Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Discussion: [Jdr] Jusqu'où aller ?

  1. #1
    Lanthodis Invités
    J'aimerais vous demander votre avis sur leur utilisation dans le cadre d'un jdr en général. Sans vous demander de parler de choses graveleuses ou de finir dans le gore, tout simplement, vous qui êtes MJ, ou tout simplement joueur, quelle place donnez-vous à ces thèmes adultes dans vos parties ?

    Lorsque je masterise, souvent, ils sont assez présent, sans tomber dans l'excés, bien que n'évoquant jamais la sexualité pour parler d'elle, elle me semble parfois essentielle à souligner en ce qu'elle est une partie intégrante du monde et de la psychologie d'un personnage, joueur ou non. Tout comme l'approche de la mort, je ne lésine pas sur les descriptions à la limite du gore et parfois sordide, là encore une fois pas par sadisme ou complaisance.
    Un "héros" pourfendant des monstres cela peut se comprendre... mais lorsque c'est à un être humain qu'il sera confronté, quel que soit le contexte, j'aime à rendre le fait que peu de personnes (et donc pas forcément tout les personnages joueurs) sont capables de mettre un terme à la vie d'une autre sans en subir un traumatisme conséquent.

    J'attends vos avis, tout en vous demandant d'éviter des exemples trop crus ou de trop délirer comme le sujet pourrait s'y prêter. Ce n'est pas le but ni vraiment le lieux.

  2. #2
    Avatar de Thot
    Thot est déconnecté Vieux sage sur le retour
    Date d'inscription
    mars 2003
    Localisation
    Cathay
    Messages 
    1 090
    Selon moi, ça dépend vraiment de l'ambiance que tu veux créer. Par exemple, si je tiens vraiment à créer un personnage de tentatrice (ou tentateur), je n'hésiterais pas à créer une atmosphère érotique pour que le joueur, tout comme le personnage, ait envie d'aller très loin, souvent pour le pire.

    C'est pareil pour la violence : si je tiens vraiment à ce que les PJ soient écoeurés par les actes d'un individu, je ne lésinerais pas sur les détails gores pour provoquer en eux le dégoût ou la haine. Ou encore, dans le cas d'un jeu comme Warhammer où les PJ sont assez fragiles, pour rappeler aux joueurs à quel point leur espérance de vie est limitée et pour qu'ils fassent bien plus attention à leur personnage.leur
    Traducteur, Administrateur et Moddeur retraité
    Rôliste et Maître de Jeu au chômage
    Voyageur au long cours

  3. #3
    Lanthodis Invités
    C'est vrai que cela dépends vraiment de l'ambiance générale. les univers sombres comme celui de Warhammer pour ne citer que lui s'y prêtent beaucoup plus.
    Cela tends à être presque une constante chez moi cependant. Principalement parceque les scénario très épiques semblent avoir lassé mon groupe de jeu, et que ceux tendant à être une plongée en enfer ou très psychologiques (comprendre au sens où tout tourne autour des doutes, craintes, désirs... enfin pas vraiment les actes mais bien les pensées des personnages) sont ceux que j'ai le plus tendance à jouer et faire jouer.
    Cela viens sûrement de l'impact qu'a eut sur moi Hystoire de fou, qui pour ceux qui ne le connaissent pas met en scène des personnages, des gens de tout les jours comme vous et moi, qui plongent peu à peu dans un monde délirant, rempli d'illogismes, parfois drôle, parfois atroce ou tout simplement énigmatique... qui n'existe probablement que dans leur esprit, et tentent de s'en sortir comme par exemple en interagissant avec lui et suivant la logique du délire (tout en évitant d'agir de façon à finir interné, car après tout même dans ce monde délirant, le personnage se déplace aussi dans le monde réel).

    Le genre de concept qui marque .

  4. #4
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Lyon
    Messages 
    492
    Tout dépend de l'ambiance, et donc du jeu, ouaip (Ya pas beaucoup d'univers qui permettent de mettre en scène deux ambiances aux antipodes l'une de l'autre.)... Si c'est dans un univers plus enchanteur que désenchanté, du genre des Royaumes Oubliés, j'évite de m'attarder trop sur la description du cadavre du frère d'un de mes joueurs (Là, je trouve que l'ambiance ne s'y prête vraiment pas.)... Mais si c'est Warhammer, après, je lésine pas sur les détails. L'univers décadent et désenchanté est parfait, surtout avec les incursions du Chaos.

