HRP : Hey, moi j'interviens pas tant que vous discutez entre PJ !

Il n'y avait plus de saison... peut-être. Ou alors il régnait dans ce secteur un micro-climat plutôt chaud. On se serait cru à la fin de l'été et non au milieu de l'automne, mais un été chaud et humide, moite comme à la veille d'un orage. Les gens du cru, leur apprit l'aubergiste, surnommaient ce faux automne "l'été elfe", en référence à la chaleur et à la moiteur de la Lorien (qui pourtant, en cette saison, était généralement noyée sous des trombes d'eau, Zaïu était bien placé pour le savoir... mais les réputations avaient la vie dure).

Zaïu et Venlitia partirent donc de l'auberge avec leur maigre baluchon et un en-cas pantagruélique en réserve pour le midi. Il ne leur restait plus qu'à trouver Roquebrune. Droit vers l'ouest. Heureusement, il n'y avait qu'une route.