Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 48

Discussion: Les poèmes de Lies

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Bienvenue, bienvenue...Je remet mes poèmes de l'ancienne sirène et des nouveaux, comme l'a précisé Egrevyn, la copie est du plagiat et punissable alors merci de lire, laisser des commentaires si vous le désirez mais de ne pas copier mes poésies, elles sont le reflet de mon âme et chacune d'elles à une histoire...

    Tentative

    Je regarde cet écran, je n'y vois que tristesse, je n'ai plus d'espoir,
    Je suis brisée en moi, les larmes coulent une à une sur mes joues, puisse un jour être délivrées de tout ce noir
    Qui hante ma vie et mes nuits, tu me manques, je reste seule, là sans te voir.

    Quand passe la passion, tout tourne en dérision
    En moi, une tonne de questions.
    Mon monde tombe, comme un gymnaste qui rate le cheval d'arçon.
    Ma vie veut se finir, je n'ai plus de raison
    Et je laisse couler en moi le poison.

    Mon lit est vide, lieu où tu m'as fait l'amour passionnément
    A différents moments, et si intensément
    Mais aujourd'hui je suis rongée de l'intérieur comme si de l'acide
    Avait pris possession de mon coeur, de mon sang
    Je me sens seule dans ce lit où ta présence manque à l'espace
    Et je n'ai pas d'autres choix, d'autres passes
    Que de pleurer mais de toujours espérer
    Car bientôt on sera à jamais l'un si près
    De l'autre que l'on aura plus besoin de se toucher
    Pour se sentir. Parce que comme dit la chanson, il y a des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur
    Entends tu celui de mon coeur?

    Je revois ces moments où tu m'as prise dans tes bras
    Cruel dilemme
    Dans ma belle vie d'humaine
    Fils de Satan, tu m'envoies la beauté,
    Pour ainsi me troubler, me détourner
    Mais je lutterai, je le promets
    Jamais je ne céderai

    Que ce vide ce sang impur
    Dans mon coeur, empoisonné par l'ordure
    Je souffre au fond de moi
    Mon coeur entouré par toutes ses parois
    D'épines qui me lacèrent comme ces sentiments
    Sur lesquels je me présuade que non, je me mens...

    Je suis tourmentée dans une sphère sans sortie
    Je me brûle à toutes les orties
    Qui sont ces rêves que je ne veux plus
    Que dois-je faire? Je ne le sais plus.
    Le seul recours serait la mort
    Mais je sais que cette solution est un tort.

    Je souffre du plus grand mal au monde, on y peut rien, je souffre de l'absence
    Et plus les jours passent, et plus l'absence est grande
    Plus tu essayes de t'y habituer, plus tu sens l'autre ou toi même s'éloigner
    Pour une brindille ou un mot mal placé,
    Je ne sais plus que dire ni que faire, j'ai mon lot de mauvaises affaires
    Je voudrais seulement te rendre
    Ce bonheur que j'ai su si souvent te donner.



    PS : J'ai assemblé plusieurs poèmes inachevés, je les ai mis bout à bout sans chercher à rien arranger, je les prenais selon l'ordre auquels ils m'apparaissaient sans chercher de suite logique et je trouve le final plutôt pas mal...
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  2. #2
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    L'enfant est-il un ange qui part vers la déchéance ou un être bien vivant? A vous de vous faire votre propre avis...

    Comment

    Comment pourrais-je encore prier?
    Comment pourrais-je encore espérer?
    Je ne cesse d'avoir envie de pleurer
    Même si au fond de moi je me dis que...
    Et si...Et si je me disais mais que ce n'était...
    Que ce n'était plus vrai...

    J'ai l'âme noire et le coeur remplis de larmes
    Toutes les portes se ferment, chaque fleur se fâne
    Et sur chaque tombe qu'un être profane,
    J'écris ton nom comme ultime recours, dernière arme
    A ma vie recouverte d'un voile de deuil.
    Des idées se bousculent, des paroles de chansons rôdent
    Toutes plus noires les unes que les autres.Je suis au seuil
    D'une porte sans poignée...

    Comment leur faire comprendre cette douleur au fond de moi?
    Comment leur dire ce drame qui me pousse un peu plus vers la fin?
    Il est là, il est un poids pour moi...
    Est-ce cela ma vie et mon destin?

