Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 91

Discussion: [Solarcis] Les Artisans, La "Couverture à Carreaux" et les Bas Quartiers

  1. #1
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70

    [Solarcis] Les Artisans, La "Couverture à Carreaux" et les Bas Quartiers


    -----------------------------------------------

    En partant des immenses Halles du Port, loin des luxueuses habitations de la place centrale, serpentent sur d'innombrables rues et placettes les quartiers d'artisans de la cité. Tanneurs et forgerons, brasseurs et apothicaires, tailleurs et guérisseurs ; toutes les petites mains de Solarcis habitent dans ce que les grands négociants appellent les "bas quartiers".
    Le vocable est parfois utilisé avec raison, mais l'essentiel de la population arrive à vivre de façon décente dans ces endroits moqués par les plus riches. On y trouve pêle-mêle usuriers, maisons de passe, tavernes à matelots ainsi que la plupart des auberges de Solarcis.
    Une des plus animées de ces auberges se nomme "la couverture à carreaux", et l'ont vous raconteras surement que cela tient au fait que des édredons aux rideaux, tous les tissus de la maison sont fait du même assemblage en patchwork sans queue ni tête.
    Les plus mystérieux, ou les plus enivrés, racontent même qu'une antique grand mère naine ayant perdu l'esprit coud le même assemblage depuis des décennies dans une pièce aménagée au fond de la cave...


    -----------------------------------------------



    Comptant trente mille résidents, Solarcis est l’une des villes les plus peuplées d’Hélonna, après Luménis, bien sûr, et Antelucas. Elle est baignée à l’ouest par les flots de la Lumineuse et s’ouvre sur un port à la fois fluvial et maritime.
    Située à la pointe nord-est d’Hélonna, c’est une cité résolument tournée vers le large et elle accueille hiver comme été des marins venus de contrées lointaines : Féérune, Zakhara, Kara-Tur parfois.

    Vouée au commerce, Solarcis affirme son allégeance à Lathandre avec force : le soleil est son emblème et on le retrouve à tous les coins de rue, sur les oriflammes et les façades, peint, gravé ou cité dans les conversations : « le soleil vous éclaire » est en effet la salutation traditionnelle des Solarciens de souche.
    De manière générale, l’ambiance en ville est relativement détendue et les citoyens des plus tolérants : supporter les manies de chacun fait partie des nécessités d’une ville cosmopolite.
    Ceci est aussi dû à la présence discrète mais efficace de la milice de Solarcis, le Rayon, qui fait régner l’ordre et l’harmonie (en apparence, du moins, diront ses détracteurs).

    Solarcis est dirigée par un seigneur, Béranger, qui s’est entouré par pure bienveillance d’un petit conseil informel. Les membres de ce conseil sont variables, mais on y compte généralement l’Aubemestre, le capitaine du Rayon, le grand maître de la guilde des marchands et l’ambassadeur de Féérune (titre tout à fait officieux), en plus d’un ou deux invités en fonction des problématiques à aborder.
    Le Temple de Lathandre est bien sûr l’édifice religieux principal de la cité, il se dresse sur une petite éminence à l’est du port. On trouve également les temples de diverses divinités humaines appréciées des marins, tels Valkhur, Tymora, Séluné ou Waukyne.
    On mentionnera un sanctuaire de Lliira et un autre, plus rare, de Shaundakul, le dieu de l’exploration et du voyage. Les peuples non humains ont également leurs autels, souvent au sein de quartiers légèrement compartimentés, mais qui restent fréquentables par le tout venant.

    Hormis les lieux de culte, on notera les gigantesques halles qui se dressent près des quais, où des marchandises venues des quatre coins de Toril sont exposées, vendues ou échangées, dans une cacophonie d’idiomes variés.
    Le château du seigneur de Solarcis, appelé communément "le Fortin" par les gens du cru, est quant à lui un petit fort rongé par les embruns situé sur une butte à l’ouest du port et ne présente aucun intérêt architectural.
    Solarcis est dirigée par Béranger de Solarcis, un homme d'une cinquantaine d'années, ancien guerrier.
    Il a quatre enfants :
    Adhémar, 19ans, Capitaine du Rayon, la milice solarcienne. Brunehaut, 16 ans, plus intéressée par l'éventualité de ses futures épousailles avec un gentil seigneur de Féérune que par la vie de la cîté.
    Gaëtan, 15 ans, taciturne et désœuvré, quelque peu jaloux des vocations de ses frères. Ancelin, 11 ans, novice au Temple de Lathandre.
    L'épouse de Béranger, Mélisande, a été "institutionnalisée" dans un temple à l'extérieur de la ville. Il gouverne seul mais réunit un conseil tous les sixièmes jours de veille (trois fois par mois, donc) pour prendre la température des différentes composantes de la ville. A ce conseil se trouve généralement Pernille, l'aubemestre du Temple de Lathandre, Ambroise Mortesaison, le représentant de l'importante caste marchande de la cité et Dame Angeline de Berdusk, l'ambassadrice officieuse de la communauté féérunienne, ainsi que, depuis peu, Gaspard d'Alùn, qui se fait le porte-parole des plus démunis.

    Le Temple de Lathandre est placé sous la houlette de Pernille, jeune aubemestre de moins de trente ans, dont la nomination a fait grincer des dents et créé une scission au sanctuaire avec la défection de plus de la moitié des clercs, partis vers d'autres cités. D'autres clercs notables sont Jérôme, son époux, un Aquafondien arrivé depuis peu, Mahaut, jeune prêtresse ayant la charge des simples du temple et le vieux Guillaume.

