Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 61 à 82 sur 82

Discussion: [Bâtiment] Une auberge discrète

  1. #61
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    Ne pas céder. Ne pas dormir. Après ce qu'il s'est passé ce soir, les idées que je brasse, les souvenirs qui m'assaillent : je ne dois pas. C'est dans ce genre de circonstances que surviennent les cauchemars, comme s'ils savaient flairer mes défaillances, mes moments de plus grande vulnérabilité. En l'état où je suis, j'aurais beaucoup de peine à les interrompre... Et chacun d'entre eux ne fait que creuser la blessure. Oh non mon maître, je ne vous donnerai pas l'occasion de me faire savoir à quel point vous pesez encore sur moi. Si je dois passer une nuit blanche... qu'il en soit ainsi. Je pourrai dormir demain, à l'ambassade, quand j'aurai fait le tri dans mes idées. Je ne veux pas prendre le risque de subir encore cela. Mais si cela doit arriver, je ne veux surtout pas que Mornagest en soit témoin...

    La nuit promet d'être bien longue. Il dort. Il n'a jamais les traits aussi doux qu'en de pareils moments... Si cette cité l'a changé, ce n'est pas irréversible, j'en suis certain. Mais il faut se hâter... Organiser notre départ, vite. Nous n'avons pas le droit à l'erreur.

    Le vacarme de la chute de Mornagest sur le parquet le tira de ses réflexions, le forçant à rouvrir les yeux. Traversant le matelas, il laissa en dépasser la tête, pour découvrir son compagnon par terre, les yeux exorbités.

    A force de songer à ses propres cauchemars, il avait oublié ceux auxquels Mornagest était lui-même sujet. S'ils n'étaient pas de la même nature, ils n'étaient pas plus agréables... Mais les événements de cette nuit rappelaient trop ceux d'une certaine nuit, au bosquet, et sa gorge s'étrécissait à ce souvenir. Avaient-ils donc fait si peu de chemin depuis lors ?

    Lothringen tendit la main à son compagnon, l'aidant à se redresser, puis à s'asseoir sur le bord du lit. Un silence plana quelques temps, entrecoupé des respirations rauques du guerrier qui peinait à recouvrer ses esprits. Quand il parut un peu calmé, le semi-drow murmura :

    "Veux-tu en parler ?..."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #62
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259

    RP : aux quatre vents

    Il resta silencieux encore un moment, essayant de rassembler ses idées. Déjà, le souvenir éthéré de son cauchemar s'estompait progressivement de son esprit embrumé par la fatigue accumulée et le réveil plutôt brutal qui s'en était suivi, et il n'en conservait que les faits les plus marquants : Lothringen s'enfuyait, il le suivait, avant de se rendre compte de sa nature démoniaque... Comment lui expliquer cela ? C'était si... absurde ! Pourtant, il ressentait le besoin de lui dire, pour justement se convaincre que ce rêve n'était qu'une imbécillité de sa part. Un monstre... il s'était déjà taxé lui-même de cette manière, ce soir, et Lothringen avait repoussé cette auto-flagellation avec autorité. Serait-il fâché, cette fois ? Il se décida à lui conter ce dont il se souvenait, par bribes.

    "Je... tu étais sur les toits... enfin, tous les deux. Tu fuyais. Tu me fuyais, et j'essayais de te rattraper. Je ne comprenais pas... je suis tombé, j'ai vu mes mains, elles étaient... monstrueuses. J'étais un monstre, un... une espèce de démon abominable. Physiquement. Enfin, je ne sais pas..."

    Il s'interrompit, regardant machinalement ses mains, tout en sachant très bien qu'il les trouverait normales, excepté le léger tremblement qui les agitait. Il reprit, d'un ton de petit garçon posant une question naïve :

    "Tu penses que c'était un genre de... de transcription ? Je veux dire... hier, je t'ai demandé si j'étais un monstre, mais là, c'était... moralement."

    Il parvenait à grand-peine à s'exprimer de façon cohérente. La fatigue ne l'avait pas quitté, et son mauvais sommeil n'arrangeait rien.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  3. #63
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    Le semi-drow se frottait vigoureusement les yeux.