    Que vaut ma vie dans ce monde?
    Une goutte d'eau? Une pépite d'or?
    Mon corps tout à coups s'effondre
    Devant cette vision qui demeure toujours et encore...
    Je crois, il me semble, je ne sais plus...
    Je crois, je croyais, j'y ai cru
    Je ne vois plus les ombres autour de moi
    Je ne vois plus le monde qui s'ouvre à moi...
    Je ne vois plus que cela...

    Ta tombe au milieu des autres tombes
    Elle me rappelle ces moments là
    Ou tu me parlais tout bas...
    Toi et moi, ne formant qu'une
    Une larme coule sur mon visage qui rayonne à la lune.
    Je n'ai pas d'existance, juste ton sang sur mon visage
    Le petit enfant de bas âge
    Que j'étais quand tu t'es suicidée.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  3. #3
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Du désir d'aimer au refus d'aimer...

    Renaissance

    A chaque instant qui passe, je pense à toi.
    Tu es plus que la moitié de moi.
    Et je crois en ces moments que nous allons avoir.
    Une seule envie : te voir.
    Avec toi, j’ai retrouvé espoir à un moment où je ne voulais plus y croire.

    Amour, amour, amour voilà ce que mon cœur me crie chaque jour.
    Amour, amour, amour j’aimerai tant te lier avec le mot toujours.
    Une histoire qui commence, tout un monde qui se crée.
    Et à nouveau je me prends à rêver.
    Et à espérer.

    Tu es la personne que j’avais renoncé à chercher,
    Tu es le sourire qui manquait à mes lèvres.
    Et alors que mon cœur était bien caché.
    Tu es apparu devant moi et il a décidé de stopper sa grève. (La rime est nulle, je sais )
    Il a renoncé à s’isoler, il eu envie de se relever.
    Et il a surtout voulu t’aimer.

    Ce poème n’est pas bien ficelé mais il est destiné.
    A te dire combien je t’aime et je veux t’aimer.
    Chaque jour que le monde fait.
    Je serai entrain de guetter
    Ces moments où nous serons réunis
    Tous ces moments qui font qu’aujourd’hui je souris.



    Même si c'est toi...


    Une lueur d’espoir en moi quand je te vois
    Non pas que j’y crois, juste envie de toi.
    Comme un besoin d’amour, comme un besoin de passion
    J’ai beau me dire que la raison
    N’a pas sa place dans cette relation,
    Je ne fais que penser à toi, ton visage, ton corps
    Que fais-tu quand je me meurs dans cette vie monotone, quand je tiens compagnie à une douce mort ?

    Je rêve si souvent de ce contact
    Mais je ne puis rien te demander lorsque je te vois, j’ai le trac
    Je voudrais te faire un de ses beaux sourires intacts
    Un de ceux que l’on voit dans tes magazines, dans tes tracts.
    Mais je reste là, je tremble devant toi, je n’ai qu’un sentiment en moi
    Et toi, est-ce que tu y crois ?

    Un amour éternel, quel conte de fées
    Dans un monde totalement défait,
    Un monde mal tissé,
    Un monde où l’enchantement est mort depuis longtemps.
    Un monde où je n’ai pas ma place, un monde où il y a plus de notion du temps,
    Un monde où tout est calculé, un monde où l’amour se paye.

    Ne dit rien, laisse-moi là,
    Je ne crois pas à tout cela,
    Un rêve tissé d’amour impossible,
    Un amour où tu es la cible,
    Un amant que je désire, que j’aime
    Mais que jamais je n’aurais même…

    Si j’y croyais avant toi.
    Même si j’espérais depuis toi.
    Même si je ne pense plus qu’à toi.
    Même si moi c’est toi.
    Même si toi c’est moi.
    Même si sans toi je ne suis plus moi.
    Même…si je t’aime toi.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  4. #4
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages 
    4 624
    Salut à tous

    Normalement je ne suis pas porter vers la poésie mais je trouve ces poèmes d'une grande beauté de par leur vérité. :love:
    dommage que Lies soit si triste...
    si non y en a pas de plus joueux? :happy:

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    A eux...

