Affichage des résultats 1 à 1 sur 1

Discussion: [Manostien] Eliaëdel

  1. #1
    Date d'inscription
    septembre 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages 
    933

    [Manostien] Eliaëdel

    I - Biographie:

    "Ce n'est pas parce que l'on a cherché à m'effacer de la mémoire de mon propre clan que j'ai cessé d'exister. Aux yeux des miens, je ne suis rien; pour presque tous. J'avais une soeur auparavant; il est un temps où sa compagnie m'était agréable; elle était alors trop jeune pour qu'elle ne comprenne quoi que ce soit; j'espère simplement qu'elle leur donnera encore bien davantage de fil à retordre que j'ai pu leur occasionner, aussi peu probable que ce soit; mais maintenant tout ça n'a plus guère d'importance, non? Non? Bah!! Je n'ai pas le temps de me retourner sur un passé trop brumeux d'où je ne tirerai que des geigneries larmoyantes et un récit merveilleusement émouvant pour les idiots ou les sentimentaux.
    Je suis née il y a deux cent de vos années, bien peu elfe, bien trop humaine par bien des aspects. Ce qui m'a valu -de manière fort comique d'ailleurs- la désapprobation presque générale des deux communautés. Celle ou je suis née, dans la forêt. Et celle où j'ai passé le plus clair du temps de mes jeunes années, non loin de la première, dans cette ville miteuse de la Côte des Epées. Je n'ai jamais pu comprendre de la part d'êtres -mes géniteurs- qui s'évertuaient à contourner la loi et à l'adapter selon leur bon vouloir à quel point les traditions et les règles claniques pouvaient être si obtuses dans leur esprit. Les millénaires de traditions n'ont jamais empêché les erreurs, même funestes.
    Même si mon banissement n'a pas été prononcé, pour que les formes et un honneur fourvoyé soient préservés, il est plus qu'évident que je ne peux compter sur aucun soutien des miens. J'ai appris à faire sans. A survivre. Me sentir vivante ou vide, au gré des évenements.
    Je suis barde, criminelle ou racaille, tout dépend des points de vue. Je ne cherche pas à me justifier que quoi que ce soit, et j'en ai toujours plus qu'assumé les conséquences par le passé. J'ai volé, j'ai tué, j'ai trompé. Parfois même j'y ai trouvé du plaisir, un défi à l'intelligence et à la ruse. J'ai connu les geoles, les parodies de procès , et les porcs qui se sont vautrés sur moi avec leurs rires gras et leurs regards de triomphe. C'est sans importance. Des meurtrissures à l'âme qu'on s'empresse d'enfouir et d'ignorer, même si des traces persistent. Parce que j'ai toujours appliqué ma justice, ma vengeance; je peux me le permettre. J'ai le temps d'une vie d'elfe; le tout est de survivre quel qu'en soit le prix. Le goût de la patience. Et je le referai si j'y suis contrainte ou si mes engagements le nécessitent. Même s'il faut trahir. Même ceux que j'ai aimés. Je ne peux pas me permettre d'avoir des remords si mon sort en dépend; je ne veux pas accorder un semblant de pardon. C'est... c'est un luxe qui m'est inaccessible.

    Eliaëdel. Tel est mon prénom. Chercher à prononcer mon nom, celui de mon clan, est un effort qui commence à me demander au fil des années de plus en plus d'efforts.
    Je ne suis pas toujours amère, non. Je ne me complais pas dans la tristesse. J'en ai juste tiré un humour particulier...
    Je ne suis pas plus uniquement par ma lame ou ma magie. La vie de barde, partir en quête d'histoires, de musiques, de légendes, accumuler un savoir que d'aucuns jugeraient futile. J'en tire une satisfaction réelle, et il m'arrive de le faire partager. Mes histoires et ma musique, elles au moins sont bien accueillies à peu près partout.
    Mes voyages m'ont amené dans bien des endroits, bien des lieux, durant mon siècle d'errances. Eauprofonde, le Thay, le Téthyr, les terres gelées du Nord. Je me suis parfois même installée durant quelques années, j'ai même essayé un temps de mener une existence « normale », dans la plus totale des hypocrisies envers mes conceptions. Mais j'ai toujours repris la route; Féerune est un endroit intéressant, plein de paradoxes. Certains rêvent de voyager à travers les Plans, dédaignant les affaires de notre plan matériel; et pourtant. S'il y a un seul endroit où il est possible de croiser tant de créatures différentes en un laps de temps si court, aux motivations si diverses, si souvent névrotiques... c'est bien sur le monde qui m'a vu naître. Je ferais peut être ces voyages, un jour, si l'envie m'en prend. Quelqu'un pour qui je comptais plus que il ne voulait l'admettre m'avait un jour proposé de l'accompagner. J'avais alors refusé; trop de choses à faire en trop peu de temps alors. Un jour j'aurai peut être quelques regrets. Je sais qu'il sera alors déjà trop tard.

