Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

Discussion: le donjon de takna'riska

  1. #1
    sir julien Invités
    la main vengeuse




    Un homme rentra dans la taverne ( la corne bourré ), son visage est camouflé par une capuche qui est attaché a une longue cape noir, il à comme armure une besantine kara-tur dans un fourreaux plaqué à sa cuisse droite se trouve un katana, dans son dos se trouver un arc court et des flèches , il s'aretta devant un noble et dit :
    "Tu as amené l'argent ?"
    " N...Non...je...je...n'ai que...dix...dix mille pièces d'o..." il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une flèche vint se loger entre ses yeux, il pris un sac contenant quinze mille pièces d'or sur le cadavre, il avanca jusqu'à une porte et regarda le gardien de cette porte, le garde à une cagoule qui cacha tout son visage et il tenai une arbalète légère, celui-ci lui ouvrit la porte mais on pouvais sentir du garde une peur gigantesque, dans la salle se trouve toutes sortes de voleurs, des assassins, des chasseurs de primes et pleins d'autres, l'homme etrange envanca sur la piste de dance sans regarder si il y a quelqun devant lui, tous se poussèrent pour le laisser passer et le regarder avec peur et réspect, il va au bar du fond de la salle et ordonna une bouteille de vin, le serveure avait failli tomber tellement qui veut aller vite, il lui arracha des mains la bouteille et dit au serveur :
    "Si tu veux que je te paye je te préviens j'ai qu'un paimant, la mort...alors ?"
    "hmm...C'est la maison qui paye"répondit le serveur tenant a sa vie.
    Soudain la porte decolla et le garde glissa sur le sol, les chevalier de l'ordre du coeur radieux viènnent tuer les hors la loi de cette salle, ils deguenèrent des épées a deux mains et des arbalètes, les voleurs sortirent a leurs tour des katanas, cimettères, arcs court une violente mélée commença.

  2. #2
    sir julien Invités
    Les paladins invoquas un élèmentaire de feu, les voleurs lui sauta dessus mais se brulaires les bras contre ce monstre de feu, il brûla baucoup de voleurs, carbonisé, des torches humaines, soudain une flèche de glace se planta dans le monstre qui se congèle d'un coup. l'homme etrange ranga son arc et continua a boire sa bouteille, les voleurs tua facilement le monstre et attaquent les paladins, un des guerrier de helm cria :
    "Et toi le lache ! pourquoi reste tu comme un imbécile au bar alors que tes potes se font tuer ?"
    "On ne m'insulte pas de lache et se ne sont pas mes potes !"
    Le paladin charga l'homme au bar. Celui-ci efectua un salto ariere et vint planter son katana dans la nuque de son ennemi.Il dit alors :
    " Personne n'attaque la main vangeuse imbéciles !"
    trois autres attaquèrent dans le dos de l'homme mais il se tourna avec son arc en main et tira trois flèches d'un coup qui abatta les trois paladins.
    Il coura vers un autre paladin et le décapita, se dissimula dans un coin sombre et frappa un autre, une voix se fit entendre :
    "Espèce de hors la loi ! abandonne avant de mourrir !"
    "Etes vous tous aussi prétencieux et arrogants dans l'ordre ? A qui la main vangeuse à l'honneur ?"
    "Tu a tué trop de gens pour aller pourrir dans un cachot et tu risquerai de crochetait la serrure de ta cage, tu va mourrir içi même pour la loi et pour helm !"
    "Ah, ton dieu helm, ce sombre crétin...comment pouvais vous honnorer un dieu si minable ?
    "Je me nomme Sir Foulque et je vais t'anéantir pour les propos sur notre dieu et pour la loi !"
    Le paladin sorta un marteau de guerre+2 et un écu+1, se metta un heaume d'infravision, metta des bottes de rapidité et une ceinture de force des géants des collines.
    La main vangeuse le regarda s'équiper en souriant, le chevalier de helm, attaqua avec une grande vitesse le voleur qui esquiva tous ses coups sans difficultés malgrés la vitesse de son adversaire, Le brigand donna un coup de pied dans la jambes gauche de son adversaire qui tomba sur le coup, il se relèva mal en point, le voleur ranga son arme et commencait a se diriger vers la sortie mais une incantation le fit se retourner, Sir Foulque lanca une boule de feu, l'homme cagoulé sauta et grimpa sur une poutre du plafond, en bas, des paladins brûlèrent par la boule de feu, la main vangeuse cri :
    "Peut etre qu'ont se reverra un jour"
    Il tira une flèche attaché a son poignet a une fenêtre très hautes et s'ejecta vers elle puis parti des yeux des paladins vivants.