    De cette couronne, je suis reine
    Non pas qu'elle m'appartienne
    Mais simplement que d'elle sont nées des amitiés
    Nos destins à jamais liés, nos vies à jamais marquées.
    Dans ma tête raisonne leurs pseudos, sur mes écrans défilent leurs mots.

    Je m'invite dans leurs vies, je les invite dans la mienne
    Qu'ils soient admins, modos ou simples membres.
    Sans eux, ma vie serait un peu comme un tas de cendres.

    De cet univers, je l'ai fait mien,
    J'espère qu'à jamais ma main restera dans la sienne, dans la sienne et dans la sienne.
    Pour moi, vous êtes une partie de ce chemin.
    Ce chemin que l'on appelle "une vie".

    Et c'est à travers ce poème,
    Que je voudrais leur dire que je les aime.
    Ils ne sont pas de simples membres sur un forum, la plupart sont mes amis.
    Et je veux les garder près de moi dans chaque moment de ma vie.
    Car ils ont étaient là dans les pires comme les bons moments.

    On s'est soutenus quand nous t'avons perdu, on a reconstruit ce lieu en ton honneur.
    Et ensemble, nous avons construits des souvenirs communs.
    Des souvenirs qui en formeront d'autres et encore d'autres et cela pour longtemps.
    Bien sûr, ce poème touche à sa fin.
    Mais pour moi, il s'agit d'une histoire sans fin.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  6. #6
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    1 035
    C'est toujours aussi joli, mais souvent triste. Spécial pour le dernier
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

  7. #7
    Avatar de Eleglin
    Eleglin est déconnecté Samouraï immortel
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    In Arcadia
    Messages 
    979
    Le premier est triste.
    Le dernier est plus touchant que la dernière déclaration d'amûr de ChiChi...

  8. #8
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Tu manques...

    Je cherche désespéremment un échappatoire
    Ma douleur est trop grande pour la supporter
    Je me raccroche un peu plus à eux chaque soir.
    Je repense à ses longues discussions,
    Maintenant, elles ont un goût d'absence
    Mais ensemble nous continuons
    Ce chemin qui tu avais tracé et qui était rempli de sens.

    Ma vie ne semble plus ressembler à rien depuis bientôt un an
    Chaque jour je pense à toi, chaque mot, chaque chanson, à chaque moment
    Je me sens perdue depuis tout ce temps.
    Dis, entends-tu mes prières ?
    Parfois j'aimerais te rejoindre et pourtant...
    Je reste ici auprès d'eux, mes amis, tes amis

    Et ma tristesse demeure encore
    Puisses-tu me montrer un chemin meilleur
    Pour que chaque nuit encore
    Je rêve de toi, toujours en vie
    Et que je me repense en secret, nos moments les meilleurs.


    Tu manques...
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  9. #9
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    J'aime...

    A mon grand désarroi j'aime un homme qui ne me voit pas
    Chaque fois que je tente une approche, il s'en va.
    Comment lui dire ce que je ressens ?
    Comment lui dire de manière à ce qu'il en comprenne le sens ?
    De plus en plus souvent,
    Je rêve que nous formons un couple
    Mais cela ne dissipe pas mes doutes.

    Comment lui avouer ce si doux et terrible secret ?
    J'ai tellement peur d'être rejetée.
    Je préfère lui mentir et espérer.
    Même si cela ne permettra pas de concrétiser.
    Je voudrais tant pouvoir lui en parler.
    Et je reste des heures à l'attendre.
    Et quand il est là, les heures sont plus tellement tendres. (Ca se dit ca ? )

    Rêverie imaginée, divaguent mes pensées
    Je voudrais pouvoir à tout jamais
    Continuer ce rêve pour le moment inachevé.
    Mais ceci ne pourra durer.
    Sans un peu plus me briser.
    Peut-être devrais-je tout lui avouer ?
    Mais cela peut-être gâcherait...

    Une si belle amitié.
    Qui depuis peu est née.
    Mon coeur ne bat que pour lui.
    Mais vers qui est tourné le sien ?
    Et les jours de pluie.
    Je me surprend à pleurer moi aussi.
    Je ne sais que faire aujourd'hui...

