Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Discussion: [Délire] Deux paladins, un kangourou et beaucoup d'ennuis ...

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996

    [Délire] Deux paladins, un kangourou et beaucoup d'ennuis ...

    C'était vraiment ce qu'on appelait une journée pas géniale. Celle où l'on sent que les ennuis se tapissent autour de vous pour vous sauter à la gorge. Pour Roger, bien sûr, tout avait l'air de vouloir lui sauter à la gorge. Et elle s'en méfiait. Elle ? Oui, elle ... Mais ce n'était pas de sa faute. Une paladine belle, gentille, aimable, charismatique ... Mais qui s'appelait Roger ...

    Donc, Roger se tenait dans la salle commune du Corps Raidi, assise bien droite sur sa chaise. En apparence, elle priait. Ou écoutait son collègue paladin Clément Sourire narrer obligeamment ses exploits. En apparence tout du moins, car elle avait l'impression qu'une chaise ou même une poule serait mille fois plus intéressante que les exploits de son collègue.

    Aussi, fut-elle soulagée quand un paysan déboucha en courant dans la pièce et en hurlant à tout va.


    "Au secours, j'ai un problème avec ma bête."

    Elle jeta un coup d'oeil accusateur à Clément. On ne savait jamais.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  2. #2
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 425
    « ...et c’est alors que je débarque, avec style forcément, dans la fameuse crypte. Imaginez, chère Roger, ma fière stature se découpant dans la lumière de ce très charmant crépuscule. Travailler son entrée, c’est capital, je ne le répéterai jamais assez ! Alors donc, jouant sur mon Charisme de demi-dieu, je m’avance pas à pas, avec style forcément, dans un splendide contre-jour mettant en évidence les contours de ma magnifique armure et voilà que le nécromancien se tourne vers moi. Ha, ce qu’il était moche ! D’ailleurs, je lui ai dit. Méchant ou pas, il y a des limites ! Bref, je lui décroche un sourire ravageur, avec style forcément, et il est devenu aveugle. Une victoire de plus à la charge de mon immaculée dentition ! Bon, il m’a quand même envoyé ces deux squelettes mais ils étaient assez propres, rien d’ingérable. Les squelettes, ça passe encore. C’est pas des zombis putrides. Bref, je les réduis en pièces, avec style forcément, et... »

    Clément Sourire, assis dans la salle commune, avec style forcément, s’écoutait parler et il était sûrement le seul. Non, il y avait cette pauvre Roger qui devait, sans doute à son grand désespoir, supporter ce déluge de paroles porté par un ton suffisant et une voix d’une virilité surdimensionnée. C’est alors qu’un gueux eut l’excellente idée de débarquer, coupant le paladin dans son élan narratif. Le premier réflexe de Clément fut de jeter un coup d’œil sur son bouclier miroir afin de vérifier si son reflet était toujours au summum de la perfection. D’un geste rapide, il ajusta une mèche rebelle puis il fit face au nouveau venu, non sans faire voler au passage sa chevelure d’or car il le valait bien.

    « Expliquez-vous, plébéien. Vous parliez d’un idiot ? »
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996
    Tout du long du récit, Roger avait eu envie de faire n'importe quoi. Pleurer, rire, rouler sous la table, se curer le nez, se limer les ongles et manger ses semelles de chaussures. Mais voila ... Elle était paladine ... Et polie. Alors, quand le paysan entra dans la pièce, elle se sentit tout d'un coup légère. Même si c'était une journée à embrouille. Comme toutes les journées où elle croisait Clément dans la salle commune.

    Le paysan, quant à lui jeta un oeil au paladin. Il faillit répliquer que oui, l'idiot, il avait mis la main dessus mais qu'il avait besoin d'aide. Totalement alarmé, il se figea dans une pause purement dramatique avant de déclamer.


    "Aux dieux de tous les royaumes ..."

    Là, le narrateur lui déposa délicatement une pichenette sur la tête avant de lui souffler.

    "Oui, bon, c'est bon. On a pas tout notre temps non plus."

    Le paysan haussa les épaules.

    "D'accord. C'était pour obtenir mon petit quart d'heure de célébrité. Il paraît que le "Allo quoi" était déjà pris."

    Le narrateur souffla. C'était toujours ça le problème avec les figurants.

    "Bon, d'accord. Je révise ton cachet à la hausse. Mais si tu voulais bien abréger."

    Le bonhomme eut un petit sourire de triomphe.