    Parfois certains chants la nuit me hantent; les voix et les mélodies de mon peuple, l'appel à l'harmonie et à l'équilibre. Je les écoute, et leurs paroles et leur sens alors me reviennent. Plus rarement encore j'effleure l'idée folle d'aller les rejoindre, d'aller vers la paix qu'ils me promettent, vers la fin de mon errance et de mes voyages. Un doux leurre. Au mieux. Les miens sont bientôt tous morts. Ils ont crevé de ma main. Parce qu'ils ont tous été assez stupides pour ne pas renoncer à me poursuivre. Et parce que leur mauvaise conscience et un sens dévoyé de la vengeance les ont hanté. Mais c'est systématiquement à ce moment que vient le réveil, la fin de l'illusion, et un certain soulagement. Je ne désire pas le pardon de mes actes; je n'ai ni cette pudeur ni cette hypocrisie; de mes actions je détiens l'entière responsabilité... et une fierté particulière. Je ne regrette pas ces morts là. Qu'ils pourrissent là où ils sont. Je ne désire pas accomplir le premier pas qui permettrait de guérir certaines plaies. Il est de toute façon bien trop tard. Je suis ce que je devais être. Qu'ils me laissent à mes rêves et mes cauchemars.
    Les prières et les désirs des miens ne resteront que lettre morte. Je leur survivrai. J'effacerai à jamais leurs regards sardoniques et leurs provocations. Ils ne sont plus qu'une poignée à s'acharner. Au prix de blessures et de quelques décennies. Bientôt, l'épilogue de tout ceci sera là. Certains auraient dit: le triomphe ou la mort dans le sang. C'est l'idée, quelque part. Même si le raisonnement est simpliste et faux.

    Mon voyage a repris depuis deux mois. De manière plus calme ces derniers temps. Je reste sur le pont du navire, à écouter les craquements du bois et des mats, entendre les cordages se tendre et protester, à contempler la mer et les côtes qui se dessinent au loin. Ma main se pose alors sur une amulette, à travers la toile grossière d'un petit sac attaché à ma ceinture, en détermine approximativement les contours. La route vers Dorrandin tire à sa fin. Une nouvelle escale, une nouvelle terre de voyage. Et un souvenir et une réputation que je laisse à des centaines de lieues. La fin temporaire d'une traque. Cela ne durera pas. Il faudra que je sois prête le moment venu. Je regarde mes mains et ses callosités. L'épée, vieille amie, n'est jamais loin, et les souvenirs de blessures toujours récents. Un jour finira par arriver le combat de trop.
    Et pourtant... si tout était à refaire...

    ... je ne changerais rien."

    D'autres mots ont été griffonnés à la hâte sur la page du carnet. L'entrée semble très récente. L'écriture y est tantôt fébrile. Tantôt hésitante.

    "Le temps presse. Tout finit par filer entre les doigts. Je n'aurai pas le temps. Je ne l'aurai pas. Tout s'accélère autour de moi. Ils m'ont trouvée. J'aurais du imaginer que mon abri ne pouvait être au mieux que temporaire. Ça n'a pas été agréable. Mais je n'aurais pas du y survivre. Peut être que Shar veillait déjà sur moi lorsque que ces ordures m'ont torturée et violée. J'ai pourtant réussi à les refroidir. Rien que le fait de tenir sur les jambes devait tenir du miracle. Depuis ce que j'ai remis les pieds dans cette guilde. J'aurais du être froide. J'aurais du être sans pitié; au lieu de ça, il a fallu que je cède. Que je me permette des sentiments alors qu'ils ne pouvaient que nous mener au désastre. Oui. Nous. Même si j'ai espéré pour rien. Même si tu ne partageras jamais ma vie. Je devrais te redemander pardon, même si tu ne voudrais plus l'écouter. Mais je n'ai fait que suivre mon coeur, Elissa."

    Des phrases ont été raturées furieusement. Plusieurs pages arrachées. Peut être même des traces de larmes sur le vélin mêlées à l'encre, pour autant qu'on puisse le deviner. Puis le journal reprend. De manière plus apaisée. Fataliste.

