Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 49

Discussion: La Porte de Baldur [Par L.Z]

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Prologue :
    Première nuit de l’automne.
    Le ciel est sombre et orageux. Dans une cité portuaire de la côte des Épées, tout le monde est rentré pour se protéger de la tempête. Sauf les fidèles du dieu de la colère et de la foudre, Talos le Vengeur. Les activités semblent s’être arrêtée et la ville animée devient une ville passive pour cette nuit. Le ciel gronde. Les devins annoncent de grand malheur. Les premiers fracas du tonnerre font trembler les fenêtres et des éclairs illuminent le ciel qui s’obscurcie lentement. Le vent garde encore son calme pendant que les derniers navires au port sont solidement amarrés. Des prophètes chantent des prières pour se protéger des malheurs divins. Pendant ce temps quelques individus encapés prennent la direction des districts nord et descendent par les égouts.
    Alors que le soleil se couche derrière l’immense masse orageuse, la ville s’éclaire avec quelques lampes, fenêtres de foyer pas encore fermés et la foudre. Parmi les sept plus hautes tours de la cité, deux d’entre elle, particulièrement imposantes dans le ciel, se charge en énergie et des globes chatoyantes canalisent les éclairs formant un magnifique jeu de lumière. Sinon, la ville semble continuer lentement son sommeil malgré les bruits de l’orage.
    Pourtant, quelque chose va se produire. Les devins ont-ils raison ?
    Sur la plus haute tour, près du quais, personne ne peut voir la scène qui s’y déroule. Une porte s’ouvre lentement et en sort un étrange individu. Il avance lentement. Ses pas sont déséquilibrés et il ne tarde pas à tomber. Il s’agit d’une personne en armure portant un tabard rouge marqué d’une main de feu. Cet insigne représente l’armé de l’ordre du « poing enflammé », gardien de la cité de la Porte de Baldur, l’une des plus jeunes villes de la côte des Épées née pendant les Temps Troubles*. Cette fameuse ville qui est sur le point de dormir.
    Pourquoi cet individu qui représente la loi est-il totalement effrayé et épuisé ? La réponse ne tarde pas à venir lorsque la porte derrière lui vole en éclat. Une ombre imposante est dévoilé par le flash d’un éclair. Dans une armure d’ébène dont la carrure pourrait effrayer les plus nobles armées, un démon se met à rire d’une voix rauque et grave. Mais au fur et à mesure que nos yeux s’adaptent aux ombres de la nuit, l’armure devient de plus en plus perceptible. Et l’être maléfique n’est rien de plus qu’un homme disposant d’une grande force physique. Ce qui apparaît dans un premier temps est la clarté de son regard argenté tel un reflet de lune au travers de la visière. Puis son casque aux formes étranges qui pourrait être la tête d’un démon. Et enfin son immense pendentif de forme hexagonale et doré. C’est ce que fixe le soldat en rampant sur le dos comme une araignée. Il ne lâche pas d’un regard le crâne symbole du dieu de la mort, la haine et la folie, Cyric le Pourfendeur*. La sueur qui coule le long de son corps est comme la glace. La sensation du froid si intense qui brûle le corps de mille aiguilles acérées. Celle que l’on nomme dans ce bas monde : la Terreur.
    La panique fait perdre la raison a n’importe qui, jusqu’à qu’il réalise la situation. Le soldat est pris au piège. Il ne peut pas escalader le mur de grilles qu’il heurte. Il est face à son oppresseur qui a pour arme sa force titanesque. Dans un dernier effort, il tente un dialogue.
    « _ Pi…Pitié ! Laissez m…moi ! Je v…vous en supplie ! Bégaye la proie.
    _ JE serais le dernier, répond le chevalier noir de sa voix rauque ! Et VOUS, vous serez le premier à disparaître, point-il du doigt avant de commencer à avancer. »
    Bras en avant, presque pétrifié, il cherche quelques arguments.
    « _ Non ! I…Il en a d’autres ! Je sais où ils se cachent… »
    Il n’a pu finir sa phrase. Le démon l’a mis à terre en un seul coup. Celui-ci est si violent que le casque du soldat est enfoncé et éjecté. Il a laissé sur son visage une griffure d’acier. Alors qu’il cherche un point avec ses yeux, le chevalier d’ébène l’attrape par la gorge et le soulève comme un fétu de paille. Puis, il brise les grilles avec son bélier humain. Le soldat est au-dessus du vide et tente encore avec le peu de raison qu’il lui reste de demander clémence. Mais il a trop peur et dans la panique frappe la poigne du chevalier avec sa misérable force. Voyant qu’il préfère tomber, le démon choisis la mort la plus lente qu’est la pendaison. Il ressert de plus en plus l’entrave, broyant la pomme d’Adam et brisant légèrement la nuque. Et quand la mort arrive, que le cœur va s’arrêter, il lâche le poids. La chute est rapide et le corps heurte que le sol. Le bruit est étouffé par le cri Talos le maître de la foudre.