    Dans les bas quartiers, non loin des Halles, se trouve le dispensaire d'Aloysius, un guérisseur. Il s'occupe de la santé des plus démunis avec l'aide de sa mère, Freya et d'Oscar, colossal et musculeux bossu, avare en paroles, mais tout dévoué à leur cause.

    Le passage d'Alberich Magrell en tant que gouverneur de Solarcis a laissé nombre d'améliorations dans le quotidien du peuple. Les apprentis de chaque temple viennent une fois par veillée apporter leur soutien aux dispensaires de la ville. Une école à été ouverte aux plus humbles et de nombreuses solutions sanitaires ont été prises concernant la propreté de la Lumineuse.
    Son départ ainsi que celui d'Hubert de Maleval a été regretté par une grande partie de la population.
    Moins par d'autres...
    Dernière modification par Venlitia ; 03/03/2019 à 21h39.

  2. #2
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Un ou deux croisements plus loin, après quelques longueurs de rue, Venlitia éclata de rire et frappa sur l'épaule de Zaïu en lui indiquant de la pointe de son arme l'enseigne de bois qui oscillait doucement à l'entrée d'un petit passage menant à une cour intérieure. L'enseigne en forme d'oreiller présentait, en effet, un patchwork bariolé. Agrémenté d'une fourchette et d'un couteau croisés derrière une chope généreuse en mousse. Ils étaient enfin arrivés!
    Ha ha ! A la soupe !

    Venlitia entraina l'elfe à l'intérieur de la cour et louvoya entre les quelques tables pour arriver à l'entrée. Admirant au passage les nappes bariolées qui étaient telles qu'on le lui avait dit. Elle émit un petit gloussement de satisfaction et entraina le naufragé vers la porte, jetant un œil au passage à travers un soupirail pour tenter d'apercevoir, en vain, l'antique grand-mère dont on lui avait parlé.


    L'intérieur de la salle était des plus chaleureux. Les nappes ne manquaient pas, pas plus que les tentures pendues au dessus du large comptoir de bois brut et contre lesquelles étaient accrochées des ardoises annonçant le prix des boissons, des plats et enfin des chambres. Une bonne odeur de viandes, de pommes de terres et de choux planait dans la salle, animée de rires et de discussions et tout au fond de laquelle une troupe de baladins jouait un morceau pour les quelques marins les plus guillerets qui dansaient en tentant d'embarquer dans leurs rondes des serveuses qui s'esquivaient toujours adroitement avec un sourire.



    Venlitia se redressa en gonflant la poitrine et regarda Zaïu.
    Une panse bien remplie et un lit bien chaud nous attendent au bas de ces trois marches moussaillon! Qu'est-ce que tu en penses! Ça valait le déplacement non?

    Qu'elle que soit la réponse, en tout cas, il était clair à la voir qu'elle était pour sa part positivement joyeuse de trouver l'endroit tel qu'elle se l'était imaginé.
    Dernière modification par Venlitia ; 05/03/2019 à 09h24.

  3. #3
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    C'est à dire que Zaïu n'avait même pas pris la peine d'écouter la question ni même de remarquer le gonflement de poitrine de sa nouvelle comparse. Déjà, il se faufilait dans un bruit de pas mouillé vers l'âtre. Comme une table était libre, il y posa son épée malmenée par l'océan pour marquer son territoire. Et comme chez mémé, il enleva ses hardes dégoulinantes pour les étendre devant les flammes avant d'aller s'attabler en caleçon, sous-pesant sa bourse (qui elle aussi était une miraculée).

    Puis à l'adresse de Ventilia :


    Tu parles souvent toute seule ? Ramène-toi et attrape une serveuse au passage !

  4. #4
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    L'entrée des deux voyageurs n'avait surpris personne et on ne leur avait guère prêté attention. La Couverture à Carreaux, bien que décentrée par rapport aux installations portuaires, semblait s'être accoutumée à la visite de gens d'ici et d'ailleurs. Même le caleçon de Zaiu ne troubla personne, certainement pas la serveuse qui s'approcha.
    " Vous voulez une couverture ? demanda-t-elle d'ailleurs en s'approchant. Vous allez griller, si près du feu. Et vous n'êtes pas au menu."
    Elle se tourna vers Venlitia.
    " Et je vous sers ?"

  5. #5
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Le temps de faire un nouveau tour de la salle d'un œil ravi, et Venlitia se rendit compte que son naufragé avait fui comme une anguille. Elle descendit les quelques marches et rejoignit Zaïu, éclatant de rire lorsqu'il s'affala en sous vêtements sur la chaise.
    Elle s'attabla à son tour et posa son arme contre le linteau de la cheminée. Elle même avait du sembler aussi drôle lorsqu'ils l'avaient repêchée sur son îlot et qu'elle avait mordu la main qui lui tendait un morceau de pain.

    Elle allait répondre à Zaïu lorsque la serveuse était arrivée. Elle accueillie la demande avec une bonne humeur renouvelée.
    Je vais vous prendre votre plus grosse pièce de bœuf! Avec des pommes de terre et un plein tonnelet de bière!

    Se tournant vers l'elfe détrempé.
    Et toi?