    Concernant le thème de la sexualité & co... Je le mets pas trop en scène, mais c'est pas par refus délibéré. Dans notre groupe, nos persos vont rarement plus loin que le fait d'aguicher quelques PNJs pour avoir des infos, alors l'érotisme et compagnie, c'est vrai que c'est pas quelque chose qu'on voit beaucoup dans nos parties.

    Dès que je commence à masteriser à INS/MV, par contre, il se peut que ce soit plutôt très cru, autant pour la violence que pour le thème érotico-pronographo-sexuel (!)...

    Edit : Ça a l'air coolos, Hystoire de Fou...
    "THIS IS NO CAVE." -- Han Solo

  5. #5
    Banshee Invités
    Je me souviens d'une partie de Cthulu qui avait bien exploité le filon du gore : entre les corps qui se mettaient à marcher tout seuls et les morts à répétition dans les familles des PJ suite à des erreurs dans l'orientation du scénario, on était servi. Mon perso a vu sa mère se jeter par le fenêtre de son appartement au 3 ème étage après une erreur de tactique du groupe. Mais bon, on avait un MJ particulièrement doué pour ce type d'ambiance et Chtulu s'y prête particulièrement.

    En ce qui me concerne, pour les rares jeux que j'ai pu masteriser, j'évite, notamment à cause de l'âge de mon "public" (bah je masterise en club, je suis un GMD Gentil MD... ), mais dans des jeux comme Warhammer j'ai des souvenirs de scènes assez bien décrites dans le genre gore (un nain flottant tripes à l'air notamment, ou une grotte décorée de peau humaines fraiches...). Je dirais que, tant pour le sexe que pour la violence, c'est une histoire d'univers mais aussi de public. Il vaut mieux éviter le "réalisme" avec un public susceptible de vous envoyer un verre de quelque chose en pleine figure ou de le dire à ses parents.

  6. #6
    Lanthodis Invités
    Maëlström, pour Hystoire de fou, effecitvement c'est très sympa, surtout si tu cherches l'opportunité de jouer des scénars à la Echelle de Jacob, Twin Peaks, Lost Highway, voire Fight Club, pour ne citer que ces quelques films .
    C'était une très bonne alternative à Chtulu, tout en restant très original du temps où c'était encore en vente.

    Banshee par contre, j'ai eut la chance de ne jamais être dans ce genre de situations... quoique me prendre des verres d'eau et autres paquets de chips agrémentés de "Comment tu peux imaginer un truc pareil ?" et assimilés ça reviens au même en fait :heu:.

  7. #7
    Seina Invités
    Question violence, tout dépend du monde je pense.


    Un JdR tel que Vampires ou Cyberpunk n'est vraiment jouissif quand la violence est à son paroxysme. Par exemple quand on joue à Vampires on décrit, fait tous les pires sevices possibles sur terre que l'on puisse imaginer, dans le détail évidemment


    Sinon un JdR tel que ADD ou SDA est plus " bon enfant" c'est d'ailleurs pourquoi il y a des mondes tels que ravenloft a ADD pour les joueurs désireux de jouer dans un monde plus dark.


    Concernant le sexe.. j'ai tendance à penser que des mecs jouant sur ce tableau là, ça vire toujours au trash ou au comique... mais je tend plus au comique.. vous avez déjà vu un mec jouer une fille ? je trouve ça tordnt chez certains... Ils assouvissent leurs fantasmes masculins sur leur perso...


  8. #8
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    35 055
    Personnellement, je n'ai rien contre la violence dans le JdR. Ça fait souvent partie des univers dans lesquels on joue, et bon, on sait bien qu'une épée à la main, ça ne va pas être propret. Cela dit, en y réfléchissant, je ne pense pas avoir jamais joué "gore", sauf dans l'une ou l'autre partie de l'Appel de Chtulhu ou bien en rigolant avec les têtes volantes de Warhammer...

