Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Inauguralution

  1. #1
    Roborune Invités
    Les rayons du soleil irisaient les toits faits de coquillages, récoltés aux sommets des mers les plus profondes, du palais fabuleux des deux tarés déchaînés et de la longue suite de leurs escla... courtisans aplatis devant eux qui leur tressaient des couronnes de fleurs aux parfums délicieux et baignaient leurs oreilles de douces louanges bien loin d'être imméritées.
    Mais pour l'instant, cette servile troupe était cantonnée dans le palais par l'infranchissable barrière que constituait le large ruban rose bonbon, accroché à deux colonnes par d'ébouriffants noeuds enchoucroutés dignes des plus adipeuses coquettes parées et permanentées. A l'heure, qui approchait à vu d'oeil, où l'astre jour, à mi-chemin de sa course, gagnerait son zénith, ce ruban devait être coupé pour inaugurer ce lieu de pouvoir, ce saint des saint plein de chausse-trappes de Folrune. Des 15 coins du village affluait une foule enthousiaste pour assister à cette inauguration qui serait arrosée par force champagne, sauf pour le petiot, qui préférait le champomy, ne recourant au champagne que pour les bains de minuit pris lorsque les pinceaux lumineux de l'aube venaient colorer les nuages, émanation du Très Saint Rhou d'Houdhou.

    Soudain, un cri de désespoir s'éleva du château. A vue d'oreille, les majestueux souverains avaient réussi leur ascension de l'escalier de secours, mais un sombre drame avait eu lieu.

    _ Link!! Sale petite vermine!! Rends-moi ma sauchure!!
    _ Ta quoi?
    _ Ma sauchure, imbécile!!
    Link cavalait, galopait, pétaradait, une chaussure à la main, Roborune, rouge de colère, clopinant d'un pas précipité quelques pas derrière lui, un pied déchaussé, l'autre pris dans une sandalette dotée d'un talon à l'extravagante hauteur (ce qui expliquait le clopinement), semblant ainsi se livrer à la fameuse parade nuptiale des autruches rouge et jaune à petits pois.

    Mais Link s'arrêta net.

    _ Flûte! Si on inaugure la meringue*, il aurait fallu passer par-devant...
    Roborune arracha sa chaussure au lution désemparé, se rechaussa, puis se jeta toutes griffes dehors sur le visage du lution pour maltraiter son nez qu'elle tordit dans tous les sens. Son agilité avait pris le lution inconscient par surprise. Il n'avait eu que le temps d'énoncer le traditionnel "Mais euh!" lutial. Sa besogne accomplie, Roborune daigna enfin répondre.
    _Mon cher, vous êtes trop conformiste. Mais, ciel! mon mari!
    _ Ah, où ça?
    _ Euh, non, je m'a trompé. Rembobine.

    _... Ciel, mes ciseaux!
    _ Pour couper le ruban?, demanda le lution, s'adressant au postérieur de sa reine, qui, après avoir mis la pièce sens dessus-dessous dans sa fébrile recherche des ciseaux salvateurs, avait plongé sous un canapé, soudainement certaine que les petits vicieux ciseaux s'y étaient cachés.
    Le lution eut un regard démoniaque: -BOUH!
    _ Ailleuh!!!
    Roborune se redressa, et se frotta le crâne, en train de s'orner d'une bosse.

    Avant qu'elle n'ait eu le temps de porter l'ouragan dans d'autres pièces, Link la saisit par le bras et l'entraîna vers l'entrée monumentale du palais.
    _ Vous êtes trop conventionnelle, ma chère. Vous couperez le ruban avec les dents.

    __
    * "meringue": terme affectueux par lequel les Folruniens désignent le palais. La meringue est associée au culte de Rhou d'Houdhou.

  2. #2
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Reine est un dur métier, qui exige parfois de lourds sacrifices. Arrivée devant le ruban fatidique, celle de notre histoire attendit que la grâce divine lui vienne en aide, en vain puisque la grâce divine en question était partie se saouler au bar du coin . Sur les conseils de son lutin de mari elle mit genou à terre et entreprit de déchiqueter le ruban à la force même des dents , mais en tant qu’herbivores , les dents des elfes sont moins aiguisés que leurs oreilles et le ruban ne broncha pas .
    Link , qui se marrait intérieurement depuis cinq minutes , eut soudainement pitié et lui proposa son aide .
    -Ma reine , voudriez vous que je vous prêtasse mon canif ?
    -Et qu’est ce qu’un canif ?
    -Un petit fien ! Ah ah ah .

    Et le regard noir qu’elle lui lança , encouragea fortement le lution à se planter le couteau la ou bon lui semblerait , ce qui était de toute façon impossible , puisque la lame avait de sérieuses tendances à se rétracter pendant l’utilisation . Il est important de préciser que l’objet était multifonctionnels et lorsque Roborune s’en empara , elle essaya bêtement de venir à bout de l’infâme ruban à l’aide d’une clé de douze . Après autopsie de l’engin , sans consultation préalable de la notice ( qui était de toute façon dans une langue incompréhensible , étrangement constituée de carrés et de barres . ) la reine trouva le couteau et coupa enfin le vilain ruban récalcitrant .
    Pendant le temps de la manœuvre ( comptez quinze minutes ) , la foule avait nettement diminué , mais les patients qui étaient restés jusqu’au bout acclamèrent l’elfe victorieuse et il n’en pas un qui intérieurement ne se soit pas dit « Mon Dieu , quelle Reine ! » .
    -Voila un jour qui restera dans les chansons , se moqua Link , qui en vérité n’aurait pas fait mieux
    -Le premier barde qui écrit sur ce jour maudit je le tirebouchonne.

    Et les oiseaux miaulaient dans le ciel rose .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257