    Au petit matin, le soleil brille. La tempête est terminé et les prêtres de Lathandre, le seigneur de l’Aube, prononcent les chants de l’éveil en son honneur. La ville portuaire reprend à nouveau ses activités. Parmi la population, un pêcheur a du mal à apprécier la clarté du soleil. Car le pauvre malheureux commence mal sa journée. Il est seul dans son lit pendant que sa femme s’amusait soit disant avec des amies. Sa chaumière est inondée car la tempête a provoqué une fuite. Son vieux chat est mort et les mouches ont déjà commencé leur travail. Son filet n’est pas réparé. Et il n’a pas de quoi prendre un petit déjeuné. Il se résigne cependant à arpenter sa rude journée en commençant par aller à la capitainerie pour réparer son filet et préparer son travail quotidien. Il est le premier au quais. En longeant le district des commerces passant sur l’aile Est de la maison du Trône de Fer*, il découvre la carcasse d’un soldat du Poing Enflammé. Il y a du sang partout le long des galets cimentés, le reste d’armure et vêtements, mais pas de corps.
    « _ Par tous les dieux, que diable s’est-il passé ici, s’écrie le pêcheur ! Il ne manquait plus que le reste d’un meurtre pour me dire qu’il ne fallait pas me réveiller ce matin. Que peut-il m’arriver de pire ? »
    Et il aurait mieux fait de ne pas poser cette question. Mais il ne peut pas imaginer la suite. Alors qu’il donne l’alerte pour annoncer la funeste nouvelle, on lui demande de venir au donjon de la garde pour recueillir des informations. L’enquête ne dure pas longtemps. La conclusion est que le pêcheur est reconnu comme l’assassin par Angelo, un des supérieurs de l’ordre du Poing Enflammé. Il sera exécuté sur la place publique le matin même. Cette histoire laisse passer quelques rumeurs. Ni plus … Ni moins.
    Meurtre, complot, prophétie … Ainsi commence l’une des histoires des Royaumes Oubliés, celle la Porte de Baldur.

    LZ

    Edit : légèrement modifier suite à quelques bonnes remarques.

    LZ
    Dernière modification par balduran[fx] ; 12/07/2011 à 14h29.

  2. #2
    Smidge Invités

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Alors, mon point de vue, en vrac :

    -attentions aux phautes d'ortograffes ! (et de grand-mères !) Ca rend la lecture difficile. A la pelle comme ça, il y en a entre 2 et 3 par ligne...

    - tu reprends donc la video comme prologue... pourquoi pas, j'y ai pensé moi aussi. Mais ça implique certaines choses pour la suite.
    Par exemple, ça veut dire que ton narateur est omniscient, et qu'il en saura plus que ton héros (ce qui est tout à fait possible, mais il faut s'n rappeler). Dans ce cas, il ne faudra pas le perdre de vue pour plus tard, et en tenir compte dans le récit. Je trouve que si d'un côté ça permet de montrer des scènes "off" (qui se passent chez l'ennemi, ça pourrait être sympa de savoir ce que fait Sarevok pendant que le groupe avance), mais on perd en même temps une partie du suspens.

    - tu racontes au présent ? ça fait un peu bizare je trouve, l'imparfait et le passé simple sont plus le temps du récit il me semble (surtout un récit d'aventure), ça donne un côté un peu trop naïf (à mon gout).


    - il me semble qu'il n'y a ni temple de Talos ni de Lathandre à baldur's gate... juste Heaume et Gond il me semble (ce n'est pa Atkathla)

    - aucun humain ne prie Ao. C'est le dieu des dieux, et pas celui des humains.


    sinon, quelques phrases m'ont gêné, ou dérouté :
    "Parmi les sept plus hautes tours de la cité, deux d’entre elle, particulièrement imposantes dans le ciel, se charge en énergie et des globes chatoyantes viennent canalisés en éclair formant un magnifique jeu de lumière."
    c'est quoi ? je ne vois pas ce que ça représente

    Les devins ont-ils peut-être raison ?

    burp... "ont-ils" + "peut-être" = too much !

    il ne tarde pas à tomber à quatre pattes

    un peu familier

    Pourquoi cet individu qui sans contestation représente la loi est-il totalement effrayé et épuisé ? La réponse ne tarde pas à venir lorsque la porte derrière lui vole en éclat. Une ombre imposante se dévoile sous la lumière d’un éclair. Dans une armure d’ébène dont la carrure pourrait effrayer les plus nobles armées, un démon se met à rire d’une voix rauque et grave. Mais au fur et à mesure que nos yeux s’adaptent aux ombres de la nuit, l’armure devient de plus en plus perceptible.

    toute ce qui est en italique me gène... il y en a un peu partout dans ton texte, mais là c'est un peu trop concentré en quelques lignes... La formulation n'est pas forcément la bonne, ou est amenée de façon un peu trop lourde (à mon gout là encore)
    en rampant sur le dos comme une araignée
    need voir une araignée rampant sur le dos
    Puis, il défonce les grilles du toit avec son bélier humain
    bizare, bizare...
    « _ Par AO tout puissant, que diable s’est-il passé ici, s’écrie le pêcheur ! Il ne manquait plus que le reste d’un meurtre pour me dire qu’il ne fallait pas me réveiller ce matin. Que peut-il m’arriver de pire ? »
    cool, le pêcheur, en voyant les restes d'un type qui s'est fait étrangler et à fait une chute de 30 mètres... je me vois mal dire "Que peut-il m’arriver de pire ?" en découvrant un cadavre, qui plus est défiguré !
    La conclusion est que le pêcheur est reconnu comme l’assassin par Angelo, un des supérieurs de l’ordre du Poing Enflammé. Il est exécuté sur la place publique le matin même.
    c'est "la balafre" le commandant en second du poing enflammé, et le Duc Eltan en premier. Et je vois mal aucun des deux cautionner une justice aussi expéditive. Que le pêcheur soit condamné à mort, on peut trouver une explication, mais sur la place publique... ça me semble un peu fort (à la fin de BG1, oui, mais sûrement pas au début avant le coup d'état de Sarevok).
    Meurtre, complot, prophétie … Ainsi commence l’histoire du Royaume Oublié et la Porte de Baldur.
    Meutre, oui, mais complot et prophétie..., on n'en sait rien avec la seule vidéo d'introduction. Et pour la conclusion, je dirai "Ainsi commence l'histoire de Baldur's Gate et des Royaumes Oubliés", bien que ce ne soit qu'un histoire de ces royaumes parmi tant d'autres...