  6. #6
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    Zaïu affichait un large sourire qui tranchait tout net avec ses énormes poches bleuâtres qui cernaient le tour de ses yeux. Il venait de rencontrer une demoiselle sauvage et athlétique, il était prêt d'un bon feu, son nouvel meilleur ami, et une serveuse dotée de repartie s'occupait de lui.

    Oui à tout ! La couette ! Le bœuf mais pas trop salé ! La bière mais pas trop salée non plus ! Zaïu a tellement faim !


    Il se laissa complètement aller sur le dossier de sa chaise et son regard balaya le plafond de bois, rappelant un instant son dernier navire. Il soupira. Cette auberge ne risquait de couler à moins que la géologie n'en décide autrement.
    Il s'étira et reprit un minimum de constance face à la jeune demoiselle qui partageait sa table. Jambes croisées, menton posé sur son poing et coude sur la table, il afficha son plus beau sourire narquois, fonça un sourcils et quémanda à Venlitia :


    Vous habitez chez vos parents ? Vous faites quoi dans la vie ?

  7. #7
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    Munie de leur commande, et devinant que la conversation devenait intime, la serveuse s'esquiva sans rien ajouter, un sourire entendu sur les lèvres. Sans doute avait-elle rarement vu duo plus étrangement assorti. Mais peut-être pas. Solarcis voyait venir des gens de partout, après tout, même si la Couverture à Carreaux n'était pas le plus exposé des établissements. Les deux compagnons avaient certainement le temps d'échanger un moment avant l'arrivée de la bière, et plus encore avant celle du boeuf.

  8. #8
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Venlitia se frotta les mains en regardant la serveuse repartir en possession de leur précieuse commande et regarda Zaïu en s'accoudant de pareille façon.
    Pour le peu que je m'en souvienne, on habitais nulle part. On étais toujours sur la route. Je ne m'en souviens pas bien.

    Elle réfléchit quelques instants, le temps d'une brève mais intense réflexion.
    Non, je ne m'en rappelle pas du tout en fait. Mais ce que je sais, c'est que je vogue, que je pille et que je me bat comme personne! J'ai rejoint mon premier équipage il y a deux ou trois hivers. On a navigué vers des tas d'endroits! Jusqu'à ce que ces chiens vérolés n'essaient de me noyer! Moi!

    Elle s'appuya contre son dossier en croisant les bras. Le regard noir.
    Soit le capitaine avait peur que je lui pique sa place et ses chapeaux ridicules, soit c'est parce que cette bande de dégénérés ne supportait plus les dents perdues chaque fois que je devais repousser les "honorables attentions" dont ils me gratifiaient! Ou un peu des deux!

    Elle chassa ces idées d'un geste agacé et frappa la table du plat de la main pour sonner le changement de sujet.
    Et toi mon petit messire "Du Bois Flotté", d'où dérivais-tu?

  9. #9
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    Zaïu avait donc affaire à une gitane mais des mers. Intéressant.
    Il avait écouté avec attention le bref récit de récit de
    Venlitia (je fais un copié-collé à chaque fois pour ton pseudo, c'est dingue ! ( Holola ! J'ai brisé le quatrième mur ! (Note pour moi-même : arrêter les digresceptions))).
    Il tiqua à l'évocation du pirate au couvre-chef rocambolesque et releva son coude de la table lorsque sa véhémente interlocutrice la tapa de sa gigantesque main. En vrai il tiqua aussi à l'évocation du pillage ce qui lui rappela sa dernière 'mission' pour le compte de Luménis.

    C'est poétique, messire du Bois Flotté...

    Répéta-t-il, songeur, se disant que la poésie n'avait pas son pareil pour embellir les choses.


    Pour ne faire dans l'originalité, Zaïu est un elfe qui vient du lointaine foret trèèèèès loin par la-bas.


    Il agita son bras dans une direction aléatoire.

    Il en est parti pour des raisons qui n'est pas raisonnables d'évoquer. D'aucuns commerciaux diront évasivement "par goût d'aventure", "pour évoluer" ou "à la recherche de nouveaux défis". Choisis l'euphémisme que tu préfères.
    Ensuite, Zaïu a rejoint une folle équipée pour une campagne non moins absurde avec des pirates avec des armures à clous (il était marrant celui-là), avec des zombis et avec une main géante qui sortait d'un portail dimensionnel vers ... heu.... L'important est que le petit être qui te fais face à utiliser sa meilleur techniques de plaquages pour luxer le majeur de la créature ! Et que même Damant en a profiter pour lui faire faire sauter une écaille ou deux. Oui parce qu'elle avait des écailles. Qu'est devenu ce bon Damant ? Zaïu espère qu'il n'est pas mort...


    Le visage s'éclaira à la prononciation de ce souvenir glorieux.

    Mais ça c'était il y a longtemps... Avant d'en dire plus, tu ne voudrais pas parler du chapeau du pirate ?

  10. #10
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Venlitia l'écouta avec attention et une flamme dansa subrepticement au fond de ses yeux lorsqu'il évoqua ses aventures. Sans doute l'évocation de pirates, à moins que ce ne soit la "main géante écailleuse"... Elle allait enchaîner sur ce sujet lorsque Zaïu demanda des précisions sur l'inénarrable galurin du capitaine Stew. Elle se pencha sur la table comme pour évoquer un secret, avec une expression d'hilarité difficilement contenue.
    Il était immonde! Assez haut pour te servir de veston si tu l'avais enfilé et avec plus de plumes qu'au cul d'un paon!
    Quand cet idiot se baladait sur son navire, depuis mon bateau j'avais l'impression de voir un nouveau mât arpenter le pont!