    Oh douce étoile au milieu de la nuit
    Guide moi vers l'infini
    Que je puisse lui demander
    Ce qu'il en est
    De cet amour caché.
    Puisses-tu m'aider
    Pour ainsi me sauver...
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  10. #10
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Désillusions

    Finis les beaux jours ensoleillés, je n'en peux plus de rêver
    Moi tu vois, moi j'y croyais, finis les contes de fées !
    Je n'en peux plus de tous ses non-dits, de ses abus
    Moi j'avais tant à donner, toujours là pour tous, toujours la bonne parole
    Et aujourd'hui, je m'aperçois qu'on m'a laissé là, seule devant l'abri bus.
    On s'éloigne, on me rejette. Et on ne songe même pas à savoir
    Si ça me blesse, je crois que j'ai envie d'abandonner ce soir.

    Moi j'aimais rêvé de rencontres utopiques, d'amis pour la vie
    Moi, pour tout le monde j'avais dans les yeux un peu de poésie
    Moi, je me battais contre votre mélancolie.
    J'ai mis longtemps à m'en rendre compte, je me bercais d'illusions
    Mais un jour, on finit tous par toucher le fond.
    Et là on réalise, une belle grande claque en travers du visage
    Poignard en plein coeur je tente de résister
    Car toujours il faut se relever.
    Mais je crois qu'en fait, je me voile la face.

    Petite fille relèves-toi,
    Tu n'es pas fait pour ce monde-là
    Ce monde qui ne croit plus en toi.
    Pars et ne te retourne pas.
    Un jour peut-être tu verras, ils te regretteront
    Mais ce jour-là, tu seras là-bas
    Petite pierre dans un champ
    Quelques fleurs sur le devant.
    Bel ange, attend-moi
    Je crois que je ne survivrais pas.

    Et même si un jour tu revenais
    Fantôme de blanc vêtu
    Tu réaliseras qu'ils t'ont oublié
    Et tu seras à nouveau déçue
    Car au fond je sais que tu espèreras toujours
    Car en fait, tu les aimeras encore et toujours
    Quoiqu'ils te fassent, quoiqu'ils te disent
    Que toujours ton coeur ils brisent,
    Tu es de ces poussières d'étoiles qu'on disperse sur le monde
    Tu es de ceux qui pardonnent à chaque fois
    Et même quand autour de toi plus rien ne tourne
    Rond, tu gardes en eux la foi.

    Mais moi je crois en toi
    Belle fille tout droit d'un rêve sorti
    Et pour toi je prie
    Pour que tu ne partes pas là-bas
    Ou jolie petite fille que je suis...
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  11. #11
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Y'a du soleil et ca va mieux chez moi alors un gai

    Virevolte !

    J'erre dans la rue, les cheveux détachés
    Le soleil vient les embrasser
    Jolie petite rouquine dans ton jean bleu
    Tu avances au milieu de lui, elle, eux
    Dans ta tête divaguent mille pensées
    Mais à qui sont-elles destinées ?
    Seule toi le sais.

    Tu es heureuse dans cette ruelle
    Plus un souci ne te guette, la vie est belle
    Elle en a même, aujourd'hui, un goût de miel.
    Aucun nuage gris dans le ciel ni dans ton ciel.
    Aujourd'hui tout s'émerveille.

    Rien ne pourrait te déprimer
    Car de nouveau tu reconnais
    Que tu es aimée
    Qu'on tient à toi
    Qu'on ne t'abandonnera pas
    Seule dans le froid.

    Pourtant il te manque quelque chose
    Mais tu t'arrêtes, sors ton bouquin et fais une pause
    La vie est faite d'espoir
    Tu verras bien ce soir
    Si cette journée n'était pas un rêve, est-elle bien réelle ?

    Peut-importe en ce moment tu souris
    Tu redonnes une chance à la vie, à ta vie
    De repartir sur de bonnes bases, de reprendre un nouveau chemin
    Un chemin qui mène tout là-bas dans le lointain.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  12. #12
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Entre nulle part et partout.
    Messages 
    2 309
    C'est joli, plein d'espoir, plein de gaité :fleur: J'aime pas trop tes poèmes d'habitude, parce qu'ils sont trop tristes, malgré qu'ils soient bien écrits. Celui-là me plait
    Agifem, Auteur des Chroniques de l'Age Sombre, mordeur des titreurs négligeants, molosse modérateur du forum NeverWinter Nights 1, et Tyran Suprème du forum NeverWinter Nights 2.

