Page 3 sur 8 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 216

Discussion: [Bâtiment] Le Palais des Murmures

  1. #61
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Le saut de l'ange

    Les gardes toisèrent les trois intrus avec stupéfaction. Ils venaient de mettre l'ensemble de la Citadelle en état d'alerte par leur intrusion illégitime, ou du moins les soldats le pensaient-ils après avoir entendu le cor et les avoir vu se faufiler jusqu'à eux, et à présent ces mêmes contrevenants prétendaient se frayer un passage jusqu'au conseiller - le conseiller qui dormait probablement encore du sommeil du juste, le veinard?

    "Bien entendu", répliqua d'un ton grinçant le premier qui put se ressaisir. "Nous allons réveiller le conseiller et lui dire qu'une petite brune à l'air nerveux et qui gigote tout le temps veut le voir de toute urgence. Nous ajouterons que c'est elle qui s'est introduite illégalement dans la citadelle. Et comme il est pas du tout irrascible le conseiller, il va gentiment nous remercier du dérangement..."

    Son camarade lui donna un coup de coude alors qu'il allait poursuivre.

    "Il y a de la lumière dans ses appartements", chuchota-t-il. "Il vaudrait peut-être mieux lui fournir des explications avant qu'il ne les demande, si tu vois ce que je veux dire...

    La première sentinelle décocha alors un dernier regard aux visiteurs, avant de se déplacer vers l'intérieur du bâtiment.


    "Z'avez intérêt à être sûrs de vous..."

    Il n'avait pas fait vingt pas qu'une voix forte surgit de l'étage, où une fenêtre s'était ouverte.

    "On grogne un peu moins et on se dépêche. Dites donc à vos visiteurs d'approcher, que je les admire: une brunette agitée, ça me dit quelque chose... C'est bien vous! Vous avez le temps d'un souffle pour justifier le boxon que vous venez de mettre!!"

    En approchant un peu de la façade, Althea et ses compagnons purent enfin distinguer la silhouette d'un homme assis en travers, sur le rebord de la fenêtre de l'étage. Lothringen, qui, comme les gardes l'oubliaient parfois, disposait d'une ouïe fine et de l'infravision...
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h49.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #62
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : le saut de l'ange

    Lothringen … Oui, elle le connaissait. Les souvenirs lui revinrent d'un coup. Le seul semi drow de Manost. Le conseiller à la diplomatie. Une des rares personnes qui arrivait à la faire tenir tranquille, le seul qui parvenait à l'apaiser. Oui, c'était bien lui et ces piques qui frappaient toujours juste et la faisaient réfléchir. Elle l'appréciait et le respectait. Mais … Quelle était cette forme sur le toit au dessus de lui ? Ce n'était pas un humain : personne n'aurait atteindre un toit aussi facilement ... Au moins d'être sous forme de brume !

    Il était arrivé là haut sans encombre. Personne n'avait pu le repérer. Plus léger qu'une plume. Il avait retrouvé sa forme originelle en arrivant sur le toit. Il attendait le moment propice pour entrer dans le palais et attaquer. Et voila que le manostien avait ouvert sa fenêtre. L'occasion était inespérée. Il n'était plus qu'à un bond de sa victime … Et tout à coup …

    … Au lieu de donner des explications comme Lothringen lui avait demandé, Althéa avait pointé du doigt le haut de l'édifice et s'était mise à crier
    :

    "Attention, un vampire, au dessus"

    Et elle s'élança tout droit vers les gardes pour rejoindre le palais. Au même moment, le mort vivant se jetait sur Lothringen.
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h50.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  3. #63
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Le saut de l'ange

    Lothringen n'eut que le temps de se retirer de l'embrasure de la fenêtre. Bondissant tel un chat, la créature ne tarda guère à le rejoindre dans la pièce exiguë où il se tenait, un petit salon tapissé de bibliothèques qui lui avait servi de bureau le temps que la réfection de la rotonde soit achevée. Le semi-drow balança un coup de pied dans l'abdomen de son agresseur, pour le ralentir, puis enjamba la table et la repoussa d'un nouveau coup de pied. Evidemment, la créature ne tarda guère à sauter par-dessus, renversant au passage le chandelier que le semi-drow y avait apporté. Le tapis commença de prendre feu, mais au moins cela lui laissait-il le temps d'incanter un sort précieux...

    Lothringen = = > armure de mage = = > Lothringen


    C'est qu'il avait à peine eut le temps de s'habiller et de prendre ses armes, quand il avait entendu le branle bas provoqué par l'intrusion dans la citadelle... A présent mieux paré, il dégaina ses haches et fit face au mort vivant. Ce dernier, sans doute heureux de voir le conseiller coincé avec lui dans une pièce où un éventuel secours aurait quelque peine à le rejoindre, dévoilait lentement un sourire carnassier.

    "Mignon, mignon... Où vas-tu fuir?" susurra-t-il d'une voix traînante. "J'entends battre ton sang, ton poulps comme il s'emballe... Dire que tu commençais à acquérir une certaine célébrité parmi les nôtres, chttt... On se demande vraiment pourquoi..."

    Lothringen haussa les épaules, tout en profitant du répit pour incanter une image miroir. Le vampire ne réagit pas, voulant sans doute jouer un peu avec une proie qu'il jugeait trop facile. Lothringen disposait de sorts plus puissants que ceux-là, mais son agresseur ne pouvait pas le savoir...


    Lothringen = = > image miroir = = Lothringen


    "Tsss... C'est tout ce que tu as pour m'arrêter?"

    Le nombre des doubles illusoires commença cependant de le faire réfléchir. Il y en avait vraiment beaucoup... indice d'une bonne maîtrise de la magie.


    "Non. Vois-tu, si j'ai tué tant de viande froide... il y a une bonne raison pour ça". Et le semi-drow désigna du regard ses haches, dont les lames luisaient dans l'obscurité d'un éclat bleu intense.

    Peu impressionné par ce qu'il pensait n'être qu'un enchantement mineur, le vampire attaqua soudain, balançant ses griffes déployées sur la gorge de sa victime. Qui esquiva à moitié, mais dont les haches lui mordirent la chair en retour. Une flamme d'un bleu glacé s'éleva à l'endroit de la blessure, déchirant la pénombre de cette pièce où le feu du tapis commençait d'atteindre inexorablement le pied des étagères. Le mort vivant feula de douleur sous la morsure du feu divin. Contrairement à ce qu'il arrivait ordinairement, ces blessures-là ne pourraient pas régénérer.

