Page 5 sur 5 PremièrePremière ... 345
Affichage des résultats 121 à 132 sur 132

Discussion: [Bâtiment] Camp d'entraînement

  1. #121
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Après plusieurs missions, Shinook revenait enfin au camp d'entraînement. Il demanda cette fois à combattre un gobelin, histoire de se mettre un peu en forme et de garder de bonnes aptitudes en combat à deux armes. Il dégaina donc ses deux épées longues et se mit "au travail".

    Nom : Shinook
    Numéro de membre : n°8
    Nombre de fois venu : 4/30

    Shinook : 26
    Gobelin : 10

    Rapport de combat S8mn8DxrHu entre Shinook et Gobelin

    -=> Shinook a perdu 0 points d'endurance <=-
    -=> Gobelin a perdu 3 points d'endurance <=-
    --------------------
    Informations supplémentaires
    Bonus Shinook : +0 (Pas de modifications)
    Bonus Gobelin : +0 (Pas de modifications)
    Shinook joua de ses deux armes tranchantes et fit une estafilade au niveau de l'abdomen du monstre.

    Shinook : 26
    Gobelin : 7

    Rapport de combat bUzSGAjJsX entre Gobelin et Shinook

    -=> Gobelin a perdu 9 points d'endurance <=-
    -=> Shinook a perdu 0 points d'endurance <=-
    --------------------
    Informations supplémentaires
    Bonus Gobelin : +0 (Pas de modifications)
    Bonus Shinook : +0 (Pas de modifications)
    Le Gobelin contre-attaqua mais Shinook para son cimeterre de sa première pée, et de l'autre il le transperça de part en part. C'en était déjà fini pour lui...

    Shinook : 26
    Gobelin : -2

    L'Elfe rengaina ses "fidèles" épées, et s'en alla dans sa chambre. Il semblait déçu par ce combat si court. Il se dit que la prochaine fois, il tenterait sa chance avec un monstre plus gros.


  2. #122
    Vergil Invités
    Et donc comme lui avait indiquer l'officier de recrutement, Vergil se dirigea vers le fort.
    Au bout d'un quart d'heure il arriva devant l'immence batisse et resta bouche bée face au venerable batiment. Il n'avait jamais vu quelque chose d'aussis bien construit, pas meme son ancienne demeure n'arrivait à la cheville de ca. Apres ce court instant d'admiration il se dirigea vers l'entrée surveillé par deux gardes.

    - Veuillez vous identifiez s'il vous plait!

    - Je suis une nouvelle recrue de l'armée Manostienne. Voici mon laissez passer.

    Il leur montra le laissez passer donné par l'officier de recrutement. Un des gardes s'approcha pour verifier le document. Vergil se demanda si quelque'chose ne les rendait pas paranoiacs dans cette ville ces derniers temps. Il se souvint du fait que l'officier avait mentionné beaucoup de travail dans la ville ces des temps ci. Les deux faits devaient etres reliés.

    - C'est bon vous pouvez passer.

    - Pourriez vous simplement m'indiquer le centre d'entrainement?

    Le garde lui donna des directions que Vergil s'empreca de suivre. Il arriva donc au camp d'entrainement et chercha un officier afin de pouvoir passer ce test d'aptitude dont on lui avait parlé.

  3. #123
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Virgil fut donc conduit à l'officier en charge du camps d'entrainement. Un vétéran dont les cicatrices couvraient le corps et donc les cheveux gris et les traits tirés trahissaient l'âge.

    - Jeune homme...

    La nouvelle recrue exposa sa situation à l'officier assis derrière une petite table de bois.

    - Hmpf... Ah très bien je vois. Et bien la carte vous coûtera 150po, si vous n'avez pas la somme à votre disposition, nous vous ferons un accompte qui sera déduit de votre première solde.

    Le vieux attrappa alors un morceau de papier, y griffona les renseignements nécessaires :

    Numéro de membre : 11
    Nom : Vergil
    Nombre d'entraînements : 1

    Le jeune homme optant pour l'arrangement proposé par l'officier, celui-ci lui indiqua le chemin menant à une des arènes du camps. Il ne vous reste qu'à demander à un de nos mages de convoquer un adversaire au choix.

