Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Discussion: Mes débuts en poésie

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Bon, je suis un peu timide, mais je me lance :timide:
    Voici un petit poème de ma composition:

    "Sonnet a Shar.

    Comme l’enfant détruit son jouet favori,
    L’assassin endurci presse ses doigts osseux
    Autour du cou meurtri du bourgeois endormi,
    Puis naît en son cœur vil le froid d'un sombre feu.

    Combien d’homicides perpétrés cette nuit ?
    Le client égorge la catin trop vénale,
    La femme empoisonne le mari qui l’ennuie,
    Rongé par son coeur noir, l'homme exhale le mal...

    La nuit toujours baigne de sang chaud ton autel ;
    Toi, divine source de nos plaisirs cruels !
    Shar, déesse noire muse de nos méfaits.

    Que l'âme de ma tendre à jamais te régale,
    Bois donc par ma lame ce sang que j’ai aimé.
    Qu’à mon tour je goûte à ton tourment infernal "

    j'attends vos critiques, bonnes ou mauvaise, mais surtout constructive. N'hesitez pas me dire ce que vous en pensez vraiment, tant sur le fond que sur la forme. En théorie, tous les vers sont des alexandrins mais j'ai pu me tromper (je suis pas Kerdän moi ) Le terme sonnet est un peu abusif car un sonnet est composé octosyllabe ou de décasyllabes en pas d'alexandrins...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #2
    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages 
    1 067
    AAAAAHHHHHH !!!!! Une faute d'alexandrin !!!! Là !! Tu vois pas ???

    Bon, c'est vrai, y'en a un qui n'est pas "correct" (le 4 du 2e quatrain)... Mais qui suis-je pour dire ce qui est correct ou pas ? (par exemple, puis-je dire que tu n'as pas "correctement" orthographié mon nom en oubliant le tréma ? (mais tu es loin d'être le seul dans ce cas (et beacoup ont opté pour Kerdy, solution facile mais efficace)))

    Un sonnet, donc, vachement sombre, quand même (pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué :rigoler.
    Ma critique principale porte sur le rythme, qui me semble bizarre (enfin... je l'ai fait aussi dans Sacrifice), parce que les césures ne se font pas à mi-vers. Donc on ne lit pas 6/6, 6/6, etc..., mais 6/6, 8/4, 6/6, 8/4 pour le premier quatrain (si on coupe suivant les mots...). Ce n'est pas que c'est moche, mais ce n'est pas habituel (et je ne dénigre en rien ton travail). Je venais juste commenter, comme tu l'as demandé
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  3. #3
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    par exemple, puis-je dire que tu n'as pas "correctement" orthographié mon nom en oubliant le tréma
    Bon, pour l'orthographe j'ai édité (c'est vrai quoi, moi ca m'énerverait qu'on m'appelle Garphield ou que sais-je encore...).
    Effectivement pour un luménien c'est un peu sombre...
    Et effectivement, une césure a l'hémistiche est toujours plus agréable a l'oreille (je connais certains profs qui me tuerai s'il lisait ce qu j'ai ecrit). Je vais voir s'ilm y a moyend e remedier a ca pour faire plus coulant.

    Mais je bosse aussi sur d'autres petits poeme sur les dieux de Faerun. Le prochain est lancé sur tymora, ca sera donc plus joyeux!

    J'ai un peu edité mais je dois encore revoir les césures des vers.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  4. #4
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Bon, après avoir retravaillé mon sonnet, je vosu livre un rondeau. Je vous en rappelle les caractéristiques: 15 vers, octosyllabes, 2 rimes, reprise du premier vers a la fin des deuxieme et troisiemes strophes. Je précise que c'est nettement plus joyeux et chantant que mon poème précédent :happy:

    "Rondeau a Tymora :

    Tymora rit, Tymora danse
    Jeune femme fraîche et rieuse,
    Est Tymora la bienheureuse.
    Femme enfant ou bien dame chance.