    Voilà, désolé du pavé, et aussi de la "franchise" un peu directe Si tu veux plus de détail sur mon point de vue, hésite pas

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Tes critiques sont juste ! Il y a bien des choses à corriger (houla je vais taper mon correcteur orthographique et mes connaissances en grammaire). Par contre sur mes idées d'histoires et "petits changements" sur l'univers de la ville, je vais pas modifier

    J'en profite pour me justifier sur certains points.
    _ Pour moi, même si il y a pas des temples pour tous les dieux, il n'empêche pas d'y avoir des fidèles d'un ordre ou de croire en plusieurs dieux (et en pratiquant ainsi tous les cultes).
    _ Tu attribues cette scène à un moment du passé. Mais en es-tu sur ? Rien n'empêche qu'elle est lieu pendant que le héros est à Baldur's Gate (rappel qu'un prologue sert de présentation à une histoire et non à l'origine de celle-ci)
    _ 7 tours dans la cité = Les deux tours des magiciens, une pour le trône de fer, une pour chacun des Comtes de la cité.
    _ Une araignée marche le dos face à terre et le ventre en l'air
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  4. #4
    Smidge Invités

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    si je devais résumer en une seule remarque, ça serait que ton texte n'est pas assez fluide (à cause entre autres de ce que je t'ai dis plus haut)

    bon courage !

    PS : je n'ai pas dit que le récit se déroulait avant ou en même temps que ce que fait le héros, je dis juste qu'un récit à l'imparfait, un récit d'aventure en particulier, ça passe mieux au passé qu'au présent (pas du point de vue du moment où ça se passe, mais plus d'un point de vue stylistique). C'était plus ça ma remarque.
    Dernière modification par Smidge ; 14/07/2008 à 22h38.

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Ah ? Pour ma part, je répondais à tes dernières remarques . Celle pour le poste d'Angelo et de l'éxécution du pêcheur.


    Après, pour le temps le présent, c'est un choix pour mon prologue. Je te rassure que pour la suite, on aura droit à du passé et imparfait .
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  6. #6
    Smidge Invités

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    ah, j'avais pas vu ça comme ça. Un prologue au présent, comme "vérité générale", je suppose. C'est pas une mauvaise idée.

    Sinon pour Angelo, pourquoi pas, si c'est cohérent avec la suite.

    Par contre, je maintiens, "Ao" n'est pas un Dieu vénéré par les hommes, ni même à peine connu par quelques grands sages.

  7. #7
    Smidge Invités

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    bien mieux ainsi modifié

    encore quelques petits trucs qui me gènent, mais dans l'ensemble ça va

  8. #8
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Si des personnes sont intéressées, je peux leur poster mes premiers chapitre de Baldur's Gate. Il vous suffit de m'envoyer un petit message privé avec votre adresse
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  9. #9
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    C'est ici que va commencer le petit débat sur mon histoire. Je vais poster régulièrement chapitre après chapitre mon roman en vous laissant libre accès à la lecture. Merci de réserver vos avis dans ce topic et non l'autre qui servira seulement aux chapitres.


    Bonne lecture
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  10. #10
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Amis lecteurs, vous arrivez à la fin du troisième chapitre, environ 1/4 du premier tome. Qu'en pensez-vous ? Farfelu ? Grotesque ? Il faut que je lise la suite pour voir que c'est de plus en plus pitoyable ?

    Ou bien intéressant ? Le joli clin d'oeil ! Il y a de l'idée !


    Merci de partager vos avis . Je les attends avec impatience.
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  11. #11
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    euh... alors je suis un peu embêtée parce que j'ai lu le topic au sujet du roman de Balduran[fx] de La Porte de Baldur, mais je suppose que c'est pas sur le même qu'on doit mettre les commentaires... mais alors où les met-on ? Ici ? on va dire que oui pour l'instant
    alors moi je trouve ça pas mal comme version des choses. Y a sûrement des tournures de phrases à améliorer mais pour le reste l'action coule bien, les persos sont sympathiques (point très important ). J'attends de voir la suite avec impatience (et d'ailleurs, est-ce qu'ils vont faire un tour vers la Haute-Haie ? et croiser par hasard, sait-on jamais, la route d'un petit rôdeur ? ).

    Voilà, bonne continuation à l'auteur !

  12. #12
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Merci pour tes encouragements.


    Pour ta question, je vais garder les choses secrètes pour le moment et te laisser la surprise.