    (si tu as besoin d'explications pour le combat, n'hésite pas à me demander )
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  4. #124
    Vergil Invités
    Vergil s'executa donc et se rendit dans une des arenes du camps d'entainement. Il était temps pour lui de montrer ses compétences au combat.
    - ( Et ils ne vont pas etres décus)

    Il se placa donc dans une des arenes et demanda au magicien d'invoquer un gobelin pour commencer. Precipiter les choses était une mauvaise idée. Le sol était nourris du sang des imbéciles qui se sont mesurés à plus fort qu'eux. D'un autre coté cela lui donner l'occasion de faire dans la technique sans avoir à trop se soucier de représailles. Il entendit le mage prononcer l'incantation et à la fin de celle ci un gobelin apparut de l'autre coté de l'arene. Il attendit que celui-ci soit pret avant de passer à l'attaque.

    Vergil: 28
    Gobelin: 10

    Le gobelin remarquat enfin Vergil et se rua vers lui pour lui porter un coup. Vergil tenait son fourreau dans la main, la lame encore à l'intérieur. Apparament le gobelin allait pouvoir porter son coup sans que Vergil ne puisse réagire. Au dernier moment, alors que le gobelin n'était plus qu'à un metre de lui, dans un laps de temps tres cour, Vergil en un seul mouvement, dégenna sa lame tout en portant un coup en diagonale sur le gobelin.

    Rapport de combat bfwEcDSko6 entre Vergil et Gobelin

    -=> Vergil a perdu 0 points d'endurance <=-
    -=> Gobelin a perdu 2 points d'endurance <=-
    --------------------
    Informations supplémentaires
    Bonus Vergil : +0 (Pas de modifications)
    Bonus Gobelin : +0 (Pas de modifications)
    Vergil: 28
    Gobelin: 8

    L'attaque avait à peine bléssé le gobelin mais Vergil ne se décourageat pas, il fit une attaque percante, se retrouvant deriere lui ensuite.

    Rapport de combat yCjbIbqrI0 entre Gobelin et Vergil

    -=> Gobelin a perdu 4 points d'endurance <=-
    -=> Vergil a perdu 0 points d'endurance <=-
    --------------------
    Informations supplémentaires
    Bonus Gobelin : +0 (Pas de modifications)
    Bonus Vergil : +0 (Pas de modifications)
    Vergil: 28
    Gobelin: 4


    Le gobelin était gravement blessé cette fois. Vergil relacha un court instant sa garde afin de porter un coup final, mais le gobelin profita de cet instant pour lui porter une attaque que Vergil parvint tout juste à dévier, sa lame sur le retout coupant le bras gauche de l'infortunée créature.

    Rapport de combat FzKNFeNbKG entre Vergil et Gobelin

    -=> Vergil a perdu 0 points d'endurance <=-
    -=> Gobelin a perdu 3 points d'endurance <=-
    --------------------
    Informations supplémentaires
    Bonus Vergil : +0 (Pas de modifications)
    Bonus Gobelin : +0 (Pas de modifications)
    Vergil: 28
    Gobelin: 1

    Le gobelin désormais agonisant ne pouvait plus rien faire contre Vergil qui lui mit un coup de lame vertical vers le haut pour en finir.

    Rapport de combat UubOdVtLyq entre Gobelin et Vergil

    -=> Gobelin a perdu 10 points d'endurance <=-
    -=> Vergil a perdu 0 points d'endurance <=-
    --------------------
    Informations supplémentaires
    Bonus Gobelin : +0 (Pas de modifications)
    Bonus Vergil : +0 (Pas de modifications)
    Vergil: 21
    Gobelin: -9

    L'espace d'un instant le gobelin se tint la, debout, immobile. Vergil se demanda si il n'avait pas raté son dernier coup. Il décida de ratraper son erreur et se prepara à remetre uncoup lorsqu'il vit le gobelin immobile se diviser en deux moitiés exactes qui auraient pu etres symétriques, si ce n'était pour le bras gauche manquant du gobelin. Il vit le corps se dématerialiser, la magie l'animant s'étant dissipée. Vergil rengaina donc sa lame. Et attendit le jugement de son superieur.