    Du bien? Ca, tout le monde en pense ;
    Du coup sa sœur en est envieuse.
    Tymora rit, Tymora danse

    Car qui supporte la malchance,
    De Beshaba la ténébreuse ?
    Courez à la bâtisse pieuse,
    Pour y faire une révérence !
    Tymora rit, Tymora danse…"

    Voila voila, a nouveau, j'attends vos commentaires!
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  5. #5
    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages 
    1 067
    Bon... je vais faire mon méchant ...

    En tout premier lieu, le nombre de vers. Tu annonces 15, et je n'en vois que 11. Donc un premier truc que je ne comprends pas.
    Ensuite, octosyllabes. Les vers 5, 7 et 8 contiennent pourtant 9 pieds (je sais, je chipote, mais autant que je continue sur ma lancée, non ?

    J'ai l'impression de voir un double sens, mais il m'échappe (s'il existe).
    Mais il est vrai qu'il est nettement plus agréable à lire au point de vue du fond


    Dernier point, qui est en rapport avec le premier poème, bravo pour les retouches, mais néanmoins (un point que je n'avais précisé, appert-il) le vers 12 n'est pas un alexandrin...

    Voilà, j'espère que je ne t'ai pas trop embêté avec mes remarques
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  6. #6
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Tu annonces 15, et je n'en vois que 11
    Bon d'accord je me suis trompé, mais toi aussi!!! Y en a 12!!! En fait, j'ai mal écrit la definition, un rondeau comporte 15,13 ou 12 vers! (tu peux aller verifier si tu veux )

    A nouveau, je vais tenter de retoucher le nombre de pied et le vers 12 du poeme precedent. Quant au double sens, libre a toi d'interpreter le rondeau comme bon te semble... a mon sens, j'ai surtout trouvé cette forme adapté pour les personnage de Tymora, qui, selon mes sources, est rieuse et plaisantine, et qui a eu des aventures avec des dieux halfelins aussi bien que des humains. C'est pour cela que j'ai choisit la forme du rondeau qui apparrait pratiquement "chantée".

    Voila, voila. Je suis content qu'au moins une personne lise mes errances littéraires! (littéraires semble cependant un bien grand mot...)
    Faudrait demander a un admin qu'il crée un statut special pour Kerdän:
    "Grand empecher de mal écrire en rond"
    ou "Critique littéraire de la couronne"

    Merci de ces observations, je me remet au travail

    Bon j'ai edité le vers 12 du sonnet, c'est maintenant un alexandrin (du moins je crois) mais ca donne 7/5 (en plus le mot a l'hémistiche est coupé: "ten-dra")

    Pour le vers 7du rondeau, je ne trouve que 8 pieds... C'est le même que les vers 1 et 12 auquel tu n'a rien remarqué. :heu: Je pense que tu voulais parelr du vers 6 que j'ai désormais retouché!
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Bon, encore un sonnet, toujours dédié aux dieux de Faerun:

    "Sonnet a Ilmater :

    Il est souffrance, on l'appelle le dieu brisé.
    Pour notre salut il subit milles douleurs.
    Par son sacrifice, nous sommes protégés,
    Ilmater, toi seul peut nous préserver des pleurs.

    Pourquoi, pour pouvoir racheter l’humanité,
    Nous protéger des tourments de la damnation,
    Un dieu doit-il accepter d’être sacrifié ?
    Pour nous il subit torture et mutilation.

    L’homme est il apte a percevoir le sacrifice,
    Auquel il réduit un dieu pour expier ses vices ?
    Les hommes ne seront jamais reconnaissant,

    De la bonté dont fait preuve le dieu brisé.
    Pour les hommes en permanence il verse son sang,
    Bien que nous n’ayons rien fait pour le mériter."
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  8. #8
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Région parisienne
    Messages 
    211
    Bravo Pierre !!!!! (Garfield pardon ! )

    Je sais pas ou est ce que tu vas trouver tout ca !