    "Je crois que le sens est assez transparent, en effet..."

    Quand il les releva, ce fut pour décerner à Mornagest un long et douloureux regard dont la note dominante semblait être... la pitié.

    Mon pauvre Mornagest. Si c'est par moi que le remord t'arrive, quel sinistre présent.

    Il reprit bientôt :

    "Je sais ce que tu as fait. Comme tu as pu le voir, nous avons des services de renseignements plutôt actifs, dans cette cité. Je me faisais transmettre directement les rapports te concernant... J'avais... J'avais tellement besoin de savoir ce que tu devenais. Et comme tu n'es pas très difficile à suivre, les rapports étaient détaillés. Tes... crimes... je crois que je les connais tous. En conscience, je ne peux pas te dire que ce n'est rien, et encore moins que ça ne m'atteint pas. D'autres te jugeront, te condamneront, te prendront en horreur ou parleront pour tes victimes. Quant à moi... je sais que tu as beaucoup de sang sur les mains, mais ce n'est pas là que je regarde."

    Il n'avait effectivement pas quitté son compagnon des yeux de toute cette tirade.

    "Quand nous nous serons tirés de cette situation, il faudra bien assumer ce passé. Je te promets que nous prendrons le temps de le faire, de... reconstruire. D'ici là, cesse de reporter tes doutes sur moi... Je suis probablement, et de loin, ce que tu as de plus fiable dans tout ton entourage : et tu le sais, bien sûr."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  4. #64
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259

    RP : aux quatre vents

    Oh, oui, il le savait. Ce qu'il avait de plus fiable ? Le seul être au monde sur qui il pouvait compter, plutôt. Plus que sur lui-même. Il se méfiait de ses propres faiblesses, à commencer par ses constantes remises en question. Tout serait plus simple s'il se décidait une fois pour toutes à tirer un trait sur ce passé raté, et recommencer une nouvelle vie... mais il ne le pouvait. Quelque chose l'en empêchait, et il ignorait quoi, exactement. L'éloignement de Melandis l'aiderait peut-être à oublier, à vivre... le pari était un peu osé, mais il avait la volonté de se défaire de son héritage, son lourd héritage entaché de sang, de noirceur... chacun de ses crimes connu de son compagnon... comment conserver sa conscience tranquille face à Lothringen, sachant cela ? La honte le gagna une nouvelle fois. Inutile, bien sûr ; la honte ne rachetait rien, au contraire. Mais il ne pouvait s'en empêcher.

    Réussissant à soutenir le regard du semi-drow, il ne savait cependant qu'ajouter à cela. Bien sûr, il était dans le vrai. Il devrait faire face à ses actes commis...


    "Je pense que tu as raison. Je ne devrai plus rester ici très longtemps... ensuite, nous aurons le temps de... de réfléchir à cela. Et à nous, surtout !", ajouta-t-il, un maigre sourire aux lèvres. La fatigue lui tirait les traits, et il devait à présent avoir une apparence de mort-vivant. S'il fermait les yeux, il s'endormirait sur-le-champ.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  5. #65
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    Ne sachant qu'ajouter, Lothringen demeura silencieux le temps de dissiper son embarras. Il n'aimait pas voir son compagnon dans cet état ; il aurait voulu pouvoir lui dire qu'il pourrait compter sur lui, quoi qu'il advienne, toujours, quoi qu'il devienne – mais il savait que ce n'était pas vrai, et que pour fort qu'il soit, son amour n'était pas tout à fait sans condition. Lire ces rapports avait été un réel choc, que la conversation de la veille n'avait que partiellement dissipé.

    Les crimes de Mornagest, bien qu'il ait eu tout loisir de se les reconstituer, restaient pour lui quelque chose d'abstrait, qu'il n'avait jamais pu constater par lui-même. S'il avait déjà vu le guerrier sur le point de sombrer dans des accès de démence rageuse, il avait toujours été en mesure de l'arrêter à temps, avant que colère et cruauté n'aient eu loisir de se donner libre cours. La monstruosité du mélandien demeurait donc à ses yeux quelque chose d'impensable, une fausse rumeur, un péril lointain sur lequel il croyait avoir quelque prise. Mais tout cela pouvait changer... Et si seulement Mornagest se contentait de recommencer, dès qu'il aurait tourné à nouveau les talons vers Manost, le supporterait-il ? Ce n'était pas certain.