    Elle éclata d'un rire sonore en se redressant et repris son sérieux après quelques instants.
    Tu es parti de chez toi à cause d'une histoire de coucherie. C'est ça? Ou bien c'est un gros délit, mais si tu ne peux pas l'évoquer et que c'était assez grave pour te faire partir, ç'aurait du être quelque chose de plus vilain que ce que tu me semble être capable de faire subir à autrui.

    Pensive, avec un sourire narquois.
    Non… Je penche pour une fille! Un truc poétique quoi!

    Puis, comme pour elle même.
    Venlitia de la proue ardente… Non… Vanny de la vague sanglante… Mmh…

  11. #11
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    HRP : j'espère que vous ne m'attendez pas pour converser !

    La serveuse se glissa entre les deux convives, déposant un tonnelet de bière devant Venlitia et une version plus réduite (et sans sel) devant Zaiu. Elle lui jeta un coup d'oeil en biais, comme si elle s'inquiétait de le vexer par une telle inégalité de traitement, mais s'esquiva rapidement avant toute récrimination. Après tout, sans doute estimait-elle nécessaire d'adapter les quantités au gabarit, et s'en faisait-elle une question de déontologie... Pour le boeuf, il fallait encore attendre...

  12. #12
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    HRP : Si je réponds 'non', c'est vexant ou pas Interviens comme et quand tu le sens \o/

    Tel un phare dans dans la nuit captant une galéasse en galère, telle la flamme d'une bougie hypnotisant fatalement le bombyx nocturne, le pichet de bière, sa robe, sa mousse et ses fragrances firent saliver Zaïu plus goulûment que s'il avait léché une pierre de sel.
    La civilisation ! Enfin ! S'il devait un jour sérieusement embrasser une carrière sacerdotale, il se consacrerait au dieu de la bière : celui qui sait réconforter les cœurs, alléger les soucis et dilater les vessies. Et tout en même temps hein ! Si ça ce n'est pas de la magie : je ne sais pas ce que c'est. Ainsi il ne répondit pas
    aux hypothèses Venlitia. Il n'en avait cure à vrai dire. Et laisse planer le mystère faire reluire son côté... mystérieux justement.

    Le signalement du chapeau correspond à celui qui nous a éperonné il y a deux ou trois nuits. Peut-être quatre ? Bref... Zaïu était caché dans un tonneau dans la cale d'un bateau quand il a entendu un gros crac ! Peut de temps après, l'eau s'infiltrait tout partout ! Tonneaux et Zaïu tourneboulait dans tous les sens ! Un second choc fracassa le tonneau et Zaïu pu enfin voir le sinistre chapeau aux joyeuses plumes hurler des ordres à ses sous-fifres qui avaient manqué de délicatesse. C'est à ce moment là que nos nous sommes rencontré avec Planche. De bonne constitution, elle avait un petit trou au milieu. Zaïu a donc utilisé toute sa ruse ! Il s'est mis sous la planche en mettant son petit nez dans le trou. Puis, grâce à un retro-pédalage des plus furtif, il s'est éloigné fissa des forbans à plumes.

    Et Vanny de la Vaggue Sanglante, ça fait très cycle menstruel.


    Et, heureux d'avoir rendu service, il bu enfin une grande lampée de bière !

  13. #13
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Cycle Menstruel?! Vanny s'était rembrunie lorsque son enthousiasme avait été mouché par le petit finaud assis en face d'elle. Mais elle avait arqué un sourcil circonspect très haut lorsqu'il avait évoqué la "bonne constitution" de son ami imaginaire et de son petit trou... Mais apparemment ce dernier était resté de bois.
    Elle attrapa son tonnelet et s'en jeta une rasade qui aurait fait la fierté de n'importe quel boucanier.
    Pfah! T'as raison! C'est nul!

    Elle essuya la mousse de ses lèvres d'un revers de la main et planta son regard dans celui de Zaïu.
    Des pirates de pacotille! Tout justes bons à tout casser! Tu as passé combien de nuits en compagnie de Planche? C'était loin d'ici?

    La rage lui avait empoigné les tripes à la mention de l'équipage de Stew. Mais les tripes se détournèrent bien vite de ces vicissitudes lorsque la bière ouvrit la route des sens aux bonnes odeurs qui venaient des cuisines. Son ventre émis alors un grondement sourd qui mit à mal l'effet de "froide-colère-de-l'aventurier-en-quête-de-vengeance" qu'elle arborait. Elle leva les yeux au ciel en soupirant.
    Bon sang, c'que j'ai faim…

    Zaïu reprenait des couleurs à la faveur des flammes en tout cas. Elle lui sourit, contente de voir ça. Cela ne lui disait rien de casser la graine en face d'un elfe au teint de noyé.

  14. #14
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    La serveuse repassa pour leur déposer un petit panier de pain — peu de choses, mais la salle était pleine et à moins d'aimer le boeuf cru, il fallait laisser le feu faire son oeuvre — puis disparut à nouveau entre les tables. Le groupe de baladins avait pris une pause, cela riait avec bruit près de l'endroit où ils avaient joué un peu plus tôt, mais pour le reste, malgré l'animation, c'était une taverne plutôt plus tranquille que ce qu'ils auraient rencontré près du port. La plupart des convives paraissaient d'ailleurs appartenir à la population locale qu'à des contrées lointaines, même si les étrangers ne détonnaient pas particulièrement.