    "Tu commences à comprendre", commenta Lothringen en souriant à son tour, avant d'attaquer à nouveau. Il ne voulait surtout pas laisser l'initiative à l'adversaire, ni avoir la moindre occasion de se retrouver dans la situation critique qui avait été la sienne dans les sous-sols du cimetière, un an plus tôt...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  4. #64
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : le saut de l'ange


    Tout n'était que douleur et feu. Le vampire, habitué aux traîtres ténèbres était obligé de fermer à demi les yeux sous la vive clarté. Le semi drow l'avait de nouveau atteint. La blessure qui lui barrait le torse d'une épaule à l'autre refusait de régénérer. Il recula en un feulement rauque, un bras devant lui pour se protéger. Il passa à reculons une porte, le semi drow sur ses talons, et retrouva une semi obscurité. Il se trouvait à présent dans une chambre à en juger par le mobilier. Avec un feulement de chat, il sauta par-dessus un lit de façon à tenir son adversaire à distance. Peut être avait il menti. Peut être fallait il juste un peu de temps pour que sa peau cicatrise.

    "Maudite soit ton engeance, drow. Tu es comme moi. Tu es une créature de l'ombre, de l'obscurité. Tu n'aurais jamais du en sortir. Tu aurais pu vivre un peu plus. Qu'importe tes jouets, je vais m'amuser avec toi. Et quand tout sera fini, je ferai de toi un des nôtres"

    Une fumée noire sortait par la fenêtre, plongeant les alentours du palais des murmures dans une pénombre fantomatique dans laquelle s'agitaient des ombres. On courrait, on s'appelait, on toussait. Déjà, les gardes s'organisaient. Certains étaient allés chercher des seaux dans la guérite pour les remplir à la fontaine, d'autres se précipitaient dans le palais afin de porter secours au conseiller. Et au milieu de cette agitation, Althéa avait tiré sur la manche de Thom et avait crié pour couvrir le ronflement des flammes et les cris des gardes :

    "Il faut y aller nous aussi. Ils ne sont pas assez pour combattre à la fois le feu et le vampire !"

    Imperceptible, une partie d'elle-même s'était repliée dans un coin face à un souvenir qui de nouveau venait la hanter. Là, dans les ténèbres des cryptes se mouvait un vampire. Un vampire qui avait été son fiancé.

    "S'il vous plait, on ne peut pas le laisser tout seul avec lui. Il faut y aller je vous dis"

    Et, sans s'en rendre compte, elle avait commencé à courir au milieu des gardes qui ne faisaient plus attention à eux, tout droit vers les portes du palais.
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h50.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  5. #65
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages 
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Thom se sentait bien stupide, tandis que ce petit bout de femme surexcité se pendait à sa manche en le suppliant de porter secours à un inconnu probablement beaucoup mieux placé que lui pour assurer sa propre défense. Courir après les gardes, pour partager leurs seaux? ils ne feraient que les gêner. Se précipiter à leur suite dans le couloir où devait se dérouler le combat? Mais, le temps qu'ils se fraient un chemin, tout ne serait-il pas fini ?

    Renonçant à argumenter, le ménestrel suivit la jeune femme qui courait vers le palais. A défaut de sauver le conseiller, il pourrait peut-être éviter qu'elle ne fasse malencontreusement partie des dégâts collatéraux...
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  6. #66
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages 
    203
    Quête : le saut de l'ange

    Lathiriel souffla sur une mêche de cheveux qui lui barrait le visage, puis se mit à courir après le vieil homme et la jeune excité. Avec une équipe pareille, on allait pas loin, et ce n'était pas une mage à bout de sort qui allait relever le niveau, mais elle ne pouvait pas faire grand chose d'autre. Le début de soirée l'avait laissé presque intégralement décérébrée, et elle ne savait plus que faire à part suivre.

    C'est ainsi qu'il s'élança dans le couloir à la poursuite de Thom et d'Althéa, sans réellement savoir à quoi s'attendre, et sans réellement avoir envie d'y penser.
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  7. #67
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : le saut de l'ange

    Ils couraient donc tous les trois. Ils étaient entrés sans mal dans le palais. Les rares gardes qui surveillaient l'entrée avaient les yeux rivés vers la fenêtre à laquelle le conseiller Manostien avait disparu quelques secondes plus tôt. Dans le palais régnait une chaleur étouffante. La fumée noire avait envahi les moindres recoins pour mieux piquer les yeux et étouffer les pauvres mortels qui tentaient de percer à travers elle. Tout n'était que lumière rougeoyante et ténèbres.

    Et dans ces ténèbres dansait l'ombre du vampire. Projetée sur les murs, elle paraissait immense, comme si elle avait voulu engloutir Lothringen tout entier. Mais le non mort était retranché derrière le lit, incapable de se régénérer. Pour venir jusqu'à lui, le semi drow devrait enjamber ou contourner le sommier, ce qui lui laisserait le temps d'agir. Mais pourquoi ne pouvait il pas se régénérer ?

    Au même moment, toussant à perdre le souffle, Thom, Lathiriel et Althéa gagnaient péniblement le sommet des escaliers.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  8. #68
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: le saut de l'ange

    C'était la bousculade. Le départ d'incendie emplissait l'étage d'une fumée suffocante qui contraignait les vivants à se courber en deux pour chercher près du sol un peu plus d'oxygène. Et on avait repéré des formes noires qui évoluaient à la périphérie des jardins... Il devenait difficile de déterminer si la personne dans laquelle vous veniez de butter appartenait à la garde ou à la clique des assassins.

    C'est pourquoi, quitte à sacrifier une ou deux pièces du bâtiment, le sergent en charge de la sécurité du Palais, constatant son incapacité à enrayer l'incendie, avait finalement donné ordre à ses hommes de sortir dans le parc. Quant à Lothringen, dès qu'il avait vu le sergent lui-même pointer le nez dans la chambre où lui et le vampire se dévisageaient d'un bout à l'autre du lit, sa première remarque avait été pour lui donner ordre de déguerpir.


    "Dehors! Il n'y a de place que pour le feu ici!"

    "Mais... et vous? encore quelques minutes, et vous allez finir rôti!"

    Pour toute réponse, le conseiller se mit à incanter.


    Découragé, le sergent obtempéra en se précipitant sur la porte, qu'il trouva fermée. On la bloquait de l'extérieur. Il poussa, mais rien à faire.


    "Nous voulons entrer!!!" entendit-il crier dans le vacarme ambiant.

    "Et moi, je veux sortir", grommela-t-il. "Vous arrivez trop tard..."

    "Hein?"

