Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: [D&D5][SPOILER] Campagne de Mornagest pour Althéa, MissElder et Vel Cheran

  1. #1
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 063

    [D&D5][SPOILER] Campagne de Mornagest pour Althéa, MissElder et Vel Cheran

    Je dispose de quelques scénarios du commerce pour l'édition 3 de Donjons&Dragons, et plutôt que de les laisser prendre la poussière, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de les "convertir" en format D&D5, pour plusieurs raisons :

    - ces scénarios ne sont pas forcément très connus et ils fournissent donc du matériel pratique à employer
    - ils sont bien décrits et ne demandent pas beaucoup de travail par rapport à un scénario créé de zéro
    - l'adaptation de la 3e édition à la 5e est relativement aisée puisque les deux éditions sont somme toute assez proches sur les mécanismes
    - ça me permet de revoir les règles de la 5e que je n'ai pas encore pu beaucoup pratiquer.

    Mes abominables joueurs ayant proposé de rédiger un compte-rendu de leur côté, du point de vue de leur personnage respectif, je me bornerai à décrire les faits de façon objective pour contrer leurs maladroites tentatives d'enjoliver la réalité (alors qu'en vérité, ce sont des incapables ! ).

    Étant donné que le récit qui suti va donner des éléments-clefs de l'intrigue... attention, spoilers à suivre




    La Citadelle des Ténèbres



    L’histoire se déroule quelque part dans les Royaumes Oubliés. Sembie ? Cormyr ? La réponse n'est pas claire, car l'endroit était assez sauvage, et les frontières mal connues. Un bourg, la Chênevraie, était situé sur une route qui sillonnait les plaines boisées de la contrée. Régulièrement visité par des voyageurs de passage, des marchands ambulants et d'autres personnages itinérants, la Chênevraie était accoutumée aux étrangers. Aussi, lorsqu'Albert de Fortemère, solide guerrier demi-orque, et Bellatrix, intrigante magicienne humaine toute de noir vêtue, arrivèrent au village, personne ne se posa de question. Un couple de voyageurs, une érudite et son apprenti, autre chose... cela importait peu. Ils resteraient sans doute un jour ou deux à l'auberge du Vieux Sanglier, et puis ils poursuivraient leur chemin.

    C'était sans compter sur la curiosité naturellement maladive de Bellatrix, qui s'intéressait à tout ce qui sortait de l'ordinaire, et qui s'intéressait encore plus à l'ordinaire. Les gens du crû semblaient accablés par de funestes événements, et, au détour d'une conversation à l'auberge, la magicienne et son garde du corps apprirent qu'un corps avait été découvert, quelques semaines auparavant, en dehors du village, et que la victime en était bien une : il ne s'agissait pas d'une mort naturelle. Rurik, le berger, avait succombé à une série de blessures très étranges...

    Sur ces entrefaites, alors que l'après-midi touchait à sa fin, Ebony Illara, une jeune elfe des bois à peine sortie du temple de son ordre religieux, arriva au bourg. Ledit bourg représentait pour elle une métropole grouillant d'activité, alors qu'il comptait environ mille âmes. Les affres de la vie recluse pouvaient parfois causer ce genre de chocs culturels... Sa première décision fut de passer la nuit à l'auberge : rien n'indiquait que la suite de son voyage pourrait se dérouler sans encombre jusqu'à une prochaine étape hors des bois ou de la campagne, et elle estima qu'un lit, pour une fois, serait un luxe mérité.

    Le Vieux Sanglier accueillait surtout des ouvriers du bourg, et les quelques voyageurs du jour. Ebony fut rapidement attirée par Albert et Bellatrix, dont les apparences étaient détonantes au regard des autres personnes présentes : un costume de duelliste pour Albert, une robe intégralement noire pour Bellatrix, voilà qui ne paraissait pas commun. Ebony, curieuse d'en apprendre davantage sur le monde qui l'entourait, engagea la conversation. Les trois voyageurs n'avaient pas des motivations communes, loin s'en fallait, mais ils partageaient le goût de l'attrait pour l'inconnu. Aussi, Ebony fut-elle rapidement mise au courant des "découvertes" d'Albert et Bellatrix.