  15. #15
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    le panier de pain n'avait pas touché la table que l'ex-naufragé en chaparda lestement un morceau pour le ficher derechef dans sa bouche. Trop gros, la moitié en sortait et Zaïu machouillait comme un bien heureux, une larme à l’œil tellement le bonheur que lui procurait ce simple met était intense. Affichant un large sourire bien déformé par tout ce que contenait sa bouche, il tendit la panière à sa compagne de tablée dont le ventre parlait plus fort qu'elle. Et c'était pourtant pas gagné.

    Hmfoa hum ouat ouuurh. Aaaan ahoaaaa ouuuh Huuummhuuummhééé...

    Il présupposa que
    Venlitia ne maitrisait pas les arcanes de la communication la bouche pleine. Il activa la mastication, faillit s'étouffer en avalant trop goulument et reprit.

    3 ou 4 jours tout au plus. Quand à savoir où... Aucune idée. Tu veux aller leur taper dessus ?

    Et il croqua à nouveau dérechef.

  16. #16
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Venlitia s'amusa des capacités linguistiques de Zaïu et piocha un quignon de pain dans la panière qu'il lui tendait.
    L'idée est tentante, mais trois jours, ça en fait des latitudes à explorer et des miles à parcourir!

    Elle enfourna le bout de pain après un énième grondement d'estomac et repris.
    Ht shnhn, qh'hst-ch qhh th fhhshht... hahem... Et sinon? Qu'est-ce que tu faisait en mer? Tu te rendais à un endroit en particulier? Tu fais quoi dans la vie?

    ... Vanny la sanglante, c'est mieux non?

  17. #17
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    Mais c'est une obsession le sang chez toi ? Tu étais marin ou équarrisseuse ? Tu es bizarre quand même.

    Puis réfléchissant vraiment beaucoup, en fronçant les sourcils, parce que ça semblait important.


    Vanny la Modeste ? Vanny doit prendre son temps ? Vanny n'a rien de mieux à faire ? Vanny doit faire ses preuves ?

    Non c'est pas bon non plus.

    Le problème avec un pseudo qui claque comme "L'Avaleuse de Sloop", "la Dompteuse de mats " ou le "Fléau des Flots", c 'est qu'au moindre écart de conduite, tu vas devenir le "fléau des tonneaux", si on prend le dernier exemple. Et il vaut mieux avoir pris celui-la tout compte fait. Les gens finiront par t'en donner un si tu accomplis de grandes choses !


    Il prit une menu lampée de bière et observa pardessus le verre les réactions de Vanny. Comme il craignait un emportement soudain, c'était rassurant d'avoir quelque chose à la main, juste au cas où. A la réflexion, il valait mieux continuer de parler. Il reposa donc son pichet bruyamment et répondit à la question qu'il avait omis. Il prit une grande inspiration et son regard se perdit dans la mousse de sa bière, signe d'une longue tirade empreinte de nostalgie et vibrante d'émotion.

    Zaïu est libre sans doute comme tu l'es. Après son départ des forêts craignos de Lorien, il a rapidement rencontré une équipée de Luménis. En recherche d'hommes de vertus, Zaïu s'est joint à eux pour deux missions importantes. La deuxième a mal tourné. Alors que la guerre entre Melandis et Luménis reprenait, une vile mission nous a été confiée : infiltrer un groupe de mercenaires adepte du pillage. Et ce dernier point était vraiment la partie la plus sympa de cette funeste compagnie. Toi qui aimes les épithètes sanglants, tu aurais été servie. Brouh !


    Il reprit après qu'un bref frisson.

    Zaïu n'a pas pu se résoudre à faire semblant d'être un vilain. Il a donc été enfermé et séparé des autres. Il a fallu s’échapper et Zaïu comptait utiliser toutes ses capacités de tirailleurs furtifs des bois pour harceler cette maudite compagnie et sauver ses compagnons ! Mais il s'est perdu dans une ancienne mine tellement grande, noire et profonde qu'on eu dit ... Heu... Un labyrinthe tout noir. De sombres créatures rodaient dans les recoins. Combien de gobelins sont tombés ! Sauf Nirbo ! Lui, il était sympa. Mais comme il puait trop, Zaïu ne sentait plus rien d'autres. Il puait vraiment, même pour les standards gobelins. C'est pour ça qu'il était seul si ça se trouve...

    Il fallu établir une base défensive pour explorer les environs, stocker de la nourriture, réviser les techniques de combat qu'enseigna jadis Papi Gambi. Nirbo et Zaïu firent équipe et nous échangeâmes nombres de savoir. Contre les arcanes de l'hygiène, les coins à champignons. Contre le tannage des fourrures de rats et de toute ce qui était poilu, un carte rudimentaire. Contre des techniques de combats avancées, la pratique de l'escalade gobeline.