    Il céda, et Althea, Thom et Lathiriel s'effondrèrent presque de surprise sur le seuil de la pièce où, à part le sergent, il n'y avait plus rien à voir... que la fumée... le feu... une fenêtre ouverte... et une brume intangible qui la traversait.

    Lothringen = => feuille morte = = > rez de jardin.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  9. #69
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : le saut de l'ange

    Au moment où Lothringen atterrissait sans dommages en dehors du palais, les trois compagnons se remettaient péniblement debout. Ici, la fumée s'épaississait encore, portée par l'incendie que le courant d'air ne faisait qu'attiser. Déjà, des spectres enflammés de ce qui avait jadis été des meubles ou des livres volaient dans la pièce. A présent, ils étaient seuls dans la pièce. Il leur fallait déguerpir au plus vite sans quoi ils allaient se retrouver rôtis.

    "Je crois qu'il faut filer ..., murmura Althéa en regardant autour d'elle d'un air passablement inquiet. m'est avis que même le vampire ne nous a pas attendus pour s'enfuir. Je me demande bien où il est d'ailleurs"

    Au même moment, le vampire sous forme de brume s'était extrait du brasier et s'était posé sur le toit, juste au dessus de Lothringen. Une nouvelle fois, il attendait le moment propice pour frapper. La chasse ne faisait que commencer.

    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  10. #70
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : le saut de l'ange

    Dès qu'il avait pu atterrir au jardin, le semi-drow s'était retourné pour vérifier que le vampire l'avait bien suivi. C'était évidemment ce à quoi il s'attendait, la créature n'ayant guère fait mystère de son intention de l'assassiner. Mais, au lieu de le rejoindre tout de suite en terrain découvert, elle s'était rematérialisée sur le toit de l'édifice, hors de portée des gardes et des projectiles, certes, mais aussi hors de portée de sa cible, qui avait mieux à faire que de l'attendre. Lothringen fit mine de ne pas l'apercevoir.

    En guise de diversion, les assassins noirs qu'Althea et ses compagnons pistaient depuis quelques temps étaient à leur tour passés à l'attaque, s'en prenant aux gardes qui entouraient le bâtiment en flammes. Compte tenu du fait que l'alerte avait été donnée dans l'ensemble de la citadelle, la manoeuvre avait un aspect désespéré qui n'échappa pas au conseiller. Qu'on leur montre un tout petit peu plus de résistance qu'ils ne l'avaient espéré, et ils s'empresseraient de déguerpir avant l'arrivée d'éventuels renforts.

    Quant à lui-même, s'il ne s'agissait que de tenir... Il aurait pu se rendre invisible et attendre que cela se passe. Mais ce n'était pas vraiment dans sa nature. Il y avait un vampire, non loin de là, qui risquait de faire beaucoup de dégâts avant la fin. Qui ignorait qu'il n'avait pas la moindre chance de le surprendre...

    Lothringen se plaça un peu à l'écart des combats, presque dos au palais, les haches comme machinalement serrées dans ses poings, et attendit. Il n'eut pas à attendre longtemps. Un léger chuintement dans l'air, une recrudescence de l'éclat de ses armes... Le semi-drow se retourna brusquement, juste au moment où le vampire tendait les griffes pour lui serrer la gorge. Pour toute réponse, le semi-drow lui découpa les côtes d'un coup de hache latéral.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  11. #71
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : le saut de l'ange

    Le vampire s'écroula avec un cri à faire se dresser les cheveux sur la tête. Il tenta de ramper, s'accrochant désespérément à la non mort mais finit par rendre l'âme une bonne fois pour toutes. A ce moment là, une des portes du palais s'ouvrit et se referma en claquant. Trois silhouettes accompagnées de volutes de fumée noire firent de nouveau leur apparition dans le parc.

    "Et voila, nous sommes sortis. On peut dire que nous l'avons échappé belle. Oh, le vampire il ... il est mort ..."

    Althéa avait regardé du côté de Lothringen.

    "Contente de voir que vous vous en êtes tiré. Non que j'en ai douté bien sûr"

    Elle allait continuer quand un garde arriva l'air essoufflé
    :

    "Des assassins sont entrés dans l'enceinte du palais, Conseiller. Venez avec moi, je vais vous emmener en lieu sûr"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  12. #72
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages 
    203
    Quête : le saut de l'ange

    Enfin c'était fini. Lathiriel se sentait plus morte que vive. Elle se serait bien écroulée là, par terre. Elle n'avait jamais été taillé pour le combat. Elle pouvait rester 72 heures sans sommeil et être toujours aussi vive, mais deux petites heures de course et de combat la tuaient.

    Elle posa une nouvelle fois la question:


    Que fait-on maintenant?
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  13. #73
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : le saut de l'ange

    « Bonne question …, répondit Althéa perdue dans ses pensées, tout irait mieux si nous avions la liste … »

    Elle aussi commençait à être fatiguée. Sa journée avait été plus que chargée. Son épilepsie, les assassins voulant récupérer le médaillon, son saut manqué par la fenêtre, la course poursuite à travers la lame d’argent. Il était grand temps qu’elle se repose. Mais il y avait ses noms sur cette liste codée. Sans vraiment le vouloir, elle avait regardé par-dessus l’épaule de Thom et avait retenu les chiffres correspondant à l’identité de la prochaine victime. Ne restait plus qu’à trouver le nom.

    « Guiguemar d’Olfray si je me souviens bien, dit elle avant de se rendre compte qu’elle avait parlé tout haut, c’est le nom de la prochaine cible. Est-ce que cela dit quelque chose à quelqu’un ? »

    Elle se tourna vers Lothringen avant de lui demander :

    « Rien de cassé ? »

    Une nouvelle fois, elle le voyait dans des circonstances calamiteuses. Un peu plus et il allait finir par croire qu’elle ne lui attirait que des ennuis.
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h51.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  14. #74
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : le saut de l'ange

    "Pas de problème majeur. Juste une lame à désinfecter."

    Le conseiller se tourna un instant vers le soldat qui lui avait demandé de le suivre, en lui disant de patienter. Puis il ajouta à destination du trio:

    "Guiguemar d'Olfray est un paladin haut placé dans l'ordre du Coeur Radieux. Et d'ailleurs vous le connaissez, Althea: c'est lui qui dirigeait les opérations lors de l'émeute du Triomphe d'Ao.

    Si je comprends bien, vous avez des assassins à poursuivre et vous connaissez la liste de leurs cibles? Ce serait trop vous demander que de vouloir savoir ce que vous savez d'eux? Pas que je veuille me montrer indiscret, hein... mais c'est quand même de ma peau qu'il s'agit, et il se pourrait que je dispose de quelques moyens utiles pour résoudre le problème un peu plus rapidement..."