    Ces derniers lui parlèrent également d'un autre phénomène dont ils avaient entendu parler : des gobelins, vivant non loin d'ici, venaient deux fois par an vendre des pommes très curieuses : des rouges en été, qui faisaient bénéficier à ceux qui les mangeaient de pouvoirs curatifs miraculeux, et des blanches en hiver, qui, en revanche, étaient empoisonnées mais leur aspect singulier les rendaient attrayantes. Les villageois, désireux de profiter de manière pérenne de ces fruits si particuliers, tentaient de faire pousser les graines de ces pommes. Les arbrisseaux poussaient correctement, mais leur aspect était sinistre, et ils étaient rabougris. De plus, à peine atteignaient-ils une quarantaine de centimètres de haut qu'ils disparaissaient durant la nuit, comme par enchantement. Certains accusaient les gobelins de détruire les arbres pour garder la mainmise sur ces pommes, mais aucune preuve n'avait été apportée, et les villageois ne comptaient pas chercher noise aux gobelins.

    Le lendemain matin, le trio décida d'enquêter sur la mort du berger, autrement plus dramatique qu'un simple conte de fées à base de pommes empoisonnées. Ils rencontrèrent le maire de la Chênevraie, Vurnor Leng, qui les conjura de rester prudents s'ils se décidaient à résoudre cette sordide énigme : un groupe de courageux aventuriers du crû a également pris cette décision, un mois plus tôt, et ils n'ont donné aucune nouvelle depuis. Deux des quatre aventuriers sont les enfants de Kérowyn Hucrelle, une marchande de la Chênevraie. Les aventuriers voulurent aussi savoir qui avait trouvé le corps du berger. C'était Ben, un des membres de la garde locale. Ils prirent congé du maire pour aller discuter avec Ben.

    Celui-ci était plus taiseux depuis qu'il avait fait la macabre découverte. Rurik était un gars sympa, tout le monde l'aimait bien, et il avait fini en charpies dans la campagne, non loin des bois. Il l'avait trouvé, baignant dans son sang, entaillé par une myriade de griffes très fines et profondes, sur tout le corps. Le malheureux s'était vidé de son sang en quelques minutes, et n'avait sans doute pas eu la force d'appeler à l'aide ou de s'enfuir.

    Les équipiers allèrent ensuite rendre visite à Kérowyn pour en apprendre davantage. Les deux autres aventuriers du premier groupe étaient assez connus dans les parages, il s'agissait d'un rôdeur, Karakas, qui avait à plusieurs reprises aidé les villageois, et de Sire Bradford, un paladin issu d'un ordre d'une cité voisine et qui s'était lié d'amitié avec les enfants Hucrelle quelques années auparavant. Talgen et Sharwyn, les deux enfants Hucrelle, étaient guerrier et magicienne.

    Kérowyn évoqua à Albert, Bellatrix et Ebony, l'existence d'un ravin situé à une dizaine de kilomètres au sud du village, et qui était apparu plusieurs siècles auparavant suite à un événement surnaturel. Magie ? Intervention divine ? Les récits des anciens se contredisaient, mais il régnait sur les lieux une aura de mystère suffisamment inquiétante pour que la route qui longeait autrefois le lieu désormais traversé par le ravin ne soit plus empruntée que par les inconscients ou les ignares.

    Notre trio de braves n'écouta que son courage (et sans doute, aussi un peu, l'appât du gain ?) et prit la décision de résoudre cette énigme. Ils se préparèrent et se rendirent au ravin susmentionné, qu'ils atteignirent à la fin de la matinée.




    À suivre...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  2. #2
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages 
    2 100
    ça va buter du gobelin à mon avis


    PS : Oh, je viens de passer "Basilic Mineur" !
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  3. #3
    Avatar de Vel Cheran
    Vel Cheran est déconnecté a du RP en retard
    Date d'inscription
    December 2007
    Messages 
    1 907
    Je vais commencer dans la facilité, en mettant la biographie de mon personnage. Histoire de l'avoir écrite pour plus d'yeux que ceux de missElder et Mornagest, les deux seuls MJ avec qui j'ai joué ce perso pour l'instant

    Albert de Fortemère

    Fils aîné d’un orc et d’une humaine imposante (dans tous les sens du terme), Planchet perdit père et petites sœurs dans une épidémie de tuberculose alors qu’il n’avait que cinq ans. La vie seul avec sa mère n’était pas facile, et leur situation miséreuse poussa Planchet à accepter des petits boulots pour les habitants et commerçants du quartier : livraisons à apporter à des clients, messages à transmettre, etc. De fil en aiguille, ses clients furent parfois des individus louches, qui, contents de lui, le payèrent de plus en plus souvent pour porter des paquets ou transmettre des lettres.