    Un jour, ou une nuit d'ailleurs, alors que nous explorions un méandre inconnu, nous fîmes face à la plus formidable des chauve-souris ! Agressive, vindicative et pantouflarde, elle redoublait d'effort pour nous chasser de son logis. C'est qu'elle nous est tombé sur le râble sans qu'on s'en rende compte. La frousse qu'elle nous inspira fut telle que porter un pantalon marron aurait-été de bon aloi. Le combat fit rage mais la victoire nous échut finalement. Nous lâchions nos armes et nous écroulâmes de fatigue. Cette aventure nous donna du grain à moudre, et un peu de viande à griller. Si on met de côté la taille de la bestiole, sa capacité à terroriser l'adversaire était clairement un atout majeur dans ses grottes hostiles. Une idée germa alors dans la tête de Zaïu alors que Nirbo racontait comment ses parents avaient été tués. Pour suivre dans ses funestes venelles rocailleuses, il fallait nous-mêmes devenir... la peur !

    Le dépeçage de l'animal dura longtemps. Ses os nous servirent à fortifier notre cave. Ses yeux firent une bonne soupe. Enfin "bonne", faut le dire vite. De ses ailes, nous confectionnâmes des tenues souples, solides, étanches et furtives et franchement prés du corps à l'entre-jambe. Nirbo se mit dans l'idée de peindre la sienne en rouge et vert. Les gobelins...

    A dater de ce jour, les choses se sont grandement améliorer pour nous. Mais la surface commençait à manquer à Zaïu. Et Nirbo pouvait maintenant voler de ses propres ailes. Voire, créer sa propre bande s'il trouvait une autre chauve-souris géante à dégommer. Et d'autres compagnons, accessoirement.
    Ayant retrouvé la surface, Zaïu offrit son costume à Nirbo. Le noir luisant n'était pas très discret sous la lumière du soleil et le gobelin parlait de vouloir assurer la relève dans ces artères corrompus...

    Le jeune elfe sourit en regardant le plafond.

    A partir de là, tout est plus simple. Zaïu a fini par arriver de nuit dans un petit port. Avec l'habitude de se cacher, il trouva un tonneau confortable et s'y glissa pour passer la nuit. Le lendemain, il tait chargé comme une vulgaire marchandise et la suite, tu l'a connais.

    De la cheminée parvint un crépitement, une moustache mousse ornait maintenant le visage le jeune elfe.


    C'est quand même sympa, une taverne...

    Et toi sinon ?


  18. #18
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Son sang, justement, ne fit qu'un tour lorsque les récriminations de Zaïu commencèrent à tomber. Vanny fixa le jeune elfe d'un regard qui semblait prêt à s'embraser. Elle but une gorgée de sa bière pour se donner une contenance mais en recracha la moitié en toussant à "l'avaleuse de sloop"

    Elle allait rétorquer le plus calmement possible qu'un pirate ça doit inspirer la peur, mais Zaïu commençait son histoire.
    Grimaçant à l'affliction du petit bonhomme qui se défripait devant elle alors qu'il évoquait les tendances sanguinaires de ces fameux mercenaires. Pour Venlitia, le pillage consistait à vider les cales de gros marchands fortunés pour nourrir les innombrables familles de la "bande de Stew". En un sens, ils étaient leurs propres héros. Mais elle comprenait la différence d'avec des pillards s'en prenant aux plus faibles.

    Mais le récit de Zaïu allait plus loin, des caves mystérieuses, un ami gobelin, et une chauve souris géante à combattre. Elle l'écouta avec attention, le regard fixement rivé sur lui, comme si les paroles prenaient des formes imagées directement passées les lèvres de l'elfe.

    Lorsqu'il lui posa sa question, Vanny écarquilla les yeux un instant et secoua la tête, comme pour sortir de ses propres pensées.
    Moi? C'est ça que je veux faire! Vivre des aventures pleines de danger! Affronter des monstres, avec des compagnons courageux, trouver des trésors et battre le mal sous toutes ses formes…
    Sur un bateau, pour délester les bourgeois de tout l'or qu'il n'auront même jamais le temps de claquer alors que d'autres crèvent de faim autour d'eux, ça semblait être un bon début. Mais c'est vrai que Stew s'en mettait presque autant de côté qu'on en ramassait.
    Il y a bien eu quelques faits d'armes digne d'éloges! J'ai combattu un semi-géant dans une arène pour prouver la valeur de notre flotte. Et je me suis débarrassée de tout une fratrie de sahuagins sur une île des Moonshaes, mais encore une fois, à l'honneur de la flotte.


    Elle trépignât en serrant les poings.
    C'est ça que je veux faire! Accomplir des quêtes que personne ne veux faire! Défaire des cultes maléfiques et buter des dragons destructeurs! C'est ce que mon père faisait avec sa compagnie. Il n'en parlait jamais, mais il y avait toujours quelqu'un pour le reconnaitre où qu'on aille et pour raconter des histoires sur lui. On pourrait aller retrouver ces crétins qui nous on échoué tous les deux, mais autant profiter d'être ici pour mettre la main à la pâte! Et puis la vengeance est un plat qui se mange froid…

    Un nouveau grognement sourd s'échappa de son ventre.
    … Moi, j'aimerais bien manger chaud en tout cas!
    Dernière modification par Venlitia ; 28/03/2019 à 14h19.

  19. #19
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    Et la viande vint. Une portion gigantesque pour Venlitia, une plus raisonnable pour Zaïu. Il y avait aussi quelques carottes, navets et autres scorsonères perdus dans la sauce brune, mais c'était surtout de la bidoche, comme ils l'avaient souhaité. La serveuse jeta un coup d'oeil à l'elfe frippé, comme pour s'assurer qu'il était toujours vivant, puis un autre, plus sévère, à son imposante compagne, puis, sans s'attarder, les laissa reprendre leur conversation animée... Il était probable que toutes les tables voisines en profitaient aussi.

