Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Discussion: Terminus

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    La sirène d'alarme retentissait dans le cuirassé de classe Behemoth, IVAN II, un des vaisseaux de commandement de la flotte terran. Les lumières du croiseur avaient toutes viré au rouge, et les girophares tournaient inlassablement dans les coursives pour signifier l'état d'alerte général dans lequel se trouvait le vaisseau. Allongé sur le lit de sa cabine, Lance, marine volontaire, restait à fixer le plafond. Alors que les hauts-parleurs se mirent à hurler :

    - Mais enfin, où sont les chasseurs ombres, lieutenant !

    - Ils sont tous tombés Monsieur ! Les Zergs sont derrière nous, ils nous rattrapent !!

    - Nom de Dieu, mais faites quelque chose, Lieutenant ! Nous n'allons pas crever sous les coups de cette vermine extraterrestre !

    - Général ! Tous nos escadrons ont été exterminés et le cuirassé est trop lent. Il n'y a rien à faire, ils vont nous rattraper…

    Lance sourit intérieurement, ces crétins d'officiers n'avaient pas coupé le micro, et voilà que le désespoir du général se transmettait vocalement à tout le vaisseau. Ils étaient pourtant si sûrs d'eux en arrivant dans les colonies terran, le directoire de la fédération terrienne possédait une flotte si puissante. Et pourtant... et pourtant la mission avait été un cuisant échec ; ils s'étaient alliés avec les Protoss l’autre race venu de l’espace, et pourtant... ils avaient échoué devant la puissance destructrice et la volonté de dominer toute vie de ces créatures monstrueuses qu'étaient les Zergs. Les derniers vaisseaux fuyaient vers la Terre en une sorte de sauve-qui-peut désordonné qui ressemblait à un chacun pour soi, espérant ainsi échapper à la colère des Zergs. La dernière bataille avait marqué l'effondrement de l'empire terran et de son emprise sur les colonies, ainsi que la quasi-extinction de la race des Protoss. Quelle désillusion... Cette vermine extraterrestre, comme le général disait si bien, avaient plongé l'univers dans un enfer plus terrible encore que les guerres intestines qui étaient le fruit quotidien des colonies d’alors.

    - Faites demi-tour.

    - Général, je ne suis pas sûr d'avoir bien comp...

    - Faites demi-tour, répéta-t-il.

    - Mais...

    - Vous l'avez dit vous même, ils nous rattraperons. Alors nous vendrons chèrement nos peaux. Activez tous les systèmes d'armement et chargez le canon Yamato.

    - Mais...

    Sa phrase resta en suspens, le lieutenant espérait toujours au fond de lui un hypothétique soutien, espoir relevant de la candeur, naïveté qui refait surface chaque fois que l’on se retrouve dans une situation désespérée, mais il ne termina pas sa phrase, comme s'il admettait soudain – et enfin - l'évidence : personne ne viendrait.

    - Placez vous sur cette plate forme abandonnée, nous y ferons notre baroud d'honneur.

    Lance fut surpris de la décision du général, lui qui avait toujours pensé que ces officiers n'avaient rien dans le pantalon et restait bien à l'abri dans leur vaisseau. Il ria :

    - Eh bé !

    La tête qui reposait sur son torse se leva légèrement pour plonger son regard dans celui du jeune homme. C'est pour lui qu'elle s'était engagée dans les marines, pour rester à jamais avec ce drôle de type qu'elle aimait depuis qu'elle le connaissait, lui qui était prêt à sacrifier sa vie pour protéger le monde des hommes... un monde pourri par la corruption et l’ambition démesurée de ses dirigeants, qui en payait aujourd’hui amèrement et cruellement le prix.

    - Il reste encore un dernier combat à livrer.

    - Je t'aurai suivi jusqu'au bout.

    Elle reposa sa tête sur lui. Il passa les mains dans ses cheveux longs légèrement en bataille. Ils n'avaient que peu dormi et la nuit avait été agitée... Presque une nuit d'adieu... car tous savaient qu'aucun vaisseau ne pourrait jamais revenir sur Terre faire son rapport... Puis il s’assit, obligeant ainsi Selana à en faire de même. Il lui prit la tête entre les mains et l’embrassa… le baiser d’adieu… pensa-t-il. Il ferma les yeux pour dissimuler ses larmes à celle qu’il aimait et l’étreint une dernière fois. Il renifla…

    - Tu pleures, lui dit-elle, sentant son cœur battre à un rythme anormal contre le sien.

    Il avait envie de lui dire les mots qui lui brûlaient les lèvres. Mais il ajouta simplement, la voix chancelante ne cachant pas son émoi :

    - Ne nous séparons pas.