    C’est de cette manière que Planchet mit un pied dans la pègre de Marsember. En grandissant, sa taille et son air naturellement menaçant (pour qui n’y connaît pas grand-chose en orcs) l’orientèrent naturellement vers de nouvelles assignations, telles que garde du corps imposant dans une négociation musclée. Mais, demi-orc méprisé au milieu des humains, il eut toutes les peines du monde à se faire respecter. C’est donc tout naturellement qu’il sympathisa avec Gurdis, une jeune naine elle aussi regardée de haut par le reste de la ville.

    Malgré toute leur bonne volonté, ils ne parvenaient pas à obtenir le respect qu’ils pensaient mériter et restaient cantonnés aux tâches subalternes. La situation finit par se dégrader lorsqu’ils décidèrent de mettre sous pression leur supérieur, un humain un peu trop sûr de lui nommé Trimasse. La discussion s’envenima, et Planchet se retrouva à taillader ses deux hommes de main avec la hache de l’un d’entre eux, tandis que Gurdis enfonçait ses doigts dans les orbites de Trimasse avant de l’égorger d’un coup de dents. Il était temps de quitter la région, qui risquait de devenir franchement malsaine.

    Les deux amis traversèrent donc le Cormyr d’ouest en est, pour se planquer en Sembie, plus particulièrement dans la ville portuaire de Saerloon. Mais, avant d’entrer en ville, un peu de préparation était nécessaire : en effet, l’un comme l’autre avait décidé cette fois de se faire respecter dès le départ, ayant tiré des leçons de leur situation à Marsember. Ils se firent donc faire des costumes à la mode, et se présentèrent à Saerloon sous de nouvelles identités : Planchet devint Albert de Fortemère (rapport à sa gigantesque génitrice), et Gurdis fut Constance de Champfleuri (rapport à ses origines paysannes). Tous deux prétendirent être de noble lignée de la région d’Eauprofonde, ce qui était suffisamment loin de la Sembie pour éviter toute question gênante.

    Ces titres de noblesse, tout fictifs qu’ils furent, leur permirent de prendre des leçons chez un maître d’escrime renommé, bien que leur bourse commençât alors à fondre à vue d’œil. Fort heureusement, ils étaient doués dans le maniement de la rapière, et leurs talents martiaux leur ouvrirent de nouvelles portes dans les milieux criminels : ils devinrent tueurs à gages. N’oubliant pas d’où ils venaient, néanmoins, ils décidèrent d’envoyer régulièrement une partie de leurs gages à leurs familles respectives, passant à chaque fois par des intermédiaires différents pour brouiller les pistes (au cas où ils seraient activement recherchés à Marsember).

    Après quelques années, Albert et Constance se sont fait une réputation de fiabilité, ce qui leur permet d’être un peu plus sélectifs quant à leurs missions. Ils ne travaillent pas systématiquement ensemble, mais ils restent en contact régulier et savent qu’ils peuvent compter l’un sur l’autre en cas de problème.

Discussions similaires

  1. Campagne D&D 5 via Roll 20 pour les membres de la couronne de cuivre.
    Par Brutus dans le forum L'antre du rôliste
    Réponses: 120
    Dernier message: 20/09/2019, 08h17
  2. Sondage pour Seconde campagne pour personages Bons/neutres.
    Par Brutus dans le forum Les Outils du RP
    Réponses: 11
    Dernier message: 17/08/2018, 17h10
  3. Réponses: 9
    Dernier message: 25/02/2016, 06h55
  4. [NWN] Build bourrin pour campagne solo
    Par Haoris dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/11/2014, 21h06
  5. Quête : Le Poing Levé - Mornagest, Chandara et Althéa
    Par Chandara dans le forum Entrée dans la ville
    Réponses: 177
    Dernier message: 21/02/2013, 13h10

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256