  20. #20
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Venlitia accueillit le repas avec soulagement. Elle avait l'impression de s'être laissé emportée en geignardises et ça ne faisait pas très héroïque à son goût. Aussi applaudit-elle "discrètement" les plats qui étaient déposés sur la table jusqu'à ce qu'elle capte le regard de la serveuse ; un peu de calme, ok, ok. Elle la suivit du regard alors qu'elle repartait et fronça les sourcils.

    Elle attrapa tout de même d'une main rapide un des cuissots fumant et mordit dedans à pleines dents.
    Mmchédélichieux!

    Deux bouchées de plus et la viande retomba dans le plat, à demi dévorée. Vanny attrapa sa bière et essaya de ne pas s'étouffer de rire en croisant le regard de Zaïu, qui réitérait avec un beau morceau de rôti sa pantomime de rongeur stockant des réserves. Etouffant un soupir de contentement légèrement orageux, elle attrapa son couvert pour prendre une louchée de légumes. L'enfourna, puis écarta la sauce comme pour chercher quelque chose.

    Elle leva le regard au dessus de la montagne de viande savoureuse et fixa l'elfe d'un regard inquiet en mâchonnant un morceau de navet.
    Tu as des patates, toi?

    Elle n'avait même pas pensé à regarder sous sa viande.
    Dernière modification par Venlitia ; 02/04/2019 à 16h43.

  21. #21
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    Zaïu comprit instantanément pourquoi Vanny avait pris ombrage du sobriquet "l'Avaleuse de Sloop". Au vu de ses performances buccales, il aurait du évoquer une frégate entière.

    Revenant à son assiette, reconnaissant envers la serveuse, il se perdit un temps dans la contemplation de ce beau morceau dont les graisses luisantes reflétait les lueurs de l'âtre. Un doux parfum l'enivra et son cerveau ouvrit les vannes de la fringale !

    Il accueillit avec circonspection la question de Vanny, craignant pour sa cargaison de patates. Il devait néanmoins vérifier. Il devait aussi masquer au mieux son émotion pour ne pas divulguer de stratégiques informations. Que faire ? Minimiser semblait être la meilleure option.

    Zaïu voit un pauvre petit morceau échoué au fond de son auge.

    Jamais il ne céderait ses patates en sauce !

  22. #22
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Ses yeux se rétrécirent à deux minces fentes par lesquelles elle l'observa en pinçant les lèvres. L'elfe lui cachait quelque chose, il avait mis bien trop de temps à répondre.
    Elle récupéra son morceau de viande et se servit de l'os pour soulever les lourdes tranches parfumées de son propre plat.

    Le trésor doré était là, parsemé de brins d'herbes aromatiques et dégoulinant de sauce. Elle releva la tête après avoir fait disparaitre le sourire qui lui dévorait le visage et haussa les épaules.
    Pas mieux!

    Si Zaïu n'avait vraiment qu'une seule patate, il allait devoir s'en contenter pour l'instant. Elle mordit à nouveau dans le cuissot et de l'autre main enfourcha une patate entre deux légumes indistincts qui flottaient par là, l'ensemble fila entre les crocs de Vanny qui reprit encore du rôti pour pousser le tout.

    Le mélange de saveur la détendit instantanément et elle fut à deux doigts de laisser échapper une larme de contentement. Non, décidément, ce plat savoureux sur une nappe à carreaux était ce qui lui semblait être un nouveau pallier de quantification du bonheur… Et son petit naufragé n'aura qu'à réclamer du rab' de patates…

    Elle se perdit dans ses pensées pendant plusieurs minutes, qui leur laissèrent à l'un comme à l'autre le temps de mastiquer avec entrain. Elle avait fini le cuissot et deux tranches entières de rôti avant de prendre une nouvelle rasade de boisson, s'appuyant contre le dossier de sa chaise ; ses yeux détaillant tour à tour toutes les subtilités de la décoration de l'auberge. Elle ajouta enfin, rêveusement,
    Ahhh… Un bain, un lit et je serais comblée après ça!

  23. #23
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    Soudain, un homme s'assit à leur table, sur le tabouret juste entre Zaiu et Venlitia. C'était un gars d'environ vingt ans, peut-être un peu plus, vêtu de vêtements ordinaires, tunique brune sur chausses grises, les cheveux noirs et une expression d'intense embarras sur le visage. Dans son poing gauche, il tenait une bougie allumée dont la cire lui dégoulinait déjà sur les doigts. Il sourit à Zaiu, puis beaucoup plus nerveusement à Venlitia.
    " Faites comme si j'étais pas là. Surtout. Je vais pas rester longtemps. Re... reprenez votre conversation. Tout va bien. Hum. Je vais me faire petit et je vais rien dire."
    Il se recroquevilla légèrement, comme s'il s'attendait à prendre un coup, mais n'en bougea pas davantage de son tabouret.

  24. #24
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    Il est difficile de faire comme si tu n'étais pas là puisque tu l'es de toute évidence.

    L'elfe jeta un bout de patate qui se colla sur le nouveau venu.


    Ha ! Tu vois, si tu avais été un fantôme, la patate t'aurait traversée et Zaïu aurait pu essayer de ne pas te voir. Mais manifestement, tu n'en es pas un.