    J'espère que d'autres n'hésiteront pas à faire comme toi et donner quelques avis


    Bonne lecture !
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  13. #13
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    éh bien, ça progresse bien.
    j'aime bien comment tu as rendu Imoen, assez proche de l'image que je me faisais d'elle (il faut dire que le jeu en français le favorisait, avec sa petite voix). J'ai déjà lu une autre version d'un roman basé sur baldur's gate qui avait fait Imoen beaucoup plus sournoise et "femme fatale" (je peux le dire, la personne qui a écrit cette version en question n'est pas sur le forum ), et ça me plaisait pas trop .

    Voilà, j'attends toujours la suite !

  14. #14
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    ça progresse, et ça se corse ! c'est dommage, pile au moment où on allait avoir des informations capitales...
    Je dois dire que l'interrogatoire est bien ficelé. Au moment où on se dit "et il balance tout sans vergogne, le prêtre de Cyric ?", on a le marché qui tombe avec l'excellente justification que l'information vaut la vie. J'adore aussi une phrase dans le dialogue : quand le prêtre dit qu'en effet c'est aussi l'appât du gain qui l'a conduit là, Xan a une réplique magnifique ("votre cercueil ne sera pas doré" si jamais tu ne t'en souviens pas ). D'ailleurs Xan est particulièrement efficace dans cette partie ! être face à un prêtre de Cyric l'a métamorphosé !
    Par contre, il y a quelque chose que je ne comprends pas... pourquoi Elminster a-t-il voulu que Xan s'énerve contre le prêtre ? On dirait qu'il avait prévu que Baldurian s'y oppose. Le voulait-il pour montrer que Baldurian avait une épée magique et donc que ce n'était pas n'importe qui ? Les raisons d'Elminster dépassent certainement l'entendement commun, donc je n'attends pas de réponse à cette question . Je verrai par la suite ce qui se précise....

  15. #15
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Oh, mais le vieux Elminster allait agir au cas où .

    La suite pour Jeudi . Je clôturai le chapitre 5 sur l'occasion. Bonne lecture !
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  16. #16
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    voilà enfin mes commentaires sur la fin du chapitre 5 et le début du 6.

    J'ai trouvé beaucoup d'originalités dans ce que tu écris. Les clans de maître d'arme qui s'affrontent (je ne sais plus si ça existait déjà dans baldur's gate...) est un concept intéressant,tout comme la rencontre avec la goule qui se charge de faire la conversation et de guider Balduran. Ensuite, j'ai bien aimé la description du combat entre le roux et Balduran, tout comme la fin en suspens du chapitre 5. Bon, on se dit un peu que Balduran est sûrement encore en vie mais je trouve que la façon dont tu annonces la nouvelle (qu'on le remarque par le bâton de Gzar qui flotte complètement ) est une bonne idée. Joli stratagème pour montrer ce qu'on veut. Ce n'est pas grand chose, mais ça a son charme .
    Et le début du chapitre 6 pose beaucoup d'interrogation ! je ne crois pas qu'on ait déjà entendu parler de cette Noémi... étrange qu'elle écrive la vie de Balduran, parce qu'on dirait qu'elle le fait, surtout en en parlant comme d'un journal intime... elle dit qu'elle a un don, on peut supposer que c'est lier à ça.... et nous trouvons ce cher Edwin. Dans le jeu, ce n'était pas mon personnage préféré mais voyons comment tu l'auras construit .
    Sinon, je n'ai qu'une petite remarque négative, c'est certaines tournures de phrases qui mériteraient peut-être d'être retravaillées, juste parce qu'elles font un peu tache par rapport à d'autres beaucoup mieux. Mais en tant que premier jet, c'est largement méritant .
    à suivre !

  17. #17
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    D'où vient certains figurants de l'histoire ?

    Je vais répondre à cette question pour Prontos et la goule qui ont été énoncé précédemment.


    Prontos, chasseur de prime du clan Black Axe, a été imaginé pour apporter un rival au héros, mais aussi pour amener une intrigue propre à mon idée des Maîtres d'Arme. Mais ne pensez pas que le mercenaire est un personnage totalement inventé dans Baldur's Gate. Il incarne en réalité plusieurs personnages à lui seul. Lui et son groupe correspondent aux interventions de chasseur de prime envoyés pour éliminer notre héros dans le jeu. Pourquoi avoir voulu en faire un principale au lieu de plusieurs ? Disons que le jeu, à l'époque, n'avait pas prévu l'intervention d'un même personnage secondaire et donc un système de rivalité manquante au game play. Mise à part le grand méchant de l'histoire, bien sûr.
    De plus, dans BG1, l'expérience se gagnait quand on tuait un adversaire amical ou ennemi et non au travers des quêtes (défaut corriger dans le deuxième opus). Résultat, vous reverrez donc Prontos dans cette aventure. Quand ? C'est mystère ... que je vous laisserai découvrir le moment venu .


    La goule ... Oui souvenez-vous ! Il y a une goule isolée pas loin de l'antre de Mulahey. Et justement à la sortie secondaire de la mine. Vous l'auriez donc compris, j'ai voulu donner une histoire à cette goule isolée. Et je pense lui avoir donné un rôle tout à fait honorable. Il s'agit de l'un des nombreux petit clin d'oeil repris dans Baldur's Gate et remanié pour mon histoire. Des détails à l'origine. Mais cela donne son charme au joueur qui y pense
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  18. #18
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    je t'avoue que je n'ai pas rejoué à Baldur's gate I depuis pas mal de temps, donc ces petits détails m'échappent... mais comme tu dis, ça donne son charme au joueur qui y pense ! Ca montre aussi ta vision personnelle du jeu, une "remastérisation" intéressante.