    "Donc je disais que j'ai un problème avec une de mes bêtes. Elle est dans l'arrière cour de la taverne. Est-ce que quelqu'un veut oui ou non venir avec moi ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  4. #4
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 425
    « Un problème avec une bête dans l’arrière cour de l’auberge... Une minute mon brave, je vais consulter ma collègue. »

    Sur ces paroles hautaines, Clément tourna la tête, avec style forcément, vers Roger et lui fit un clin d’œil. Puis, il réalisa qu’il portait ses lunettes de soleil +4 anti UV et donc, par conséquent, la paladine ne pouvait voir ses yeux, si beaux au demeurant. Voilà l’homme en proie à un terrible dilemme. Devait-il enlever ses lunettes au risque de faire entorse à son apparence plus que parfaite ? Qu’est-ce qui était le plus important, sa vocation ou son visage ? Bon, ok, sa vocation était son visage ce qui revenait à dire : son visage ou son visage ? Il était donc nécessaire de rectifier : qu’est-ce qui était le plus important, son travail ou son visage ? Mais là encore, il travaillait beaucoup à avoir un beau visage ce qui revenait encore au même. Mais existait-il autre chose que son visage ? Oui, son magnifique torse musclé, une paire de bras sculpté avec amour et... Hum, non, il ne pouvait pas retirer ses lunettes de soleil. Donc il ne pouvait pas faire de clin d’œil. Quand il arriva à cette conclusion, il avait oublié la présence du pauvre type sans intérêt. Il reprit donc, comme si de rien n’était, son palpitant récit.

    « Où diable en étais-je ? Ha oui, les squelettes ! J’ai réglé ça en cinq coups et dix pas de danse. Imaginez ça, chère Roger, tous ces beaux muscles en action, tout ce métal rutilant qui joue de mille reflets à la lueur des torches. Que de style, mais que de style ! Je suis vraiment trop fort ! Je m’aime ! Et vous, vous m’aimez ? »

    Il décocha l’un de ses sourires ravageurs de mâle égocentrique. Mais qu’est-ce qu’il avait l’air con en cet instant ! En même temps, ayant seulement 6 en intelligence, on ne pouvait guère mieux attendre de lui.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  5. #5
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996
    "Moi, vous aimer ? Vous voulez dire pour autre chose que ... Vous savez quoi ... ?"

    Elle commençait à halluciner un peu. Bien sûr, on ne pouvait nier que Clément était très physiquement intelligent et qu'il illustrait à merveille la page de janvier dans le calendrier des paladins -qui se trouvait être la page de garde - que le Corps Raidi vendait aux grands mères de la ville pour la modique somme d'une pièce d'or. Un corps de rêve, certes mais ... Et voila qu'il se mettait à parler de métaphysique. Du moins, qu'il essayait.

    A coté d'eux, le monsieur commença à s'impatienter.


    "Mais alors, ma bête ? J'ai vraiment besoin d'aide, vous savez ? Je pourrais éventuellement vous payer."

    Roger regarda de son coté, puis du coté de Clément. Et décida que tout valait mieux que de passer encore du temps avec lui.

    "Moi, je m'en vais."
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  6. #6
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 425
    Heu... Comment ça elle s’en allait ? N’était-il pas en train de raconter ses exploits ? N’était-ce pas d’un intérêt absolument incomparable ? En fait, il devait bien l’avouer, à chaque fois qu’il racontait des histoires, ses histoires surtout, il avait tendance à faire le vide autour de lui. Il imputait ce fait curieux au hasard, chose pratique car ainsi il n’avait pas à trouver d’autre raison, il n’avait pas à se remettre en cause et surtout, il n’avait pas à réfléchir. Détaillant à nouveau le type venu quérir l’aide des paladins, il déclara tout d’un coup, tout en abattant son poing massif sur la table afin d’illustrer une détermination chevaleresque.

    « Roger, le devoir nous appelle ! »

    Sur ce, il se leva. Sa chaise partit à la renverse. Sourire ne s’en rendit pas compte et il prit l’une de ses poses machistes ultra travaillé. Poings sur les hanches, cape pas au vent, sourire radieux de circonstance, il poursuivit.

    « Nous allons voler au secours de cette charmante bébête au nom de la justice, du bien, des anges, des cieux et de mon champoing Loréal ! »

    Sur ce, il sortit de sa sacoche la fiole du dit champoing et la brandit avec une conviction à faire frémir. Il ne fallait pas trop lui en vouloir, il avait signé un contrat de pub et se devait donc de respecter quelques obligations.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996
    Roger était partie. Mieux encore, elle avait fui le plus vite possible de l'imbécile au sourire. D'ailleurs, même les chaises en tombaient à la renverse. Elle avait filé vers l'armurerie mais c'était arrêtée à la porte des cuisines, totalement interloquée. Là, devant elle suspendue à un crochet pendait l'arme ultime. C'était plus que magnifique. Elle se rua dessus.