    "Un peu plus de joie de vivre ne nous ferait en effet pas de mal, reprit-il enfin, sur un pâle sourire. Cela dit, tu as bien fait de m'en parler. Si tu en as encore besoin à l'avenir, n'hésite pas. Mais je crois que nous devrions sérier les problèmes : et le plus urgent, pour l'instant, pour toi, c'est de dormir un peu..."

    Il expira un soupir d'impuissance en se remémorant les événements de la soirée.

    Pourquoi devons-nous toujours payer si cher nos rares moments de bonheur, comme si nous vivions là l'immédiate sanction de nos lueurs d'espoir ? Tes rêves ne sont pas chimériques, Mornagest. Mais ce que nous avons partagé ici ne l'était pas non plus...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  6. #66
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259

    RP : aux quatre vents

    Il aurait voulu trouver la force de répondre autrement que par un genre de grognement approbateur. Il reposa sa tête lourdement sur l'oreiller, et sombra rapidement dans le sommeil, cette fois sans rêve autre que des amalgames sans queue ni tête des évènements récents qu'il venait de vivre... leur discussion à l'antichambre, animée mais entrecoupée d'une vue sur les toits de Melandis, qui se poursuivit sans transition par la réception à laquelle Mornagest avait été convié, et lors de laquelle l'annonce de la destruction du temple de Talos avait été faite...

    Courte nuit, de mauvaise qualité, mais il ne pouvait se permettre davantage ; il savait, avant de rejoindre Lothringen, que son sommeil accumulerait encore du retard. Bah, ils auraient le temps, après. Le temps... que ne donnerait-il pas pour en bénéficier plus, profiter au maximum de leurs trop rares rencontres, souvent entachées de réflexions introspectives qui risquaient à tout moment de les mener à la déchirure ? De toute manière, il ne possédait plus grand-chose, excepté un peu de dignité, qu'il devrait recouvrir par la suite en redevenant... humain. Il n'avait jamais possédé Melandis. Il avait cru pouvoir lui dicter une partie de sa façon de voir les choses, mais elle lui avait tendu ce piège trop facile... l'attraction était forte, il s'était laissé avoir, tout naïf qu'il était, pour ne plus voir ensuite à quel point elle se servait de lui pour assouvir ses besoins inconscients de violence, de corruption, de tyrannie... cette cité était mauvaise, et altérait ses habitants afin de mieux la servir encore. Était-elle douée de conscience, au final ? Y avait-il là quelque intervention surnaturelle, divine... ? Talos avait-il été impliqué dans tout cela ? Que serait-ce alors, si Cyric - et c'était bien parti pour être le cas - reprenait le flambeau ? La déchéance faite réalité. Les plus noirs vices de la nature humaine condensée entre les murs de la cité du Chaos... pour un résultat qu'il préférait ne pas se figurer. Lâchement, il voulait fuir, pour sauver sa peau, mais surtout son âme, qu'il croyait, grâce à son compagnon, encore récupérable. Et oublier. Et vivre. Et connaître le bonheur...

    Il se réveilla alors que le soleil dardait timidement ses premiers rayons sur le bord du lit, enluminant au passage les grains de poussière en suspension dans l'air calme de la chambre.

    Le guerrier se tourna doucement vers Lothringen, se demandant s'il avait pu trouver le sommeil.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  7. #67
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    Le semi-drow, couché sur le dos, paraissait fixer le plafond avec des yeux de poisson mort. En l'observant d'un peu plus près, Mornagest constata que les paupières sur ses yeux grands ouverts ne clignaient pas. Lothringen respirait, pourtant - d'une respiration très faible, qui ne devait laisser filtrer qu'un très mince filet d'air. Sa carnation ne pouvait dissimuler tout à fait les cernes profondes, les traits tirés.