  19. #19
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    ah, très bien cette suite . On retrouve encore des personnages connus. Pour l'instant, Minsc est très fidèle à ce qu'il est dans le jeu. Et on a même le droit à une grande intervention de Drizzt ! ça, par contre, je me souviens quand on le trouve dans le jeu en train de tuer des Gnolls et qu'il en tue dix pendant qu'on s'acharne sur le premier...
    et oui, ils poursuivent la même magicienne, la petite Dynaheir à la citadelle Gnoll... la suite promet de n'être pas mal du tout .
    Et détail important : on sait donc quel est le lien entre Balduran et Noémi. Je me disais que tu aurais pu laisser le suspens encore quelque temps, mais ça risquait de poser des problèmes et puis à voir si ç'aurait été utile...

    A suivre !

  20. #20
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Suite des descriptions des figurants de l'histoire.


    Je vais m'attarder sur le couple Gzaar et Mantaron.


    Comme vous avez pu le remarquer, Gzaar Mathias et Mantaron ne portent pas leur nom dans le jeu. A l'origine, il se nomme Xzar et Montaron. Et bien, cher lecteur, ceci est juste dû à ma façon de prononcer leur nom. En effet, pour le nécromancien, "xz" je le dis "[gz]". Le fait de le dire ainsi a influencé mon écriture. Pour le semi-homme Montaron, il s'agit clairement d'une erreur de prononciation voir même de lecture dans le jeu.
    C'est étrange. Je me demande toujours pourquoi j'ai conservé ces étourderies pour mon roman. Peut-être que je le changerai une autre fois. Mais au final, j'ai l'impression que cela passe très bien sans que personne n'y voit un inconvénient.
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  21. #21
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Vous avez pu entendre parler des maîtres d'arme dont Balduran Lavidah en fait parti. Peut-être l'avez vous compris, il s'agit du rang des guerriers Kensaï dans l'histoire et personnage à jouer dans Baldur's Gate. Je vais donc vous expliquer pourquoi j'ai fait un tel choix pour mon héros.

    Kensaï représente le combattant exotique, celui dont l'arme lui sert à l'attaque comme à la défense. Son terme asiatique qui représente souvent un samouraî sans armure (petite tenue) exprime la légèreté et l'esthétique dans l'art des armes. J'ai voulu donc donner à Balduran ce côté habile au combat. Le chevalier, dans un style opposé, exprime le poids et le côté défensif de la guerre.
    Baldur's Gate, dans le thème médiéval, propose son lot de chevalier et guerrier près à défendre sa patrie. Comme dans la plus part des films ou histoire du même genre, je voulais éviter des scènes de guerre sanglante et champs de carnage (le seigneur des anneaux n'a pas pu s'en passer). Si mon héros était en armure lourde, j'aurai été tenté par le côté obscur de la guerre. Mais j'ai trouvé un compromis intéressant : Le festival de Nashkell. Je vous en parlerai plus une autre fois de cette idée.

    Revenons au Kensaï. Le style de combat lui confère une capacité de prémonition et d'observation accrue au combat. En référence cinématographique, Star Wars et les Jedi représentent le Kensaï par excellence. J'ai peut-être été influencé. Après tout, Baldur's Gate n'est pas loin d'un scénario Star Wars ( sifflote ). Mais, là aussi, je tenais pas à faire quelques choses d'aussi ressemblant. Ainsi naquis le terme de "Maître d'Arme".

    Dans mon roman, les maîtres d'arme sont des clans de mercenaire qui offrent leur service contre rémunération ou non. Des aventuriers qui peuvent parfois participer aux guerres. Ils existent une rivalité entre les clans. Voici leur nom :

    _ Maître de l'épée (arme à une main, qui comprend des armes exotiques et certaines épées à deux mains)
    _ Black Axe (Maître de tous les axes, grandes ou petites)
    _ L'étoile (toutes les masses de la ronde et parfois avec une chaîne)
    _ Dague de la lune d'argent (dague spéciale sous forme d'un croissant de lune ou un cercle complet)
    _ Dents Parrafaire (épée courte enduite de poison)
    _ La spirale de la terre (maîtrise de tout type de marteau)
    _ Maîtrise de l'exotisme (arme souvent étranges faites par les disciples de l'ordre . Ces armes sont uniques et ne ressemblent en rien de ce qui existe)
    _ La flèche éternelle (Maître de l'arc)
    _ Le feu de Toald (arbalètes de contrôle)
    _ La griffe du dragon (lame dont la taille correspond à celle d'une griffe de dragon adulte. Il s'agit souvent d'une hallebarde)
    _ La poigne de fer (le clan des combats moine qui n'utilisent pas d'armes dans leur style de combat)
    _ Les boucliers des dieux ( souvent des gardiens, le clan utilise principalement leur bouclier comme une arme offensive)
    _ Clan disparu : Spirit (capable de créer une arme avec leur âme, ces combattants furent les plus redoutables que Toril avait connu. L'ordre existe, mais plus aucun guerrier ne dispose du don de l'arme spirituelle)
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  22. #22
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    on commence par le commentaire de l'extrait :
    trop court !!! . J'avoue que commencer un roman sur ordinateur où les cinquante premières pages sont déjà écrites, c'est un peu dur, mais maintenant que je suis régulièrement... enfin si tu arrives à toujours poster régulièrement, je survivrai quand même !
    On commence par cerner un peu plus les caractères d'Edwin et Drizzt (pour Minsc, l'extrait d'avant en parlait déjà assez). J'ai l'impression qu'ils sont assez bien fidèles à eux mêmes (je vois que tu as repris les commentaires entre parenthèses pour Edwin comme dans le jeu ).