    ( NRP: Ils y'a deux rapports manquant: celui qui aurait du etre le premier, ou j'infligeait 7 point de dégats à la bestiole, a planté sur mon ordit, la loose. Le deuxieme, ou je le canardait aussis aurait du etre en deuxime position, mais j'avait oublié d'inverser les roles attaquants/ défenseurs. Ce deuxieme point ne se reproduira plus. )

  5. #125
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Le vieil officier cracha une chique puis se racla la gorge.

    -Grmpf, tu te débrouilles... Bienvenue dans la garde ptit gars ! Pour le moment tu es libre, nous te ferons appeler quand nous aurons besoin de tes services.

    Sur ces paroles, l'homme tourna les talons et se dirigea vers son poste.


    [HRP : Mais si tu veux faire du RP n'hésites pas à demander ]
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  6. #126
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Nom : Shinook
    Numéro de membre : n°8
    Nombre de fois venu : 5/30


    Shinook passait maintenant peu de temps à l'entraînement, car il était souvent en mission. De plus, il y combattait tout en sachant qu'à tout moment, il pourrait mourir, sans qu'on puisse l'aider. Ce sont ces combats qui permettaient à Shinook de s'améliorer, d'avoir de l'expérience, et de tester sa force...

    Mais ce genre de combats étaient souvent très lourds psychologiquement, et le Garde voulait revenir à des choses plus habituelles, plus simples. Ce type d'entraînement lui permettait de ne penser à rien, et les derniers jours avaient été très durs pour lui...

    C'est donc peu en forme que Shinook se rendit ce jour-là à l'entraînement, après une nuit qui lui avait semblé très courte.


    - Tiens, bonjour Shinook. Ca faisait un moment qu'on ne vous avait pas vu céant ! dit un Garde que Shinook connaissait un peu. Un peu rustre, mais très amical et loyal.

    En le voyant, Shinook se força presque à lui sourire, parce qu'il l'aimait bien après tout, parce qu'il faisait parti de ceux qu'ils considéraient comme membres de sa propre famille. Mais on voyait bien sur son visage que ces derniers jours n'avaient pas été très heureux pour lui. Le Garde, qui sentait qu'il vallait mieux ne pas parler de ça, répondit d'un sourire.

    - Il ne faut pas négliger l'entraînement, même s'il ne paye pas autant que les "véritables" combats que vous rencontrez en mission.

    Shinook n'avait pas vu un des autres capitaines de la Garde, un de ses supérieurs directs, tout comme le Garde qui semblait tout aussi surpris. Il était connu pour être très dur avec les novices, très sévère, et peu amical. Mais sa loyauté envers Helm et Manost étaient indiscutables. De plus, c'était un guerrier accompli, qui excellait dans chaque combat.

    Lorsqu'il le vit finalement, l'Elfe de Lune s'inclina respectueusement, véritable reconnaissance de sa soumission envers lui, mais ne répondit pas, comme s'il avait jugé que ce n'était pas nécessaire.


    - Montrez-moi ce dont vous êtes capable. Défendez-vous.

    Soudain, le capitaine sortit son cimeterre, et adopta une position de combat qui lui était propre.
    Shinook ne s'attendait pas à ces mots. Jusque là, il n'était venu que pour combattre des créatures plus faibles que lui, mais jamais des humains. Cela prouvait qu'on s'intéressait à lui, et que finalement, cet homme considérait peut-être ses Gardes mieux qu'il ne le pensait.
    Suivant ses ordres, Shinook se recula de quelques pas, et sortit ses deux lames. Il lui semblait qu'elles n'avaient jamais quitté ses mains, depuis le jour précédent, depuis ses derniers combats. Il était à l'aise, il se sentait mieux, et cette preuve de reconnaissance le motivait pour la suite des événements.


    - Ne craignez pas de vous battre avec force dès le début.
    - Bien, sire.

    Au même moment, ils s'élancèrent l'un vers l'autre, l'un contre l'autre... Le bruit du fer sonnait dans toute la tour qui était réservée à l'entraînement. Tout le monde avait arrêté ses activités et s'était approché de la scène de combat, qui s'annonçait passionnante. D'un côté, Shinook, dont la réputation d'excellant combattant ne cessait de prendre de l'ampleur, et d'un autre côté, son supérieur, le capitaine de la Garde le plus craint, pour sa précision et la fermeté de ses coups...