    Un dernier merci à Egrevyn, mon ami, pour tout ce que tu as fait pour nous tous.

  13. #13
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages 
    4 624
    Très beau le dernier poème mon préférer

  14. #14
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Un poème plus "réaliste" mais j'lui ai pas trouvé de titre, une idée ? Il est pas triste même s'il est pas gai *sort vite*

    Moi j'veux de l'amour en trop plein
    J'veux du romantisme à en avoir envie de vomir
    Moi des calins, j'en veux des tonnes et des tonnes
    J'veux m'user la bouche sur ta bouche
    J'veux coller mon corps contre le tien
    J'veux rester accrochée à toi, entendre chaque heure qui sonne
    Et contre toi, rêver puis m'endormir.

    Moi j'veux écouter des chansons d'amour en rêvant d'toi
    Faire ma madeleine en regardant Moulin Rouge ou Chouchou
    J'veux pouvoir rire de n'importe quoi avec toi
    Et te donner des surnoms aussi bête que bout d'chou !

    Moi j'veux un amour rempli de rires, de bourdes et de fantaisies
    Moi j'veux quelque chose dont personne n'aurait envie
    Pas de retenues, juste un élan de naturel
    Un amour qui aurait trop le goût de miel
    Mais sans être trop fleur bleue

    Mais l'amour ca a rien d'tout ca
    Mon amour, il se réduit à rien du tout
    Juste à rêver en silence la nuit
    Et espérer au plus profond de moi
    Qu'un jour vers moi tu viendras
    Et qu'on vivra absolument tout ça.
    Mais quand le matin vient, la rêverie est finie
    Et j'espère encore malgré tout...
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  15. #15
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    1 035
    Ca change de lire des poèmes qui ne sont plus tristes

    Joli poème bien réaliste pour le dernier, je te comprends. Cà m'arrive aussi parfois de penser et rêver à tout ça
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

  16. #16
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 403
    Joli poème. Tout Pareil que toi, ou presque
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  17. #17
    Nismy Invités
    Très jolis poèmes, de véritables petites bulles de sensibilité qui se lisent sans lourdeur mais demeurent profondes longtemps après. :fleur:

  18. #18
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Homosexuel

    Ses lèvres sur tes lèvres
    Sa langue qui effleure la tienne
    Une sensation nouvelle
    Une sensation qui t'enivre
    Comme un trèsor, tes lèvres détiennent
    Un amour qui naît un peu plus chaque jour.
    Et qui te rend ivre.

    Mais tu sembles mal à l'aise
    Mais il t'embrasse que ca te plaise
    Ou non, il le fait devant tout le monde.
    Tu sens monter en toi comme un soupçon de honte
    Mais pourquoi encore tu doutes ?

    Tu devrais rire de leurs propos immondes,
    Te moquer de ce mot en deux lettres
    Et ne vivre qu'au près de lui car il vaut bien plus que tout ce monde.
    Seulement pour lui tu devrais exister, être
    Quelqu'un d'important, quelqu'un aimant.

    A quoi bon accorder de l'importance aux critiques ?
    Elles ne sont faites que pour vous rendre bien plus forts
    Car entre vous et eux, c'est eux qui ont tort
    Car rien n'est plus beau que l'amour.
    Même s'il vient de deux personnes identiques.

    Intolérance, voilà un mot que je ne comprendrais jamais
    Quand je les regarde, j'ai pour eux de la pitié.
    Car je sais que jamais ils ne seront humains.
    Tant qu'ils n'auront pas compris à vivre au sein
    De leur groupe, même si un peu différent il est d'eux.
    Tant qu'ils n'auront pas appris à regarder avec le coeur plutôt qu'avec les yeux.



    Un article que j'avais mis sur mon blog, Auregann m'a dit qu'il était joli ce "poème". C'est vrai que le début y ressemble, alors j'vous le met aussi


    Les couleurs sont délavées...

    Moi j'essayais de mettre des couleurs dans ma vie
    J'essayais de me dire qu'elle pouvait être aussi belle que celle des autres
    Je commencais à y croire
    Mais j'suis retombée en plein désespoir...