    Quelques minutes plus tard, elle retourna dans la salle commune tenant un immense jambon à bout de bras. Elle considéra Clément Sourire quelques secondes. Et puis lui demanda :


    "Tu viens ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  8. #8
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 425
    Oups, Clément Sourire ne s’était même pas rendu compte que sa collègue n’était plus là pendant cette entrée en matière ô combien travaillé et impressionnante. Heureusement qu’il restait ce brave citoyen pour regarder, entendre et apprécier le digne spectacle du paladin. Ce dernier rangea son flacon et se tourna vers Roger. Et là, il la vit, il le vit aussi, lui, le jambon. En voilà une arme très très très très très improvisée. Pas sûr qu’elle soit répertoriée dans un seul des manuel de D&D. Clément, face à cette vision insolite, se gratta la tête, ne sachant que dire. Alors que les minuscules rouages de son serveau s’agitaient, car oui pas de chance il le fallait, une expression parfaitement stupide s’imprima sur son visage. C’était comme si son masque de 25 en Charisme venait tout d’un coup de dévoiler ses 6 d’intelligence.

    « Heu... heu... Roger, vous m’impressionnez ! Je ne savais pas que votre sens du chalenge était si poussé. »

    En même temps, face à une bête, pas besoin de sortir de marteau de guerre à deux mains +5 Vorpal. Clément le prit tout de même. C’était un accessoir indispensable à son image. Une fois fait, il adressa au citoyen un sourire aveuglant tout en adoptant la pose orgueilleuse numéro 5, avec style forcément.

    « Allez-y, insignifiant PNJ, montrez-nous le chemin pour que justice soit faite ! »
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996
    Alors, l'air s'obscurcit d'un coup. Le "pnj" offensé leva les bras en l'air et soudain se fit entendre le murmure de la tempête. Le paysan, à qui il ne fallait pas caresser les roustons dans le mauvais sens du poil était en fait un magicien +15, un maje +1 et un ... Non, je plaisante.

    Les personnages lancèrent au narrateur un regard noir. Celui-ci décida alors de devenir très sérieux.

    Roger brandit son jambon (jambon vorpal +5, dégâts contondants) et se tourna donc contre le bonhomme qui commençait férocement à s'impatienter - ou à compter ses minutes supplémentaires.


    "Alors, on y va ?"

    Ils partirent donc en quête de la taverne. Et ils la trouvèrent. Bel exploit. Après quelques péripéties (que nous ne raconterons pas ici), ils arrivèrent dans l'arrière cour. Là, les attendait, une étrange bête. Pardon ... Non, l'étrange bête ne les attendait pas.

    Grande, poilue, avec de grandes oreilles (non, ce n'est pas Denis Roussos) campée sur ses pattes arrières. Des petites pattes avant qui au moment présent tenaient fermement un tonneau dans lequel elle avait trempé la gueule et lampait à grandes goulées.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  10. #10
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 425
    Mais non, mais non, pourquoi ne faut-il pas raconter ce qui se passa, chemin faisant ? Ce fut en effet d’un intérêt confondant ! Clément fit un crochet par le quartier commercial afin de trouver un nouveau peigne. Il en avait déjà une collection complète mais ce n’était jamais assez pour lui. Cet objet sacré, garant de sa coiffure, de sa raison d’être, de sa vocation toute entière, enfin presque, cet objet donc devait être honoré en étant acheté, puis entreposé, puis utilisé, puis entreposé, puis oublié pour qu’un autre objet puisse être à son tour honoré. Bon, ok, c’était là un simple réflexe de consommateur excessif. En fait, après mûres réflexions, mieux valait ne pas en parler. Mille pardons, ne me tapez pas.

    Bref, voilà Sourire devant un curieux individu à l’intolérable pilosité. Il le considéra, perplexe, les bras croisés et avec style, forcément. Puis il tourna la tête vers Roger. Puis il tourna la tête vers le PNJ. Puis il tourna la tête vers l’animal. Puis il tourna la tête vers son reflet. Pas de doute, c’était lui le plus beau.

    « Je m’aime. »

    Conscient qu’il venait de céder à son naturel narcissique, il se reprit.

    Clément Sourire --> Détection du mal --> l’animal
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996
    Le narrateur attrapa l'autre narrateur par les oreilles et au passage lui glissa : "Non, Bellatrix ne passera pas à la marmite." ... Avant de se rendre compte que ... Non, c'est trop horrible, vous ne voulez pas savoir.