    Enfin Bref Je vais continuer de me contenter de regarder les poetes en herbe !!!!!!
    Elkantar : Professeur à l'Université de la magie de Luménis


  9. #9
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Je sais pas ou est ce que tu vas trouver tout ca !
    he ben a 2h du matin, t'as plus l'esprit très clair, alors pour faire de la poésie ca aide!! (au moins j'ai pas a me droguer ou mes saouler comme l'on fait les plus grands poète. C'est peut-être aussi pur ca que je n'arriverais jamais a leur niveau...)
    Sinon, ma principale source d'inspiration est un site sur les dieux de faerun
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #10
    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages 
    1 067
    Originally posted by Garfield@mardi 28 décembre 2004, 13h29
    (au moins j'ai pas a me droguer ou mes saouler comme l'on fait les plus grands poète. C'est peut-être aussi pur ca que je n'arriverais jamais a leur niveau...)
    Tu as raison petit homme. Mais il faut dire que dans mon cas, ça dépasse largement les doses de cheval... :rigoler:

    Blague à part, je voudrais tout d'abord revenir au rondeau, où un vers me fait mal. Certes, je reconnais que je me suis planté en écrivant 7. C'est en fait le 5, qui me paraît un rien trop long... "Du bien? D’elle, tout le monde en pense"

    Je ne vais rien dire sur le fond, car il n'y a à mon sens rien à redire.
    Pour la forme...
    Il est la souffrance, il est le dieu brisé.
    À moins de prononcer le e final ou de mettre dieu en deux syllabes, on se retrouve avec 11 pieds pour le premier vers.

    De l’altruisme dont fait preuve le dieu brisé.
    Là, dans ce cas-là, on arrive à 13, avec le al-tru-is-me et le preu-ve

    Mais je le répète, j'aime bien l'idée de mettre le panthéon en poèmes, et puis comme ça ça va m'éviter de chercher dans tous les bouquins ou les sites afin de trouver ce à quoi correspond la divinité que je cherche :rigoler: (bien que je pense que tu ne vas pas tous les faire... si ? dans ce cas encore plus :hein: je serai bien plus qu'impressionné)
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  11. #11
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Tu as raison petit homme. Mais il faut dire que dans mon cas, ça dépasse largement les doses de cheval...
    Comme quoi tout est dans le dosage!! Pas assez ne rend pas créatif, trop fait écrire n'importe quoi!!
    Pour les vers suspect je vais les corriger.

    mettre dieu en deux syllabes
    c'est ce que j'avais compté. Ca sonne si bizarre?

    bien que je pense que tu ne vas pas tous les faire... si
    Tout dépend de mon temps et de mon inspiration!!
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  12. #12
    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages 
    1 067
    Ce n'est pas que ça sonne bizarre, mais ce n'est utilisé que pour ce vers-là, et on a quatre fois le mot "dieu" dans le poème. Si un seul de ces mots a une prononciation différente des autres, ça fausse un peu le reste. C'est ça que je veux dire...
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  13. #13
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Il est la souffrance, il est le dieu brisé.
    À moins de prononcer le e final ou de mettre dieu en deux syllabes, on se retrouve avec 11 pieds pour le premier vers.

    De l’altruisme dont fait preuve le dieu brisé.
    Là, dans ce cas-là, on arrive à 13, avec le al-tru-is-me et le preu-ve
    Ca y est c'est rentré dans l'ordre!

    un vers me fait mal
    T'as des bébétes dans les intestins Kerdän??
    Blague a part, j'ai édité, même si ca devient un langage plus oral.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  14. #14
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Allez, encore un petit:

    "Rondeau pour Lliira :

    Chantez, dansez pour Lliira,
    Festoyez, elle vous bénit.
    Tout amusement est permis,
    Par notre dame de la joie !

    Avec elle, le faste est roi :
    Fête, musique et symphonie!
    Chantez, dansez pour Lliira !

    Dans ce tourbillon on se noie,
    Il n’est d’ivresse si jolie,
    Que celle qui nous réunit
    Dans l’allégresse et dans la joie.
    Chantez, dansez pour Lliira !"