    Il ne paraissait pas seulement conscient de la présence de Mornagest, jusqu'à ce qu'en remuant le guerrier imprime au matelas un mouvement un peu plus ample que le précédent, qui provoqua semblait-il une espèce de... réaction. Le semi-drow ferma les lèvres. Cligna des yeux. Plusieurs fois. Avec effort, comme s'il peinait à identifier l'endroit où il se trouvait. Alors seulement il se tourna vers son compagnon, avec lenteur, avant de le dévisager sur un sourire d'excuse.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  8. #68
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259

    RP : aux quatre vents

    Fixant son compagnon, il murmura :

    "Je t'ai réveillé... désolé." Il s'éclaircit la gorge, puis reprit : "Il est temps que je m'en aille, malheureusement. Les discussions vont reprendre, et cette fois, ce sera avec les représentants des divers cultes principaux de la cité. Je n'ai pas beaucoup de latitude horaire... et j'ignore quand j'en aurai fini."

    Il se leva et s'habilla prestement, tout en s'étirant douloureusement, essayant de se réveiller du mieux qu'il le pouvait.

    "J'ignore si je pourrai quitter l'antichambre aujourd'hui ; les rencontres risquent de se multiplier... où puis-je te retrouver ? Tu vas sans doute attendre un moment, je le crains."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  9. #69
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    Harassé de fatigue, le semi-drow ne suivait que de très loin les paroles de Mornagest. Ce dernier venait de le tirer d'une Rêverie qu'il avait mis plusieurs heures à atteindre, et qui ne l'avait reposé que très imparfaitement en comparaison d'un sommeil profond. Mais, las ! C'était ce qu'il connaissait de mieux pour se reposer sans rêver.

    "Temps que je m'en aille... discussions... attendre..." Rien que de très prévisible hélas. Lothringen croyait se souvenir que son compagnon lui avait annoncé avoir reporté la prochaine discussion capitale au lendemain, mais si c'était à cela que ressemblait un jour de relâche, il se demanda sérieusement si ce valait la peine d'attendre. Il haussa les épaules. Interrogation inutile et stupide... Il savait déjà qu'il resterait. Encore un peu plus, au risque que Manost commence à se demander ce qu'il faisait.

    "Où tu peux, quand tu peux, répliqua-t-il d'une voix alourdie de sommeil. Ce n'est pas à moi de poser les conditions, à ce qu'il semble... et ma connaissance de Melandis reste limitée. Dis-moi ce qui t'arrange."
    Dernière modification par Lothringen ; 22/01/2009 à 20h37.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  10. #70
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259

    RP : aux quatre vents

    Le guerrier réfléchit à une possibilité de laisser les conseillers palabrer avec les responsables cléricaux. Il supposait, probablement à raison, qu'ils seraient capables de s'entendre sur certains points ; la décision finale requerrait sa présence, mais elle ne se prendrait probablement pas aujourd'hui... et cela lui permettrait sans doute d'y réfléchir un peu, voire en discuter avec Lothringen... même s'ils n'en avaient plus vraiment cure, désormais.

    "Je tâcherai de trouver un moment... tu te souviens de notre boîte aux lettres, dans le jardin ? J'y laisserai un message pour te tenir informé et te donner rendez-vous. Ce soir, sans doute pas avant, je pense..."

    Debout, il resta un moment sans mot dire, un peu gêné. Il n'était pas doué pour les adieux, même s'ils se reverraient sous peu. Une éternité... une journée complète.

    "Si jamais... si jamais tu as besoin de me voir, n'hésite cependant pas... le chancelier ne prendrait pas le risque de refuser une entrevue avec son homologue manostien à la diplomatie."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  11. #71
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    L'idée paraissait un peu incongrue ; il faudrait tout de même une grande urgence pour qu'il veuille se risquer à interrompre une réunion d'une telle importance - réunion qui devrait se tenir de toute façon, un peu plus tôt ou un peu plus tard, avec ou sans le chancelier. Dommage qu'il ait tant de scrupules, du reste ! A l'aune de la précédente, Lothringen avait une idée assez nette de la longueur que prendrait cette journée : interminable, et ponctuée par des coups d'œil insistants vers le ciel pour y vérifier l'heure. Encore était-il assez épuisé pour passer la moitié du temps à dormir, s'il pouvait...