    Donc, Clément Sourire se mit donc en devoir de lancer un sort de détection du mal ... Roger se mit à étinceler de mille feux. Elle eut un petit sourire d'excuse et un petit geste gracieux de la main. Quant à la bête, elle lança à Clément le regard torve et injecté de sang de tout amateur d'alcool après le passage d'une excellente cuvée. Puis il reprit son tonneau et recommença à boire.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  12. #12
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 425
    Clément Sourire se gratta la tête, avec style forcément, n’ayant pas tout compris au niveau de l’effet de son sort. Pourquoi diable Roger s’était mise à briller ? Pas grave, la bestiole devant lui était forcément diabolique. C’était un bipède et les bipèdes n’avaient pas le doit d’être aussi poilu. L’épilation était inscrite en tant que précepte sacré dans la ville, enfin Sourire partait du principe que c’était le cas car il était la loi incarné, c’était dans ses attributions. Il s’avança donc de quelque pas, avec style forcément, et s’adressa en ces termes au buveur d’alcool.

    « Excusez-moi créature primitive. Votre fourrure témoigne d’une intolérable négligence. Veuillez y remédier dans les plus brefs délais sans quoi nous, paladins ici présent, seront forcé de vous enfermer en prison ! »
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  13. #13
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996
    Le kangourou délaissa une nouvelle fois son tonnelet pour porter un regard torve et alcoolisé sur le paladin et lui rota à la figure. Voila l'effet tout l'effet que le discours avait produit sur le marsupial qui de toute façon n'y avait entendu goûte. Quelque chose dans le paladin - l'odeur de savon, sans doute - commença à le rendre un peu nerveux. Il tourna la tête de coté et se mit à le regarder, ses grands yeux étrécis, prêt à se défendre contre une agression éventuelle.

    Roger, quant à elle observait la scène sans rien dire, curieuse de voir comment son collègue allait se dépatouiller.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  14. #14
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages
    3 425
    On pouvait croire Clément assez lent et il l’était en bien des domaines. Lent d’esprit par exemple. Pourtant, malgré le poids conséquent de son armure lourde, il se révélait très vif lorsqu’il s’agissait d’un... comment dire ? ...un recule stratégique préventif ? Quoi qu’il en soit, en un clin d’œil, il s’était comme téléporté derrière Roger mais attention, avec style forcément. Il n’était pas un lâche, pas du tout, il était juste soucieux de la pérennité de sa superbe coiffure blonde aux cheveux si souples, si brillants, si plein de vitalité grâce à Loréal ! Parce qu’il le vaut bien !

    « Roger, je ne voudrais pas vous voler la vedette. Notre ami semble belliqueux. En tant que femelle, hum, en tant que femme, je vous sens toute indiquée pour le raisonner ! Allez-y, je couvre vos arrière. J’ai un magnifique panorama sur vos.. sur la situation ! »

    Et hop, il sourit et aveugla au passage un oiseau qui alla s’écraser contre le mur.
    Dirigeant de Melandis Visitez la Cité du Chaos et découvrez ses factions qui ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    Personnage Rp : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00

  15. #15
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 996
    Bien sûr, c'était prévisible. Une nouvelle fois, c'est elle qui allait se farcir tout le boulot. Elle s'exécuta tout de même en râlant un peu. Elle n'était pas très diplomate. Plutôt du genre à frapper d'abord et expliquer ensuite.

    Elle alla jusqu'à la bête et lui arracha le tonneau des mains.


    "L'alcool, ce n'est pas bien. Surtout pour quelqu'un de votre âge."

    Le kangourou lui lança un regard torve. L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais le kangourou est un animal revanchard. Tout d'un coup, il fit un bond et attrapa Roger et la serra contre lui avec ses pattes avant.


    "Au secours.", cria la paladine.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

Discussions similaires

  1. [Quête] Un vieux temple et beaucoup de sable
    Par Galathée dans le forum Les Terres du Basilic
    Réponses: 517
    Dernier message: 16/07/2013, 20h14
  2. [DAO][AVIS] Gros ennuis et trucs géniaux
    Par valendren dans le forum Les Secrets de Dragon Age: Origins
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/04/2010, 10h52
  3. [COM] Beaucoup de bruit pour rien
    Par Graoumf dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/12/2009, 19h32
  4. [BGT] Déçu de ce mod, beaucoup trop de problèmes, et vous ? :/
    Par Kalidor dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 8
    Dernier message: 01/02/2009, 23h06
  5. [BP] Les ennuis d'installation commencent
    Par Mekren le maudit dans le forum Méga-mods : Big Picture, The Darkest Day, Shadow Over Soubar, Tortured Souls, Check The Bodies, Nev
    Réponses: 27
    Dernier message: 02/12/2007, 10h40

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238