    Lothringen était un tantinet nerveux; il y avait encore une bonne poignée d'assassins infiltrés dans le palais, et les informations lui parvenaient pour l'heure en ordre un peu trop dispersé. Et d'ailleurs, qui étaient ces deux inconnus qui paraissaient suivre Althea comme des chiens sans laisse?
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h52.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  15. #75
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : Le saut de l'ange

    S'il y avait un lieu qu'Atlhéa n'aurait jamais pu oublier à Manost, c'était bien le Coeur Radieux, l'antre des paladins. Elle n'était jamais entrée dedans mais la vue seule de l'édifice réussissait à la mettre mal à l'aise. Et ils allaient devoir se rendre chez eux après la tombée de la nuit. Voila qui n'était pas pour les plaire. Peut être prenaient ils d'autres formes une fois leurs armures enlevées.

    "Guiguemar d'Olfray, murmura-t-elle pas trop rassurée, c'est un vrai paladin alors ? Je l'ai croisé oui. Mais est il vraiment ... inoffensif ... pour un paladin je veux dire"

    Tout en parlant, elle se tournait vers Thom et lui lançait des petits coups d'oeil implorants. Il était le seul à pouvoir expliquer clairement la situation. Si elle s'y mettait, le conseiller manostien aurait passé toute la nuit à l'écouter sans rien comprendre.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  16. #76
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages 
    94
    Quête : Le saut de l'ange

    Thom Mérillym, comprenant qu'ils perdaient un temps précieux, décida de prendre provisoirement les choses en main. Les jeunes femmes qui l'accompagnaient paraissaient beaucoup plus à leur aise en course à pied que dans le noble art de la conversation: un art que, par bonheur, il maîtrisait à merveille.

    Le vieux barde s'approcha de Lothringen et le prit à l'écart:


    "- Conseiller, permettez-moi de me présenter: je suis Thom Mérillym, barde en retraite. J'ai récemment acquis la citoyenneté manostienne, et d'ailleurs je m'en félicite.
    - Je vois. Votre nom ne m'est pas inconnu.

    - Ah? J'ai pu en effet donner quelques récitals au Loyal.

    - Et quelques concerts dans les dossiers du Palais...
    - Vous m'en direz tant.
    - N'est-ce pas. Mais poursuivez donc.
    - Althea, dans le cadre de son... second travail... a mis la main sur une liste de noms que l'on s'est efforcé avec beaucoup d'obstination de lui ravir. J'y figure en tête, et j'ai reçu cette nuit une visite presque aussi agréable que la vôtre. Nous ne savons rien des commanditaires. Nous avons en priorité cherché à vous avertir... Apparemment, le point commun de toutes les cibles est d'avoir un lien quelconque avec Mélandis. A vous d'en savoir plus.

    Lothringen fronça imperceptiblement les sourcils.

    - Misère, s'il faut s'intéresser à toutes les personnes qui ont intérêt à faire capoter la trêve, ce sera long. Mais peut-être trouverons-nous rapidement un homme à faire parler. Je vais envoyer quelqu'un avertir sire Guiguemar. Et vous, qu'allez-vous faire? Je vous conseille de gagner un endroit plus sûr. Le Coeur Radieux me semble tout indiqué."
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h54.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  17. #77
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109
    Quête : le saut de l'ange

    Quoi ? Aller au coeur radieux à cette heure avancée de la nuit ? Ils allaient sûrement les surprendre dans un état inhabituel. Peut être ne dormaient ils pas. La légende prétendait même qu'ils avaient un troisième oeil pour veiller à leur place. Ou peut être allaient ils les surprendre dans le plus simple appareil ? Peut être seraient ils tous en train d'entonner des chansons paillardes en dansant ? Ou encore pire, peut être les accueilleraient ils pour partager leur dortoir. L'idée était tout simplement ... cauchemardesque ... En même temps, Lothringen avait raison. Ils pouvaient difficilement éviter le lieu : les assassins savaient qui ils étaient à présent. Leur petit groupe aurait tôt fait d'être repéré de nouveau. Alors autant rester là où on risquait le moins de les atteindre.

    "Hé bien, puisqu'il le faut, reprit Althéa avec une grimace, je crois que vous avez raison. Peut être pourrions nous accompagner les gardes ... Je ... suis désolée pour tout le dérangement conseiller ... Peut être à une prochaine fois. En espérant n'emmener aucun vampire ni assassin avec moi"

    Suite ici
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  18. #78
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    Quête : Retour à Ombre Terre

    Basile repartit pour la vierge d'argent lorsqu'il prit congés du mage drow. Sur ordre d’Althéa, il avait amené Oblivion au palais des murmures. Basile avait bougonné tout le long du chemin, parfois à forts jurons à l'encontre de l'humaine. apparemment celle-ci devait prendre un malin plaisir à embêter ce pauvre homme. Amusé, Oblivion l'avait suivit d'un pas léger, réfléchissant déjà à ce qu'il allait demander en s'entretenant avec le conseiller. Arrivés dans le quartier, machinalement, le drow avait un peu plus camouflé son visage avec son capuchon, comme pour éviter de faire transparaître ses origines. Il n'était pas encore prêt à circuler à visage découvert.

    Après avoir renvoyé Basile, il s'arrête quelques instant pour contempler le palais. Les quartiers de Manost étaient vraiment beau. Il songea à la réponse qu'il avait donné à Althéa. Si les dieux étaient clément, sûrement qu'il reviendrai à Manost pour y vivre. Il chercha du regard l'entrée du bâtiment. Des gardes étaient postés. Le plus simple serait de demander aux gardes. Ce faisant, il s’avança.

    - Bonjour, puis-je savoir si le conseiller Lothringen est ici ?


    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  19. #79
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : Retour à Ombre Terre

    Les gardes postés à l'entrée du palais dévisagèrent avec défiance le peu qui dépassait du capuchon. Peau noire, mèches blanches. Un drow. Encore et partout cette sale engeance.

    "Vous le pouvez, répliqua l'un d'entre eux d'une voix traînante. Si vous souhaitez le rencontrer, il faudra d'abord voir cela avec sire Gerdold, son assistant."

    Oblivion fut conduit jusqu'à un bureau du rez-de-chaussée où un vieillard à la mise en pli impeccable semblait avoir pour essentielle fonction de filtrer les intrus. Il reçut l'elfe noir d'un air distrait, entre deux chaises et une pile de dossiers.