    Commentaire de l'explication :
    intéressant. c'est une bonne idée pour traduire l'idée de spécialité dans les armes. Je vois l'analogie avec Stars War qui, de toute façon, est l'une des seules saga de science-fiction qui a un cadre assez proche de la fantasy (par les jedis, et le non usage abusif des ordinateurs et autres gadgets... bon, en même temps, ma culture de science-fiction est assez limitée ! ).
    C'est une façon de voir les choses que de dire qu'avoir un personnage en armure de plate oblige à le faire combattre dans une guerre sanglante... en particulier, je voudrais prendre la défense du seigneur des anneaux . Sachant l'histoire, les batailles pour défendre une forteresse ou une ville étaient un passage obligé. Tout dépend des péripéties que tu donnes à ton héros. Après, pour ta recherche d'idée, je conçois bien que le personnage de Balduran a pu te donner envie d'éviter les lourdes batailles.
    nous verrons en quoi le festival de Nashkell offre un compromis... dit comme ça, je n'en ai aucune idée .

  23. #23
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Le résumé du tome 3


    Je vais en profiter ici pour expliquer parfois quelques points.


    La diplomatie.

    Balduran Lavidah devient diplomate de la Porte de Baldur suite à sa victoire contre son frère Sarevok. Je n'ai pas suivi la voie de la fuite du passé car je la trouve contradictoire avec l'histoire du jeu. Dans le domaine du médiévale, les titres sont très important. Il caractérise la noblesse et la position sociale d'un individu.
    Soyons honnête. Tout le monde n'est pas égaux dans les Royaumes Oubliées. Les aventuriers sont les chercheurs de gloire par leur fait et leur acte. Et les exemples sont nombreux pour montrer qu'un héros peut s'octroyer une place dans cette hiérarchie.
    Baldur's Gate est un excellent scénario de base. Ceux qui sont ici le savent : en + de 10 ans, le jeu a évolué pour offrir de nouvelles perspectives dues au amélioration de D&D. La politique est un facteur clé ! C'est d'ailleurs, grâce au complot de Sarevok, que nous sommes amené à enquêter pour les Ducs de la cité. Et dans le deuxième opus, on entend parler de Baldur's Gate par la diplomatie des conflits avec Amn. Je me suis donc dit : Si je veux appeler mon roman "La Porte de Baldur", il fallait que cette cité présente tout le long de l'histoire.

    La diplomatie a été géré de manière simple, pour ceux qui ont lu le résumer. L'approche sera cependant plus complexe dans la version finale. Le résumé étant le journal d'aventure, il y manque les interventions des autres personnes de l'histoire comme le Duc Eltan et Xan à peine énuméré en général. J'y ai prévu, d'ailleurs des scènes de Baldur's Gate 1, les quêtes annexes, durant l'aventure du 2. Vous les découvrirez lors de la parution finale (pas avant quelques années) du tome 3 et 4.


    Etre diplomate n'apporte-t-il pas un alourdissement des capacités du héros ?

    Je vous dirai non. Balduran est un guerrier mage disposant d'un grand savoir culturel et de nombreux don à son actif. Il représente l'archétype du diplomate des royaumes oubliés : un homme capable de prendre des risques pour son royaume tout en sachant se défendre si le besoin est. Le jeune Lavidah est un combattant du bien toujours près à aider. En retour, il obtient une bonne réputation et les faveurs des peuples.
    Il dispose du titre de Comte de la Porte de Baldur afin de faire valoir sa voix durant les discours diplomatique. Vous remarquerez surement que les quêtes que j'ai choisi en général sont justement celles qui tournent autour des conflits politiques.


    L'autre explication du choix de la diplomatie est un clin d'oeil au règle de D&D 3 avec la compétence diplomatique. Savoir convaincre est souvent équivalente à un combat.
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  24. #24
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    référence : château suif


    Zone de départ de tous les joueurs de BG, ce lieu culte est aussi le nom du forum officiel des royaumes oubliés : Candlekeep . Comme dans de très nombreux lieux de l'histoire, j'ai repris le récit de notre cartographe préféré, Volothamp, remis à jour pour ma version.

    Si vous vous rappelez, ou relisez, j'ai ajouté une petite histoire sur Suif, fondateur du château, personnage créer par mes soins. Pour les invertébrés de la saga, vous l'auriez remarqué, l'histoire de Suif est très semblable à celle de Durlag le nain. C'est effectivement une fusion. J'ai considéré que Château Suif devait avoir une anecdote sur les changes formes équivalente à celle de la tour dans l’extension. Mais ne croyez pas que la fameuse tour de Durlag sera délaissé. Je compte bien en parlé plus tard (mais je n'ai encore rien de précis).