  3. #3
    sir julien Invités
    Sir Foulque rentra dans une taverne pour pouvoir secourir des êtres bons, il écouta toutes les discussions, arriva devant deux mendiants et leur dit :
    « Que vous arrivent t-ils ? »
    « On n’a vu un démon qui veut détruire le monde Sir »
    « Quoi ? Que dit-tu ? »
    « Un démon a tué des hommes cagoulé et leur a dit que la fin du monde approcher quand son maître allait attaquer toutes races vivantes »
    « Je dois intervenir tout de suite ! Dis moi ou tu as vu cela ! »
    Un des mendiants montra le lieu sur la carte du paladin, Sir Foulque sortit de la taverne a toutes vitesses pour se rendre en ce lieu démoniaque mais les yeux des mendiants deviennent rouge vif durent une seconde.
    Il arriva deux jours plus tard et marcha jusqu'à voir un panneau, il essaya de lire ce qu’est marqué mais sans réussite, il continua sa route et une voix surgi de nul part :
    « Que fait-tu ici ? Sais-tu où tu t’aventure au moins misérable ? »
    « Quoi ? Montre-toi lâche ! »
    « Tu ose m’insulter à moi ? Pauvre fou ! »
    Une lueur apparaît et un dragon surgi de cette ci.
    « Et maintenant que dis tu ? »
    Sir Foulque surpris par la taille du monstre resta muet.
    « C’est bien ce que je pensai ! Lâche ! »
    « Je ne suis pas lâche ! Et je vais te le prouver ! »
    Le paladin attaqua subitement mais le monstre ne bougea même pas et ne senti rien du coup de Foulque, il le frappa d’un coup de patte qui l’éjecta à deux mètres, il eurent pas le temps de se relevais qu’il senti les griffes du démon sur son armure, celui ci lui dit :
    « Tu ne vois donc pas la différence de puissance entre nous humain ? »
    « Je te tuerai toi et tes alliés d’une manière ou d’une autre ! »
    « Oh c’est donc toi que takssa’saoul et psato-riska on indiquer ce lieu sur une carte ? »
    « Que dis-tu ? »
    « Deux mendiants dans une taverne t’on montrer ce lieu sur une carte n’est-ce pas ? »
    « Co…Comment sais tu cela ? »
    « Tu veux les voir ? »
    Deux lueurs apparaissent et se dissipa et laissa place aux deux mendiants étranges.
    « Relâche les tout de suite ! »
    « Mais je ne les retiens pas… »
    Les deux pauvres hommes changèrent de formes et se transforma en démon a leur tour »
    « Quoi ? Mais ? Je ne comprend plus rien ! »
    Un des trois démons dit :
    « Nous détruiront ce monde, elfes, humains, nains, ogres, seul les monstres resteront vivants ! »
    « Je ne vous laisseraient jamais faire ! »
    Les trois dragons tapèrent le sol avec leur pied qui fit bouger le paladin et lui dit :
    « Tu peux partir est te réfugier ou tu veux pour nous attendre te tuer, mais pour le moment on n’a autre chose a faire, donc au revoir… »
    Trois lueurs apparaissent et les démons disparurent dans les ténèbres, Foulque encore sous l’étonnement de la puissance du démon parti en demandant pardon a helm non seulement de fuir mais aussi de ce qu’il va faire pour vaincre













  4. #4
    sir julien Invités
    Foulque rentra dans l’auberge « la corne bourrée » et chercha du fond en comble quelque chose, à un moment il vit ce qu’il voulait et avança en sa direction, deux voleurs s’interposa devant lui et lui dit :
    « Il est interdit de faire un pas de plus dans cette direction, chien ! »
    « Je dois parler à la main vangeuse »
    Touts les taverniers se levèrent et regardèrent le chevalier.
    « Que lui veux tu ? Vu ton équipement tu es un des chevalier de Helm ! »
    « Je dois lui parler de quelque chose très importante ! Hors de mon chemin ! »
    Les voleurs dégénèrent leur épée et se positionna pour combattre, mais une voit se fait entendre :
    « Stop ! »
    Les brigands regardèrent au fond de la taverne puis s’écartèrent, la main vangeuse se dirigea vers foulque.
    « Pourquoi vient tu dans ses lieus chevalier ? »
    « Je viens te proposer quelque chose, qui me déplait d’ailleurs fortement de te demander »
    « Je ne m’intéresse pas à ton histoire de bonté ! »
    « cela peut intéresser, des démons si trouvent, un vrais challenge pour quelqu’un comme toi »
    « En quoi est le challenge ? tuer un démon est quelque chose de plutôt facile »
    « Et des mendiants m’ont indiqué le lieux ou trouvez c’est démons, mais une fois arrivais la-bas, je l’ai est vu se transformer en démons à leur tour »
    « Ces démons, ne s’appelleraient t-ils pas takssa’saoul et psato-rika ? »
    « Comment c’est tu cela ? »
    « Disons que, j’ai entendu parler d’eux, bon, c’est d’accord je vais t’aider à vaincre ses démons et l’armées maléfique mais croit ne pas que les démons seront la chose la plus difficile à vaincre »
    « Je ne t’ai même pas parlé d’une armée, comment s’est-tu cela ? »
    « Cela ne regarde que moi, allons plutôt chercher des fous pour cette aventure bourré de danger »
    A une table se trouve un nain qui ressemble fortement à un barbare, se trouvant à côtés de lui une femme de la taverne, soudain une flèche se planta dans la main de cette femme qui tomba par terre en criant de douleur, le nain se leva et cria :
    « Qui à oser faire sa ? »
    « C’est moi, cela pose peut-être un problème ? » dit la main vangeuse avec un regard mauvais
    « Quoi ? La main vangeuse ? Ou tu es ? je ne vois pas de main ici… »
    La main vangeuse se met devant le nain qui lui répliqua :
    « Pousse-toi ! je cherche une main qui se venge »
    « Imbécile, ne te souvient-tu pas de moi ? Je suis la main vangeuse ! »
    « Hein ? Ah bon ? Je ne te crois pas, si tu me connais autant que cela, dis-moi mon nom ! »
    « Grask »
    « Euh…oui, peut-être, je pense… »
    « Je suppose que cela fait longtemps que n’ai pas aller livrer une bataille, vu ton état »
    « Comment tu à deviner ? »
    La main vangeuse se tourna vers Foulque et lui dit :
    « C’est de loin le plus intelligent, mais il à un grand potentiel quand il est dans ses états… disons, correcte »
    Les trois alliés se reposèrent la nuit avec un bref arrangement de la mémoire de Grask avant de reprendre environs 10 bouteille de vins à pas chères…
    Au matin, ils partirent pour cette endroits aussi maléfique qu’étrange.


    Merci à Akiro pour son aide pour pas mal de chose
















  5. #5
    Akiro Invités
    C'est quand même agréable d'etre reconnu...

    M'enfin je dois dire qu'il reste pas mal de défauts... sans vouloir t'offenser bien sur... :notme2:

    Je doute également que quelqu'un (a part moi) aie lu ton histoire... :heu:

    Si je me trompe dites le moi!