    "Vous voudriez rencontrer le conseiller, hum? C'est un homme occupé, vous savez... Puis-je vous demander vos noms, qualité, ainsi que le motif de votre visite?"
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #80
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    Quête : Retour à Ombre Terre

    S'il y avait une chose qu'Oblivion haïssait, c'était avant tout ces gens au ton mielleux. Prenant son mal en patience, il s'avança vers le bureau. Il n'avait pas envie de donner la raison de sa visite à ce sire. Aussi, enlevant son capuchon, il dit simplement:

    -"Je m'appelle Oblivion, je suis un mage. Je souhaite le rencontrer pour une discussion privée."

    Le vieillard n'eut pas une once de délicatesse et ne prit même pas la peine de relever la tête. Employant toujours le même ton, il reprit.

    -"Si vous souhaiter le rencontrer, il faudra bien nous le dire", continue-t-il en gribouillant sur une feuille.

    Le mage drow sentait de nouveau sa patience le quitter. Ce vieillard l'irritait encore plus que l'humaine rencontrée à la vierge d'argent. Décidément ces humains étaient vraiment imprévisibles dans l'art de vivre. D'après ce que lui avait dit Althéa, ils avaient essuyés une attaque de drows. Ce sire Gerdold pourrait penser qu'Oblivion usait d'un quelconque subterfuge pour atteindre le conseiller.

    -"Ca suffit," dit-il en haussant le ton. Posant une sphère d'onyx sur le bureau, il reprit." Je désire m'entretenir avec le conseiller Lothringen au sujet de ceci."

    Cette fois-ci le vieillard s'arrêta de griffonner, pestant dans sa barbe la découverte d'une rature due à l'objet posé sur le bureau. Oblivion allait reprendre la parole quand une autre voix se fit entendre.

    -"Et qu'est donc cette chose ?" lança le conseiller Lothringen
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  21. #81
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : Retour à Ombre Terre

    Ayant entendu les éclats de voix comme il passait devant le bureau de son second dans l'intention de quitter le palais, le semi-drow n'avait pu manquer de s'intriguer de ce qu'il entendait. Si Lothringen était bien placé pour savoir ce que Gerdold avait d'exaspérant, l'inconnu manquait de patience...

    Le conseiller s'assit nonchalamment en travers du bureau et considéra la pierre noire que le visiteur venait d'y jeter. Une pierre qui valait certainement une fortune se comptant en plusieurs milliers de pièces d'or, mais on venait rarement le voir pour une estimation. Une pierre qui irradiait l'énergie magique, voilà qui était déjà plus intéressant. Pierre noire et nécromancie. Un puissant maléfice, réputé irréversible. Il se souvint...


    "Une capture d'âme?... Gerdold, laissez-nous."

    Lorsque le vieil homme fut sorti non sans force grognements contestataires, Lothringen observa plus avant son visiteur, attendant de savoir ce que ce dernier lui voulait.
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h56.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  22. #82
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    Quête : Retour à Ombre Terre


    Oblivion observa Lothringen. Celui-ci alla s'asseoir sur la chaise face au bureau, invitant Oblivion du regard à reprendre la parole. Recouvrant instinctivement sa sphère d'onyx de sa cape, il dit:

    -"Je sais que je n'aurais pas du m'emporter avec Gerdold, mais je devais absolument vous voir"

    -"Ne vous inquiétez pas pour lui, il en voit d'autre. Mais poursuivez je vous pris."

    Le mage drow s'assied face au conseillé. Lothringen était d'un calme déconcertant. posant son bâton à coté de lui, il reprit.

    -"Il y a quelques temps, un de mes amis m'a conseillé de venir vous voir."
    Devait-il tout lui dévoiler ou seulement parler de sa destination. Ne sachant que peu de chose sur ce conseillé, Oblivion préféra ne pas trop s'étendre au sujet de la sphère et de son objectif.

    -"Hugues de Breizh m'a dit que vous connaissiez un chemin pour aller à Ombre-terre. Je souhaite y accéder sans être trop vu. Une mission d'une grande importance à mes yeux m'oblige à retourner vers la cité maudite Menzoberranzan.
    Malheureusement, l'unique itinéraire à ma connaissance me permettrai d'arriver directement à un autel de sacrifice, au grand plaisir de certaines vestales. J'ai appris qu'il existe un passage caché. J'ai tenté de le découvrir mais il est si bien caché que je ne l'ai jamais trouvé.

    Rien, sur le visage du conseillé, ne laissait deviner une quelconque émotion. Mesurait-il le personnage ou la véracité du récit, Oblivion ne saurait le dire. Le conseillé avait perçu la puissance magique dégagée par l’âme de son mentor. La sphère caché sous le cape du drow émit quelques vibrations.
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  23. #83
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: retour à Ombreterre

    "« Une mission d’une grande importance à vos yeux », dites-vous… Je n’en doute pas. Il faut une motivation bien puissante pour pousser un dobluth à retourner tout droit dans le cocon des araignées. Moi-même, je ne le ferais pour rien au monde, ou presque…"

    Le devin détourna le regard. Encore une fois, Ombre-Terre se rappelait à lui; avec elle son passé lui giclait au visage, et il s’en serait bien passé.


    "Il existe un accès mineur d’ombre terre, perché dans la cordillière du Faucon, qui vous évitera, si vous voulez, d’avoir à traverser la mer jusqu’en Féerune. Cela fait des années que les montagnards de la région se défient de cette présence, bien qu’ils n’aient pas jusqu’ici surpris de mouvements plus importants que quelques rares patrouilles d’éclaireurs : vous n’aurez qu’à leur demander.

    Pour le reste, Hugues de Breizh s’est trompé. Je n’ai jamais mis les pieds à Menzoberranzan, et je ne connais pas de sentier détourné pour atteindre la ville."


    Il observa quelques instants les progrès de la déception sur le visage de l’inconnu. Cela ne ressemblait pas à de la vengeance déçue. Peut-être ce dernier était-il sincère, peut-être… Après un temps de réflexion, le semi-drow ajouta :

    "Cela dit, je connais quelqu’un qui pourrait éventuellement vous servir de guide. Quelqu’un qui doit savoir. Mais, hum… cette personne en sait beaucoup trop long sur trop de choses, nous ne sommes pas quittés en très bons termes, et pour la tirer maintenant de là où elle se trouve, il me faudrait un peu de temps, une poignée de sortilèges… et de très bonnes raisons."