    Dans les coursives du vaisseau, des cris retentissaient, les soldats hurlaient leur détermination avec toute la hargne qu'ils pouvaient y mettre. Lance et Selana sortirent ensemble de la cabine qui servait de chambre au deuxième classe Lance Kesher. Les marines courraient vers l'armurerie, ils étaient résolus à se battre. Preuve que chez la plupart, la « resocialisation » avait bien fonctionné. Les marines étaient bientôt tous réunis dans le hangar principal sans qu'aucun ordre n'ait eu besoin d'être formulé. Ils étaient plusieurs centaines à former les rangs en grande et épaisse combinaison, équipé de leur fusil Gauss 8mm. Ils sentirent le vaisseau ralentir sa descente pour enfin s’arrêter. La porte principale s'ouvrit sur le froid et le noir de l’espace, et les hommes se déversèrent sur la plate forme. Des VCS (véhicules de construction spatiales) se mirent à souder des plaques de taules pour construire rapidement des bunkers. Ces VCS étaient d'une réelle efficacité et entamèrent l’installation de quatre bunkers. Derrière les marines, une rangée de goliaths, des bipèdes mécaniques fortement armés, tout ce qu'il restait de cette jadis grande division blindée du croiseur.
    Les grandes portes se refermèrent, et l'immense vaisseau s'éleva de nouveau. Les regards l'accompagnèrent avant de se tourner vers leurs ennemis. La détermination laissa soudain place aux tourments de l'angoisse, et à l'instar d'autres soldats, Lance fut pris de tremblements. La puissante nuée des Zergs s'avançait à travers l'espace, immense, terrible, sans scrupules. Devant une telle vision, la plus grande volonté du monde pouvait se mettre à chanceler. Celle de certains vacilla complètement alors que la nuée approchait, les Zergs semblant toujours plus nombreux au fur et à mesure qu'ils avançaient. « Construction terminée » dit l’un des VCS.
    Il n’en fallu pas plus pour Lance qui attrapa par la main Selena et s'engouffra avec elle dans un Bunker, placant son fusil Gauss à travers la fente d'une meurtrière. De nombreux marines firent de même, mais la plupart des bunkers furent rapidement saturés et ceux qui n’avaient pas eu la chance de s’y installer se postèrent à leur côté.
    Ils brandirent leur fusil en l'air alors que les moteurs du cuirassé vrombissaient soudain très fortement. Tous regardèrent l’immense cuirassé aller au devant de la terrible nuée qui n'était plus qu'à quelques kilomètres. De l'avant du croiseur jaillit un puissant rayon qui fit exploser un des transports organiques Zergs, un Seigneur, sous les acclamations des marines. Un coup d’épée dans l’eau, mais c’était mieux que rien… ou presque.

    - Le taux d’énergie est insuffisant pour utiliser une nouvelle fois le canon Yamato, fit nerveusement le lieutenant dans la cabine de pilotage.

    - Attaquez avec les systèmes auxiliaires, et plein gaz lieutenant. Le général regardait la nuée à travers la vitre, les yeux emplis de haine pour cette race qui avait anéanti tout l’espace colonial terran.

    A mesure que le lieutenant entrait dans l'ordinateur les directives que lui donnait le général, il imaginait sa petite famille sur terre, vivant sa vie, tranquillement, l'attendant seulement avec impatience, prête à l'acclamer comme leur petit héro vainqueur à eux. Mais il n'y aura pas de retour, pas de héros, juste des morts. Les larmes lui montèrent aux yeux, sa vue se troubla sous l'accumulation de celles qu'il tentait de ravaler, et s'il ne connaissait pas par coeur le clavier de l'ordinateur, nul doute qu'il aurait été incapable de terminer la séquence qu'il entrait. C'est d'une voix vacillante qu'il annonça au général que c'était bon. Mais il n'eut pas de réponse, juste le bruit d'une arme que l'on charge et le coup de feu qui s'ensuivit...
    Ce au moment même où les créatures zergs, mutalisks, dévoreurs, et même masses se jetaient voracement sur le vaisseau tel un banc de Piranhas sur un poisson égaré. Les tourelles du cuirassé ne cessaient de cracher leur laser. Il y avait tellement de cibles qu’elles ne savaient plus laquelle choisir.

    Une puissante lumière éclaira la plate-forme spatiale où se tenaient immobiles les fiers marines du directoire de la fédération terrienne, le cuirassé IVAN II venait d’exploser sous le feu nourri dont l’abreuvait les Zergs. Puis tout alla dès lors très vite, les Seigneur Zergs vomirent toutes les troupes qu’elles contenaient sur la plate forme comme des gueules béatement ouvertes d’où sortaient les monstres cauchemardesques, à quelques centaines de mètres des marines qui chargèrent leurs armes. La masse de créatures était tout simplement immense et le doute s’installa dans la tête de nombreux hommes. Deux hommes à côté de Selana, eux, semblaient ne pas s’en inquiéter outre mesure et faisaient même des paris :

    - Combien de temps on tient ?