  6. #6
    sir julien Invités
    avant de continuer cette histoire, dites moi se que vous en pensez pour le moment

  7. #7
    sir julien Invités
    la cave a gobelins


    L’homme cagoulé, Sir foulque et Grask arrivèrent à la porte de la ville. Parmi les gardes en faction, le chef s'avança vers les aventuriers.
    « Où aller vous ainsi ? »
    « cela ne regarde que nous »répondit la main vangeuse
    « Allons, ne sois pas comme cela avec cet homme qui ne ta rien fait ! » répliqua foulque, « Nous allons détruire une armée maléfique qui veut s‘abattre sur le monde »
    « Non ! N’y aller pas ! je vais avoir des ennuis avec Takna…enfin je veut dire que vous pourriez le regrettez… »
    « Tu connais ce nom ? D’où l’a tu appris ? » Cria la main vangeuse en plaquant l’homme au mur
    « Je…Je ne vois pas de quoi tu parle ! Quel nom ? S’il te plait, laisse moi vivre ! »
    L’homme cagoulé laissa tombé le chef de la ville puis partis vers la sortie, Foulque et Grask le suivit, l’homme murmura :
    « Il ne faut qu’ils atteignent la forêt de fernam’Lismo ou je le regretterai fortement ! Je sais comment me débarrasser de ce problème… »
    Les trois compagnons marchèrent jusqu’au tomber de la nuit, la main vangeuse dit :
    « Nous allons camper ici ! »
    Foulque et Grask eurent un sourire quand ils entendirent qu’ils s’allaient se reposer, Grask prit la parole :
    « Qu’allons nous manger ? Je n’ai pas penser à prendre de la nourriture à la corne bourrée »
    « Nous mangerons ce qu’on trouvera, alors tu na qua te bouger et aller chercher de quoi te remplir ton estomac de nain ! »
    Grask parti chercher de quoi manger en grognant et souffla à maintes reprises ( comme font souvent les nains lorsque qu’ont leur dit de se bouger ), Sir foulque fit un feu en lancent un sort, l’homme cagoulé partit vers une montagne, ou, derrière, se cacha le soleil.
    Il dépassa des marais, puis vit qu’il y à eut un éboulement il y a peu de temps de sa, il regarda en haut de la montagne et vit de points jaune braqué sur lui, il repartit en arrière avec un léger sourire, Grask ramena deux cerfs et un sanglier pour le dîner, il dit :
    « J’ai apporter l’amuse gueule ! »
    Foulque vit les trois animaux morts, il dit :
    « Bravo ! Maintenant nous avons de quoi manger pour une semaine ! »
    « Quoi ? Une semaine ? T’es pas bien ! »
    « Pourquoi dis-tu cela nain ? »
    « Cela est juste un petit repas de rien du tout ! c’est vite manger »
    La main vangeuse arriva d’un buisson auprès de ses deux alliés, pensif, la tête baisser, Grask lui dit :
    « Qu’est ce que tu as à regarder par terre ? Tu as vu une fraise des bois ? »
    « Tu ne tarderas pas à le savoir, fait chauffer les cerfs à la place de me poser des questions ! »
    Grask s’exécute tout en râlant, une heure après, il se mette à mangeaient les cerfs, Grask manger comme dix ogres ! il se mangea à lui seul, un cerf et la moitié du sanglier.
    Au moment ou ils allaient se coucher, Grask dit à Foulque :
    « Ou est passé la main vangeuse ? »
    « Sûrement en train de s’amuser à tuer des bêtes, ce n’est qu’un brigand… »
    « Euh…oui…bien sur » répondit Grask, choquer par la réponse de Foulque.
    Ils se couchèrent sans attendre la main vangeuse, mais, un cris aigu et perçant se fit entendre d’un buisson.

  8. #8
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages 
    1 152
    Oulah... Bon au risque de passer pour un gros méchant :

    1. Un de tes personnages s'appelle Foulque... Je sais pas si tu es au courant, mais la Foulque est un oiseau à l'allure assez ridicule, aussi connu sous le nom de poule d'eau... C'est comme les Démons "'tain qu'ça soule" et Psato-Rika (on dirait le nom d'un cocktail exotique), méfie toi des noms que tu donnes à tes protagonistes, un personnage avec un nom ridicule peut pourir une bonne histoire...

    2. L'orthographe et la grammaire font mal aux yeeeeeeeuuuuux :snif: T'as pas word? :8:

    3. Désolé mais y'a aucun rythme, y'a de l'idée dans le sénario, mais pas de rythme, pour être franc... La seule raison qui m'a poussé à tout lire c'est que j'ai bien rigolé en lisant ton histoire... Y'a un sénario mais la réalisation est poussive...

    Pour résumer : une histoire sympa, mais des personnages assez banals, transparents, une réalisation lente et douloureuse qui ne pousse pas à continuer... Des efforts à fournir, relis-toi et demande toi si franchement en voyant un livre écris comme ça sur le commerce tu voudrais l'acheter.
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  9. #9
    Seina Invités
    N'écoutes pas nathiel, c'est un vieux raleur, personnelement ton histoire m'a passionné je l'ai trouvé "étonnante".. continue comme ça

  10. #10
    sir julien Invités
    Un de tes personnages s'appelle Foulque
    Se nom ma toujours passioné

    Je sais pas si tu es au courant, mais la Foulque est un oiseau à l'allure assez ridicule, aussi connu sous le nom de poule d'eau...
    Oh ! le pauvre paladin :hein:

    C'est comme les Démons "'tain qu'ça soule"
    Il n'y aura pas que cela...

    Psato-Rika (on dirait le nom d'un cocktail exotique)
    Oops... :notme2:

    méfie toi des noms que tu donnes à tes protagonistes, un personnage avec un nom ridicule peut pourir une bonne histoire...
    Merci du conseil


    L'orthographe et la grammaire font mal aux yeeeeeeeuuuuux* T'as pas word?
    Si...et je l'utilise tout le temps pour écrire mes histoires :hein:


    Désolé mais y'a aucun rythme, y'a de l'idée dans le sénario, mais pas de rythme
    C'est les vacances pour eux...pour le moment...


