Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion: Chapitre 5

  1. #1
    Seina Invités
    ........................................ ACTE 5 : Spectacle macabre</span>

    Je suis un prédateur, mon rôle dans la Grande famille est de pourchasser les Lupus. Ces êtres abjectes qui envahissent sans vergogne nos territoires. Parfois je me demande pourquoi nous nous combattons. C’est vrai, nous ne sommes pas différents sur le fond… Exclus de la société humaine de par nos pouvoirs et nos caractéristiques. A croire que les puissants ne peuvent se résoudre à partager le pouvoir et le territoire. Cela fait désormais plus de deux cents ans que l’on m’a assigné le rôle de Gardienne des Bêtes de Lune. Et jamais je n’ai failli. J’ai même réussi à instaurer une paix précaire entre les deux peuples, laissant aux Lupus leurs Cairns, en faisant des lieux de refuges inviolables si ces derniers n’envahissaient pas sans permission notre territoire.


    Je pourchasse désormais les renégats, ceux qui bafouerai cette entente. Lupins comme Caïnites. Et ce soir, ce soir j’ai deux proies. Deux jeunes Loups Garous du clan des Furies Noires qui ont bafoués les ordres de leur chefs. Ces deux là ne verront plus jamais la lumière du jour ou la douce clarté de la lune. Ce soir je les exterminerai.


    Je les ai repérés aux Champs de Mars. Il ne sont pas vraiment discret en fait. Débraillés, les vêtements déchirés à cause de leurs transformations et de leurs combats, ils ne passent pas vraiment inaperçus. A présent je les suis. J’attends le bon moment. Quels idiots, ils fracturent une épicerie, arrachant la porte comme un vulgaire fétus de paille. Et pourquoi ? juste pour un pack de bières et quelques bouteilles de whisky. Enfin bon, peut importe, le propriétaire trouvera bien une explication « logique » à sa porte arrachée, les humains ont une imagination fertile lorsqu’il s’agit de se cacher la noircir de ce monde. Je vais les laisser boire, ils n’en seront qu’affaiblis ensuite.


    Je les regarde patiemment ingurgiter les bouteilles, les unes après les autres. Je les envie. Combien de siècles sont passés sans que je puisse goûter à la fraîcheur d’un breuvage, sans goûter à la saveur d’un aliment ? Parfois cela me manque tant… j’ai presque oublier le plaisir d’être humaine, cela fait si longtemps. Mais il est vrai que rien n’est comparable au bouquet exquis d’une gorgée de sang, chaud, puisée à la gorge de sa victime… Et il existe des plaisirs encore plus grand que je ne peux me résoudre pour l’instant à essayer… je n’ai pas encore trouvé la personne adéquate, le Vampire en qui j’aurai une totale confiance et un désir incontrôlable. La malédiction d’un Vampire est la Solitude engendrée par une méfiance viscérale envers tous ses congénères. Le Monde de la grande Famille est impitoyable pour les naïfs.

    Voilà ils ont bientôt fini de se saouler, je les laisse faire sans intervenir. Laissons aux alcools le temps de faire leurs effets. Il sera ensuite temps d’agir. Pour l’instant observons.

    Un Jeune homme de vingt ans environ s’approche d’eux… Visiblement il cherche noise. Il va se faire rétamer l’idiot. Je ne peux m’empêcher de l’admirer. Il n’est pas forcément un canon de beauté, mais il a un charme qui ne me laisse pas insensible. J’aime sa silhouette, grande, musclée à la démarche sûre et féline. Ses cheveux bruns virevoltent au gré de ses pas. Et son regard, son regard est indéchiffrable et limpide à la fois. On y lis tant de sentiments qui se débattent au fond de son cœur. Oui, c’est son regard qui me fascine. J’y lis colère, souffrance, excitation, malice et tant d’autres choses. Comment un regard peut-il dire tant de choses ? Est ce moi qui me fait des idées.