    "Le temps passe, donc. Les choses semblent devenir plus claires. Plus inéluctables aussi. Je ne sais pas ce qui s'est passé exactement. Ni même ce qui s'était déroulé avant. Peut être devrais je y voir la main de ma déesse. L'horizon s'obscurcit chaque jour un peu plus. Les vautours sont proches. Et les blessures s'estompent moins rapidement qu'avant. Peut être ai je trop tiré sur le fil? Mais je n'avais pas d'autres choix. On m'a condamnée à vivre pour le moment, en me refusant que je dispose de ma propre vie. Et l'âge commence à faire son œuvre. Doucement et implacablement. Comme si j'avais besoin de ça."



    II – Fiche d'identité:


    Nom :
    Prénom : Eliaëdel
    Cheveux : Bruns
    Yeux : Verts
    Peau : Mate
    Race : Elfe de cuivre
    Sexe : Féminin
    Classe : Barde (7)
    Age : 202 ans
    Taille : 1m55
    Poids : 43 kg
    Alignement : Chaotique neutre (tendances mauvaises) / Chaotique mauvaise (tendances neutres)
    Divinité tutélaire: Shar


    III - Caractère:

    Belle sans nulle doute; mais généralement, peu de gens continuent à le remarquer au bout de quelques minutes en sa compagnie; c'est la seule chose qui reste de la créature qu'elle avait pu être auparavant, hormis quelques instants de lucidité trop rares. Et même durant ces moments, il ne s'agit définitivement pas d'une créature tournée vers les principes les plus nobles.

    

Instable, dérangée selon bien des critères, inconstante et d'un comportement profondément erratique, secrète, toutes ces qualités ont pour don de décourager les curieux ou les bonnes volontés à son égard et incitent ceux qui doivent l'approcher à une certaine prudence. Et peu de monde peut se targuer l'avoir observer sous un autre jour. Pour autant qu'on puisse le deviner, ses actes sont bien souvent motivés par l'égoïsme le plus cynique, à moins que ce ne soit par un sens de l'humour particulièrement malveillant; et elle n'hésitera pas à se montrer impitoyable envers ceux qui se dressent sur son passage, même si elle doit le payer au prix le plus fort.

    A défaut d'une véritable cruauté réfléchie et d'une volonté vraiment ferme de nuire, sans doute à mettre au crédit de sa folie, Eliaëdel se montre indifférente à toute souffrance, la sienne et celle des autres, et ne se soucie que peu de la manière dont seront perçus ses actes, tant qu'elle y trouve de l'amusement ou de la satisfaction.
Toutefois elle sait se montrer suffisamment subtile pour parvenir à ses fins, usant de magie, de ruse, d'intimidation et de violence, et saura se servir d'alliés qui ne seront que vraisemblablement de circonstance si l'opposition menace de la dépasser, et n'y aura recours qu'à contrecœur.
 Ou si cela suit des plans qui coïncident avec ses objectifs pour le moins changeants.
    En dépit de l'affection presque maladive qu'elle porte à la lame qui l'accompagne, complice de ses actes les moins glorieux, et qui a prolongé son existence bien plus qu'il n'était sans doute souhaitable, c'est une musicienne accomplie et de talent. Les récents évènements ont toutefois eu pour conséquence dans la plonger dans une mélancolie extrême, au point de tenter d'attenter à sa vie par deux fois. Elle est nettement fragilisée; même si elle a substitué les éléments les plus visibles de sa folie par un pessimisme amer. Elle s'est également tournée vers Shar dans ses dernières épreuves. Avec un mélange de répulsion et de soumission étrange, pour le moins inhabituelle. Sa foi reste vacillante néanmoins, et teintée d'une grande méfiance en ce qui concerne les desseins de la dame de la nuit, et elle ne la prie que très occasionnellement. La folie n'est pas la stupidité. Et les bardes connaissent assez de légendes et d'histoires sur le compte de Shar pour savoir qu'elle est éminement redoutable.



    IV – Caractéristiques:

    Force: 15 (14 + 2) (-1: ajustement d'âge)
    Dextérité: 16 (15 + 2) (-1: ajustement d'âge)
    Constitution: 11 (14 – 2 ) (-1: ajustement d'âge)
    Intelligence: 15 (16 – 2) (+1: ajustement d'âge)
    Sagesse: 11 (+1: ajustement d'âge)
    Charisme: 17 (17 - 2)(+1 au niveau 4) (+1: ajustement d'âge)

    CA: 13
    PV: 33
    Vitesse de déplacement: 9m

    V – Dons, Compétences & autres:

    Dons et caractéristiques raciales:

    Caractéristiques d'elfe de cuivre & dons raciaux:
    • + 2 en Force et en Dextérité, - 2 en Constition, en Intelligence et en Charisme
    • Immunité contre: sorts et effets magiques de type sommeil.
    • Bonus racial de: +2 aux jets de sauvegarde contre les sorts et effets magiques de type enchantement.
    • Vision nocturne.
    • Bonus racial de: +2 aux tests de Détection, Fouille et Perception auditive.
    • Maniement des armes elfiques: épée longue, rapière, arc long, arc court (don racial).