    Les couleurs sont délavées, j'essaye pourtant de les reteinter
    J'y arrive pas, trop déprimée ? Trop émotive ?
    J'suis pas parfaite, j'ai des tâches comme ces couleurs
    Qui colorent ma vie un petit peu
    Mais pas assez pour me voiler
    La face...

    Ma vie redevient en noir et blanc...
    Parfois du gris...
    Je la colorie...
    Mais ca ne dure qu'un instant...
    Moment déclic où je souris, je ris..
    Mais tout cela est bien vite fini !

    Moi j'y arrive pas...
    Et je reste là...
    A pleurer et attendre la fin...
    Attendre doucement que ca passe
    Pour mieux revenir
    Et me dire
    Qu'un jour, je serais heureuse
    Que ca changera...
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  19. #19
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    1 035
    Toujours aussi joli, surtout le premier :fleur: (également le second que j'ai lu sur ton blog, même s'il n'est pas réjouissant pour toi ).
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

  20. #20
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    J'y crois

    J’ai oublié de réfléchir avant de tout te dire
    J’espérais que tu aurais rien eu de plus à me dire
    Mais voilà, tu avais des sentiments, ca j’l’aurais jamais cru
    Et depuis, je te lâche plus.
    Ma vie prend un drôle de tournant,
    Et voilà que j’y crois maintenant,
    J’me prends a rêver d’éternité, même l’idée de mariage m’a frôlé.

    Mais j’hésite toujours, peur de redescendre sur terre,
    Avec toi, plus rien n’est « terre à terre »
    J’ai plus de raison, j’n’ai plus que de l’amour
    J’fais de toi mon plus beau soleil,
    J’fais de toi ma plus belle merveille.
    Mais comme le cristal, j’ai peur de te briser
    J’ai peur que tout s’arrête d’un coup
    Sans toi, je ne tiendrais pas le coup.

    J’ai des sentiments plus que tu ne le croies
    Au fond de moi, j’y crois à tout ça.
    Je rêve surement un peu trop parfois
    Mais j’arrive pas à faire sans cela.
    J’m’imagine des rencontres sur des lignes droites
    Aucune dispute ne pouvant me faire lâcher ta main.
    Mais j’me surprends à me dire que la vie va encore me coller une droite
    Elle ne semble pas vouloir que je sois heureuse à présent.

    Mais si la vie te reprenait à moi,
    Je la laisserais faire comme à chaque fois
    J’ferais croire que sur toi, j’ai mis une croix
    Mais si j’en souffrirais énormément au fond de moi.
    Mais je ne dirais rien pour que toi,
    Tu refasses ta vie, autrement qu’avec moi.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  21. #21
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages 
    4 624
    J'en ai marre de tes poèmes, ils me fichent le bourdons :icon_sad:
    mais je peux pas m'empécher de les lire tellement je les trouvent beaux :love:

  22. #22
    Date d'inscription
    April 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344
    mais je peux pas m'empécher de les lire tellement je les trouvent beaux* :love:
    C'est ça le plus important. Moi aussi j'aime beaucoup les poèmes de Lies. Ils sont réalistes. Ce sont des situations, des sentiments à la portée de tout le monde. Certains textes me parle, d'autres moins, mais l'ensemble est digne d'intérêt :fleur:
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  23. #23
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Et des fées, et des anges...

    Petite fée voulait voler
    Voler vers les anges et pouvoir aimer
    Mais les anges vivent très loin tout là-haut
    Plus elle volait, plus elle désespérait.
    Mais elle se disait sans cesse que là-bas, ce serait plus beau.

    Un jour, elle arriva au ciel
    Tout ce beau paysage avait un goût de miel
    Elle rencontra un ange, un des plus beaux
    Qu'il y avait là-haut.
    Et elle l'aima,
    Plus que tout au monde elle l'aima.

    Mais le temps du bonheur fût court
    Elle sentait qu'un jour, il y aurait un retour
    On ne pouvait vivre éternellement au paradis
    Même si on en a très envie.

    La petite fée se mit à déprimer
    Mais elle ne cessa pas de l'aimer.
    Il ne voula pas lâcher sa main
    Pour lui, c'était leur destin
    Qui se dessinait chaque matin.