    Mornagest demeurait gauchement immobile, paraissant chercher une phrase de sortie.

    "Entendu. Va, va, ne les fais pas attendre – je ne t'en veux point", répliqua Lothringen en parodiant sans le savoir quelque barde célèbre. Il ne souriait cependant pas parce qu'il n'était pas vraiment dans de bonnes dispositions pour le faire, mais il tendit la main vers le bord du lit...

    "J'aimerais pouvoir veiller sur toi", murmura-t-il enfin, regrettant aussitôt cet aveu.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  12. #72
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259

    RP : aux quatre vents

    Craignait-il tant pour sa vie ? Il n'avait, dans l'immédiat du moins, pas trop de dangers qui l'attendaient au tournant. C'était ce qu'il espérait, en tout cas. La réunion d'aujourd'hui ne serait dangereuse que pour son repos, sans plus. Il s'arrangerait pour l'écourter du mieux qu'il le pourrait ; aller à l'essentiel, éviter les digressions sans fin...

    "Moi de même, tu sais..."

    Un dernier regard, et il s'en fut, malgré sa folle envie de rester. Que ne prenait-il pas la décision de fuir tout, maintenant ? Pourquoi s'imposait-il cela ? Ses jambes le guidaient malgré lui... il descendait les marches sans y réfléchir, laissant son esprit embrumé par le sommeil se réveiller progressivement.

    Une fois dehors, l'air frais du matin lui piqua les yeux. Il cligna des paupières, puis, comme s'il venait de sortir de son sommeil, il tourna la tête, cherchant à savoir quelle direction prendre. Celle de l'antichambre, bien sûr...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  13. #73
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    A peine le bruit des pas de Mornagest s'était-il assourdi au bas de l'escalier que Lothringen, laissant sa tête retomber dans l'oreiller, avait succombé au sommeil. Trop épuisé pour avoir peur ou se montrer prudent, il n'avait pas songé à repousser le verrou derrière son compagnon, ni à chercher à retrouver la Rêverie : il s'était endormi comme un cheval de somme après l'effort, brusquement, pesamment.

    Des rêves pénibles, dont il ne devait conserver aucun souvenir. Il serrait Mornagest dans ses bras, de toutes ses forces, et malgré cela son compagnon glissait, glissait dans son étreinte, attiré vers le bas par un gigantesque gantelet de fer émergeant d'un trou béant dans le sol.

    "Trop loin, trop tard, ricanait-on quelque part. Je suis venu reprendre ce qui est mien. Que peux-tu contre moi, moustique ?"

    Incapable de tenir plus longtemps, il lâchait prise, abandonnait Mornagest qui disparaissait en hurlant, puis, saisi de panique, il s'enfuyait jusqu'à Manost. Essoufflé, il regardait la ville depuis la Lame d'Argent, discutant avec Ravestha sur les remparts. Le grand Emissaire, la mine dépitée, ne cachait pas sa déception.

    "Combien de fois trahirez-vous ?..."

    Leodacya sur un créneau qui gazouillait et lui tendait les bras. Il la prenait dans les siens, l'embrassait, pour la livrer aussitôt à un individu sinistre qui officiait devant un autel sacrificiel semblable à celui du culte de Dargor.

    "Prenez-la à sa place. Mais qu'il revienne."

    Puis tout se brouillait. Le jour s'amenuisait, disparaissait. Il n'y avait plus que du flou, du rouge, du violet, du noir.

    "Al'doer ulu l'har'oloth."

    "Bienvenue en Ombreterre", lui disait-on en drow.

    Il gisait à plat-ventre sur une dalle de pierre, renfoncement de mur faisant couchette dans le fond d'une pièce aveugle. Un de ses poignets était enchaîné à la paroi, mais la précaution était parfaitement inutile : il n'avait plus de force. Il n'avait plus de vie. La chair à vif sur l'ensemble du dos le brûlait atrocement, et plusieurs fois, il avait déjà dû perdre conscience sous l'intensité de la douleur.

    Quelqu'un approchait derrière lui. Dans la réalité, ç'avait été un prêtre de Vhaeraun chargé de soigner ses blessures, mais il avait confusément conscience de n'être ni dans un simple souvenir, ni dans un mauvais rêve de plus.

