dans un couloir assez sombre, éclairé par 2 bougies aux murs. Ce couloir était muni de multiples portes, de multiples pièces derrière ; les appartements des voleurs. Elle le parcoura. Elle entendit des ronflements dans une des chambres, des travaux d’escrime dans d’autres, des cris de plaisir charnel dans une autre. Finalement, elle ouvrit une des portes. La chambre était assez petite -5 coudés sur 5 environ-, elle était sobrement meublé, un bureau avec une unique chaise à gauche de l’entrée, un lit en travers directement en face de la porte, une table de chevet avec une bougie, et une grande bassine en bois remplit d’eau chaude entre les deux meubles. Elle se dévêtit, posa tout sur le lit, son armure, sa chemise, son pantalon, ses bottes restèrent au pied du sommier. Elle entra dans son bain, seul sa tête et ses genoux restèrent immergés, elle voulait se relaxer de sa journée, se reposer, enfin.
    La porte s’ouvrit, elle reouvrit les yeux, prit son katana et se leva, sans toutefois quitter sa baignoire. Quelqu’un était entré et il avait maintenant un katana sous le menton, il remonta légèrement la tête pour se pas se blesser.
    -Et bien Anna, tu ouvres souvent dans cette tenue ?
    L’homme était brun aux cheveux courts, ses yeux, taquins, bleus ne quittait pas la voleuse. Il portait un vêtement rouge et bleu qui laissait voir une partie de son torse.
    -Je n’ai pas ouvert, Bruno, tu es entré, et je déteste qu’on entre chez moi sans y être invité…
    -Allons, allons, on ne me la fai…
    Il poussa la lame de coté et avança d’un pas, pas un de plus, la voleuse replaça sa lame sur la gorge de l’intru et appuya quelque peu. Elle sortit de son bain et s’approcha de l’homme.
    -Au lieu de dire n’importe quoi et de m’ennuyer, va donc chercher la serviette qui est sur cette chaise.
    Ce disant, elle désigna l’objet de son katana. L’homme en profita pour sortir son épée de son fourreau et se mit en garde. Elle dégagea son arme provocatrice avec la sienne. Ils se déplacèrent en cercle, en se toisant du regard, la lame de l’épée vers le bas. Il attaqua sur le coté gauche, elle le para sans problème. Un spectateur extérieur aurait été stupéfait de la scène. Les lames s’entrechoquèrent, sans volonté propre à tuer, non, c’était une volonté de surpasser son adversaire. Elle passa sur la droite et réussit à arracher un bout de tissu de la tunique de son adversaire. Un coup rapide en enchainait un autre. Les ombres des combattants se battaient elles aussi sur le mur. Il la désarma d’un coup bien placé, ce qui la surprit. Il la fit tomber sur le lit, il lacha son arme et se positionna sur elle. Il l’embrassa. Elle recula, toujours en échangeant quelques baisers, il enlevait sa chemise. La main de la voleuse chercha un objet qu’elle trouva sur la table près du lit, une dague. Elle arrêta soudainement les rapports avec son homologue et plaça l’arme sous sa gorge.
    -Ne réessaye jamais ça.
    Ils se levèrent, elle rattrapa son katana et la plaça sur le torse du voleur, elle le fit sortir en reculant. Elle partit de l’oreille du voleur avec sa lame et le fit saigner légèrement jusqu'à sa joue. Elle referma la porte, et la verrouilla, elle tomba sur son lit, et pleura.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  2. #2
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages 
    536
    Court, le chapitre. Mais bien. Au suivant !
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  3. #3
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages 
    2 682
    Que voila une aventure sentimentale ... mouvementée ... On attends la suite
    New Barbie Order - CEO

  4. #4
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Paris
    Messages 
    723
    Même commentaire qu'au chapitre 1. Le potentiel est là, je sens que ça peut être du très bon, mais tu bâcles ta narration.