    Le combat était très serré, chacun arrivait à toucher l'autre, à se déchirer des lambeaux de vêtements, mais peu de sang s'écoulait. Puis, au terme de plusieurs minutes de combat intense, pendant lesquelles on entendait des "Oh !!" et des "Ahh !!" tout autours d'eux, Shinook frappa son adversaire de ses deux épées, avec toute sa force. Son coup avait été juste, et puissant. Le capitaine, bien qu'ayant paré le coup, fut projeté à terre, désarmé et désormais à la merci de Shinook.
    Celui-ci courut vers lui dans un premier temps, les deux armes en l'air, prêt à frapper, à donner le coup fatal. Puis, arrivé à hauteur de son adversaire, Shinook crut reconnaître un des mercenaires qu'il avait tué le jour précédent. C'était comme un flash, qui l'arrêta net dans son attaque. Il le vit relever la tête, révélant un air désarmé, effrayé, et des yeux pleurant, comme un enfant. Shinook avait soudain pitié de lui. Il était comme paralysé devant cette scène assez étrange, qui éveillait la curiosité des spectateurs.
    En un éclair, le capitaine reprit son arme en main, se releva et sauta sur le Garde, l'écrasant à terre, de tout son poids. Cela eut pour effet de réveiller Shinook, qui commençait à transpirer, à trembler. Il avait désormais une position avantageuse, et le combat était sans issue.
    Voyant son Garde dans un état étrange, le capitaine stoppa son attaque, se releva, et rengaina son cimeterre, symbolisant la fin du combat. Pendant, cet instant, Shinook vit dans ses yeux comme de l'inquiétude, et surtout, de la pitié...


    - Vous avez encore besoin d'entraînement , Soldat. Mais vous êtes sur la bonne voie. Continuez ainsi. Allez vous reposer à présent.

    Et sous la stupeur des autres Gardes, il sortit, de son allure droite et imposante, laissant Shinook seul, encore à terre, qui regardait le plafond d'un air absent.

    Le reste de la journée, Shinook resta seul, dans sa chambre silencieuse, à penser, étendu sur son lit, immobile, comme un mort...


  7. #127
    Date d'inscription
    November 2003
    Messages
    423
    Immédiatement après son entrevue avec le garde du Bureau de recrutement Morgon avait foncé vers le camp d'entraînement. A son arrivée, son illusion ne s'était pas dissipée, une fausse aura magique abondement impressionnante l'entourait. Bien que les combattants aguerris comprennent normalement le subterfuge, cette fois ci tout le monde semblait le regarder avec une crainte étrange. En effet, le bonhomme semblait joyeux, et même un peu pompette, et pourtant il avait la tête typique de celui qui vient de se lever après une soirée de beuveries. Son visage disgracieux n'améliorait pas les choses, et en plus il avait réussit à se faire un trou dans la jambe gauche de ses habits. Etonnés par le contraste de l'aura dégagée et de cet air ridicule, les personnes présentes au camp ne cherchaient pas à voir si il y'avait une illusion là dessous, mais le jeune homme ne passait vraiment pas inaperçu.

    Il finit pas lancer la discussion avec un homme proche de la porte d'entrée, qui semblait être un capitaine où bien un sergent... Il n'en savait rien, mais il avait l'impression que ce type était celui à qui il fallait s'adresser !

    "- Bonjour monsieur ! Un officier du bureau de recrutement m'a demandé de passer par ici. C'était pour un " test de compétences " pour voir si je suis digne d'entrer dans l'armée "

  8. #128
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Le vieux bonhomme toussa : "monsieur" ?? Décidément, les nouvelles recrues de la garde lui en feraient voir de toutes les couleurs.

    L'homme était assis derrière une vieille table de bois dont les pattes semblaient avoir peine à soutenir le poids de la lourde planche sur laquelle s'entassaient les armes et la paperasse. Quelque peu blessé dans son amour propre de vétaran, il releva immédiatement les yeux pour mettre un visage sur la voix qui avait osé lui porter un tel affront. L'enthousiasme qu'il semblait tenir à corriger de droit et d'intérêt l'erreur qui venait d'être commise, fût instantanément freiné par la vue de l'aura qu'il n'avait jusque là pas encore noté. Les yeux écarquillés et la bouche bée du vétéran qui découlèrent de cette vision, cédèrent pourtant vite la place au regain de confiance et à l'air hautain du vieux de la vieille qui en avait déjà vu d'autres ; et c'est d'un ton grincheux et bougon que le vieil homme répondit :