    La seule raison qui m'a poussé à tout lire c'est que j'ai bien rigolé en lisant ton histoire
    Au moins tu la lu et sa fait genre comique dans un sens aussi...avec Grask








    N'écoutes pas nathiel, c'est un vieux raleur

    mais non...il râle pas...enfin...un peu...

    personnelement ton histoire m'a passionné je l'ai trouvé "étonnante".. continue comme ça
    Merci baucoup pour le compliment






  11. #11
    sir julien Invités
    euh...j'ai une petite question... comment on donne un bon rythme ?

  12. #12
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages 
    1 152
    Question de figures de style, évite les répétitions d'un même mot, préfère les synonymes, utilise des verbes d'action et de description. Par exemple quand tu veux dire qu'un personnage mange, dis pas juste "dudule mange" mais décris son plateau, la façon qu'il a de manger, sa tenue à table.

    Et juste, si tu utilises word, pense à utiliser le correcteur automatique :notme:
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  13. #13
    sir julien Invités
    merci pour ta réponse

    et je vais arranger sa sur word

  14. #14
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    Pour donner un tempo à ton texte, fais des phrases courtes aussi. Il ne faut pas que le lecteur soit pris de court car il ne peut s'arreter dans la lecture. Comme le dit l'adage, "Plusieurs phrases courtes valent mieux qu'une seule, longue et ennuyeuse phrase."

    Rien que pour te montrer l'idée

    L’homme cagoulé, Sir foulque et Grask arrivèrent à la porte de la ville, soudain, le chef de celle-ci s’avança vers eux.

    L'homme cagoulé, Sir Foulque et Grask arrivèrent à la porte de la ville. Parmi les gardes en faction, le chef s'avança vers les aventuriers.

    c'est n'est qu'un petit exemple, mais tu vois aisement que le lecteur peut faire une petite pose et reprendre, c'est important
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  15. #15
    sir julien Invités
    je vois, merci pour ton conseil Oblivion

  16. #16
    sir julien Invités
    Les aventuriers se levèrent et alla voir d’où est venu se bruit, et surtout, de quoi est venu se bruit. Ils dépassèrent le buisson l’arme à la main et s’arrêta lorsque qu’ils virent un gobelin à terre, mort. D’autres gobelins arrivèrent et virent à leur tour leur ami, fous de rage, ils allaient bondir sur Grask et Foulque. Un des gobelins se prit une flèche dans la tête venant d’un buisson, et d’un coup un autre eut une dague entre les deux yeux, la main vangeuse sortit du buisson en sortant son katana, près à se battre.
    Des gobelins surgissaient de tous les côtés, ils devaient êtres au moins une vingtaine en moins de quinze secondes. Grask, avec sa lourde hache, découpa les gobelins d’une grande facilité, des gobelins archer sortirent des arbres et, la corde de leurs arcs tendus, la main vangeuse tira une flèche dans un archer sans qu’il put voir quoi-que se soit, Foulque formula un sort et lance une colonne de feu qui brûler des archers ainsi que des autres gobelins, Grask lancé des haches plus légères que celle qui se servaient tout à l’heure.
    Bientôt tous les archers fut éliminer et une grande parie des gobelins qui se battaient avec une petite hache ou une épée courte rouillée par le temps avait était abattu, ils commencèrent à prendre la fuite.
    Grask et Foulque demanda à l’homme cagoulé ou il était passé, et il leur répondit :
    « J’attendais les gobelins dans l’obscurité »
    « Comment savais-tu qu’ils allaient venir ? » demanda Grask
    « J’en ai vu un dans haut de la montagne la bas »
    Foulque fort embarrassé de ne pas avoir eu le privilège d’avoir vu le gobelin avant son rivale, il partit près du feu de camp, pensif.
    L’homme cagoulé et Grask discutèrent durent plus de deux heures puis alla se coucher.
    Au matin, Grask pris un bâton et l’aiguisa en pointe comme une lance, il partie vers le buisson ou à eu lieu la bataille contre les gobelins la veille, l ‘odeur des cadavres y était encore mais cela ne gênait guère le nain habitué à cette odeur, il se mit à planter un gobelin puis un autre, bientôt il se retrouva avec dix gobelins sur sa lance et partie vers le feu.
    Foulque trouva Grask assis près du feu, en train de dévorer ses gobelins sans retirer les vêtements et quand il lui demanda pourquoi il ne les retirer pas avant de les manger il lui répondit :
    « Sa donne du goût, tu devrait essayer »
    « sans façon »
    Alors Grask continua à savourer ses gobelins griller, la main vangeuse sortit de la forêt d’autour d’eux et dit :
    « Nous auront aucun problème, il n’y à très peu de créatures le jour, mais la nuit… »
    Ils s’avaient que si l’assassin le plus puissant de tout les temps dit cela s’est qu’il vaut mieux partirent des le matin de cette forêts certainement maléfique.
    Alors Grask mit dans son sac, des bras de gobelins pour les manger au cas ou il aurait fin, Foulque pria à helm de les aider à cette quête peu facile et l’homme cagoulé regarda la montagne de la veille en chuchotent quelque chose d’une langue fort étrange.
    Ils partirent dès que possible pour éviter la nuit dans cette forêt, pour ne pas rencontrer des gobelins ou des choses encore plus terribles…