    Il laissa couler un silence. Comme Oblivion, digérant les informations, ne lui répondait pas encore, il conclut avec une pointe de déception:

    "Revenez me voir quand vous serez prêt au départ, quand vous serez certain de n’avoir pu trouver d’autre moyen … quand vous vous serez décidé à m’en dire un peu plus sur votre identité et vos motivations. Si je n'ai pas votre confiance, vous n'aurez pas la mienne."
    Dernière modification par Lothringen ; 16/08/2007 à 16h55.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #84
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    DIJON
    Messages 
    702
    Quête: retour à Ombreterre

    -" La confiance est une chose rare dans les germes des drows,"sourit Oblivion. "Ainsi j'agirai comme vous me le proposez. Je reviendrai vous voir. Pour l'instant je vais déjà essayer de trouver quelques compagnons de route afin de pouvoir bien préparer et mener à terme ma mission. Je crois d'ailleurs avoir en tête la personne idéale qui m'aidera, dumoins si elle le peut".

    Lothringen observa Oblivion se lever silencieusement.

    -" Je sais, je dois vous paraître un peu déplacé de ne pas accorder une once de confiance. Un jour viendra ou je serai plus enclin à l'accorder." Oblivion se retourna prêt à partir.

    Il réfléchit un instant puis commença, à pas lent, à se diriger vers la sortie. La prochaine destination pourrait bien être la vierge d'argent. Bien qu'à l'idée de revoir la turbulente Althéa, Oblivion se dit que dans la guilde il pourrait trouver de l'aide.
    pour faire parler mon avatar en RP #FF4500
    La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps
    Discord :
    https://discord.gg/46ceAF8



  25. #85
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109

    Re : [Bâtiment] Le palais des murmures

    Vents contraires, acte III : sur les toits de Manost

    Elle sautait de toits en toits à toute vitesse. Agile comme un chat, sautant souplement d'une toiture à l'autre. Par moments, elle passait par des chemins pentus et glissants mais elle n'en avait cure. Aujourd'hui, elle poursuivait un but et ce n'était pas Elissa Keens qui l'envoyait ni même le Loyal et encore moins à l'ambassade luménienne. Non, aujourd'hui, elle se rendait au Palais de Murmures dans la citadelle de la Lame d'Argent, demeure du conseiller à la diplomatie.
    Elle était partie à la tombée du jour pour être sûre qu'on ne la repère pas. Pas avant qu'elle ait atteint son but : surprendre Lothringen.

    Le semi drow lui avait parlé quelques temps plus tôt de pièges que l'on posait sur les toits de la ville. Pour attrapper les oiseaux indésirables. Il l'avait mise en garde contre ceux de l'ambassade, particulièrement redoutables. Elle s'était contentée de sourire mais déjà, au moment où Lothringen lui en parlait, elle avait déjà sa petite idée en tête.

    Elle, Althéa allait lui montrer ce qu'elle faisait des pièges. Elle le repérerait et passerait par dessus, ce ne serait pas plus compliqué que cela. Ensuite, elle ouvrirait tout doucement la fenêtre de la bibliothèque – elle avait apporté pour cela son matériel ouvrant tout types de serrures même les plus récalcitrantes – et se glisserait doucement jusqu'à sa chambre. Ensuite, elle lui ferait la plus belle peur de sa vie. Elle en riait d'avance.

    Elle passa sans trop d'encombre par dessus les grilles de la citadelle. Ensuite, il y avait eu ce chêne centenaire, passant juste au dessus des remparts du palais. L'escalade lui sembla très facile. Trop facile peut être. Puis vint l'endroit où le chemin de ronde jouxtait une des dépendances du palais. Un simple saut suffit. Maintenant, rien ne pouvait plus l’empêcher d'atteindre son but. Elle jubilait d'avance.

    Maintenant, elle était sur les toits du palais marchant le plus silencieusement possible ... Un pas, deux pas, trois et ...

    “ Cling ” fit le piège en se refermant sur sa jambe.


    hrp : hé non, soeurette, quand y en a plus, y en a encore :girl_drink2:
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  26. #86
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340

    Re : [Bâtiment] Le palais des murmures

    Trop confiante en ses talents, Althea avait négligé de fouiller attentivement du regard les recoins d’ombre que tuiles et mansardes ménageaient ça et là sur la toiture. Elle aurait alors peut-être pu, à force de patience, repérer les pièges d’abord dissimulés aux regards par d’habiles camouflages de boue, de fiente ou de feuilles mortes. Visiblement, c’étaient les services du contre-espionnage qui s’étaient chargés de l’affaire : et ils n’avaient pas ménagé leurs efforts.

    Les dispositifs avaient été installés aux endroits stratégiques, là où le pied glissant sur la pente ne pouvait manquer de chercher tôt ou tard un appui. Certains prenaient la forme de glyphes de garde, d’autres de simples capteurs magiques destinés à laisser entendre un sifflement insupportable dès qu’une forme de taille humaine passerait à portée. Celui qu’avait déclenché Althea était une sorte de piège à loup que l’on activait d’une simple pression et qui se refermait alors sur la cheville avec une rapidité redoutable. Nulle magie dans ce piège : mais un ressort particulièrement retors et des dents de métal mordantes qui lui déchiraient la chair tandis qu’elle essayait encore de se dégager. La bretteuse tira de toutes ses forces sur les mâchoires de fer, dans l’espoir de les écarter suffisamment pour pouvoir glisser son pied en dehors. Mais rien à faire : le ressort excédait ses forces. Elle n’eut plus d’autre choix que de regarder les déchirures d’un rouge sombre que le piège venait de faire dans sa cheville. La douleur était insupportable : c’était à croire que le métal atteignait l’os. Et elle perdait beaucoup de sang…
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  27. #87
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 109

    Re : [Bâtiment] Le palais des murmures

    Le sang perla tout doucement le long de ses bottes au cuir entamé par le piège puis dégoulina tout doucement le long des tuiles pour finir leur course dans la gouttière. Mais la bretteuse n'eût pas le loisir de le voir. Des larmes de douleur brouillaient sa vue. Elle tenta une nouvelle fois de desserrer le mécanisme. Cette fois, il y eut un grincement sinistre. Les dents de métal semblèrent relâcher leur prise. Althea se crût sauvée mais au moment où elle allait retirer son pied, sa main droite ripa. Le piège retourna mordre sa cheville, venant trancher un peu plus la chair à vif, s'enfonçant un peu plus ... Oui, cela devait toucher l'os. Elle se retint juste de hurler, ne laissant échapper qu'un faible gémissement.