    - Pffff ! l'Aura magique de Nystul... Ce vieux tour qu'on enseigne aux étudiants de la guilde... Mffff... si vous ne vous étiez pas présenté comme nouvelle recrue, je vous aurai sans aucun doute pris pour un de ces novices de la guilde des mages qui viennent parfois s'amuser par ici... Gruumf, les jeunes, j'vous jure, vous enseignerai l'respect moi ! Vous apprendrez déjà que quand vous vous adressez à un homme de mon rang, ondit "sergent" et pas "monsieur"... Non mais !

    Le vieil homme prit le laisser-passer puis, griffonant un parchemin, expliqua la marche à suivre à Morgon :

    - L'inscription vous coûtera 150po, si vous n'avez pas cette somme sur vous, elle vous sera prélevée de votre prochain solde. Voici votre carte :

    Nom : Morgon
    Numéro de membre : n°12
    Nombre de fois venu : 1/30

    - En attendant, prenez votre arme et filez dans l'arène. Z'avez à faire, je vais demander aux mages d'invoquer un guerrier squelette, z'allez me le mettre par terre ptite tête, au boulot !

    HRP: je t'envoie des explications via mp
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  9. #129
    Date d'inscription
    November 2003
    Messages
    423
    Morgon, un peu gêné que l'officier ait découvert si facilement son illusion, prit son arc en main et fit pivoter la lanière qui tenait son épée longue, de sorte à ce qu'elle soit prête à être dégainée à tout moment. Il entra ensuite d'un pas chancelant dans l'arène de combat, avec une joie qu'il ne cherchait vraiment pas à cacher.

    Mage de combat ---&#62; Animation des morts ----&#62; Morgon


    Le guerrier squelette tourna son crâne vers Morgon, et une sorte de sifflement étrange traversa ce qui fût une bouche il y'a bien longtemps de cela.

    Morgon rit joyeusement, et encocha une flèche, qui atterrit à un bon mètre du squelette. Celui-ci bondit sur le jeune homme, qui évita la charge de justesse, recula d'un bond, et rata une nouvelle fois son tir.

    " Cette fois j'en ai assez ! Bon c'était quoi la formule déjà ? Ah oui je me rappelle !"

    Morgon ----&#62; Dégrisement ----&#62; Morgon

    Les effets de l'alcool disparurent alors, et l'allure idiote de Morgon laissa place à son regard présent, qui laissait toujours paraître son mal de tête, qui semblait s'être encore accentué.

    Je bois quelques bouteilles et me voici déjà dans une arène militaire à combattre un tas d'os... Et cette aura ridicule... je vais devoir la traîner cinq jours entiers ! Bon, évitons de battre cet adversaire par la magie, je vais devoir prouver mes capacités de combat à l'arme blanche

    Le squelette avait eu le temps de revenir au corps a corps pendant que Morgon incantait. Il fallait faire vite, le jeune homme dégaina son épée et parât une série de coups de son adversaire. Il frappa ensuite le mort vivant au genou, qui riposta et lui érafla le coude gauche.
    Morgon n'était pas vraiment en état de se battre au corps a corps : après avoir dissipé son ivresse il devait se reposer encore un petit instant... Il décida alors d'utiliser tout de même ses pouvoirs magiques, le temps de pouvoir combattre au maximum de ses capacités.

    Morgon ----&#62; Bras long de Graz'zt ----&#62; Squelette

    Son bras se décrocha de son corps pour aller gêner son adversaire. Morgon en profita pour reprendre ses esprits. Il pouvait dès a présent en finir avec ce combat par la magie, mais il voulait prouver qu'il était aussi bon guerrier que mage, et il souhaitait aussi économiser ses sorts, on ne sait jamais.