  17. #17
    sir julien Invités
    Les trois compagnons marchèrent toute la journée dans cette forêt peu rassurante, le soleil commençai à se coucher, les chauves souris se préparent au vol nocturne, les hululements des chouettes se multiplièrent de secondes à secondes.
    La main vangeuse s’arrêta et dit :
    « Nous allons nous arrêter-la ! On ne peut pas allumer de feu donc cela va être plus difficile pour y voir clair, nous allons surveiller la zone chacun notre tour et au moindre petit danger que ce qui dorme soit alerter ! »
    Ces deux compagnons étaient terrifiés par l’idée de se reposer dans un lieu aussi dangereux mais ils n’eux guère le choix.
    Grask sortit les bras gobelins de son sac et s’assoit près de Foulque pour commençai à dévoré les bras, Foulque s’éloigna, n’aima guère l’odeur qui ressortait des bras ainsi que du sac mais Grask le rejoignit aussitôt.
    La main vangeuse prépara des flèches à la pointe plus fine qu’un fil mais dévastatrice, cette nuit là, il n’allait pas dormir mais garder le campement, il avait l’habitude à l’obscurité.
    La nuit tomba rapidement et bientôt, Grask et Foulque dormit d’un seul oeil attendent leur tour de garde.
    L’homme cagoulé vit à un moment un oeil rouge braqué sur lui, puis un jaune ils étaient en auteur, sûrement dans les arbres à un moment il vit des centaines d’œil l’observant dans les hautes herbes.
    Il mit une flèche à son arc, un cri énorme de monstres réveilla Foulque et Grask en sursaut.
    Il y avait des gobelins de tous les côtés, armés de katana, hache, épée, arcs.
    Grask et Foulque sortis leur arme et attaqua les gobelins, L’homme cagoulé tira une flèche qui perça cinq gobelins à la suite, ils arrivèrent par centaines, frappèrent, mordaient, esquivait mais aussi beaucoup de gobelins mourrait par les attaques des trois aventuriers.
    Bientôt, la main vangeuse rangea son arc pour attaquer les gobelins avec son katana, il sauta au milieu d’un groupe de gobelins et commença à les taillader avec rapidité, agilité et puissance.
    Grask découpa une vingtaine de gobelins, il à deux flèches dans l’épaule gauche, la fatigue commençai à le gagner, heureusement, il était aidé par Foulque par ses magies.
    Des dizaines et des dizaines de gobelins sont morts par les coups ravageurs de l’homme cagoulé, lui, n’avait ni flèche, ni des dégâts importants, il frappait, esquivait, se dissimula dans les ténèbres pour réapparaître encore plus rapide.
    Au bout de quelques heures le nombres des gobelins avait du tripler et Grask et Foulque étaient épuisés et ils s’aperçu que depuis une heure de cela, la main vangeuse n’était plus dans le champ de bataille, ils pensèrent qu’il «était couché sur le sol, mort ou qu’il s’était enfuis mais qui est peu probable.
    Les deux aventuriers se battent jusqu'à qu’ils ne puissent même plus lever leur arme, mais les gobelins ne les achevés pas, ils les poussèrent soudainement vers une colline ou ils ouvris une porte gigantesque et ils les fit marcher à l’intérieur de cette colline maudite.







  18. #18
    sir julien Invités
    L’intérieur de la colline était différent des repères de gobelins, celle ci était éclairer par des torches en pierre ( nul ne sait comment ils les allumaient ) qui faisait une faible couleur rouge, les tunnels étaient lisse et était décorés, bien sur, par des têtes humaines ou des énormes taches de sang, il y avait aussi des tas de trésor collé au mur pour ne pas gêner le passage.
    Les gobelins amenèrent Grask et Foulque dans un tunnel bien plus grand que ceux d’avant, les murs étaient pas décorés par du sang ou des têtes mais par de l’or et des pierres précieuses, ils arrivèrent dans une sorte de trou dans la montagne ou se trouver des habitations en pierres, alors que normalement les gobelins n’avaient qu’un feu au milieu de la pièce, les deux captifs vit ensuite un château en pierre ( ils faisaient à peu près tout en pierre, les trois quart des gobelin avait des vêtements en pierre sauf quand il garder les habits de leurs victimes ) d’une taille impressionnante, il rentrèrent dedans, parcoururent un grand couloir et arriva dans la salle d’audience, ou se trouvais le roi des gobelins.

    Merci à Seina, Nathiel Echtelion et à Oblivion pour leur soutien




  19. #19
    sir julien Invités
    [u]L’affrontement inattendu

    Le roi des gobelins devait être au moins cinq fois plus grand qu’eux, dépassait la taille de n’importe quels humains. Il cria :
    « Que faites vous a avoir prient ces deux nains ? »
    « Je n’apprécie pas que l’ont m’insulte de nain ! »cria Foulque
    « Enfermez lès dans les cages noires ! »
    Les gobelins amenèrent leurs prisonniers vers des coffres en pierre avec une fenêtre de cinq centimètres, ils les enferma les aventuriers dans deux coffres différents.
    Grask commença à se plaindre :
    « Ah ! Pourquoi je suis parti avec vous ? Moi qui étais si bien à la corne bourrée ! Et ou est la main vangeuse ? »
    « Arête de te plaindre ! Et d’abord, qu’est-ce que cela change que la main vangeuse soit-la ? Il s’est enfui comme un lâche ! »
    Un gobelin entendît leur discussion, il poussât un cri terrible et beaucoup de gobelins se précipitèrent pour voir ce qui se passe.
    « Ils sont parler de la main vangeuse ! »
    « La main vangeuse ? C’est impossible ! Il ne serait pas parti comme sa durent une bataille ! »
    « Qui te dis qu’il est parti ! »
    « Ou pourrait t-il être ? »
    Une dague tomba sur la tête à un gobelin qui le tua directement, les gobelins étaient très surpris et effrayaient, ils regardèrent au-dessus d’eux mais ne vit rien, ils se dispersèrent pour trouver d’où cette dague est venue.
    Un coup de katana brisa les côtes d’un gobelin, les tirs de flèches en fit tomber lourdement.
    Un gobelin cria :
    « La main vangeuse ! La main vangeuse ! »
    Les gobelins civils partirent en criant de terreur tandis que les soldats se préparèrent au combat.
    Des milliers de gobelins se rassemblèrent pour affronter une seule personne, près a se battrent ils crièrent la haine qu’ils s’avaient au chœur.
    Leur roi était rester assit dans son fauteuil de pierre, protéger par son armure en or et de son écu recouvert de rubis et de son épée au pommeau en fer, il regardait son armée se rassemblaient avant de sauter, mordre, battre, torturer et tuer leur adversaire.
    La main vangeuse n’était pas terrifié par ce nombre incalculable de créatures autours de lui, il serra son katana et attaqua dans le paquet de gobelins.