    Ben voila, j'attend a nouveau vos commentaires. Vous remarquerez que je tourne sur 2 formes uniquement, mais je vais travailler sur une ballade. Je ne connais pas d'autres formes "fixes" de poésie, a part les calligrammes, pas très pratiques sur le fofo...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  15. #15
    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages 
    1 067
    Strictement rien à redire, je le trouve même plus chantant que l'autre rondeau. Si j'ai bien compris, Lliira est la déesse de la joie (il est chouette, ton lien )

    Une question de forme (je me doute de la réponse, mais bon... en fait y'a même pas besoin de répondre) :
    On prononce Lli-i-ra , c'est bien ça ?


    J'aimerais bien ne pas être le seul à donner mon avis... On va croire que je suis le seul à lire. Je suis même pas en L ! N'ayez pas peur de donner votre avis, enfinquoihozut... Ca fait toujours plaisir à l'auteur.
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  16. #16
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Strictement rien à redire, je le trouve même plus chantant que l'autre rondeau
    Yeeeeeeeeessss :happy:
    C'est exactement ce que je voulais entendre, ou plutôt lire. en effet, Lliira est la déesse de la joie, de la danse, du bonheur, des festivals et de la liberté.

    On prononce Lli-i-ra , c'est bien ça ?
    Effectivement

    Ca fait toujours plaisir à l'auteur
    Ca aussi c'est bien vrai. A part Kerdän (qui lit tous les ecrits des couronniens) et Cam77 qui est un copain, personne ne donne son avis, j'ai l'air de quoi moi???
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  17. #17
    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages 
    445
    Tempus Fugit...
    Dernière modification par DarkWintermoon ; 29/09/2007 à 23h14.
    -No. No! NO! Stop it! Stop it, please! I beg you! This is sin! This is sin! This is sin! It's a sin, it's a sin, it's a sin!
    -Sin? What's all this about sin?
    -That! Using Ludwig Van like that! He did no harm to anyone. Beethoven just wrote music!

  18. #18
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Je le trouve vraiment pas mal du tout ce sonnet
    Eh oui, l'exaltation du premier écrit. Je pense aussi avoir réfléchi plus longtemps sur celui la que sur les autres.
    Le rondeau a Lliira est creux, mais c'est volontaire, pour mieux coller avec le caractère festif de la déesse. Tout est dans la forme, pas dans la profondeur: juste pour s'amuser quoi.

    Quant a mon 1er sonnet, c'est aussi mon préféré. Cependant je pense que la forme classique est assez adaptée: les deux quatrains=
    Le début est froid, impartial,
    Les deux tercets=
    progressivement l'exaltation et la passion monte
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  19. #19
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 209
    Je trouve le sonnet à Ilmater très réussi, péssimiste, sombre mais beau. Bravo. J'espère que tu en écriras d'autres. En plus, pour quelqu'un de timide c'est un grand pas d'oser poster ses poésies (un peu de soi en fait) sur un forum. Pour ma part, c'est un truc que je n'ose pas encore :timide:
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  20. #20
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Pour ma part, c'est un truc que je n'ose pas encore
    He bien justement, le forum est un endroit idéal pour se lancer. Je n'oserais pas lire ca devant tout le monde, mais comme ici, je ne voit pas les gens qui lisent les poèmes, je crains moins leur réaction.
    Alors si tu as des poésies a nous faire partager, ou tout autre texte, n'hésite pas lance toi!

    Edit:

    Déja que j'ai du mal à crééer un post ...
    La c'est maladif.... allez, courage
    Au pire, tu peus te booster en :hips2: (avec modération bien sur)
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  21. #21
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 209
    C'est un peu difficile quant même. Mais bon, je vais essayer. En fait, j'ai plus un début de roman (enfin, un roman en écriture) et j'ai besoin d'avis. Mais faut quant même avoir le courage. Déja que j'ai du mal à créer un post ... :timide:
    Pour les poêmes, j'en ais écrit un il n'y a pas longtemps. Je le mettrais peut être.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

Discussions similaires

  1. Une petite poésie
    Par Drydo dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/06/2005, 20h21

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258