    Alors elle laissa sa main dans la sienne
    Pour que chaque jour, personne ne vienne
    La faire redescendre en bas.
    Certains essayèrent pourtant
    Aucun n'y arriva.

    Et au bout d'un certain temps.
    On vit un couple passé dans le firmament
    Ils ne se cachaient plus,
    Pour eux, il était venu le temps.
    De s'unir à jamais.

    Vous voulez la vérité ?
    Ils n'utilisèrent jamais d'armes contre leur ennemi
    Jamais une seule parole de mépris.
    Ils leur suffisaient de se regarder
    Pour voir combien ils s'aimaient.

    La moralité de cette histoire ?
    Je crois que je n'ai d'autre échappatoire
    Que de m'accrocher longtemps à sa main
    Il est mon univers et ma vie.
    Et même tout là-bas dans le lointain
    On peut entendre un cri :
    Je t'aime mon chéri...
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  24. #24
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Entre nulle part et partout.
    Messages 
    2 309
    Un poème joyeux, ça fait plaisir à lire. :fleur: Il est beau, en plus. Merci de nous montrer la beauté qu'il y a en toi.
    Agifem, Auteur des Chroniques de l'Age Sombre, mordeur des titreurs négligeants, molosse modérateur du forum NeverWinter Nights 1, et Tyran Suprème du forum NeverWinter Nights 2.

    Un dernier merci à Egrevyn, mon ami, pour tout ce que tu as fait pour nous tous.

  25. #25
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    1 035
    Moi aussi j'aime quand tu exprimes ces si jolis sentiments en toi tristesse is bad
    Roads ? Where we're going, we don't need roads. ELB

  26. #26
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Elle s'en va

    Une fois de plus c’est vers toi que je me tourne
    Oh poésie libère moi de ces idées.
    Fait moi oublier que parfois, je voudrais m’en aller.
    Que de ce beau chemin, je me détourne.
    Retiens ma main, ne la lâche pas.
    Je n’ai rien d’autre auquel me raccrocher.
    Pourtant moi aussi je voudrais,

    Pouvoir comme tout le monde bouger, rire et aimer.
    Mais je reste là, le cœur brisé
    Je ne trouve pas de contes de fées.
    Je ne trouve aucune amitié
    Qui vaillent le coup de s’accrocher.

    J’voudrais tout arrêter mais j’peux pas
    Il me manque le courage, j’y arrive pas.
    Et je reste là avec ma détresse.
    Dans vos yeux, je me noie.
    Vos mots doux, j’y crois pas.
    Je crois que je pars doucement déjà.

    Et pourtant, tous les jours je suis encore là
    Même mes rêves ne me font plus rêver.
    Je crois que parfois je ferais mieux d’oublier.
    Qu’un jour je pourrais vivre.
    J’voudrais que le bonheur m’enivre.
    Mais seules mes larmes me rendent ivre.

    Ne cherchez pas à comprendre mon désarroi
    Lâchez juste ma main, laissez-moi
    Ma détresse est ma meilleure amie.
    Elle au moins, elle ne me déçoit pas.
    Laissez-moi là. Abandonnez-moi.
    Peut-être un jour on se reverra.
    Mais pas ici bas en tout cas.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  27. #27
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585
    Sans toi...

    Petite fée a perdu à jamais ses ailes.
    Depuis toi elle s'efforce de continuer son combat.
    Mais sans toi, décidément, rien ne va.
    Je reste là et je regarde le ciel.

    Depuis peu, j'ai retrouvé le soleil,
    Mais sans toi, ça ne sera plus pareil.
    Le jour de mon mariage, tu ne seras pas le témoin.
    Et de mon enfant, tu ne seras pas le parrain.

    Mais tu resteras pour toujours près de moi.
    Il ne se passe pas un jour sans que je pense à toi.
    Et je me demande si tu es bien là-bas.

    Comme dit la chanson "adieu monsieur le professeur",
    Je ne te dis pas adieu mais au revoir,
    Car j'espère un jour te revoir.
    Tu étais tellement pour moi.
    Oh si tu savais comme je me sens seule et perdue sans toi.