  20. #20
    sir julien Invités
    Avant qu’il ne puisse attaquer un gobelin, une fumée se mit sur la tête d’une centaine de gobelins puis tomba sur les créatures, ceux qui se trouvaient en dessous de la fumée moururent. La main vangeuse regarda en hauteur et vit Sir Foulque en train de formuler un sort et Grask qui chargea les gobelins avec sa puissante hache.
    La main vangeuse attaqua à son tour les milliers de monstres, frappa d’un coup rapide et puissant qui tua cinq gobelins, Grask décapita dix lutins maléfiques en une grande vitesse, Foulque lance des colonnes de feu.
    « Mais comment êtes vous sortis de votre cage ? » demanda l’homme cagoulé
    Un projectile magique se posa dans une créature qui la tua.
    « d’accord, j’ai compris » fit-il en regardant une seconde à côtés de Foulque
    A côtés de Foulque, se trouva une elfe d’une grande beauté, semblait être une mage de grandes expériences. Elle fit une boule de feu surpuissant qui tua énormément de gobelins.
    Des coups fit terribles, la magie dévastatrice, Grask et l’homme cagoulé frappaient à grandes allures, décapita, transperça, coupa des membres, les sorts brûla, coupa et explosa les gobelins de toutes puissances.
    Les gobelins crièrent d’un ton aigu, des yeux bleues se montras, les yeux sortis de l’obscurité, ce sont des gobelins avec une sorte de petite cape, un bâton à la main, ils formula un sort et lancèrent une poudre noire.
    « Ecartez-vous » Cria la main vangeuse
    La poudre devient du feu Grask eu le bras brûler par les flammes, la main vangeuse esquivait à vive allure la poudre enflammait.
    Grask courut au côté de l’homme cagoulé qui cria :
    « L’elfe et le paladin dépêchez vous de nous rejoindre ! »
    Ils s’exécutèrent sans rien dire et se mit à courir le plus vite possible, les quatre compagnons sortis du château, dépassa la ville gobelins, les civils gobelins lancèrent des pierres sur les aventuriers.
    Il arrivèrent devant la porte qui amène à l’air pur quand des lumières apparaissent devant eux, ils trouvas devant eux le roi gobelin entourer de mages gobelins.

  21. #21
    sir julien Invités
    Le roi gobelin fit le signe à ses mages de lancer des sorts, ils commençaient à dirent des choses indescriptibles, une flèche arriva droit sur un des mages gobelins qui le tua nette, l’homme cagoulé cria :
    « Tuons-les ! »
    Il courut vers les dix mages gobelins qui allaient des sorts sur lui. Des projectiles magiques tuas deux gobelins, la hache de Grask se débarrassa d’un autre monstre et l’épée de foulque aussi.
    Bientôt le roi sortit une épée à deux mains et attaqua Grask qui fit éjecter à terre par le chef gobelin, Foulque alla aider son compagnon de route mais se retrouva à terre par un violent coup, le roi fit descendre son épée à grande vitesse, le roi sentit quelque chose le percuté qui le fit tomber.
    La main vangeuse, katana à la main, attaqua le gobelin géant et ils commencèrent un combat mémorable, quand la main vangeuse touché l’armure de plate dorée du gobelin, lui, n’arrivé pas à toucher son adversaire par la cause de sa lenteur.
    Grask, fou de rage, se releva et chargea de nouveau le monstre, Foulque fit de même et l’elfe préparé un sort.
    La créature arriva à faire tomber Grask, Foulque et l’homme cagoulé, il se préparait à attaquer la magicienne, on vit les yeux de la main vangeuse qui étaient aussi sombre que les ténèbres, pas de blanc dans les yeux, ils étaient entièrement noir.
    L’homme cagoulé frappa à l’épaule le monstre qui soufra du coup porté sur lui et serra son épée pour attaquer la magicienne, elle lança un terrible sort de feu qui fit tombé le gobelin à terre mais il se releva aussitôt, les trois guerriers défendaient l’elfe comme ils pouvaient.

  22. #22
    sir julien Invités
    Grask avait lâché sa hache pour se bloquer le sang qui coulait de son épaule, Foulque se relevait péniblement après de lourds coups portés sur lui et l’homme cagoulé continué son combat, il esquivait les coups du gobelin avec agilités et le frappait pour essayer de lui fendre son armure.
    Une lumière blanche alla sur la main vangeuse, il allait plus rapide dans ses coups, une autre lumière alla sur lui, il était devenu plus fort.
    Aussitôt ces deux sorts finis, l’elfe en prépara un autre, le gobelin sauta sur l’elfe mais l’homme cagoulé s’interposa à vive allure, le chef des petites créatures changea de cible et attaqua le voleur-guerrier, celui-ci esquivait sans problèmes les coups de son adversaire et le frappait avec grandes forces.
    Le gobelin tomba à terre, agonisant, son armure à moitié détruite, son arme à dix mètres de lui, et son heaume cassé, il cria un grand coup qui s’entendit dans toute la colline puis d’autres cris arrivèrent, se multiplièrent.
    Grask se releva et reprit sa hache dans ses deux mains qui serra très fort, Foulque se prépara aussi ainsi que l’homme cagoulé.
    Des milliers de yeux arrivèrent vers eux, l’homme cagoulé comprit :
    « Ce sont les gobelins ! Il faut partir ! »
    C’était rare que ce voleur dise cela, donc ses trois compagnons ne discuta guère sur la parole de leur coéquipier, ils se mirent à courir tandis que des milliers de gobelins les poursuivent à vives allures, les créatures prenaient de l’avance, ils étaient sortis de la colline et partis dans la forêt, la main vangeuse sauta dans un arbre et tira des centaines de flèches en quelques minutes grâce à la hâte que lui à fait acquis l’elfe, mille gobelins tombèrent en un quart d’heure, Grask et Foulque chargèrent les monstres tandis que l’elfe prépara à vive allure un sort.
    L’homme cagoulé sauta sur les gobelins en dégainant son katana et en décapita deux à la fois, il en tuer dix en quelques secondes, les fis décoller grâce à sa puissance duper par la magie, para, frappa.
    Le roi gobelin était fous de rage, il voyait la défaite s’approcher dangereusement, il avait été soigné par ses mages gobelins et chargea le voleur.
    La main vangeuse se trouva à grandes difficultés de combattre le chef gobelins en même temps que ses mages et ses soldats, il sauta dans des arbres, sur des gobelins pour les faire tomber et les achever en même temps de parer les coups puissants du chef ainsi que d’esquiver la magie des mages.
    La hâte du guerrier-voleur s’arrêta nette, la magie s’était dissipé, il était en grand danger.