    Morgon rappela alors son bras, le squelette se trouvait à 15 mètres de lui, Morgon dégaina une nouvelle fois son arc.
    Il tira trois fois, et le toucha à chaque fois, en déplaçant ou en créant des failles dans ses os, l'ennemi arriva au corps à corps finalement. Morgon dégaina encore une fois son épée, mais cette fois-ci il était prêt, et bien supérieur à son adversaire. Pendant la lutte, Morgon infligea trois coups d'épée au guerrier squelette, qui commençait à chanceler. Le jeune homme, lui, fut touché de façon très légère au poignet gauche. Il attrapa alors une côte du squelette et le secoua dans tous les sens, en le claquant au sol et au mur. Lorsqu'il le lâcha, le squelette n'avait plus de bras ni de jambe gauche, il tomba au sol inanimé.

    Morgon sortit alors de l'arène, il n'avait plus sa démarche fière et ridicule, il portait comme à son arrivée dans la ville son regard clair et son sourire bienveillant, avec toujours les marques d'une migraine violente.

    Il s'adressa alors au sergent, qui n'affichait aucune émotion ni aucun avis sur son visage impassible.

    Alors, sergent, suis'je recrutable ?

  10. #130
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Le vieux vétéran avait observé la scène accoudé à un mur, proche de la sortie, tout en taillant nerveusement un morceau de bois à l'aide de sa dague. Lorsque Morgon revint vers lui vainqueur, le sergent jeta son morceau de bois par dessus l'épaule.

    - Alors, sergent, suis-je recrutable ?

    L'officier cracha une chique de tabac, puis répondit.

    - Peu orthodoxe vot'style ptit gars, mais efficace. Z'êtes bons pour le service, bienvenue dans la garde...par contre, vous tâcherez de m'éviter cette débilité de lumière qui vous couvre le corps, à moins qui vous ne comptiez servir de témoin lumineux au cap du vigilant pour les navires de la marine. Enfin bref, à partir de maintenant, vous faites partis de la garde !
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  11. #131
    Date d'inscription
    November 2003
    Messages
    423
    Escusez moi donc pour cette aura, mon sergent, cela ne se reproduira plus. Je m'en vais donc au fort.

    Et Morgon, après avoir rangé ses armes, marcha droit vers le fort.

  12. #132
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Nom : Shinook
    Numéro de membre : n°8
    Nombre de fois venu : 6/30


    Ayant désormais un grade suffisamment élevé, le "jeune" Officier avait été appelé pour compléter ou aider les officiers-instructeurs quant à l'enseignement des armes aux jeunes recrues. De nombreuses fois, il avait pu prouver son efficacité, c'est-à-dire à la fois sa précision, ses réflexes, sa puissance, nullement contestés désormais. Cela faisait déjà quelques semaines qu'il venait en tant que professeur, cependant, comme un entraînement ne se fait jamais seul, cela lui permettait aussi de ne pas perdre la main, et même plus, de s'améliorer encore...

    Comme à son habitude, désormais, Shinook arriva un peu avance pour le cours. Celui-ci se divisait en deux parties : une partie courte, de théorie, de découverte, et d'études de cas particuliers, puis une partie longue, uniquement conscacrée à la mise en pratique, par des combats en petits groupes, encadrés chacun par un officier de la Garde.


    - Bonjour, capitaine.

    Un homme robuste, au visage fermé et sévère, n'ayant pour seule pilosité qu'une petite barbiche qu'il se carressait, se tenait dans un coin de la pièce, assis sur un banc, et en train d'enfiler des jambières. C'était le capitaine Bacramad. Lorsqu'il entendit les salutations de Shinook, il s'arrêta, tourna la tête tout en restant courbé vers le banc, et observa l'Elfe avec un sourire familier.

    - Bien, vous voici déjà. Aujourd'hui, nous ne serons que deux. Le sergent Jaern est en mission d'escorte, à Luménis. Il ne rentrera pas avant une bonne semaine. Mais nous devrions nous en sortir.

    - Certes, certes, mais il faut admettre qu'ils s'améliorent rapidement. Il faudra faire attention à ne pas se retrouver surpris par leur prouesse, he he.

    Tout en continuant leur discussion, qui était tout à fait banale, Shinook aida le capitaine à revêtir son plastron de cuir, dont il se servait pour les entraînements. Il ne voulait pas abîmer son armure de demi-plate neuve qu'il venait tout juste d'acheter à la Forge, tenue désormais par l'homme-panthère, Saiko, que Shinook connaissait bient maintenant, pour avoir vécu de nombreuses aventures avec lui.