    Il était à nouveau prisonnier du sort de Cauchemar.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  14. #74
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 405

    Rp : Aux quatre vents

    Avec effort, il tourna la tête vers l'intrus. Ce dernier avait l'apparence de Myalë, mais ce n'était pas sa voix. Lothringen ne savait que trop de qui il s'agissait.

    "Tu m'as l'air mal en point... Tout ceci a beau ne pas être réel, la douleur ne te le paraîtra que trop. Je dois pouvoir y faire quelque chose.

    Il s'approcha, et Lothringen sentit qu'il appliquait des bandages enduits d'onguents sur les plaies de son dos. C'était, en soi, un réel soulagement sur les chairs à vif. Mais penser qu'il le TOUCHAIT – même en rêve, même à travers le corps d'une autre – c'était insupportable.

    "Ecartez-vous de moi, gronda-t-il. Vous en avez assez fait."

    Il devait aussitôt regretter ces paroles. Cela faisait des années qu'il subissait ces rêves, et des années que sa seule stratégie avait été de garder obstinément le silence et de tenter de dévier le cours des images... Et voilà qu'il venait de rompre ce silence, et en prime, inutilement, en sachant parfaitement que son éclat de colère n'aurait aucun effet. Dorson n'en tint du reste aucun compte, continuant de s'activer au-dessus de lui.

    "Vraiment mal en point, si tu en es à briser tes propres barrières sans même que je n'aie eu à t'y pousser... Que t'arrive-t-il ?"

    "Pourquoi faut-il que vos attaques aient toujours lieu à ces moments-là, hein ? Vous êtes comme un chien qui vient renifler la charogne..."

    "Hé bien. Dire que je suis censé être le méchant de l'histoire. Mais, nos conversations sont si rares, je m'en voudrais de ne pas te répondre : c'est toi qui me préviens. Tu m'as appelé si intensément, hier soir, que le sang me battait les tempes. Il existe un lien fort entre nous, mon garçon. Que ça te plaise ou non."

    "... Conséquence de quelque rituel maléfique, je suppose."

    "Pourquoi forcément maléfique ? Tu ne me laisses guère le choix des moyens, de toute façon, à te dérober sans cesse."

    "Et que me voulez-vous encore ? Vous m'avez laissé partir, m'avez-vous dit. Alors, quoi ? Prenez-vous un autre apprenti, un drow plus docile ou plus ambitieux, et oubliez-moi."

    "Nous avons déjà eu cette discussion, je pense. J'ai beaucoup investi en toi et je n'ai pas envie de recommencer avec un autre. Tu me conviens."

    "Vous ne me convenez plus."

    "Je m'en doute, mais tu peux encore changer d'avis, ce ne sera pas la première fois... Laissons de côté ce rabâchage stérile et dis-moi ce qui te rend si nerveux et si sombre."

    "Pour que vous en tiriez partie contre moi ? Non. Je ne vous fais pas confiance."

    "Myalë" serrait avec application les bandages.

    "Il va falloir, un jour ou l'autre, que tu admettes que le monde n'est pas noir ou blanc, et que malgré tout le mal que tu penses de moi et peut-être à raison, tu m'es précieux. Tu es sérieusement affecté, ça me concerne et je veux savoir pourquoi. Il ajouta plus sourdement. Je veux savoir qui."

    "Non. Aucune chance."

    "Tu devrais pourtant savoir que tu n'es pas en mesure de me résister très longtemps..."

    "Non !"

    -----------

    "NNNNoooonnnn !" cria la femme de chambre en se reculant dans le couloir, puis en dévalant les escaliers jusqu'au comptoir.

    "Arrêtez de hurler comme ça ! Que se passe-t-il ?" intervint l'aubergiste.

    "Un cadavre... Y'a un cadavre dans la troisième chambre..."

    "Hum. Ah oui, chambre louée à un couple pour la nuit. L'homme est parti de bon matin."

    "C'est ptet ça alors. Cheveux blancs. Elle me tournait le dos. Du sang partout sur les draps."