    En ce qui concerne le sexe, c'est plus compliqué. J'imagine que ça doit fort dépendre des joueurs qu'on a, et notamment de leur sexe... En tant qu'ado fille dans un groupe sinon exclusivement masculin, je me souviens d'avoir fort peu apprécié les incessants commentaires et blagues de certains. Tout n'est pas toujours comique pour tout le monde, mais je sais que c'est très dépendant de la sensibilité de chacun/e. Je ne généralise en rien...
    Maintenant, si c'est nécessaire à l'intrigue et que tout le monde est d'accord, why not? Mais il ne faut pas toujours trivialiser ce qui se produit autour de la table, à mon humble avis...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, en fin de parcours

  9. #9
    Lanthodis Invités
    Je ne mentionnais pas vraiment le sexe sous son aspect de "blagues" autour de la table, car il me parait à vrai dire presque inévitable avec certains .

    J'en parlais plus en tant que partie intégrante du scénario. Par exemple à Chtullu qui est clairement un jeu d'horreur ou dans Vampire à plus faible échelle (vu que je met un point d'honneur dans toutes mes parties à rapeller que le vampire ne connait plus ce genre de plaisirs), le sexe est un véritable arme du meneur de jeu.
    Il est quelque chose qui vu sa place dans notre vie, lorsqu'il est mêlé à l'effroyable par exemple nous heurte très fortement.
    C'est justement quand on voit qu'il fait réfléchir voire déglutir, plus que sourire qu'il me paraît utilisé à bon escient.
    Mais là il est clair qu'il faut avoir un public averti.

  10. #10
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Lyon
    Messages 
    492
    En ce qui me concerne, je joue surtout avec mon grand frère et des amis à lui (Bref, ils ont tous entre 25 et 30 ans, alors que j'en ai à peine 18.), alors c'est sûr que je me vois mal pousser trop loin les détails érotiques. Ça poserait aucun problème, je m'en doute, mais tout de même, j'évite, même si je joue souvent des femmes (Tout ça pour dire que nous, on est des gentils rôlistes qui ne complexent pas outre-mesure sur leurs relations avec l'autre sexe, et qui, par conséquent, ne tombent pas dans le salace.)...

    Edit : Fight Club... Yeah, grand film.
    "THIS IS NO CAVE." -- Han Solo

  11. #11
    Lanthodis Invités
    Je joue aussi autant de femmes que d'hommes, et malgré ce qu'on pourrait croire de ma façon de jouer vu ce que je propose comme exemples :notme2: je ne tombe pas dans le salace. Incarner une jeune fille n'est pas à mon sens un prétexte à la débauche ni l'inverse non plus...

    Là encore je crois que mon soucis du réalisme prime avant tout.
    Pas de complexes et pas de perversions, juste du jeu qui tiens debout .

    EDIT : Sachant que ça reviens souvent, et qu'il ne me semble pourtant pas qu'il y ait un topic équivalent dans l'antre du rôliste peut être qu'il serait interessant d'en ouvrir un où discuter de nos diverses expériences en incarnant un personnage du sexe opposé... enfin, si en parler vous interesse bien sûr.

    EDIT le retour : Autant pour moi, j'ai repéré un Topic sur ce thème , oublions.

  12. #12
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Metz
    Messages 
    1 625
    Chez moi, le sexe, c'est assez limité et plutôt marrant (ça se limite souvent au commerçial du groupe qui vole le string d'une prêtresse elfe noir pour le revendre aux prostituées). Niveau gore, les coups critiques en abondent, surtout à warhammer. Mais jamais dans l'excès.
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  13. #13
    Lanthodis Invités
    Dans le même registre, j'avais fait un perso du genre tueur à gages qui enduisait parfois les sous-vêtements de ses victimes avec du poison de contact. En plus de marcher (car vraiment difficile de se douter d'une technique pareille) cela avait donné pas mal de scènes amusantes, avec les autres personnages du groupe qui refusaient par conséquent de se changer tant que j'étais dans les parages... Heum enfin bon vous imaginez bien le genre.