    Je baisse ma vigilance, trop intriguée par ce jeune homme, je ne me lasse pas de le regarder. Je note sa manière de s’habiller, sa manière de bouger, surprise je reconnais la déformation caractéristique de deux armes dissimulées dans les plis de son manteau. Finalement il n’est peut être pas si idiot que ça… Mais quand même un peu pour s’attaquer à des Lupins…


    Soudain ma contemplation est brisée par un craquement sinistre. Le jeune homme vient, avec une vitesse impressionnante, de briser, d’un coup de coude, des côtes au premier Lupin. Je n’en crois pas mes yeux. Il veut se battre à deux contre un… Quel fou ! le deuxième Garou agrippe le bras du jeune homme qui allait frapper son compagnon et le projette sur un amoncellement de poubelles. L’humain si écrase dans un vacarme métallique. Les deux garous éclatent d’un rire dément. Je dois intervenir alors que leur attention est focalisée sur l’humain, c’est une opportunité inespérée. Je sais que je me mens à moi même. Je ne désire que sauver cet humain qui, sans le vouloir, m’attire tant.


    Le voilà d’ailleurs qui se relève. Il a un regard embrasé, ses traits figés dans un rictus de colère. Ses pupilles se rétrécissent formant un iris semblable aux yeux d’un tigre. Une aura démente et malveillante se dégage de lui. Je suis interloquée… cet humain dégage une aura similaire à mes congénères, en moins puissante… Il prend appui sur l’asphalte et se projette sur ses adversaires dans un saut surnaturel. Non, il ne peut être humain… Profitant de l’élan de son saut et de la surprise de ses adversaires il fracasse son tibia sur la nuque de l’un des Garous en forme humanoïde. Dans un cri de douleur celui ci est projeté à quelques mètres de là. Il ne bouge plus. Il est sonné rien de plus, je sais qu’il en faut bien plus pour abattre l’un de ces monstres.


    Mon humain, tiens je l’appelle MON ? il faut que je fasse attention, un membre du troupeau ne doit pas me faire chavirer comme ça. Et pourtant, je sais que c’est déjà fait. J’aime sa folie, son combat perdu d’avance mais dans lequel il se jette sans états d’âmes et sans réfléchir. Il est si intrépide, si courageux et… si fou. Il n’a toujours pas compris le danger qui le guette. Dans une position martiale digne des plus grands Maîtres, il défie le second individu d’un sourire narquois. Celui ci le regarde furieux. Le vrai combat va commencer je le sens.


    Celui qui a eu le cou fracassé se relève. Indemne. Il hurle à la lune. Voilà on y est… Ils vont révéler leur véritable nature. L’occasion est perdue. Je ne les affronterai pas maintenant, ce serait trop dangereux. Je ne resterai que le témoin muet de ce combat sans merci. Je sais que j’aurai du partir depuis déjà longtemps. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas le laisser seul maintenant. Au fond de moi, une petite lumière espère qu’il vaincra. Même si c’est impossible. J’ai envie de lui hurler de fuir, ou de les frapper avant la fin de leur transformation. Mais je suis comme paralysée, fascinée par ce drame qui se déroule sous mes yeux.


    A présent les deux Lupins hurlent à la mort. Leur cri m’enveloppe telle une chape d’obscurité nauséabonde et putrescente. J’observe, désemparée le cheminement de leur transformation. Leurs bras s’allonger et se muscler, leurs griffes pousser, leurs jambes s’arquer, leur menton se transformer dans d’horribles craquements en un museau aux dents effilées. C’est horrible… Répugnant… Finalement leur corps se couvre d’une fourrure soyeuse et d’un gris laiteux. Ils ont enfin pris leur forme réelle, celle de loups géants sur deux pattes au corps humanoïde. Ils ont pris leur forme de combat. Mon cher petit humain aux yeux fascinants est déjà mort…


    Lui n’en a pas conscience. Il vient de sortir deux dagues acérées, à la lame couverte de hiéroglyphes. Il joue avec, les faisant tourner dans ses mains. Il se prépare au combat. Je ne peux que le trouver beau. Le buste droit, les bras écartés, les main s faisant tournoyer ses dagues. Il ressemble à Achille face aux troyens, il porte la fierté et l’honneur des Samurais sur lui. Un héros des temps modernes, un héros condamné à la mort…


    Les deux Lupins se jettent sur lui toutes griffes sorties, grognant de fureur. De mouvements souples et maîtrisés ils évitent leurs coups effrénés tout en leur tailladant le buste de ses dagues. Mais cela est vain je le sais. Il ne pourra pas leur faire grand mal… Ses dagues ne sont pas en argent, les blessures infligées ne pourront jamais être mortelles et tôt ou tard il succombera.