    "Cheveux blancs ? Alors c'est un malandrin qui se sera faufilé par la lucarne pour venir mourir ici. Ennuyeux... Faudra s'en débarrasser avant que la garde ne vienne y fourrer son nez."

    Ils montèrent à l'étage, accompagnés d'un robuste cuisinier. Devant la porte close, la femme de chambre eut des frissons.

    "J'avais... j'avais laissé ouvert..."

    Le cuisinier agita sans effet la poignée, puis tenta sans plus de succès d'enfoncer la porte.

    "Apparemment, ton cadavre a pensé à pousser le verrou... Ramène-nous le passe-partout."

    Quand ils ouvrirent enfin la chambre, quelques minutes plus tard, ils la trouvèrent vide. Aucune trace des deux occupants de la nuit. En revanche, la fenêtre était grande ouverte, et les draps maculés de deux bonnes pintes de sang frais. Si leur propriétaire n'était pas encore mort, il devait être sérieusement blessé.

    "Ah! Vous voyez bien ?! J'ai pas rêvé !"

    Suite : au temple d'Umberlie
    http://www.baldursgateworld.fr/lacou...tml#post198908

    Dernière modification par Lothringen ; 05/02/2009 à 17h56.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  15. #75
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    32

    Re : [Bâtiment] Une auberge discrète

    [En provenance de [Bâtiment] Le bureau des nouveaux venus ]

    Nullement rebuté par la réaction du garde, Dimble se décida à arpenter la ville en quête d'éventuels indices concernant son but. Il hésita entre deux endroits, le plus luxueux de la ville idéal pour tromper les yeux, ou le plus rebutant à même d'éloigner les regards. Ce furent finalement le hasard qui le mena à cette petite auberge discrète dans laquelle il entra et s'assit.

    "Hep serveuse, une cervoise bien fraiche pour moi !

    "
    Et en attendant la bière il se mit à scruter la salle.
    Dernière modification par Mornagest ; 09/10/2009 à 11h55.

  16. #76
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259

    [Bâtiment] Une auberge discrète

    L'heure encore peu avancée de la journée se ressentait sur l'activité de la taverne. Il y avait bien quelques personnes, qui pour la plupart se désaltéraient en discutant de la nouvelle situation en ville ; pour ce que Dimble put en entendre, il s'agissait essentiellement de l'arrivée au pouvoir d'un nouveau tyran, depuis quelques jours... peut-être des choses à apprendre de ce côté.

    À la table à côté de la sienne, un duo de travailleurs venait de terminer sa journée, et ils entamaient probablement la première d'une longue série de bières fortes avant de rentrer péniblement chez eux pour y passer le reste de la nuit, allongés dans le mauvais sens du lit, qui, tanguant comme une coquille de noix dans la tempête, ne manquerait pas de leur provoquer des hauts-le-cœur abominables... pour l'heure, ils parlaient du cadavre qu'ils avaient découvert, le matin même, dans les égouts de Melandis.

    La serveuse arriva avec la cervoise convoitée par le svirfneblin.
    "Cinq pièces de cuivre, m'sieur", dit-elle en guise de bonjour.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  17. #77
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    32

    Re : [Bâtiment] Une auberge discrète

    Il tendit distraitement les pièces demandées par la serveuse et prit distraitement la bière tendue, réfléchissant à ce que les deux hommes avaient dit ... un cadavre ? cela pourrait lui être utile et certainement didactif ou du moins distrayant, mais Dimble ne savait pas où étaient les égouts ... Et des égouts d'une grande ville comme celle ci devaient forcémments être immenses, donc la possibilité de retrouver ce lieu étaient minces ...
    "Hep, avant de partir, pourriez vous me dire ce que vous savez sur ce dont parlent ces deux hommes ? Comme où se trouvait le corps par exemple" dit-il au moment où la serveuse repartait avec ses pièces.
    Dernière modification par Dimble Cotton ; 15/10/2009 à 23h57.

  18. #78
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259
    La jeune femme regarda un instant le svirfneblin avec un œil curieux. Que ne se mêlait-il pas de ses affaires, celui-là ? Puis elle haussa les épaules et souffla : "Bah... des cadavres, y en a tous les jours. Demandez-leur, ce s'ra plus simple. J'm'intéresse pas à ça, tant qu'c'est pas moi l'mort."