    Mal, elle avait mal. Trop mal. Elle ne pouvait rien faire pour soigner la blessure tant que son pied était prisonnier de son étau de fer. Des goûtes de sueur inondèrent son front. L'espace d'une seconde, la tête lui tourna. Elle se mit tant bien que mal sur le dos de façon à ne pas glisser sur les tuiles. Elle en serait quitte pour une jambe arrachée. Et cela faisait déjà si mal ... Elle tenta de respirer, de se concentrer sur autre chose que cette douleur grandissante. Il lui semblait que chaque son, chaque respiration se répercutait dans sa jambe tel un immonde marteau. Et tout ce sang qu'elle continuait de perdre ...

    Soudain, elle fut prise d'un haut le cœur et vomit sur les tuiles. Elle se pencha juste à temps, accentuant un peu plus la douleur. Cette fois, elle ne put retenir un cri. Désormais, elle n'avait envie que d'une seule chose : que quelqu'un passe et la retrouve. Mais qui passerait sur les toits et en pleine nuit ?

    Alors, ne souhaitant pas attendre la réponse dans la nuit plus hostile que jamais, elle se pencha du coté de fenêtre et cria le plus fort qu'elle put :


    “ A l'aide ! ”
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  28. #88
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340

    Re : [Bâtiment] Le palais des murmures

    Althea n’avait pas eu le temps de s’aventurer bien loin sur le toit du bâtiment avant de se retrouver prise au piège : aussi la fenêtre vers laquelle elle criait se trouvait-elle être, non celle de Lothringen, mais celle d’un dignitaire de la cité qui avait le sommeil particulièrement lourd – et en tout cas assez profond pour ne pas l’entendre. En revanche, les gardes qui faisaient paresseusement leur habituelle ronde de nuit dans le parc l’entendirent aussitôt, de même qu’ils aperçurent sa silhouette inclinée qui se détachait sur le toit du palais. La première surprise passée, ils se sentirent plutôt goguenards.

    Tiens, on a attrapé un drôle d’oiseau. Ou plutôt une oiselle, d’après la voix ?”
    Si on la laissait mijoter là haut jusqu’à demain ? On va avoir de la peine à la récupérer dans cette obscurité. Il vaudrait mieux laisser faire les Sentinelles… ”
    Le premier n’approuvait pas.
    D’après leurs dires, certains des pièges sont assez dangereux pour tuer leur homme, ne serait-ce que par hémorragie… Espionne ou pas, il va falloir s’en occuper tout de suite si on veut avoir une chance de la capturer vivante. ”
    Et on le veut ? ça me fatigue déjà.”
    La question serait plutôt: est-ce que le patron le veut? Imagine que ce soit sa fouineuse favorite ? Il ne nous loupera pas. ”
    Ouille… J’y pensais pas. On se dépêche, alors. ”

    Les deux hommes s’empressèrent enfin d’avertir leur supérieur direct, un des officiers affectés à la surveillance de la citadelle. Ce dernier, peu désireux d’aventurer ses hommes sur la pente glissante et truffée de pièges de la toiture, envoya chercher les Sentinelles de Helm. Et, après une bonne heure de cris répétés, d’attente et d’angoisse, Althea vit enfin deux silhouettes noires ramper sur les tuiles. Elle allait engager la conversation quand l’un des deux hommes lança un sort… Probablement un sort de sommeil, car, quand elle reprit conscience, elle se trouvait dans une pièce aveugle, au sol d’argile nu, où flottait une vague odeur de pourriture. On l’avait allongée sur une couchette de bois scellée dans le mur. Sa cheville avait été pansée, mais il était hors de question d’espérer marcher sur ses deux jambes. Du reste, il n’y en avait pas besoin : la pièce était exiguë, vide, et l’obscurité y était presque totale. On distinguait à peine un mince liseré de lumière sous la porte : une faible torche, qu’un simple courant d’air finirait par éteindre…


    La suite ici
    Dernière modification par Lothringen ; 15/10/2007 à 20h59.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  29. #89
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258

    Re : [Bâtiment] Le palais des murmures

    [Quête : l'invasion des ombres]

    Un jeune homme se présenta à l'entrée du palais. Il avait traversé la ville jusqu'à la citadelle d'argent en courant, se faufilant entre les passants, voir en les cognant carrément bien involontairement. Après avoir franchi le premier rideau de gardes à l'entrée de la citadelle, celui-ci se présenta essoufflé à ceux du palais des murmures.

    "Je suis porteur d'une lettre du Grand Emissaire de Helm au conseiller Lothringen. C'est au sujet de l'expédition à Luménis."

    Il montra un porte-parchemin pour prouver sa bonne foi. Le garde obligea le garçon à sortir le parchemin devant lui. Celui ci était scellé à la cire, on y reconnaissait le sceau du dirigeant manostien. Le garde laissa filer le gamin qui reprit sa course intrépide à l'intérieur. Il heurta la porte du bureau de Lothringen plus qu'il ne frappa.

    Lorsque le semi drow lui donna l'autorisation d'entrer, le jeune homme ne se fit pas prier. Il s'inclina devant le conseiller et lui tendit le parchemin.


    "Messire, voici un message du Grand Emissaire Ravestha venant directement de Luménis."

    Lothringen prit le parchemin qu'on lui tendait et cassa le sceau pour lire le message. Pendant ce temps, le jeune garçon se dandinait, curieux et impatient de savoir ce qu'il contenait.

    Cher Lothringen,

    Navré que vous receviez de nos nouvelles que maintenant. Il y a eu fort à faire depuis que nous avons quitté Manost. Je gage que la ville est entre de bonnes mains avec vous et que vous aurez réussi à gérer malgré la solitude à sa tête qui est la vôtre.

    Nous avons croisé un navire luménien aux larges des côtes d'Helonna que nous avons abordé et capturé. Nous avons pu ainsi nous infiltrer en ville et contacter la résistance. Je ne peux vous retranscrire véritablement l'horreur de ce que nous avons vu là-bas. La cruauté de Morféa Nwalk ne connaît pas de limite. Pour punir les résistants de leurs actions, il a mis à feu et à sang un quartier de la ville, sans le moindre égard pour ses habitants. Le ciel était couvert de la fumée noire des charniers, l'odeur de mort était insoutenable. C'est le moment où nous avons décidé d'agir simultanément avec les résistants.

    Nous avons lancé l'assaut depuis les quais militaires, repoussant les armées de Morféa au prix de nombreuses vies. C'est avec tristesse que je vous apprends que plus de la moitié de nos effectifs est tombée lors de cette bataille qui nous a certes vu vainqueurs, mais qui aura coûté terriblement cher.

    Pour autant, le tyran n'est pas en déroute. Il tient toujours le quartier nord et ses soldats sont les plus expérimentés qui soient. A l'heure où je vous écris, nous avons appris qu'il s'apprête à lancer une contre-attaque pour reprendre la ville. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, nous tenons cette information de... Folken, que nous croyions décédé. Il semble qu'il y ait d'autres enjeux plus personnels que ceux de la conquête de Luménis dans cette affaire.