  14. #14
    Draclord Invités
    Bien que n'ayant jamais joué à un JdR papier à proprement parler (Warhammer 40 000 n'en étant pas un), je vais tout de même donner l'avis d'un éventuel futur rôliste .

    Je ne pense pas que les détailles gores et sanglants soient vraiment un problèmes, ça peut même être assez marant je trouve (sadique, moi ? ... nan ) d'imaginer des scènes à la Zatochi (pour ceux qui connaissent le film récent) et donner une certaines forces aux actes d'un personnage (immaginez le guerrier haut de 2 mètres, ruisselant de sang, qui entre dans une auberge et demande une bière :rigoler: ).

    Pour le sexe, pourquoi pas ? Autant il est difficile (mais pas impossible) de jouer un personnage totalement pacifique, autant tout les personnages ne sont pas censés êtres des obsédés :rigoler: (mais c'est une possibilité possible d'en jouer un). Je dirais que là ça dépend du lieu, du scénar, etc... mais pourquoi pas ? Perso je jouerais plutôt des persos évitant ce genre de choses (j'ai toujours eu un penchant pour les persos paranos): ça évite pas mal de problèmes :happy: .

    Sinon je me souviens bien avoir imagnié quelques scènes gores dans warhammer 40 000 suite à la déroute d'une bande d'Eldars noirs qui furent ratrapés par des motos balck templar... aucun survivants. Ou encore les pauvres fantassins de bases qui se font éclater par un canon laser ou encore fondu par un coup de multi-fuseur :notme: .

  15. #15
    Lanthodis Invités
    Il est certain qu'utilisés ainsi, violence et libido apportent un plus au jeu, mais j'ai tendance à les utiliser lorsque je masterise plus comme des freins aux actes de mes joueurs que quelque chose prétant au sourire. Une fois l'ambiance plantée, il est des scènes particulièrement interessantes où plus qu'un impact, elles deviennent un véritable élément de roleplay, de réflexion.
    C'est ton image du guerrier recouvert de sang, Draclord, qui m'a fait penser à quelque chose que j'avais écrit pour la présentation d'un jdr maison assez glauque.

    C'est en voyant du paladin trucider à tour de bras (thème cher à mon coeur ) que j'avais pensé à introduire cette notion de doute façe à la mort.

    C'est souvent donc de cette façon que je mène une partie, la violence et le sexe, voire tout simplement l'attirance, plus que de l'amusement et des petits plus tendent à devenir (je l'espère) part intégrante du jeu, avec ce qu'il a de desespéré.

    Je me rends aussi compte que je n'encourage pas l'aspect comique de ces deux thèmes, mais ça je suis bien incapable de vous dire pourquoi.

    En ce qui concerne le petit texte dont j'avais parlé je vais le consigner ici, sous la même forme qu'un spoiler, car je me souviens de réaction plutôt hostiles même dans mon entourage à ce qu'il évoque pour peu qu'on soit doué d'un peu trop d'imagination. Vous n'êtes donc pas obligé de le lire et s'il heurte vraiment trop la sensibilité de certains, signalez-le moi et je l'effacerais de moi-même.
    (Je prends des précautions car il ne me semble pas avoir vu de précédents dans ce forum...)

    Regardez la situation d’un autre angle…

    N’êtes-vous pas un homme, là, debout et essoufflé, vos vêtements poisseux du sang répandu,* serrant dans une main tremblante aux articulations crispées une épée crantée sur laquelle pendouillent des morceaux de chairs encore chauds, la chose, que vous avez frappée, qui se convulse au sol, en gargouillant, vomissant son fluide, essayant de retenir ses viscères qui s’échappent par le trou béant que vous avez fait dans son ventre. Elle hoquette, et vous rends votre regard, horrifiée, de ses yeux clairs entre deux mèches de cheveux souillés, en train de sécher, ces mêmes yeux qui perdent leur éclat. Cette chose Corrompue, n’est-elle pas aussi au fond une innocente jeune fille de vingt ans que vous avez tué de sang-froid, avait-elle voulu le mal qui la rongeait ? N’aurait-elle pas pu vivre une vie normale sans votre acte de justicier … Etes vous seulement un justicier, vous qui donnez ainsi la mort d’ailleurs… Avez-vous encore seulement une bribe votre sang froid ?
    Voilà, c'est ce que j'entendais surtout par une vision "adulte" du thème de la violence et ce que j'ai tendance à décrire en conclusion d'un combat, pour rappeler au joueur, ce que son personnage viens de faire.