    Un par un, les Gardes de Manost arrivait dans la grande pièce, dont les murs étaient saturés d'armes et armures de toute sorte. On pouvait distinguer parmi les élèves, plus ou moins âgés, ceux qui avaient déjà une certaine ancienneté, et ceux qui venaient tout juste de s'engager, beaucoup moins sûrs, moins habitués et habiles avec des armes. Aujourd'hui, ils devaient apprendre à maîtriser l'une des armes essentielles de leur métier, l'épée longue. Lorsqu'il furent tous arrivés et enfin préparés, ils formèrent une ligne face aux deux Officiers, comme on le leur avait enseigné, dès leur recrutement à la Garde. En effet, on respectait une certaine éthique ici, au Fort, quant à l'ordre, la properté, la discipline, dont les règles étaient rarement transgressées.


    - Bien, ajourd'hui nous allons nous exercer à l'épée longue. Vous prendrez chacun une arme, sans bouclier, et vous vous répartirez en deux groupes égaux en nombre.

    Rapidement, les gardes s'exécutèrent, avec une attitude telle que les deux professeurs en étaient flattés.

    Le cours débuta dans la salle désormais divisée en deux, et on n'entendait que les voix, qui se voulaient claires et compréhensives, de Shinook et du capitaine Bacramad, chacun au centre d'un cercle d'élèves. Ils s'efforcaient de donner toutes les consignes et les conseils qui les aideraient à s'améliorer, ainsi que les questions techniques des élèves, lorsqu'il y en avait. Ils se connaissaient bien, chacun, avec tout le monde, pour avoir déjà passé un certain temps dans ses cours... Bientôt, ils rompirent le cercle pour former une ligne sur un côté, chaque professeur face à eux, et à chaque fois, deux recrues étaient désignées pour combattre l'une contre l'autre, lentement, mais souvent interrompues, au moins au départ, pour rectifier des mouvements, des attitudes... petit à petit, les combats prenaient forme, et ressemblaient fort à de vrais combats, acharnés, déterminés.

    Au bout de deux heures d'un tel entraînement, le moment de se retrouver face à des gardes d'expérience était venu pour les jeunes recrues du Fort, baigné par la lumière matinale. Toujours séparés en deux groupe, les élèves étaient désormais plusieurs pour affronter chacun des professeurs, de sorte qu'ils apprenent à se mesurer à des adversaires plus forts que, et également pour se rendre compte des techiques à employer lors de tels combats, pour maîtriser un ennemi dangereux, comme l'encerclement, la diversion, le désarmement...
    C'est cette partie de l'entraînement que Shinook préférait, car il lui permettait de s'améliorer lui-même au combat, et notamment le combat solitaire, contre plusieurs ennemis armés. Bien sûr, au départ, les deux officiers avaient nettement l'avantage, par leur expérience, et leur technique toute personnelle du combat rapproché, qu'ils affectionnaient tous deux. Mais rapidement, les élèves présentèrent une forte aptitude à l'adaptation et la coordination, qualité essentielle des Gardes de Manost, ce qui les obligea à combattre le plus sérieusement possible, tout en évitant de trop s'investir, au risque de blesser voire de tuer un de leurs élèves.

    Cet exercice se renouvela plusieurs fois, sur des périodes de plusieurs minutes, de sorte qu'à la fin de l'entraînement, les élèves comme les professeurs étaient épuisés, mais satisfaits des progrès accomplis à ce jour. En effet, la Garde prouvait encore une fois qu'elle pouvait être efficace au combat, et donc à la sécurité de la Cité de Helm, ce qui dissuadait de nombreux bandits d'attaquer la cité, mais pas tous, malheureusement...


Page 5 sur 5 PremièrePremière ... 345

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Camp des réfugiés.
    Par Dedalus dans le forum Les Taudis
    Réponses: 15
    Dernier message: 10/02/2013, 16h16
  2. [BG1] Enrôler l'équipe d'entraînement
    Par gandalf2002mage dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/07/2007, 11h34
  3. [Bâtiment] Centre d'entraînement
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 198
    Dernier message: 13/09/2006, 00h23
  4. [TD] [Lieu] Le Camp Gobelin
    Par Saiko dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/07/2004, 14h03
  5. [BG1] Camp des bandits....Bug de la cinématique
    Par misfits dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 19
    Dernier message: 20/04/2004, 19h16

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250