    Je suis si fascinée par sa danse macabre, son combat chorégraphié avec les Lupins que je ne pense même pas à bouger… je suis figée sur place. Je vois l’enchaînement des coups. Il se bat vraiment bien. Trop bien pour un humain… Pas assez pour vaincre… les Loups garous ont compris qu’ils n’ont pas affaire à un vulgaire vermisseau. Ils ont ravalés leur fureur et se battent désormais de concert. Le jeune humain fait face courageusement, mais imperceptiblement il laisse du terrain. Une griffe lui lacère l’épaule. Je ne peux m’empêcher de frémir. Mais lui plisse les lèvres de douleur sans pour autant relâcher son attention. Il pare sans relâche les coups de ses adversaires, les déviant, les esquivant, les bloquant tant que faire ce peut. Chaque ouverture dans la garde de ses adversaires leur fait récolter une estafilade de ses armes. Les plaies qu’il provoque sont profondes et saignent abondamment. Il a peut être une chance de s’en sortir… Mais non, chaque blessure ne fait qu’augmenter la rage de ses adversaires qui peu à peu lui assènent des coups d’une telle violence qu’il en est à chaque fois ébranlé. Si je ne fais rien il va mourir dans quelques secondes. Non, je ne peux pas le laisser mourir.. je ne sais pourquoi mais cela me semble… trop dur… l’un des Lupins perce sa garde et lui déchire le torse de ses griffes mortelles. Projeté quelques mètres plus loin, mon beau brun s’affale au sol et ne se relève pas.


    NooooooooooooooN ! Je peux pas le laisser mourir.. C’est plus fort que moi ! Je sens ma main qui inconsciemment vient de sortir mon Sabre. Je sais que j’avance vers eux, mais je ne comprends pas pourquoi, je suis dans un état second. La rage bouillonne en moi… Il vont payer… Ils ne le tueront pas, je l’empêcherai. Il faut que je me ressaisisse. Il faut que je sois concentrer si je dois vaincre. Voilà, c’est déjà mieux. Je vais leur laisser une chance d’éviter l’affrontement.


    « Crocs D’Argents, vous êtes en dehors de vos limites. Votre présence est une violation du Pacte des Anciens. Partez… Ou mourrez. »


    Ils se retournent, les crocs sortis, la bave coulant le long de leurs babines. C’est répugnant. Leurs yeux de canidés me détaillent. Ils me jaugent. Malgré moi je ne peux m’empêcher de sourire afin qu’ils aperçoivent mes canines effilées. Qu’ils sachent à qui ils s’attaquent. Si combat il y a il sera terrible.. Et pourtant je le désire ardemment, j’ai une envie folle de leur plonger ma lame dans le cœur pour que leur sang lave les blessures infligées à mon bel humain.


    « Certes, on s’en va… On achève cette larve et on s’arrache »


    Pas moyen !


    <span style=\'colorink\'>« Non, il fait parti de notre troupeau… Il est notre propriété.. l’attaquer se révèlerai un affront impardonnable… »



    Ils me scrutent d’un air menaçant. Ils hésitent encore à attaquer. Je me prépare. Mon sang fusionne pour décharger la quintessence de son pouvoir. Je me sens plus forte, plus rapide. Je sens la Bête s’agiter en moi, je sens sa fureur qui monte, me donnant sa force. Le pouvoir monte en moi. Mes yeux doivent ressembler à deux fentes imperceptibles. Je fixe sur eux mon regard ardent. Je n’essaye plus de les intimider. Je sens qu’ils ont choisi l’affrontement. Je l’espérais en fait.


    Nos cris de guerre retentirent au même moment dans l’air. Eux, un grognement guttural de rage, moi un sifflement âpre de défi. Ils sont rapide, très rapide mais je le suis autant qu’eux. Avec moi, ce ne sera pas le même balai qu’avec mon nouveau petit protégé.


    Je serre la poignée de mon Sabre. Je fond mon esprit en lui. Nous ne faisons qu’un. Il est le prolongement de mon bras. Une griffe unique et dévastatrice. Bien.. Ils reproduisent la même technique que contre leur précédent adversaire. Ils tentent de m’encercler. S’ils croient y arriver ils se trompent. Je tend mon bras, anticipant le mouvement de mon adversaire, lui barrant la route. Il stoppe in extremis son mouvement afin de ne pas se décapiter lui même avec ma lame.