    Les deux hommes étaient toujours à leur table, mais ils avaient terminé leur consommation. Peut-être valait-il mieux les interroger avant qu'ils ne devinssent ivres...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  19. #79
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    32

    Re : [Bâtiment] Une auberge discrète

    Hum; il faudra qu'il lui rende une visite une nuit; histoire de lui inculquer de bonnes manières, mais il avait d'autres priorités pour le moment. Dimble se leva et se dirigea vers la table avant qu'il ne fut trop tard. Les deux hommes ne devraient poser aucun problème si ils en venaient aux mains, mais on ne sait jamais ce que l'alcool apporte à l'esprit ... mieux valait qu'il garde une main sur sa dague.
    "Serveuse, une bière pour chacun de ces hommes"
    cria t il à la serveuse avant de demander aux hommes :

    "Excusez moi messieurs, pourriez vous m'en dire plus sur le cadavre trouvé ?"

  20. #80
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259
    Les deux hommes regardèrent l'étranger s'installer à leur table avec un air suspicieux. Qui était-il pour ainsi troubler leur conversation, et surtout... écouter aux portes ? L'un des deux, une espèce de colosse tout de beige vêtu, le lui fit remarquer.

    "Et qu'est-ce qui te fait croire qu'on va t'en parler, de ce cadavre, hein ?" C'est qu'il avait l'air peu commode, ce grand type. L'autre resta silencieux, détaillant simplement Dimble de la tête aux pieds - ce qui ne prenait pas tellement de temps vu sa taille.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  21. #81
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages 
    32

    Re : [Bâtiment] Une auberge discrète

    Pas très causant les gens de la ville... Peut-être qu'un peu d'intimidation pourrait délier leurs langues.
    Dimble planta sa dague dans la table d'un geste brusque, entre les doigts d'une des mains posées sur la table.

    "Je suis pas d'humeur très causante ce soir, si vous auriez la gentillesse de me dire ce que je voudrais savoir, je ferais un effort pour rater l'un de vos doigts la prochaine fois" dit-il avec un sourire carnassier.

  22. #82
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 259
    Les deux hommes regardèrent Dimble avec un regard furieux, mais ils n'osèrent répliquer : ils étaient sans armes, et même un minus armé d'une dague pouvait trancher une gorge avant qu'ils aient pu donner la réplique.

    "Bon... on l'a trouvé pas loin d'ici, sous le réseau qui recueille la fange des bourgeois. J'dis pas loin, parce que par les égouts, c'est rapide d'accès. Faut juste se méfier des bestioles.
    - Ouais. Hier, on a dû s'barrer vit'fait, une goule nous a coursé pendant un moment...
    - Bref. Il prenait l'frais pas loin d'une bouche d'accès. T'nez, j'vous fait un p'tit plan de l'endroit."

    C'est qu'ils n'avaient pas vraiment envie de perdre un doigt, ce soir... quelques minutes plus tard, Dimble avait sous les yeux un croquis du réseau du havre bourgeois, et les explications pour se rendre là-bas sans être vu.

    "Vous comprenez... nous, on travaille là-bas, mais on peut pas entrer comme ça depuis chez les riches. Ça f'rait mauvais genre, voyez ? Alors on rentre par ici et on fait l'trajet sous les pavés."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

Page 3 sur 3 PremièrePremière 123

Discussions similaires

  1. [Batiment] Les taudis
    Par Garfield dans le forum Les Taudis
    Réponses: 351
    Dernier message: 07/05/2021, 20h09
  2. [Lieu] Une petite place discrète
    Par Ravestha dans le forum L'Esplanade Impériale
    Réponses: 113
    Dernier message: 10/12/2016, 20h35
  3. [Auberge] La voute étoilée
    Par Garfield dans le forum Le Festival des Arts
    Réponses: 37
    Dernier message: 09/02/2006, 13h14
  4. [Bâtiment] Le phare
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 15
    Dernier message: 15/08/2004, 21h42
  5. [Bâtiment] Le confessional
    Par dragum dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/09/2003, 21h41

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250