    Toujours est-il que nous avons fait le choix de prendre les devants. Nous ne pourrions faire face à une attaque, aussi avons-nous décidé de frapper au coeur et de nous en prendre directement à Morféa, au sein de son palais. Notre groupe va se lancer dans cette ultime tentative prochainement.

    Vous aurez compris que si nous échouons, rien ne s'opposera plus à la domination de Morféa. Vous seriez alors le dernier dirigeant de Manost. Pour parer l'éventualité d'un échec, je vous suggère donc de préparer la cité bénie à devoir livrer une guerre contre sa voisine helonnienne.

    Je sais que je peux compter sur vous pour cette tâche. Quoique je vous ai dit auparavant, j'ai toujours su que je pouvais compter sur vous. Vous êtes plus fidèle à la cité bénie que bien des Helmites.

    Si Tymora me pardonne, alors peut-être nous reverrons-nous. Car nous aurons besoin d'elle pour cette mission.

    Que le Vigilant veille sur vous et sur Manost.

    Ravestha, Grand Emissaire de Helm

    Le garçon fixait le semi-drow avide de voir la réaction, mais trop timide pour demander de quoi il retournait dans la lettre.

    Dernière modification par Ravestha ; 25/03/2008 à 20h25.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  30. #90
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    [Quête] L'invasion des Ombres

    Depuis le début de la guerre civile lumenienne, tous les contacts avaient été rompus avec la cité de lumière. Les seules informations qui parvenaient à Lothringen venaient des provinces d’Helonna, faisant état de combats de rue acharnés et de massacres à l’intérieur d’une ville repliée sur elle-même. C’était à peine si l’on savait l’identité des protagonistes, encore moins l’avantage provisoirement acquis par tel ou tel parti: aussi Manost s’installa-t-elle au fil des semaines dans une expectative inquiète, probablement moins soucieuse de la destinée des lumeniens que de celle des deux cents volontaires qui avaient accompagné le Grand Emissaire dans son expédition.

    Quant à Lothringen, il s’était retrouvé du jour au lendemain l’unique dirigeant de Manost en exercice, ce qui avait bientôt impliqué un surcroît de travail habituellement placé hors de son domaine de compétence, ainsi que bien des velléités d’insubordination de la part de ceux qui ne voulaient toujours pas accepter la présence d’un drow tymoran à la tête de leur cité sainte.
    Lothringen avait donc passé les trois derniers mois à calmer les esprits échauffés et tenter d’assurer un semblant de continuité politique. Contraint de se montrer davantage qu’il ne le faisait auparavant, de se mettre en avant et d’assumer pour siennes des décisions autrefois collégiales, il avait dû afficher un rôle que les dignitaires manostiens ne lui connaissaient pas, ou plutôt, dont ils n’avaient pas pris jusque là pleinement conscience : c’était une chose pour eux de savoir Lothringen au conseil, en déplacement ici ou là, une autre de le voir diriger à lui seul la cité bénie, instance ultime et plénipotentaire.

    Faute de choix, le semi-drow avait affronté la situation, géré les affaires courantes et fait quelques exemples, mais il ne faisait pas de doute qu’il aurait eu quelque peine à défendre son poste si la nouvelle du décès du Grand Emissaire était parvenue en ville.
    Autant dire qu’il avait modérément apprécié son nouveau rôle de gardien de la cité, d’autant que ce dernier avait fortement nui à sa vie privée, l’empêchant de s’éclipser de la ville aussi légèrement qu’il en avait autrefois pris l’habitude. Cela ne lui ressemblait pas et ne lui plaisait guère que de devoir rester à l’arrière pendant que les autres risquaient leurs vies pour la bonne cause. Et cela l’exaspérait et l’inquiétait tout à la fois de devoir sacrifier à cette tâche ingrate d'autres priorités. Combien de temps encore devrait-il repousser de se rendre à Melandis ?

    C’était donc un homme à plus d’un titre préoccupé et un peu fatigué qui reçut la missive que lui apportait ce jeune homme, puis la parcourut d’une traite avant de la relire plus attentivement, soucieux d’en apprécier les informations une à une. Ils allaient donc tenter le tout pour le tout et il ne restait plus qu’à préparer l’inévitable guerre qui s’ensuivrait, si jamais Morfea l’emportait. Lothringen soupira. La victoire toute provisoire de Morfea l’inquiétait beaucoup moins que le péril de mort dans lequel s’était plongés Althea ou Ravestha en se jetant tête la première dans cette guerre civile. Et s’il pensait à la première comme à son amante et la mère de leur enfant à naître, il pensait à Ravestha comme au Grand Emissaire, mais aussi comme un ami cher…

    En relevant les yeux, il vit le garçon qui se dandinait toujours, peinant à cacher son impatience. Tant de personnes à Manost guettaient comme lui ces nouvelles.


    « Tiens, mon garçon, dis-moi, sais-tu divulguer un secret ? »

    Ce dernier demeura interloqué. Le conseiller sourit.


    « Parfait. Alors va-t-en faire savoir à tous les crieurs que tu pourras trouver sur ta route que nos troupes en Lumenis ont connu quelques victoires et de lourdes pertes, mais que le Grand Emissaire est toujours à leur tête et que le dénouement, heureux ou malheureux, ne saurait plus tarder. Ajoute que je suis parti lever une flotte sur les côtes de Paymill, afin de pallier une possible victoire du tyran. Que les esprits se préparent à la guerre… »

    Sur ces mots, le semi-drow quitta la pièce le premier, car il devait d’urgence s’entretenir avec ce qu’il resterait des instances dirigeantes de la ville en son absence.
    Dernière modification par Lothringen ; 26/03/2008 à 22h36.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Page 3 sur 8 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Le Palais de Justice
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Le Quartier du Gouvernement
    Réponses: 489
    Dernier message: 26/06/2019, 15h39
  2. [Bâtiment] Le Palais de Justice
    Par Duo dans le forum Le Havre Bourgeois
    Réponses: 16
    Dernier message: 31/12/2018, 20h01
  3. [Bâtiment] Le Palais de Justice
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 114
    Dernier message: 15/12/2014, 22h00
  4. [Bâtiment] Palais de Melandis
    Par dragum dans le forum Le Havre Bourgeois
    Réponses: 19
    Dernier message: 21/11/2013, 21h57
  5. [Bâtiment] Le Palais du Conseil
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 89
    Dernier message: 26/10/2009, 15h53

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250