    Bien désormais ils sont en face de moi. A nous maintenant. Vampire contre Garous… On va voir qui est la race la plus puissante.

  2. #2
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    Ah zut... je m'attendais à un remake fantasy de la mort de Duncan Idaho, face aux Sardaukars... lui n'a pas eu de jolie fille pour venir le sauver

    BASTON ! dirais-je familièrement Blood'n'guts ! Montre-leur que les vampires ce sont les meilleurs ! pas de quartiers pour les viles boules de poils !

    Bref je m'arrête tu as compris ce que j'attendais

    Continue comme ça, ton style est très bon, épuré, vif, intense... j'aime :love:
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Après ça , qu'on ne vienne pas me dire qu'un admin , même digne de ce nom puisse se promener impunément avec ce genre de bestioles !

    Et nous voila plongés dans une guerre raciale , avec une amoureuse , un machabée et un maître vampire dans les rôles principaux . Du coup , mon premier soupçon fait son retour : l'histoire risque de tomber dans une trame classique . Wait and See .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  4. #4
    Alundra Glodar Invités
    On en a déjà parlé mais voici mes espoirs pour la suite:

    - Que Gabriel meurt! "qui fais le dur, mange le mur" vieux proverbe de roliste. J'aime pas trop les héros qui se relèvent tout le temps. De plus, moi même étant déjà mort par des loups garous, je sais ce que ça fait (ça fait mal) et généralement on se relève pas!

    - Maryne va combattre des loups garous... j'espère qu'elle va mourir aussi! Ce sera pour l'exemple! Des chasseurs de loups-garous, ça existe pas... pas au corps à corps en tout cas.

    - Constantin... vite vite. J'aime les toréadors et j'ai hâte de voir la démonstration qu'il va exécuter! un petit coup de présence ou de domination... mais de quelle manière va t'il les mettre à genoux?

    Après tout ça, je vois bien Constantin repartir dans le soleil levant ( :..: ), victorieux. Eternellement seul, à la recherche de l'infant parfait sans jamais y parvenir. Combien sont mort lors de tests?

    Mais peu importe après tout, le temps n'a pas d'importance... sauf pour nous! vite la suite!

  5. #5
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages 
    536
    On y lis
    lit non ??? 5ème paragraphe.

    L’humain si écrase
    s'y... 7ème paragraphe.
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  6. #6
    Date d'inscription
    June 2004
    Messages 
    650
    J'avoue que ce chapitre m'a fait vibrer, j'ai ressenti à travers le texte le même attachement envers Gabriel et la même haine que Maryne. C'est rare. Chapi chapo. Heureux de savoir qu'il va y avoir une once de féminité dans cet univers de brutes.
    "Well, if you're risking death, why not have fun ? If I wanted to risk death without having fun, I'd be a tax collector, not a thief."

  7. #7
    Seina Invités
    @ Link : des surprises t'attendent alors si tu crois à une trame classique


    @ Mornagest : Monsieur est servi ! un peu de cervelle avec votre plat " Baston"

    @ Morgul : Mais pour combien de temps ? :notme2:

    @ Alundra : Damned tu veux faire fuir mes lecteurs ? Que serait devenu le Caméléon si Jarod était mort, Alerte à Malibu sans Pamela ? Charmed sans Phoebe ? On touche pas à mes persos principaux ! :happy:

  8. #8
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Bon alors j'avais dit que je lirais et je lis. Je ne reposte pas dans les chapitres précédents pour ne pas me répéter.

    J'aime beaucoup la première personne et le présent décidément, tu les manies bien et tu différencies bien aussi tes personnages. ça se lit plus qu'agréablement et c'est entraînant. :fleur:

    Sinon pour l'orthographe, c'est comme d'habitude, -4 sur la copie et je ne perds pas mon temps à en faire le décompte.
    Fais gaffe quand même, par moments y'a des fous rires qui nuisent à la bonne lecture de l'ensemble.

    Avec moi, ce ne sera pas le même balai qu’avec mon nouveau petit protégé.
    Ce n'est qu'un exemple.

    Pour Gabriel, je vois deux solutions: soit il commence à réfléchir (très vite) soit il doit mourir pour l'exemple. :notme2: Non mais.

    Bon, bien sûr tu n'en auras fait qu'à ta tête, et je file voir ce que ça donne.

    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256