    Dans l'histoire du jeu, le véritable fondateur reste Alaundo le sage. Mais dans mon roman, je compte garder cette différence. Elle offre son charme, mais aussi le retour en arrière dans l'histoire (vous le comprendrez avec la suite du roman publié ici).

    Château Suif est également un monastère paisible avec des règles stricts. J'ai d'ailleurs joué sur ses règles pour renvoyer mon héros de la bibliothèque. Les deux assassins (présent dans le jeu mais en dehors de la bibliothèque) m'ont permis de mettre au point une intrigue plus développé que la simple fuite : nous partons car nous sommes menacés.
    De nombreux détails existants ont bien sûr été repris assez vite comme par exemple les minis quêtes : le duel au bâton, le livre perdu (énoncé rapidement par Icaor) ... mais aussi l'explication de l'aversion de Ulraunt le Gardien envers le héros (du moins une partie).

    Le chapitre Château Suif est très court en comparaison des autres. Cependant, je pense avoir mis tout ce qu'il fallait pour présenter l'intrigue, les descriptions principaux et le décors même des royaumes oubliés. Les fans ou les curieux y trouverons leur compte.


    Afin de clore le sujet sur le premier chapitre, je vais vous laisser une anecdote importante qui vous fera certainement revenir vers la fin (tome 2) de l'histoire à ce premier chapitre si référencé. C'est dans ce chapitre que tout commence. C'est dans ce chapitre que l'ombre planera. Et avec elle, grandira cette soif au pouvoir ... Vous reviendrez à ce premier chapitre. Juste pour un simple et insignifiant détail.

    Croyez moi !
    Dernière modification par balduran[fx] ; 21/09/2010 à 18h44.
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  25. #25
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    en effet, je vais retourner à ce premier chapitre pour l'explorer plus en détail .
    Par contre j'ai une question... tu parles déjà de trois tomes si je ne m'abuse... ce que tu publies en ce moment sur le forum correspond auquel ?

  26. #26
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Le résumé du Tome 3, une version journal d'aventurier traîne dans la partie Rpg Baldur's Gate du Forum => Comptoir d'Amn => http://www.baldursgateworld.fr/lacou...hargement.html

    Peut-être l'as-tu loupé. Si c'est le cas, tu as le droit à quelques heures de lecture d'un coup .
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  27. #27
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Référence : Bérégost et Furie Céleste


    Ah ! Ma ville préférée après les capitales. Elle est de loin la mieux faîte en terme de game play mais aussi d'histoire. Au centre de la carte, elle sert de point de retour à de nombreuses quêtes et possède son charme en temps que ville et architecture. Même Franc marché et sa fontaine font pâle figure.
    Elle regroupe de nombreux personnages imminents des royaumes oubliés. En particulier Thalentyr et Grondemarteau. Sa position m'a inspirée quand à la suite de l'histoire et des intérêts que je lui apporte. Pour le moment, je n'y ai fait qu'une descriptions. Mais vous verrez que par la suite, elle sera une ville des plus importantes pour le héros de mon roman.

    Pourquoi j'aime bien Bérégost ?
    Le charme de la ville comme je l'ai dit. Elle ne paraît pas grande, mais ne vous laissez pas avoir. N'oubliez pas que le temple du dieu de l'aube et la tour de Thalantyr font partie de la cité, même si elles sont en campagne. C'est d'ailleurs appréciable de les avoir isolés ainsi. Et rôle play !

    Le temple du matin se situe à l'Est. Savez-vous le pourquoi du comment ? Car on peut supposer qu'une église ou un temple est toujours au centre d'une ville. C'est là toute la subtilité ! Le soleil se lève de quel côté à votre avis ?

    La tour du magicien est situé dans une forêt relativement proche de la ville. Les bois sont verdoyants et agréable pour une promenade (l'une des activités de Thalantyr justement). Mais la présence de la tour effraie les villageois qui évitent les lieux malgré le charme paradisiaque. C'est un intérêt sans précédent ! La beauté d'un lieu préservé est plus accueillante pour un aventurier que la sinistre maison fantôme (trop classique d'un seul coup non ?). Je suis certain que tous les joueurs de Baldur's Gate y font toujours leur petit passage (malgré les quelques squelettes qui gâche le décors) pour apprécier la promenade (hein ? ah oui, c'est aussi ici que tout magicien vont faire leur emplette. J'ai oublié ce "léger" détail).

    Mais Bérégost est aussi une ville avec un lourd passé. L'ancienne cité, autour de l'école de magie Ulcaster, offre une histoire palpitante (confère le roman). Je regrette de ne pas m'y avoir attardé plus en offrant un event comme la visite des lieux. Mais si j'ai bonne mémoire, il n'y a que des ruines. Peut-être la cause à effet du fait que je n'ai rien écrit de captivant.