    - Je dirais 15 minutes.

    - T’es optimiste, crâne d’œuf, fit le marine en lui donnant un coup dans la visière. Je dirais plutôt, 10 minutes.

    - Je parlais pour moi, parce que toi, je te donne 5 minutes, ajouta-t-il en ricanant. Bon, on ouvre le bal.


    Les soldats ouvrirent le feu et tous répondirent en écho, les balles se mirent à pleuvoir sur les carapaces des zerglings et autres hydralisks. Les vagues zergs revenaient sans arrêt, semblables à celles de la mer sur la plage où après chaque vague qui s’échoue sur le sable renaît une nouvelle encore plus puissante que la précédente.
    Lance et Selana restaient à côté, les Zergs étaient tellement nombreux qu’ils n’avaient pas besoin de viser pour toucher. Trop nombreux… on entendait des marines hurler de terreur alors que les Zergs ne tombaient plus sous les balles des de ces derniers qu’à quelques mètres d’eux… Puis le premier soldat fut tué : un zergling usa de sa puissante détente pour se jeter toutes griffes dehors sur un marine positionné au dessus d’un bunker. Elle pénétra l’armure du marine sans la moindre difficulté avant de lui déchirer le visage à travers la visière dans un craquement d’os. Ce fut le premier d’une longue série…

    Lance ne regardait plus où il tirait, il regardait Selana. Les marines dehors se faisaient balayés et les cris désespérés qu’ils poussaient alors qu’ils succombaient sous les coups des monstres semblaient si lointains… Tout semblait si irréel, les Zergs, la mort, elle et lui, dans ce bunker, au milieu d’une guerre qui les dépassait, au cœur d’un bain de sang. Selana le regarda, les yeux pétillants, ils étaient ensembles, ils avaient toujours été ensembles. Et ils iraient ensemble rejoindre les millions de morts que cette guerre avait causé.
    Leur bunker était le dernier debout et les Terrans qui s’y trouvaient étaient les seuls encore vivants, derniers obstacles à la victoire totale des Zergs contre ces pathétiques humains qui avaient un instant effleuré l’espoir de s’en sortir vivants. Les coups sur la porte blindée devenaient plus pressants et ramenèrent le couple à la terrible réalité des choses. Les derniers marines quittèrent leur meurtrière pour braquer leur fusil sur la porte. L’un d’eux chargea deux grenades dans son fusil :

    - Salopards de zergs, ils goûteront à ça avant d’avoir la joie de me goûter moi.

    La porte céda et les Zergs s’engouffrèrent… se prenant le premier suppositoire explosif promis par le marine, puis le deuxième dans la foulée…
    Lance vida son chargeur. Il n’avait plus de munitions. Les Zergs déchiquetaient les corps des marines qu’ils venaient d’abattre. Il regarda Selana qui a son tour se faisaient emporter par les créatures, elle qui avant de disparaître sous la masse organique des Zergs inlassablement affamés, bougea les lèvres en regardant Lance.

    « Je t’aime »… avait-il bien compris ? Etais-ce vraiment ce qu’elle avait formulé avant de mourir ? Il lui répondit… même si elle ne pouvait plus l’entendre à présent.
    « J’arrive »… Il vit les yeux terrifiants d’un hydralisk se dressant de toute sa hauteur et de toute sa supériorité, dans lesquels il plongea un instant les siens. La réalité était encore plus terrible que le cauchemar qu’il s’était imaginé. Dans ces yeux ne luisait aucune intelligence, seulement le reflet de la mort, de sa mort, destin qu’il savait inéluctable depuis que les Zergs les avaient pris en chasse.

    Puis tout fut noir… « J’arrive…»

    Si vous avez eu le courage de lire, n'hésitez pas à donner votre avis
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  2. #2
    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    Je ne connais pas Starcraft (de nom, seulement), je ne peux donc pas porter une critique sur la véracité des propos.

    Tout ce que je peux dire, c'est que très bien écrit, et même moi qui ne connait pas cet univers, j'ai bien compris ce qu'il se passait.
    Bref, du beau boulot, et je t'encourage à ré-écrire.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  3. #3
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    C'est vrai, c'est bien écrit... même si moi non plus je ne connais Starcraft que de nom. :..:


  4. #4
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Ralala bande d'incultes :notme: C'est vrai que ca doit être moins intéressant quand on ne connait pas l'univers... J'espère que les liens vous permettent de cerner un peu plus le truc.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  5. #5
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Dans une tombe au Cormyr.
    Messages 
    387
    Moi je le connais très bien !

