1) DONNEES GENERALES
Nom: Galariel Talstag
Race: humaine
Classe: guerrière niveau 1
Appartenance: Les Soeurs du Premier Sang
"Base d'opérations": La Citadelle de la Lune à environ 150 km au nord- nord-est de Mirabar dans les contreforts de l'Epine Dorsale du Monde
Age: 17 ans

2) DESCRIPTION
Corpulence: fine mais athlétique
Cheveux: noirs coupés courts
Yeux: bleus acier, regard dur
Taille: 1m70
Poids: 64 kgs

3) CARACTERISTIQUES
FOR: 18
DEX: 16
CON: 15
INT: 12
SAG: 12
CHA: 10

4) SIGNES PARTICULIERS
Galariel est parée de quatre tatouages:
- Une goutte de sang carmin au milieu du front (le seul visible, les suivants sont généralement cachés sous ses vêtements).
- Une épée bâtarde enlacée d'une rose épineuse sur l'omplate droit.
- Une silhouette féminine recroquevillée en foetus entre deux mains de femme drow disposées en calice.
- Un lierre grimpant le long de sa jambe gauche entre la cheville et la moitié du mollet.

5) EQUIPEMENT
- Une épée longue de maître faite d'un étrange métal vert émeraude.
- Une armure en cotte de mailles du même métal qui à première vue ressemble à une simple robe à manches longues couvrant le cou et les chevilles.
- Une arbalète de poing (30 carreaux classiques, 3 en métal vert, 3 explosifs [4d6 dégâts feu], 3 empoisonnés [js vigueur DD23, 3d6 dégâts poison] et 3 provoquant une lumière éblouissante pendant 3 rounds).
- Une dague dans un fourreau à l'intérieur d'une cuisse.
- Matériel classique d'aventurier, 300 PC, 300 PA, et 200 PO.

6) CARACTERE
De par son éducation chez les Soeurs du Premier Sang et de son enfance dans les rues de Luskan, Galariel à une attitude hautaine voire dédaigneuse avec les hommes, surtout les humains, attitude renforcée par la dureté de son regard.
Son austérité dissimule mal sa grande beauté, mais en revanche masque son appréhension d'être si loin de chez elle.
Elle est déterminée, curieuse des différentes formes d'art qu'elle rencontre sur son chemin, et apprécie la nature en général.

7) RELIGION
Galariel vénère la Soeur Universelle, en particulier ses aspects de Séluné, Eilistraé et Tymora.

8) BIOGRAPHIE

Galariel Talstag est née en 1364 dans le quartier pauvre de Luskan, dernière née de sept enfants, elle fut vendue par ses parents qui n'avaient pas les moyens de l'élever (comme le furent ses soeurs ainées avant elle) à une guilde criminelle à l'âge de cinq ans.
Pendant deux ans elle fut placée dans la rue comme mendiante recevant coups et brimades quand elle ne ramenait pas assez d'argent à ses maitres.

A sept ans, elle fut rachetée par deux femmes sans que ses propriétaires n'émettent la moindre objection, au contraire, le large sourire qu'ils affichaient montrait que la transaction était à leur avantage.
La fillette fut amenée à une vieille batisse, où d'autres femmes se trouvaient. A sa grande surprise elle fut lavée, on lui fournit des vêtements propres et un repas chaud et elle passa la nuit dans un lit confortable.
Le lendemain, elle fut conduite devant une elfe aux cheveux blonds comme les blés, qui lui dénuda le torse, sortit trois fioles d'une armoire, et tout en entonnant une mélopée commença à prélever le liquide des fioles pour lui tracer des dessins sur l'omoplate droit, le coeur et la cheville gauche.

Ces dessins la piquèrent un peu, mais sans plus, après cette action, trois des femmes l'accompagnèrent à travers un miroir ondoyant (un portail en fait) qu'elles traversèrent toutes les quatre. Elle était arrivée à la Citadelle de la Lune, le bastion des Soeurs du premier Sang.

Les six années suivantes, Galariel passa tout son temps dans les murs de la citadelle, apprenant le maniement des armes (en particulier l'épée longue et l'arbalète de poing), les tactiques et stratégies militaires employées par les Soeurs, l'histoire et les différents rituels de la communauté, les bases de la ferronnerie, de la couture, de l'agriculture et de la maçonnerie. Celles qui assuraient son éducation lui enseignèrent également la sculpture, la peinture, le chant et la danse.

Ella apprit à vénérer tout ce qui avait trait à la beauté en général (tant l'art que la nature) et à la vie.
En revanche, la philosophie "drow" qui baigne les lieux, lui enseigna le mépris des mâles, surtout humains (les elfes et nains de la surface sont généralement bien considérés selon les critères des Soeurs du Premier Sang).

A treize ans, lors de son premier sang, elle reçut son dernier tatouage, sur le front, ainsi que ses armes et son armure lors d'une grande cérémonie devant l'ensemble de la communauté. A partir de là, elle commença à participer graduellement aux activités domestiques et militaires de la citadelle, surtout la dernière année où elle se fit remarquer de ses supérieures pendant les patrouilles extérieures contre les humanoides et monstres des environs.

Cela fait maintenant six mois qu'elle a quitté la sécurité de la citadelle pour accomplir son Chelak (quand une jeune Soeur du Premier Sang désireuse d'apporter un plus à la communauté s'en va pendant trois années pour parcourir le monde et doit revenir mère d'un enfant femelle ou au moins enceinte).
Ce voyage initiatique n'est pas sans danger, la Soeur étant seule sans le soutien de ses consoeurs, c'est pourquoi c'est un choix personnel et non une obligation.

Vierna Nelt'ass, une drow, à passé de longues heures à s'entretenir avec Galariel sur le sujet pour la préparer à la difficulté du Chelak. Elle même l'a fait il y a quarante ans ainsi que ses trois filles ainées, une n'est jamais revenue.

Un matin Galariel empaqueta ce dont elle avait besoin et partit sur les chemins de l'aventure.