    Il y a plein de choses à raconter dans ce chapitre.
    • La voleuse rentre chez elle
    • Elle croise le tenancier de l'endroit
    • L'endroit est une guilde des voleurs
    • Elle décide de prendre un bain
    • Quelqu'un arrive
    • Ils se battent
    • Ils s'embrassent
    • Elle le repousse

    Honnêtement, tu as beaucoup de matériau, là. Tu peux tenir trois ou quatre pages word sur tout ça, sans te forcer du tout. Il faut que tu développes, c'est très important. Ton style est bon, ton squelette est bon, il ne manque plus que la chair.
    MOD KIM TERMINE
    - Des centaines de dialogues et d'interactions
    - De nombreuses quêtes
    - De nouveaux objets magiques
    - Une véritable romance

    Roman d'Heroic Fantasy en feuilleton (un chapitre par jour)
    Intro 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
    21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35

  5. #5
    Date d'inscription
    May 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Coiffé au poteau par Grenouille. Oui, ça manque de descriptif encore. Beaucoup de narratif (d'ailleurs le passé simple est omniprésent) mais pas de pause.

    Là je dis l'essentiel des choses à améliorer selon moi, je ne vais pas dire c'est super (je te l'ai dékà dit) à chaque fois.

    Je rajoute quelques idées: quand Anna est dans son bain, ça peut être une occasion pour elle de laisser ses pensées vagabonder...d'où plus de révélations pour le lecteur, ou quelques touches de caractères.

    En fait, c'est la gestion du temps qui manque: chaque action s'enchaine à la chaine....il faut plus de pauses, pour mieux mettre en valeur les accélération.

    De même, pendant le duel, ne pas hésiter à placer l'ambiance en décrivant les régards voire les pensées de chacun, un bon moyen pour donner de la consistance à Bruno, un peu trop "personnage de carton pâte". Il est ébouli par sa beauté? Il cache un sentiment amoureux derrière des dehors provocateurs ou bien est-ce un vrai s****d de premieère....autant avoir aussi son point de vue.

    L'entrée dans la guilde, oui, étoffer les références au lieu, imaginer un dialogue plus long avec le tenancier.

    La fin est là bâclée: elle pleura, ça devient presque incohérent avec la force de caractère dont elle a fait preuve...alors bien sûr, le lecteur devine qu'Anna est un savant dosage de vulnérabilité et de force morale et de détermination, mais donne toi le temps de t'étendre sur ses réactions à la fin....par exemple:

    "Après avoir fermé la porte, elle plaqua son dos contre celle-ci, les poings serrés de dépit. Pour qui la prennait-il? [Discours indirect libre...donc point de vue d'anna] ce [je te laisse imaginer un juron du genre d'anna]. Pestant contre Bruno, Anna se dirigea en maugréant vers son lit mais à mesure qu'elle s'en rapprochait, son masque d'impassibilité se craquela et laissa apparaître des larmes amères...bla bla."

    N'oublie pas les adjectifs et les adverbes, ça renforce la caractérisation sinon les phrases sont trop épurées.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  6. #6
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages 
    469
    Juste deux remarques de cohérence :
    - même en Héroïc Fantasy, les bains chauds ne se font pas tout seuls. Personne ne pouvait savoir quand Anna allait rentrer et donc personne ne pouvait laisser une bassine d'eau chaude tout prête à recevoir le corps d'une jolie donzelle.
    - 2e point : la pièce fait 5 coudées sur 5, ce qui n'est pas grand du tout. Dès lors, le combat entre Bruno et Anna est fortement gêné. Ils ne peuvent par exemple se mettre à tourner en cercle dans la pièce (ce qui demande, avec le lit, l'armoire, la chaise, la bassine, un espace d'au moins 12 m²), ni glisser sur le côté en arrachant des bouts etc. C'est un combat au corps à corps où les possibilités sont très limitées. Ce qui n'est sans doute pas pour déplaire à Bruno. Le combat se fera surtout en hauteur : un qui glisse, l'autre qui bondit. Cela rajoute une forme d'intimité...
    Sinon, je suis tout à fait d'accord avec Grenouillebleue dont je t'invite d'ailleurs à lire le roman Briseur d'Empire : du très bon cru ! Et le tien s'avère prometteur !


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256