    Ambiance Matrix 3... mais personne ne les sauve... très bien foutu wouah, même traumatisant comme récit. :snif:
    "Shanguinius Demanthalar, pour vous détruire..."

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Chateau de Vincennes
    Messages 
    347
    Terrible... je crois qu'il suffit d'être Fan de S-F pour apprécier ton sujet, et moi ch'uis FAN! Très bien tes liens...
    C'est vrai que ca doit être moins intéressant quand on ne connait pas l'univers
    Non, non je te rassure. j'ai bien "cerné" l'histoire, bien que je sois membre la bande d'incultes :eye:

    je signe d'un W qui veut dire Wotan !

  7. #7
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Une grande ville entre Rennes et la Roche/Yon
    Messages 
    160
    Je trouve que tu as très bien décrit la sauvagerie des Zergs...

    J'avais déja lu cette fic sur les Terres de Légendes, mais :
    1. c'est toujours aussi bien
    2. j'ai eu un petit bonus car je n'avais pas remarqué les (supers) liens (superbes images)
    "Le savoir est une arme à double tranchant"
    NeverMagic : BG 1 , BG 2, NWN et les autres s'invitent chez Magic the Gathering : On recommence !
    Statut:: Potentiellement disponible, mais probablement en cours.
    Ma couleur RP : #FFF007

  8. #8
    Chaos Invités
    Très bien écrit , j'ai bien aimé surtout que j'ai toujours joué Zerg , et sa leur ressemblent beaucoup :happy: .

  9. #9
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    Comme je te l'ai dit par mp, c'est génial, même pour qqun qui ne connais pas l'univers, et comme je te l'ai dit par mp (bis) j'espère que tu feras une suite...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  10. #10
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Une suite, j'aurai un peu de mal, parce que tout le monde est mort
    Mais réutiliser l'univers starcraft, je risque de le faire
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  11. #11
    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages 
    847
    Originally posted by Ravestha@vendredi 09 juillet 2004, 11h33
    Une suite, j'aurai un peu de mal, parce que tout le monde est mort
    Sauf les Zergs, et mettre en place des tensions au sein de l'armée qui a annihiler les Marines (pour savoir qui les mange et comment, à la broche ou en salade...) peut être une solution.
    Si toutefois les Zergs sont des êtres qui peuvent se chamailler.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  12. #12
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Originally posted by Filamp+vendredi 09 juillet 2004, 15h21--></div><table border='0' align='center' width='95%' cellpadding='3' cellspacing='1'><tr><td>QUOTE (Filamp &#064; vendredi 09 juillet 2004, 15h21)</td></tr><tr><td id='QUOTE'> Ravestha@vendredi 09 juillet 2004, 11h33
    Une suite, j'aurai un peu de mal, parce que tout le monde est mort*
    Sauf les Zergs, et mettre en place des tensions au sein de l'armée qui a annihiler les Marines (pour savoir qui les mange et comment, à la broche ou en salade...) peut être une solution.
    Si toutefois les Zergs sont des êtres qui peuvent se chamailler. [/b][/quote]
    Justement, quand on connait Starcraft, on sait qu'ils ne peuvent pas s'attaquer entre eux (sauf cas particulier). Ils ont un lien télépathique avec une entité supérieure qui ont un contrôle absolu. Le seul cas de combats inter-zergs, c'est lorsque ce lien est rompu avec un nuée.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  13. #13
    Date d'inscription
    juillet 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages 
    1 152
    J'ai adoré mon Ravynounet même en grand fanatique des légions protoss
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  14. #14
    Date d'inscription
    août 2003
    Messages 
    536
    Ah oui au fait : la prochaine fois arrange toi pour pas faire crever tout le monde(mélandien !), histoire que tu puisse nous pondre une suite....
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  15. #15
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Dans une tombe au Cormyr.
    Messages 
    387
    Bah, faut pas abuser des bonnes choses... mettre une alliance protoss-terran en avant contre une ruche zerg, ça pourrait être cool... j'ai pondu des rédactions au cours de français sur les Eldars de warhammer 40.000, attaqués par... les tyranides ! et franchement, c'était dans le même genre !
    "Shanguinius Demanthalar, pour vous détruire..."

  16. #16
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Je pensais reprendre un peu le fil du scénar de star en me focalisant sur un héro. Le truc c'est que ca demande beaucoup de temps à rédiger tout ca :heu:
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251