  23. #23
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages 
    1 152
    Non mais là faut arrèter le massacre ! Tu baffoues toutes les règles de base de la langue française, rien qu'à lire ça me donne envie de hurler ! Ca m'étonnerais que tu utilises ne serait-ce que le correcteur word, parce que des mots comme "vangeuse" ne passeraient pas !

    Alors merci de faire de REELS efforts, pas de juste faire semblant, et s'il te plait... Soit réhausse le niveau de français ET narratif, soit arrète de poster parce que là ça devient de la pollution pure et simple à ce niveau...
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  24. #24
    sir julien Invités
    Ca m'étonnerais que tu utilises ne serait-ce que le correcteur word
    crois se que tu veus

    parce que des mots comme "vangeuse" ne passeraient pas !
    C'est un surnom d'un personnage



  25. #25
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages 
    1 152
    Juste comme ça, vangeuse en français ça n'existe pas. Si tu utilisais word, il te l'aurait dit.

    Primo vengeance s'écrit avec un e. Secundo on dit vengeresse en français, ceci mis à part, je peux te répertorier toutes les fautes qui sont présente, et y'en a une foultitude...
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  26. #26
    sir julien Invités
    Juste comme ça, vangeuse en français ça n'existe pas. Si tu utilisais word, il te l'aurait dit
    je le sais mais dans un surnom ce n'est pas obliger que cela soit vangeresse

  27. #27
    Akiro Invités
    Pour vengeuse, je confirme,normalement on dit vengeresse.
    Mais je confirme aussi que vengeuse est bien un pseudonyme (c'est Sir julien qui me l'avait dit, il y a un moment)

  28. #28
    sir julien Invités
    Foulque rejoint la main vangeuse en tuant des gobelins, il attaqua le roi des lutins maléfiques tout en essayent d’esquiver les magies de ces protecteurs, l’homme cagoulé sauta par-dessus le roi et atterrit devant les mages gobelins aider par la femme qui lançait des sorts sur les gobelins qui l’approchait.
    Grask commençait à être submergeait par le nombre de gobelins quand tout à coup, des éclairs aller tuer des dizaines de gobelins, ils essayaient de fuir aux éclairs mais, sans réussite.
    Après ce terrible coup porté aux gobelins, la panique montée en eux, les mages gobelins étaient tous au sol, mort, tué par la main vangeuse qui part affronter leur roi, Foulque, bloqué contre un arbre et la lame du roi, mis son écu à sa tête, la lame se leva devant le paladin, il aller frapper.
    Quand la lame aller frappée Foulque, le roi s’arrêta nette devant l’écu du paladin, il tomba, tuer par une flèche, les gobelins vient leur roi mort, une panique total les submergea, ils couraient de tous les côtés, Grask les tués un par un, sans efforts, Foulque fit de même, les derniers gobelins sortis de la vision des compagnons.

  29. #29
    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages 
    445
    Un peu rapide comme combat :8: . Essaye de le faire durer plus longtemps, de tenir le lecteur en haleine

    Et n'hésite pas à te relire :nuke: :nuke: :nuke:

    De plus ce serait pas plus mal si tu mettais le texte sous une forme plus aérée...
    -No. No! NO! Stop it! Stop it, please! I beg you! This is sin! This is sin! This is sin! It's a sin, it's a sin, it's a sin!
    -Sin? What's all this about sin?
    -That! Using Ludwig Van like that! He did no harm to anyone. Beethoven just wrote music!