    Il interrogea alors la pirate gloutonne du regard afin de savoir s'ils se connaissaient.

  25. #25
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Vanny observa le nouveau venu, puis Zaïu. Après ce terrible gâchis de pomme de terre elle se pencha sur un coude, le menton sur le poing, et lança les paris avec l'elfe.
    Je parie que c'est un bizut! Les petits mousses passent toujours par là, mais généralement c'est plus violent.

    Elle pris une nouvelle bouchée de viande saignante et en laissa couler sur son menton, à dessein, avant de se tourna vers le nouveau en courbant le dos pour arriver presque sous son nez ; avec un sourire torve.
    Je pense que ce serait la seule excuse presque valable qui le sauverais d'une belle râclée… A moins qu'il ne soit là pour ça? J'en ai connu qui aimaient souffrir, les cinq premières minutes du moins!

  26. #26
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    L'intrus grimaça devant la vision sanglante (et franchement horrifique) de cette gigantesque femme penchée sur lui.
    " C'est pas trop mon style, balbutia-t-il. Et je suis pas mousse. Y'a pas tant de marins dans cette taverne, d'habitude... un peu trop loin du port, un peu trop... Hum... C'est pas grave, cela dit."
    D'une main un peu tremblante, il retira la pomme de terre que Zaiu lui avait collé sur l'épaule.
    " Heu... Solarcis vous plait ?"

  27. #27
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    Venlitia en faisait vraiment des caisses et le jeune elfe voulu détendre l'atmosphère.

    Veuillez l'excuser, Zaïu essaye de lui expliquer que ce n'est pas comme ça qu'on drague. Mais elle va rester célibataire encore un moment visiblement.

    Il se demandait si la mettre face à un miroir lui serait bénéfique. A priori non : elle devait faire parti de ces gens tellement imbus d'eux-mêmes qu'ils prennent plaisir à se voir en action. A moins qu'elle n'abatte un jour sa carte "enfance difficile" lors d'une discussion intime au coin d'un feu en colline.

    Solarcis... Zaïu ne peut pas répondre, il a apponté il y a peu.

    Puis il ajouta sur le ton de la blague :

    Ven... Tu as encore du gigot sur le front.

  28. #28
    Date d'inscription
    août 2018
    Localisation
    Coastline
    Messages 
    70
    Elle étouffa un juron et passa la paume de sa main sur son front, maculant son bandana porté à la pirate de jus de viande ; pour se rendre compte qu'il n'y avait aucun morceau de rôti là haut.
    Très drôle…

    Vanny farfouilla sous ses couverts, en sorti une petite serviette (à carreaux) et s'essuya le menton avec un regard appuyé à Zaïu. Elle s'abstint de tout commentaire cependant, il lui semblait que l'elfe était trop fatigué pour les attitudes bravaches ; en témoignait sa pique précédente. Elle se sentait un peu lasse également à vrai dire. La chaleur du feu et de la nourriture dans son estomac l'avaient engourdie. Elle étouffa un bâillement et retira le bandeau pour admirer la tâche qu'elle venait de faire dessus, ébouriffant ses cheveux avec une moue de dépit.
    Toi, tu prendras un bain aussi.

    Venlitia reporta son attention sur le nouveau venu tout en se resservant. Plus amène.
    Cet endroit est joli, pour le reste de la ville on verra demain en plein jour si ça vaut le coup. Mais ça n'explique pas du tout qui tu es et pourquoi tu es venu t'installer à notre table en ayant pas du tout l'air d'avoir envie de t'installer à notre table.

  29. #29
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    Le jeune homme se recroquevilla et parla d'un ton de conspirateur.
    " Je ne peux pas le dire."
    Il jeta un coup d'oeil derrière son épaule. A une table voisine, un groupe de trois jeunes gens, passablement hilares, les observaient. L'un d'entre eux leva sa chope à la santé de Venlitia.
    " Mais je vous promets que c'est presque fini."
    Sur sa main gauche, la cire brûlante continuait à couler, lui arrachant des grimaces.

  30. #30
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680
    Pendant que Venlitia faisait poliment, et étonnamment, la conversation au jeune homme, Zaïu avait accroché un bout de viande pas assez cuit à sa fourchette et profitait de la bougie du jeune homme pour finir de le saisir. C'est à ce moment qu'il s'aperçut que la cire chaude dégoulinait à même sa main ! Et, comme ce mode de cuisson n'était pas optimal, il fit un sort à ce bout de viande après avoir soufflé sur la bougie. C'était une sorte d'acte héroïque. D'ici peu, la cire refroidirait et ce mystérieux personnage serait délivré d'une douleur qu'il s'infligeait étonnement.

    Parffffois, la soufffhance peuh ete une souce de plaisii...

    Commenta-t-il, philosophe, la bouche pleine.

Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Solarcis] Le Port, Les Halles et les Hauts Quartiers.
    Par Venlitia dans le forum La Côte du Soleil
    Réponses: 58
    Dernier message: 02/09/2019, 14h21
  2. Réponses: 10
    Dernier message: 29/08/2014, 19h26
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 20/02/2008, 20h36
  4. [BG1] Parité "Homme"/"Femme" dans votre équipe
    Par Ake dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 20
    Dernier message: 18/09/2006, 11h27
  5. [BG1] De "Baldur's Gate 1" à "Throne of Bhaal"
    Par daidoji dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 47
    Dernier message: 21/02/2006, 13h13

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250