  16. #16
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Metz
    Messages 
    1 625
    Très bonne philosophie, en vérité.
    Je suis tout à fait d'accord avec cette façon de voir la violence dans le JDR, et l'applique de temps à autres. Cela permet de faire réfléchir les joueurs, de leur permettre de donner une profonbdeur supplémentaire à un personnage (sur ton exemple, un PJ se prêtant au jeu va par exemple faire développer à son personnage un sentiment de culpabilité obsessionnelle qui rendra son perso plus "vrai", et plus seulement une bête sanguinaire.). C'est un peu le rôle du MJ dit "évolué", qui ne passe pas son temps à aligner des combats sans aucune profondeur.

    La réflexion peut devenir un point essentiel dans une campagne, et elle peut très bien passer par la violence ou le sexe.
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  17. #17
    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages 
    640
    Je n'ai jamais été partisan de jouer en utilisant des détails particulièrement sanglants ou lubriques.

    Je pense que la plupart de mes parties de jeu de role peuvent être montrables à la télé à 21 heures (audience pas toujours garantie).

    Il peut y avoir du sexe, de la violence mais ca n'a pas besoin d'être très cru pour que le jeu soit passionnant ou qu'il ait une profondeur. (comme pour un film ou un livre d'ailleurs).

    Je me souviens d'un de mes perso traumatisé en cours de partie par la mort de sa femme... j'ai pas eu besoin que le mj me dépeigne une scène d'apocalypse avec la nana écartelée et des viscères partout pour soutenir mon Role Play. Simplement la mort était bien amenée à un moment où je m'yattendais pas et où ca faisait vraiment mal.

    Les rares fois où il n'en a pas été ainsi j'ai trouvé que ca créait une drole d'ambiance autour de la table et que finalement ca nuisait au jeu (un joueur dont le perso a fait une grosse connerie bien sale a tendance à s'en détacher).

    cela dit je ne pense pas avoir joué avec des joueurs qui exagéraient aussi bien du coté violence que du coté sexe.

  18. #18
    Z@knafein Invités
    Originally posted by gogorafido@lundi 02 mai 2005, 18h57
    Il peut y avoir du sexe, de la violence mais ca n'a pas besoin d'être très cru pour que le jeu soit passionnant ou qu'il ait une profondeur. (comme pour un film ou un livre d'ailleurs).
    Je suis d'accord avec toi, je pense qu'il n'y a pas besoin d'en faire des tonnes dans la violence et le sexe pour créer une ambiance passionnante.
    C'est comme pour les films d'horreur, certains sont terrifiants sans pour autant montrer une seule goutte de sang, alors que d'autres sont particulièrement "gore" et sont incapables de nous faire peur.

Discussions similaires

  1. [BG1][SOLUCE] Peut-on aller à Berdusk ?
    Par Odea dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/08/2008, 15h10
  2. [SOLUCE] Comment aller à Franc-Marché ?
    Par Gim5 dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 10
    Dernier message: 07/06/2008, 17h39
  3. [TDD] Comment aller à Riatavin ?
    Par Torn le Noir dans le forum Méga-mods : Big Picture, The Darkest Day, Shadow Over Soubar, Tortured Souls, Check The Bodies,
    Réponses: 7
    Dernier message: 13/10/2004, 20h41
  4. [TDD/CTB/UNBUS] Impossible d'aller au château
    Par gogorafido dans le forum Méga-mods : Big Picture, The Darkest Day, Shadow Over Soubar, Tortured Souls, Check The Bodies,
    Réponses: 4
    Dernier message: 13/07/2004, 10h18
  5. [XBOX] Comment aller à Longsanglot ?
    Par Death dans le forum L'île de Vvardenfell (Morrowind)
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/01/2004, 23h23

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250