  30. #30
    sir julien Invités
    [u]Une étrange histoire

    Grask commença à empiler des gobelins sur des bouts de bois ( qu’il a taillé en forme de lances ) et dit :
    « Si vous voulez ce soir je vous fais des gobelins grillés, des gobelins sautés, des gobelins… »
    Foulque lui coupa la parole :
    « Arrête ! Tu me dégoûte avec tes gobelins ! »
    « Oh la la… » Grask continua sa cueillette de gobelins sans dire un mot.
    « Bonjour jeune elfe, merci de m’avoir sauvé durent ce combat » dit Foulque à la magicienne.
    « Je vous en prie, je m’appelle Rina »
    « Moi c’est foulque, lui Grask et lui… on le nomme la main vangeuse »
    « Pourquoi ? »
    « Cela ne te regarde pas l’elfe ! » Cria l’homme cagoulé d’un ton sévère.
    Les quatre aventuriers se remettent en route dans le plus profond silence, la main vangeuse était devant eux, les guidés, nul ne savait s’il connaissait cet endroit maléfique.
    Des heures passèrent sans qu’ils s’arrêtent, même Grask commençait à fatiguer, l’homme cagoulé regarda derrière lui et vit ses trois compagnons épuisés, il dit :
    « Nous allons dormir ici »
    « Ah, on va enfin pouvoir se reposer ! »
    « Et manger des gobelins »
    « Moi je pourrais réviser mes sorts »
    Grask coupa un arbre en vingt morceaux, Rina fit un sort pour les incendiaient et Foulque aller chercher de quoi manger sauf pour Grask qui a les gobelins.
    Le nain barbare pris des brochettes de gobelins et commença à les enfoncer dans le sol près du feu, il se tourna vers Rina et lui dit :
    « Tu le préfère comment ton gobelin ? »
    « Quoi ? Tu va manger sa ? »
    « Ben ouais, d’après ce qui paraît, c’est très bon pour la santé barbare »
    Rina laissa tomber la discussion avec le nain car elle savait qu’un barbare n’a jamais toute sa tête.
    Foulque revient avec de quoi manger et ils se mirent à manger du sanglier, du cerf sauf Grask qui manger des dizaines de gobelins.
    Grask et Foulque s’endormit en peu de temps, la main vangeuse était assit devant le feu, Gina le rejoint.
    « Que veux-tu ? »
    « Je voudrais en savoir plus sur vous, la main vangeuse »
    « Je n’ai rien de spécial à te dire »
    « Comment êtes vous devenus si fort ? »
    « Mon peuple est déjà très fort de nature et j’ai continuai à m’entraîner en tuant tous ses stupides humains ou avec des monstres »
    « Pourquoi tuez-vous les humains ? »
    « Pourquoi pose-tu ces questions ? »
    « Parce que je m’y intéresse »
    « Bon d’accord, je vais te raconter mon histoire, mon véritable nom est Vigor, mais continu à m’appeler la main vangeuse »
    « Aucun problème »
    « Ils y à cinq années plutôt, au donjon de takna’riska, un peule qui s’appelait les Litings, ils vivaient dans ce donjon depuis des milliers d’années, mais un jour, des démons, dragons, gobelins, ogres et orques commander par takna’riska arrivèrent, ils brûlèrent tous les villages des Litings, on tués plus de quatre-vingt-dix pour cent des Litings, Les derniers Litings ( environ trois cents ) s’enfuient dans la forêt mais ils s’aperçoivent vite qu’ils sont prient au piège par une aura de protection, donc ils fondent un petit village en pleins milieu de la forêt danse, cacher des yeux de takna’riska, un jour, un des Litings partit chercher de l’aide aux autres peuples, il fit une fissure dans l’aura de protection, une fois dehors il alla le plus vite possible au premier village humain pour allait chercher de l’aide, mais, quand il arriva et raconta son récit aux humains, ils lui rient au nez et lui disent de partir d’ici, alors depuis ce jours il les éliminent tous pour se venger »
    « Et cette personne c’est… »
    « Moi…il ma fallut beaucoup de temps pour atteindre le niveau que j’ai actuellement, donc la… »il accrocha une corde à une flèche, il tendit son arc, tira et rattrapa la corde au vol ramenant la flèche qui avait planté une pomme jusqu’au mains de Rina. « perfection » continua t-il
    « Maintenant va te coucher, nous avons beaucoup de routes demains »
    Le premier rayon de soleil était apparu, les aventuriers se levèrent et continuent leur quête périlleuse, ils suivaient la main vangeuse qui savait ou il allait, ils marchèrent six heures et ils arrivent devant un mur magique.
    « Nous voilà à l’aura de protection, faites attention, si vous touchez cette aura, vous tomberez en cendre »
    « Pourquoi tu nous as amené ici alors ? »
    « On va passer par ce trou là »
    « Quoi ? Mais je suis un nain ! Et un nain ne peut pas passer par un si petit trou ! »
    « Tu préfère peut-être les gobelins qui sont à notre poursuite ? »
    « … »
    « Je vais t’aider à passer de l’autre côté »
    La main vangeuse mit à terre Grask et le fit glisser de l’autre côté, il fit la même chose avec Foulque, Rina à pus passer sans difficultés avec sa petite silhouette et la main vangeuse les rejoint en glissant jusqu'à l’autre côté.
    L’autre côté était plus pâteux, le sol était recouvert de boue, les arbres n’avaient plus une feuille, mais le danger semblait encore pire ici.
    Grask se tourna vers Rina et lui demanda :
    « Tu étais bien prisonnière des gobelins n’est-ce pas ? »
    « Bien sur »
    « Alors, comment est-tu sortis de ta cage ? »
    « Disons que les gobelins ne prennent pas des cages spécifiées pour certaines personnes, elles sont toutes pareilles »
    « Et…alors ? »
    « Il m’était facile de passer entre les barreaux quand j’ai entendu la bataille qui allait faire rage »
    Après cette discussion qui à fait réfléchir Grask, ils continuèrent de marcher, mais, devant eux, se trouva une pancarte.
    « Mais c’est la pancarte que j’ai vu avant de me faire attaquer par le démon ! » affirma Foulque
    « Mais c’est impossible, tu nous avais pas dis que tu avais passer l’aura de protection »
    « Je ne l’ai pas dépassé »
    « Alors Takna’riska avait tout prévu » dit la main vangeuse
    Grask regarde la pancarte et cria :
    « Et je connais la langue ou c’est écris, on s’en sert pour parler aux orques ou aux ogres »
    « Lis-la ! »
    « Si…vous…dépasser…cette…pancarte…vous…vous…ferait …tuer…en…très…peu…de…temps »
    Foulque prit la parole :
    « Une seconde, tu à bien dis qu’on se servait de cette langue pour parler aux ogres et orques ? »
    « Euh…ouais »
    « alors, sa voudrait dire que… »
    Cinq ogres sortent de leurs cachettes et foncent, la hache à la main sur les aventuriers, Grask attaqua les ogres, Foulque le rejoint et Rina incanta un sort, mais, la main vangeuse avait disparût.

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le Donjon De Naheulbeuk
    Par Egrevyn dans le forum Les Archives du Comptoir
    Réponses: 302
    Dernier message: 09/09/2009, 13h01
  2. [BG2][TECH] Dans le donjon Kuo-toa...
    Par Eomer dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 18
    Dernier message: 24/01/2009, 23h21
  3. [BD] Donjon
    Par Dreiyan dans le forum La Grotte aux BDs
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/03/2007, 21h25
  4. [BP] Illyich s'en va du donjon
    Par Scartaris dans le forum Méga-mods : Big Picture, The Darkest Day, Shadow Over Soubar, Tortured Souls, Check The Bodies,
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/10/2006, 03h04
  5. [ Version améliorée]Le donjon de Takna'Riska
    Par sir julien dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/01/2006, 19h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251