    Je vais m'attarder un peu plus sur Taërom Grondemarteau. Plus qu'un maréchal ferrant, ce forgeron est une légende vivante (honte de lui avoir donné qu'un niveau 5 !!). Ce n'est pas à tous les humains que l'on donne le titre "d'envier un nain dans la forge". Certainement pas dans les royaumes oubliés ! De ce fait, je lui attache une grande importance (et je ne suis pas le seul). Afin de lui donner du caractère, j'ai fait de lui un personnage capable de changer de ton selon l’évènement (être sérieux quand il le faut, et joyeux quand il le faut aussi).
    Peut-être connaissez-vous Kiômaru ? Il s'agit d'un manga (de Shin'Ichi Sakamoto) qui parle de l'époque féodale japonais (après 17eme siècle fin). Le héros est un forgeron à la carrure colossale qui souhaite laisser son nom dans l'histoire avec ses sabres. Et celui-ci se retrouve confronter avec l'acier des étoiles ... Troublante similitude me direz-vous. Et pourtant, vous n'avez pas tord. A l'origine, Furie Céleste aurait du apparaître dans le tome 3 ou 4 comme le veut l'histoire du jeu. Mais en lisant ce manga, je me suis dit : pourquoi ne pas m'en inspirer ? C'est ainsi que Grondemarteau va incarner l'apparence de Kiômaru ( http://nsa15.casimages.com/img/2010/...2007420479.jpg ) est devenir le créateur même de cette arme légendaire. Ainsi débouche tous les principaux changements de ma première version (date de ma terminale il y 7-8 ans) et la nouvelle que vous lisez actuellement. Et je ne suis pas mécontent du résultat. J'espère aussi vous avoir donné l'envi de lire Kiômaru si ce n'est pas déjà fait.
    Dans quelques chapitres, vous retrouverez d'ailleurs Grondemarteau pour la suite des évènements. Comme je l'ai dit, j'y attache beaucoup d'importance à cet homme ... Je vous laisserai découvrir tout ça dans la suite de mon oeuvre.

    Bonne lecture !
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  28. #28
    Date d'inscription
    September 2006
    Messages 
    36

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    En effet, je n'avais pas vu qu'il y avait une autre partie de disponible ailleurs.
    Donc si je comprends bien, chaque jeu de Baldur's Gate fait deux tomes, c'est ça ?
    Ce que je trouve pratique dans ton histoire, c'est qu'ainsi on a des explications sur le jeu à moins que ce ne soit que des interprétations mais je ne crois pas (je pense en particulier à la jeune elfe qui a été "construite" avec les parties des compagnons du personnage principal... je n'avais jamais réalisé qu'il leur était arrivé toutes ses horreurs ).
    Le résumé qui est parfois assez détaillé annonce des choses pas mal. Evidemment, on se demande ce qui va se passer par la suite (j'ai vu notamment un détail qui m'a intrigué) mais peut-être vaudrait-il mieux d'abord que tu passes à la version "écrite" du tome 3. Sauf si ça fait ralentir la suite du tome 1 (enfin je pense que c'est le 1) parce que là, on a fini vachement en suspens donc il faut avoir la suite !!!

  29. #29
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Il s'agit principalement d'interprétation. Il est vrai que la clone est rapidement présentée dans le jeu et il s'agit d'un pnj agressif. J'ai trouvé cela dommage d'y avoir attaché un rôle restreint à ce personnage qui est pourtant un facteur clé de la suite de l'histoire et des ambitions d'Irenicus.


    Hm, un détail t'intrigue ? Lequel ?
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

  30. #30
    Date d'inscription
    April 2007
    Messages 
    388

    Re : La Porte de Baldur [Par L.Z]

    Le chapitre de Guildabrak ou la rivalité de deux magiciens.

    Cher lecteur, comme vous aviez pu le lire, j'ai plus que outre passé l'histoire du jeu pour cette adaptation roman. Comme tout le monde doit ce souvenir, cette zone est en fait un carnage monumental, voir l'extermination d'un peuple purement et simplement. Ce n'était pas tolérable à mon goût. J'ai procédé ainsi pour parler des personnages de la saga qui sont parmi les plus célèbres de Baldur's Gate.
    Marache l'Oeil Blanc est une création de toute pièce. J'ai fait de lui un sage gnoll qui a plus la carrure noble d'un lion à la toison blanche qu'une hyène charognarde. C'est un personnage tout à fait appréciable à mon goût et parfait pour l'idée que je voulais atteindre. J'en ai également profité pour apporter "une explication" au massacre dans les cuves ce qui explique davantage la présence de Dreanhaïr en ce lieu.

    Le duel des mages. Cette partie de l'histoire était prévu, mais c'est en cherchant comment le présenté que j'en suis venu à tout ça. En effet, l'épreuve de magie au festival de Nashkell n'était pas prévu à l'origine. D'ailleurs, il n'y aurait dû y avoir que l'épée, l'arc et les joutes (le grand classique des chevaliers). Cependant, nous sommes aux royaumes oubliés et la magie fait partie de l'arsenal des seigneurs. Edwin et Deanhaïr sont donc les précurseurs de cette invention qui me convenait parfaitement.


    Et vous ? Qu'en pensez-vous de ces apports et changement ?
    Dernière modification par balduran[fx] ; 01/10/2010 à 18h44.
    " Pour le combat et la victoire ! "
    Balduran

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Accéder à la Porte de Baldur
    Par Gargus le terrible dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/05/2009, 18h29
  2. [BGT] Ouvrir la Porte de Baldur
    Par Non inscrit dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/01/2009, 18h57
  3. Porte dimensionnelle
    Par emeryck dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/10/2008, 12h11
  4. [BG1] La porte de Baldur n'est pas accessible
    Par linoa dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 12
    Dernier message: 13/04/2006, 09h43
  5. [GUIDE] La Porte de Baldur
    Par Filipe_FR dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/07/2003, 17h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256