    Dons généraux:

    • Esquive (niv 1): sans doute tout ce qui reste de ses jeunes années.
    • Volonté de fer (niv 3) : la plongée progressive dans les affres de la démence l'a rendue beaucoup plus résistante aux influences mentales extérieures. Ce qui toutefois ne l'aide nullement à lutter contre la folie au quotidien...
    • Arme de prédilection: épée longue (niv 6) : les années de fuite, de combat et une certaine forme de fascination pour la violence ont parachevé son entraînement. Même si elle est loin de posséder l'entrainement et le talent martial d'un combattant, cela en fait un adversaire à ne pas entièrement sous estimer l'arme à la main.


    Armes et armures:
    Le barde est formé au maniement de toutes les armes courantes et des arcs courts, épées courtes, épées longues, fouets, matraques et rapières, ainsi que des boucliers (à l’exception des pavois). Il est également formé au port des armures légères.
    Puisque les composantes gestuelles nécessaires à l’incantation des sorts de barde sont relativement simples, le port d’une armure légère n’entraîne pas de risque d’échec des sorts profanes.

    Capacités de barde:

    • Savoir bardique
    • Musique de barde
    • Contre chant
    • Fascination
    • Inspiration vaillante
    • Inspiration talentueuse
    • Suggestion


    Compétences & informations annexes:

    Compétences de classe: 10 rangs maximum + bonus de caractéristique.
    Points de compétences au niveau 7: 4*8 au niveau 1 et 6 * 8 des niveaux 2 à 7: 80 rangs
    • Acrobaties (Dex): 5 + 3 = 8
    • Art de la magie (Int): 5 + 2 = 7
    • Artisanat (Int): 0 + 2 = 2
    • Bluff (Cha): 6 + 3 = 9
    • Concentration (Con): 7 + 0 = 7
    • Connaissances (Mystères) (Int): 8 + 2 = 10
    • Connaissances (Nature) (Int): 5 + 2 = 7
    • Décryptage (Int) : 2 + 2 = 4
    • Déguisement (Cha) : 4 + 3 = 7
    • Déplacement silencieux (Dex): 5 + 2 = 7
    • Diplomatie (Cha): 0 + 3 = 3
    • Discrétion (Dex): 5 + 3 = 8
    • Équilibre (Dex): 0 + 3 = 3
    • Escalade (For): 5 + 2 = 7
    • Escamotage (Dex): 0 + 3 = 3
    • Estimation (Int): 0 + 2 = 2
    • Évasion (Dex): 0 + 3 = 3
    • Natation (For): 0 + 2 = 2
    • Perception auditive (Sag): 0 + 0 + (+2) racial = 2
    • Profession (Sag): 0 + 0 = 0
    • Psychologie (Sag): 4 + 0 = 4
    • Renseignement (Cha): 6 + 3 = 9
    • Représentation (Chant) (Cha): 9 + 3 = 12
    • Représentation (Instruments à cordes) (Cha): 5 + 3 = 8
    • Saut (For): 0 + 2 = 2
    • Utilisation d’objets magiques (Cha): 4 + 3 = 7



    VI – Sorts connus:

    Sorts par jour: 3/4/3/1

    Sorts connus:
    • Tours de magie:

    Lecture de la magie
    Lumières dansantes
    Ouverture/Fermeture
    Message
    Prestidigitation
    • Niveau 1:

    Déguisement
    Image silencieuse
    Repli expéditif
    Feuille morte
    Ventriloquie
    • Niveau 2:

    Invisibilité
    Modification d'apparence
    Ténèbres
    Vent des murmures
    • Niveau 3:

    Déplacement
    Destrier fantôme
    Dernière modification par Eliaëdel ; 26/08/2009 à 00h04.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

Discussions similaires

  1. Eliaëdel
    Par Eliaëdel dans le forum Présentation des membres
    Réponses: 16
    Dernier message: 15/03/2019, 20h04
  2. [Manostien] Kyuushi
    Par Kyuushi dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/03/2009, 21h15
  3. [Manostien] Al Thar El Mir
    Par NeoAra dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/04/2004, 17h40
  4. [Manostien] Sakasse
    Par sakasse dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/02/2004, 14h34
  5. [Manostien] Jan Foudreroche
    Par Jan Foudreroche dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/01/2004, 21h46

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251