    Petit mog est devenu un ange.
    Et moi j'ai perdu mes ailes de fée.
    Sans toi à jamais je resterais.
    Oh Dieu si tu entends ma complainte,
    Fais qu'un jour, je puisse le revoir.
    Fais qu'il entende mon "je t'aime"
    Mais cache mon coeur qui depuis ce jour là saigne.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  28. #28
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585

    Re : Les poèmes de Lies

    J'ai rêvé que tout devenait réalité...


    J'ai rêvé que je pouvais dessiner,
    On m'a enlevé toute ma créativité.
    J'ai rêvé que je pouvais peindre,
    On a jeté mes pâles crayonnés.

    Tout ce que j'entreprenais, on s'amusait à me l'enlever, à éteindre
    Ces feux naissants que je créais.
    Je n'ai eu de cesse de continuer.
    Mais jamais on ne me laissait profiter.

    Je me suis repliée sur-moi,
    J'ai abandonné, désespérée.
    Je ne trouvais rien qui ne puisse un jour s'envoler.
    Je me suis laissée doucement aller.

    Mes doigts n'écrivaient plus, mes mains ne dessinaient plus.
    Les idées se bousculaient en moi mais elles ne se posaient plus
    Sur le papier blanc sur mon bureau posé.

    Puis tu es arrivé, tu as pris ma main dans la mienne.
    J'ai regardé ces doigts qui parcouraient mon corps,
    Sans interdictions, doutes ou remords.
    Mes rêves se mirent à se concrétiser,
    Mes mains se remirent à dessiner.

    J'ai commencé à écrire, à dessiner et colorier.
    J'y ai passé des jours, des mois, des années.
    Chaque jour je construisais. Je construisais un conte de fée.
    Et j'ai apprivoisé la réalité.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  29. #29
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Somme (Picardie)
    Messages 
    3 258

    Re : Les poèmes de Lies

    Je viens de lire tous les poèmes aujourd'hui.

    Je les trouve tous bien écrits, les joyeux comme les tristes. En effet, la joie et la tristesse font tous les deux partie de notre monde. Ces sentiments sont humains. Ces poèmes sont, comme tu le dis dans ton premier post, des reflets de ton âme, et même si je me sens triste que tu te sois sentie aussi triste pour écrire ces poèmes tristes, c'était peut-être aussi une manière de pouvoir extérioriser ta douleur et donc la soigner, en partie.

    Je donne quand même une mention spéciale au poème "Et des fées, et des anges..." qui est le plus beau de tous.
    Administrateur en charge de la technique et de la rubrique Neverwinter Nights - Modérateur du Bazar de l'Aventurier et de Baldur's Gate Enhanced Edition

  30. #30
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages 
    585

    Re : Les poèmes de Lies

    De vieux poèmes que je ressors, pour étoffer ce topic et parce qu'un charmant jeune homme me l'a demandé

    J'abandonne...


    Je laisse à la dérive cet amour qui n'en est pas un.
    Parce qu'en y repensant bien, entre nous, il n'y avait rien.
    Peut-être nos chemins se sont-ils croisés trop tôt...
    Ou trop tard. Une symphonie aux notes fausses
    Mais cet amour, c'était déjà de trop.

    Je pourrais te donner mille excuses,
    Je pourrais pleurer en faisant croire qu'on a tenté...
    Tenté de faire renaître notre union.
    Mais je crois que cette nuit, toutes les muses
    M'hurlent des histoires d'amour inachevées.
    Nous deux, nous n'étions que des pions
    Dans un jeu d'échec fait d'illusions.

    Ne me pardonne pas, je ne le mérite pas.
    Je crois avoir fait le meilleur des choix.
    Ce soir là...
    En décidant que toi et moi.
    Ce serait une histoire d'amour éternel.

    Et tu vois depuis le ciel,
    J'ai décidé de finir cette belle histoire d'amour
    Sans nous laisser de retour
    Possible. Juste faire croire
    Que notre histoire se finit par une touche de désespoir.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Lies
    Par Lies dans le forum Présentation des membres
    Réponses: 32
    Dernier message: 21/09/2011, 14h45
  2. Poèmes à chuchoter
    Par Shinook dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/08/2007, 11h14
  3. Les Poèmes de Mekren
    Par Mekren le maudit dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/05/2007, 19h11

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256